604 résultats

GAIMARD (Joseph-Paul);MAYER (Auguste).

[STOCKHOLM] Stockholm. 1ère vue en panorama, prise sur le Melar.

[1842-1856]. 312 x 400 mm.

Belle vue de la ville de Stockholm, dessinée par Auguste Mayer et lithographiée en deux tons par Benoist, issue des Voyages en Scandinavie, en Laponie, au Spitzberg, et aux Îles Féroé. Bel exemplaire.

GARDNER (James).

[LONDRES] New plan of the cities of London & Westminster with the borough of Southwark.

London, James Gardner, 1829. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 528 x 762 mm ; étiquette de l'éditeur J. Goujon au dos du plan ; sous chemise et étui de papier marbré marron.

Beau plan de Londres, Westminster et Southwark. Troisième édition modifiée en 1829, la première datant de 1827. Les parcs et jardins sont aquarellés en vert, les bâtiments publics en noir. Les couleurs utilisées pour les délimitations sont expliquées au bas du plan. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Petits défauts d'usage à l'étui. Howgego, 308.

GARNERAY (Louis Ambroise).

[ZANZIBAR] Pêche du souffleur dans le canal de Zanzibar.

Paris, London, Goupil & Cie, 1er avril 1859. 612 x 789 mm.

Grande et belle vue gravée à l'aquatinte par Jazet, figurant une scène de pêche du souffleur ou dauphin souffleur, se déroulant au large des côtes de la Tanzanie, dans le canal de Zanzibar, détroit situé dans l'océan Indien et séparant l'île de Zanzibar (Ugunja) et les îles environnantes du continent. La vue a été dessinée sur les lieux par Louis Ambroise Garneray, lors d'une expédition maritime dans l'océan Indien, là où se déroulera toute sa carrière maritime de dix-huit années, entre l'île de France, l'île Bourbon, Zanzibar et la côte africaine. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Bel exemplaire à très grandes marges.

GARNIER (F.A.).

Amérique du Nord sphéroïdale.

Paris, V.e Jules Renouard, 1860 [1862]. 380 x 315 mm.

Bel exemplaire aquarellé à l'époque, issu du rare Atlas sphéroïdal & universel de géographie.

GARNIER (F.A.).

Amérique du Sud sphéroïdale.

V.ve Jules Renouard, 1860 [1862]. 381 x 317 mm.

Bel exemplaire aquarellé à l'époque, issu du rare Atlas sphéroïdal & universel de géographie.

GARNIER (F.A.).

Asie sphéroïdale.

Paris, V.e Jules Renouard, 1860 [1862]. 383 x 316 mm.

Bon exemplaire aquarellé à l'époque, issu du rare Atlas sphéroïdal & universel de géographie. Légères rousseurs.

GASTALDI (Giacomo) & CAMOCIO (Giovanni Francesco).

[Afrique de l'ouest].

[Venise, Giovanni Francesco Camocio], [circa 1570-1575]. 349 x 400 mm.

Très rare carte figurant l'ouest de l'Afrique, issue de la carte de l'Afrique en 12 feuilles, gravée et publiée par Giovanni Francesco Camocio, d'après la carte murale de Giacomo Gastaldi. La carte s'étend à l'ouest jusqu'au Ghana, et au sud jusqu'à l'Angola. Elle est ornée d'un navire et de deux monstres marins. Les pays sont divisés en royaumes : royaume Mandingue au Mali, royaumes de Bénin et de Dauma au Bénin, royaume du Biafra au Nigeria, ou encore royaume du Manicongo au Gabon et au Congo. A l'est du royaume du Bénin, il est indiqué que les hommes sont des charmeurs de serpents. La carte complète en 12 feuilles de Camocio est d'une extrême rareté, le seul exemplaire connu étant à la Bell Library. Graveur vénitien appartenant à l'école de Lafréri, Giovanni Francesco Camocio fut actif entre 1558 et 1575. Petites déchirures dans la marge supérieure, infimes rousseurs marginales. Betz, The Mapping of Africa, 10.

GAULTIER (Jules).

[RENNES] Plan de Rennes dressé au moyen des documents fournis par la Mairie et par les Administrations de la Ville.

Rennes, P. Dubois, [1898]. En 18 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 606 x 782 mm.

Beau plan détaillé de Rennes, décoré des armoiries de la ville. Bel exemplaire.

GILBERT (Pierre-Julien).

[COMBAT du TAGE] 11 juillet 1831 (à 2 hes du soir). L'Escadre française commandée par le contre-amiral baron Roussin, force le Tage et contraint le gouvernement portugais à donner satisfaction à la France.

1837. 509 x 752 mm, sur Chine monté.

Belle estampe lithographiée par Engelmann, d'après un dessin de Pierre-Julien Gilbert, figurant le combat du Tage livré le 11 juillet 1831. Lorsqu'en 1831, le Portugal refuse de reconnaître la Monarchie de juillet, le gouvernement français prend prétexte des poursuites judiciaires introduites à l'encontre de deux ressortissants français pour entreprendre à son encontre une expédition militaire dont le véritable but est d'amener le souverain portugais dom Miguel à reconsidérer sa position. Le combat du Tage est livré le 11 juillet 1831 entre la marine française et les forts qui protègent l'embouchure du Tage et l'entrée de Lisbonne. L'estampe montre le fort Bugio approché par l'escadre française, commandée par le contre-amiral Roussin, et composée des vaisseaux le Marengo, l'Algésiras, le Suffren, la Ville-de-Marseille, le Trident, l'Alger, le Pallas, le Melpomène, le Didon, l'Eglé, la Perle, le Dragon et l'Endymion, tous nommés dans la légende. Les forts portugais ne peuvent empêcher la progression de la flotte française. Dom Miguel n'a alors d'autre choix que de se soumettre aux exigences françaises. Petits frottements dans la marge inférieure du papier de Chine, sinon bel exemplaire.

HASTREL (Adolphe d').

[MADAGASCAR] Album de l'Île Bourbon. Emplacement à Madagascar. Cases malgaches.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 245 x 303 mm.

Belle scène dessinée et lithographiée en deux tons par Adolphe d'Hastrel. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Mouillure claire dans les marges gauche et droite.

HASTREL (Adolphe d').

[MALAGA] Album d'Hastrel. Malaga (vue prise en grande rade). Espagne.

Paris,chez l'auteur, [circa 1850]. 220 x 301 mm.

Belle et rare vue de la baie de Malaga, dessinée et lithographiée en deux tons par Adolphe d'Hastrel. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Rousseurs marginales.

HASTREL (Adolphe d').

[RÉUNION] Album d'Hastrel. Le bassin de la ravine du Bernica. Île Bourbon.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 350 x 231 mm.

Belle vue dessinée par Adolphe d'Hastrel et lithographiée en deux tons par Léon Sabatier. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Bon exemplaire.

HASTREL (Adolphe d').

[RÉUNION] Album de l'Île Bourbon. Aqueduc-Chabrier, dans la ravine du Gol. Quartier Saint Louis.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 240 x 333 mm.

Belle vue de la Réunion, dessinée par Adolphe d'Hastrel et lithographiée en deux tons par Hubert Clerget. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Mouillure claire dans les marges gauche et droite. Coin inférieur droit restauré avec du papier moderne.

HASTREL (Adolphe d').

[RÉUNION] Album de l'Île Bourbon. Fond de la ravine Laforge. Entre Saint-Paul et la Possession.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 345 x 242 mm.

Belle vue dessinée par Adolphe d'Hastrel et lithographiée en deux tons par Léon Sabatier. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Mouillures et rousseurs marginales.

HASTREL (Adolphe d').

[RÉUNION] Album de l'Île Bourbon. L'Arbre du voyageur (l'arbre Evi ou fruit de Cythère - rocou - bananier.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 340 x 230 mm.

Belle scène dessinée et lithographiée en deux tons par Adolphe d'Hastrel. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Mouillure claire dans les marges haute et basse.

HASTREL (Adolphe d').

[RÉUNION] Album de l'Île Bourbon. La tonnelle de Parny au Bernica.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 245 x 320 mm.

Belle vue de la Réunion, dessinée par Adolphe d'Hastrel et lithographiée en deux tons par Louis-Julien Jacottet. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Mouillure claire dans les marges gauche et droite.

