244 résultats

PEYRÉ (Aimé).

Civilisation de l'Afrique centrale, ou appel à la formation d'une société dont le but serait de substituer l'influence française à l'influence maure dans les contrées situées au nord de l'équateur.

Paris, Delaunay, 1832. In-8 de 70 pp. ; cartonnage de papier gris, titre au dos (reliure moderne).

Première édition, rare. L'auteur montre que la colonisation de l'Afrique équatoriale est non seulement possible, mais également souhaitable car «la couleur et la conformation physique des nègres ne sauraient être un obstacle invincible au développement de leurs facultés morales et intellectuelles» (page 21). Bel exemplaire. Quérard, VII, 107.

PEYSSONNEL (Charles le fils, comte de).

Essai sur les troubles actuels de la Perse, et de Georgie.

Paris, Desaint & Saillant, 1754. Petit in-8 de 155-(3) pp.; veau marbré, dos à nerfs orné au chiffre, pièce de titre de maroquin rouge, coupes ornées, tranches rouges (reliure de l'époque).

Première édition, illustrée de 2 planches dépliantes avec les généalogies des princes de Caket et de Carduel. Fils du diplomate et consul de France à Smyrne, Charles de Peyssonnel fut lui-même consul en Crimée, à La Canée puis à Smyrne. Il prit sa retraite et rentra en France en 1782 et publia plusieurs ouvrages, fruit de son expérience après plus de 35 ans passés dans l'Empire Ottoman. Bel exemplaire au chiffre de la famille Luynes et avec l'ex-libris armorié du château de Dampierre. Hage Chahine, 3674.

PHILLIP (Arthur).

Voyage du gouverneur Phillip à Botany-Bay, avec une description de l'établissement des colonies du port Jackson et de l'île Norfolk.

Paris, Buisson, 1791. In-8 de (2) ff., 443 pp.; demi-basane verte, dos lisse orné, tranches mouchetées (reliure de l'époque).

Première édition française, traduite de l'anglais par Aubin-Louis Millin. Récit de l'expédition vers l'Australie et des premières années, très difficiles, de la première colonie européenne qui y fut créée sous la direction du capitaine Arthur Phillip, premier gouverneur de la Nouvelle-Galles du sud et fondateur de la ville de Sydney. On trouve aux pages 376 à 430 une relation abrégée de la révolte du navire le Bounty commandé par le lieutenant Bligh. Bon exemplaire. Chadenat, 5107. — Ferguson, 90.

PREZIOSI (Amadéo).

Costumes ottomans.

1871. Aquarelle originale signée et montée sur carton (25 x 18,5 cm), encadrée.

Très jolie aquarelle réalisée par Preziosi, représentant différents dignitaires de l'Empire Ottoman. Peintre de genre, paysagiste et aquarelliste, Amadeo Preziosi s'installa à Constantinople en 1842. Ses nombreuses aquarelles représentant des scènes de la vie quotidienne au XIXe siècle le rendirent célèbre. Il laissa deux très beaux recueils de lithographies sur la Turquie et l'Egypte : Stamboul, Souvenirs d'Orient, publié en 1858, et Souvenirs du Caire en 1862. Bon état de conservation. Quelques piqures sur le carton.

PRIETO (Alejandro).

Proyectos sobre la colonizacion del istmo de Tehuantepec.

Mexico, I. Cumplido, 1884. In-8 de 126, II pp. ; cartonnage de papier marbré à la Bradel, pièce de titre de maroquin noir, tranches mouchetées (reliure moderne).

Edition originale, illustrée de 5 planches lithographiées hors texte. Rare opuscule, imprimé à Mexico, relatif aux projets de colonisation et à l'établissement d'un chemin de fer dans le Mexique méridional long de 200 kilomètres, entre les golfes de Campeche et de Tehuantepec. Cette voie ferrée devait relier Coatzacoalcos sur la côte est à Salina Cruz sur la côte Pacifique. Bel exemplaire.

PRÉVOST (Antoine-François).

[Atlas pour l'Histoire générale des voyages].

[circa 1780]. In-4 ; demi-veau, dos à nerfs orné, pièce de titre de maroquin rouge (reliure de l'époque).

Atlas composé de 73 cartes gravées, la plupart dépliantes : Afrique, Asie, Amérique, mer du Nord, hémisphère austral, Antilles, Tahiti ou encore la Nouvelle-Calédonie. Sans la mappemonde. Très bon état intérieur. Reliure usagée.

PUGNET (Jean-François-Xavier).

Essai sur la topographie de l'île de Sainte-Lucie.

Paris, Didot jeune, an XII-1804. In-4 de (1) f., 40-(1) pp. ; cartonnage de papier marbré à la Bradel, pièce de titre fauve (reliure moderne).

Ancien médecin de l'armée d'Egypte, Pugnet accompagna le général Jean-François-Xavier Noguès, lorsqu'il fut nommé commandant des armées de Sainte-Lucie. L'île avait été rendue aux Français en 1802 mais, en 1804, les Anglais l'envahirent de nouveau et chassèrent les Français. Ce petit essai est des premiers sur la topographie de l'île. Bel exemplaire. Monglond, VI, 759. — Sabin, 66619.

RALLIER (Louis-Antoine Esprit).

Suite des observations sur Saint-Domingue.

Paris, Baudouin, 1797. In-8 de 40 pp. ; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin brun (reliure moderne).

L'auteur était membre du Conseil des Anciens, l'une des deux chambres, avec le conseil des Cinq-Cents, du Directoire; alors que le Conseil des Cinq-Cents proposait les lois, celui des Anciens les votait. Après avoir comparé la situation des propriétés et des cultivateurs en France et à Saint-Domingue, Rallier étudia la situation des "cultivateurs nouvellement affranchis" et de leurs relations avec les propriétaires et les autorités, puis proposa une série d'articles préparatoires à une nouvelle législation. Bon exemplaire. Petite galerie de ver dans la marge, rares taches brunes. Max Bissainthe, 7571. — Monglond, IV, 74. — Sabin, 67605.

RICHARD (abbé Jérôme).

Histoire naturelle, civile et politique du Tonquin.

Paris, Moutard, 1778. 2 volumes in-12 de viij pp., iij à xxxviij, 366 pp. — xij-366-(2) pp.; veau marbré, dos lisses ornés, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge et tabac, coupes filetées, tranches rouges (reliure de l'époque).

Première édition. Elle fut rédigée par l'abbé Richard d'après le mémoire que le père Charles-Thomas de Saint-Phalle (prêtre des Missions Étrangères qui résida au Tonkin de 1730 à 1738) écrivit à la demande de Dupleix. Divisé en deux parties, l'ouvrage contient une description du pays (géographie, gouvernement, coutumes, législation, religion…) et l'état des missions chrétiennes au Tonkin. Bel exemplaire. Boucher de La Richarderie, V, 126. — Brébion, 145 (édition de 1788). — Chadenat, 960. — Cordier BI, 1621. — Quérard, VIII, 22.

