391 résultats

BENOIST (Philippe).

Palais de Justice. Façade sur le boulevard de Sébastopol.

Paris, Henri Charpentier, [1861]. 292 x 363 mm.

Belle vue de l'entrée du Palais de Justice avec la Sainte-Chapelle en 1860, dessinée et lithographiée à fond teinté par Philippe Benoist pour l'ouvrage Paris dans sa splendeur, l'une des plus importantes publications sur Paris. En 1858, lors des travaux du baron d'Haussmann, le boulevard de Sébastopol fut prolongé à la partie située entre le Pont au Change et le Pont Saint-Michel. Celle-ci sera renommée boulevard du Palais en 1864. Bel exemplaire. Très légères rousseurs.

BERTIUS (Petrus).

[EMPIRE de CHARLEMAGNE] Imperii Caroli Magni et vicinarum regionum descriptio.

Paris, [1620]. En quatre feuilles jointes formant une carte de 640 x 975 mm.

Belle carte murale figurant l'empire de Charlemagne ou empire carolingien autour de la Méditerranée, dressée par Petrus Bertius et publiée par Willem Blaeu dans le Novus Atlas. Contours aquarellés à l'époque. Traces de pliures, petit manque à une pliure. Rare. Koeman, 1050H:2.

BEUSECOM (Martinus van).

Parys.

[circa 1650]. 406 x 516 mm.

Très rare vue cavalière de Paris au milieu du XVIIe siècle, exécutée par le graveur hollandais Martinus van Beusecom. Cette vue, qui reprend celle de Matthaüs Merian, est prise depuis la colline de Belleville, et montre l'hopital Saint-Louis au premier plan, ainsi qu'un personnage en train de dessiner. Elle est ornée d'un titre inscrit sur une bannière flottante, avec de chaque côté les armoiries de la France et celles de la ville de Paris, figurant un vaisseau, symbole de la corporation des marchands de l'eau qui donna naissance à la municipalité de Paris. Sous la vue figurent huit vers en latin, néerlandais et français, ainsi que 56 légendes numérotées renvoyant aux principaux lieux et bâtiments de la ville. Nous n'avons que très peu d'informations sur le graveur Martinus van Beusecom. Il fut actif à Amsterdam entre 1642 et 1653, et mourut dans sa ville natale de Rotterdam en 1659. Très rare état omis par Boutier, qui ne mentionne que les états avec les vers signés par A. Montanus. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Défauts à la pliure centrale, petits trous d'épingle dans la partie haute de l'estampe. Boutier, 69 (état non mentionné).

BIRMANIE.

Vue de la pagode Shwedagon.

Aquarelle sur papier cartonné (37,2 x 25,2 cm).

Très belle aquarelle originale représentant la pagode Shwedagon, monument bouddhiste situé sur la colline de Singuttara à Rangoon, en Birmanie. Ce lieu saint bouddhiste est le premier centre religieux de Birmanie car, selon la légende, il contient des reliques de quatre anciens Bouddhas. Bel état de conservation.

BLAEU (Johannes).

[BRÉSIL/BAHIA] Sinus Omnium Sanctor?.

Amsterdam, I. Covens et C. Mortier, [circa 1720]. 295 x 377 mm.

Belle carte figurant la Baie de Tous les Saints ou Baía de Todos os Santos, et très rare édition publiée par Covens et Mortier. À l'entrée de la baie est représentée une flotte de vaisseaux hollandais. En carton, plan de la ville de Salvador de Bahia avec 18 légendes. Exemplaire finement colorié à l'époque. Manques de papier dans les marges gauche et droite refaits avec du papier ancien.

BOMPAR (Pierre Jean de) & HONDIUS (Jodocus).

[PROVENCE] Provinciæ, regionis Galliæ, vera exactissimaq descriptio. Petro Joanne Bompario auctore.

[Amsterdam, 1606-1608]. 353 x 509 mm.

Très rare carte de la Provence, issue de l'une des deux premières éditions de l'atlas de Gerard Mercator intitulé Atlas sive cosmographicæ meditationes de fabrica mundi, en français L'Atlas ou Méditations cosmographiques de la fabrique du monde, publiées par Jodocus Hondius et Cornelis Claesz en 1606 et 1608. La carte, gravée par Baptista van Doetecum, a été dressée d'après la toute première carte de la Provence, qui fut relevée par Pierre Jean de Bompar, juge royal de Grasse, en 1591. Destinée au duc de Savoie, elle devait servir à l'envahissement de la Provence. La carte de Bompar est une source précieuse de renseignements pour la cartographie de la Provence, et nombre de communes y apparaissent pour la première fois. Les régions montagneuses et les zones boisées sont représentées. Les îles d'Hyères sont nommées Les isles Dor Stoechades, nom donné par le géographe grec Strabon et signifiant îles d'or alignées. Les limites de la carte sont, à l'ouest, Saintes-Maries-de-la-Mer en Camargue, ici appelée Trois Maries, et à l'est, Taggia, près de San Remo. Elle est ornée d'un cartouche de titre, d'un cartouche contenant l'échelle, d'une belle rose des vents, de deux navires et de deux monstres marins. Texte latin au verso. Exemplaire brillamment colorié à l'époque. Traces de pliures (avec petits manques à l'une d'elles), marges courtes, deux frottements au dos avec perte de quelques mots. Koeman, 4700:1A.

BONNE (Rigobert).

[AMÉRIQUE CENTRALE] Partie méridionale de l'ancien Méxique ou de la Nouv.le Espagne.

[1780]. 211 x 318 mm.

Carte du sud du Mexique et de l'Amérique centrale, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

[CANARIES & MADÈRE] Carte des isles Canaries, avec l'isle de Madère et celle de Porto Santo.

[1780]. 320 x 211 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

[CUBA] L'isle de Cuba.

[1780]. 214 x 316 mm.

Belle carte de Cuba issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

[GOLFE du MEXIQUE] Les Isles Antilles, et le Golfe du Mexique.

[1780]. 206 x 314 mm.

Belle carte du golfe du Mexique, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. En carton, carte des Bermudes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

[GRANDS LACS] Partie occidentale du Canada, contenant les cinq Grands Lacs, avec les pays circonvoisins.

[1780]. 212 x 314 mm.

Belle carte figurant la région des Grands Lacs, indiquant l'emplacement des tribus indiennes, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

[GUADELOUPE & MARIE-GALANTE] Les isles de la Guadeloupe, de Marie Galante, de la Désirade, et celles des Saintes : colonie françoise dans les Antilles.

[1780]. 220 x 319 mm.

Belle carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Fort-de-France est nommée Fort Royal, son nom de 1672 à 1793. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

[LOUISIANE & FLORIDE] Carte de la Louisiane, et de la Floride.

[1780]. 321 x 205 mm.

Belle carte de la Louisiane et de la Floride, indiquant l'emplacement des tribus et villages indiens, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

[MARTINIQUE] Carte de l'isle de la Martinique, colonie françoise dans les Isles Antilles.

[1780]. 325 x 215 mm.

Belle carte de la Martinique, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Fort-de-France est nommée Fort Royal, son nom de 1672 à 1793. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

[NOUVEAU-MEXIQUE] Le Nouveau Mexique avec la partie septentrionale de l'ancien, ou de la Nouvelle Espagne.

[1780]. 208 x 315 mm.

Carte du Nouveau-Mexique et du nord du Mexique, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

[RÉUNION & MAURICE] Carte générale des isles dont les figures ci-dessus offrent un plus ample détail.

[1780]. 212 x 318 mm.

Carte figurant les îles de La Réunion, Maurice et Rodrigues, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

[SAINT-DOMINGUE] Carte de l'isle de S.t Domingue une des grandes Antilles, colonie françoise et espagnole.

[1780]. 212 x 314 mm.