HASTREL (Adolphe d').

[RÉUNION] Album de l'Île Bourbon. Le bassin de la ravine du Bernica.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 345 x 231 mm.

Belle vue dessinée par Adolphe d'Hastrel et lithographiée en deux tons par Léon Sabatier. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Mouillure claire dans les marges affectant la partie lithographiée.

HASTREL (Adolphe d').

[RÉUNION] Album de l'Île Bourbon. Le shéga, danse des Noirs. Moulin à cannes de Mr St Georges - Rivière de l'Est - Quartier Sainte Rose.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 240 x 307 mm.

Belle scène dessinée par Adolphe d'Hastrel et lithographiée en deux tons par Adolphe Bayot. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Mouillure claire dans les marges gauche et droite.

HASTREL (Adolphe d').

[RÉUNION] Album de l'Île Bourbon. Le Syphon. Canal traversant la rivière et ravine d'Abord - Quartier St Pierre.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 240 x 308 mm.

Belle vue de La Réunion, dessinée par Adolphe d'Hastrel et lithographiée en deux tons par Hubert Clerget. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Mouillure claire dans les marges gauche et droite.

HASTREL (Adolphe d').

[RÉUNION] Album de l'Île Bourbon. Négresses yambanes.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 250 x 305 mm.

Belle scène dessinée et lithographiée en deux tons par Adolphe d'Hastrel. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Mouillure claire dans les marges gauche et droite. Coin inférieur droit restauré avec du papier moderne.

HASTREL (Adolphe d').

[RÉUNION] Album de l'Île Bourbon. Place du marché à Saint-Paul.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 240 x 315 mm.

Belle vue de Saint-Paul de la Réunion, dessinée par Adolphe d'Hastrel et lithographiée en deux tons par Hubert Clerget. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Mouillure claire dans les marges gauche et droite. Coin inférieur droit restauré avec du papier moderne.

HASTREL (Adolphe d').

[RÉUNION] Album de l'Île Bourbon. Pont-suspendu de la rivière des Roches. Quartier Saint-Benoît.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 245 x 308 mm.

Belle vue dessinée par Adolphe d'Hastrel et lithographiée en deux tons par Hubert Clerget. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Mouillures marginales.

HASTREL (Adolphe d').

[RÉUNION] Album de l'Île Bourbon. Étude de fruits.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 240 x 340 mm.

Belle estampe dessinée par Adolphe d'Hastrel d'après une peinture du peintre réunionnais Arthur Grimaud, et lithographiée en deux tons par Lemercier. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Mouillure claire dans les marges gauche et droite.

HASTREL (Adolphe d').

[ÎLE de GORÉE] Bazar de la place aux Baobabes, à Gorée.

Paris, Victor Delarue et Cie, [circa 1860]. 223 x 268 mm.

Vue de l'île de Gorée, dessinée et lithographiée en deux tons par Adolphe d'Hastrel. Située au large de Dakar, l'île de Gorée, classée au patrimoine de l'Unesco, fut, pendant trois siècles, le lieu de départ de millions d'esclaves pour l'Amérique et les Antilles. Officier dans la marine française, d'Hastrel était un habile dessinateur qui composa de nombreux croquis durant ses voyages et les regroupa dans plusieurs albums. Bel exemplaire.

HASTREL (Adolphe d').

[ÎLE MAURICE] Album d'Hastrel. Vue générale de Port Louis. Île Maurice.

Paris Goupil, Vibert et Cie, [circa 1850]. 235 x 311 mm.

Belle vue de la ville de Port-Louis, dessinée et lithographiée en deux tons par Adolphe d'Hastrel. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Rousseurs marginales.

HASTREL (Adolphe d').

[ÎLE MAURICE] Album de l'Île Bourbon. Vue générale de Port Louis ( Mauritius - ancienne Île de France.

Paris, Victor Delarue et Ce, [circa 1850]. 245 x 310 mm.

Belle vue de la ville de Port-Louis, dessinée et lithographiée en deux tons par Adolphe d'Hastrel. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Mouillures claires.

HAUSERMANN (Rémi).

[BIRMANIE/THAÏLANDE/INDOCHINE] [Sans titre].

[1880]. 211 x 280 mm.

Carte gravée par le dessinateur-géographe Rémi Hausermann, pour le Bulletin de la Société de Géographie, dont l'un des rédacteurs fut Alexandre-François Barbié du Bocage. Bel exemplaire.

HAUSERMANN (Rémi).

[GUADELOUPE] Carte de la Guadeloupe (Antilles).

[Paris, 1878]. 211 x 280 mm.

Belle carte de la Guadeloupe, gravée par le dessinateur-géographe Rémi Hausermann, pour la revue L'Exploration. Journal des conquêtes de la civilisation sur tous les points du globe, publiée sous la direction de Charles Hertz. Bel exemplaire, replié.

HAUSERMANN (Rémi).

[NEW YORK] Plan de New-York (États-Unis).

[1878]. 265 x 427 mm.

Beau plan de Manhattan avec les rives de l'Hudson et de l'East River montrant Brooklyn, Jersey City et Hoboken, gravé en couleurs par le dessinateur-géographe Rémi Hausermann, pour le Bulletin de la Société de Géographie, dont l'un des rédacteurs fut Alexandre-François Barbié du Bocage. Le plan montre Governors Island avec Castle Williams et Fort Columbus, renommé Fort Jay en 1904, Ellis Island avec Fort Gibson, qui abritera les bâtiments du centre d'immigration à partir de 1892. Bel exemplaire, replié.

HAUSERMANN (Rémi).

[SAINT-MARTIN & SAINT-BARTHÉLÉMY] Île Saint Martin - Île St. Barthélémy.

[Paris, 1877]. 213 x 138 mm.

Belles cartes des îles de Saint-Martin et Saint-Bartyhélémy, gravées par le dessinateur-géographe Rémi Hausermann, pour la revue L'Exploration. Journal des conquêtes de la civilisation sur tous les points du globe, publiée sous la direction de Charles Hertz. Bel exemplaire.

HAUSERMANN (Rémi).

[SAINT-PIERRE-et-MIQUELON] Carte des îles St Pierre et Miquelon.

[1879]. 210 x 135 mm.

Carte de l'archipel français situé au sud de Terre-Neuve, dressée d'après les cartes du Dépôt de la Marine, gravée par le dessinateur-géographe Rémi Hausermann, pour la revue L'Exploration. Journal des conquêtes de la civilisation sur tous les points du globe, publiée sous la direction de Charles Hertz. Bel exemplaire.

HAUSERMANN (Rémi).

[THAÏLANDE/INDOCHINE] [Sans titre].

[1880]. 207 x 274 mm.

Carte gravée par le dessinateur-géographe Rémi Hausermann, pour le Bulletin de la Société de Géographie, dont l'un des rédacteurs fut Alexandre-François Barbié du Bocage. Bel exemplaire.

HERISSON (Eustache).

[STRASBOURG] Plan de la ville de Strasbourg divisé en quatre cantons.

Paris, Jean, 1836. 535 x 755 mm.

Beau plan détaillé de la ville de Strasbourg, divisée en quatre cantons (nord, sud, ouest, est). Avec table de renvois pour tous les ponts sur les fossés et canaux de la ville. Déchirures au niveau de la pliure centrale restaurées.

HERISSON (Eustache).

Carte de l'Amérique septentrionale et méridionale, où se trouvent les découvertes les plus nouvelles, et les trois voyages de Cook.

Paris, Basset, 1795. 525 x 767 mm.

Belle et grande carte de l'Amérique, dressée par Eustache Hérisson, élève de Rigobert Bonne. La carte figure les routes des trois voyages du capitaine Cook effectués entre 1768 et 1780. En carton figurent deux petites cartes de Saint-Domingue et de la Martinique. Très bel exemplaire avec les contours et les mers finement coloriés à l'époque. Rare édition à la date de 1795.

HERISSON (Eustache).

Carte de l'Empire Français avec ses divisions en 117 départemens.

Paris, Basset, 1809. 527 x 763 mm.