ROOKE (Henri).

Voyage sur les côtes de l'Arabie heureuse, sur la Mer Rouge et en Égypte. Contenant le récit d'un combat des Anglois avec M. de Suffren, et leur expédition contre le Cap de bonne-Espérance en 1781.

Londre, et se vend à Paris, Royez, 1788. In-8 de (1) f., vi-154 pp. (mal chiffrée 150); demi-basane marbrée, dos à nerfs orné, pièce de titre de maroquin rouge, tranches mouchetées (reliure de l'époque).

Première édition française, traduite de l'anglais par Louis Langlès. L'auteur prit part à l'expédition britannique placée sous le commandement du chef d'escadre George Jonstone qui avait pour but la prise de la colonie néerlandaise du Cap de Bonne-Espérance. Mais, après la bataille de Porto Praya (au large des îles du Cap Vert) qui vit la défaite des Anglais par une flotte française placée sous le commandement du bailli de Suffren, l'escadre anglaise se dirigea vers l'Arabie. Là, l'auteur, malade, quitta l'expédition et se rendit à Moka à bord d'un navire arabe, puis à Al Hudaydah et à Suez. Il poursuivit en caravanne jusqu'au Caire, remonta le Nil jusqu'à Rosette, et se rendit à Alexandrie pour s'embarquer vers l'Angleterre. Chadenat, 5452. — Gay, 116. — Hage Chahine, 4130. — Ibrahim-Hilmy, II, 181. [Relié avec:] LANGLES (Louis). Ambassades réciproques d'un roi des Indes, de la Perse &c. et d'un empereur de la Chine, traduites du persan, avec la vie de ces deux souverains & des notes tirées de différents auteurs orientaux, manuscrits & imprimés. Londres, et se rend à Paris, Royez, 1788. In-8 de (1) f., 58 pp. Récit écrit par Louis Langlès d'après celui d'Abd al Razz?k Samarqandi, ambassadeur perse à Calicutt au XVe siècle, et d'après des extraits de la collection des voyages de Melchisedech Thevenot pour l'ambassade chinoise. Boucher de La Richarderie, I, 45. Bel exemplaire.

ROUME (Philippe-Rose).

Mémoire de M. Roume, commissaire et ordonnateur de l'isle de Tabago, chargé par le Ministre de la Marine de répondre aux réclamations des hypothécaires anglois, qui réfute un mémoire adressé à l'Assemblée Nationale pour les créanciers anglois des habitans de la même isle, par MM. Tod & Francklyn, députés de ces créanciers.

Paris, Imprimerie Nationale, 1790. In-8 de (2) ff., 202-(2 bl.) pp.; cartonnage de papier marbré rouge à la bradel, pièce de titre de maroquin fauve, non rogné (reliure moderne).

Durant la Guerre d'Indépendance des états-Unis, les Français prirent l'île de Tobago, et il fut convenu, par le traité de cession, que les lois françaises s'appliqueraient mais que les engagements antérieurs seraient soumis aux lois anglaises qui étaient alors en vigueur. De ce fait, un tribunal spécial fut créé. Mais il y eut de nombreuses contestations sur les dettes des colons contractées envers des créanciers anglais, lesquels portèrent un mémoire devant l'Assemblée Nationale. Roume, commissaire-général et ordonnateur de Tobago, fut chargé de rédiger une réponse à ces réclamations. Bon exemplaire. Inconnu de Monglond. — Sabin, 73468.

ROUSSILLOU (Pierre).

Opinion, sur l'affaire des colonies.

Paris, Imprimerie Nationale, 1791. In-8 de 8 pp. ; cartonnage de papier marbré, pièce de titre de maroquin rouge (reliure moderne).

Discours prononcé devant l'assemblée nationale, le 25 septembre 1791. L'auteur se prononce pour laisser la faculté aux assemblées coloniales de faire des lois "concernant l'état des personnes non-libres, & l'état politique des hommes de couleurs & négres libres". Bon exemplaire. Ryckebusch, 7223.

SACHOT (Octave).

La Sibérie orientale et l'Amérique russe. Le pôle nord et ses habitants.

Paris, Paul Ducrocq, 1875. In-8 de (2) ff., vi-370-(1) pp.; demi-chagrin marron, dos à nerfs orné, tranches dorées (reliure de l'époque).

Première édition, illustrée d'une carte dépliante en couleurs, et de 62 illustrations dans le texte dont 12 à pleine page. Ouvrage rédigé à partir d'articles publiés dans la Revue Britannique, repris et remaniés par l'auteur. C'est une synthèse de l'état de l'exploration arctique en cette fin du XIXe siècle. Bel exemplaire. Ex-libris manuscrit du comte Ludovic de Solages (1862-1927), alors jeune homme, dont la famille était propriétaire de la Société des mines de Carmaux. Quelques piqûres. Sabin, 74748.

SAINT-DOMINGUE.

Contrat relatif à une construction. Pièce signée Barrault de Narçay, notaire.

Port-au-Prince, 1789. In-folio (31,4 x 20,2 cm) de 3 pp., sur une feuille double.

Contrat établi entre les frères Merceron, entrepreneurs en bâtiment à Port-au-Prince, et le sieur Gouin, représentant l'habitation-sucrerie Damien. Il concerne la construction d'un batardeau (digue ou barrage provisoire) sur l'habitation, aux conditions suivantes : les pilotis seront en bois de pitchpin de 22 à 27 pieds de long, fournis par l'habitation mais choisis par l'entrepreneur; ce dernier choisira les madriers ainsi que d'autres ustensiles nécessaires aux travaux, mais les ferrures seront fournies par l'habitation, etc. Il est aussi question du personnel : "Les ouvriers Blancs seront nourris aux dépens de l'habitation et ledit sieur du fief s'oblige de donner à chacun des ouvriers Nègres deux gourdins par semaine pour leur nourriture". Pour le règlement, les frères Merceron recevront 6600 livres dans la quinzaine à partir du début des travaux, et le surplus qui sera dû sera réglé pour moitié à la fin de la présente année, l'autre moitié à fin juillet 1790. En tout, 6 conditions forment ce contrat de construction. Située dans la plaine du Cul-de-Sac, près de Port-au-Prince, l'habitation Damien sera attribuée au général Rochambeau en 1802 (source : François Blancpain, La colonie française de Saint-Domingue, de l'esclavage à l'indépendance, p. 207). Intéressant manuscrit.

SAINTE-MAURE (Charles de).

Nouveau voyage de Grèce, d'Égypte, de Palestine, d'Italie, de Suisse, d'Alsace, et des Pais-Bas, fait en 1721, 1722, & 1723

La Haye, Pierre Gosse, Pierre de Hondt, 1724. In-12 de xx-(2)-412 pp. ; veau fauve, dos à nerfs orné, pièce de titre de maroquin rouge, coupes filetées, tranches rouges (reliure de 'époque).