Belle carte de l'île de Saint-Domingue divisée en parties française et espagnole, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

[ÎLES de la SONDE & MOLUQUES] Carte des isles de la Sonde, et des isles Moluques.

[1780]. 215 x 318 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

Afrique.

[1780]. 213 x 314 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

Amérique septentrionale.

[1780]. 215 x 319 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

Carte de l'Arabie, du Golfe Persique, et de la Mer Rouge, avec l'Égypte, la Nubie et l'Abissinie.

[1780]. 218 x 321 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

Carte de l'empire de la Chine, de la Tartarie chinoise, et du royaume de Corée ; avec les isles du Japon.

[1780]. 324 x 209 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

Carte de la partie nord, des États Unis, de l'Amérique septentrionale.

[1780]. 212 x 315 mm.

Carte de la côte est des États-Unis, entre le Maine et le Maryland, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

Carte de la partie sud des États Unis de l'Amérique septentrionale.

[1780]. 212 x 313 mm.

Carte de la côte est des États-Unis, entre la baie de Chesapeake en Virginie et le sud de la Géorgie, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

Carte des Isles Britanniques, contenant les royaumes d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande.

[1780]. 325 x 212 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

L'Amérique divisée en ses principaux états.

Paris, Lattré, 1782. En deux feuilles jointes formant une carte de 0,73 x 1,01 m.

Rare et belle carte murale de l'Amérique, dressée d'après les cartes de Rigobert Bonne, ingénieur-géographe et cartographe. Elle est ornée d'un superbe cartouche de titre décoré d'un Amérindien entouré d'un palmier, de deux pélicans et d'un castor. En carton, cartes de la Martinique, de Saint-Domingue et du nord de l'Amérique. Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Contours aquarellés à l'époque. Traces de pliures avec restaurations.

BONNE (Rigobert).

L'ancien monde et le nouveau en deux hémisphères.

[1780]. 212 x 412 mm.

Mappemonde issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

Les Isles Philippines, celle de Formose, le sud de la Chine, les royaumes de Tunkin, de Cochinchine, de Camboge, de Siam, de Laos ; avec partie de ceux de Pegu et d'Ava.

[1780]. 213 x 318 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. En carton, l'archipel des Mariannes et l'île de Guam. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

Supplément pour les Isles Antilles, extrait des cartes angloises.

[1780]. 321 x 212 mm.

Carte des Antilles, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bon exemplaire.

BONNE (Rigobert).

Théâtre de la guerre, entre les Russes et les Turcs.

Paris, Lattré, [circa 1770]. En neuf feuilles jointes formant une carte de 695 x 950 mm.

Très rare et grande carte figurant les territoires situés autour de la mer Noire et de la Crimée, à savoir la Bulgarie, la Roumanie, la Moldavie, la Géorgie, l'Ukraine, la Russie et la Turquie. Elle a été dressée lors de la guerre qui opposa la Russie à l'empire Ottoman entre 1768 et 1774, l'objectif étant pour la Russie d'obtenir un port et la libre navigation sur la mer Noire. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bon exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Petites déchirures marginales restaurées.

BOUCHER (Lucien).

AIR FRANCE. Sur les Ailes d'Air France Découvrez le Monde à votre Tour.

Paris, Perceval, [1952]. Lithographie en couleurs de 595 x 957 mm.

Superbe affiche publicitaire figurant le monde en deux hémisphères, réalisée pour la compagnie aérienne Air France, dessinée par Lucien Boucher et publiée à Paris par Perceval en 1952. Les lignes en exploitation, en projet et les lignes étrangères et associées en correspondance avec Air France sont représentées par trois types de trait. Au bas des deux hémisphères figure une carte plus détaillée du réseau aérien en Europe. Les bordures sont ornées de personnages, vignettes et monuments illustrant les continents, tandis que les hémisphères sont décorés de navires, monstres marins, d'un Neptune et de deux avions de ligne. Dessinateur, graveur, affichiste et illustrateur français, Lucien Boucher (1889-1971) est surtout connu pour sa longue collaboration avec la compagnie Air France, pour laquelle il a réalisé une série d'affiches publicitaires et de planisphères en couleurs destinés à décorer les bureaux de vente de la société. Bel exemplaire en pleins coloris de l'époque, à grandes marges, non entoilé.

BRAUN (Georg) & HOGENBERG (Frans).

[CROATIE/KOSTANJICA] Castanowiz Croatiæ propugnaculum.

[Cologne], 1617 [1618]. 325 x 449 mm.

Belle vue de la ville forteresse de Kostanjica, située en Istrie, au nord de la Croatie, issue de la sixième partie du Civitates Orbis Terrarum, oeuvre monumentale renfermant plus de 500 plans et vues de villes du monde entier, publiée en six parties à partir de 1572. Texte latin au verso. Bel exemplaire dans de très beaux coloris de l'époque. Koeman, 2145.

BRAUN (Georg) & HOGENBERG (Frans).

[CROATIE/PETRINJA] Petrina in ditione Turcarum - Petrina in ditione Christianorum.

[Cologne], 1617 [1618]. 364 x 504 mm.

Belle planche figurant deux vues de la ville de Petrinja en Croatie, issue de la sixième partie du Civitates Orbis Terrarum, oeuvre monumentale renfermant plus de 500 plans et vues de villes du monde entier, publiée en six parties à partir de 1572. Texte latin au verso. Bel exemplaire dans de très beaux coloris de l'époque. Koeman, 3375.

BREIDWISER (Théodore).

[CHASSE au RHINOCÉROS] Chasse aux rhinocéros.

Germany, [circa 1900]. 319 x 416 mm.

Belle chromolithographie figurant une scène de chasse au rhinocéros en Inde, d'après un dessin de Théodore Breidwiser (ou Theodor Breitwieser). Titre en cinq langues. Bel exemplaire.

BREPOLS & DIERCKX.

[JEU de l'OIE] Het nieuw vermakelijk Ganzenspel - Le nouveau Jeu d'Oie.

[Turnhout, Brepols & Dierckx, circa 1880]. 372 x 312 mm.

Rare jeu de l'oie en flamand et en français, lithographié en couleurs. Il est composé de 63 cases numérotées et séparées par des colonnes, et orné de trois vignettes montrant des joueurs autour d'une table, un homme jouant de la trompette et une femme avec une oie. Bel exemplaire.

BRION de la TOUR (Louis).

[CORSE et SARDAIGNE] Les isles de Sardaigne et de Corse.

Paris, Desnos, 1766. 275 x 302 mm.

Belle carte de la Corse et de la Sardaigne, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et ornée d'un cartouche de titre illustré. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BRION de la TOUR (Louis).

[GLOBES] Globe terrestre - Globe céleste.

[Paris, Desnos, 1772]. 280 x 310 mm.

Belle planche figurant uin globe terrestre et un globe céleste, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Galerie de ver au bas de l'estampe.

BRION de la TOUR (Louis).

[GLOBES] Globe terrestre - Globe céleste.

[Paris, Desnos, 1772]. 280 x 305 mm.

Belle planche figurant uin globe terrestre et un globe céleste, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire.

BRION de la TOUR (Louis).

[HÉMISPHÈRES] Hémisphère occidental - Hémisphère oriental.

[Paris, Desnos, 1772]. En deux feuilles, chacune 282 x 312 mm.

Cartes ornées d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elles ont été dressées par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et sont issues de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaires finement aquarellés à l'époque. Petits trous de ver au bas des cartes.

BRION de la TOUR (Louis).

[HÉMISPHÈRES] Hémisphère occidental - Hémisphère oriental.

[Paris, Desnos, 1766]. En deux feuilles, chacune 278 x 305 mm.

Cartes ornées d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elles ont été dressées par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et sont issues de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Beaux exemplaires finement aquarellés à l'époque.

BRION de la TOUR (Louis).

