602 résultats

DUFOUR (Auguste-Henri).

[NIÈVRE] Département de la Nièvre.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 540 x 746 mm.

Belle et grande carte du département de la Nièvre, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Petites taches dans la marge inférieure.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[PYRÉNÉES-ATLANTIQUES] Département des Basses-Pyrénées.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 540 x 754 mm.

Belle et grande carte du département des Basses-Pyrénées, renommée Pyrénées-Atlantiques en 1968, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUMAS-VORZET (Edmond).

Paris et ses environs.

Paris, Institut Géographique de Paris, Ch. Delagrave, 1878. En 18 sections entoilées et repliées, formant un plan de 0,73 x 1,01 m.

Beau plan de Paris montrant l'enceinte de Thiers, construite entre 1841 et 1844, aquarellée en orange. L'enceinte de Thiers, du nom de l'homme politique qui conçut le projet, fut construite à la demande de Louis-Philippe, qui souhaitait faire construire autour de la capitale une enceinte bastionnée qui rendrait la ville imprenable. Constituée de 94 bastions, elle englobait non seulement Paris mais aussi les communes environnantes : Montmartre, La Villette, Belleville, Charonne, Bercy, Auteuil, Passy, etc. Paris est divisée en ses 20 arrondissements créés le 16 juin 1859, lorsque les faubourgs situés entre les fortifications de l'enceinte de Thiers et le mur des Fermiers Généraux furent annexés à Paris. Le Bois de Boulogne, finement aquarellé en vert, est ici bien représenté, avec le Pré Catelan au centre, les Lacs Supérieur et Inférieur, le Champ de courses d'Auteuil ou Hippodrome d'Auteuil, construit en 1873, Bagatelle, ou encore le Jardin d'Acclimatation. En 1852, la propriété du bois de Boulogne fut cédée par Napoléon III à la ville de Paris, qui fut alors chargée d'aménager l'espace vert en quatre ans. Les travaux débutèrent l'année suivante, dirigés par Haussmann, qui créa pour son adjoint Jean-Charles Alphand, le Service des Promenades et Plantations de Paris. Le plan a été dressé en 1878, année de la troisième Exposition universelle de Paris, et montre l'emplacement de l'exposition sur le Champ-de-Mars. Il montre également le plan d'eau, aquarellé en bleu, du Palais du Trocadéro, qui fut construit pour l'événement, puis démantelé en 1935. En haut à gauche figure une carte des environs de Paris, en bas à gauche, un plan des tramways. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

DUMONT (Jean).

[CARMAGNOLA] Carmagnoli ingenomen in 1691 door Syn H.t den P.r Eugenius van Savoye - Carmagnoli prise en 1691 par S.A.S. le P.r Eugène de Savoye.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729]. 494 x 819 mm.

Magnifique vue cavalière de la ville de Carmagnoli, issue de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. Elle est ornée d'un titre dans une banderole et d'un cartouche contenant les légendes, décoré d'attributs militaires. En 1691, durant la guerre de la Ligue d'Augsbourg, Carmagnola fut assiégée et reprise aux Français par les troupes du prince Eugène de Savoie. Très bel exemplaire.

DUMONT (Jean).

[CASALE MONFERRATO] Casal dit de S.t Vas. Gesigt van Casal door de geallieerden ingenoomen den 11 july 1695 - Veue de Casal pris par les alliés le 11 juillet 1695.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729]. 460 x 520 mm.

Très belle vue cavalière de la ville et citadelle de Casale di Sant'Evasio, aujourd'hui Casale Monferrato, dans le Piémont, issue de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. Elle est ornée d'un titre dans une banderole et des armoiries de la ville et de celles du Piémont. Au premier plan figurent des personnages. La vue montre le palais de la Margareta, le couvent des Capucins, Frecinelle et le bourg Saint Martin. En bas à droite figure un plan détaillé de la ville et de la citadelle. Propriété des ducs de Mantoue au XVIIe siècle, la ville de Casale Monferrato fut vendue en 1682 au roi de France Louis XIV qui chargea Vauban d'en renforcer les fortifications. Durant la Guerre de la Ligue d'Augsbourg (1688-1697), Casale fut prise par les Piémontais. En 1695, elle fut assiégée puis reprise par les Français sous le commandement de Vauban. Très bel exemplaire.

DUMONT (Jean).

[CUNEO] Coni.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729]. 445 x 577 mm.

Superbe vue cavalière de la citadelle de Coni, issue de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. Elle est ornée d'un cartouche contenant 8 légendes numérotées, en néerlandais et en français, et décoré des armoiries de la ville, avec sa devise latine "Ferendo", en français "En supportant". Le plan montre le château, les bastions, les ravelins (ou demi-lunes), l'ouvrage à corne, le palais du gouverneur, l'hôtel de ville, les moulins ainsi que le palais où logea François Ier en août 1515, après avoir assiégé la ville, et peu avant la bataille de Marignan. Très bel exemplaire.

DUMONT (Jean).

[HÖCHSTÄDT] Plan der roemrugtige veltslag van Hochstet door de geallieerde gewonne op den 13 augusti 1704 - Plan de la glorieuse bataille d'Hochstet gagnée par les alliez le 13 aoust 1704.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729]. 476 x 428 mm.

Très beau plan de la bataille de Höchstädt, en Allemagne, issu de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. La bataille de Höchstädt se déroula 20 septembre 1703, près de Höchstädt an der Donau en Bavière, pendant la guerre de Succession d'Espagne. Opposant les armées franco-bavaroises et autrichiennes, elle se termina par une victoire de l'armée franco-bavaroise du maréchal de Villars sur les Autrichiens du général Von Stirum. Le plan est orné d'un grand cartouche de titre décoré d'attributs militaires, et contenant 19 légendes numérotées, en néerlandais et en français.Le plan montre la citadelle d'Oudenaarde, les batteries et les positions et marches des troupes. Il est orné d'un grand cartouche de titre décoré d'attributs militaires, et contenant 19 légendes numérotées, en néerlandais et en français. Très bel exemplaire.

DUMONT (Jean).

[LOMBARDIE] Theater des oorlogs in Lombardye - Théâtre de la guerre en Lombardie.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729] 497 x 591 mm.

Belle carte figurant le théâtre de la guerre en Lombardie, lors de la Guerre de Succession d'Espagne. Elle est issue de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. La carte est ornée d’un cartouche de titre et d'un cartouche d'explication des symboles, tenu par deux anges et décoré des armoiries du Duché de Milan. Les ville principales sont représentées par une citadelle. Très bel exemplaire. Davoli, 48.

DUMONT (Jean).

[MARSAGLIA/PINEROLO] Plan van't gevegt by Marsaille [...] van Catinat den 4 october 1693 - Plan de la bataille de La Marsaille [...] par Mr le méaréchal de Catinat le 4 octobre 1693.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729]. 368 x 533 mm.

Beau plan de la bataille de La Marsaille, dans la province de Cuneo, issu de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. La bataille de La Marsaille se déroula le 4 octobre 1693, lors de la Guerre de la Ligue d'Augsbourg, et s'acheva par la victoire de l'armée française dirigée par le maréchal de Catinat, sur l'armée du prince Eugène de Savoie. Très bel exemplaire.

DUMONT (Jean).

[OUDENAARDE] Plan der veldslag van Oudenaerde den 11 July 1708 - Plan de la bataille d'Oudenaerde du 11 juillet 1708.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729]. 484 x 585 mm.

Très beau plan de la bataille d'Oudenaarde, en Belgique, issu de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. La bataille d'Oudenaarde se déroula le 11 juillet 1708, lors de la Guerre de Succession d'Espagne, entre l'armée française et l'armée des Hauts Alliés commandée par le duc de Marlborough et le prince Eugène. Le plan montre la citadelle d'Oudenaarde, les batteries et les positions et marches des troupes. Il est orné d'un grand cartouche de titre décoré d'attributs militaires, et contenant 19 légendes numérotées, en néerlandais et en français. Très bel exemplaire.

DUMONT (Jean).

Theater des oorlogs in Hongarye tussen de Keyserlyke en de Turken - Théâtre de la guerre en Hongrie entre les Impériaux & les Turcs.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729] 452 x 583 mm.

Belle carte figurant le théâtre de la guerre en Hongrie et en Dalmatie, lors de la guerre de la Sainte Ligue, opposant l'Empire ottoman au Saint-Empire romain germanique de 1683 à 1699. Elle a été gravée à Amsterdam par Gerrit van Schagen, et est issue de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. La carte est ornée d’un beau cartouche de titre illustré du portait d'Eugène de Savoie et de soldats turcs faits prisonniers. Très bel exemplaire.

DUMONT D'URVILLE (Jules-Sébastien-César).

[NOUVELLE-ZÉLANDE] Carte générale de la partie de la Nouvelle Zélande reconnue par le Capitaine de Frégate Dumont d'Urville, dressée par M.r Lottin, enseigne de V.au.

[Paris, 1833]. 581 x 429 mm.