Première édition, illustrée d'une vignette de Bernard Picart sur le titre. Ouvrage rédigé sous forme de lettres dans lesquelles l'auteur relate son voyage, pendant environ une année, en Grèce, en Égypte et en Palestine, ainsi que son trajet de retour par la Suisse, l'Alsace et les Pays-Bas. Bon exemplaire. Petite mouillure claire en marge de plusieurs feuillets. Blackmer, 1474. — Gay, 97. — Hage Chahine, 4275.

SANTO-DOMINGO (capitaine).

Exposé de la conduite de M. Santo-Domingo, commandant le vaisseau le Léopard, en station à Saint-Domingue.

Paris, Imprimerie de Quillau, 1791. In-8 de 16 pp.; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin bordeaux au dos avec le titre en long (reliure moderne).

Récit en forme de justification du capitaine en second du Léopard, en mouillage à Port-au-Prince en juillet 1790. Nommé capitaine par l'équipage (car son titulaire était à terre et refusait de remonter à bord), et il embarqua, après une escale à Saint-Marc, les membres de l'Assemblée Générale (nouveau nom de l'Assemblée Coloniale) et les mena en France. [Joint, du même:] - Conduite de M. de Santo-Domingo, lue par lui-même à l'Assemblée Nationale, le 7 octobre 1790. Paris, Didot fils aîné, 1790. In-8 de 8 pp.; cartonnage de papier marbé à la bradel, pièce de titre de maroquin citron au dos avec le titre en long (reliure moderne). Bons exemplaires. Correction manuscrite de l'époque page 5 du premier texte. Max Bissainthe, 5714, 7916, 7917. — Sabin, 76875 & 76874.

SAVARY (Claude-Étienne).

Lettres sur l'Egypte, où l'on offre le parallèle des mœurs anciennes & modernes de ses habitans, où l'on décrit l'état, le commerce, l'agriculture, le gouvernement, l'ancienne religion du pays, & la descente de S. Louis à Damiette, tirée de Joinville & des auteurs arabes.

Paris, Onfroi, 1786. 3 volumes in-8 de xij-396 pp. — (2) ff., 304 pp. — (2) ff., 304 pp.; veau fauve, dos lisses ornés, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge, coupes ornées, tranches rouges (reliure de l'époque).

Deuxième édition, illustrée de 4 planches gravées dépliantes (plan d'Alexandrie, intérieur de la grande pyramide, carte du delta du Nil, carte de l'Égypte). Savary se rendit en Egypte en 1776 et séjourna successivement à Alexandrie, à Rosette et au Caire. Les deux premiers volumes constituent la relation de son voyage, sous forme de lettres envoyées à son ami Lemonnier. Le dernier est consacré à l'étude de la religion et de la mythologie d'après les textes arabes. Bel exemplaire. Blackmer, 1492. — Hage Chahine, 4368.

SAYF IBN DI YAZAN.

Sultan Saif-Zuliazan. Traduit de l'arabe par Ali Bey.

Constantinople, J.J. Wick, 1847. In-4 de (2) ff., 366-(2) pp. ; demi-basane fauve, dos lisse orné doré et à froid (reliure de l'époque).

Très rare impression de Contantinople. Elle est illustrée de 5 planches lithographiées. Adaptation en français du célèbre roman de Saif Ibn Di Yazan traduit par Ali Bey. De son vrai nom Domingo Badia y Leblich, Ali Bey voyagea en Afrique et en Arabie en se faisant passer pour un musulman. Revenu en Espagne, il prit le parti de Napoléon qui avait envahi ce pays et dut se réfugier en France après le retour sur le trône du roi Ferdinand VII. Bon exemplaire, à grandes marges. Rares rousseurs, titre remonté.

SCHRANZ (Joseph).

Vue du Bosphore prise d'Asie.

Vers 1860. Aquarelle sur papier (45 x 22,5 cm), signée en bas à gauche.

Magnifique vue du Bosphore avec en fond la ville de Cosntantinople, réalisée par l'artiste Joseph Schranz. Ce dernier s'installa à Constantinople en 1832 et devint célèbre pour ses dessins de costumes et ses panoramas des environs de la ville. Bel état de conservation.

SCHŒLCHER (Victor).

L'Égypte en 1845.

Paris, Pagnerre, 1846. In-8 de (2) ff., 366 pp.; broché, couverture beige imprimée.

Première édition. Dans le cadre de sa lutte contre l'esclavage, Victor Schoelcher entreprit un voyage en Orient en novembre 1841 avec pour "désir d'étudier l'esclavage musulman pour le comparer à l'esclavage chrétien; l'espérance de contempler en Égypte un spectacle unique dans l'histoire, celui d'un peuple régénéré par son maître". Son voyage le mènera jusqu'à Thèbes en Haute-Égypte, et à son retour, il dressa un portrait sans concession de l'Égypte sous Méhémet-Ali, sur la misère des fellahs et sur l'esclavage en Orient. Bon exemplaire conservé dans sa brochure d'origine. Couvertures légèrement écornées, rousseurs éparses. Gay, 1623. — Ibrahim-Hilmy, II, 221.

SESTINI (Domenico).

Voyage dans la Grèce asiatique, à la péninsule de Cyzique, à Brusse et à Nicée; avec des détails sur l'histoire naturelle de ces contrées.

Paris, Leroy, 1789. In-8 de (2) ff., viij-252 pp.; cartonnage de papier marbré, pièce de titre, tranches rouges (reliure moderne).

Première édition française, traduite de l'italien par Jean-Claude Pingeron. L'auteur séjourna à Constantinople pour s'occuper de l'éducation des enfants du comte Ludolfi, ambassadeur du roi de naples. Son ouvrage, rédigé sous formes de lettres, contient des observations sur les environs de Constantinople, la description de plusieurs villes qu'il visita, et des détails sur les antiquités de la péninsule de Cysique et sur les ruines des villes de Brusse et de Nicée. Bon exemplaire. Atabey, 1125. — Blackmer, 1529. — Boucher de La Richarderie, II, 139. — Weber, II, 587.

SHARP (Granville).

An Appendix to The Representation, (Printed in the Year 1769) of The Injustice and Dangerous Tendency of Tolerating Slavery, or of Admitting the least Claim of Private Property in the Persons of Men in England.

London, Benjamin White, 1772. In-8 de 28 pp.; broché.

L'auteur imprima ce texte alors qu'il défendait James Somerset, jeune esclave américain baptisé ayant fuit son maitre anglais et réclamant la liberté. Le président de la Cour Royale, Lord Mansfield, rendit un arrêt resté célèbre et qui fit jurisprudence, disant qu'en l'absence de loi autorisant l'esclavage sur le sol anglais, le fugitif ne pouvait être remis à son maître. Bon exemplaire. Note manuscrite de l'époque sur le titre. Feuillets écornés, petites piqûres.

SOLIS Y RIBADENEYRA (Antonio de).

Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne, par Fernand Cortez.

