3 résultats

BRAUN (Georg) & HOGENBERG (Frans).

[JÉRUSALEM] Hierosolyma clarissima totius Orientis civitas Judeæ metropolis.

[Cologne, 1572]. 338 x 485 mm.

Estampe figurant deux plans de la ville de Jérusalem ancienne au temps de Jésus-Christ, et moderne. En bas à droite, une vignette montre Moïse recevant les Tables de la Loi. La vue est issue de la première partie du Civitates Orbis Terrarum, tout premier atlas de vues de villes publié en six parties à partir de 1572. Cette oeuvre monumentale qui renferme plus de 500 plans et vues de villes du monde entier, est considérée à ce jour comme la plus ambitieuse et la plus réussie de toute l'histoire de la cartographie. Le texte imprimé au dos de chaque planche fut compilé par Braun, alors chanoine de la cathédrale de Cologne, et les vues furent gravées par Hogenberg. Texte latin au verso. Taches d'encre rouge dans la marge supérieure. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Laor, 1039 ; Koeman, 1961 (état 2).

JANSSON (Johannes) & HORNIUS (Georgius).

[Carte de la Terre Sainte].

[Amsterdam, 1657-1658]. En six feuilles non jointes, pouvant former une carte de 0,86 x 1,80 m.

L'une des plus belles cartes de la Terre Sainte au XVIIe siècle, issue de l'édition française du Théâtre du Monde de Jansson, et attribuée également à Georgius Hornius, historien allemand qui en a composé le grand texte descriptif se trouvant au verso. Cette très rare carte murale, figurant les territoires des douze tribus d'Israël, est orientée à l'est (le nord placé au bas de la carte) et couvre le Liban, Israël et la Palestine. Elle s'étend du nord au sud entre Sidon au Liban et Rafah en Palestine, à la frontière égyptienne. A l'ouest, elle va au-delà des frontières avec la Syrie et la Jordanie. Plus grande que la carte d'Adrichom de 1590 dont elle est dérivée, la carte de Jansson est aussi plus riche en éléments décoratifs et abondamment illustrée de personnages et scènes de la Bible : les cités en feu de Sodome et Gomorrhe, Adama et Zeboim sur la Mer Morte, en Méditerranée le prophète Jonas sur le point d'être avalé par une baleine, Moïse regardant au-delà du Jourdain, les Hébreux parvenant à la terre "où ruissellent lait et miel", Saint-Georges terrassant le dragon, les villes de Tyre et de Nazareth, le tabernacle ou tente d'Abraham, la mer de Galilée ou lac de Tibériade montrant des scènes de la vie de Jésus marchant sur l'eau ou prêchant à bord d'une barque. Chaque lieu ou scène porte un numéro dont l'explication est donnée au dos de la carte. De nombreuses routes relient les villes principales, les montagnes et les forêts sont dessinées. Dans le coin supérieur gauche de la première feuille figure une carte du voyage d'abraham, et dans le coin supérieur droit de la troisième feuille une carte montrant la route de l'exode des Hébreux hors d'Egypte. La carte n'a pas de titre général. Chaque feuille représente un territoire et comporte un titre donnant le nom des tribus auxquelles il appartient. Texte français au verso. Partie haute ou basse des marges gauche et droite refaite. Koeman, 8150:1D/1 à 6 ; Laor, 343-349.

SEUTTER (Matthaeus).

Regio Canaan seu Terra Promissionis, postea Judaea vel Palaestina nominata, hodie Terra Sancta vocata.

Augsbourg, circa 1750. 499 x 576 mm.

Très belle carte figurant la Terre Sainte divisée en douze tribus. Elle est ornée d'un magnifique cartouche de titre animé d'une scène de miracle du Christ faisant sortir un démon de la bouche d'un malade. Au-dessus du titre porté par deux anges figurent Dieu et une colombe représentant le Saint-Esprit, et en arrière-plan une scène de la crucifixion sous une éclipse solaire. En bas à droite, une carte et une scène décrivent l'Exode. Moïse est représenté tenant son bâton et les Tables de la Loi, tandis que les Israélites sont sauvés par le serpent d'airain. Cartographe et éditeur allemand installé à Augsbourg, Matthaeus Seutter fut, en 1697, l'apprenti d'Homann, éditeur de cartes à Nuremberg. Nommé géographe de la Cour Impériale, il publia un Atlas Geographicus en 1725, un Atlas Novus en 1728 et un Grosser Atlas vers 1735. Pliure centrale légèrement brunie. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Nebenzahl, plate 55 ; Laor, 720.