Belle carte figurant l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande, avec la partie nord de l'île du Sud, dressée entre janvier et mars 1827, et montrant en pointillés la route suivie par la corvette l'Astrolabe. Elle est issue du Voyage de la corvette l'Astrolabe exécuté par ordre du roi pendant les années 1826, 1827, 1828, 1829, sous le commandement de M.J. Dumont d'Urville, capitaine de vaisseau. Le voyage de Dumont d'Urville est la plus importante expédition française ordonnée par le gouvernement entre la fin du dix-huitième et le début du dix-neuvième siècle. Après avoir accompagné Duperrey dans son expédition en qualité de commandant en second, Dumont d'Urville reçut le grade de capitaine de frégate et le commandement de l'Astrolabe pour explorer les parties peu connues de la Polynésie et rechercher les traces du naufrage de La Pérouse. Dans cette expédition, Dumont d'Urville, secondé par le lieutenant de vaisseau Charles-Hector Jacquinot, s'était adjoint les services de deux des plus grands médecins naturalistes de la Marine ; Jean-René Quoy et Joseph-Paul Gaimard. L'équipe scientifique comprenait également Pierre-Adolphe Lesson, chargé des recherches botaniques et le dessinateur Louis-Auguste de Sainson. Quittant Toulon le 25 avril 1826, l'Astrolabe passa par Ténériffe et les îles du Cap-Vert, atteignant la Nouvelle-Hollande (Australie) le 7 octobre. Il longea la côte sud de l'Australie et fit relâche à Port Western puis à Port Jackson. L'expédition se rendit ensuite en Nouvelle-Zélande, aux archipels Tonga et Fidji, en Nouvelle-Irlande, et rallia Hobart-Town en longeant les côtes australiennes. Durant ce séjour, Dumont d'Urville apprit qu'un capitaine anglais, Peter Dillon, venait de découvrir à Vanikoro les débris d'un des bâtiments de La Pérouse. Changeant ses programmes, il se rendit sur les lieux et y découvrit les carcasses des deux navires et plusieurs objets qui furent déposés plus tard au Musée naval de Paris. Pour commémorer ce naufrage, Dumont d'Urville fit édifier un monument à la mémoire de La Pérouse et de ses hommes. Ayant rempli sa mission, il entama le chemin du retour en faisant escale à Batavia, à l'île Maurice et à la Réunion, et parvint à Marseille le 24 février 1829. Les résultats de cette expédition furent considérables ; soixante-cinq cartes et plans ainsi que plusieurs milliers de planches anatomiques et de dessins, plus de dix mille espèces d'animaux, près de sept mille espèces de plantes et d'innombrables échantillons de minéralogie qui enrichirent les collections du Muséum d'histoire naturelle. Bel exemplaire. Petite restauration à la pliure centrale.

DUNN (Samuel) & MARTIN (Benjamin).

A Map exhibiting the dark shadow of the Moon over England and other parts of Europe, in the five great solar eclipses, of the years 1715, 1724, 1737, 1748 and 1764.

London, Robert Sayer, 1787 [1788]. 300 x 295 mm.

Rare carte centrée sur la ville de Londres, et montrant l'ombre de la Lune au-dessus de l'Angleterre et d'autres parties de l'Europe, lors des cinq grandes éclipses solaires de 1715, 1724, 1737, 1748 et 1764. Elle est issue de l'atlas de Samuel Dunn A New Atlas of the Mundane System, publié en 1788. Parmi les éclipses représentées, la plus célèbre d'entre elles fut celle du 3 mai 1715. Cette éclipse totale de soleil, qui plongea Londres dans le noir, fut nommée éclipse de Halley en hommage à l’astronome britannique Edmond Halley qui en calcula avec précision le déroulement. Seconde édition. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Kanas, pp. 212-214.

DUNN (Samuel) & MARTIN (Benjamin).

A Map of the world on a new projection with a delineation of the various parts and phænomena of the solar system, to facilitate the principles and study of geography and astronomy.

London, Robert Sayer, 1787 [1788]. 310 x 585 mm.

Belle et rare mappemonde à deux hémisphères, dressée par Benjamin Martin, et publiée à Londres par Robert Sayer. Elle est issue de l'atlas de Samuel Dunn A New Atlas of the Mundane System, publié en 1788. Elle a été dressée sur une projection nouvelle permettant d'illustrer les différentes parties et phénomènes du système solaire, rendant plus aisés les principes et l'étude de la géographie et de l'astronomie. Chaque hémisphère est encerclé d'une large bande contenant de petits textes décrivant les principes de la géographie et de l'astronomie : mouvements de la Terre, magnitude de la Terre, les climats, les latitude et longitude, comment déterminer l'azimut du soleil à n'importe quelle heure de la journée, ou encore comment déterminer le début et la fin du crépuscule pour n'importe quel jour. Les coins sont décorés de cinq diagrammes : anneaux de Saturne et les cinq satellites naturels en orbite autour de la planète, le système solaire traversé par les comètes de 1680 et 1682, Jupiter et ses quatre satellites, éclipse du soleil et de la lune, les saisons de l'année et l'orbite annuelle de la Terre. Rare première édition datée de 1787 et publiée par Robert Sayer. Il existe une édition postérieure, plus commune, datée de 1794 et publiée par Laurie & Whittle. Très bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Kanas, pp. 212-214.

DUPLESSIS-BERTAUX (Jean).

[GUERRE d'INDÉPENDANCE] Indépendance des États-Unis.

Paris, Blin, 1786. 232 x 150 mm.

Très rare et belle estampe allégorique célébrant l'indépendance des États-Unis le 4 juillet 1776, et l'alliance de la France et des États-Unis. Elle a été dessinée par Jean Duplessis-Bertaux, et gravée à l'aquatinte et imprimée en couleurs par Louis Roger. Elle est issue de la collection des Portraits des Grands Hommes et Femmes Illustres, et sujets mémorables de France, publiée en 48 livraisons entre 1786 et 1792, et à laquelle elle manque souvent. Au centre de l'illustration de forme circulaire, sur un fond de paysage marin montrant un navire au mouillage dans une baie, figure une colonne posée sur un piédestal, et portant les portraits en médaillon de Louis XVI, Benjamin Franklin et George Washington, orthographié de façon surprenante Waginston. La colonne est ornée en tête d'une sphère fleurdelysée, sur laquelle se tient fièrement le coq gaulois. Le piédestal porte l'inscription : "L'Amérique et les mers, Ô Louis ! vous reconnaissent pour leur Libérateur". À droite du monument, un indigène représentant l'Amérique, vêtu de peaux de bêtes et coiffé de plumes, écrase de son pied gauche un léopard, représentant l'Angleterre. Il tient de sa main droite un caducée et de sa main gauche une lance coiffée d'un bonnet phrygien. Derrière lui, une bannière enlacée autour d'un palmier porte l'inscription : "En m'élevant je m'embellis". Sur la gauche, on peut voir des ballots de marchandises portant les initiales M L, et une ancre marine. Sous l'illustration figurent le titre et deux colonnes de texte retraçant l'histoire de l'indépendance des États-Unis, et citant le comte d'Estaing, le marquis de La Fayette et le comte de Rochambeau qui "combattent pour la cause des Américains, soutenue avec tant de gloire par le général Washington". Le texte se termine sur le port de Cherbourg : "Le port de Cherbourg, ouvrage immortel du règne de ce grand Prince [Louis XVI], doit affermir cette liberté si utile aux peuples". Bel exemplaire. Restes de bande adhésive au dos, petit trou dans la marge inférieure comblé. Hart, Catalogue of the engraved portraits of Washington, 55, pp. 28-29.

DUTILLEUX (Constant).

[ARRAS] Plan de la ville, cité et citadelle d'Arras.

Arras, C.t Dutilleux, [1849]. 455 x 590 mm.

Grand et beau plan de la ville d'Arras, lithographié et publié à Arras par Constant Dutilleux. Il est orné de quatre vignettes montrant le Beffroi et l'Hôtel de Ville, l'Église des Dames Bénédictines du Saint-Sacrement, où l'on voit la chapelle réalisée par l'architecte Alexandre Grigny, inaugurée en 1846, le Grand Portail de la cathédrale Saint-Vaast et la Porte Ronville. Il est accompagné d'une histoire de la ville, de la liste des six arrondissements communaux du Pas-de-Calais, de la liste des établissements de bienfaisance et des établissements d'instruction, et de 42 légendes numérotées renvoyant aux lieux et monuments, dont la nouvelle église Saint-Nicolas, inaugurée en 1846. Le plan mentionne également le nombre d'habitants du Pas-de-Calais qui est de 685 031. Constant Dutilleux (1807-1865) fut un peintre, dessinateur et graveur français. En 1840, il obtint un brevet de libraire. Il imprima des cartes géographiques et historiques d'Arras, et des villes voisines. Il fut actif jusqu'en 1860. Bon exemplaire aquarellé à l'époque. Tampon "Henry Émile Dammartin (Jura)" dans la marge inférieure. Petites rousseurs dans les marges.

DUTILLEUX (Constant).

[ARRAS] Plan de la ville, cité, citadelle et faub.gs d'Arras.

Arras, C.t Dutilleux, [1842]. 475 x 512 mm.

Grand plan de la ville d'Arras, lithographié et publié à Arras par Constant Dutilleux. Le plan montre les fortifications avec la citadelle, construite par Vauban, ainsi que les faubourgs. Il figure également les trois zones de servitudes de la ville, c'est-à-dire les zones non constructibles. Il est accompagné de 40 légendes numérotées. Constant Dutilleux (1807-1865) fut un peintre, dessinateur et graveur français. En 1840, il obtint un brevet de libraire. Il imprima des cartes géographiques et historiques d'Arras, et des villes voisines. Il fut actif jusqu'en 1860. Bon exemplaire aquarellé à l'époque. Tampon "Henry Émile Dammartin (Jura)" dans la marge gauche. Traces de pliures. Bibliographie de la France, ou Journal général de l'Imprimerie et de la Librairie, 1842, p. 148.

DÉPÔT de la GUERRE.

CORSE.

1884. 865 x 529 mm.

Très grande carte de la Corse, dressée d'après la carte topographique au 80,000ème levée par les officiers du Corps d'État-Major et publiée par le Dépôt de la Guerre en 1884. Échelle en mètres, lieues et toises. Traces légères de pliures, petites déchirures marginales, verso partiellement empoussiéré.