Paris, veuve Claude Barbin, 1704. 2 volumes in-12 de (18) ff., 412-(20) pp. — (6) ff., 380-(15) pp.; veau moucheté, dos à nerfs ornés, pièce de titre de maroquin rouge, armes au centre des plats, coupes ornées,, tranches mouchetées (reliure de l'époque).

Ouvrage traduit de l'espagnol par Samuel Broë, seigneur de Citry de la Guette. Il est illustré de 2 cartes gravées (carte du Mexique, environs du lac de Mexique), et de 12 planches gravées dont 10 dépliantes (Rio de Canoas, port St Jacques à Cuba, Mexico, grand temple de Mexico, danses, scènes de batailles, panorama de Mexico, bataille de la vallée d'Ottumba). En plus de l'histoire de la conquête de ce pays par Cortez, l'ouvrage comporte également de nombreux renseignements économiques sur la population et sur les accroissements de la colonie du Mexique. Bel exemplaire aux armes de la famille Fauconnet de Vildé. Sabin, 86477.

SPARRMAN (Anders).

Voyage au cap de Bonne-Espérance, et autour du monde avec le capitaine Cook, et principalement dans le pays des Hottentots et des Caffres.

Paris, Buisson, 1787. 3 volumes in-8 de xxxij-389-(1) pp. — (2) ff., 366-(1) pp. — (2) ff., 366-(5) pp..; veau marbré, dos lisses ornés de fers représentant des navires, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge, roulette encadrant les plats, coupes ornées, tranches jaunes mouchetées (reliure de l'époque de P. Meslant).

Première édition in-8, parue en même temps que l'original in-4, et traduite par Le Tourneur. Elle est illustrée d'une planche double en frontispice du premier volume, d'une carte dépliante (cap de Bonne-Espérance), et de 15 planches gravées dépliantes. Naturaliste suédois, Sparrman rencontra, au Cap de Bonne-Espérance, le Capitaine Cook qui lui proposa de l'accompagner en tant que botaniste de son expédition autour du monde. Il parcourut notamment l'Océanie de la Nouvelle-Zélande à Tahiti et retourna u Cap en 1775, où il entreprit un voyage à l'intérieur des terres jusqu'alors peu connues. Bel exemplaire. Habiles restaurations, petite tache brune dans les pages de la préface. Boucher de La Richarderie, IV, 234. — Brunet, V, 474. — Gay, 3125. — Mendelssohn, II, 414 (pour l'édition anglaise). — Pritzel, 9784.

STANISLAS (Frère).

Principaux oiseaux de l’Australie dessinés sur nature par frère Stanislas, pensionnat des Frères Maristes.

Sydney, vers 1900. In-folio, demi-chagrin rouge, dos à nerfs orné, titre en lettres dorées sur le premier plat (reliure de l'époque).

Exemplaire unique avec titre manuscrit et 9 gouaches originales montées sur carton et légendées. Ouvrage exceptionnel figurant les plus beaux oiseaux de l'Australie, réalisé par le frère mariste Stanislas. Passereaux, martins-pêcheurs et perruches sont représentés dans leur environnement naturel. Témoignage exceptionnel sur l'ornithologie en Australie au début du XXe siècle, l'ouvrage reçut la médaille d'or à l'Exposition Universelle de 1900. Fondée en 1817 par un prêtre français, St Marcellin Champagnat, les Frères Maristes sont une congrégation laïque masculine de droit pontifical qui se consacre à l'éducation de la jeunesse. Leur mission était de faire connaître et aimer Jésus-Christ, au travers de l'éducation et de la formation des enfants, essentiellement dans les écoles. En 1872 quatre frères arrivant d'Europe, fondèrent la première communauté australienne. Ils connurent très rapidement le succès, et à l'exception de la Tasmanie, ils ont été actifs dans toute l'Australie. Tampon sur la page de titre : "Exposition Universelle Paris-1900, Union des Frères Enseignants, Médaille d’Or." Salissures à la reliure, mouillure sur le second plat. Rousseurs.

TARBÉ (Charles).

Discours sur l'état actuel de la colonie de Saint-Domingue.

Paris, Imprimerie Nationale, prairial an V [1797]. In-8 de 18 pp.; cartonnage de papier marbré, pièce de titre de maroquin rouge (reliure moderne).

Cinq ans après un Rapport sur les troubles de Saint-Domingue, fait à l'Assemblée Nationale, au nom du Comité Colonial, Charles Tarbé, désormais député de l'Yonne au Conseil des Cinq-Cent, prononça un nouveau discours lors de la séance du 30 mai 1797, dans lequel il demandait le rappel des agents du Directoire, Sonthonax et Raimond, et l'annulation de toutes les décisions qu'ils avaient prises. Bon exemplaire. Max Bissainthe, 8093. — Inconnu de Sabin et de Monglond.

TAUVEL (Séraphin-Isidore, dit le P. Philibert).

Vie du père Damien, l'apôtre des lépreux de Molokai, de la congrégation des Sacré-Cœurs (Picpus).

Bruges, Desclée de Brouwer et Cie, 1890. In-8 de viij-215-(1) pp.; demi-basane marine, dos lisse orné de filets, tranches mouchetées (reliure de l'époque).

Première édition, illustrée du portrait du père Damiens, de 17 illustrations dans le texte dont 1 carte, et d'un fac-similé de lettre sur double page. Le père Damien (1840-1889), né Jozef de Veuster, était un prêtre belge, membre de la Congrégation des Sacré-Cœurs de Jésus et de Marie, dite de Picpus. En 1863, encore séminariste, il partit pour les îles Hawaï, et fut ordonné prètre à Honolulu. Après plusieurs poste dans les îles du Pacifique, il se porta volontaire pour servir sur l'île de Molokai, où les lépreux (qui était alors incurables) étaient déportés pour limiter la propagation de la maladie. Il mourut lui-même de la lèpre et fut canonisé en 2009. Bon exemplaire. Coiffes légèrement frottées.

THIERRY (Charles, baron de).

Pièce autographe signée.

Vers 1850. Etiquette in-64 oblong (4,8 x 7,8 cm) de 1 p. sur papier fort, montée sur une feuille comportant des annotations.

Neveu de Thierry de Ville-d'Avray, intendant du garde-meuble de la Couronne, le baron de Thierry (1794-1864) commença une carrière diplomatique, puis acheta, en 1821, de vastes terrains situés dans l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande, à proximité de la baie des Iles et de la rivière Hokianga. Il proposa alors la création d'une colonie et prit le titre de "chef souverain de la Nouvelle-Zélande". Arrivé dans l'île en 1837, il ne fut pas reconnu par les chefs Maoris, ni par les autorités britanniques ou françaises. Après l'annexion de la Nouvelle-Zélande par la Grande-Bretagne en 1840, il dut renoncer à ses prétentions. La présente étiquette, authentifiée par un collectionneur d'autographes du XIXe siècle qui la monta sur papier vergé et ajouta une notice biographique ainsi que la description des armoiries de Thierry, contient le texte suivant : "Verre volcanique dont se servaient anciennement les Néozélandais pour tailler la chère [sic] humaine dans leurs festins anthropophages". Elle servait probablement à désigner, dans une collection d'objets récoltés sur place, le verre volcanique dont les bords devaient être particulièrement tranchants. Curieux document. Numa Broc, Dictionnaire illustré des explorateurs, Océanie, pp. 361-362.