Belle carte de la France, avec le nord de l'Italie et partie de l'Allemagne, dressée en 1809 lors des conquêtes napoléoniennes, par Eustache Hérisson, élève de Rigobert Bonne. La France compte alors 117 départements, comprenant notamment les départements annexés en Italie, avec le département du Taro en 1808, et de Montenotte en 1805. Bel exemplaire, contours coloriés à l'époque.

HERISSON (Eustache).

Carte générale de l'Asie, où se trouvent les découvertes des îles, de Bougainville, Surville et Dampierre.

Paris, Basset, 1795. 540 x 773 mm.

Belle et grande carte de l'Asie, dressée par Eustache Hérisson, élève de Rigobert Bonne. La carte figure les routes des grands explorateurs, James Cook, Louis-Antoine de Bougainville, Jean-François de Surville et William Dampier, ainsi que leurs découvertes, comme l'archipel des Louisiades, à l'est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, découvert par Bougainville en 1768. Bel exemplaire aux contours coloriés à l'époque. Rare édition à la date de 1795.

HERISSON (Eustache).

La Mappe-monde ou le globe terrestre représenté en deux hémisphères, l'un oriental l'autre occidental.

Paris, Basset, 1809. 480 x 753 mm.

Belle et grande mappemonde à deux hémisphères, dressée par Eustache Hérisson, élève de Rigobert Bonne. La carte montre les découvertes les plus récentes et les routes des grands explorateurs comme Mackenzie, Vancouver, La Pérouse, Bruce, Rennell, Le Vaillant, ainsi que les trois voyages du capitaine Cook effectués entre 1768 et 1780. La Nouvelle-Guinée et la Tasmanie ne sont plus rattachées à l'Australie. Bel exemplaire, contours coloriés à l'époque.

HERISSON (Eustache).

Mappe monde en deux hémisphères, où sont marquées les découvertes les plus récentes et les routes des trois voyages de Cook.

Paris, Basset, 1795. 467 x 766 mm.

Belle et grande mappemonde à deux hémisphères, dressée par Eustache Hérisson, élève de Rigobert Bonne. La carte figure les routes des grands explorateurs, et des trois voyages du capitaine Cook effectués entre 1768 et 1780. La Nouvelle-Guinée n'est plus rattachée à l'Australie, contrairement à la Tasmanie. La Nouvelle-Zélande a maintenant une forme reconnaissable. Très bel exemplaire avec les contours et les mers finement coloriés à l'époque. Rare édition à la date de 1795.

HOMANN (Héritiers de).

[CORSE] Insulæ Corsicæ olim Cyrnus dictæ novissima facies chorographice.

Nuremberg, 1735. 555 x 489 mm.

Belle carte de la Corse, levée sur les lieux et dressée par le capitaine Vogt, lors du soulèvement du peuple corse contre la République de Gênes, dirigé par le baron Théodore de Neuhoff, devenu en 1736 le premier et seul roi de toute l'histoire de la Corse, sous le nom de Théodore Ier. Le capitaine Vogt faisait partie des troupes auxiliaires de l'empereur Charles VI du Saint-Empire, allié de la République de Gênes. La carte est ornée d'un cartouche de titre contenu dans la gueule d’un monstre marin échoué sur le rivage ; d'un côté, un marin tient une sonde, et de l'autre, un Triton chevauchant un poisson et tenant un drapeau corse à la tête de Maure, sonne la Conque marine (le colombo) ; en tête du cartouche, un soldat de l'Armée Impériale, cuirassé et casqué, tient un mousquet ; tapi derrière lui, un renard, représentant Gênes, se protège des Corses en révolte. En haut à droite figure un tableau donnant le nombre d'hommes armés pour le nord (Di qua da monti) et le sud (Dila da monti) du pays, dont Théodore Ier disposait pour combattre les Génois. Les villes principales sont signalées par une citadelle aquarellée en rouge. Éditeurs de cartes à Nuremberg, Johann Baptist Homann et ses héritiers ont dominé le marché de la cartographie allemande pendant près de cent ans. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Légère décoloration au niveau de la pliure centrale. Cervoni, 56.1.

HOMANN (Héritiers de).

[POSTES] Nouvelle carte géographique des postes d'Allemagne - Neue und vollstændige Postkarte durch ganz Deutschland.

Nuremberg, Héritiers de Homann, 1786. En 32 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 776 x 968 mm.

Belle carte figurant les routes des postes de l'Allemagne, ornée de deux cartouches de titre, d'un cartouche contenant l'explication des symboles utilisés en français et en allemand, et d'un cartouche de dédicace au prince Karl Anselm von Thurn und Taxis, décoré d'une scène illustrant la poste et des armoiries du prince. Lamaison princière de Thurn und Taxis(également appelée, en français,maison de La Tour et Tassisoude Tour et Taxis) est une familleallemandequi a dirigé un importantservice postalenEuropedès leXVIesiècle. Bon exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

HOMANN (Héritiers de).

Regni Sinæ vel Sinæ propriæ mappa et descriptio geographica.

Nuremberg, Homann Héritiers, [circa 1740]. 581 x 519 mm.

Superbe carte de la Chine, dressée d'après les cartes de Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville pour la Description de l'empire de la Chine et de la Tartarie chinoise de Jean-Baptiste du Halde. Elle est ornée d'un beau cartouche de titre décoré de personnages et de dragons. Éditeurs de cartes à Nuremberg, Johann Baptist Homann et ses héritiers ont dominé le marché de la cartographie allemande pendant près de cent ans. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

HOMANN (Johann Baptist).

[BRETAGNE] Tabula Ducatus Britanniæ Gallis. Le Gouvernem.t général de Bretagne.

Nuremberg, [1716]. 482 x 575 mm.

Belle carte de la Bretagne, ornée d'un cartouche de titre décoré d'angelots et des armoiries de la région, et d'un plan de la ville de Rennes. Éditeurs de cartes à Nuremberg, Johann Baptist Homann et ses héritiers ont dominé le marché de la cartographie allemande pendant près de cent ans. Mouillure claire dans la partie droite de la carte, bas de la pliure centrale restauré. Exemplaire partiellement aquarellé à l'époque. Gaudillat, 37, premier état.

HOMANN (Johann Baptist).

[PAVILLONS] Flaggen aller Seefahrenden Potenzen und Nationen in der gantzen Weldt.

Nuremberg, [circa 1720]. 495 x 587 mm.

Superbe planche brillamment coloriée à l'époque, figurant 140 pavillons de marine de pays européens, africains et asiatiques. Éditeurs de cartes à Nuremberg, Johann Baptist Homann et ses héritiers ont dominé le marché de la cartographie allemande pendant près de cent ans. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

HÉRISSON (Eustache).

Carte de l'Empire Français et de l'Allemagne, où l'on a marqué en lieues respectives, les postes de ces deux grandes parties de l'Europe.

Paris, Basset, 1810. En deux feuilles non jointes, coupées en sections et pliées, pouvant former une carte de 0,78 x 1,06 m, sous étui.

Belle carte murale de la France, de l'Allemagne et du nord de l'Italie, avec les routes des postes, dressée en 1810 lors des conquêtes napoléoniennes. La France compte alors 130 départements, comprenant notamment les départements annexés aux Pays-Bas (Bouches-de-l'Escaut en 1810), ou en Italie (département du Taro en 1808, de Montenotte en 1805). La carte montre également les divisions fixées par le Traité de Vienne en 1809, entre les empires français et autrichien. En carton, carte des environs de Paris. Bon exemplaire, contours coloriés à l'époque. Etui usagé.

JACQUOT (André-Eugène).

Carte géologique de la France à l'échelle du millionième, exécutée en utilisant les documents publiés par le Service de la Carte géologique détaillée de la France.

Paris, Baudry et Cie, 1887. En 24 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,11 x 1,16 m ; étiquette de l'éditeur Béranger au dos de la carte.

Belle et rare carte géologique de la France, de très grand format, exécutée sous la direction d'André-Eugène Jacquot, inspecteur général des Mines de 1886 à 1887, d'après les documents publiés par le Service de la Carte géologique détaillée de la France. Ce service du Ministère des Travaux publics avait été créé en 1868 à la demande d'Elie de Beaumont, auteur de la toute première carte géologique de la France en 1841. Les terrains sédimentaires, cristallophylliens et les roches éruptives ont chacun leur couleur, expliquée dans la légende. La Corse est présentée séparément en carton, en bas à droite (192 x 100 mm). Bel exemplaire.