DÉPÔT de la MARINE.

[CÔTE d'AZUR/ÎLES d'HYÈRES] Carte de la rade et des îles d'Hyères.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1792. 565 x 852 mm.

Belle et grande carte détaillée des côtes du Var entre la presqu'île de Giens et la plage de Cavalaire-sur-Mer, avec les îles de Porquerolles, de Port-Cros et du Levant, également appelée île du Titan. La carte a été dressée d'après les opérations géodésiques de l'ingénieur hydrographe Jean-Joseph Verguin. Petites salissures et déchirures dans les marges, sinon bel exemplaire.

DÉPÔT de la MARINE.

[SAINT-DOMINGUE] Carte réduite des débouquements de S.t Domingue.

Paris, Dépôt de la Marine, 1787 [circa 1795]. 578 x 921 mm.

Belle et grande carte marine figurant les îles situées au nord de Saint-Domingue, avec la partie est de Cuba. La carte montre également l'archipel des Turks et Caicos, ainsi qu'une partie de l'archipel des Bahamas, avec les îles de Mogane (actuelle Mayaguana), Crooked (orthographié Krooked), Acklins (orthographié Aklin), Samana, l'île Longue (Long Island), Rum-Key (Rum Cay) et les îles Inagua. Elle est traversée de lignes de rumb marquant la direction des vents. La carte a été dressée par le Dépôt de la Marine d'après les observations du comte Chastenet de Puységur, qui fut chargé par le maréchal de Castries de mener une campagne hydrographique aux îles Sous-le-Vent sur la corvette le Vautour en 1784 et 1785. Au cours de cette expédition, Chastenet de Puységur dressa un plan exact des différentes baies de Saint-Domingue et des quatre débouquements (canaux séparant les îles) au nord de Saint-Domingue. Édition publiée à partir de 1792, comme l'atteste le cachet gravé du Dépôt de la Marine, portant la mention R. F. pour République Française. Bon exemplaire. Pliures légèrement brunies, galerie de ver au niveau de la mer.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[BALÉARES] Côtes d'Espagne du Cap de Palos au Cap de Creux, îles Baléares et partie de la côte d'Algérie.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1870-1887. 970 x 620 mm.

Grande et belle carte marine des côtes de l'Espagne depuis la ville de Roses et le Cap de Creus en Catalogne, jusqu'au Cap de Palos près de Carthagène, avec les Baléares et les côtes de l'Algérie entre Oran et Azeffoun. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[CAMARGUE] Carte des côtes méridionales de France. Partie comprise entre Cette et Marseille.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1867-1889. 618 x 980 mm.

Grande et belle carte marine des côtes du Languedoc, de la Camargue et des Bouches-du-Rhône, entre l'Étang de Thau et Marseille. La carte s'étend au nord jusqu'au massif des Alpilles, appelé Montagnes des Alpines. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[CANARIES/LAS PALMAS] Île de la Grande Canarie. Baie de Las Palmas et port de la Luz.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1884-1904. 468 x 300 mm.

Beau plan de Las Palmas, au nord de l'île de Grande Canarie, levé en 1882. Les phares sont aquarellés en jaune. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Traces de crayon de couleur rouge dans la partie droite.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[CANNES/GOLFE JUAN] Plan du Golfe Jouan, du port de Cannes et de ses environs (Côtes de Provence, Dép.t des Alpes Maritimes).

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1843-1889. 625 x 912 mm.

Belle et grande carte marine figurant le Golfe de la Napoule avec la ville de Cannes, les Îles de Lérins avec Sainte-Marguerite et Saint-Honorat, et le Golfe Juan orthographié Jouan. Pour la ville de Cannes sont mentionnés la gare, le Grand Hôtel, l'Hôtel de Londres, la cathédrale, la Tour Carrée, la fabrique, le château Vallombrosa, orthographié Valumbrosa, ou encore l'Hôtel Beau Séjour. Près de Juan Les Pins, créée en 1882 mais ne figurant pas sur cette carte, on peut voir le château Hagard, l'oratoire Fouanda, les maisons avec les noms de leurs propriétaires (Riouf, Cauvin ou Girardin), le château d'Ennery ou encore la Villa Soleil. En haut à gauche figurent 4 profils côtiers. Les phares de Cannes, d'Antibes et de la Garoupe sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[GALICE/ASTURIES] Carte de la côte nord-ouest d'Espagne entre la pointe de la Estaca et le Rio Miño.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1871-1890. 932 x 620 mm.

Grande carte marine figurant les côtes des Asturies et de la Galice, entre le phare de Estaca de Bares dans les Asturies, et le Rio Minho, à la frontière avec le Portugal. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. En carton, les îles Sisargas, dans la province de La Corogne. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[LA ROCHELLE] Baie de La Rochelle.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1879-1889. 614 x 915 mm.

Grande et belle carte marine figurant la baie de La Rochelle avec une partie de l'île de Ré. Elle a été levée en 1876 par l'ingénieur hydrographe Bouquet de La Grye, publiée en 1879, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1889. La carte montre la citadelle de La Rochelle, les bassins, les batteries, la poudrière, Château Delmas, Tadon ou encore Laleu. Elle montre également le bassin projeté de La Pallice. Il s'agit du futur port maritime de La Pallice, construit sur les conseils de Bouquet de La Grye et inauguré en 1890 par le président Sadi Carnot. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[MALAGA] Port de Malaga.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1884-1888. 444 x 616 mm.

Beau plan du port de Malaga, montrant le phare aquarellé en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[MARSEILLE] Carte de la côte et des îles des environs de Marseille.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1792. 567 x 872 mm.

Belle et grande carte marine des côtes des Bouches-du-Rhône entre La Couronne et Cassis, avec les îles du Frioul, l'île Maire, l'île du Planier, l'île de Jarre orthographiée Jaire, l'île Calseraigne et l'île Riou. La carte a été dressée d'après les plans levés par les ingénieurs des Camps et Armées en 1777 et 1778. La carte est traversée de lignes de rhumbs marquant la direction des vents, et indique les profondeurs marines. Mouillure claire dans les coins supérieur droit et inférieur gauche, marges empoussiérées.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[PAYS BASQUE/SAINT-JEAN-de-LUZ] Plan de la baie de Saint Jean de Luz.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1878. 458 x 620 mm.

Belle carte marine de la baie de Saint-Jean-de-Luz, levée en 1876 par l'ingénieur hydrographe Bouquet de La Grye. Le plan montre le phare de Socoa, le sémaphore, le fort, la rivière Untxin, Ciboure, Bordagain, la douane, la mairie, la gare de chemin de fer, l'hôpital, la Pointe de Sainte-Barbe ou encore le rocher Dauria. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[PORTUGAL] Côtes du Portugal du Rio Minho au Rio Guadiana.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1874-1890. 950 x 607 mm.

Grande carte marine figurant les côtes occidentales du Portugal, depuis le Rio Minho, à la frontière avec l'Espagne. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. En carton, embouchure du fleuve Douro à l'entrée de la ville de Porto. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[SAINT-SÉBASTIEN] Baie de St. Sébastien.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1877-1888. 647 x 470 mm.

Plan de la baie de Saint-Sébastien au Pays Basque, levée en 1867 par l'ingénieur hydrographe Bouquet de La Gyre. Le phare de l'île Santa Clara est aquarellé en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[SANTANDER] Santander.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1874-1881. 623 x 910 mm.

Grande carte marine détaillée figurant la ville et la baie de Santander au Pays Basque, levée en 1870 par les ingénieurs espagnols. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[SARDAIGNE] Carte générale de l'île de Sardaigne.

Paris, 1879-1883. 940 x 605 mm.

Belle et grande carte de la Sardaigne, dressée d'après la carte du général italien Alberto della Marmora, publiée en 1879, puis corrigée et à nouveau publiée en 1883. Les profondeurs marines sont indiquées. Les phares de l'île sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[VAR] Carte des côtes méridionales de France. Partie comprise entre S.t Tropez et la frontière.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1868-1889. 940 x 613 mm.

Belle et grande carte marine figurant les côtes du Var depuis Cavalaire l'Île du Levant jusqu'à Vintimille en Italie, près de la frontière, dressée entre 1839 et 1844, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1889. À l'intérieur des terres sont représentés les massifs montagneux ainsi que les villes de Vence, Saint-Jeannet et Gattières. Les phares le long de la côte sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[VIGO] Plan de la baie de Vigo.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1870-1890. 474 x 609 mm.

Belle carte marine de la baie de Vigo en Galice, dressée d'après le levé du capitaine Antonio Doral. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT GÉNÉRAL de la GUERRE.

[CALVADOS] Département du Calvados, extrait de la carte topographique de la France.

Paris, Heuguet, 1848. En 32 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,22 x 1,98 m, sous chemise de papier marbré ; étiquette de l'éditeur au dos.

Rare carte monumentale du département du Calvados, de près de 2 mètres de largeur, levée par les officiers d'État-Major et gravée au Dépôt Général de la Guerre. Elle est accompagnée de tableaux décrivant la population, le territoire, les positions géographiques, les routes nationales et départementales, les ports de commerce, la nature et les produits du sol, les produits de l'agriculture, l'industrie, les établissements de bienfaisance, le nombre de crimes et délits, les contributions, les établissements d'instruction publique et les établissements relatifs aux sciences et aux arts. En carton en bas à gauche, plan de la ville de Caen (195 x 255 mm). Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

DÉPÔT GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[ANTIBES] Plan du port d'Antibes et des environs (Côtes de Provence, Dép.t des Alpes Maritimes).

Dépôt Général de la Marine, 1843-1873. 470 x 591 mm.