TOMBE (Charles-François).

Voyage aux Indes orientales, pendant les années 1802, 1803, 1804, 1805 et 1806.

Paris, Arthus Bertrand, 1810. 2 volumes de texte in-8 de xv-(1 bl.)-413 pp., (1) f. — (2) ff., 348-(1) pp., (1) f., et un atlas in-4 de (2) ff.; demi-veau havane, dos lisses ornés, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge, non rognés (reliure à l'imitation du XIXe siècle).

Première édition, publiée d'après les notes de l'auteur et annotée par Charles Sonini de Manoncourt. L'atlas comprend 18 planches gravées: 7 cartes ou plans dépliants (dont l'île Maurice, Java, et l'île de la Réunion nommé île Bonaparte), 5 planches de costumes, une planche d'armes, une d'instruments de musique, et 4 vues dépliantes de Batavia et de Kupang. Officier du génie, l'auteur se trouvait à La Réunion en 1803 lors de la reprise de la guerre entre la France et l'Angleterre. Il prit part à l'expédition dirigée par l'amiral Linois pour reprendre les colonies de l'Inde restituées à l'Angleterre lors de la paix d'Amiens. Son ouvrage contient la description du Cap de Bonne-Espérance, de l'île Maurice, de La Réunion, de Java, de Banca et de la ville de Batavia; des observations sur le commerce et les productions de ces pays, ainsi que sur les mœurs et les usages des habitants; la campagne du contre-amiral de Linois dans les mers de l'Inde et à la côte de Sumatra; des remarques sur l'attaque et la défense de Colombo dans l'île de Ceylan, lors de sa reddition aux Anglais; et enfin un Vocabulaire des langues française et malaise. Bon exemplaire. Quelques piqûres. Brunet, VI, 20019. — Mendelssohn, II, 503. — Monglond, VIII, 993-995. — Ryckebusch, 7791.

TRUMBULL (Henry).

History Of The Discovery Of America; of the landing of our forefathers at Plymouth, and of their most remarkable engagements with the Indians in New-Englannd [sic], from their eirst landing in 1620, until the final subjugation of the natives in 1679. To wich is annexed the particulars of almost every important engagement with the savages at the wesward to the present day. Including the defeat of generals Bradock, Harmer, and St. Clair, by the Indians at the westward; the Creek and Seminole war &c.

Boston, George Clark, 1831. In-8 de 256 pp.; demi-chagrin rouge, dos lisse orné de filets (reliure moderne).

Ouvrage illustré de 3 planches gravées sur bois et coloriées dont un grand frontispice dépliant illustrant la défaite de Tecumseh en 1812. Cette histoire des premiers colons en Amérique et des guerres indiennes, très populaire en Amérique, a connu de très nombreuses éditions. Bon exemplaire. Rousseurs, plus prononcées à certains cahiers. Sabin, 97196.

TURGIS (Louis).

L'Amérique - La America.

Paris, L. Turgis, circa 1860. Lithographie originale en couleurs (36,9 x 47,9 cm).

Belle estampe allégorique lithographiée en couleurs par Louis Turgis, illustrant la vie en Amérique du Nord dans la seconde moitié du XIXe siècle, et les relations entre Américains et Amérindiens. La scène montre un propriétaire de plantation en conversation avec trois Amérindiens. Derrière lui se tiennent son épouse et ses enfants. L'entrevue semble se dérouler sereinement, mais l'épouse montre un visage inquiet. Le propriétaire tient un fusil sur l'épaule, ainsi que l'un des Amérindiens. Au second plan, on peut voir des esclaves Noirs exécutant des travaux de récolte. Bon exemplaire. Quelques rousseurs, essentiellement marginales.

TÖNSBERG (Christian).

Udvalgte Norske Nationaldragter.

Christiania [Oslo], Chr. Tönsberg, 1861. Petit in-folio de (1) f., 31 pp. ; demi-chagrin fauve, dos à nerfs muet, étiquette conservée en lettres dorées sur le premier plat (reliure à l'imitation du XIXe siècle).

Ouvrage illustré de 16 planches en chromolithographie (titre et 15 planches de costumes, chacune accompagnée d'un feuillet explicatif), et de 8 pages de musique notée. La légende des planches et le texte sont en norvégien, allemand et anglais. Très rare album montrant les costumes masculins et féminins des différentes provinces de Norvège, la dernière représentant des Lapons. Légères rousseurs. Manque à Colas.

VAUBLANC (Vincent-Marie VIENOT de).

Discours sur l'état de Saint-Domingue et sur la conduite des agens du Directoire.

Paris, Imprimerie Nationale, prairial an V [1797]. In-8 de 48 pp. ; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin orange (reliure moderne).

Discours prononcé devant le Conseil des Cinq-Cents le 29 mai 1797 dans lequel l'auteur, natif de Saint-Domingue où son père était cantonné, demande le rappel des envoyés du Directoire à Saint-Domingue (Sonthonax, Leblanc, Raymond et Giraud) coupables d'abus de pouvoir. Bon exemplaire. Petite galerie de ver dans la marge en fin de volume. Max Bissainthe, 8293. — Inconnu de Monglond. - Sabin, 98682.

VAUX (Roberts).

Mémoire sur la vie d'Antoine Bénezet. Abrégé de l'ouvrage original.

Londres, Vogel, 1824. In-8 de (1) f., iv-(2)-88 pp. ; broché, couverture bleue muette.

Protestant d'origine française devenu Quaker durant son séjour en Angleterre, Antoine Benezet migra avec sa famille en Amérique en 1731. Il y ouvrit la première école publique pour filles à Philadelphie, et s'intéressa à l'instruction des sourds-muets. Il fut surtout connu pour son opposition à l'esclavage et pour son action en faveur de l'instruction des Noirs pour lesquels il créa une école du soir en 1750 puis, en 1770, la Negro School. Bon exemplaire. Ex-libris manuscrit du pasteur Emilien Frossard (1802-1881), dessinateur et fondateur de la société Ramond pour l'étude scientifique des Pyrénées. Dos et partie du premier plat passé, petites déchirures au dos. Sabin, 98703.

VERHOOST (Edgar).

Voyage aux Antilles. Lettres intimes.

Bruxelles, vers 1900. Manuscrit. 3 volumes in-8 (21 x 13,8 cm); percaline brune, pièces de titre et de tomaison de basane brune, titre doré sur le plat supérieur, tranches rouges (reliure de l'époque).

