453 résultats

CREPY (Etienne-Louis).

Nouveau plan de Paris et ses nouvelles limites comme aussi les vuës des maisons roiales châteaux et autres édifices tant dedans la ville qu'aux environs.

Paris, les frères Crépy, 1754. En 4 feuilles jointes formant un plan de 1,02x 1,46 m.

Superbe et très rare plan monumental de Paris en 1754, parmi les plus décoratifs du XVIIIe siècle. Très rare édition datée de 1754, inconnue de Boutier. Il est orné d'un beau cartouche de titre montrant une femme allaitant deux enfants, et décoré d'une figure allégorique symbolisant la Seine, et d'une vue de l'Hôtel de Ville. Le cartouche est orné en tête des armoiries de la ville de Paris, figurant un vaisseau, symbole de la corporation des marchands de l'eau qui donna naissance à la municipalité de Paris. Aux quatre coins du plan figurent quatre plans montrant l'évolution de Paris entre l'an 508 et 1589, accompagnés d'une description historique et d'une table de légendes. Le premier figure Paris en l'an 508, alors que Clovis, roi des Francs, a repris la ville aux Romains, et décide d'en faire la capitale du royaume des Francs. Lutèce prendra alors le nom de Paris, du nom de la tribu gauloise des Parisii qui occupait la région. L'Île de la Cité est encerclée d'une enceinte gallo-romaine, tout comme les quartiers de la Grève, de la Verrerie et de Saint-Jacques-de-la-Boucherie. On y voit les deux ponts reliant l'Île de la Cité aux rives de la Seine : le Petit-Pont, probablement le premier pont construit à Lutèce, et le Grand Pont, futur Pont Notre-Dame. Le second montre Paris sous Philippe II Auguste, qui régna entre 1180 et 1223. C'est sous le règne de Philippe Auguste que débutèrent véritablement les projets d'agrandissement de Paris, notamment en intégrant les petits bourgs qui environnaient la ville. Afin de protéger la ville d'éventuelles attaques, Philippe Auguste entreprit alors de faire construire une enceinte autour de la ville avec ces nouveaux bourgs. L'enceinte de Philippe Auguste est aujourd'hui la plus ancienne dont on connaisse le tracé avec précision. Le troisième montre Paris entre 1307 et 1383, sous les règnes de Charles V et Charles VI. Le plan montre l'agrandissement de la ville et la nouvelle enceinte construite sous le règne de Charles V par le prévôt Hugues Aubriot entre 1367 et 1383. C'est au cours de ces travaux de fortification que fut bâtie la Bastille en 1371. L'agrandissement de la ville imposa la construction de deux nouveaux ponts : le pont Saint-Michel en 1384 et le pont Notre-Dame en 1414. Le quatrième enfin, montre Paris entre 1422 et 1589, sous les règnes de Henri III et de Louis XIII, avec les nouvelles constructions et embellissements : reconstruction du Louvre par François Ier en 1530, destruction des hôtels des Ursins, de Bourgogne, d'Artois, de Fécamp et de Flandres pour laisser la place à de nouvelles rues, création du quai de la Tournelle en 1554, construction du château des Tuileries en 1564 sous l'impulsion de Catherine de Médicis, commencement des travaux de construction du Pont-Neuf en 1578, etc. Tout autour du plan sont disposées 29 vignettes montrant des monuments de Paris et ses environs (Versailles, Meudon, Vincennes, Saint-Cloud, Saint-Germain-en-Laye) et deux panoramas de Paris avec la Seine. Le plan de Crépy illustre les nouvelles limites de Paris établies par les déclarations royales des 18 juillet 1724, 29 janvier 1726 et 23mars 1728, ainsi que les projets d'embellissement initiés par Louis XV. La place de la Concorde, qui n'est encore qu'une simple esplanade non aménagée, est appelée place du Pont Tournant, en référence à un pont tournant piétonnier qui reliait le jardin des Tuileries à la place. La place Vendôme est appelée place des Conquêtes, tandis que le quai de Billy, aujourd'hui avenue de New York, est nommé quai de la Savonnerie. Très rare édition à la date de 1754, inconnue de Boutier qui ne donne que les éditions de 1739, 1741, 1750, 1766, 1774, 1782 et 1785. L'édition de notre exemplaire se situe donc entre la troisième et la quatrième édition. Nous n'avons par ailleurs localisé aucun exemplaire de cette édition dans les collections publiques. La Bibliothèque Historique de la Ville de Paris possède cinq des éditions citées par Boutier. Très bonne condition générale, malgré de petits défauts inhérents aux plans d'un tel format. On constate d'infimes manques au niveau des cartouches de texte accompagnant les 4 petits plans aux coins, quelques petits décalages et manques à la jointure des 4 feuilles, ainsi que quelques petites taches d'encre dans la partie haute, essentiellement dans la marge, et quelques rousseurs au niveau du cartouche de titre. Quelques anciennes pliures ont été remises à plat et renforcées au dos. Boutier, 221 (édition omise) ; manque à Vallée et à Bonnardot.

CUBA.

Vue d'une plantation.

Vers 1850. Dessin original au crayon, sur papier (72 x 45 cm).

Très belle représentation d'une plantation probablement située à Cuba. Disposée à flanc de montagnes, on trouve ainsi représenté de nombreux bâtiments tels que des hangars, des écuries, ou encore des habitations. Certains personnages apparaissent également, notamment des hommes travaillant aux champs. Très beau document, peu commun sur le sujet. Habiles restaurations au dos.

CUBA. — NEHLING (Victor).

Scène de rue animée.

Vers 1860. Dessin original monogrammé V. N.(22,5 x 48 cm), contrecollé sur une feuille de papier.

Très beau dessin au crayon sur papier chamois, avec des rehauts de blanc, montrant une scène de rue animée, avec au premier plan des hommes à cheval tirant diverses carrioles. Né à Paris en 1830, Victor Nehlig étudia la peinture avec Léon Cogniet et Abel de Pujol (lui même élève de David). En 1850, il émigra aux États-Unis où il travailla jusqu'en 1872 et effectua un bref séjour à Cuba, notamment à La Havane. Bel état de conservation.

CÔTE D'IVOIRE.

Vue du cap Lahou.

Vers 1840. Aquarelle originale sur papier montée sur carton (41 x 28 cm).

Très belle aquarelle légendée : Vue du cap La Ho aux cote d'Afrique et de la goêlette la Gazelle et un brick en traite de la poudre d'or et du morfil. Cap Lahou fut le premier port négrier en Côte d'Ivoire où quelques 50 000 esclaves furent envoyés vers les plantations des Amériques et des Antilles. On y pratiquait également le commerce de la poudre d'or et du morfil ou ivoire d'éléphant. Bon état de conservation.

d'ORLEANS (François).

[GUERRE DE SÉCESSION/VIRGINIE] Bataille de Gaine's Mill. Virginie (27 juin 1862).

[1862]. 366 x 740 mm.

Très rare lithographie en deux tons figurant la bataille de Gaine's Mill qui se déroula en Virginie le 27 juin 1862, lors de la Guerre de Sécession. Cette vue a été dessinée sur les lieux par François d'Orléans, prince de Joinville et fils de Louis-Philippe, et lithographiée par Lemercier. L'estampe est signée et datée en bas à droite. Contraint à l'exil depuis la Révolution de 1848, le prince de Joinville participa aux côtés de ses neveux le comte de Paris et le duc de Chartres à la Guerre de Sécession sous le drapeau nordiste, et exécuta de nombreuses aquarelles au cours de la guerre. Sur cette estampe figurent au premier plan le général Porter, le comte de Paris, le colonel Radowitz, le lieutenant Monteith, le duc de Chartres, le général Morell et le général Meade. La bataille de Gaine's Mill se déroula sur une journée, et vit la victoire du général Lee et ses troupes sudistes. Bon exemplaire à grandes marges. Petites rousseurs marginales.

DAMMY (H. Robert) & GAZETTE du BON TON.

Ah ! Le Bel Oiseau ! - Robe d'intérieur de Doucet.

Octobre 1913. 203 x 134 mm.

Belle planche gravée et finement coloriée au pochoir, présentant une robe de Jacques Doucet en charmeuse plissée, avec une large ceinture de satin souple. Le col, les manches et le bas de la jupe sont bordés de skunks. La Gazette du Bon Ton est la plus belle et la plus rare des revues de modes Arts Déco, illustrée par les artistes les plus célèbres de l'époque : Barbier, Lepape, Brunelleschi, Marty, Benito, Dufy, Jacovleff, etc. Bel exemplaire.

DAUMONT (Jean-François).

[CRACOVIE] Cracovie, sur la Vistule, ville dans la haute Pologne, capitale du royaume.