[IRLANDE] L'Irlande divisée par provinces civiles et ecclésiastiques.

Paris, Desnos, 1766. 280 x 307 mm.

Belle carte de l'Irlande, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BRION de la TOUR (Louis).

[POLOGNE/LITUANIE] États de Pologne et de Lithuanie.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 283 x 310 mm.

Belle carte de la Pologne et de la Lituanie, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BRION de la TOUR (Louis).

[RÉPUBLIQUE TCHÈQUE] États de Bohême.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 280 x 310 mm.

Belle carte de la Bohême, région historique d'Europe centrale, actuellement en République Tchèque, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. La carte a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Minuscule galerie de ver dans la marge inférieure.

BRION de la TOUR (Louis).

[SPHÈRES ARMILLAIRES] Sphère de Copernic - Sphère de Ptolémée.

[Paris, Desnos, 1772]. 272 x 300 mm.

Belle planche figurant deux sphères armillaires illustrant les théories de Copernic et de Ptolémée : sur la première, le soleil est au centre de l'Univers et un système solaire tourne autour de lui ; sur la seconde, au contraire, c'est la Terre qui occupe le centre de l'Univers. Elle est encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire.

BRION de la TOUR (Louis).

[SPHÈRES ARMILLAIRES] Sphère droite - Sphère parallèle.

Paris, Desnos, 1772. 280 x 312 mm.

Belle planche figurant deux sphères armillaires, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Galerie de ver au bas de l'estampe.

BRION de la TOUR (Louis).

[SPHÈRES ARMILLAIRES] Sphère droite - Sphère parallèle.

[Paris, Desnos, 1772]. 274 x 302 mm.

Belle planche figurant deux sphères armillaires, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire.

BRION de la TOUR (Louis).

Carte des États-Unis de l'Amérique septentrionale, dressée d'après les cartes anglaises.

Paris, S. Desnos, 1783. 227 x 258 mm.

L'une des premières cartes nommant les États-Unis nouvellement constitués, publiée en 1783. Les États-Unis furent proclamés par le Traité de Paris signé le 3 septembre 1783, qui mettait un terme à la Guerre d'Indépendance et reconnaissait les treize États-Unis d'Amérique. Le Traité est ratifié le 14 janvier 1784 par le Congrès de la Confédération et le 9 avril par le roi Georges III d'Angleterre ; l'échange des ratifications a lieu le 12 mai 1784 à Paris. La carte couvre la région à l'est du fleuve Mississippi, et figure les frontières des 13 états, les villes telles que Detroit, les rivières et lacs, les villages et territoires indiens, dont la Contrée des Six Nations, en référence aux six nations iroquoises, et les forts. La source principale de cette carte fut la carte de John Mitchell Map of the British and French dominions in North America, utilisée par la Grande-Bretagne et les États-Unis lors des négociations du Traité pour fixer les frontières de la nouvelle nation. Petites restaurations à la pliure centrale. Contours aquarellés à l'époque. Sellers and van Ee, 740 ; McCorkle, 780.1 ; Pritchard and Taliaferro, Mapping colonial America. Degrees of latitude, 70.

BRION de la TOUR (Louis).

Chine, et Indes avec les isles.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 280 x 310 mm.

Belle carte de l'Inde, de la Chine et de l'Asie du Sud-est, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Pliure centrale légèrement brunie.

BRION de la TOUR (Louis).

Guayane, Terre Ferme, Isles Antilles et N.elle Espagne.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 280 x 310 mm.

Belle carte figurant le Mexique, l'Amérique Centrale, la Colombie, le Venezuela et les Antilles, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et ornée d'un cartouche de titre. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BRION de la TOUR (Louis).

L'Afrique dressée pour l'étude de la géographie.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 277 x 312 mm.

Belle carte de l'Afrique, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et ornée d'un cartouche de titre illustré. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Pliure centrale légèrement brunie.

BRION de la TOUR (Louis).

L'Amérique dressée pour l'étude de la géographie.

Paris, Desnos, 1764 [1772]. 285 x 313 mm.

Belle carte de l'Amérique, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et ornée d'un cartouche de titre illustré. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Pliure centrale brunie.

BRION de la TOUR (Louis).

L'Asie dressée pour l'étude de la géographie.

Paris, Desnos, 1765 [1772]. 280 x 310 mm.

Belle carte de l'Asie, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et ornée d'un cartouche de titre illustré. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Pliure centrale brunie.

BRION de la TOUR (Louis).

L'Espagne et le Portugal.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 280 x 313 mm.

Belle carte de la péninsule ibérique, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et ornée d'un cartouche de titre illustré. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BRION de la TOUR (Louis).

L'Europe dressée pour l'étude de la géographie.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 282 x 312 mm.

Carte de l'Europe encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et ornée d'un cartouche de titre illustré. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Petits trous de ver au bas de la carte.

BRION de la TOUR (Louis).

L'Italie divisée en tous ses états.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 274 x 307 mm.

Belle carte de l'Italie encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et ornée d'un cartouche de titre. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Petits trous de ver au bas de la carte.

BRION de la TOUR (Louis).

La France divisée en ses quarante gouvernemens généraux et militaires.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 278 x 312 mm.

Belle carte de la France encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et ornée d'un cartouche de titre illustré d'une scène dans un port. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Petits trous de ver au bas de la carte.

BRION de la TOUR (Louis).

La Russie européenne.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 279 x 313 mm.

Belle carte de la Russie, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BRION de la TOUR (Louis).

La Suède et la Norwège avec l'Islande.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 275 x 307 mm.

Belle carte de la Suède et de la Norvège, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. En carton, carte de l'Islande. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Pliure centrale brunie.

BRION de la TOUR (Louis).

Le Danemark divisé par provinces et diocèses.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 280 x 315 mm.

Belle carte du Danemark, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et ornée d'un cartouche de titre illustré. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Minuscule galerie de ver dans la marge inférieure.

BRION de la TOUR (Louis).

Mappe-monde dressée pour l'étude de la géographie, relativement aux auteurs les plus modernes.

Paris, Desnos, 1766. 284 x 307 mm.

Ravissante mappemonde à deux hémisphères, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle est ornée d'un cartouche de titre et d'un cartouche de dédicace au roi, également orné des armoiries royales. Les deux hémisphères sont portés par le dieu Atlas. La carte a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BRION de la TOUR (Louis).

Nouveau Mexique, Louisiane, Canada et Nlle Angleterre.

Paris, Desnos, 1766. 277 x 305 mm.

Belle carte de l'Amérique du Nord, ornée d'un cartouche de titre et encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, dressée par l'ingénieur-géographe du roi Louis Brion de La Tour. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

BRION de la TOUR (Louis).

Nouvelle carte de la partie des Indes Orientales, qui comprend, entr'autres états, les vastes possessions des Anglais.

Paris, Desnos, 1780. 227 x 256 mm.

Belle carte de l'Inde, dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

BRION de la TOUR (Louis).

Partie de l'Afrique au delà de l'équateur, comprenant le Congo, la Cafrérie &c.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 275 x 307 mm.

Belle carte la partie sud de l'Afrique, avec Madagascar, La Réunion et Maurice, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et ornée d'un cartouche de titre. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Pliure centrale brunie.

BRION de la TOUR (Louis).

Partie de l'Afrique au delà de l'équateur, comprenant le Congo, la Cafrérie &c.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 272 x 305 mm.

Belle carte la partie sud de l'Afrique, avec Madagascar, La Réunion et Maurice, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et ornée d'un cartouche de titre. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BRION de la TOUR (Louis).

Perse, Turquie asiatique et Arabie.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 275 x 305 mm.

Belle carte de l'Arabie et de la Perse, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BRION de la TOUR (Louis).