1) 601 pp., 2 cartes h.t. imprimées et coloriées, 1 plan manuscrit h.t., 5 photographies volantes. - 2) 547 pp., 3 cartes h.t. imprimées, coloriées et entoilées, 8 photographies montées sur des feuillets paginés 577 à 591. - 3) 524 pp., 1 plan manuscrit h.t., colorié et entoilé, 7 photographies montées sur des feuillets paginés 547 à 552. Relation d'un voyage aux Antilles effectué par un ingénieur belge en 1888-1889. Le premier volume couvre la période du 4 octobre au 24 novembre 1888; il se rapporte à la traversée et au premier séjour à la Martinique. Le second, qui s'étend du 25 novembre 1888 au 5 janvier 1889, relate les voyages à Sainte-Lucie, la Barbade, Tobago, Trinidad, le retour à la Martinique, la Guadeloupe, à nouveau la Martinique, puis Antigua et les îles Vierges (Saint-Thomas). Le troisième, du 6 janvier au 1er mars 1889, se rapporte à Porto-Rico, Cuba (La Havane), à nouveau Saint-Thomas et la Martinique, puis la traversée jusqu'au Havre. Rédigé sous forme de lettres adressées à sa femme, le manuscrit, très dense, est d'une présentation soignée et le texte d'une écriture régulière. Les années ne sont pas indiquées mais certains faits relatés permettent de situer le voyage en 1888-1889; la rédaction a été faite ultérieurement, une note faisant allusion à l'éruption de la Montagne Pelée à la Martinique en mai 1902 (t. 1, p. 247). L'illustration comprend 5 cartes imprimées et coloriées (routes maritimes, mer des Caraïbes, Martinique, Guadeloupe, Trinidad), 2 plans manuscrits (Saint-Pierre de la Martinique, La Havane) et 20 photographies non signées, mais réalisées par l'auteur. Les photographies du premier volume, non montées, ne comportent pas de légende; certaines semblent toutefois se rapporter à Saint-Pierre de la Martinique : grande rue du Mouillage (à rapprocher d'une vue similaire figurant dans l'Album martiniquais de Hartmann), port, théâtre; deux autres clichés montrent une large avenue bordée d'arbres et une jeune femme posant devant un décor exotique. Celles du second volume contiennent 4 vues de Port of Spain (Trinidad) : Brunswick square (palais du gouverneur, cathédrale), procession de coolies (fête religieuse du Moharrum), ravine cacaoyère, forêt de bambous, plus 4 vues de Saint-Thomas (îles Vierges) : maisons, temple luthérien, savane à l'extrémité de la ville, entrée triomphale du prince héritier de Danemark. Les 7 photographies du dernier volume ont été prises à La Havane (Cuba) : fort d'El Morro, Alameda de Paulo, Paradero de Villanueva, Castillo de la Chorrera, statue d'Isabelle II au Parc central, Alameda de Isabel la Catolica, monument de l'Indienne. Le voyageur ne donne pas de précisions sur l'objectif de son voyage; il indique seulement que "des affaires importantes" ont motivé son départ (t. 1, p. 10). Parti de Bruxelles, il arrive à Paris le 4 octobre 1888, prend le train pour Nantes, puis Saint-Nazaire où il embarque le 6 sur la Ville de Saint-Nazaire. Son journal maritime contient un grand nombre de détails sur la traversée : contacts avec les passagers, distractions à bord, caractéristiques du navire, conditions météorologiques, etc. L'arrivée à Saint-Pierre (Martinique) a lieu le 21 octobre : Verhoost visite la ville, le jardin des plantes ainsi que les environs, en particulier l'habitation Périnelle située sur les contreforts de la Montagne Pelée (pp. 279-282). Il est aussi reçu dans un club très fermé, réservé aux principaux habitants et négociants de la colonie. Son récit donne des détails sur certains événements comme le raz-de-marée du 4 septembre. Il contient aussi la liste des photographies faites à Saint-Pierre (pp. 427-432). En novembre, il se rend Fort-de-France puis à La Rivière-Salée où il visite l'exploitation du célèbre agriculteur, industriel et propriétaire terrien Octave Hayot (1843-1892), à l'origine de l'industrialisation de la production de sucre dans l'île. A cette occasion, Hayot lui remet un exemplaire de son livre intitulé "Matériaux pour l'histoire de la Martinique agricole"; une note indique qu'il mourut quatre ans plus tard (p. 556). Verhoost établit ensuite une liste de photographies prises à Fort-de-France (pp. 585-588) et prépare la suite de son voyage vers les Antilles anglaises. Le 25 novembre 1888, il est à Sainte-Lucie et visite Castries, divisée en une partie européenne et une partie indigène dont il remarque l'extrême pauvreté. Le lendemain, il arrive en rade de Bridgetown, à La Barbade; il visite la ville et décrit les costumes des habitants. Après un bref passage à Tobago, il arrive à Trinidad le 29 où il visite Port d'Espagne (Port of Spain), San Fernando puis Arima. Muni d'une lettre de recommandation établie par un colon de la Martinique le présentant comme "ingénieur belge en mission aux Antilles" (t. 2, p. 122), il se rend chez un Français établi à Trinidad, M. de Verneuil, qui lui fait visiter la région. Le voyageur décrit la faune, les oiseaux, les serpents, la flore, les fruits, l'arbre à pain, etc., puis il donne une liste de photographies prises à Sainte-Lucie, La Barbade et Trinidad (pp. 154-159). De retour à la Martinique le 9 décembre, il part le lendemain pour la Guadeloupe et arrive à Pointe-à-Pitre le 11. Il décrit la ville, dont il remarque la malpropreté et l'insalubrité, puis il visite le musée Schoelcher et le musée d'histoire naturelle. Il évoque aussi les habitants, leurs costumes ainsi que les ressources agricoles de l'île. Le 18, il se rend à la Basse-Terre et relate, le lendemain, une ascension au sommet de la Soufrière (pp. 321-336). Il revient ensuite à la Martinique, qu'il quitte le 31 décembre. Le 1er janvier 1889, il arrive en rade de St John of Antigua. Le 3, il débarque à Saint-Thomas, dans les îles Vierges, situées à l'est de Porto-Rico et qui appartenaient à l'époque au Danemark. Reçu par les Pères Rédemptoristes, il signale la présence d'une colonie flamande, puis établit une nouvelle liste de photographies qu'il envoie à sa femme (pp. 532-534). Il quitte Saint-Thomas le 5 janvier. A Porto-Rico, où il arrive le 7 janvier, il effectue une course rapide à travers la ville puis reprend la mer pour débarquer le 10 à La Havane où il reste jusqu'au 22 janvier. Il visite la ville : maisons, monuments, établissements publics, cafés, théâtres…, décrit l'animation dans les rues et assiste à un combat de taureaux. Il se rend à Matanzas, visite les grottes de Bellamare et autres curiosités de l'île. De retour à La Havane, il visite les régions de l'ouest en traversant d'immenses champs de canne à sucre, de maïs, d'igname et de tabac. Il constate que l'esclavage est toujours en vigueur à Cuba, alors qu'il a été aboli à Porto-Rico, et s'étend longuement sur ce problème (t. 3, pp. 157-163). Le 20 janvier, il établit une cinquième et dernière liste de photographies (pp. 238-240). Le 26, il est de retour à Saint-Thomas, puis à Saint-Pierre (Martinique) le 6 février; le 10, il monte à bord du Lafayette qui arrive au Havre le 1er mars 1889. La fin du manuscrit contient le journal de bord du voyage de retour. Par la suite, l'auteur effectua un voyage en Norvège en mai-juin 1905 (publié sous le titre Quatre semaines en Norvège, Bruxelles, Société belge de Librairie, 1910, in-8), puis un voyage en Orient de décembre 1905 à février 1906 (resté inédit). Il était peut-être apparenté à la maison Verhoost Frères de Courtrai, spécialisée dans la fabrication de toiles et qui participa à l'Exposition universelle de Liège en 1905. Manuscrit inédit, très riche en observations sur les pays visités.