Paris, Daumont, [circa 1760]. 347 x 515 mm.

Très rare et superbe vue cavalière de Cracovie en Pologne, finement aquarellée à l'époque, ornée d'un titre inscrit sur une bannière flottante, et accompagnée de 46 légendes numérotées renvoyant aux principaux lieux et monuments de la ville. La vue est prise depuis le confluent de la Rudawa et de la Vistule. Une autre édition au même format que Daumont a été publiée par Chéreau, également vers 1760. Bon exemplaire finement aquarellé à l'époque. Petites déchirures et manques dans les marges restaurés. Niewodniczanski, II, K104/9 (édition de Chéreau).

DAUMONT (Jean-François).

Constantinople ville de Romanie et capitale de l'empire des Turcs.

Paris, Daumont, circa 1760. Gravure originale (34,3 x 51,1 cm).

Très rare et superbe panorama de Constantinople, actuelle Istanbul, finement aquarellé à l'époque. Il est orné d'un titre inscrit sur une bannière flottante, et est accompagné de 19 légendes numérotées renvoyant aux principaux bâtiments de la ville. La vue, animée au premier plan de personnages, est prise depuis les hauteurs du faubourg de Galata, situé de l'autre côté de la Corne d'Or, estuaire d'Istanbul se jetant dans le Bosphore. Cette vue fut exécutée d'après une gravure de Pierre Aveline, de format plus petit et légèrement différente, et publiée en 1692. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Marges courtes.

DELAGRIVE (Jean, abbé).

Neuvième plan de Paris ses accroissemens sous le règne de Louis XV. L'Étendüe de la ville et des faubourgs avec les bornes et limites qui y ont été posées en conséquence des déclarations du Roy des 18 juillet 1724 ; 29 janvier 1726 ; 23 mars et 28 sept.e 1728 et sous les ordres de MM. les commissaires nommés par lettres patentes des 12 août 1724, et 29 mars 1728.

Paris, 1735. En 18 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 640 x 876 mm, sous chemise et étui de papier marbré vert, étiquette illustrée de l'éditeur Charles Picquet au dos du plan et sur l'étui.

Grand et beau plan de Paris dressé et publié par l'abbé Delagrive en 1735, et le dernier de la série des 9 plans de Paris dressés pour le Traité de la Police, ouvrage publié par Nicolas Delamare entre 1722 et 1738. Il est orné d'un titre inscrit sur une draperie tenue par un ange et une femme ailée. En bas à gauche figure un cartouche contenant la description du plan, avec les accroissements de la ville et ses embellissements. Parmi ces embellissements figurent le nouveau quartier de Gaillon, la paroisse du Roule érigée en faubourg de la ville, 27 rues nouvellement ouvertes, 10 nouvelles églises paroissiales, les bâtiments de l'Hôtel-Dieu considérablement augmentés, la reconstruction du Petit Pont, la démolition et suppression de la porte Saint-Honoré, deux nouveaux châteaux d'eau dont celui de la Samartitaine rebâti et un nouveau au Palais Royal, deux nouveaux marchés, ou encore l'Hôtel des Mousquetaires rebâti. Ces embellissements concernent également deux ponts aujourd'hui disparus : le pont des Cygnes, qui reliait le quartier du Gros Caillou à l'île des Cygnes ; l'île des Cygnes fut réunie au Champ de Mars à la fin du XVIIIe ; l'autre nouveau pont sur ce plan est le pont Rouge, qui reliait les îles de la Cité et de Saint-Louis, et qui sera remplacé par le pont de la Cité entre 1804 et 1811, puis par l'actuel Pont Saint-Louis. L'île Saint-Louis est également appelée île Notre Dame. Le cartouche contenant la description du plan est orné de la déesse Minerve tenant un bouclier portant les armoiries de la ville de Paris. On voit Minerve entourée d'amours dessinateurs, et Mercure lui rendre visite. En haut à gauche, en carton, figurent les limites de La Chapelle et de La Villette. Graveur-topographe né à Sedan en 1689, Jean Delagrive, prêtre lazariste, professa la philosophie au collège de sa congrégation à Cracovie. De retour à Paris, il se voua exclusivement à la gravure topographique et aux techniques d'arpentage et de triangulation. Ses plans de Paris, de Versailles et des environs de Paris lui valurent les fonctions de géographe de la ville de Paris. En 1733, il participa à la mesure de la perpendiculaire à la méridienne de l'Observatoire. Bel exemplaire. Boutier, 211 ; Vallée, 847.

DELESSE (Achille).

[HYDROLOGIE] Carte hydrologique de la ville de Paris.

Paris, F. Savy, 1858. En 18 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 0,96 x 1,33 m ; sous étui en percaline noire de l'époque avec titre en lettres dorées au dos.

Très rare plan monumental de Paris, dressé par Achille Delesse, ingénieur des Mines du département de la Seine, dessiné par Babinski, et chromolithographié par Lemercier sous la direction d'Avril frères. Le plan a été exécuté dans le cadre des Grands Travaux de Paris, à la demande du baron Haussmann, préfet de la Seine. Ce plan fait connaître le relief du sol, mais aussi le mode d'écoulement des eaux qui tombent à sa surface. Paris était traversée par 4 nappes d'eau superficielles : la Seine, le canal Saint-Martin, la Bièvre et le ruisseau de Ménilmontant. Un système de couleurs permet d'identifier les terrains et les nappes d'eau : gypse, calcaire, argile, nappes superficielles, souterraines, d'infiltration, etc. Au bas de la carte figurent quatre coupes géologiques. Sous le titre, orné des armoiries de Paris, figure une description de la carte. Reçu à Polytechnique en 1837, Achille Delesse choisit le Service des Mines et achève sa formation de géologue à l'École des Mines sous les ordres d'Élie de Beaumont et de Dufrénoy, auteurs de la toute première carte géologique de la France en 1841, et à l'origine du développement de cette science en France. Il a également réalisé en 1858 une Carte géologique souterraine de la ville de Paris et en 1865, une Carte géologique du département de la Seine. Bel exemplaire. Défauts à l'étui. Vallée, 880.

DESBUISSONS (Edouard) & ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

[CANAL de SUEZ] Carte de la Basse Égypte et du canal maritime de Suez, dressée par Desbuissons.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1880. 505 x 629 mm.

Belle carte figurant l'Égypte depuis Alexandrie jusqu'à la plaine de Péluse et la ville de Port-Saïd, et au sud jusqu'à Gizeh, issue de l'Atlas universel publié par Eugène Andriveau-Goujon. La carte a été dressée par Édouard Desbuissons, nommé géographe du Ministère des Affaires Etrangères en 1865. Y figurent le tracé du canal de Suez entre Port-Saïd et Suez, ainsi que l'emplacement des phares, les canaux d'eau douce et maritimes, les chemins de fer, les terres cultivées et les terrains incultes. Le canal de Suez fut inauguré, comme la carte l'indique, le 17 novembre 1869. En carton, plans de la ville d'Ismaïlia et des rades de Port-Saïd et de Suez. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

DESBUISSONS (Edouard) & ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Planisphère terrestre indiquant les lignes modernes de grande communication par terre et par mer. Chemins de fer - Paquebots - Télégraphie électrique. Dressé par Desbuissons.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1878. 467 x 632 mm.

Belle mappemonde, issue de l'Atlas universel, et dressée par Edouard Desbuissons, nommé géographe du Ministère des Affaires Etrangères en 1865. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

DU PETIT-THOUARS (Louis-Marie Aubert).

[MEXIQUE] Vue d'Acapulco, prise du mouillage de la Vénus.

[Paris, 1841]. 193 x 384 mm.

Belle vue panoramique d'Acapulco, dessinée par Mesnard et lithographiée par Sabatier, prise depuis la frégate la Vénus, qui fit escale à Acapulco entre le 17 et le 24 janvier 1838. La vue est issue du Voyage autour du monde sur la frégate la Vénus, pendant les années 1836-1839. Capitaine de vaisseau en 1836, du Petit-Thouars réalisa un tour du monde sur la frégate la Vénus, faisant successivement escale aux îles Canaries, au Brésil, au Chili, au Kamtchatka, au Mexique, en Polynésie, en Australie, et à la Réunion, avant de regagner Brest en juin 1839. De retour en France, il conseilla au gouvernement l'annexion des îles Marquises et fut promu contre-amiral et commandant des forces navales d'Océanie. Son voyage implanta la France en Polynésie. Bel exemplaire.

DU PETIT-THOUARS (Louis-Marie Aubert).

[SYDNEY] Plan de la ville de Sydney 1838.

[Paris, 1841]. 196 x 380 mm.