JANSSON (Johannes).

[CEYLAN/SRI LANKA] Ins. Ceilan quæ incolis Tenarisin dicitur.

[Amsterdam, 1639-1649]. 343 x 499 mm.

Belle carte de l'île de Ceylan ou Sri Lanka, dressée par le cartographe portugais Cipriano Sanches, et issue de l'édition française de l'Atlas novus. Elle est ornée de trois cartouches, dont un cartouche de titre, de deux roses des vents et de quatre navires. L'île est ornée de vignettes figurant des animaux et un personnage monté sur un éléphant. Les différents royaumes sont représentés par une citadelle aquarellée en rouge et surmontée d'une couronne. Au centre de l'île figure la ville de Candea ou Candie, capitale de l'île jusqu'au début du XIXème siècle. La carte porte des commentaires en portugais, indiquant l'emplacement des montagnes, dont le Pic d'Adam, ou encore des réservoirs d'eau pour les éléphants. Le nord est placé à gauche de la carte. Texte français au verso. Rousseur dans la marge inférieure, haut et bas de la pliure centrale restaurés. Très bon exemplaire en coloris de l'époque.

JANSSON (Johannes).

[MANHATTAN] Nova Anglia Novum Belgium et Virginia.

Amsterdam, [1636]. 387 x 503 mm.

Belle carte figurant la côte Est des États-Unis, issue de l'édition latine du Novus Atlas ou Nouveau Théâtre du Monde de Jansson. Après la carte de Johannes de Laet de 1630 dont elle est dérivée, la carte de Jansson est la seconde carte imprimée nommant l'île de Manhattan, ici appelée Manbattes, et la troisième sur laquelle apparaît le nom de Massachusetts. Elle s'étend au nord jusqu'à la Nouvelle-Écosse et la Baie de Fundy, nommée Baye Françoise, et au sud jusqu'au C. of Feare, ou Cape of Feare, actuel Cape Lookout. Le Lac Huron est nommé Grand Lac, et le Lac Ontario, Lac des Yroquois. La carte est ornée de deux cartouches, de deux roses des vents, de navires et de monstres marins. Texte latin au verso. État 1, avec mention de la Virginie dans le titre. Pliure centrale brunie. Contours aquarellés à l'époque. Burden, 247; Cumming, 39; Van der Krogt, 9310:1A.1.

JEU de CARTES.

Jeu de cartes syllabaire européen. Jeu de cartes de la géographie de l'Europe.

Paris, [1835]. Chromolithographie de 342 x 456 mm.

Superbe jeu éducatif pour apprendre les syllabes, composé de 32 cartes à jouer, illustrées de personnages en costumes de pays d'Europe. Très bel exemplaire.

KLINGER (Johann Georg).

[WASHINGTON] Plan de la ville de Washington en Amérique.

[Gotha], 1794. 158 x 197 mm.

Très rare plan de Washington, dessiné par Weidner et gravé par Klinger, issu de l'Almanac de Gotha publié en 1794. Avec liste de légendes numérotées identifiant le Capitole, le Palais du Président (future Maison Blanche), la statue de Washington, etc. La ville de Washington, D.C. (district de Columbia) fut fondée le 24 janvier 1791, au nord de la confluence du Potomac et de la rivière Anacostia, entre les villes de Georgetown et Alexandria, cédées respectivement par le Maryland et la Virginie pour les inclure dans le district fédéral. Celui-ci ainsi créé se présente sous la forme d'uncarré de 16,2 km de côté. Le nom de Washington est utilisé à partir du 9 septembre de la même année, tandis que le nom officiel «District of Columbia», en référence à Christophe Colomb, est consacré le 6 mai 1796. Le plan de la ville est l'œuvre de Pierre Charles L'Enfant, un ingénieur militaire, fils d'un peintre de la cour de France qui propose ses services à George Washington, dont il a fait la connaissance durant laGuerre d'Indépendance alors qu'il s'était engagé en 1777, à l'âge de 23 ans, aux côtés des insurgés américains. Rousseurs. Exemplaire coupé et remonté sur papier ancien.

KNORR (Georg Wolfgang).

[PAPILLONS].

[Nuremberg, 1754]. 327 x 225 mm.

Superbe planche de papillons, gravée et finement coloriée à l'époque, issue de l'un des plus beaux ouvrages illustrés allemands du XVIIIe siècle, Deliciӕ Naturӕ Selectӕ. La planche figure 7 espèces de papillons : trois papillons du Surinam, deux queues de paon, et deux papillons nocturnes d'Europe. Bel exemplaire à très grandes marges.

KNORR (Georg Wolfgang).

[PAPILLONS].

[Nuremberg, 1754]. 335 x 218 mm.

Superbe planche de papillons, gravée et finement coloriée à l'époque, issue de l'un des plus beaux ouvrages illustrés allemands du XVIIIe siècle, Deliciӕ Naturӕ Selectӕ. La planche figure 9 espèces de papillons : queue d'hirondelle, papillon sociable de cérisier, papillon sociable des orties, deux papillons d'herbe, et 4 papillons diurnes. Bel exemplaire à très grandes marges.

KULCZYCKI (Adam Joachim).

[TAHITI/MOORÉA] Tahiti et Moréa.

Département de la Marine et des Colonies, 1862. 321 x 468 mm.

Belle carte des îles de Tahiti et de Mooréa, dressée d'après la carte de Adam Joachim Kulczycki, ingénieur, cartographe et astronome polonais au service de la France, qui réalisa, entre 1843 et 1858, d'importants travaux de cartographie dans ces deux îles. La carte a été publiée sous la direction de Chasseloup-Laubat, ministre de la Marine et des Colonies. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

L'ISLE (Guillaume de).

[BÉARN/BIGORRE/ARMAGNAC] Carte du Béarn de la Bigorre de l'Armagnac et des pays voisins.

Paris, chez l'auteur, 1712. 480 x 633 mm.

Belle carte du sud-ouest de la France, dressée par Guillaume de l'Isle. Les villes principales comme Bayonne, Pau ou Toulouse, sont signalées par une citadelle aquarellée en rouge. Eminent cartographe et premier géographe du roi, Guillaume de l'Isle fut le premier à rétablir l'étendue exacte de la Méditerranée, et à rendre à la Californie sa forme correcte de péninsule. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

L'ISLE (Guillaume de).

Carte des côtes de Malabar et de Coromandel.

Paris, chez l'auteur, 1723. 442 x 577 mm.

Belle carte de la moitié sud de l'Inde depuis le Gujarat et le Bengale, avec le nord de Ceylan et les Maldives. Elle est ornée d'un cartouche de titre décoré des armoiries royales et d'une rose des vents. Bel exemplaire aux contours coloriés à l'époque. Infimes rousseurs dans la marge supérieure.

L'ISLE (Guillaume de).

Græciæ antiquæ tabula nova. Græciæ pars meridionalis.

Paris, chez l'auteur, 1707. 467 x 648 mm.

Belle carte figurant la partie méridionale de la Grèce antique, avec la Crête, les îles grecques et l'ouest de la Turquie. Elle est ornée d'un très beau cartouche de titre animé de personnages et montrant le Colosse de Rhodes ainsi qu'une course de chars. Bon exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Quelques rousseurs.

LA CAILLE (Abbé Nicolas-Louis de).

[ÎLE MAURICE] Carte de l'Isle de France levée géométriquement par Mr. l'abbé de la Caille, de l'Académie Royale des Sciences, en 1753.

Paris, Lattré, 1753. 469 x 344 mm.