VERNET (Claude-Joseph).

Collection des vues des ports de mer en France, peint pour Louis XV, par J. Vernet, et gravées par J. P. Le Bas.

Paris, J. P. Le Bas, vers 1780. Grand in-folio; demi-veau marbré, dos lisse orné en long, pièce de titre en maroquin rouge sur le premier plat (reliure de l'époque).

Rare album, comprenant un titre imprimé, la liste des planches, et 16 planches gravées par Charles-Nicolas Cochin et Jacques-Philippe Le Bas: 1. Le port neuf ou l'arsenal de Toulon. 1760. 2.L'intérieur du port de Marseille. 1760. 3.La Madrague ou la pêche au thon vue du golfe de Bandol. 1760. 4. L'entrée du port de Marseille. 1760. 5. Le port vieux de Toulon. 1762. 6. La ville et la rade de Toulon. 1762. 7. Le port d'Antibes en Provence. 1762. 8. Le port de Cette en Languedoc. 1762. 9. Vue de la ville et du port de Bordeaux prise du côté des Salinières. 1764. 10. Vue de la ville et du port de Bordeaux prise du câteau Trompette. 1764. 11. Vue de la ville et du port de Bayonne prise à mi-côte sur le glacis de la citadelle. 1764 12. Vue de la ville et du port de Bayonne prise de l'allée Bouflers près la porte de Mousserole. 1764. 13. Le port de Rochefort. 1767. 14. Le port de La Rochelle. 1767. 15. Vue du port de Dieppe. 1778. 16. Le port et la ville du Havre. 1776. Les quinze premières planches furent gravées d'après les 15 tableaux de Joseph Vernet, peints sur place entre 1753 et 1765 et fruit d'une commande royale. Le premier plan est occupé par une représentation des activités spécifiques à la région, faisant de chaque tableau un témoignage de la vie des ports français au milieu du XVIIIe siècle. La dernière planche fut gravée d'après le tableau de Jean-François Hue, élève de Vernet, et qui fut chargé de continuer la série. Les gravures furent vendues à la pièce, ou réunies en recueil, avec les planches numérotées, un titre et la liste des planche. Le nombre de planches augmentant au fur et à mesure de leur réalisation, chacun des deux graveurs vendaient ces recueils pour son propre compte, avec un titre légèrement différent. La table de notre exemplaire comprenait initialement 14 titres, à laquelle fut ajouté un papillon portant le titre des deux dernières gravures du recueil. Il est devenu extrêmement rare de trouver un recueil tel que paru à l'époque. Polak, 9413. — Jombert (Charles-Antoine). Catalogue de l'œuvre de Ch. Nic. Cochin, 1770, page 96.

VILLENEUVE-BARGEMONT (Louis-François de).

Monumens des Grands-Maîtres de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, ou vues des tombeaux élevés à Jérusalem, à Ptolémaïs, à Rhodes, à Malte, etc.

Paris, J.-J. Blaise, 1829. 2 volumes in-8 de (2) ff., xx-317-(1) pp. — (2) ff., 467 pp. ; demi-veau cerise, dos lisses filétés or, tranches mouchetées (reliure de l'époque).

Première édition de cet ouvrage peu commun. L'illustration se compose de 2 titres-frontispices, et de 81 planches lithographiées par Mlle Formentin et Mr Villain (65 planches représentant les tombeaux des grand maîtres de l'ordre et 16 planches de vues et monuments). "Ouvrage remarquable par les gravures et vignettes dont il est enrichi" (Brunet). Reconstituant les sépultures des grand-maîtres de l'ordre, l'auteur évoque aussi leurs exploits, selon le goût romantique de l'époque. Bon exemplaire. Quelques rousseurs. Brunet, V, 124. — Hage Chahine, 5043.

VINCENDON-DUMOULIN (Adrien-Clément — DESGRAZ (César Louis François).

Iles Marquises ou Nouka-Hiva. Histoire, géographie, mœurs et considérations générales.

Paris, Arthus Bertrand, 1843. In-8 de viij-362-(1)-38-(2) pp.; demi-veau bleu, dos lisses richement orné, tranches mouchetées (reliure de l'époque).

Première édition, illustrée de 4 cartes dont 2 dépliantes : carte des îles Hiva-Oa, Taouata et Motane, carte des îles Marquises, carte de l'île Nouka-Hiva. L'hydrographe Adrien Vincendon-Dumoulin, et le secrétaire, César Desgraz, prirent part à l'expédition autour du monde de Dumont d'Urville sur l'Astrolabe. Ils contribuèrent ainsi à la rédaction du monumental Voyage au Pôle Sud et dans l'Océanie, de 1841 à 1847. Leur ouvrage sur les îles Marquises, qui réunit "dans un même ouvrage les documents recueillis par les navigateurs de toutes les nations qui ont visité ces terre lointaines", fut publié un an après la prise de possession de l'archipel par Du Petit-Thouars. On trouve relié à la suite, le rarissime prospectus pour la souscription du "Voyages de la commission scientifique du Nord", sous la direction de Paul Gaimard. Bon exemplaire dans une élégante reliure de l'époque. Quelques rousseurs. O'Reilly, Tahiti, 6269.

VOLTAIRE (François-Marie Arouet de).

Fragments sur l'Inde, et sur le général Lalli.

Lausanne, 1773. In-8 de (2) ff., 162 pp.; veau granité, dos lisse orné, pièce de titre verte, coupes ornées, tranches marbrées (reliure de l'époque).

Édition publiée la même année que l'originale. Le général Thomas-Arthur de Lally-Tollendal, gouverneur général de l'Inde française, fut condamné à mort puis exécuté, en 1766, car rendu responsable de la perte des établissements français en Inde durant la guerre de Sept Ans. Cette exécution produisit une grande indignation en France et en Europe, et Voltaire, alors âgé de 79 ans, publia ce mémoire. Il y dénonce le jugement de haute trahison, et, en parti grâce à son soutien, le fils du général obtiendra une révision du procès, et la cassation du jugement de haute trahison, mais pas la réhabilitation complète de son père. Bel exemplaire. Habiles restaurations. Bengesco, Bibliographie des œuvres de Voltaire, 1828.