Rare plan de la ville de Sydney, dressé en 1838 lors du voyage autour du monde de du Petit-Thouars. Il est issu de l'atlas pittoresque du Voyage autour du monde sur la frégate la Vénus, pendant les années 1836-1839. En noir figurent les édifices publics, et en hachuré les édifices particuliers. Le plan montre les casernes, le théâtre, l'hôpital militaire, Fort Philip, Fort Macquarie, les écuries ou encore le collège. Toutes les rues sont nommées. Le nord est placé à droite du plan. Capitaine de vaisseau en 1836, du Petit-Thouars réalisa un tour du monde sur la frégate la Vénus, faisant successivement escale aux îles Canaries, au Brésil, au Chili, au Kamtchatka, au Mexique, en Polynésie, en Australie, et à la Réunion, avant de regagner Brest en juin 1839. De retour en France, il conseilla au gouvernement l'annexion des îles Marquises et fut promu contre-amiral et commandant des forces navales d'Océanie. Son voyage implanta la France en Polynésie. Bel exemplaire. Marge droite très légèrement froissée.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[CHER] Département du Cher.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 753 x 529 mm.

Belle et grande carte du département du Cher, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[CORRÈZE] Département de la Corrèze.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 538 x 751 mm.

Belle et grande carte du département de la Corrèze, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[LOT-et-GARONNE] Département de Lot et Garonne.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 547 x 746 mm.

Belle et grande carte du département du Lot-et-Garonne, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[LOT] Département du Lot.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 542 x 748 mm.

Belle et grande carte du département du Lot, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[NIÈVRE] Département de la Nièvre.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 540 x 746 mm.

Belle et grande carte du département de la Nièvre, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Petites taches dans la marge inférieure.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[PYRÉNÉES-ATLANTIQUES] Département des Basses-Pyrénées.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 540 x 754 mm.

Belle et grande carte du département des Basses-Pyrénées, renommée Pyrénées-Atlantiques en 1968, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUMAS-VORZET (Edmond).

Paris et ses environs.

Paris, Institut Géographique de Paris, Ch. Delagrave, 1878. En 18 sections entoilées et repliées, formant un plan de 0,73 x 1,01 m.

Beau plan de Paris montrant l'enceinte de Thiers, construite entre 1841 et 1844, aquarellée en orange. L'enceinte de Thiers, du nom de l'homme politique qui conçut le projet, fut construite à la demande de Louis-Philippe, qui souhaitait faire construire autour de la capitale une enceinte bastionnée qui rendrait la ville imprenable. Constituée de 94 bastions, elle englobait non seulement Paris mais aussi les communes environnantes : Montmartre, La Villette, Belleville, Charonne, Bercy, Auteuil, Passy, etc. Paris est divisée en ses 20 arrondissements créés le 16 juin 1859, lorsque les faubourgs situés entre les fortifications de l'enceinte de Thiers et le mur des Fermiers Généraux furent annexés à Paris. Le Bois de Boulogne, finement aquarellé en vert, est ici bien représenté, avec le Pré Catelan au centre, les Lacs Supérieur et Inférieur, le Champ de courses d'Auteuil ou Hippodrome d'Auteuil, construit en 1873, Bagatelle, ou encore le Jardin d'Acclimatation. En 1852, la propriété du bois de Boulogne fut cédée par Napoléon III à la ville de Paris, qui fut alors chargée d'aménager l'espace vert en quatre ans. Les travaux débutèrent l'année suivante, dirigés par Haussmann, qui créa pour son adjoint Jean-Charles Alphand, le Service des Promenades et Plantations de Paris. Le plan a été dressé en 1878, année de la troisième Exposition universelle de Paris, et montre l'emplacement de l'exposition sur le Champ-de-Mars. Il montre également le plan d'eau, aquarellé en bleu, du Palais du Trocadéro, qui fut construit pour l'événement, puis démantelé en 1935. En haut à gauche figure une carte des environs de Paris, en bas à gauche, un plan des tramways. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

DUMONT (Jean).

[CARMAGNOLA] Carmagnoli ingenomen in 1691 door Syn H.t den P.r Eugenius van Savoye - Carmagnoli prise en 1691 par S.A.S. le P.r Eugène de Savoye.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729]. 494 x 819 mm.

Magnifique vue cavalière de la ville de Carmagnoli, issue de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. Elle est ornée d'un titre dans une banderole et d'un cartouche contenant les légendes, décoré d'attributs militaires. En 1691, durant la guerre de la Ligue d'Augsbourg, Carmagnola fut assiégée et reprise aux Français par les troupes du prince Eugène de Savoie. Très bel exemplaire.

DUMONT (Jean).

[CASALE MONFERRATO] Casal dit de S.t Vas. Gesigt van Casal door de geallieerden ingenoomen den 11 july 1695 - Veue de Casal pris par les alliés le 11 juillet 1695.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729]. 460 x 520 mm.

Très belle vue cavalière de la ville et citadelle de Casale di Sant'Evasio, aujourd'hui Casale Monferrato, dans le Piémont, issue de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. Elle est ornée d'un titre dans une banderole et des armoiries de la ville et de celles du Piémont. Au premier plan figurent des personnages. La vue montre le palais de la Margareta, le couvent des Capucins, Frecinelle et le bourg Saint Martin. En bas à droite figure un plan détaillé de la ville et de la citadelle. Propriété des ducs de Mantoue au XVIIe siècle, la ville de Casale Monferrato fut vendue en 1682 au roi de France Louis XIV qui chargea Vauban d'en renforcer les fortifications. Durant la Guerre de la Ligue d'Augsbourg (1688-1697), Casale fut prise par les Piémontais. En 1695, elle fut assiégée puis reprise par les Français sous le commandement de Vauban. Très bel exemplaire.

DUMONT (Jean).

[CUNEO] Coni.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729]. 445 x 577 mm.

Superbe vue cavalière de la citadelle de Coni, issue de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. Elle est ornée d'un cartouche contenant 8 légendes numérotées, en néerlandais et en français, et décoré des armoiries de la ville, avec sa devise latine "Ferendo", en français "En supportant". Le plan montre le château, les bastions, les ravelins (ou demi-lunes), l'ouvrage à corne, le palais du gouverneur, l'hôtel de ville, les moulins ainsi que le palais où logea François Ier en août 1515, après avoir assiégé la ville, et peu avant la bataille de Marignan. Très bel exemplaire.

DUMONT (Jean).

[HÖCHSTÄDT] Plan der roemrugtige veltslag van Hochstet door de geallieerde gewonne op den 13 augusti 1704 - Plan de la glorieuse bataille d'Hochstet gagnée par les alliez le 13 aoust 1704.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729]. 476 x 428 mm.

Très beau plan de la bataille de Höchstädt, en Allemagne, issu de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. La bataille de Höchstädt se déroula 20 septembre 1703, près de Höchstädt an der Donau en Bavière, pendant la guerre de Succession d'Espagne. Opposant les armées franco-bavaroises et autrichiennes, elle se termina par une victoire de l'armée franco-bavaroise du maréchal de Villars sur les Autrichiens du général Von Stirum. Le plan est orné d'un grand cartouche de titre décoré d'attributs militaires, et contenant 19 légendes numérotées, en néerlandais et en français.Le plan montre la citadelle d'Oudenaarde, les batteries et les positions et marches des troupes. Il est orné d'un grand cartouche de titre décoré d'attributs militaires, et contenant 19 légendes numérotées, en néerlandais et en français. Très bel exemplaire.

DUMONT (Jean).

[LOMBARDIE] Theater des oorlogs in Lombardye - Théâtre de la guerre en Lombardie.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729] 497 x 591 mm.

Belle carte figurant le théâtre de la guerre en Lombardie, lors de la Guerre de Succession d'Espagne. Elle est issue de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. La carte est ornée d’un cartouche de titre et d'un cartouche d'explication des symboles, tenu par deux anges et décoré des armoiries du Duché de Milan. Les ville principales sont représentées par une citadelle. Très bel exemplaire. Davoli, 48.

DUMONT (Jean).

[MARSAGLIA/PINEROLO] Plan van't gevegt by Marsaille [...] van Catinat den 4 october 1693 - Plan de la bataille de La Marsaille [...] par Mr le méaréchal de Catinat le 4 octobre 1693.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729]. 368 x 533 mm.

Beau plan de la bataille de La Marsaille, dans la province de Cuneo, issu de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. La bataille de La Marsaille se déroula le 4 octobre 1693, lors de la Guerre de la Ligue d'Augsbourg, et s'acheva par la victoire de l'armée française dirigée par le maréchal de Catinat, sur l'armée du prince Eugène de Savoie. Très bel exemplaire.

DUMONT (Jean).

[OUDENAARDE] Plan der veldslag van Oudenaerde den 11 July 1708 - Plan de la bataille d'Oudenaerde du 11 juillet 1708.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729]. 484 x 585 mm.