Très rare carte de l'Île Maurice, anciennement Île de France, dressée par l'abbé de La Caille. Il s'agit de la première carte précise de l'île, dressée d'après la première triangulation de l'île et sur des calculs rigoureusement scientifiques. Elle est d'une grande exactitude dans le contour des côtes, le dessin des rivières et la mise en place des principaux accidents du relief, comme le Piton du Milieu de l'Isle, le Piton de la Découverte ou encore la Butte des Papayers. Célèbre mathématicien et astronome français, l'abbé de La Caille partit pour le Cap en 1750 dans le but d'observer les étoiles de l'hémisphère austral. Le 23 octobre 1752, alors qu'il s’apprête à revenir en France, il reçoit l’ordre de se rendre à l’Île de France et à l’Île Bourbon (La Réunion) afin d’en déterminer la longitude et la latitude. Il sait ce travail inutile car d’Après de Mannevillette, le commandant du vaisseau qui l’avait conduit au Cap, scientifique réputé, vient de le réaliser. Il restera 9 mois à l’île Maurice, dont il dressera la carte. De retour en France en 1754, il publiera son récit intitulé Journal historique du voyage fait au Cap de Bonne-Espérance. Il mourut en 1762. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Très légères rousseurs.

LA PÉROUSE (Jean-François de Galaup, comte de).

Carte générale des découvertes faites en 1787 dans les mers de Chine et de Tartarie, ou depuis Manille jusqu'à Avatscha, par les frégates françaises la Boussole et l'Astrolabe.

[Paris, 1797]. 687 x 497 mm.

Grande carte couvrant les côtes nord-est de l'Asie, publiée dans le voyage autour du monde du comte de La Pérouse. Elle s'étend entre la mer d'Okhotsk et les Philippines, avec l'île de Sakhaline, la péninsule du Kamtchatka, les îles Kouriles, le Japon, la Corée, l'île de Taïwan (anciennement Formose) et l'archipel des Mariannes. La route empruntée par les frégates la Boussole et l'Astrolabe entre la baie d'Avatcha, au sud du Kamtchatka, et Manille aux Philippines, est signalée par un trait continu. Le voyage de La Pérouse fut l'une des plus grandes expéditions de découverte de la fin du XVIIIe siècle. Ses objectifs étaient ambitieux : compléter la cartographie, établir de nouveaux comptoirs commerciaux, ouvrir de nouvelles routes maritimes, et plus généralement enrichir les connaissances et les collections scientifiques. Forte de deux navires, la Boussole et l'Astrolabe, l’expédition quitta Brest en août 1785, doubla le cap Horn en janvier 1786, remonta la côte ouest de l'Amérique jusqu'en Alaska (juin 1786) en passant par l'île de Pâques et Hawaï, puis revint en Californie et traversa le Pacifique jusqu'à Macao (janvier 1787). Après une escale à Manille, La Pérouse se dirigea vers les côtes nord est de l’Asie : Formose, la Corée, la Tartarie, et le Japon, dont il fut le premier à en dresser une cartographie cohérente. L'expédition continua vers Samoa, les îles Tonga, puis l'Australie et Botany Bay, d'où La Pérouse écrivit la dernière lettre qui soit parvenue en Europe. Par la suite, les deux corvettes de l'expédition devaient disparaître en mer. Leurs épaves ne furent retrouvées qu'en 1826 par le capitaine anglais Peter Dillon dans l'archipel de Santa-Cruz. Bel exemplaire, replié.

LAPIE (Pierre, Capitaine).

Carte d'Europe où sont tracées les limites des empires, royaumes, et états souverains, d'après les derniers traités de Paix.

Paris, Semen jeune, 1812. En 48 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,81 x 1,85 m.

Rare carte monumentale de l'Europe de près de 4 m2, dressée à l'apogée du règne de Napoléon, et à la veille de la Campagne de Russie. Une légende manuscrite indique par un système de couleurs les limites établies d'après le Traité de Lunéville du 9 février 1807, suite à la victoire de Napoléon à Marengo, le Traité de Fontainebleau du 11 novembre 1807, autorisant le passage des troupes françaises par le territoire espagnol afin d'envahir le Portugal, et le traité du 26 mars 1810. Elle a été gravée et publiée par Semen, attaché au Dépôt de la Guerre. Géographe français, Pierre Lapie fut admis à l'Ecole du Génie en 1789. En 1793, il devint ingénieur géographe au Dépôt de la guerre, puis en 1814, directeur du cabinet topographique du roi. Enfin en 1832, il fut promu chef d'escadron au corps d'Etat-major puis colonel. Il fait partie des membres fondateurs de la Société de Géographie de Paris. Exemplaire unique légendé à la main et rehaussé à l'encre rouge, verte, bleue, orangée et dorée pour les limites fixées par les traités. Très bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Tooley Revised Edition, tome 3, p. 88.

LAPIE (Pierre, Capitaine).

Carte réduite de la Mer Méditerranée et de la Mer Noire dédiée et présentée A.S.A.R.M. le Duc d’Angoulême Amiral de France Colonel Général des Cuirassiers et Dragons &.

Paris, Rey et Gravier, 1814. En 4 feuilles pouvant être jointes (les deux feuilles centrales sont déjà jointes) pour former une carte de 0,78 x 1,91 m.

Très rare carte monumentale de la Méditerranée et de la Mer Noire de près de 2 mètres de largeur, dédiée à Louis-Antoine d'Artois, duc d'Angoulême et futur Louis de France. Gravée par Pierre François Tardieu, elle s'étend à l'ouest jusqu'à l'Atlantique, et à l'est jusqu'aux côtes de la Syrie. La carte a été dressée par Pierre Lapie d'après les déterminations astronomiques les plus récentes, les meilleures cartes marines et terrestres, et les remarques des pilotes et journaux de navigation. Ces renseignements apparaissent sur la première édition, publiée en 1808 et dédiée à l'empereur Napoléon, et pour laquelle Pierre Lapie indiquait également comme auteur le géographe vénitien Giovanni Antonio Rizzi-Zannoni, à qui il fit appel pour dresser sa carte. Géographe français, Pierre Lapie fut admis à l'Ecole du Génie en 1789. En 1793, il devint ingénieur géographe au Dépôt de la guerre, puis en 1814, directeur du cabinet topographique du roi. Enfin en 1832, il fut promu chef d'escadron au corps d'Etat-major puis colonel. Il fait partie des membres fondateurs de la Société de Géographie de Paris. Bel exemplaire. La première feuille est plus claire que les autres.

LE ROUGE (Georges-Louis).

[ÎLES TURKS] Les Îles Turques d'après les levées de 1753 par le sloop l'Aigle et l'Émeraude par ordre du gouverneur de St. Domingue corrigées sur les observations de Ed. Hawke faites en 1770 dans le shooner royal. Publié à Londres en 1775. Traduit à Paris.

Paris, Le Rouge, 1779. 450 x 304 mm.

Belle et rare carte figurant l'archipel britannique des Turks, faisant partie des Turks et Caïcos. La carte est une version française de la carte anglaise de Thomas Jefferys publiée en 1775. Elle a été dressée en 1753 d'après les levés réalisés à bord des sloops l'Aigle et l'Émeraude à la demande de Joseph-Hyacinthe de Rigaud de Vaudreuil, gouverneur de Saint-Domingue de 1753 à 1757, et d'après les observations du capitaine anglais Edward Hawke à bord de la goélette du roi en 1770. Y figurent les îles de Grand Turk, Cotton Island (aujourd'hui Cotton Cay), Salt Key (aujourd'hui Salt Cay) et Sand Key (aujourd'hui Big Sand Cay), ainsi que les petites îles de Pelicans Island, Birds Island et Breeches Island. Les marges droite et basse ont été coupées au trait d'encadrement et refaites avec du papier ancien. Petit manque de papier au coin inférieur droit de la carte. Petites taches d'encre à l'extrême gauche de la carte. Sellers & van Ee, 1777.

LE ROUGE (Georges-Louis).

[ÎLES VIERGES/VIRGIN ISLANDS] Les Vierges, levées par les Anglais, et par les Dannois, traduit de l'anglais.

Paris, Sr. Le Rouge, 1779. 450 x 596 mm.

Très rare carte figurant les Îles Vierges, traduite de la carte de Thomas Jefferys publiée en 1775, dont ce fut la première carte de ce format pour cette région. Y figurent les Îles Vierges britanniques, dont Jost Van Dyke, Tortola, Virgin Gorda et Anegada, les Îles Vierges américaines de Saint-Thomas, Saint-John et Sainte-Croix, les Îles Vierges espagnoles de Culebra et Vieques, ainsi que les îles d'Anguilla, Saint-Martin, une partie de Saint-Barthélémy, Saint-Kitts, Saint-Eustache, Saba, et la pointe est de Porto Rico. Y figurent également onze profils côtiers. Entre les îles de Tortola et de Virgin Gorda, il est indiqué que Francis Drake fut le premier à passer par ces îles en 1580. Contours aquarellés à l'époque. Les marges gauche et supérieure ont été partiellement coupées et refaites avec du papier ancien. Sellers & van Ee, 1983.