VRÉTO (Marino Papadopoulo).

Athènes moderne. Album contenant les vues des principaux monuments modernes de la capitale de la Grèce, accompagnées d'une description dédié à sa Majesté la reine de Grèce Amélie.

Paris, C. Reinwald, 1861. In-folio de 12-(2) pp.; demi-percaline bleue, titre imprimé sur le premier plat, dos lisse muet (reliure de l'éditeur).

Rare album de 12 planches lithographiées à fond teinté montrant des vues des principaux monuments modernes d'Athènes (le Pirée, vue de l'Athènes moderne, le château royal, le jardin royal, la cathédrale, l'université, l'observatoire, l'église Saint Nicodème, l'asile des orphelins, l'école supérieure pour filles, l'hôpital, et la ferme de la reine). En 1834, lorsqu'elle fut proclamée capitale du nouveau royaume de Grèce, Athènes ne comptait que très peu d'habitants et était en partie détruite par les combats de la guerre d'indépendance. D'importants travaux furent menés et une nouvelle ville fut construite à côté de la cité antique, dotée de tous les bâtiments nécessaires à une capitale. Le texte de présentation fut rédigé par Marino Papadopoulo Vréto, écrivain et journaliste grec, qui sera nommé, en 1870, consul général à Marseille où se trouvait une importante communauté grecque. L'ouvrage est dédicacé à la reine Amélie, ou Amalia d'Oldenbourg, épouse du roi Othon Ier, qui fut à l'origine de la création du jardin botanique d'Athènes. Texte imprimé sur deux colonnes avec le texte grec et la traduction française. Feuillet de table des gravures et de la liste des souscripteurs. Bon exemplaire conservé dans son cartonnage d'origine. Traces d'humidité sur le premier plat, coins usés. Weber, I, 1179. — Pas dans Blackmer.

WYSE (Lucien).

Le canal de Panama. L'isthme américain. Exploration; comparaison des tracés étudiés. Négociations; état des travaux. [Relié avec :] Canal interocéanique de Panama. Mission de 1890-91 en Colombie. Rapport général.

Paris, Hachette et Cie, Librairie Achille Heymann, 1886-1891. Grand in-8 de (2) ff. 399 pp., (2) ff., (2) ff., 154 pp. ; demi-chagrin rouge à coins, dos à nerfs orné de caissons, tête dorée, non rogné (reliure de l'époque).

Première édition, illustrée du portrait de l'auteur, de 2 cartes dépliantes en couleurs, d'un tableau dépliant, et de 90 illustrations gravées sur bois dans le texte, et d'une grande carte dépliante pour le second texte. Ingénieur et géographe, l'auteur fut chargé de diriger l'équipe d'ingénieurs qui avait prospecté et étudié plusieurs projets de percement de l'isthme de Panama. Il signa le traité de concession avec la Colombie puis fut chargé de superviser l'éxécution du canal. Le premier ouvrage retrace touts ses étapes avec une nombreuse documentation et iconographie. Mais, en 1889, la première société de Panama fit faillite, et le liquidateur le chargea d'une nouvelle mission d'étude pour savoir s'il était possible de reprendre la construction. C'est l'objet du second ouvrage. Bel exemplaire. Envoi autographe signé de l'auteur à J. Chaffanjon daté de 1891, en "souvenir de notre rencontre à Bogota". Il doit s'agir de Jean Chaffanjon, un explorateur qui mena trois missions dans le bassin de l'Orénoque entre 1884 et 1890. Ex-libris gravé armorié de l'auteur au nom de Lucien Napoléon-Bonaparte-Wyse. Il est en effet le fils de Lætitia Bonaparte, nièce de Napoléon I.

YVAN (Melchior-Honoré).

La Chine et la presqu'île malaise. Relation d'un voyage accompli en 1843, 1844, 1845 et 1846.

Paris, Boulé, 1850. In-8 de 158 pp.; demi-chagrin bleu, dos à nerfs orné, non rogné (reliure du XXe siècle).

Première édition, peu commune, de la première publication du docteur Melchior Yvan. Ce dernier fit parti de la mission de Chine dirigée par le diplomate Théodore de Lagrenée qui conclut le premier traité commercial franco-chinois en 1844. Malgré son titre, cet ouvrage ne couvre que l'itinéraire entre la France et l'île de la Réunion. L'auteur y relate son voyage à bord de la Sirène, et les escales à Teneriffe, Rio de Janeiro et au Brésil (pages 39 à 90), au Cap (91 à 119), et à la Réunion (119 à la fin). Mais ce texte déplut aux colons car l'auteur portait un regard lucide sur leur île, et plus particulièrement sur les conditions faites aux esclaves. La relation complète du voyage ne fut publiée qu'en 1853 à Bruxelles sous le titre Voyages et Récits, et en 1855 chez Hachette sous le titre De France en Chine. Bon exemplaire. Quelques piqûres. Borbas de Moraes, 948. — Cordier, BS, 2118. — Ryckebusch, 8133.

ZEILLER (Mathias).

Topographiæ Galliæ.

Francfort, Gaspard Merian, 1655-1661. 13 parties en 2 volumes in-folio de 36 pp., (4) ff., pp.37-97, (3) ff. - (2) ff., 35 pp., (1) f. - (2) ff., 38 pp., (2) ff. — (2) ff., 25 pp., (1) f. - 24 pp., (1) f. - 26 pp., (2) ff. - 71 pp., (2) ff. - 30 pp., (2) ff., pp.31-47, (1) f. - 28 pp. - 58 pp., (3) ff. - 80 pp., (2) ff. - 39 pp., (1) f. - 37 pp., (1) f. ; vélin ivoire, titre et tomaison frappés or sur les dos, tranches bleues (reliure de l'époque).

Edition originale, en allemand, qui fut aussi publiée en latin et en hollandais. Elle est illustrée de 8 titres gravés, d'un frontispice allégorique, de 18 cartes à double-page et de 308 planches gravées, certaines comportant plusieurs vues. La Topographie de Zeiller constitue la plus importante somme topographique de la France au XVIIe siècle. Elle contient notamment 4 plans de Paris en 1620 et 1654, les cartes furent tirées de l'atlas de Mercator et les vues furent gravées d'après des planches de Silvestre et de Marot. Bel exemplaire bien conservé dans son vélin de l'époque. Quelques rousseurs et quelques feuillets uniformément brunis.

ZELLER (Hanna).

Fleurs de la Palestine.

Bâle, C. F. Spittler, 1875. In-8; percaline verte, décor noir et or sur le premier plat, dos lisse orné, plats biseautés (reliure de l'éditeur).

Première édition, illustrée de 54 planches de fleurs en chromolithographie. Fille de l'évêque de Jérusalem Samuel Gobat, fondateur de la première école chrétienne de cette ville, et épouse du missionnaire suisse John Zeller, Hanna Zeller réalisa les aquarelles reproduites ici lors de son séjour en Palestine. Bel exemplaire; très rares piqûres.