Très beau plan de la bataille d'Oudenaarde, en Belgique, issu de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. La bataille d'Oudenaarde se déroula le 11 juillet 1708, lors de la Guerre de Succession d'Espagne, entre l'armée française et l'armée des Hauts Alliés commandée par le duc de Marlborough et le prince Eugène. Le plan montre la citadelle d'Oudenaarde, les batteries et les positions et marches des troupes. Il est orné d'un grand cartouche de titre décoré d'attributs militaires, et contenant 19 légendes numérotées, en néerlandais et en français. Très bel exemplaire.

DUMONT (Jean).

Theater des oorlogs in Hongarye tussen de Keyserlyke en de Turken - Théâtre de la guerre en Hongrie entre les Impériaux & les Turcs.

[La Haye, Isaac van der Kloot, 1729] 452 x 583 mm.

Belle carte figurant le théâtre de la guerre en Hongrie et en Dalmatie, lors de la guerre de la Sainte Ligue, opposant l'Empire ottoman au Saint-Empire romain germanique de 1683 à 1699. Elle a été gravée à Amsterdam par Gerrit van Schagen, et est issue de l'Histoire militaire du Prince Eugène de Savoye, du Prince et Duc de Marlborough, et du Prince de Nassau-Frise. La carte est ornée d’un beau cartouche de titre illustré du portait d'Eugène de Savoie et de soldats turcs faits prisonniers. Très bel exemplaire.

DUMONT D'URVILLE (Jules-Sébastien-César).

[NOUVELLE-ZÉLANDE] Carte générale de la partie de la Nouvelle Zélande reconnue par le Capitaine de Frégate Dumont d'Urville, dressée par M.r Lottin, enseigne de V.au.

[Paris, 1833]. 581 x 429 mm.

Belle carte figurant l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande, avec la partie nord de l'île du Sud, dressée entre janvier et mars 1827, et montrant en pointillés la route suivie par la corvette l'Astrolabe. Elle est issue du Voyage de la corvette l'Astrolabe exécuté par ordre du roi pendant les années 1826, 1827, 1828, 1829, sous le commandement de M.J. Dumont d'Urville, capitaine de vaisseau. Le voyage de Dumont d'Urville est la plus importante expédition française ordonnée par le gouvernement entre la fin du dix-huitième et le début du dix-neuvième siècle. Après avoir accompagné Duperrey dans son expédition en qualité de commandant en second, Dumont d'Urville reçut le grade de capitaine de frégate et le commandement de l'Astrolabe pour explorer les parties peu connues de la Polynésie et rechercher les traces du naufrage de La Pérouse. Dans cette expédition, Dumont d'Urville, secondé par le lieutenant de vaisseau Charles-Hector Jacquinot, s'était adjoint les services de deux des plus grands médecins naturalistes de la Marine ; Jean-René Quoy et Joseph-Paul Gaimard. L'équipe scientifique comprenait également Pierre-Adolphe Lesson, chargé des recherches botaniques et le dessinateur Louis-Auguste de Sainson. Quittant Toulon le 25 avril 1826, l'Astrolabe passa par Ténériffe et les îles du Cap-Vert, atteignant la Nouvelle-Hollande (Australie) le 7 octobre. Il longea la côte sud de l'Australie et fit relâche à Port Western puis à Port Jackson. L'expédition se rendit ensuite en Nouvelle-Zélande, aux archipels Tonga et Fidji, en Nouvelle-Irlande, et rallia Hobart-Town en longeant les côtes australiennes. Durant ce séjour, Dumont d'Urville apprit qu'un capitaine anglais, Peter Dillon, venait de découvrir à Vanikoro les débris d'un des bâtiments de La Pérouse. Changeant ses programmes, il se rendit sur les lieux et y découvrit les carcasses des deux navires et plusieurs objets qui furent déposés plus tard au Musée naval de Paris. Pour commémorer ce naufrage, Dumont d'Urville fit édifier un monument à la mémoire de La Pérouse et de ses hommes. Ayant rempli sa mission, il entama le chemin du retour en faisant escale à Batavia, à l'île Maurice et à la Réunion, et parvint à Marseille le 24 février 1829. Les résultats de cette expédition furent considérables ; soixante-cinq cartes et plans ainsi que plusieurs milliers de planches anatomiques et de dessins, plus de dix mille espèces d'animaux, près de sept mille espèces de plantes et d'innombrables échantillons de minéralogie qui enrichirent les collections du Muséum d'histoire naturelle. Bel exemplaire. Petite restauration à la pliure centrale.

DÉPÔT de la GUERRE.

CORSE.

1884. 865 x 529 mm.

Très grande carte de la Corse, dressée d'après la carte topographique au 80,000ème levée par les officiers du Corps d'État-Major et publiée par le Dépôt de la Guerre en 1884. Échelle en mètres, lieues et toises. Traces légères de pliures, petites déchirures marginales, verso partiellement empoussiéré.

DÉPÔT de la MARINE.

[CÔTE d'AZUR/ÎLES d'HYÈRES] Carte de la rade et des îles d'Hyères.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1792. 565 x 852 mm.

Belle et grande carte détaillée des côtes du Var entre la presqu'île de Giens et la plage de Cavalaire-sur-Mer, avec les îles de Porquerolles, de Port-Cros et du Levant, également appelée île du Titan. La carte a été dressée d'après les opérations géodésiques de l'ingénieur hydrographe Jean-Joseph Verguin. Petites salissures et déchirures dans les marges, sinon bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[BALÉARES] Côtes d'Espagne du Cap de Palos au Cap de Creux, îles Baléares et partie de la côte d'Algérie.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1870-1887. 970 x 620 mm.

Grande et belle carte marine des côtes de l'Espagne depuis la ville de Roses et le Cap de Creus en Catalogne, jusqu'au Cap de Palos près de Carthagène, avec les Baléares et les côtes de l'Algérie entre Oran et Azeffoun. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[CAMARGUE] Carte des côtes méridionales de France. Partie comprise entre Cette et Marseille.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1867-1889. 618 x 980 mm.

Grande et belle carte marine des côtes du Languedoc, de la Camargue et des Bouches-du-Rhône, entre l'Étang de Thau et Marseille. La carte s'étend au nord jusqu'au massif des Alpilles, appelé Montagnes des Alpines. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[CANARIES/LAS PALMAS] Île de la Grande Canarie. Baie de Las Palmas et port de la Luz.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1884-1904. 468 x 300 mm.

Beau plan de Las Palmas, au nord de l'île de Grande Canarie, levé en 1882. Les phares sont aquarellés en jaune. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Traces de crayon de couleur rouge dans la partie droite.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[CANNES/GOLFE JUAN] Plan du Golfe Jouan, du port de Cannes et de ses environs (Côtes de Provence, Dép.t des Alpes Maritimes).

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1843-1889. 625 x 912 mm.

Belle et grande carte marine figurant le Golfe de la Napoule avec la ville de Cannes, les Îles de Lérins avec Sainte-Marguerite et Saint-Honorat, et le Golfe Juan orthographié Jouan. Pour la ville de Cannes sont mentionnés la gare, le Grand Hôtel, l'Hôtel de Londres, la cathédrale, la Tour Carrée, la fabrique, le château Vallombrosa, orthographié Valumbrosa, ou encore l'Hôtel Beau Séjour. Près de Juan Les Pins, créée en 1882 mais ne figurant pas sur cette carte, on peut voir le château Hagard, l'oratoire Fouanda, les maisons avec les noms de leurs propriétaires (Riouf, Cauvin ou Girardin), le château d'Ennery ou encore la Villa Soleil. En haut à gauche figurent 4 profils côtiers. Les phares de Cannes, d'Antibes et de la Garoupe sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[GALICE/ASTURIES] Carte de la côte nord-ouest d'Espagne entre la pointe de la Estaca et le Rio Miño.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1871-1890. 932 x 620 mm.

Grande carte marine figurant les côtes des Asturies et de la Galice, entre le phare de Estaca de Bares dans les Asturies, et le Rio Minho, à la frontière avec le Portugal. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. En carton, les îles Sisargas, dans la province de La Corogne. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[LA ROCHELLE] Baie de La Rochelle.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1879-1889. 614 x 915 mm.

Grande et belle carte marine figurant la baie de La Rochelle avec une partie de l'île de Ré. Elle a été levée en 1876 par l'ingénieur hydrographe Bouquet de La Grye, publiée en 1879, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1889. La carte montre la citadelle de La Rochelle, les bassins, les batteries, la poudrière, Château Delmas, Tadon ou encore Laleu. Elle montre également le bassin projeté de La Pallice. Il s'agit du futur port maritime de La Pallice, construit sur les conseils de Bouquet de La Grye et inauguré en 1890 par le président Sadi Carnot. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[MALAGA] Port de Malaga.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1884-1888. 444 x 616 mm.