LE ROUGE (Georges-Louis).

L'Europe suivant les nouvelles observations de Mr. de Cassini et de Mr. Hass.

Paris, Le Rouge, 1747. 503 x 652 mm.

Belle carte de l'Europe, ornée d'un cartouche de titre décoré d'attributs militaires et accompagnée d'une table. Bas de la pliure centrale fendu. Contours aquarellés à l'époque.

LE ROUGE (Georges-Louis).

Mappe monde nouvelle.

Paris, Sr. Le Rouge, 1744. 525 x 731 mm.

Grande et belle mappemonde à deux hémisphères, dédiée au comte de Maurepas. Elle est ornée d'un grand cartouche de titre et de quatre grandes vignettes, dont deux sont à la gloire de l'astronomie. D'un point de vue géographique, la Nouvelle-Guinée et la Tasmanie sont toujours rattachées par erreur à l'Australie. Les découvertes et explorations les plus récentes figurent sur la carte : échouage des Moscovites dans le passage du Nord-Ouest en 1743, île de Pâques découverte par les Hollandais en 1722, ou encore le cap de la Circoncision (île Bouvet) découvert par les frégates l'Aigle et la Marie en 1739. Défauts dans la partie basse de la pliure centrale. Exemplaire aquarellé.

LE ROUGE (Georges-Louis).

Plan de Paris et de ses faubourgs.

Paris, Crépy, 1767. 219 x 286 mm.

Beau plan de Paris, issu de l'Introduction à la géographie, réédité par Crépy en 1767. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Boutier, 238F.

LEFEBVRE & LAZARE (Louis).

[BOIS de BOULOGNE] Service municipal des promenades et plantations de Paris. Plan du bois de Boulogne et de ses dépendances. Janvier 1856.

Paris, 1856. En 36 sections jointes et montées sur toile de 599 x 854 mm.

Beau plan du Bois de Boulogne, dessiné par Lazare et Lefebvre, ingénieurs géomètres de la Ville de Paris, et gravé par Schieble. Le plan montre le Pré Catelan au centre, l'hippodrome de Longchamp, construit entre 1855 et 1858, les Lacs Supérieur et Inférieur, la Grande Cascade, ou encore les allées et les étangs. À l'est on peut voir Auteuil et Passy, ainsi que la place de l'Étoile. Le nord est placé à droite du plan. En 1852, la propriété du bois de Boulogne est cédée par Napoléon III à la ville de Paris, qui est alors chargée d'aménager l'espace vert en quatre ans. Les travaux débutent l'année suivante, dirigés par Haussmann, qui crée pour son adjoint Jean-Charles Alphand, le Service des Promenades et Plantations de Paris. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

LEFEVRE (Onésime Théodose).

[LES LILAS] Commune des Lilas.

1895. 613 x 898 mm.

Très grande carte montrant la commune des Lilas, avec Pantin, le Pré Saint-Gervais et Romainville, dressé par les frères Lefèvre, ingénieurs géomètres à Villejuif, gravé par Wuhrer. La commune faisait alors partie du département de la Seine, créé en 1790, et comprenant Paris et les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Il fut supprimé en 1968. Bel exemplaire. Contours aquarellés à l'époque.

LEPAPE (Georges) & POIRET (Paul).

[MODE].

[1911]. 418 x 275 mmn.

Superbe planche gravée et coloriée au pochoir, issue de Les choses de Paul Poiret vues par Georges Lepape. Bel exemplaire.

LEVAILLANT (François).

Le Vouroug-driou mâle.

[Paris, 1808]. 290 x 210 mm.

Planche gravée en couleurs et rehaussée à la main, issue de l'Histoire naturelle des oiseaux d'Afrique. Né en Guyane hollandaise, où son père était consul de France, Levaillant étudia l'histoire naturelle à Paris de 1777 à 1780. Entraîné par la passion des voyages, il s'embarqua en 1780 au Texel pour le cap de Bonne-Espérance, parcourut de 1781 à 1784 le pays des Cafres et des Hottentots, et tenta, vainement, de traverser toute l'Afrique. Les travaux de Levaillant ont rendu de grands services à la science. Il fut le premier à avoir décrit avec exactitude la girafe, et une foule d'oiseaux et d'insectes inconnus jusque là. Il rapporta également la première collection de perroquets et d'oiseaux de paradis. Bel exemplaire à très grandes marges.

LEVASSEUR (Victor).

[CORSE] Dép.t de la Corse.

Paris, [circa 1850]. 427 x 285 mm.

Belle carte de la Corse, issue de l'Atlas national illustré, ornée des portraits du général Bonaparte, de l'empereur Napoléon Ier et de Paoli. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

LEVASSEUR (Victor).

Afrique.

Paris, [circa 1850]. 320 x 440 mm.

Belle carte de l'Afrique, issue de l'Atlas national illustré de Victor Levasseur. Elle est ornée de scènes, de personnages et de vues d'Alexandrie, du Caire et d'Alger. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

LEVASSEUR (Victor).

Amérique méridionale.

Paris, [circa 1850]. 315 x 427 mm.

Belle carte issue de l'Atlas national illustré de Victor Levasseur. Elle est illustrée par Raymond Bonheur de scènes et personnages. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

LEVASSEUR (Victor).

Amérique septentrionale.

Paris, [circa 1850]. 310 x 439 mm.

Belle carte issue de l'Atlas national illustré de Victor Levasseur. Elle est illustrée par Raymond Bonheur de paysages, scènes et animaux. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

LEVASSEUR (Victor).

Asie.

Paris, [circa 1850]. 320 x 438 mm.

Belle carte de l'Asie, issue de l'Atlas national illustré de Victor Levasseur. Elle est ornée de scènes en médaillon, et de personnages. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

LEVASSEUR (Victor).

Europe.

Paris, [circa 1850]. 320 x 441 mm.

Belle carte de l'Europe, issue de l'Atlas national illustré de Victor Levasseur. Elle est ornée des armoiries de pays européens, de portraits, de figures allégoriques et d'angelots. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

LLOYD (John Augustus).

[CANAL de PANAMA] Plan d'une partie de l'isthme de Panama où l'on propose d'établir une communication entre les océans Atlantique et Pacifique.

[1830]. 287 x 201 mm.

Carte figurant l'isthme de Panama, dressée d'après les observations faites par l'ingénieur et cartographe anglais John Augustus Lloyd entre 1828 et 1829. En novembre 1827, Lloyd fut chargé par le général Simon Bolivar, alors président de Grande Colombie, de lever le plan de l'isthme de Panama et de Darien, afin de déterminer la ligne la plus convenable afin de relier, soit par route, soit par un canal, l'Atlantique au Pacifique. La carte montre le projet de deux lignes de chemin de fer entre la rivière Trinidad au nord et la ville de Panama au sud. Le chemin de fer du Panama ne sera finalement pas construit avant 1850. Le canal de Panama ne sera lui achevé qu'en 1914, après plus de 30 ans de travaux. En carton figure un plan détaillé de la ville de Panama, montrant la Grande Place et la prison. La carte est issue du Bulletin de la Société de Géographie, dont l'un des rédacteurs fut Alexandre-François Barbié du Bocage. Bon exemplaire, coin inférieur droit de la carte légèrement roussi.

LONDRES. ÉCOLE ITALIENNE. MANUSCRIT.

Vue intérieure de Londres du côté de Somerset House.

1819-1829. 592 x 920 mm, monté sur papier avec une bordure de gouache noire.