Tableau général de l'Amérique, comprenant les principales régions qui composent cette partie du monde ; leurs divisions par états ou provinces ; les villes les plus distinguées par leur rang, leur population et leur comerce : avec des notes aussi curieuses qu'intéressantes.

1775. 520 x 730 mm.

Très rare carte figurant le continent américain, dressée et publiée en 1775 par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi. De chaque côté figure la liste des possessions et colonies des Britanniques, des Espagnols et des Portugais, à gauche en Amérique du Nord, et à droite en Amérique du Sud. Il s'agit probablement de la rare première édition, trois autres ayant été publiées postérieurement en 1785, 1789 et 1792. Contours aquarellés à l'époque. Marges coupées au trait d'encadrement, traces de pliures dans la liste de gauche, pliure centrale restaurée avec défauts au bas de la pliure. The Lowery collection. A descriptive list of maps of the Spanish possessions within the present limits of the United States, 1502-1820, 1912, pp. 376-377.

BRION de la TOUR (Louis).

États de l'Église, de Toscane, Modène et Luques.

Paris, Desnos, 1766 [1772]. 280 x 308 mm.

Belle carte du centre de l'Italie avec la Toscane et le Latium, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et ornée d'un cartouche de titre illustré. Elle a été dressée par Louis Brion de La Tour, ingénieur-géographe du roi, et est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Petits trous de ver au bas de la carte.

BURCKARDT (Charles).

[JEU de la CHASSE au LIÈVRE] Neues Hasen-Spiel.

Wissembourg, C. Burckardt, [circa 1880]. 350 x 299 mm.

Jeu en langue allemande, lithographié en couleurs, composé de 73 cases sur le thème de la chasse au lièvre. La dernière case au centre représente un chasseur montrant fièrement son gibier. Les règles du jeu sont données au bas du jeu. Bel exemplaire.

CAMBODGE — BONNIGAL (Paul) attribué à.

Vue d'Angkor Vat.

Vers 1915. Aquarelle originale sur papier (52,5 x 35,5 cm).

Magnifique vue du temple d'Angkor Vat. Elle est attribuée à Paul Bonnigal qui était médecin de 2e classe en poste au Cambodge en 1915-1918. Angkor Vat est le plus grand des temples du complexe monumental d'Angkor au Cambodge. Il fut construit par Suryavarman II au début du XIIe siècle en tant que « temple d'État » et capitale. Temple le mieux préservé d'Angkor, l'une des plus grandes villes médiévales du monde, il est le seul à être resté un important centre religieux depuis sa fondation, initialement hindou et dédié à Vishnou, puis, bouddhiste. Le temple est devenu le symbole du Cambodge et figure sur son drapeau national. Il est le principal lieu touristique du pays. Très belle aquarelle.

CAMBODGE — BONNIGAL (Paul).

Vue d'un temple à Phnom Penh.

Vers 1915. Aquarelle originale sur papier (65 x 51 cm).

Magnifique vue d'un temple situé à Phnom Penh. Elle est attribuée à Paul Bonnigal qui était médecin de 2e classe en poste au Cambodge en 1915-1918. Devenue capitale du royaume du Cambodge à l'époque de l'Indochine française, Phnom Penh était surnommée "la Perle de l'Asie" dans les années 1920. Très belle et spectaculaire aquarelle.

CARUELLE d'ALIGNY (Théodore).

[CAPRI] Royaume de Naples. Vue prise dans l'île de Capri.

1844. 267 x 380 mm.

Belle scène montrant en arrière-plan le Vésuve en éruption, dessinée et gravée à l'eau-forte par Théodore Caruelle d'Aligny, sur Chine monté. Peintre paysagiste français, Théodore Caruelle d'Aligny voyagea en Italie de 1824 à 1827. À son retour, il commença à exposer régulièrement au Salon. Il retourna en Italie de 1834 à 1836, puis effectua en 1843 un voyage en Grèce, afin de réaliser une série de dessins des principaux sites antiques que lui avait commandés l'École des Beaux-Arts. Ces dessins furent publiés sous la forme d'un recueil d'eaux-fortes devenu assez rare aujourd'hui, intitulé Vues des sites les plus célèbres de la Grèce antique dessinées sur nature et gravées à l'eau forte. En 1860, il fut nommé directeur de l'École des Beaux-Arts de Lyon. Quelques rousseurs dans la marge supérieure. Bibliographie de la France, ou Journal général de l'Imprimerie et de la Librairie, 1844, p. 644.

CARUELLE d'ALIGNY (Théodore).

Campagne de Rome. Vue prise sur l'ancienne voie des tombeaux.

1844. 267 x 382 mm.

Estampe dessinée et gravée à l'eau-forte par Théodore Caruelle d'Aligny, sur Chine monté. Peintre paysagiste français, Théodore Caruelle d'Aligny voyagea en Italie de 1824 à 1827. À son retour, il commença à exposer régulièrement au Salon. Il retourna en Italie de 1834 à 1836, puis effectua en 1843 un voyage en Grèce, afin de réaliser une série de dessins des principaux sites antiques que lui avait commandés l'École des Beaux-Arts. Ces dessins furent publiés sous la forme d'un recueil d'eaux-fortes devenu assez rare aujourd'hui, intitulé Vues des sites les plus célèbres de la Grèce antique dessinées sur nature et gravées à l'eau forte. En 1860, il fut nommé directeur de l'École des Beaux-Arts de Lyon. Quelques rousseurs dans la partie haute de l'estampe. Bibliographie de la France, ou Journal général de l'Imprimerie et de la Librairie, 1844, p. 644.

CASSAS (Louis-François).

[CROATIE] Vüe de Spalatro et du Lazareth, prise du côté Elle-Botticelle.

[Paris, 1802]. 257 x 399 mm.

Vue de la ville de Split, dessinée par Louis-François Cassas et gravée à l’eau-forte par Paris. Elle est issue du Voyage pittoresque et historique de l'Istrie et de la Dalmatie. Dessinateur auprès de l'ambassadeur de France le comte de Choiseul-Gouffier au Liban, Louis-François Cassas laissa un témoignage exceptionnel du Moyen-Orient au XVIIIe siècle. A la fin des années 1790, il visita l'Istrie et la Dalmatie, comme dessinateur pour un groupe d'amateurs parmi lesquels se trouvait Visconti. Il s'intéressa surtout à dessiner les monuments de l'antiquité romaine. Bel exemplaire.

CASSINI de THURY (César-François) & MARALDI (Giovanni Domenico).

[TABLEAU d'ASSEMBLAGE] Nouvelle carte qui comprend les principaux triangles qui servent de fondement à la description géométrique de la France.

Paris, 1744 [1789]. 580 x 915 mm ; parties coupées et bordées de soie bleue, pour que la carte puisse être facilement repliée, et montée dans une reliure en veau de l'époque ; étiquette de l'éditeur Seguin père, artificier du roi et éditeur de la carte de Cassini.