Beau plan du port de Malaga, montrant le phare aquarellé en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[MARSEILLE] Carte de la côte et des îles des environs de Marseille.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1792. 567 x 872 mm.

Belle et grande carte marine des côtes des Bouches-du-Rhône entre La Couronne et Cassis, avec les îles du Frioul, l'île Maire, l'île du Planier, l'île de Jarre orthographiée Jaire, l'île Calseraigne et l'île Riou. La carte a été dressée d'après les plans levés par les ingénieurs des Camps et Armées en 1777 et 1778. La carte est traversée de lignes de rhumbs marquant la direction des vents, et indique les profondeurs marines. Mouillure claire dans les coins supérieur droit et inférieur gauche, marges empoussiérées.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[PAYS BASQUE/SAINT-JEAN-de-LUZ] Plan de la baie de Saint Jean de Luz.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1878. 458 x 620 mm.

Belle carte marine de la baie de Saint-Jean-de-Luz, levée en 1876 par l'ingénieur hydrographe Bouquet de La Grye. Le plan montre le phare de Socoa, le sémaphore, le fort, la rivière Untxin, Ciboure, Bordagain, la douane, la mairie, la gare de chemin de fer, l'hôpital, la Pointe de Sainte-Barbe ou encore le rocher Dauria. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[PORTUGAL] Côtes du Portugal du Rio Minho au Rio Guadiana.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1874-1890. 950 x 607 mm.

Grande carte marine figurant les côtes occidentales du Portugal, depuis le Rio Minho, à la frontière avec l'Espagne. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. En carton, embouchure du fleuve Douro à l'entrée de la ville de Porto. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[SAINT-SÉBASTIEN] Baie de St. Sébastien.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1877-1888. 647 x 470 mm.

Plan de la baie de Saint-Sébastien au Pays Basque, levée en 1867 par l'ingénieur hydrographe Bouquet de La Gyre. Le phare de l'île Santa Clara est aquarellé en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[SANTANDER] Santander.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1874-1881. 623 x 910 mm.

Grande carte marine détaillée figurant la ville et la baie de Santander au Pays Basque, levée en 1870 par les ingénieurs espagnols. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[SARDAIGNE] Carte générale de l'île de Sardaigne.

Paris, 1879-1883. 940 x 605 mm.

Belle et grande carte de la Sardaigne, dressée d'après la carte du général italien Alberto della Marmora, publiée en 1879, puis corrigée et à nouveau publiée en 1883. Les profondeurs marines sont indiquées. Les phares de l'île sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[VAR] Carte des côtes méridionales de France. Partie comprise entre S.t Tropez et la frontière.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1868-1889. 940 x 613 mm.

Belle et grande carte marine figurant les côtes du Var depuis Cavalaire l'Île du Levant jusqu'à Vintimille en Italie, près de la frontière, dressée entre 1839 et 1844, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1889. À l'intérieur des terres sont représentés les massifs montagneux ainsi que les villes de Vence, Saint-Jeannet et Gattières. Les phares le long de la côte sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[VIGO] Plan de la baie de Vigo.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1870-1890. 474 x 609 mm.

Belle carte marine de la baie de Vigo en Galice, dressée d'après le levé du capitaine Antonio Doral. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT GÉNÉRAL de la GUERRE.

[CALVADOS] Département du Calvados, extrait de la carte topographique de la France.

Paris, Heuguet, 1848. En 32 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,22 x 1,98 m, sous chemise de papier marbré ; étiquette de l'éditeur au dos.

Rare carte monumentale du département du Calvados, de près de 2 mètres de largeur, levée par les officiers d'État-Major et gravée au Dépôt Général de la Guerre. Elle est accompagnée de tableaux décrivant la population, le territoire, les positions géographiques, les routes nationales et départementales, les ports de commerce, la nature et les produits du sol, les produits de l'agriculture, l'industrie, les établissements de bienfaisance, le nombre de crimes et délits, les contributions, les établissements d'instruction publique et les établissements relatifs aux sciences et aux arts. En carton en bas à gauche, plan de la ville de Caen (195 x 255 mm). Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

DÉPÔT GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[ANTIBES] Plan du port d'Antibes et des environs (Côtes de Provence, Dép.t des Alpes Maritimes).

Dépôt Général de la Marine, 1843-1873. 470 x 591 mm.

Belle carte marine figurant le port d'Antibes et ses environs, levée en 1840, dressée et publiée en 1843, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1873. Le plan montre le Fort Carré, la ville d'Antibes avec l'usine à gaz, l'église Notre-Dame d'Antibes et le phare de la Garoupe. À gauche du plan figure une vue de la côte, prise en canot, et montrant le bastion des Cinq Cents Francs, le Grand Môle, la gare, la chapelle Saint-Roch et le château. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT GÉNÉRAL des CARTES PLANS et JOURNAUX de la MARINE et des COLONIES.

[LA COROGNE] Plan des havres de Ferrol, Betanze et La Corogne.

Dépôt des Cartes, Plans et Journaux de la Marine et des Colonies, 1792-1883. 585 x 436 mm.

Belle carte marine figurant les baies de Ferrol, Betanzos et La Corogne, dressée en 1792 d'après les plans levés par Tofiño en 1787. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Le nord est placé à gauche de la carte. Bel exemplaire.

DÉPÔT IMPÉRIALE des CARTES.

Carte de la partie européenne de l'Empire de Russie avec l'indication des chemins de poste, ainsi que des douanes frontières, et de la répartition actuelle en gouvernements et districts.

St. Pétersbourg, 1809. En 12 sections montées sur toile bordée de soie verte et pliées, formant une carte de 1,18 x 1,20 m ; sous chemise en demi-maroquin rouge, et étui en plein maroquin rouge avec guirlande dorée en encadrement sur les plats (41 x 30,5 cm).

Première édition de cette belle et grande carte de la Russie, publiée à Saint-Pétersbourg en 1809, soit trois ans avant la Campagne de Russie. La carte figure les routes et les stations des postes, ainsi que les postes de douane. En bas à droite figure un tableau des villes principales avec leurs longitude et latitude. Huit d'entre elles ont été déterminées par Goldbach, astronome de l'université de Moscou. Une seconde édition a été publiée en 1818. Bel exemplaire. Petits défauts d'usage à la chemise et à l'étui.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[BELLE-ÎLE-en-MER/QUIBERON/HOUAT/HOEDIC] Carte particulière des côtes de France (Belle-Île, presqu'île de Quiberon, îles Houat et Haedik, P.te du Grand Mont).

Dépôt-Général de la Marine, 1827-1888. 610 x 890 mm.

Grande et belle carte marine figurant Belle-Île-en-Mer, les îles de Houat et Hoedic, orthographiée Haedik, la baie de Quiberon avec la partie sud de la presqu'île de Quiberon, ainsi que la Pointe du Grand Mont et Saint-Gildas dans la presqu'île de Rhuy. La carte a été levée en 1819 et 1820 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1827, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[GARONNE/DORDOGNE] Carte particulière des côtes de France (cours de la Garonne depuis Bordeaux jusqu'au Bec d'Ambès et cours de la Dordogne depuis Libourne jusqu'à la même pointe).

Dépôt-Général de la Marine, 1831. 585 x 890 mm.

Grande et belle carte figurant les cours de la Garonne et de la Dordogne, levée en 1825 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne, et publiée en 1831. Parmi les villes représentées figurent Margaux, Cantenac, Macau, Ludon, La Grave, Saint-André-de-Cubzac, Asques, Vayres ou encore Fronsac. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[LE CROISIC] Plan de la rade et du port du Croisic.

Dépôt-Général de la Marine, 1827-1867. 618 x 890 mm.

Grande et belle carte marine figurant Le Croisic et ses environs, entre La Turballe et Batz-sur-Mer appelée Bâts. La carte a été levée en 1821 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1827, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1867. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[LE CROISIC]. Carte particulière des côtes de France (Embouchure de la Loire).

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1888. 595 x 935 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes de la Loire-Atlantique, entre Le Croisic et la Pointe Saint-Gildas. La carte a été levée en 1821 et 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[LORIENT/QUIBERON/BELLE-ÎLE] Carte particulière des côtes de France (entrée du port de Lorient, presqu'île de Quiberon et partie septent.le de Belle-Île).

Dépôt-Général de la Marine, 1825-1888. 940 x 665 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Morbihan depuis les ports de Larmor et Port-Louis jusqu'à la presqu'île de Quiberon, avec la pointe nord de Belle-Île et une partie de l'île de Groix. La carte a été levée en 1819 et 1820 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1825, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[PAYS BASQUE/LANDES] Carte particulière des côtes de France (Environs de Bayonne, Fosse de Cap Breton).