Belle carte marine figurant le port d'Antibes et ses environs, levée en 1840, dressée et publiée en 1843, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1873. Le plan montre le Fort Carré, la ville d'Antibes avec l'usine à gaz, l'église Notre-Dame d'Antibes et le phare de la Garoupe. À gauche du plan figure une vue de la côte, prise en canot, et montrant le bastion des Cinq Cents Francs, le Grand Môle, la gare, la chapelle Saint-Roch et le château. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[SAINT-DOMINGUE] Carte réduite de l'isle de S.t Domingue.

Dépôt Général de la Marine, 1787 [circa 1795]. 595 x 945 mm.

Grande et belle carte marine de l'île de Saint-Domingue, avec la partie est de l'île de Cuba. Elle est ornée de 4 profils côtiers et traversée de lignes de rumb marquant la direction des vents. La carte a été dressée par le Dépôt Général de la Marine d'après les observations du comte Chastenet de Puységur, qui fut chargé par le maréchal de Castries de mener une campagne hydrographique aux îles Sous-le-Vent sur la corvette le Vautour en 1784 et 1785. Au cours de cette expédition, Chastenet de Puységur dressa un plan exact des différentes baies de Saint-Domingue et des quatre débouquements (canaux séparant les îles) au nord de Saint-Domingue. L'île est divisée en deux parties, la partie française ou occidentale correspondant aujourd'hui à Haïti, et la partie espagnole ou orientale, occupée aujourd'hui par la République Dominicaine. Édition publiée à partir de 1792, comme l'atteste le cachet gravé du Dépôt Général de la Marine, portant la mention R. F. pour République Française. Bel exemplaire. Pliure centrale très légèrement brunie.

DÉPÔT GÉNÉRAL des CARTES PLANS et JOURNAUX de la MARINE.

[ATLANTIQUE] Carte générale de l'océan Atlantique ou Occidental.

1786-1792. 0,61 x 1,15 m.

Grande et belle carte marine figurant l'Atlantique avec les côtes de l'Amérique, de la France, de la péninsule ibérique et de l'Afrique. Rare exemplaire enrichi des tables des latitudes et longitudes sur 2 feuillets rajoutés. La carte, ici dans sa sixième édition, a été publiée pour le service des vaisseaux français en 1786, puis revue et corrigée en 1792, l'An 1er de la République. Elle est traversée de lignes de rumb marquant la direction des vents. Cachet gravé du Dépôt Général de la Marine, portant la mention R. F. pour République Française. Bon exemplaire. Pliure centrale légèrement brunie, petite mouillure en haut à droite de la carte, marges très courtes.

DÉPÔT GÉNÉRAL des CARTES PLANS et JOURNAUX de la MARINE et des COLONIES.

[LA COROGNE] Plan des havres de Ferrol, Betanze et La Corogne.

Dépôt des Cartes, Plans et Journaux de la Marine et des Colonies, 1792-1883. 585 x 436 mm.

Belle carte marine figurant les baies de Ferrol, Betanzos et La Corogne, dressée en 1792 d'après les plans levés par Tofiño en 1787. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Le nord est placé à gauche de la carte. Bel exemplaire.

DÉPÔT IMPÉRIALE des CARTES.

Carte de la partie européenne de l'Empire de Russie avec l'indication des chemins de poste, ainsi que des douanes frontières, et de la répartition actuelle en gouvernements et districts.

St. Pétersbourg, 1809. En 12 sections montées sur toile bordée de soie verte et pliées, formant une carte de 1,18 x 1,20 m ; sous chemise en demi-maroquin rouge, et étui en plein maroquin rouge avec guirlande dorée en encadrement sur les plats (41 x 30,5 cm).

Première édition de cette belle et grande carte de la Russie, publiée à Saint-Pétersbourg en 1809, soit trois ans avant la Campagne de Russie. La carte figure les routes et les stations des postes, ainsi que les postes de douane. En bas à droite figure un tableau des villes principales avec leurs longitude et latitude. Huit d'entre elles ont été déterminées par Goldbach, astronome de l'université de Moscou. Une seconde édition a été publiée en 1818. Bel exemplaire. Petits défauts d'usage à la chemise et à l'étui.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[BELLE-ÎLE-en-MER/QUIBERON/HOUAT/HOEDIC] Carte particulière des côtes de France (Belle-Île, presqu'île de Quiberon, îles Houat et Haedik, P.te du Grand Mont).

Dépôt-Général de la Marine, 1827-1888. 610 x 890 mm.

Grande et belle carte marine figurant Belle-Île-en-Mer, les îles de Houat et Hoedic, orthographiée Haedik, la baie de Quiberon avec la partie sud de la presqu'île de Quiberon, ainsi que la Pointe du Grand Mont et Saint-Gildas dans la presqu'île de Rhuy. La carte a été levée en 1819 et 1820 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1827, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[GARONNE/DORDOGNE] Carte particulière des côtes de France (cours de la Garonne depuis Bordeaux jusqu'au Bec d'Ambès et cours de la Dordogne depuis Libourne jusqu'à la même pointe).

Dépôt-Général de la Marine, 1831. 585 x 890 mm.

Grande et belle carte figurant les cours de la Garonne et de la Dordogne, levée en 1825 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne, et publiée en 1831. Parmi les villes représentées figurent Margaux, Cantenac, Macau, Ludon, La Grave, Saint-André-de-Cubzac, Asques, Vayres ou encore Fronsac. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[LE CROISIC] Plan de la rade et du port du Croisic.

Dépôt-Général de la Marine, 1827-1867. 618 x 890 mm.

Grande et belle carte marine figurant Le Croisic et ses environs, entre La Turballe et Batz-sur-Mer appelée Bâts. La carte a été levée en 1821 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1827, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1867. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[LE CROISIC]. Carte particulière des côtes de France (Embouchure de la Loire).

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1888. 595 x 935 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes de la Loire-Atlantique, entre Le Croisic et la Pointe Saint-Gildas. La carte a été levée en 1821 et 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[LORIENT/QUIBERON/BELLE-ÎLE] Carte particulière des côtes de France (entrée du port de Lorient, presqu'île de Quiberon et partie septent.le de Belle-Île).

Dépôt-Général de la Marine, 1825-1888. 940 x 665 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Morbihan depuis les ports de Larmor et Port-Louis jusqu'à la presqu'île de Quiberon, avec la pointe nord de Belle-Île et une partie de l'île de Groix. La carte a été levée en 1819 et 1820 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1825, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[PAYS BASQUE/LANDES] Carte particulière des côtes de France (Environs de Bayonne, Fosse de Cap Breton).

Dépôt-Général de la Marine, 1829-1870. 935 x 580 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Pays Basque et des Landes, entre Vieux-Boucau et Bayonne. La carte a été levée en 1826 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1829, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1870. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[PAYS BASQUE] Carte particulière des côtes de France (Partie comprise entre Bayonne et la côte d'Espagne).

Dépôt-Général de la Marine, 1829-1879. 630 x 883 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Pays Basque entre Le Boucau, au nord de Bayonne, et Saint-Sébastien au Pays basque espagnol. La carte a été levée en 1826 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1829, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1879. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[QUIBERON] Carte particulière des côtes de France (baie de Quiberon et Morbihan).

Dépôt-Général de la Marine, 1827-1888. 610 x 906 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Morbihan entre Erdeven, orthographiée Ardevenne, et la Pointe de Penvins, avec la presqu'île de Quiberon et le Golfe du Morbihan. Elle s'étend au nord jusqu'à Vannes. La carte a été levée en 1819 et 1820 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1827, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[SABLES d'OLONNE] Carte particulière des côtes de France (Environs des Sables d'Olonne et entrée du Pertuis breton).

Dépôt-Général de la Marine, 1830-1870. 912 x 578 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes aux environs des Sables d'Olonne, entre Saint-Nicolas de Brem et Jard-sur-Mer. La carte a été levée en 1822 et 1824 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1830, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1870. La ville de Talmont signale un château ruiné. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[SABLES d'OLONNE] Plan du port et de la rade des Sables d'Olonne.

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1870. 610 x 884 mm.

Grande et belle carte marine figurant les Sables d'Olonne et ses environs, entre l'Anse de Chaillé et l'Anse du Vieux Moulin. La carte a été levée en 1822 et 1824 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1870. Aux Sables d'Olonne figurent le Fort de l'Aiguille, aujourd'hui disparu, l'église et Fort Saint-Nicolas, La Cabaude, les moulins des Sables et le phare. La carte montre également les villages de La Pironnière, La Grange et Saint-Jean-d'Orbestier, orthographié d'Orbetière, avec la mention ancienne abbaye. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE d'OLÉRON] Carte particulière des côtes de France (Pertuis de Maumusson).

Dépôt-Général de la Marine, 1832-1888. 918 x 580 mm.

Grande et belle carte marine détaillée, figurant une grande partie sud de l'île d'Oléron depuis Saint-Pierre et la Pointe de Chardonnière, jusqu'au Pertuis de Maumusson, détroit séparant Oléron de la presqu'île d'Arvert. La carte a été levée en 1824 et 1825 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1832, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE d'YEU/SAINT-GILLES-CROIX-de-VIE] Carte particulière des côtes de France (Partie orientale de l'île d'Yeu, Pont d'Yeu et environs de Saint Gilles sur Vie).

Dépôt-Général de la Marine, 1829-1870. 592 x 936 mm.