Première carte de la première triangulation de la France. Belle carte de la France dite des triangles puisque fondée sur la triangulation de toute la France, obtenue par la mesure de l'arc du méridien du Nord (Dunkerque) au Sud (Perpignan), appelé Méridien de l'Observatoire Royal de Paris. La carte est construite selon deux axes perpendiculaires : le méridien et le parallèle passant par Paris (Observatoire royal). De chaque côté de la carte figure la table alphabétique des villes principales de la France, avec leur latitude, longitude et leur distance à l'Observatoire de Paris, ainsi qu'une table des lieux les plus remarquables, comprenant des îles (Jersey, Belle-Île-en-Mer, Noirmoutier, Aix...), des forts et tours (Brescou, Houat, Gien...), des fanaux (Fréhel, Ouessant, Ré, Aigues-Mortes...), et des montagnes (Mont Ventoux, Pic du Midi, Puy de Dôme...). La triangulation ne comprend pas les Alpes et les Pyrénées. Seul figure le Mont Maudite ou St. Bernard dans les Alpes, dont les coordonnées et la distance depuis Paris sont indiquées pour la première fois. La carte est décorée d'un beau cartouche de titre orné des armoiries de la France, et d'un cartouche contenant l'avertissement au lecteur. La carte de Cassani et de Maraldi est importante dans l'histoire de la cartographie car c'est la première fois qu'est effectuée la triangulation générale d'un pays, obtenue à partir de 3 000 points reliés entre eux. Cette carte était également jointe à la collection complète de la Carte de France dite Carte de Cassini, qui comprend trois cartes générales de la France et 179 cartes particulières. Rare exemplaire sur lequel a été reporté le tableau d'assemblage pour les 179 cartes particulières formant la carte de France de Cassini, et par conséquent publié en 1789. Cachets de la société de la carte de France. Après que le roi Louis XV ait cessé le financement, Cassini fonda cette société d'actionnaires le 10 août 1756, afin de continuer à financer la Carte générale de France. Parmi les associés figuraient des personnages importants, comme la marquise de Pompadour, le comte de Saint-Florentin, chargé de la maison du roi, le contrôleur général Peyrenc de Moras, des militaires de haut rang comme le prince de Soubise, le duc de Bouillon, le duc de Luxembourg ou le maréchal de Noailles, des membres de l’Académie des Sciences et surtout des personnes appartenant à la haute administration. Bel et rare exemplaire brillamment aquarellé à l'époque. Ex-libris de la Bibliothèque de M.r le Comte de Langeron. À la date de publication de cette carte, il s'agit très probablement d'Alexandre Louis Andrault, comte de Langeron, colonel français puis général de l'empire de Russie, né à Paris le 13 janvier 1763, mort à Odessa le 4 juillet 1831 d'une épidémie de choléra. Pliures très légèrement brunies, défauts d'usage à la reliure.

CASSINI de THURY (César-François).

[PYRÉNÉES] Carte de Cassini. Pyrénées.

[Paris, 1756-1789]. En 28 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 764 x 912 mm.

Assemblage partiel de plusieurs feuilles de la carte de Cassini, couvrant la région des Pyrénées. Elle s'étend au nord jusqu'à Tarbes et Ibos, au sud jusqu'à la frontière avec l'Espagne, à l'ouest jusqu'à Laruns, et à l'est jusqu'à Bize et Saint-Laurent-de-Neste dans la vallée de Neste. L'échelle est en toises. La carte de Cassini est la première carte générale et particulière du royaume de France. En 1747, Louis XV décide de confier à César-François Cassini l'élaboration d'une carte de France, "particulière" - c'est-à-dire détaillée - et "générale", parce-qu'elle doit couvrir tout le royaume. Les levés furent effectués entre 1756 et 1789 et les 182 feuilles composant la carte furent publiées entre 1756 et 1815. Trois générations de Cassini se succédèrent pour achever ce travail, principalement César-François Cassini de Thury dit Cassini III (mort en 1787) et son fils Jean-Dominique Cassini de Thury dit Cassini IV. Cette carte constituait pour l'époque une véritable innovation et une avancée technique décisive. Elle est la première carte à s'appuyer sur une triangulation géodésique dont l'établissement prit plus de cinquante ans. La carte de Cassini ne sera pas remplacée avant 1866, avec la carte d'Etat-Major à l'usage des militaires. Bel exemplaire.

CASSINI de THURY (César-François).

[REIMS] Carte de Cassini. Feuille n°39/79.

[Paris, 1756-1789]. 575 x 890 mm ; parties coupées et bordées de soie bleue, pour que la carte puisse être facilement repliée et montée dans une reliure en veau de l'époque.

Feuille n°39/79 de la carte de Cassini, couvrant Reims et ses environs. Elle s'étend du nord au sud entre Mont-Laurent et La Cheppe, et d'ouest en est entre Thillois, à l'ouest de Reims, et Baulny. Les villes principales comme Reims, Buzancy, Sainte-Menehould (orthographiée Manehould), Ay ou Avenay, sont signalées à l'aquarelle rouge. L'échelle est en toises. La carte de Cassini est la première carte générale et particulière du royaume de France. En 1747, Louis XV décide de confier à César-François Cassini l'élaboration d'une carte de France, "particulière" - c'est-à-dire détaillée - et "générale", parce-qu'elle doit couvrir tout le royaume. Les levés furent effectués entre 1756 et 1789 et les 182 feuilles composant la carte furent publiées entre 1756 et 1815. Trois générations de Cassini se succédèrent pour achever ce travail, principalement César-François Cassini de Thury dit Cassini III (mort en 1787) et son fils Jean-Dominique Cassini de Thury dit Cassini IV. Cette carte constituait pour l'époque une véritable innovation et une avancée technique décisive. Elle est la première carte à s'appuyer sur une triangulation géodésique dont l'établissement prit plus de cinquante ans. La carte de Cassini ne sera pas remplacée avant 1866, avec la carte d'État-Major à l'usage des militaires. Cachet de la société de la carte de France. Après l'abandon financier du roi Louis XV, Cassini fonda cette société d'actionnaires le 10 août 1756, afin de continuer à financer la Carte générale de France. Parmi les associés figuraient des personnages importants, comme la marquise de Pompadour, le comte de Saint-Florentin, chargé de la maison du roi, le contrôleur général Peyrenc de Moras, des militaires de haut rang comme le prince de Soubise, le duc de Bouillon, le duc de Luxembourg ou le maréchal de Noailles, des membres de l’Académie des Sciences et surtout des personnes appartenant à la haute administration. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Petits défauts d'usage à la reliure.

CELLARIUS (Christoph).

Cœli stellati Christiani hæmisphærium posterius.

Amsterdam, G. Valk et P. Schenk, [1708]. 435 x 507 mm.

Magnifique carte céleste de l'hémisphère austral exécutée par Andreas Cellarius, parue dans son grand atlas céleste intitulé Atlas Cœlestis, seu Harmonia Macrocosmica, dont la première édition fut publiée par Joannes Janssonius en 1660. Cette carte est une interprétation chrétienne du monde céleste. Les constellations sont ici représentées par des personnages et des éléments de la Bible, et les signes du zodiaque remplacés par six des apôtres : Mathieu, Simon, Judas, Mathias, Pierre ou encore André ; mais aussi l'archange Gabriel, Job, Raphaël, Joseph, et Marie-Madeleine. Les bordures sont ornées de nombreux angelots. Entièrement dédié au monde céleste, l'Atlas Cœlestis est le seul atlas du genre élaboré à l'époque de l'âge d'or de la cartographie hollandaise. Les cartes célestes de Cellarius sont à ce jour les plus remarquables. D'origine allemande ou polonaise, Cellarius fut mathématicien et recteur de l'école de latin à Hoorn, au nord d'Amsterdam. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Au verso, les bordures des marges ont été doublées. Koeman's Atlantes Neerlandici, HM23:1.

CHANLAIRE (Pierre-Grégoire) & MENTELLE (Edmé).

Planisphère en quatre feuilles réunies de manière à ne point diviser le Grand Océan ou la Mer du Sud.

Paris, chez les auteurs, [1807]. En quatre feuilles jointes de 0,59 x 1,04 m.

Rare planisphère centré sur le Pacifique, gravé par Tardieu et publié par Chanlaire et Mentelle. La carte montre en pointillés les routes des trois grands explorateurs du Pacifique dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, à savoir le capitaine Cook et ses trois voyages, Bougainville et La Pérouse. Elle montre également les côtes non encore explorées de l'Australie ou Nouvelle Hollande, au nord-ouest et au sud-est. Rare. Contours aquarellés à l'époque. Quelques rousseurs, partie droite de la carte près de la marge, brunie, petites déchirures restaurées.

