6 résultats

Mémoire introductif d'instance présenté à MM. les membres du Conseil du contentieux administratif de Cochinchine dans la cause entre MM. Vandelet et Dussutour (demandeurs), et M. le gouverneur de Cochinchine (défendeur).

Saigon, C. Guilland & Martinon, 1883. In-8 de 84 pp. ; cartonnage marbré, titre au dos (reliure moderne).

En 1881, les négociants français Vandelet et Dussutour obtinrent du roi du Cambodge, et pour trois ans, le monopole du commerce de l'opium et de l'alcool de fabrication indigène. Mais le gouverneur de Cochinchine, désigné comme arbitre pour régler un différent entre le roi et les négociants, en profita pour ajouter de nouvelles clauses au contrat, ce qui donna lieu à de nombreuses difficultés. Bon exemplaire.

Proclamation du roi, sur le décret de l'Assemblée Nationale, du 3 avril, pour la liberté du commerce de l'Inde, au-delà du Cap de Bonne-Espérance.

Paris, Imprimerie Royale, 1790. In-4 de 2-(2 bl.) pp.; en feuilles, non rogné.

Le roi Louis XVI donna son approbation à un décret de l'Assemblée Nationale qui mettait fin au monopole du commerce détenu par la Compagnie des Indes Orientales et de la Chine (créée en 1785). Bon exemplaire. Roquincourt, 5529.

BONNIGAL (Paul) attribué à.

Vue panoramique d'Angkor Vat.

Vers 1915. Aquarelle originale sur papier (49,5 x 31 cm).

Magnifique vue du temple d'Angkor Vat. Elle est attribuée à Paul Bonnigal qui était médecin de 2e classe en poste au Cambodge en 1915-1918. Angkor Vat est le plus grand des temples du complexe monumental d'Angkor au Cambodge. Il fut construit par Suryavarman II au début du XIIe siècle en tant que « temple d'État » et capitale. Temple le mieux préservé d'Angkor, l'une des plus grandes villes médiévales du monde, il est le seul à être resté un important centre religieux depuis sa fondation, initialement hindou et dédié à Vishnou, puis, bouddhiste. Le temple est devenu le symbole du Cambodge et figure sur son drapeau national. Il est le principal lieu touristique du pays. Très belle aquarelle.

BRIÈRE (Louis).

François Pyrard de Laval, et son éditeur anglais.

Mamers, G. Fleury et A. Dangin, 1892. In-8 de 13 pp. ; broché, couverture crème imprimée.

Tiré à part d'un article publié dans la Revue historique et archéologique du Maine. En 1601, Pyrard fit partie d'une expédition financée par des armateurs de Saint-Malo et de Vitré pour chercher un chemin aux Indes orientales. Après des escales sur les îles d'Annobon, Madagascar et les Comores, son navire fit naufrage aux Maldives en 1602, et il fut retenu prisonnier du roi de Malé pendant cinq ans. Libéré par une attaque du roi de Bengale, il put gagner Calicut puis Cochin où les Portugais l’emprisonnèrent puis l’incorporèrent dans la milice de Goa. Il participa à plusieurs expéditions aux îles de Ceylan, Malacca, Sumatra, Java, Ormuz, et Cambaye. En 1609, les Portugais expulsèrent les Français se trouvant aux Indes, et Pyrard rentra en France en 1611 après un voyage mouvementé et une escale au Brésil. Plaquette peu commune tirée à 50 exemplaires et conservée dans sa brochure d'origine. Envoi autographe signé de l'auteur à son cousin l'abbé G. Esnault. Bon exemplaire.

INDONESIE.

Village.

Vers 1880. Dessin original à la mine de plomb sur papier (env 24 x 16 cm).

Beau dessin représentant un village situé en Indonésie, probablement dans la région du Kalimantan occidental, province située dans l'île de Bornéo. On y trouve ainsi représentées des maisons traditionnelles montées sur pilotis appellées Rumah Panjang (maison longue). Bon état de conservation.

ORLÉANS (Henri-Philippe d').

Autour du Tonkin.

Paris, Calmann Levy, 1894. In-8 de (2) ff., iv-654 pp. ; demi-maroquin vert à coins, dos à nerfs, tête dorée (reliure signée H. Merioz).

Édition originale de cette relation de voyage effectué en 1891 par le prince Henri d’Orléans et centré sur le Tonkin et le Laos. On y trouve de nombreux renseignements ethnographiques, géographiques, botaniques ou zoologiques d’une région encore mal explorée. L'illustration se compose de 32 planches hors texte (types, scènes, cartes et plan) d'après les dessins de Gustave Fraipont. Arrière-petit-fils du roi Louis-Philippe, Henri d’Orléans (1867-1901) se consacra à une carrière d’explorateur. Après un premier tour du monde, puis un périple avec Gabriel Bonvalot de Paris au Tonkin à travers les plateaux du Tibet, il fit plusieurs expéditions au Tonkin, à Madagascar, et en Ethiopie. Bon exemplaire avec un envoi autographe signé de l'auteur au lieutenant Tralboux, et enrichi de 5 photographies originales sur le sujet probablement prises par ce dernier. Alphonse Théophile Célestin Tralboux fut nommé lieutenant le 7 septembre 1887, et fut affecté notamment au 1er Régiment de Tirailleurs Tonkinois ou encore aux Tirailleurs Haoussas. Certains de ces croquis ou photographies, prises durant ses affectations, servirent à illustrer des ouvrages. Il est donc légitime que les photos présentes dans le présent ouvrage, où son nom apparait, soient de lui. Légères piqûres, tirage des photographies pâles. Cordier, BS, 346.