Grande et belle carte marine figurant la moitié est de l'île d'Yeu, et les côtes de la Vendée depuis Notre-Dame des Monts jusqu'à Saint Nicolas et Saint Martin de Brem, qui ont fusionné en 1973 pour donner la commune de Brem-sur-Mer. La carte a été levée en 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1829, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1870. Saint-Gilles-Croix-de-Vie est nommée Saint Gilles sur Vie. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE d'YEU] Carte particulière des côtes de France (Île d'Yeu, Pont d'Yeu et Goulet de Fromantine).

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1887. 925 x 583 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'île d'Yeu, et les côtes de la Vendée entre l'anse de la Guérinière sur l'île de Noirmoutier et Notre-Dame-des-Monts. La carte a été levée en 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1887. Sur l'île d'Yeu figurent Port-Breton, aujourd'hui renommé Port-Joinville, Saint Sauveur, le Port de la Mule, aujourd'hui Port de la Meule, et un château en ruine correspondant au château-fort du XIVe siècle renommé Vieux-Château. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE de GROIX] Carte particulière des côtes de France (entrée du port de Lorient, île de Groix, anse du Pouldu, entrée de l'Aven et Basse Jaune).

Dépôt-Général de la Marine, 1824-1887. 610 x 885 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'île de Groix avec les côtes du Finistère et du Morbihan, entre la pointe de Trévignon et Lorient. La carte a été levée en 1819 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1824, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1887. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE de NOIRMOUTIER] Carte particulière des côtes de France (Baie de Bourgneuf et Goulet de Fromantine).

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1887. 905 x 579 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes de la Loire Inférieure (aujourd'hui Loire-Atlantique) et de la Vendée, entre Saint-Michel (Saint-Michel-Chef-Chef) et Notre-Dame des Monts, avec l'île de Noirmoutier, la Baie de Bourgneuf et le Goulet de Fromantine ou Fromentine, détroit séparant l'île de Noirmoutier du continent. La carte a été levée en 1821 et 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1887. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE de NOIRMOUTIER].

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1888. 610 x 910 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'île de Noirmoutier et la Pointe Saint Gildas. La carte a été levée en 1821 et 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE de RÉ] Carte particulière des côtes de France (Partie occidentale de l'île de Ré, entrée du Pertuis breton, entrée du Pertuis d'Antioche).

Dépôt-Général de la Marine, 1831-1872. 955 x 580 mm.

Grande et belle carte marine figurant la partie ouest de l'île de Ré, avec le Pertuis breton, détroit séparant l'île du continent, et le Pertuis d'Antioche, détroit séparant les îles de Ré et d'Oléron. Y figurent également les côtes de la Vendée entre la Pointe du Péray, orthographié Perray, et La Tranche. La carte a été levée en 1822 et 1824 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1831, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1872. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLES des GLÉNAN] Carte particulière des côtes de France (îles de Glénan, Baie de la Forest, Anse de Bénodet et partie des roches de Penmarc'h).

Dépôt-Général de la Marine, 1824-1888. 620 x 935 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'archipel des Glénan et les côtes du Finistère entre la Pointe de Penmarch et la Pointe de Trévignon, avec la baie de La Forêt-Fouesnant et l'anse de Bénodet. La carte a été levée en 1818 et 1819 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1824, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[ASTURIES/PAYS BASQUE] Carte particulière de la côte septentrionale d'Espagne.

Paris, Dépôt-Général de la Marine, 1833-1890. 598 x 895 mm.

Grande carte marine figurant les côtes septentrionales de l'Espagne et les côtes du sud-ouest de la France, entre le Cap Peñas près de Gijón, et le Bassin d'Arcachon. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Au bas de la carte figurent deux profils côtiers. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[CATALOGNE] Carte particulière des côtes d'Espagne (Catalogne). Partie comprise entre le Cap de Creux et les îles des Mèdes.

Dépôt-Général de la Marine, 1850-1869. 640 x 915 mm.

Grande et belle carte marine levée en 1844, figurant les côtes de la Catalogne depuis la ville de Roses et le Cap de Creus jusqu'à la ville de L'Estartit et les îles Medes. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. A droite de la carte figurent deux profils côtiers. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[CORSE] Carte générale de l'île de Corse.

Paris, 1831-1881. 935 x 597 mm.

Belle et grande carte de la Corse, dressée sous les ordres du capitaine de vaisseau Anne Louis Chrétien de Hell, publiée en 1831, puis corrigée et à nouveau publiée en 1881. La topographie de cette carte a été dessinée d'après la carte monumentale de la Corse dressée par Pierre Jacotin d'après le levé de l'île réalisé entre 1770 et 1791, et publiée en 1824. Les feux et phares de l'île sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Bel exemplaire. Cervoni, 138.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[GALICE/ASTURIES] Carte particulière de la côte septentrionale d'Espagne.

Dépôt-Général de la Marine, 1833-1890. 600 x 895 mm.

Grande carte marine figurant les côtes des Asturies et de la Galice, entre la ville de Lastres dans les Asturies, et la baie de Muros en Galice. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Au bas de la carte figurent deux profils côtiers. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[PORT-VENDRES] Plan du port et de la rade de Port-Vendres (Côtes du Roussillon, Dép.t des Pyrénées-Orientales).

Dépôt-Général de la Marine, 1845-1874. 610 x 436 mm.

Plan du port et de la rade de Port-Vendres, avec les phares aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. En haut du plan figure un profil côtier. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[SAINT-TROPEZ] Plan du golfe de S.t Tropez ou de Grimaud (Côtes de Provence, Dép.t du Var).

Dépôt-Général de la Marine, 1843-1886. 610 x 914 mm.

Belle et grande carte marine figurant le golfe de Saint-Tropez, également appelé golfe de Grimaud, levée et dressée en 1843, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1886. Y figurent les villes de Sainte-Maxime et de Saint-Tropez avec la citadelle, la fabrique, le château Vasserot, le couvent des Capucins et la chapelle Sainte-Anne. Le phare de Saint-Tropez est aquarellé en jaune avec un point rouge. Les profondeurs sont exprimées en mètres. En haut à droite figure un profil côtier pris depuis la basse Rabiou et montrant la citadelle, Notre-Dame de la Madeleine, le cimetière, la tour carrée de l'église, le phare et la Tour de Portalet, appelée Tour Portalès. Bel exemplaire.

ESNAUTS (Jacques) & RAPILLY (Michel).

[CRACOVIE] Cracovie, sur la Vistule, ville dans la haute Pologne, capitale du royaume.

Paris, Esnauts et Rapilly, [circa 1760]. 347 x 515 mm.

Très rare édition par Esnauts et Rapilly de cette superbe vue cavalière de Cracovie en Pologne, finement aquarellée à l'époque, ornée d'un titre inscrit sur une bannière flottante, et accompagnée de 46 légendes numérotées renvoyant aux principaux lieux et monuments de la ville. La vue est prise depuis le confluent de la Rudawa et de la Vistule. Deux autres éditions au même format que Esnauts et Rapilly ont été publiées par Daumont et Chéreau, également vers 1760. Bon exemplaire finement aquarellé à l'époque. Quelques petites rousseurs. Manque à Niewodniczanski, qui ne cite que l'édition de Chéreau (II, K104/9).

ESNAUTS (Jacques) & RAPILLY (Michel).

Nouveau plan routier de la ville & faubourgs de Paris divisé en 48 sections d'après le décret de l'Assemblée N.ale.

Paris, Esnauts et Rapilly, 1792. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 0,67 x 1,09 m.

Seconde édition de ce superbe et grand plan de Paris, en pleins coloris de l'époque, dont cinq éditions furent publiées entre 1790 et 1797. Il est orné d'un très beau cartouche de titre décoré d'une vue de la Seine, d'une nymphe tenant une lyre, de deux amours, d'une ancre marine, d'un globe terrestre et d'une palette de peintre. Au-dessus du titre, les armoiries de la ville sont portées par la déesse Minerve et une figure allégorique de la Renommée. Le Champ de Mars est appelé Champ de la Fédération, nom qu'il prit au cours de l'été 1790. En bas à droite figure une carte du département de Paris divisé en 3 districts, 48 sections et 16 cantons, avec ses 6 tribunaux. Sur les côtés, liste des rues, des 48 sections, des édifices, des emplacements des spectacles et des bibliothèques. Bon exemplaire finement aquarellé à l'époque. Le nom des éditeurs devant figurer entre le titre et la date a été découpé et retiré. Petites taches au niveau de la carte des environs de Paris et de la table alphabétique, deux petits manques au niveau de la table. Boutier, 352B.

ESNAUTS (Jacques) & RAPILLY (Michel).

Nouveau plan routier de la ville & faubourgs de Paris divisé en 12 arrondissemens ou municipalités.

Paris, Esnauts et Rapilly, 1797. 0,65 x 1,05 m.

Superbe et grand plan de Paris, dont cinq éditions furent publiées entre 1790 et 1797. Il est orné d'un beau cartouche de titre décoré d'une vue de la Seine, d'une nymphe tenant une lyre, de deux amours, d'une ancre marine, d'un globe terrestre et d'une palette de peintre. Au-dessus du titre, les armoiries de la ville sont portées par la déesse Minerve et une figure allégorique de la Renommée. Paris est divisée en 12 arrondissements et 48 sections. Ces sections, ou divisions territoriales et administratives, furent créées en juin 1790 par l'Assemblée Constituante, afin de mettre un terme à la tutelle de l'État sur la commune de Paris. Les 12 arrondissements municipaux furent quant à eux créés le 11 octobre 1795. La toponymie du plan est révolutionnaire : parmi les noms des rues et places, on remarque la rue Nationale pour la rue Royale, le pont National pour le pont Royal, ou encore la place des Piques pour la place Vendôme. Le Champ de Mars est appelé Champ de la Réunion ou de la Fédération, nom qu'il prit au cours de l'été 1790. En bas à droite figure une carte du département de la Seine divisé en 12 arrondissements ou municipalités. Créé en 1795, le département de la Seine comprenait alors Paris et les départements des Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne. Il fut supprimé en 1968. Sur les côtés, liste des rues, emplacement des spectacles et liste des bibliothèques. Très bon exemplaire à grandes marges, contours aquarellés à l'époque. Exemplaire replié, minuscule manque au niveau d'une pliure, manque de papier dans le coin supérieur gauche. Boutier, 352E ; Vallée, 1155.