CHATELAIN (Henry Abraham).

Carte géographique de France, avec des remarques curieuses sur l'ancienne et la nouvelle géographie.

[Amsterdam, circa 1720]. 437 x 537 mm.

Belle carte de la France agrémentée de nombreuses notes historiques et géographiques, notamment sur les batailles qui se sont déroulées entre le Ve et le XVIIe siècle. En bas à gauche figure une carte des Gaules. Elle est issue de l'Atlas Historique, véritable encyclopédie géographique et l'œuvre de Nicolas Gueudeville pour le texte et d'Henry Abraham Châtelain pour les cartes. La première édition fut publiée à Amsterdam en 1708, puis rééditée en 1718, 1721 et 1732-39. Bon exemplaire, replié. Petit manque restauré au milieu de la carte, papier froissé par endroits.

CHÉREAU (Jacques).

[VINCENNES] Veüe et perspective en général du château royal de Vincenes, du côté du parc à une lieüe de Paris.

Paris, Charpentier, [circa 1760]. 333 x 511 mm.

Belle vue générale du château de Vincennes, montrant au premier plan un cortège accueilli par une haie d'honneur de soldats. Avec table de 7 légendes. Très bel exemplaire à grandes marges.

CHÉREAU (Jacques).

[VINCENNES] Veüe et perspective en général du château royal de Vincenes, du côté du parc à une lieüe de Paris.

Paris, Charpentier, [circa 1760]. 333 x 511 mm.

Belle vue générale du château de Vincennes, montrant au premier plan un cortège accueilli par une haie d'honneur de soldats. Avec table de 7 légendes. Très bel exemplaire à grandes marges.

CONCHYLIOLOGIE.

Conchyliologie. Tableau de la classification des coquilles.

Paris, M.on Bouasse Lebel et Anc.nne M.on Basset réunies, [1861]. 466 x 617 mm.

Belle planche lithographiée en couleurs, figurant 132 sortes de coquillages, issue de l'Encyclopédie Bouasse-Lebel. Bon exemplaire. Déchirure dans les parties gauche et droite de l'estampe restaurée. Bibliographie de la France ou Journal général de l'imprimerie et de la librairie, 1861, p. 75.

COOK (James).

[KIRIBATI] Isle de Noël.

[1782]. 172 x 221 mm.

Carte de l'île Christmas ou Kiritimati, dans l'archipel des Kiribati. Elle a été dressée lors du troisième voyage de Cook, qui se déroula à bord du navire la Résolution entre 1776 et 1780. Cook visita l'île le 24 décembre 1777, et la nomma ainsi à cette occasion. Son troisième voyage l'emmena également en divers endroits du Pacifique : Nouvelle-Zélande, Tahiti, l'archipel des Iles Hawaï, l'Alaska, et le détroit de Bering. Bloqué par la banquise, il retourna aux îles Sandwich (Hawaï) où il fut attaqué et massacré par des indigènes. Bel exemplaire.

COOK (James).

[ÎLES KERGUELEN] Plan du port Palliser, dans la Terre de Kerguelen - Plan du havre de Noël, dans la Terre de Kerguelen.

[1782]. 164 x 225 mm.

Plans des côtes des îles Kerguelen, dressés lors du troisième voyage de Cook, qui se déroula à bord du navire la Résolution entre 1776 et 1780. Quatre ans après le navigateur français Yves Joseph de Kerguelen de Trémarec, Cook arriva aux Kerguelen le 25 décembre 1776, et nomma à cette occasion Port-Christmas (Port-Noël), au nord de l'archipel. Port Palliser, situé sur la presqu'île Joffre, fut ainsi nommé par Cook en hommage à son ami l'amiral Hugh Palliser, qui servit à ses côtés à Terre-Neuve. Son troisième voyage l'emmena également en divers endroits du Pacifique : Nouvelle-Zélande, Tahiti, l'archipel des Iles Hawaï, l'Alaska, et le détroit de Bering. Bloqué par la banquise, il retourna aux îles Sandwich (Hawaï) où il fut attaqué et massacré par des indigènes. Bel exemplaire.

COUTANS (Guillaume) & PICQUET (Charles).

Atlas topographique en XVI feuilles des environs de Paris, [...] Par Dom G. Coutans, ex-bénédictin ; Revu, corrigé & considérablement augmenté, d'après nombre de cartes précieuses & plans particuliers, tant gravés que manuscrits. Par Charles Picquet, géographe-graveur ; Dédié & présenté au Ier Consul Bonaparte.

Paris, Picquet et Deterville, 1800. En 17 feuilles coupées en sections et montées sur toile, avec onglets de vélin renseignés du titre et du numéro de la feuille, étiquette de l'éditeur au dos de chaque carte ; sous deux emboîtages en demi-maroquin rouge de l'époque.

Suite complète de 17 cartes gravées dont une carte d'assemblage portant le titre, toutes très finement aquarellées à l'époque. Très détaillées, elles couvrent les régions de Gisors, Beaumont, Senlis, La Ferté Milon, Mantes, Pontoise, Meaux, Château-Thierry, Dreux, Versailles, Brie sur Yerres, Coulommiers, Chartres, Étampes, Melun et Provins. Les échelles sont indiquées en mètres. Édité une première fois en 1775 par Dom Guillaume Coutans, géographe et bénédictin de la Congrégation de Saint-Maur, l'Atlas topographique des environs de Paris fut révisé par Charles Picquet en 1800. Géographe, graveur, éditeur et marchand de cartes, actif jusqu'en 1856, Charles Picquet, devint, dès 1798, le fournisseur attitré du Dépôt de la Guerre. Vers 1806 il est nommé au Cabinet topographique de Napoléon, et en 1816 il obtient le brevet de géographe ordinaire du cabinet topographique de Louis XVIII. Rare exemplaire avec les cartes finement aquarellées à l'époque. Très bonne condition, rousseurs légères pour quelques cartes, plus prononcées pour l'une d'elles. Défauts d'usage aux étuis, il manque le fond du premier. Shirley, Maps in the atlases of the British Library, II, T.COUT-1b) ; Monglond, V, 1 à 3. — Quérard, II, 325.

CREPY (Etienne-Louis).

[JEU de l'OIE] Les Travaux de Mars, ou Nouveau Jeu de la Guerre, dédié à la jeune noblesse de France.

Paris, Crépy, 1767. 428 x 541 mm.

Rare jeu de l'oie à thème militaire, composé de 66 cases contenant des termes techniques et des opérations militaires, et pour certaines des illustrations. Le jeu peut se jouer de deux méthodes, l'une respectant les règles du jeu de l'oie, l'autre étant plus libre. Les règles du jeu sont décorées d'attributs militaires et d'une vignette montrant Louis XV, fondateur de l'École Royale Militaire en 1751. Exemplaire monté sur carton fin. Grand-Carteret, Vieux papiers Vieilles images, p. 265 ; Poirier, Iconographie des jeux de l'oie (1638-1950), p. 221.

CREPY (Etienne-Louis).

Nouveau plan de Paris et ses nouvelles limites comme aussi les vuës des maisons roiales châteaux et autres édifices tant dedans la ville qu'aux environs.

Paris, les frères Crépy, 1754. En 4 feuilles jointes formant un plan de 1,02x 1,46 m.