Dépôt-Général de la Marine, 1829-1870. 935 x 580 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Pays Basque et des Landes, entre Vieux-Boucau et Bayonne. La carte a été levée en 1826 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1829, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1870. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[PAYS BASQUE] Carte particulière des côtes de France (Partie comprise entre Bayonne et la côte d'Espagne).

Dépôt-Général de la Marine, 1829-1879. 630 x 883 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Pays Basque entre Le Boucau, au nord de Bayonne, et Saint-Sébastien au Pays basque espagnol. La carte a été levée en 1826 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1829, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1879. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[QUIBERON] Carte particulière des côtes de France (baie de Quiberon et Morbihan).

Dépôt-Général de la Marine, 1827-1888. 610 x 906 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Morbihan entre Erdeven, orthographiée Ardevenne, et la Pointe de Penvins, avec la presqu'île de Quiberon et le Golfe du Morbihan. Elle s'étend au nord jusqu'à Vannes. La carte a été levée en 1819 et 1820 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1827, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[SABLES d'OLONNE] Carte particulière des côtes de France (Environs des Sables d'Olonne et entrée du Pertuis breton).

Dépôt-Général de la Marine, 1830-1870. 912 x 578 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes aux environs des Sables d'Olonne, entre Saint-Nicolas de Brem et Jard-sur-Mer. La carte a été levée en 1822 et 1824 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1830, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1870. La ville de Talmont signale un château ruiné. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[SABLES d'OLONNE] Plan du port et de la rade des Sables d'Olonne.

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1870. 610 x 884 mm.

Grande et belle carte marine figurant les Sables d'Olonne et ses environs, entre l'Anse de Chaillé et l'Anse du Vieux Moulin. La carte a été levée en 1822 et 1824 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1870. Aux Sables d'Olonne figurent le Fort de l'Aiguille, aujourd'hui disparu, l'église et Fort Saint-Nicolas, La Cabaude, les moulins des Sables et le phare. La carte montre également les villages de La Pironnière, La Grange et Saint-Jean-d'Orbestier, orthographié d'Orbetière, avec la mention ancienne abbaye. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE d'OLÉRON] Carte particulière des côtes de France (Pertuis de Maumusson).

Dépôt-Général de la Marine, 1832-1888. 918 x 580 mm.

Grande et belle carte marine détaillée, figurant une grande partie sud de l'île d'Oléron depuis Saint-Pierre et la Pointe de Chardonnière, jusqu'au Pertuis de Maumusson, détroit séparant Oléron de la presqu'île d'Arvert. La carte a été levée en 1824 et 1825 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1832, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE d'YEU/SAINT-GILLES-CROIX-de-VIE] Carte particulière des côtes de France (Partie orientale de l'île d'Yeu, Pont d'Yeu et environs de Saint Gilles sur Vie).

Dépôt-Général de la Marine, 1829-1870. 592 x 936 mm.

Grande et belle carte marine figurant la moitié est de l'île d'Yeu, et les côtes de la Vendée depuis Notre-Dame des Monts jusqu'à Saint Nicolas et Saint Martin de Brem, qui ont fusionné en 1973 pour donner la commune de Brem-sur-Mer. La carte a été levée en 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1829, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1870. Saint-Gilles-Croix-de-Vie est nommée Saint Gilles sur Vie. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE d'YEU] Carte particulière des côtes de France (Île d'Yeu, Pont d'Yeu et Goulet de Fromantine).

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1887. 925 x 583 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'île d'Yeu, et les côtes de la Vendée entre l'anse de la Guérinière sur l'île de Noirmoutier et Notre-Dame-des-Monts. La carte a été levée en 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1887. Sur l'île d'Yeu figurent Port-Breton, aujourd'hui renommé Port-Joinville, Saint Sauveur, le Port de la Mule, aujourd'hui Port de la Meule, et un château en ruine correspondant au château-fort du XIVe siècle renommé Vieux-Château. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE de GROIX] Carte particulière des côtes de France (entrée du port de Lorient, île de Groix, anse du Pouldu, entrée de l'Aven et Basse Jaune).

Dépôt-Général de la Marine, 1824-1887. 610 x 885 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'île de Groix avec les côtes du Finistère et du Morbihan, entre la pointe de Trévignon et Lorient. La carte a été levée en 1819 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1824, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1887. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE de NOIRMOUTIER] Carte particulière des côtes de France (Baie de Bourgneuf et Goulet de Fromantine).

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1887. 905 x 579 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes de la Loire Inférieure (aujourd'hui Loire-Atlantique) et de la Vendée, entre Saint-Michel (Saint-Michel-Chef-Chef) et Notre-Dame des Monts, avec l'île de Noirmoutier, la Baie de Bourgneuf et le Goulet de Fromantine ou Fromentine, détroit séparant l'île de Noirmoutier du continent. La carte a été levée en 1821 et 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1887. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE de NOIRMOUTIER].

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1888. 610 x 910 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'île de Noirmoutier et la Pointe Saint Gildas. La carte a été levée en 1821 et 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE de RÉ] Carte particulière des côtes de France (Entrée du Pertuis d'Antioche).

Dépôt-Général de la Marine, 1832-1889. 925 x 583 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'île de Ré et la partie nord de l'île d'Oléron, avec l'entrée du Pertuis d'Antioche, détroit séparant les deux îles. La carte a été levée en 1824 et 1825 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1832, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1889. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE de RÉ] Carte particulière des côtes de France (Partie occidentale de l'île de Ré, entrée du Pertuis breton, entrée du Pertuis d'Antioche).

Dépôt-Général de la Marine, 1831-1872. 955 x 580 mm.

Grande et belle carte marine figurant la partie ouest de l'île de Ré, avec le Pertuis breton, détroit séparant l'île du continent, et le Pertuis d'Antioche, détroit séparant les îles de Ré et d'Oléron. Y figurent également les côtes de la Vendée entre la Pointe du Péray, orthographié Perray, et La Tranche. La carte a été levée en 1822 et 1824 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1831, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1872. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLES des GLÉNAN] Carte particulière des côtes de France (îles de Glénan, Baie de la Forest, Anse de Bénodet et partie des roches de Penmarc'h).

Dépôt-Général de la Marine, 1824-1888. 620 x 935 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'archipel des Glénan et les côtes du Finistère entre la Pointe de Penmarch et la Pointe de Trévignon, avec la baie de La Forêt-Fouesnant et l'anse de Bénodet. La carte a été levée en 1818 et 1819 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1824, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[ASTURIES/PAYS BASQUE] Carte particulière de la côte septentrionale d'Espagne.

Paris, Dépôt-Général de la Marine, 1833-1890. 598 x 895 mm.

Grande carte marine figurant les côtes septentrionales de l'Espagne et les côtes du sud-ouest de la France, entre le Cap Peñas près de Gijón, et le Bassin d'Arcachon. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Au bas de la carte figurent deux profils côtiers. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[CATALOGNE] Carte particulière des côtes d'Espagne (Catalogne). Partie comprise entre le Cap de Creux et les îles des Mèdes.

Dépôt-Général de la Marine, 1850-1869. 640 x 915 mm.

Grande et belle carte marine levée en 1844, figurant les côtes de la Catalogne depuis la ville de Roses et le Cap de Creus jusqu'à la ville de L'Estartit et les îles Medes. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. A droite de la carte figurent deux profils côtiers. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[CORSE] Carte générale de l'île de Corse.

Paris, 1831-1881. 935 x 597 mm.

Belle et grande carte de la Corse, dressée sous les ordres du capitaine de vaisseau Anne Louis Chrétien de Hell, publiée en 1831, puis corrigée et à nouveau publiée en 1881. La topographie de cette carte a été dessinée d'après la carte monumentale de la Corse dressée par Pierre Jacotin d'après le levé de l'île réalisé entre 1770 et 1791, et publiée en 1824. Les feux et phares de l'île sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Bel exemplaire. Cervoni, 138.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[GALICE/ASTURIES] Carte particulière de la côte septentrionale d'Espagne.

Dépôt-Général de la Marine, 1833-1890. 600 x 895 mm.

Grande carte marine figurant les côtes des Asturies et de la Galice, entre la ville de Lastres dans les Asturies, et la baie de Muros en Galice. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Au bas de la carte figurent deux profils côtiers. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[PORT-VENDRES] Plan du port et de la rade de Port-Vendres (Côtes du Roussillon, Dép.t des Pyrénées-Orientales).

Dépôt-Général de la Marine, 1845-1874. 610 x 436 mm.

