6 résultats

BOISSEVIN (Louis).

[PÔLE NORD] Pôle Arctique ou terres du septentrion.

[Paris, Louis Boissevin, 1653]. 142 x 198 mm.

Ravissante et rare carte miniature de l'Arctique, issue du Trésor des cartes géographiques des principaux estatz de l'univers. Le Trésor des cartes géographiques des principaux estatz de l'univers est un rare atlas dont la première édition fut publiée par Jean Boisseau en 1643. D'autres éditions furent publiées par Nicolas Picart en 1659, et Gérard Jollain en 1659 et 1667. Les cartes du Trésor des cartes géographiques sont dérivées des cartes de l'Atlas minor de Mercator et Hondius, publié en 1628. Pliure centrale légèrement brunie, mouillure dans la partie haute. Pastoureau, Trésor des cartes géographiques, Ab.

GARNIER (F.A.).

[PÔLES] Tableau des régions circumpolaires ou carte sphéroïdale des deux pôles.

Paris, V.ve Jules Renouard, 1860 [1862]. 520 x 717 mm.

Grande carte figurant les hémisphères boréal et austral avec deux petites sphères montrant la déclinaison et l'inclinaison magnétiques, issue du rare Atlas sphéroïdal & universel de géographie. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

MERCATOR (Gerard).

[POLE NORD] Septentrionalium terrarum descriptio.

Amsterdam, 1607-1612. 367 x 393 mm.

La carte de Mercator est l'une des plus belles cartes du pôle Nord et la première qui lui soit entièrement dédiée. C'est aussi la seule carte non européenne compilée par Mercator lui-même ; les autres furent complétées après sa mort par son fils et ses petits-fils. Mercator voyait le Pôle Nord représenté par un grand rocher noir, situé au milieu d'un vaste tourbillon, entouré de quatre îles. Si Mercator fut le dernier à retranscrire les mythes du Moyen Age sur l'Arctique, il montre également les récentes découvertes de Davis et Frobisher dans leur recherche d'un Passage Nord-Ouest. Il nomme la Californie, même si celle-ci est incorrectement située en Alaska, et fait référence aux Esquimaux (Screlingers). On y voit la Scandinavie, le Groenland, le Canada arctique et la Sibérie. En médaillon figurent les îles Shetland, Féroé et l’île mythique de "Frislant". Texte latin au verso. Exceptionnel exemplaire brillamment colorié à l'époque, pour lequel l'intérieur des terres a été entièrement aquarellé, à la différence de beaucoup d'exemplaires où seuls les contours sont aquarellés. Pliure centrale renforcée, très légères traces de mouillures dans les marges. An exceptional copy in full original color, with the lands fully colored. Van der Krogt, 0020:1A.

MERCATOR (Gerard);

[POLE NORD] Septentrionalium terrarum descriptio.

Amsterdam 1603-1622 365 x 392 mm.

La carte de Mercator est la première carte représentant l'Arctique seul, et la seule carte non européenne compilée par Mercator lui-même ; les autres furent complétées après sa mort par son fils et ses petits-fils. Selon Mercator, le Pôle Nord, représenté par un grand rocher noir, était situé au milieu d'un vaste tourbillon, entouré de 4 îles. Si Mercator fut le dernier à retranscrire les mythes du Moyen Age sur l'Arctique, il montre également les récentes découvertes de Davis et Frobisher dans leur recherche d'un Passage Nord-Ouest. Il nomme la Californie, même si celle-ci est incorrectement située en Alaska, et fait référence aux Esquimaux (Screlingers). On y voit la Scandinavie, le Groenland, le Canada arctique et la Sibérie. En médaillons figurent les îles Shetland, Féroé et l'île mythique de "Frislant". Texte latin au verso. Bon exemplaire.

MOLL (Herman);

A Map of the North pole with all the territories that lye near it.

Londres 1739 201 x 271 mm.

Carte figurant le pôle Nord et les pays voisins, dressée par Herman Moll, issue de l'ouvrage Modern History de Thomas Salmon, publié à Londres en 1739. Cartographe, graveur et éditeur d'origine hollandaise, ami du célèbre flibustier William Dampier, Herman Moll s'installa à Londres vers 1678, et devint dès le début du XVIIIème siècle l'un des plus éminents éditeurs de cartes et atlas installés à Londres. Bel exemplaire, replié.

PICART (Nicolas).

[PÔLE NORD] Pôle Arctique ou terre du septentrion.

[Paris, N. Picart, 1659]. 137 x 186 mm.

Ravissante et rare carte miniature de l'Arctique, issue du Trésor des cartes géographiques des principaux estatz de l'univers. Le Trésor des cartes géographiques des principaux estatz de l'univers est un rare atlas dont la première édition fut publiée par Jean Boisseau en 1643. D'autres éditions furent publiées par Louis Boissevin en 1653, et Gérard Jollain en 1659 et 1667. Les cartes du Trésor des cartes géographiques sont dérivées des cartes de l'Atlas minor de Mercator et Hondius, publié en 1628. Bon exemplaire. Pastoureau, Trésor des cartes géographiques, Ba.