Superbe et très rare plan monumental de Paris en 1754, parmi les plus décoratifs du XVIIIe siècle. Très rare édition datée de 1754, inconnue de Boutier. Il est orné d'un beau cartouche de titre montrant une femme allaitant deux enfants, et décoré d'une figure allégorique symbolisant la Seine, et d'une vue de l'Hôtel de Ville. Le cartouche est orné en tête des armoiries de la ville de Paris, figurant un vaisseau, symbole de la corporation des marchands de l'eau qui donna naissance à la municipalité de Paris. Aux quatre coins du plan figurent quatre plans montrant l'évolution de Paris entre l'an 508 et 1589, accompagnés d'une description historique et d'une table de légendes. Le premier figure Paris en l'an 508, alors que Clovis, roi des Francs, a repris la ville aux Romains, et décide d'en faire la capitale du royaume des Francs. Lutèce prendra alors le nom de Paris, du nom de la tribu gauloise des Parisii qui occupait la région. L'Île de la Cité est encerclée d'une enceinte gallo-romaine, tout comme les quartiers de la Grève, de la Verrerie et de Saint-Jacques-de-la-Boucherie. On y voit les deux ponts reliant l'Île de la Cité aux rives de la Seine : le Petit-Pont, probablement le premier pont construit à Lutèce, et le Grand Pont, futur Pont Notre-Dame. Le second montre Paris sous Philippe II Auguste, qui régna entre 1180 et 1223. C'est sous le règne de Philippe Auguste que débutèrent véritablement les projets d'agrandissement de Paris, notamment en intégrant les petits bourgs qui environnaient la ville. Afin de protéger la ville d'éventuelles attaques, Philippe Auguste entreprit alors de faire construire une enceinte autour de la ville avec ces nouveaux bourgs. L'enceinte de Philippe Auguste est aujourd'hui la plus ancienne dont on connaisse le tracé avec précision. Le troisième montre Paris entre 1307 et 1383, sous les règnes de Charles V et Charles VI. Le plan montre l'agrandissement de la ville et la nouvelle enceinte construite sous le règne de Charles V par le prévôt Hugues Aubriot entre 1367 et 1383. C'est au cours de ces travaux de fortification que fut bâtie la Bastille en 1371. L'agrandissement de la ville imposa la construction de deux nouveaux ponts : le pont Saint-Michel en 1384 et le pont Notre-Dame en 1414. Le quatrième enfin, montre Paris entre 1422 et 1589, sous les règnes de Henri III et de Louis XIII, avec les nouvelles constructions et embellissements : reconstruction du Louvre par François Ier en 1530, destruction des hôtels des Ursins, de Bourgogne, d'Artois, de Fécamp et de Flandres pour laisser la place à de nouvelles rues, création du quai de la Tournelle en 1554, construction du château des Tuileries en 1564 sous l'impulsion de Catherine de Médicis, commencement des travaux de construction du Pont-Neuf en 1578, etc. Tout autour du plan sont disposées 29 vignettes montrant des monuments de Paris et ses environs (Versailles, Meudon, Vincennes, Saint-Cloud, Saint-Germain-en-Laye) et deux panoramas de Paris avec la Seine. Le plan de Crépy illustre les nouvelles limites de Paris établies par les déclarations royales des 18 juillet 1724, 29 janvier 1726 et 23mars 1728, ainsi que les projets d'embellissement initiés par Louis XV. La place de la Concorde, qui n'est encore qu'une simple esplanade non aménagée, est appelée place du Pont Tournant, en référence à un pont tournant piétonnier qui reliait le jardin des Tuileries à la place. La place Vendôme est appelée place des Conquêtes, tandis que le quai de Billy, aujourd'hui avenue de New York, est nommé quai de la Savonnerie. Très rare édition à la date de 1754, inconnue de Boutier qui ne donne que les éditions de 1739, 1741, 1750, 1766, 1774, 1782 et 1785. L'édition de notre exemplaire se situe donc entre la troisième et la quatrième édition. Nous n'avons par ailleurs localisé aucun exemplaire de cette édition dans les collections publiques. La Bibliothèque Historique de la Ville de Paris possède cinq des éditions citées par Boutier. Très bonne condition générale, malgré de petits défauts inhérents aux plans d'un tel format. On constate d'infimes manques au niveau des cartouches de texte accompagnant les 4 petits plans aux coins, quelques petits décalages et manques à la jointure des 4 feuilles, ainsi que quelques petites taches d'encre dans la partie haute, essentiellement dans la marge, et quelques rousseurs au niveau du cartouche de titre. Quelques anciennes pliures ont été remises à plat et renforcées au dos. Boutier, 221 (édition omise) ; manque à Vallée et à Bonnardot.

CUBA.

Vue d'une plantation.

Vers 1850. Dessin original au crayon, sur papier (72 x 45 cm).

Très belle représentation d'une plantation probablement située à Cuba. Disposée à flanc de montagnes, on trouve ainsi représenté de nombreux bâtiments tels que des hangars, des écuries, ou encore des habitations. Certains personnages apparaissent également, notamment des hommes travaillant aux champs. Très beau document, peu commun sur le sujet. Habiles restaurations au dos.

CUBA. — NEHLING (Victor).

Scène de rue animée.

Vers 1860. Dessin original monogrammé V. N.(22,5 x 48 cm), contrecollé sur une feuille de papier.

Très beau dessin au crayon sur papier chamois, avec des rehauts de blanc, montrant une scène de rue animée, avec au premier plan des hommes à cheval tirant diverses carrioles. Né à Paris en 1830, Victor Nehlig étudia la peinture avec Léon Cogniet et Abel de Pujol (lui même élève de David). En 1850, il émigra aux États-Unis où il travailla jusqu'en 1872 et effectua un bref séjour à Cuba, notamment à La Havane. Bel état de conservation.

CÔTE D'IVOIRE.

Vue du cap Lahou.

Vers 1840. Aquarelle originale sur papier montée sur carton (41 x 28 cm).

Très belle aquarelle légendée : Vue du cap La Ho aux cote d'Afrique et de la goêlette la Gazelle et un brick en traite de la poudre d'or et du morfil. Cap Lahou fut le premier port négrier en Côte d'Ivoire où quelques 50 000 esclaves furent envoyés vers les plantations des Amériques et des Antilles. On y pratiquait également le commerce de la poudre d'or et du morfil ou ivoire d'éléphant. Bon état de conservation.

d'ORLEANS (François).

[GUERRE DE SÉCESSION/VIRGINIE] Bataille de Gaine's Mill. Virginie (27 juin 1862).

[1862]. 366 x 740 mm.

Très rare lithographie en deux tons figurant la bataille de Gaine's Mill qui se déroula en Virginie le 27 juin 1862, lors de la Guerre de Sécession. Cette vue a été dessinée sur les lieux par François d'Orléans, prince de Joinville et fils de Louis-Philippe, et lithographiée par Lemercier. L'estampe est signée et datée en bas à droite. Contraint à l'exil depuis la Révolution de 1848, le prince de Joinville participa aux côtés de ses neveux le comte de Paris et le duc de Chartres à la Guerre de Sécession sous le drapeau nordiste, et exécuta de nombreuses aquarelles au cours de la guerre. Sur cette estampe figurent au premier plan le général Porter, le comte de Paris, le colonel Radowitz, le lieutenant Monteith, le duc de Chartres, le général Morell et le général Meade. La bataille de Gaine's Mill se déroula sur une journée, et vit la victoire du général Lee et ses troupes sudistes. Bon exemplaire.

DAUMONT (Jean-François).

[CRACOVIE] Cracovie, sur la Vistule, ville dans la haute Pologne, capitale du royaume.

Paris, Daumont, [circa 1760]. 347 x 515 mm.

Très rare et superbe vue cavalière de Cracovie en Pologne, finement aquarellée à l'époque, ornée d'un titre inscrit sur une bannière flottante, et accompagnée de 46 légendes numérotées renvoyant aux principaux lieux et monuments de la ville. La vue est prise depuis le confluent de la Rudawa et de la Vistule. Une autre édition au même format que Daumont a été publiée par Chéreau, également vers 1760. Bon exemplaire finement aquarellé à l'époque. Petites déchirures et manques dans les marges restaurés. Niewodniczanski, II, K104/9 (édition de Chéreau).

DAUMONT (Jean-François).