Plan du port et de la rade de Port-Vendres, avec les phares aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. En haut du plan figure un profil côtier. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[SAINT-TROPEZ] Plan du golfe de S.t Tropez ou de Grimaud (Côtes de Provence, Dép.t du Var).

Dépôt-Général de la Marine, 1843-1886. 610 x 914 mm.

Belle et grande carte marine figurant le golfe de Saint-Tropez, également appelé golfe de Grimaud, levée et dressée en 1843, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1886. Y figurent les villes de Sainte-Maxime et de Saint-Tropez avec la citadelle, la fabrique, le château Vasserot, le couvent des Capucins et la chapelle Sainte-Anne. Le phare de Saint-Tropez est aquarellé en jaune avec un point rouge. Les profondeurs sont exprimées en mètres. En haut à droite figure un profil côtier pris depuis la basse Rabiou et montrant la citadelle, Notre-Dame de la Madeleine, le cimetière, la tour carrée de l'église, le phare et la Tour de Portalet, appelée Tour Portalès. Bel exemplaire.

FAUCOU (Lucien).

Plan de la ville de Paris. Période révolutionnaire (1790-1794).

Paris, 1889. 794 x 994 mm, monté sur toile, replié.

Très grand plan de Paris sous la Révolution, entre 1790 et 1794, dressé conformément à la décision prise par le Conseil Municipal de Paris dans sa séance du 30 décembre 1887. Eugène Poubelle était alors préfet du département de la Seine (qui regroupait Paris et les départements des Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), et Jean-Charles Adolphe Alphand, inspecteur général des Ponts et Chaussées et directeur des Travaux de Paris. Il a été dressé d'après le plan de l'architecte Edme Verniquet, publié en 1799, et l'un des plus célèbres plans de l'histoire de la cartographie parisienne. Paris est alors divisée en 48 sections, créées par décret de l'Assemblée Nationale le 22 juin 1790. Le plan est fort intéressant car il montre en caractères rouges les nouvelles dénominations des rues, places et bâtiments publics instaurées sous la Révolution : Palais National pour le Palais Royal, place et pont de la Révolution pour les place et pont de la Concorde, place des Piques pour la place Vendôme, Champ de la Réunion pour le Champ de Mars, ou encore l'île de la Fraternité pour l'île Saint-Louis. Certains quais ont également été renommés : quai de la République pour le quai de Bourbon (nommé quai d'Alençon avant 1792), quai de l'Union pour le quai d'Anjou, quai de l'Égalité pour le quai d'Orléans, quai de la Liberté pour le quai de Béthune, tandis que la rue Saint-Louis en l'Île est appelée rue de la Fraternité. La place des Vosges, nommée place Royale avant la Révolution, fut rebaptisée place des Fédérés, et la rue du Roi de Sicile, rue des Droits de l'Homme. Notre-Dame même fut rebaptisée Temple de la Raison. Certains bâtiments portent les initiales B.N. pour bien national. Les bordures sont décorées des blasons des 48 sections de Paris, avec leurs devises. En haut du plan figurent trois médaillons, coiffés d'un bonnet phrygien : "Commune de Paris. Liberté 14 jet 1789 Égalité 10 aoust 1792", "République Française Une et Indivisible" et "Liberté Égalité Justice". Le plan est accompagné de la liste des 48 sections. Bel exemplaire en coloris de l'époque. Vallée, 2459.

FAUVE (L.).

Plan administratif de la ville de Paris.

Paris, 1878. En 55 sections montées sur toile et repliées, formant un plan de 0,99 x 1,27 m.

Plan monumental de Paris illustrant les travaux d'agrandissement du baron Haussmann commencés en 1851. Il a été dressé par le géomètre L. Fauve, sous l'administration du préfet Ferdinand Duval et sous la direction de Jean-Charles Adolphe Alphand, inspecteur général des Ponts et Chaussées et directeur des Travaux de Paris. Alphand succéda au baron Haussmann au poste de directeur des Travaux de Paris après que ce dernier ait été démis de ses fonctions en 1870. Il avait auparavant contribué à l'embellissement de la capitale avec la création et la transformation de nombreux parcs, jardins et promenades. Le plan montre, à l'aquarelle rouge, les voies projetées à la date de 1878. Il s'agit notamment des futures rues de la Convention et Balard, des avenues Émile-Zola, Félix-Faure ou Ledru-Rollin, ou encore de la portion du boulevard Raspail comprise entre le boulevard du Montparnasse et le boulevard Saint-Germain. Les actuelles avenue du Président Wilson et avenue Henri-Martin portent le nom de avenue du Trocadéro. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Trace de pliure dans la partie basse du plan, avec minuscule manque.

FENN (Harry).

Vue de La Nouvelle-Orléans.

Vers 1870. Aquarelle originale signée et montée sur carton (37,5 x 27,5 cm), encadrée.

Magnifique représentation de La Nouvelle-Orléans et d'une partie du Mississippi, avec, en premier plan, des hommes et des femmes récoltant le coton. Harry Fenn était un illustrateur américain d'origine anglaise, peintre paysagiste, graveur et graveur sur bois. De 1870 à environ 1895, il fut l'illustrateur de paysage le plus important aux États-Unis. Précieux document parfaitement conservé.

FER (Nicolas de).

[BAYONNE] Partie de la capitainerie garde costes de Bayonne.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 224 x 328 mm.

Carte figurant les côtes du sud-ouest de la France et du Pays basque espagnol, entre Soustons dans les Landes et Saint-Sébastien en Espagne. Bayonne et Fontarrabie sont représentées par une petite vignette de la ville. Elle est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents, d'un monstre marin et de trois voiliers. L'Atlantique est appelé Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bon exemplaire.

FER (Nicolas de).

[BORDEAUX] Parties des capitaineries garde costes de Brouage et Bourdeaux.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 223 x 328 mm.

Carte figurant les l'estuaire de la Gironde, entre Chastillon (?) et Bordeaux, issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[BORDEAUX] Parties des capitaineries garde costes de Brouage et Bourdeaux.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 220 x 328 mm.

Carte figurant les côtes de la Saintonge et du Médoc, entre Mornac-sur-Seudre en Charente-Maritime et Lacanau en Gironde, avec le plateau de Cordouan. L'Étang de Lacanau est appelé Estang doux de Médoc. La carte est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents, d'un navire et de quatre voiliers. L'Atlantique est appelé Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Petites taches sombres dans la partie gauche de la carte.

FER (Nicolas de).

[CARTHAGÈNE/COLOMBIE] Plan des villes, forts, port, rade et environs de Cartagène située dans l'Amérique méridionale dans la province de Terre Ferme appartenant aux Espagnols.

1705. 225 x 322 mm + feuillet de texte descriptif.

Beau plan de la ville et baie de Carthagène ou Carthagène des Indes, en Colombie, dressé par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Carthagène était située dans la province de Terre Ferme ou Tierra Firme, nom donné du temps de la colonisation de l'Amérique par la couronne espagnole au Venezuela, à l'Isthme de Panama et à une partie des territoires de la Colombie. Le plan montre les haute et basse ville de Carthagène, le fort Saint-Lazare, aujourd'hui renommé San Felipe de Barajas, le fort de Bocachica, le fort Sainte-Croix ou Santa Cruz, et quelques maisons. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 22.

FER (Nicolas de).

[GIBRALTAR] Le fameux détroit de Gibaltar.

Paris, Sr. de Fer, 1705. 232 x 312 mm + feuillet de texte descriptif.

Belle carte figurant le détroit de Gibraltar, dressée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. À gauche, les côtes de l'Andalousie avec le rocher de Gibraltar et ses "roches escarpées", Algésiras, orthographiée Algezieres, Tarifa, Cadix et l'île Saint-Pierre ou Sancti Petri. À droite, les côtes du Maroc, où on peut voir Ceuta, le "Mont de Scheminkel ou St Michel", qui est probablement l'actuelle montagne de Jbel Musa, le château d'Alcazar (Alcazarseguir ?), Tanger et le Cap Spartel. Le détroit est animé de nombreux vaisseaux et voiliers. La carte est ornée de deux roses des vents. Le nord est placé à gauche de la carte. En carton, carte des côtes de l'Andalousie et de l'Algarve entre Cadix et le Cap Saint-Vincent. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 86.

FER (Nicolas de).

[ISTANBUL] Veüe de la ville et du port de Constantinople.

1703. 230 x 334 mm + feuillet de texte descriptif.

Belle vue de la ville de Constantinople, aujourd'hui Istanbul, exécutée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Elle montre également le Bosphore, la Corne d'Or, estuaire d'Istanbul, le sérail, les villes de Chalcédoine, Scutari, avec son sérail, et Galata, le château des Sept-Tours, la Tour de Belisarius, la mosquée de Soliman, le Grand Palais de Constantin, l'église Saint-Dimitri, ainsi que les quartiers de Tophane et de Pera. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 101.