FAUCOU (Lucien).

Plan de la ville de Paris. Période révolutionnaire (1790-1794).

Paris, 1889. 794 x 994 mm, monté sur toile, replié.

Très grand plan de Paris sous la Révolution, entre 1790 et 1794, dressé conformément à la décision prise par le Conseil Municipal de Paris dans sa séance du 30 décembre 1887. Eugène Poubelle était alors préfet du département de la Seine (qui regroupait Paris et les départements des Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), et Jean-Charles Adolphe Alphand, inspecteur général des Ponts et Chaussées et directeur des Travaux de Paris. Il a été dressé d'après le plan de l'architecte Edme Verniquet, publié en 1799, et l'un des plus célèbres plans de l'histoire de la cartographie parisienne. Paris est alors divisée en 48 sections, créées par décret de l'Assemblée Nationale le 22 juin 1790. Le plan est fort intéressant car il montre en caractères rouges les nouvelles dénominations des rues, places et bâtiments publics instaurées sous la Révolution : Palais National pour le Palais Royal, place et pont de la Révolution pour les place et pont de la Concorde, place des Piques pour la place Vendôme, Champ de la Réunion pour le Champ de Mars, ou encore l'île de la Fraternité pour l'île Saint-Louis. Certains quais ont également été renommés : quai de la République pour le quai de Bourbon (nommé quai d'Alençon avant 1792), quai de l'Union pour le quai d'Anjou, quai de l'Égalité pour le quai d'Orléans, quai de la Liberté pour le quai de Béthune, tandis que la rue Saint-Louis en l'Île est appelée rue de la Fraternité. La place des Vosges, nommée place Royale avant la Révolution, fut rebaptisée place des Fédérés, et la rue du Roi de Sicile, rue des Droits de l'Homme. Notre-Dame même fut rebaptisée Temple de la Raison. Certains bâtiments portent les initiales B.N. pour bien national. Les bordures sont décorées des blasons des 48 sections de Paris, avec leurs devises. En haut du plan figurent trois médaillons, coiffés d'un bonnet phrygien : "Commune de Paris. Liberté 14 jet 1789 Égalité 10 aoust 1792", "République Française Une et Indivisible" et "Liberté Égalité Justice". Le plan est accompagné de la liste des 48 sections. Bel exemplaire en coloris de l'époque. Vallée, 2459.

FAUVE (L.).

Plan administratif de la ville de Paris.

Paris, 1878. En 55 sections montées sur toile et repliées, formant un plan de 0,99 x 1,27 m.

Plan monumental de Paris illustrant les travaux d'agrandissement du baron Haussmann commencés en 1851. Il a été dressé par le géomètre L. Fauve, sous l'administration du préfet Ferdinand Duval et sous la direction de Jean-Charles Adolphe Alphand, inspecteur général des Ponts et Chaussées et directeur des Travaux de Paris. Alphand succéda au baron Haussmann au poste de directeur des Travaux de Paris après que ce dernier ait été démis de ses fonctions en 1870. Il avait auparavant contribué à l'embellissement de la capitale avec la création et la transformation de nombreux parcs, jardins et promenades. Le plan montre, à l'aquarelle rouge, les voies projetées à la date de 1878. Il s'agit notamment des futures rues de la Convention et Balard, des avenues Émile-Zola, Félix-Faure ou Ledru-Rollin, ou encore de la portion du boulevard Raspail comprise entre le boulevard du Montparnasse et le boulevard Saint-Germain. Les actuelles avenue du Président Wilson et avenue Henri-Martin portent le nom de avenue du Trocadéro. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Trace de pliure dans la partie basse du plan, avec minuscule manque.

FENN (Harry).

Vue de La Nouvelle-Orléans.

Vers 1870. Aquarelle originale signée et montée sur carton (37,5 x 27,5 cm), encadrée.

Magnifique représentation de La Nouvelle-Orléans et d'une partie du Mississippi, avec, en premier plan, des hommes et des femmes récoltant le coton. Harry Fenn était un illustrateur américain d'origine anglaise, peintre paysagiste, graveur et graveur sur bois. De 1870 à environ 1895, il fut l'illustrateur de paysage le plus important aux États-Unis. Précieux document parfaitement conservé.

FER (Nicolas de) & LA HIRE (Philippe de).

Planisphère céleste septentrional - Planisphère céleste méridional.

Paris, Danet, [circa 1715]. Deux feuilles, chacune de 470 x 464 mm.

Superbes cartes célestes des hémisphères boréal et austral, dressées par l'astronome Philippe de La Hire et publiées par Nicolas de Fer. Elles ont été gravées par Herman van Loon, et sont dédiées à l'abbé Jean-Paul Bignon, bibliothécaire du roi Louis XIV. En 1702, Philippe de La Hire fit graver deux planisphères de 16 pouces de diamètre, sur les dessins qu'il en avait faits. Les positions principales furent déterminées par ses propres observations. Les étoiles sont dérivées du catalogue d'étoiles de Johann Bayer, intitulé Uranometria, édité à Augsbourg en 1603. L'atlas de Bayer fut le premier atlas couvrant entièrement la sphère céleste. Les deux cartes sont accompagnées d'un texte et d'une légende des symboles utilisés pour la grandeur et figure des étoiles, et ornées d'une lettrine et des armoiries du dédicataire, Jean-Paul Bignon. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Très légères traces de pliures, petites rousseurs sur le planisphère méridional. Pastoureau, FER II ; Kanas, Star Maps, pp. 216-217.

FER (Nicolas de).

[BAYONNE] Partie de la capitainerie garde costes de Bayonne.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 224 x 328 mm.

Carte figurant les côtes du sud-ouest de la France et du Pays basque espagnol, entre Soustons dans les Landes et Saint-Sébastien en Espagne. Bayonne et Fontarrabie sont représentées par une petite vignette de la ville. Elle est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents, d'un monstre marin et de trois voiliers. L'Atlantique est appelé Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bon exemplaire.

FER (Nicolas de).

[BORDEAUX] Parties des capitaineries garde costes de Brouage et Bourdeaux.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 223 x 328 mm.

Carte figurant les l'estuaire de la Gironde, entre Chastillon (?) et Bordeaux, issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[BORDEAUX] Parties des capitaineries garde costes de Brouage et Bourdeaux.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 220 x 328 mm.

Carte figurant les côtes de la Saintonge et du Médoc, entre Mornac-sur-Seudre en Charente-Maritime et Lacanau en Gironde, avec le plateau de Cordouan. L'Étang de Lacanau est appelé Estang doux de Médoc. La carte est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents, d'un navire et de quatre voiliers. L'Atlantique est appelé Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Petites taches sombres dans la partie gauche de la carte.

FER (Nicolas de).

[CARTHAGÈNE/COLOMBIE] Plan des villes, forts, port, rade et environs de Cartagène située dans l'Amérique méridionale dans la province de Terre Ferme appartenant aux Espagnols.

1705. 225 x 322 mm + feuillet de texte descriptif.

Beau plan de la ville et baie de Carthagène ou Carthagène des Indes, en Colombie, dressé par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Carthagène était située dans la province de Terre Ferme ou Tierra Firme, nom donné du temps de la colonisation de l'Amérique par la couronne espagnole au Venezuela, à l'Isthme de Panama et à une partie des territoires de la Colombie. Le plan montre les haute et basse ville de Carthagène, le fort Saint-Lazare, aujourd'hui renommé San Felipe de Barajas, le fort de Bocachica, le fort Sainte-Croix ou Santa Cruz, et quelques maisons. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 22.

FER (Nicolas de).

[GIBRALTAR] Le fameux détroit de Gibaltar.

Paris, Sr. de Fer, 1705. 232 x 312 mm + feuillet de texte descriptif.

Belle carte figurant le détroit de Gibraltar, dressée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. À gauche, les côtes de l'Andalousie avec le rocher de Gibraltar et ses "roches escarpées", Algésiras, orthographiée Algezieres, Tarifa, Cadix et l'île Saint-Pierre ou Sancti Petri. À droite, les côtes du Maroc, où on peut voir Ceuta, le "Mont de Scheminkel ou St Michel", qui est probablement l'actuelle montagne de Jbel Musa, le château d'Alcazar (Alcazarseguir ?), Tanger et le Cap Spartel. Le détroit est animé de nombreux vaisseaux et voiliers. La carte est ornée de deux roses des vents. Le nord est placé à gauche de la carte. En carton, carte des côtes de l'Andalousie et de l'Algarve entre Cadix et le Cap Saint-Vincent. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 86.

FER (Nicolas de).

[ISTANBUL] Veüe de la ville et du port de Constantinople.

1703. 230 x 334 mm + feuillet de texte descriptif.

Belle vue de la ville de Constantinople, aujourd'hui Istanbul, exécutée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Elle montre également le Bosphore, la Corne d'Or, estuaire d'Istanbul, le sérail, les villes de Chalcédoine, Scutari, avec son sérail, et Galata, le château des Sept-Tours, la Tour de Belisarius, la mosquée de Soliman, le Grand Palais de Constantin, l'église Saint-Dimitri, ainsi que les quartiers de Tophane et de Pera. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 101.

FER (Nicolas de).

