5 résultats

[CHINE].

La guerre de Chine.

Paris, La Lithographie Parisienne, [vers 1905]. Affiche originale chromolithographiée (60 x 47 cm) enroulée, baguette de support dorée, tube de l'époque.

Spectaculaire affiche témoin composée de 24 vignettes chromolithographiées relatant la guerre des Boxers en 1900. Elle fut réalisée pour la Maison Louit Frères à ses clients, et spécialement éditée pour le chocolat Louit. Chaque vignette fut éditée individuellement et pouvait être commandée. Au début du XXe siècle, la Chine étouffait sous l'influence des grandes puissances occidentales. En effet, après les guerres de l'opium et le conflit sino-japonais, le pays fut contraint de s'ouvrir aux pays étrangers, tant sur le plan économique, politique que religieux. De plus, en 1899, une société secrète dont les membres étaient appelés "Boxers" par les Européens, se révolta dans le but de libérer le pays. Le comportement de l'impératrice, allié à la colère que suscitait le morcellement du pays, provoqua la révolte des Boxers. À l'appel discret de Cixi, en juin 1900, ils envahirent les délégations et missions étrangères, tuèrent les prêtres et assassinèrent l'ambassadeur allemand Clemens von Ketteler. Peu après, le gouvernement impérial soutint officiellement le mouvement et déclara la guerre aux Occidentaux. Aussitôt, les puissances étrangères mirent en place un corps expéditionnaire, composé d'Allemands, d'Italiens, de Français, d'Anglais, d'Autrichiens, de Russes, d'Américains et de Japonais. Sous le commandement de l'Allemand von Waldersee, les troupes ne rencontrèrent guère de difficulté pour reprendre le contrôle de la ville de Tianjin, puis pour s'emparer de Pékin, le 14 août 1900. Après 55 jours, la révolte fut réprimée et l'impératrice fuit la ville avec sa cour. Pour avoir participé à l'insurrection, le gouvernement impérial dut finalement signer le protocole de Pékin, le 7 septembre 1901, s'engageant alors à verser aux puissances occidentales de fortes indemnités. Très bel exemplaire. Très léger accroc en bas de l'affiche.

[CHINE].

Raid Pékin-Paris sur automobiles de Dion-Bouton.

S.l., [vers 1910].

Série complète de 12 cartes postales anciennes, retraçant la course Pékin-Paris, considérée comme l'un des tout premiers grands raids automobiles. D'une longueur de 16 000 kilomètres, il s'agissait alors de la plus grande épopée automobile jamais organisée. Sur les cinq équipages engagés, ce fut le Prince Scipion Borghese qui arriva le premier à Paris en 44 jours. On trouve ainsi représenté des vues de Pékin, Nankoo, Hwaï-laï, Tou-Mou-Pou, Ki-Ming, Gobi, Ourga, Irkoutsk, Spassk, Omsk, Zlataoust. Bon état de conservation.

[CHINE] — GOERING-SCHMIDT.

The - Thea viridis. [Thé].

Leipzig, F.E. Wachsmuth, [vers 1890]. Lithographie originale (66 x 87 cm), montée sur toile, entre deux baguettes de bois.

Belle planche pédagogique lithographiée en couleurs, illustrant la culture du thé. Elle a été dessinée par Goering-Schmidt pour la série intitulée Ausländische Kulturpflanzen ou Cultures étrangères, et publiées à Leipzig par la maison d'édition de F.E. Wachsmuth, active entre 1870 et 1910, et spécialisée dans l'édition de planches illustrées destinées à l'enseignement scolaire. La scène se déroule en Chine, et montre les différentes étapes de la culture du thé noir : les feuilles sont cueillies à la main, elles sont ensuite légèrement fumées au-dessus de fourneaux pour faire ressortir le parfum, puis elles sont disposées à l'air libre sur des plateaux d'osier. La partie haute est occupée par une illustration de la fleur et du fruit du thé. L'illustration est intitulée Thea viridis, ou thé noir. Bon exemplaire. Déchirures dont une dans la partie gauche de l'estampe, exemplaire empoussiéré. Vesna Rapo, Kolorirane litografije, 2012, n°286.

QIANLONG (empereur de Chine).

Éloge de la Ville de Moukden et de ses Environs ; Poeme composé par Kien-Long, Empereur de la Chine & de la Tartarie, actuellement régnant. Accompagné de notes curieuses sur la géographie, sur l'histoire naturelle de la Tartarie Orientale, & sur les anciens usages des Chinois; composées par les Editeurs Chinois & Tartares. On y a joint une piece de vers sur le thé, composé par le même Empereur.

Paris, N. M. Tilliard, 1770. In-8 de xxiv-xxxviij-381-(3) pp.; veau havane marbré, dos lisse orné, pièce de titre de maroquin havane, coupes filetées, tranches rouges (reliure de l'époque).

Première édition, traduite du chinois en français par le père Joseph-Marie Amiot, père missionnaire jésuite en Chine, et publiée et annotée par Joseph de Guignes, orientaliste et professeur au Collège de France. Cet ouvrage est la première traduction occidentale du poème de Qianlong faisant l'éloge de la ville de Moukden (actuellement Shenyang), capitale de la Mandchourie de 1615 à 1644, puis capitale secondaire lorsque Pékin devint la capitale de tout l'empire. Il est accompagnée d'un petit morceau sur le Thé, également de l'Empereur, auquel s'ajoutent de nombreuses notes sur la géographie, l'histoire et les coutumes. Le père Amiot partit pour la Chine en 1740, et devint un proche confident de l'empereur Qianlong, et et traducteur officiel des langues occidentales. Bon exemplaire. Cordier, B.S., 1790. — Lowendahl, China illustrata nova, 552. — Lust, Western books of China, 179. — Sommervogel, I, 294-295.

SAILLENS (Marcel).

Campagne de Chine (mai à septembre 1900). Journal d'un officier.

Paris, Henri Charles-Lavauzelle, [1905]. In-8 de 141-(1 bl.)-(2) pp.; demi-basane marron à coins, dos lisse orné, couvertures conservées (reliure de l'époque).

Ouvrage illustré de 25 figures dans le texte (8 d'après des photographies, et 17 cartes, plans ou croquis de batailles). Lieutenant, et chef de bataillon au 6ème régiment d'infanterie coloniale, l'auteur fut envoyé en Chine lors de la guerre des Boxers, nom donné à une révolte contre les Chrétiens et les étrangers en général. Cette révolte fut écrasée par une alliance de huits nations (Autriche-Hongrie, France, Allemagne, Italie, Japon, Russie, Royaume-Uni et États-Unis). L'ouvrage retrace le contexte et le déroulé des évènements de mai à septembre 1900. Bon exemplaire. Cordier, BS, 4212.