FER (Nicolas de).

[LA HAYE] La Haïe séjour ordinaire de la Cour hollandoise.

Paris, chez l'auteur, 1705. 223 x 332 mm + feuillet de texte descriptif.

Beau plan de La Haye, dressé par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Il est orné des armoiries de la Hollande et de La Haye. Il est accompagné d'une description de la ville et d'une table de 16 légendes numérotées. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 13.

FER (Nicolas de).

[NORMANDIE] Capitaineries garde costes de Barfleur Retauville et partie de celle de Cherbourg.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 216 x 322 mm.

Carte figurant les côtes de la Normandie entre l'embouchure de la Saire et Beaumont, issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents, de six voiliers et d'un monstre marin. La Manche est appelée Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Taches sombres dans les parties droite et gauche de la carte.

FER (Nicolas de).

[NORMANDIE] Capitaineries garde costes de Port Bail Coutenville et partie de celle de Cherbourg.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 222 x 329 mm.

Carte figurant les côtes de la Normandie entre Vauville et Coutances, issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents, de deux voiliers et d'un monstre marin. La Manche est appelée Mer Océane. Le nord est placé à droite de la carte. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bon exemplaire. Traces de pliures le long de la pliure centrale.

FER (Nicolas de).

[NORMANDIE] Capitaineries garde costes de Regneville Granville et de Genetz.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 225 x 330 mm.

Carte figurant les côtes de la Normandie entre Regnéville-sur-Mer et Le-Vivier-sur-Mer, avec le Mont-Saint-Michel. Elle est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents et de deux voiliers. La Manche est appelée Mer Océane. Le nord est placé à droite de la carte. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[NORMANDIE] Les Capitaineries gardes costes de Veulles ou de S.t Valléry de Lune, Sète des Grandes Dalles de Fescamp du Val de Brainval du Val d'Estiques et partie de celle du Havre de Grâce.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 221 x 329 mm.

Carte figurant les côtes de la Normandie entre Veules-les-Roses, ici appelée Veulles, et Sainte-Adresse, au nord-ouest du Havre. Elle est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents et d'un voilier. La Manche est appelée Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[NORMANDIE] Les Capitaneries gardes-costes de La Roque de Risle, de Honfleur, Touques, Grasville, Dive, Caen, d'Estreham, et La Grune.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 224 x 328 mm.

Carte figurant les côtes de la Normandie entre l'embouchure de la Risle et Langrune-sur-Mer, avec les côtes des environs du Havre. Elle est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents et de quatre voiliers. Ouistreham est appelée Estreham, la Manche est appelée Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[ROME] L'Église de S.t Pierre à Rome.

Paris, Sr. de Fer, 1705. 223 x 302 mm + feuillet de texte descriptif.

Belle vue de la basilique et de la place Saint-Pierre de Rome, exécutée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Elle est accompagnée de 11 légendes. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 19.

FER (Nicolas de).

[ROME] Plan de la ville de Rome.

Paris, chez l'autheur, 1705. 233 x 298 mm + feuillet de texte descriptif.

Beau plan de la ville de Rome, dressé par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Il est accompagné de 60 légendes numérotées. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 18.

FER (Nicolas de).

[SERBIE/BELGRADE] Les environs de Belgrade où les marches et les campemens des Impériaux et des Turcs sont marquez.

Paris, 1717. 365 x 490 mm.

Plan figurant les environs de la place forte de Belgrade, alors qu'elle est assiégée par l'armée du prince Eugène de Savoie contre l'armée turque entre juillet et août 1717, lors de la guerre austro-vénitienne-ottomane. Il a été dressé sur les lieux par l'ingénieur Massard, sur ordre des grands vizirs, Elmas Mehemet Pacha et Hussein Pacha. Le plan montre la ville, les routes de l'armée impériale sur le Danube et sur terre, le campement de l'armée turque, les lignes de contrevalation et le quartier général de l'armée impériale, et les vaisseaux turcs et impériaux sur le Danube. Géographe, graveur et éditeur français, Nicolas de Fer a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Mouillure dans la partie haute, traces de pliures, marges courtes.

FER (Nicolas de).

[SERBIE/BELGRADE] Plan de Belgrade comme il étoit lorsque les Impériaux en ont formé le siège sous les ordres du prince Eugenne, au mois de juin 1717.

Paris, 1717. 377 x 482 mm.

Plan figurant la place forte de Belgrade en juin 1717, avant qu'elle ne soit assiégée par l'armée du prince Eugène de Savoie contre l'armée turque entre juillet et août 1717, lors de la guerre austro-vénitienne-ottomane. Le plan montre la ville basse, la ville haute, le château, l'ancienne forteresse, ainsi que la Save et le Danube qui encerclent la ville. Géographe, graveur et éditeur français, Nicolas de Fer a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Mouillure dans la partie haute, traces de pliures, marges courtes.

FER (Nicolas de).

[VAR] [Carte des environs de Saint-Tropez].

[Paris, Sr. de Fer, 1690]. 222 x 330 mm.

Belle carte des environs de Saint-Tropez, montrant Sainte-Maxime, le Golfe de Saint-Tropez, appelé Golphe de Grimaut, l'île du Levant, appelée Isle du Titan, le Cap Nègre et Ramatuelle. Elle est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents, de quatre voiliers, deux navires et un monstre marin. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Rousseurs.

FER (Nicolas de).

[VENISE] Venise ville capitale de la plus célèbre et illustre République de l'Europe.

Paris, chez l'auteur, 1705. 215 x 334 mm + feuillet de texte descriptif.

Belle vue à vol d'oiseau de Venise, avec les îles de Murano, Mazzorbo et Torcello. Elle a été exécutée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Elle est ornée des armoiries de la ville de Venise et de la République de Venise. Elle est accompagnée de 16 légendes. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 20.

FER (Nicolas de).

[VÉSUVE] Le Mont Vésuve ou montagne de Somma près de Naples.

1703. 227 x 336 mm + feuillet de texte descriptif.

Belle vue du Vésuve, exécutée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. En carton, coupe du Mont Vésuve. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 97.

FER (Nicolas de).

[ÉGYPTE/NUBIE/ABISSYNIE/ARABIE] Partie orientale d'Afrique où se trouvent l'Égipte, la Nubie, l'Abissine, et l'Ajan et partie de la Nigritie, du Grand Désert et du Bildulgerid &c où se trouvent encore l'Arabie qui fait partie de l'Asie et la Mer Rouge.

Paris, chez l'auteur, 1705. 224 x 324 mm + feuillet de texte descriptif.

Belle carte détaillée figurant la partie nord-est de l'Afrique avec la péninsule arabique jusqu'au Golfe Persique, dressée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Elle s'étend à l'est jusqu'à la ville de Constantine en Algérie, et au sud jusqu'au royaume de Loango, correspondant aujourd'hui à une partie du Gabon et du Congo. La carte est enrichie de commentaires sur les habitants des régions. La péninsule arabique est divisée en trois Arabies : l'Arabie Pierreuse (Jordanie), l'Arabie Déserte (Arabie Saoudite) et l'Arabie Heureuse (Yémen). Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 103.

FER (Nicolas de).

Cinquiême Plan de la ville de Paris, son accroissement, et sa quatriême clôture commancée sous Charles V l'an 1367 et finie sous Charles VI l'an 1383.

[Paris, 1722]. 440 x 535 mm.

Beau plan de Paris dressé par Nicolas de Fer, de la série des neuf plans de Paris réalisés pour le Traité de la Police, grand traité méthodique de la police parisienne, publié entre 1705 et 1738, selon les éditions, par Nicolas Delamare, premier lieutenant général de police de Paris. Ces neuf plans montrent l'évolution de la ville depuis ses origines en tant que Lutèce sous l'Empire Romain en 56 av. J.-C., jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle. Ce cinquième plan figure Paris entre 1367 et 1383, sous les règnes de Charles V et Charles VI. Le plan montre l'agrandissement de la ville qui débuta sous Philippe II Auguste entre 1180 et 1223, et la nouvelle enceinte construite sous le règne de Charles V par le prévôt Hugues Aubriot entre 1367 et 1383. C'est au cours de ces travaux de fortification que fut bâtie la Bastille en 1371. L'agrandissement de la ville imposa la construction de deux nouveaux ponts : le pont Saint-Michel en 1384 et le pont Notre-Dame en 1414. Le plan est accompagné d'une table de renvois et d'un historique des travaux. Bon exemplaire, replié. Marge droite courte, petit manque restauré au niveau du cartouche en bas à droite. Boutier, 158.