[LA HAYE] La Haïe séjour ordinaire de la Cour hollandoise.

Paris, chez l'auteur, 1705. 223 x 332 mm + feuillet de texte descriptif.

Beau plan de La Haye, dressé par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Il est orné des armoiries de la Hollande et de La Haye. Il est accompagné d'une description de la ville et d'une table de 16 légendes numérotées. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 13.

FER (Nicolas de).

[NORMANDIE] Capitaineries garde costes de Barfleur Retauville et partie de celle de Cherbourg.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 216 x 322 mm.

Carte figurant les côtes de la Normandie entre l'embouchure de la Saire et Beaumont, issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents, de six voiliers et d'un monstre marin. La Manche est appelée Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Taches sombres dans les parties droite et gauche de la carte.

FER (Nicolas de).

[NORMANDIE] Capitaineries garde costes de Port Bail Coutenville et partie de celle de Cherbourg.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 222 x 329 mm.

Carte figurant les côtes de la Normandie entre Vauville et Coutances, issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents, de deux voiliers et d'un monstre marin. La Manche est appelée Mer Océane. Le nord est placé à droite de la carte. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bon exemplaire. Traces de pliures le long de la pliure centrale.

FER (Nicolas de).

[NORMANDIE] Capitaineries garde costes de Regneville Granville et de Genetz.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 225 x 330 mm.

Carte figurant les côtes de la Normandie entre Regnéville-sur-Mer et Le-Vivier-sur-Mer, avec le Mont-Saint-Michel. Elle est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents et de deux voiliers. La Manche est appelée Mer Océane. Le nord est placé à droite de la carte. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[NORMANDIE] Les Capitaineries gardes costes de Veulles ou de S.t Valléry de Lune, Sète des Grandes Dalles de Fescamp du Val de Brainval du Val d'Estiques et partie de celle du Havre de Grâce.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 221 x 329 mm.

Carte figurant les côtes de la Normandie entre Veules-les-Roses, ici appelée Veulles, et Sainte-Adresse, au nord-ouest du Havre. Elle est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents et d'un voilier. La Manche est appelée Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[NORMANDIE] Les Capitaneries gardes-costes de La Roque de Risle, de Honfleur, Touques, Grasville, Dive, Caen, d'Estreham, et La Grune.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 224 x 328 mm.

Carte figurant les côtes de la Normandie entre l'embouchure de la Risle et Langrune-sur-Mer, avec les côtes des environs du Havre. Elle est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents et de quatre voiliers. Ouistreham est appelée Estreham, la Manche est appelée Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[ROME] L'Église de S.t Pierre à Rome.

Paris, Sr. de Fer, 1705. 223 x 302 mm + feuillet de texte descriptif.

Belle vue de la basilique et de la place Saint-Pierre de Rome, exécutée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Elle est accompagnée de 11 légendes. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 19.

FER (Nicolas de).

[ROME] Plan de la ville de Rome.

Paris, chez l'autheur, 1705. 233 x 298 mm + feuillet de texte descriptif.

Beau plan de la ville de Rome, dressé par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Il est accompagné de 60 légendes numérotées. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 18.

FER (Nicolas de).

[SERBIE/BELGRADE] Les environs de Belgrade où les marches et les campemens des Impériaux et des Turcs sont marquez.

Paris, 1717. 365 x 490 mm.

Plan figurant les environs de la place forte de Belgrade, alors qu'elle est assiégée par l'armée du prince Eugène de Savoie contre l'armée turque entre juillet et août 1717, lors de la guerre austro-vénitienne-ottomane. Il a été dressé sur les lieux par l'ingénieur Massard, sur ordre des grands vizirs, Elmas Mehemet Pacha et Hussein Pacha. Le plan montre la ville, les routes de l'armée impériale sur le Danube et sur terre, le campement de l'armée turque, les lignes de contrevalation et le quartier général de l'armée impériale, et les vaisseaux turcs et impériaux sur le Danube. Géographe, graveur et éditeur français, Nicolas de Fer a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Mouillure dans la partie haute, traces de pliures, marges courtes.

FER (Nicolas de).

[SERBIE/BELGRADE] Plan de Belgrade comme il étoit lorsque les Impériaux en ont formé le siège sous les ordres du prince Eugenne, au mois de juin 1717.

Paris, 1717. 377 x 482 mm.

Plan figurant la place forte de Belgrade en juin 1717, avant qu'elle ne soit assiégée par l'armée du prince Eugène de Savoie contre l'armée turque entre juillet et août 1717, lors de la guerre austro-vénitienne-ottomane. Le plan montre la ville basse, la ville haute, le château, l'ancienne forteresse, ainsi que la Save et le Danube qui encerclent la ville. Géographe, graveur et éditeur français, Nicolas de Fer a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Mouillure dans la partie haute, traces de pliures, marges courtes.

FER (Nicolas de).

[VAR] [Carte des environs de Saint-Tropez].

[Paris, Sr. de Fer, 1690]. 222 x 330 mm.

Belle carte des environs de Saint-Tropez, montrant Sainte-Maxime, le Golfe de Saint-Tropez, appelé Golphe de Grimaut, l'île du Levant, appelée Isle du Titan, le Cap Nègre et Ramatuelle. Elle est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents, de quatre voiliers, deux navires et un monstre marin. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Rousseurs.

FER (Nicolas de).

[VENISE] Venise ville capitale de la plus célèbre et illustre République de l'Europe.

Paris, chez l'auteur, 1705. 215 x 334 mm + feuillet de texte descriptif.

Belle vue à vol d'oiseau de Venise, avec les îles de Murano, Mazzorbo et Torcello. Elle a été exécutée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Elle est ornée des armoiries de la ville de Venise et de la République de Venise. Elle est accompagnée de 16 légendes. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 20.

FER (Nicolas de).

[VÉSUVE] Le Mont Vésuve ou montagne de Somma près de Naples.

1703. 227 x 336 mm + feuillet de texte descriptif.

Belle vue du Vésuve, exécutée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. En carton, coupe du Mont Vésuve. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 97.

FER (Nicolas de).

[ÉGYPTE/NUBIE/ABISSYNIE/ARABIE] Partie orientale d'Afrique où se trouvent l'Égipte, la Nubie, l'Abissine, et l'Ajan et partie de la Nigritie, du Grand Désert et du Bildulgerid &c où se trouvent encore l'Arabie qui fait partie de l'Asie et la Mer Rouge.

Paris, chez l'auteur, 1705. 224 x 324 mm + feuillet de texte descriptif.

Belle carte détaillée figurant la partie nord-est de l'Afrique avec la péninsule arabique jusqu'au Golfe Persique, dressée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Elle s'étend à l'est jusqu'à la ville de Constantine en Algérie, et au sud jusqu'au royaume de Loango, correspondant aujourd'hui à une partie du Gabon et du Congo. La carte est enrichie de commentaires sur les habitants des régions. La péninsule arabique est divisée en trois Arabies : l'Arabie Pierreuse (Jordanie), l'Arabie Déserte (Arabie Saoudite) et l'Arabie Heureuse (Yémen). Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 103.

FER (Nicolas de).

Cinquiême Plan de la ville de Paris, son accroissement, et sa quatriême clôture commancée sous Charles V l'an 1367 et finie sous Charles VI l'an 1383.

[Paris, 1722]. 440 x 535 mm.

Beau plan de Paris dressé par Nicolas de Fer, de la série des neuf plans de Paris réalisés pour le Traité de la Police, grand traité méthodique de la police parisienne, publié entre 1705 et 1738, selon les éditions, par Nicolas Delamare, premier lieutenant général de police de Paris. Ces neuf plans montrent l'évolution de la ville depuis ses origines en tant que Lutèce sous l'Empire Romain en 56 av. J.-C., jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle. Ce cinquième plan figure Paris entre 1367 et 1383, sous les règnes de Charles V et Charles VI. Le plan montre l'agrandissement de la ville qui débuta sous Philippe II Auguste entre 1180 et 1223, et la nouvelle enceinte construite sous le règne de Charles V par le prévôt Hugues Aubriot entre 1367 et 1383. C'est au cours de ces travaux de fortification que fut bâtie la Bastille en 1371. L'agrandissement de la ville imposa la construction de deux nouveaux ponts : le pont Saint-Michel en 1384 et le pont Notre-Dame en 1414. Le plan est accompagné d'une table de renvois et d'un historique des travaux. Bon exemplaire, replié. Marge droite courte, petit manque restauré au niveau du cartouche en bas à droite. Boutier, 158.

FER (Nicolas de).

La Terre Ferme et le Pérou avec le pays des Amazones et le Brésil dans l'Amérique méridionale.

1705. 229 x 341 mm.

Belle carte figurant la partie nord de l'Amérique Latine, avec partie de l'Amérique Centrale depuis Santa Fé au Panama. Elle a été dressée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. La Terre Ferme ou Tierra Firme était le nom donné du temps de la colonisation de l'Amérique par la couronne espagnole au Venezuela, à l'Isthme de Panama et à une partie des territoires de la Colombie. Tandis que les côtes sont très détaillées, une partie de l'intérieur des terres, non encore suffisamment explorée, a été laissée vide. L'intérieur du Brésil, appelé Pays des Amazones, porte la mention "Ce vaste pays est appellé Brésil dont les costes seulement sont connues des Européens". La carte est décorée d'un cartouche de titre et d'une rose des vents. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 113.

FER (Nicolas de).

Lutèce conquise par les François sur les Romains ou second plan de la ville de Paris.

[Paris, circa 1720]. 446 x 554 mm.