Constantinople ville de Romanie et capitale de l'empire des Turcs.

Paris, Daumont, circa 1760. Gravure originale (34,3 x 51,1 cm).

Très rare et superbe panorama de Constantinople, actuelle Istanbul, finement aquarellé à l'époque. Il est orné d'un titre inscrit sur une bannière flottante, et est accompagné de 19 légendes numérotées renvoyant aux principaux bâtiments de la ville. La vue, animée au premier plan de personnages, est prise depuis les hauteurs du faubourg de Galata, situé de l'autre côté de la Corne d'Or, estuaire d'Istanbul se jetant dans le Bosphore. Cette vue fut exécutée d'après une gravure de Pierre Aveline, de format plus petit et légèrement différente, et publiée en 1692. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Marges courtes.

DELAGRIVE (Jean, abbé).

[ÎLE de la CITÉ] Plan détaillé de la Cité.

Paris, 1754. 465 x 806 mm.

Rare édition originale de ce très beau plan détaillé de l'Île de la Cité au milieu du XVIIIe siècle, levé par Delagrive, et dédié à Louis-Basile de Bernage, prévôt des marchands de Paris (équivalent du maire de Paris aujourd'hui). Ce plan a été levé dans le cadre d'un projet ambitieux de Delagrive de dresser un grand plan de Paris en plusieurs feuilles. Seules deux feuilles furent finalement publiées, le plan de la Cité et le plan du quartier Sainte-Geneviève. À propos du plan de la Cité, Delagrive déclara : "Cette feuille en papier Grand Aigle comprend la Cité avec les Quais et les Ports qui règnent des deux côtés de la rivière. Chaque propriétaire y peut reconnoître sa maison ; les Seigneurs pourront y désigner par des couleurs celles qui relèvent de leurs fiefs ; et les Curés pourront y marquer de même celles qui dépendent de leurs paroisses". En effet, le plan montre en détail les maisons avec leurs jardins, et toutes les églises avec le plan des piliers et des autels. On compte également le nombre des boutiques qui garnissent les ponts. Les ports au foin, au blé, au charbon de tourbe et à la chaux, sont nommés. On voit également des rues, aujourd'hui disparues, comme la rue Trop Va Qui Dure, située au bout du Pont au Change, la rue Saint-Louis, dans le prolongement du quai des Orfèvres, la rue de la Vieille Draperie, finissant au Palais de Justice, la rue des Marmousets, la rue de l'Abreuvoir, derrière Notre-Dame, ou encore la rue Neuve-Notre-Dame, disparue lors des travaux du baron Haussmann. On y voit également deux ponts aujourd'hui disparus, le pont Rouge, qui reliait les îles de la Cité et de Saint-Louis, et qui sera remplacé par le Pont Saint-Louis, et le pont Saint-Charles, qui reliait l'île de la Cité à la rive gauche. L'île Saint-Louis est également appelée île Notre Dame. Après le plan de la Cité publié en 1754, Delagrive ne publia aucun autre plan jusqu'à sa mort en 1757. Son élève Hugnin, qui lui succéda dans cette entreprise, publia rapidement le plan du quartier Sainte-Geneviève. Mais il n'achèvera jamais la gravure du plan de l'île Saint-Louis, dont la BnF possède les deux épreuves gravées inachevées et la maquette manuscrite. Le plan du quartier Maubert, annoncé en 1758, ne fut jamais publié. Graveur-topographe né à Sedan en 1689, Jean Delagrive, prêtre lazariste, professa la philosophie au collège de sa congrégation à Cracovie. De retour à Paris, il se voua exclusivement à la gravure topographique et aux techniques d'arpentage et de triangulation. Ses plans de Paris, de Versailles et des environs de Paris lui valurent les fonctions de géographe de la ville de Paris. En 1733, il participa à la mesure de la perpendiculaire à la méridienne de l'Observatoire. Bel exemplaire. Légers froissements dans la marge gauche. Boutier, 246/1 ; Vallée, 851.

DESBUISSONS (Edouard) & ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

[CANAL de SUEZ] Carte de la Basse Égypte et du canal maritime de Suez, dressée par Desbuissons.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1880. 505 x 629 mm.

Belle carte figurant l'Égypte depuis Alexandrie jusqu'à la plaine de Péluse et la ville de Port-Saïd, et au sud jusqu'à Gizeh, issue de l'Atlas universel publié par Eugène Andriveau-Goujon. La carte a été dressée par Édouard Desbuissons, nommé géographe du Ministère des Affaires Etrangères en 1865. Y figurent le tracé du canal de Suez entre Port-Saïd et Suez, ainsi que l'emplacement des phares, les canaux d'eau douce et maritimes, les chemins de fer, les terres cultivées et les terrains incultes. Le canal de Suez fut inauguré, comme la carte l'indique, le 17 novembre 1869. En carton, plans de la ville d'Ismaïlia et des rades de Port-Saïd et de Suez. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

DESBUISSONS (Edouard) & ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Planisphère terrestre indiquant les lignes modernes de grande communication par terre et par mer. Chemins de fer - Paquebots - Télégraphie électrique. Dressé par Desbuissons.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1878. 467 x 632 mm.

Belle mappemonde, issue de l'Atlas universel, et dressée par Edouard Desbuissons, nommé géographe du Ministère des Affaires Etrangères en 1865. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

DU PETIT-THOUARS (Louis-Marie Aubert).

[MEXIQUE] Vue d'Acapulco, prise du mouillage de la Vénus.

[Paris, 1841]. 193 x 384 mm.

Belle vue panoramique d'Acapulco, dessinée par Mesnard et lithographiée par Sabatier, prise depuis la frégate la Vénus, qui fit escale à Acapulco entre le 17 et le 24 janvier 1838. La vue est issue du Voyage autour du monde sur la frégate la Vénus, pendant les années 1836-1839. Capitaine de vaisseau en 1836, du Petit-Thouars réalisa un tour du monde sur la frégate la Vénus, faisant successivement escale aux îles Canaries, au Brésil, au Chili, au Kamtchatka, au Mexique, en Polynésie, en Australie, et à la Réunion, avant de regagner Brest en juin 1839. De retour en France, il conseilla au gouvernement l'annexion des îles Marquises et fut promu contre-amiral et commandant des forces navales d'Océanie. Son voyage implanta la France en Polynésie. Bel exemplaire.

DU PETIT-THOUARS (Louis-Marie Aubert).

[SYDNEY] Plan de la ville de Sydney 1838.

[Paris, 1841]. 196 x 380 mm.

Rare plan de la ville de Sydney, dressé en 1838 lors du voyage autour du monde de du Petit-Thouars. Il est issu de l'atlas pittoresque du Voyage autour du monde sur la frégate la Vénus, pendant les années 1836-1839. En noir figurent les édifices publics, et en hachuré les édifices particuliers. Le plan montre les casernes, le théâtre, l'hôpital militaire, Fort Philip, Fort Macquarie, les écuries ou encore le collège. Toutes les rues sont nommées. Le nord est placé à droite du plan. Capitaine de vaisseau en 1836, du Petit-Thouars réalisa un tour du monde sur la frégate la Vénus, faisant successivement escale aux îles Canaries, au Brésil, au Chili, au Kamtchatka, au Mexique, en Polynésie, en Australie, et à la Réunion, avant de regagner Brest en juin 1839. De retour en France, il conseilla au gouvernement l'annexion des îles Marquises et fut promu contre-amiral et commandant des forces navales d'Océanie. Son voyage implanta la France en Polynésie. Bel exemplaire. Marge droite très légèrement froissée.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[CHER] Département du Cher.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 753 x 529 mm.

Belle et grande carte du département du Cher, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[CORRÈZE] Département de la Corrèze.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 538 x 751 mm.

Belle et grande carte du département de la Corrèze, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.