Spectaculaire vue de Londres, gouache et aquarelle, prise depuis la Tamise et montrant le pont de Waterloo, le pont de Blackfriars au second plan, la façade de Somerset House sur la gauche et l'imposante silhouette de la cathédrale Saint-Paul en arrière-plan. Compte tenu des différents monuments présents sur la vue, le dessin peut être daté entre 1819, date de l'inauguration du pont de Waterloo, et 1829, date de la fondation du King's College de Londres, dont les bâtiments, inaugurés en 1831, ne sont pas présents sur cette vue, à droite de Somerset House où ils se trouvent encore aujourd'hui. Cette jolie vue est animée de passants et de voitures à cheval sur les ponts, ainsi que de plusieurs embarcations sur la Tamise : quelques barges remplies de charbon, des barques près du débarcadère sur la gauche du dessin (où un couple s'apprête à embarquer), un canot à voile et deux canots à rame. A noter également la présence de réverbères pour l'éclairage au gaz sur le pont de Waterloo. Titre manuscrit au dos. Piqûres et quelques auréoles dans la partie haute du dessin.

LONGUET.

Plan géométral de Paris et de ses agrandissements à l'échelle d'un millimètre pour 10 m (10,1000).

Paris, Magasin de Cartes Géographiques de Longuet, 1859. En 36 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,04 x 1,54 m, étiquette de l'éditeur au dos de la carte, sous chemise et étui de papier marbré.

Plan monumental de Paris en 1859, illustrant les travaux d'agrandissement du baron Haussmann, et l'un des premiers plans figurant le Paris moderne. Il a été rectifié et mis à jour par Potiquet et Girodroux-Lavigne, architectes. Le plan montre les percées les plus récentes, et notamment la plus importante d'entre elles, le boulevard Sébastopol, inauguré en 1858, dont on voit ici une portion se poursuivre sur la rive gauche jusqu'à la rue des Ecoles, et qui sera renommée boulevard Saint-Michel en 1867. Très bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Chemise et étui usagés, manques à la chemise. Pinon & Le Boudec, p. 107.

LOWITZ (Georg Moritz).

[ÉCLIPSES] Le Monde éclipsé ou représentation géographique de l'éclipse de la Terre ou du Soleil qui arrivera le 25 juillet 1748.

Nuremberg, Bureau Géographique de Homann, 1747. 469 x 547 mm.

Très belle estampe publiée en 1747, illustrant la future éclipse de soleil qui se déroula le 25 juillet 1748. L'estampe présente quatre hémisphères terrestres dressés par Georg Moritz Lowitz, astronome et géographe allemand, d'après les tables solaires et lunaires établies par l'astronome suisse Leonhard Euler. Ces tables permirent à Euler de prévoir avec précision le trajet de l'éclipse. En conformité avec ses calculs, la bande de totalité (ou couloir de l'ombre) traversa l'Écosse, l'Allemagne du Nord, Berlin, la Roumanie, et se prolongea en Turquie. Les quatre hémisphères montrent la progression de l'éclipse avec les zones d'ombre. Le titre est en allemand et en français. Petits trous de ver dans la marge inférieure. Exemplaire dans de très beaux coloris de l'époque.

MAIRE (N.).

Carte topographique des environs de Paris.

Paris, chez l'auteur, 1821. En 36 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 662 x 957 mm, étiquette au dos de l'éditeur J. Goujon ; sous chemise et étui de l'époque.

Grande carte des environs de Paris, dressée par Maire d'après la carte des chasses et d'après les relevés communiqués à l'auteur par le Commissariat royal du cadastre. Elle contient de nombreux détails sur la nature des terres, des sols, des cultures. Elle s'étend du nord au sud entre Montmorency et Orly, et d'ouest en est entre la forêt de Marly et Chelles. En carton, carte de Fontainebleau et ses environs. Bel exemplaire. Chemise et étui usagés.

MANEN (Léopold).

[VIETNAM] Carte de la Cochinchine française.

Département de la Marine et des Colonies, 1865. 294 x 460 mm.

Belle carte de la Cochinchine française, ancienne colonie annexée en 1862 par le traité de Saïgon, et désignant le sud de l'actuel Vietnam, dressée par l'ingénieur hydrographe français Léopold Manen, et publiée sous la direction de Chasseloup-Laubat, ministre de la Marine et des Colonies. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

MARSHALL (John).

[GUERRE d'INDÉPENDANCE] Carte des provinces méridionales des États-Unis.

[1807]. 347 x 499 mm.

Carte figurant les états situés au sud-est des États-Unis, dressée lors de la Guerre d'Indépendance, et issue de la Vie de George Washington par John Marshall. Officier pendant la guerre d'Indépendance, Marshall devint successivement membre de l'Assemblée législative de l'État de Virginie, du Conseil éxécutif, du Congrès, et secrétaire d'état. Il finit sa carrière comme président de la Cour Suprême. Bel exemplaire, replié.

MARTINET (Alexandre).

Cigogne blanche.

[Paris, circa 1795]. 245 x 202 mm.

Planche gravée sur papier bleutée et finement coloriée à l'époque, probablement issue du très rare Petit atlas d'ornithologie ou Collection choisie d'animaux les plus connus dessinés d'après nature, par Alexandre Martinet, fils de François-Nicolas Martinet. Avec 2 lignes de description. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (Alexandre).

Jean-le-blanc. Sa longueur, 2 pieds.

[Paris, circa 1795]. 227 x 194 mm.

Planche finement coloriée à l'époque, probablement issue du très rare Petit atlas d'ornithologie ou Collection choisie d'animaux les plus connus dessinés d'après nature, par Alexandre Martinet, fils de François-Nicolas Martinet. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (Alexandre).

La Macreuse.

[Paris, circa 1795]. 239 x 201 mm.

Planche gravée sur papier bleutée et finement coloriée à l'époque, probablement issue du très rare Petit atlas d'ornithologie ou Collection choisie d'animaux les plus connus dessinés d'après nature, par Alexandre Martinet, fils de François-Nicolas Martinet. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (Alexandre).

La Spatule d'Amérique.

[Paris, circa 1795]. 228 x 201 mm.

Planche finement coloriée à l'époque, probablement issue du très rare Petit atlas d'ornithologie ou Collection choisie d'animaux les plus connus dessinés d'après nature, par Alexandre Martinet, fils de François-Nicolas Martinet. Bel exemplaire à très grandes marges. Taches claires.

MARTINET (Alexandre).

Le Cormoran mâle.

[Paris, circa 1795]. 245 x 203 mm.

Planche finement coloriée à l'époque, probablement issue du très rare Petit atlas d'ornithologie ou Collection choisie d'animaux les plus connus dessinés d'après nature, par Alexandre Martinet, fils de François-Nicolas Martinet. Ornée d'un petit tableau contenant une description. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (Alexandre).

Le Duc ou grand duc.

[Paris, circa 1795]. 232 x 201 mm.

Planche finement coloriée à l'époque, probablement issue du très rare Petit atlas d'ornithologie ou Collection choisie d'animaux les plus connus dessinés d'après nature, par Alexandre Martinet, fils de François-Nicolas Martinet. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (Alexandre).

Le grand Vautour, a 3 pieds 8 pouces.

[Paris, circa 1795]. 245 x 203 mm.

Planche finement coloriée à l'époque, probablement issue du très rare Petit atlas d'ornithologie ou Collection choisie d'animaux les plus connus dessinés d'après nature, par Alexandre Martinet, fils de François-Nicolas Martinet. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (Alexandre).

Oie, du nord. Eider mâle.

[Paris, circa 1795]. 236 x 204 mm.

Planche gravée sur papier bleutée et finement coloriée à l'époque, probablement issue du très rare Petit atlas d'ornithologie ou Collection choisie d'animaux les plus connus dessinés d'après nature, par Alexandre Martinet, fils de François-Nicolas Martinet. Avec 3 lignes de description. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (François-Nicolas) & BUFFON (George-Louis Leclerc de).

[PHILIPPINES] Coucou tacheté, de Mindanao.

[Paris, 1771-1786]. 220 x 177 mm.

Planche issue de l'un des plus beaux ouvrages d'ornithologie du XVIIIe siècle, l'Histoire naturelle des oiseaux de Buffon, gravée et finement coloriée par François-Nicolas Martinet, dessinateur du roi. Les gravures de François-Nicolas Martinet sont restées célèbres pour la précision des proportions et le réalisme des couleurs. Il fut l'un des premiers à dessiner à partir de sujets mort, simplement éviscérés et rembourrés, sans autre procédés de conservation tels que vernis ou chauffage, qui retardaient la décomposition du sujet mais altérait les couleurs. Bel exemplaire à très grandes marges. Petites taches brunes dans la marge supérieure.