Beau plan de Paris dressé par Nicolas de Fer, de la série des neuf plans de Paris réalisés pour le Traité de la Police, grand traité méthodique de la police parisienne, publié entre 1705 et 1738, selon les éditions, par Nicolas Delamare, premier lieutenant général de police de Paris. Ces neuf plans montrent l'évolution de la ville depuis ses origines en tant que Lutèce sous l'Empire Romain en 56 av. J.-C., jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle. Ce second plan figure Paris en l'an 508, alors que Clovis, roi des Francs, a repris la ville aux Romains, et décide d'en faire la capitale du royaume des Francs. Lutèce prendra alors le nom de Paris, du nom de la tribu gauloise des Parisii qui occupait la région. L'Île de la Cité est encerclée d'une enceinte gallo-romaine, tout comme les quartiers de la Grève, de la Verrerie et de Saint-Jacques-de-la-Boucherie. On y voit les deux ponts reliant l'Île de la Cité aux rives de la Seine : le Petit-Pont, probablement le premier pont construit à Lutèce, et le Grand Pont, futur Pont Notre-Dame. La future place de Grève est ici appelée place du Marché. Le plan est accompagné d'une table de renvois et d'un historique de la ville. Bel exemplaire. Boutier, 155.

FER (Nicolas de).

Sixième Plan de la ville de Paris et ses accroissements, depuis le commencement du règne de Charles VII l'an 1422 jusqu'à la fin du règne d'Henry III l'an 1589.

[Paris, circa 1720]. 458 x 557 mm.

Beau plan de Paris dressé par Nicolas de Fer, de la série des neuf plans de Paris réalisés pour le Traité de la Police, grand traité méthodique de la police parisienne, publié entre 1705 et 1738, selon les éditions, par Nicolas Delamare, premier lieutenant général de police de Paris. Ces neuf plans montrent l'évolution de la ville depuis ses origines en tant que Lutèce sous l'Empire Romain en 56 av. J.-C., jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle. Ce sixième plan figure Paris entre 1422 et 1589, sous les règnes d'Henri III et de Louis XIII, avec les nouvelles constructions et embellissements : reconstruction du Louvre par François Ier en 1530, destruction des hôtels des Ursins, de Bourgogne, d'Artois, de Fécamp et de Flandres pour laisser la place à de nouvelles rues, création du quai de la Tournelle en 1554, construction du château des Tuileries en 1564 sous l'impulsion de Catherine de Médicis, commencement des travaux de construction du Pont-Neuf en 1578, etc. Le plan est accompagné d'une table de renvois ornée d'attributs militaires et d'une description. Bel exemplaire. Minuscules galeries de ver dans la marge inférieure. Boutier, 159.

FRANKS (Theodore) & GENERAL LAND OFFICE.

Map of the United States and territories, shewing the extent of public surveys and other details. Constructed from the Plats and official sources of the General Land Office.

1866. En deux feuilles jointes formant une carte de 0,77 x 1,40 m.

Première édition de cette très grande carte lithographiée des États-Unis, extrêmement détaillée, illustrant l'étendue des levés d'arpentage publics effectués par le General Land Office (Office Général des Terres) en 1866, soit un an après la fin de la Guerre de Sécession. À partir de 1866, le General Land Office commença à publier cette remarquable carte des États-Unis, remplie des informations les plus récentes provenant des levés d'arpentage menés dans les états de l'Ouest, y compris l'étendue des levés publics, les emplacements des bureaux de l'arpenteur général et du General Land Office, l'emplacement des concessions de terres à l'ouest, les réserves indiennes, les chemins de fer existants et en projet, les districts fonciers, les gisements d'or (en jaune), d'argent (en bleu), de cuivre (en vert), de mercure (en rouge), de fer (en gris), d'étain (en brun), d'asphalte (en brun clair), de charbon (en gris clair) et de pétrole (en rouge), ainsi que les phares. Avec la fin de la guerre civile et la construction en plein essor du premier chemin de fer transcontinental, le moment était venu pour les États-Unis de donner une représentation visuelle de son territoire en montrant l'état d'avancement des levés d'arpentage, de la colonisation et du développement commercial des terres à l'ouest du Mississippi. Lithographiée par J. Bien à New York, et dessinée par Theodore Franks, elle représente une étape importante dans l'histoire de la cartographie américaine et un remarquable compte-rendu des informations géographiques compilées par le gouvernement jusqu'à l'achèvement du Transcontinental, ainsi que de précieux détails dans les nouvelles régions minières du Colorado, de l'Arizona, du Nevada, du Montana, de l'Utah, de l'Idaho et de l'Oregon. Formidable outil pour attirer les émigrants, elle accompagnait souvent des brochures d'information traduites en plusieurs langues. Elle fut publiée jusqu'au milieu des années 1880. Bonne condition générale, contours aquarellés à l'époque. Traces de pliures, petites déchirures restaurées.

GAZETTE du BON TON & BARBIER (Georges).

Ah, Quel Beau Temps ! Robe d'après-midi de Paquin.

Juin 1913. 226 x 134 mm.

Belle planche gravée et finement coloriée au pochoir, présentant une robe de Jeanne Paquin en foulard imprimé, garnie d'un col et de parements en tissu éponge. La ceinture est de cuir rouge. La Gazette du Bon Ton est la plus belle et la plus rare des revues de modes Arts Déco, illustrée par les artistes les plus célèbres de l'époque : Barbier, Lepape, Brunelleschi, Marty, Benito, Dufy, Jacovleff, etc. Bel exemplaire.

GAZETTE du BON TON & BARBIER (Georges).

Vichy (I) ou Soyez tous bien sages.

Eté 1915. 212 x 320 mm.

Belle et grande planche gravée et finement coloriée au pochoir, avec rehauts d'or, présentant dix modèles de robes : 1. Robe de bébé en tulle blanc, veste de taffetas bleu. Costume de Paquin. 2. Batiste jaune disposée en bouillonnés, des épaules au bas des hanches. Les pans de la redingote sont incrustés de dentelle blanche et dégagent une jupe plissée très finement. Costume de Doucet. Chapeau de Georgette. 3. Robe de linon blanc, très ample, incrustée de fonds de bonnets au point de Beauvais. Boléro de soie grasse bleu marine à revers de velours bleu. Costume de Beer. Chapeau de Lewis. Bottes de Greco. 4. Redingote en satin ivoire à godets exagérés sur les côtés, une ceinture en pareil. Col de petit gris. Costume de Chéruit. 5. Taffetas bleu ciel très ample, avec plis cerceaux sur les côtés seulement. Le corsage s'échancre en rond sous un col Franz Hals en linon brodé à jours. Costume de Martial et Armand. Chapeau de Camille Roger. Bottes de Ducerf. 6. Aube de tulle et mousseline, brodés et plissés sur un fond de taffetas bleu passé. Costume de Chéruit. 7. Chemise de Marceline chair brodée d'argent. Costume de Chéruit. 8. Robe de lingerie blanche en mousseline brodée à la main ; la jupe est à deux étages rayés de ganses blanches. Ceinture en ruban pékiné de trois tons. Costume de Premet. Chapeau de Maria Guy. 9. Robe de lingerie blanche sur fond de satin bleu. Les deux volants de la jupe sont faits d'applications sur tulle et le corsage de tulle uni. Costume de Callot. 10. Robe-chemise en tussor rose incrusté de broderies blanches. Chapeau de Callot. La Gazette du Bon Ton est la plus belle et la plus rare des revues de modes Arts Déco, illustrée par les artistes les plus célèbres de l'époque : Barbier, Lepape, Brunelleschi, Marty, Benito, Dufy, Jacovleff, etc. Bel exemplaire.

GAZETTE du BON TON & BARBIER (Georges).

Vichy (II) ou Le Jeu des Marionnettes.

Eté 1915. 213 x 320 mm.

Belle et grande planche gravée et finement coloriée au pochoir, présentant dix modèles de robes : 11. Robe de mousseline de soie blanc gris sur fourreau gris. Deux volants de dentelle forment tunique. Ceinture de moire noire. Costume de Callot. Chapeau de Georgette. 12. Linon rose brodé de motifs de fine dentelle. Ceinture de peau de daim blanche. Costume de Jenny. Chapeau de Georgette. Bottes de Généra. 13. Robe en tulle et faille rose ancien, col bordé d'hermine. Costume de Paquin. 14. Soie et voile "canari" alternés à la jupe et au corsage, fine broderie au corsage. Costume de Martial et Armand. Chapeau de Camille Roger. 15. Douillette pour bébé en broderie et soie blanche. Costume de Callot. 16. Robe en crêpe satin noir recouverte de tulle-dentelle blanc. Ceinture de poult de soie bleu ancien, bordé de petites roses roses. Costume de Dœuillet. Chapeau de Magdeleine. 17. Robe de bébé, en forme de gandourab de soie blanche traversée de deux bandes de cachemire or sur rouge. Costume et chapeau de Lanvin. Souliers de Couquet. 18. Robe de crépon de soie blanche bordée de bleu sombre. Des manières de poches en broderie bleu Delf de chaque côté de la ceinture. Costume et chapeau de Lanvin. Souliers de Couquet. 19. Jupe de crêpe français "tilleul" inégalement arrondie au bas et ornée de plis "religieuse." Boléro de pékin bleu et vert sombre sur corsage de crêpe. Costume de Paquin. Chapeau de Camille Roger. 20. Étamine rose découpée en dents carrées brodées de soutaches blanches. Costume et chapeau de Lanvin. Souliers de Couquet. La Gazette du Bon Ton est la plus belle et la plus rare des revues de modes Arts Déco, illustrée par les artistes les plus célèbres de l'époque : Barbier, Lepape, Brunelleschi, Marty, Benito, Dufy, Jacovleff, etc. Bel exemplaire.