MARTINET (François-Nicolas) & BUFFON (George-Louis Leclerc de).

[PHILIPPINES] Traquet noir des Philippines - Le grand Traquet des Phillippines.

[Paris, 1771-1786]. 226 x 180 mm.

Planche issue de l'un des plus beaux ouvrages d'ornithologie du XVIIIe siècle, l'Histoire naturelle des oiseaux de Buffon, gravée et finement coloriée par François-Nicolas Martinet, dessinateur du roi. Les gravures de François-Nicolas Martinet sont restées célèbres pour la précision des proportions et le réalisme des couleurs. Il fut l'un des premiers à dessiner à partir de sujets mort, simplement éviscérés et rembourrés, sans autre procédés de conservation tels que vernis ou chauffage, qui retardaient la décomposition du sujet mais altérait les couleurs. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (François-Nicolas) & BUFFON (Georges Louis Leclerc, comte de).

1 et 2. L'Alpicola. 3 et 4. Le Velouté de la Chine.

[Paris, 1771-1786]. 240 x 185 mm.

Belle planche de papillons, issue de l'un des plus beaux ouvrages d'ornithologie du XVIIIe siècle, l'Histoire naturelle des oiseaux de Buffon, gravée et finement coloriée par François-Nicolas Martinet, dessinateur du roi. Les gravures de François-Nicolas Martinet sont restées célèbres pour la précision des proportions et le réalisme des couleurs. Il fut l'un des premiers à dessiner à partir de sujets mort, simplement éviscérés et rembourrés, sans autre procédés de conservation tels que vernis ou chauffage, qui retardaient la décomposition du sujet mais altérait les couleurs. Mouillure claire en bordure de la marge gauche, sinon bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (François-Nicolas) & BUFFON (Georges Louis Leclerc, comte de).

[AFRIQUE du SUD/SÉNÉGAL] Merle huppé, du Cap de Bonne Espérance - Merle brun, du Sénégal.

[Paris, 1771-1786]. 231 x 180 mm.

Planche issue de l'un des plus beaux ouvrages d'ornithologie du XVIIIe siècle, l'Histoire naturelle des oiseaux de Buffon, gravée et finement coloriée par François-Nicolas Martinet, dessinateur du roi. Les gravures de François-Nicolas Martinet sont restées célèbres pour la précision des proportions et le réalisme des couleurs. Il fut l'un des premiers à dessiner à partir de sujets mort, simplement éviscérés et rembourrés, sans autre procédés de conservation tels que vernis ou chauffage, qui retardaient la décomposition du sujet mais altérait les couleurs. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (François-Nicolas) & BUFFON (Georges Louis Leclerc, comte de).

[AFRIQUE du SUD] Etourneau, du Cap de Bonne-Espérance.

[Paris, 1771-1786]. 236 x 190 mm.

Planche issue de l'un des plus beaux ouvrages d'ornithologie du XVIIIe siècle, l'Histoire naturelle des oiseaux de Buffon, gravée et finement coloriée par François-Nicolas Martinet, dessinateur du roi. Les gravures de François-Nicolas Martinet sont restées célèbres pour la précision des proportions et le réalisme des couleurs. Il fut l'un des premiers à dessiner à partir de sujets mort, simplement éviscérés et rembourrés, sans autre procédés de conservation tels que vernis ou chauffage, qui retardaient la décomposition du sujet mais altérait les couleurs. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (François-Nicolas) & BUFFON (Georges Louis Leclerc, comte de).

[AFRIQUE du SUD] Merle, du Cap de Bonne-Espérance.

[Paris, 1771-1786]. 222 x 177 mm.

Planche issue de l'un des plus beaux ouvrages d'ornithologie du XVIIIe siècle, l'Histoire naturelle des oiseaux de Buffon, gravée et finement coloriée par François-Nicolas Martinet, dessinateur du roi. Les gravures de François-Nicolas Martinet sont restées célèbres pour la précision des proportions et le réalisme des couleurs. Il fut l'un des premiers à dessiner à partir de sujets mort, simplement éviscérés et rembourrés, sans autre procédés de conservation tels que vernis ou chauffage, qui retardaient la décomposition du sujet mais altérait les couleurs. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (François-Nicolas) & BUFFON (Georges Louis Leclerc, comte de).

[CANADA] Gélinote mâle, du Canada.

[Paris, 1771-1786]. 230 x 182 mm.

Planche issue de l'un des plus beaux ouvrages d'ornithologie du XVIIIe siècle, l'Histoire naturelle des oiseaux de Buffon, gravée et finement coloriée par François-Nicolas Martinet, dessinateur du roi. Les gravures de François-Nicolas Martinet sont restées célèbres pour la précision des proportions et le réalisme des couleurs. Il fut l'un des premiers à dessiner à partir de sujets mort, simplement éviscérés et rembourrés, sans autre procédés de conservation tels que vernis ou chauffage, qui retardaient la décomposition du sujet mais altérait les couleurs. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (François-Nicolas) & BUFFON (Georges Louis Leclerc, comte de).

[CAYENNE] Choucas chauve, de Cayenne.

[Paris, 1771-1786]. 241 x 189 mm.

Planche issue de l'un des plus beaux ouvrages d'ornithologie du XVIIIe siècle, l'Histoire naturelle des oiseaux de Buffon, gravée et finement coloriée par François-Nicolas Martinet, dessinateur du roi. Les gravures de François-Nicolas Martinet sont restées célèbres pour la précision des proportions et le réalisme des couleurs. Il fut l'un des premiers à dessiner à partir de sujets mort, simplement éviscérés et rembourrés, sans autre procédés de conservation tels que vernis ou chauffage, qui retardaient la décomposition du sujet mais altérait les couleurs. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (François-Nicolas) & BUFFON (Georges Louis Leclerc, comte de).

[CAYENNE] Coucou noir, de Cayenne.

[Paris, 1771-1786]. 231 x 180 mm.

Planche issue de l'un des plus beaux ouvrages d'ornithologie du XVIIIe siècle, l'Histoire naturelle des oiseaux de Buffon, gravée et finement coloriée par François-Nicolas Martinet, dessinateur du roi. Les gravures de François-Nicolas Martinet sont restées célèbres pour la précision des proportions et le réalisme des couleurs. Il fut l'un des premiers à dessiner à partir de sujets mort, simplement éviscérés et rembourrés, sans autre procédés de conservation tels que vernis ou chauffage, qui retardaient la décomposition du sujet mais altérait les couleurs. Bel exemplaire à très grandes marges.

MARTINET (François-Nicolas) & BUFFON (Georges Louis Leclerc, comte de).

[CAYENNE] Faisan. Le pierre de Cayenne.

[Paris, 1771-1786]. 234 x 180 mm.

Planche issue de l'un des plus beaux ouvrages d'ornithologie du XVIIIe siècle, l'Histoire naturelle des oiseaux de Buffon, gravée et finement coloriée par François-Nicolas Martinet, dessinateur du roi. Les gravures de François-Nicolas Martinet sont restées célèbres pour la précision des proportions et le réalisme des couleurs. Il fut l'un des premiers à dessiner à partir de sujets mort, simplement éviscérés et rembourrés, sans autre procédés de conservation tels que vernis ou chauffage, qui retardaient la décomposition du sujet mais altérait les couleurs. Bel exemplaire.

MARTINET (François-Nicolas) & BUFFON (Georges Louis Leclerc, comte de).

[CAYENNE] Gobe-mouche noir à gorge pourpre de Cayenne.

[Paris, 1771-1786]. 237 x 182 mm.

Planche issue de l'un des plus beaux ouvrages d'ornithologie du XVIIIe siècle, l'Histoire naturelle des oiseaux de Buffon, gravée et finement coloriée par François-Nicolas Martinet, dessinateur du roi. Les gravures de François-Nicolas Martinet sont restées célèbres pour la précision des proportions et le réalisme des couleurs. Il fut l'un des premiers à dessiner à partir de sujets mort, simplement éviscérés et rembourrés, sans autre procédés de conservation tels que vernis ou chauffage, qui retardaient la décomposition du sujet mais altérait les couleurs. Bel exemplaire à très grandes marges.