91 résultats

ATLAS des PORTS de FRANCE;

I. Cannes. II. Antibes.

1894 595 x 384 mm.

Plans détaillés des ports de Cannes et Antibes, publiés dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

AVELINE (Pierre);

Nice, ville capitale du comté de même nom, qui étoit autrefois de la Provence en France.

circa 1690 207 x 308 mm.

Ravissant panorama de la ville de Nice, gravé par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 28 légendes. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AYROUARD (Jacques).

[ANTIBES] Plan du port d'Antibe.

[circa 1730]. 297 x 452 mm.

Beau plan gravé du port d'Antibes, issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Quelques rousseurs.

AYROUARD (Jacques).

[BANDOL] Plan de la baye de Bandol en Provence.

[circa 1730]. 297 x 455 mm.

Beau plan gravé issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[CORSE] Plan de la baye de Calvi en Corse.

[circa 1730]. 287 x 450 mm.

Plan gravé, issu du rare "Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée". Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[SAINT-FLORENT] Plan du golfe de St. Fiorenzo en lisle de Corse.

[circa 1730]. 298 x 456 mm.

Plan gravé du golfe de Saint-Florent, issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Pliure centrale brunie, rousseurs marginales.

AYROUARD (Jacques).

[ST-TROPEZ] Plan du golfe et des caps de St. Tropez.

[circa 1730]. 299 x 457 mm.

Beau plan gravé du golfe de Saint-Tropez, issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Orné d'une rose des vents et deux profils côtiers. Bel exemplaire.

BAYARD (Dominique). MANUSCRIT.

Carte agricole du département de la Haute Garonne. Où sont indiquées, par des teintes conventionnelles, les diverses natures de la couche végétale des terrains dont il se compose.

1853. 950 x 1135 mm, sur papier marouflé sur toile de lin, avec un galon noir cousu en bordures haute et basse.

Grande carte manuscrite, encre brune et aquarelle, du département de la Haute-Garonne, réduction au 1/160 000e de la carte d'état-major. Le dessin de la carte déborde du cadre du département mais seul ce dernier est en couleurs. La carte est accompagnée, en bas et sur la gauche, d'un texte intitulé Statistique du département de la Haute-Garonne, principalement au point de vue agricole et à tout ce qui s'y rattache plus ou moins. Cartouche de titre avec dessous la légende des couleurs et des signes utilisés sur la carte. L'auteur, géomètre à Muret, sous-préfecture de Haute-Garonne, fut, en raison de ses idées politiques, arrêté après le coup d'état du 2 décembre 1851, emprisonné à Muret puis transféré à la prison de Toulouse en janvier 1852, et condamné à l'expulsion du territoire en février. Cette peine fut commuée à l'internement en avril, et il fut finalement gracié en décembre 1852. On peut supposer que c'est à l'occasion de ses «loisirs forcés» qu'il réalisa cette carte, terminée le 17 juillet 1853. (Brémond (Alphonse), Histoire du coup d'état dans le département de la Haute-Garonne, 1870, pages 119/120). Traces de frottement, notamment sur quelques pliures, quelques déchirures.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Nouvelle carte de l'isle de Corse.

vers 1750. 315 x 165 mm.

Belle carte figurant la Corse, dressée par Jacques-Nicolas Bellin, ingénieur hydrographe français à la tête du Dépôt des cartes et plans de la Marine, qui fut chargé de dresser les cartes de toutes les côtes des mers connues. Bel exemplaire. Cervoni, 73.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[AJACCIO] Plan de la baye de La Hiace.

1764 207 x 169 mm.

Très bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[BONIFACIO] Plan du port et ville de Boniface dans l'isle de Corse.

1764 207 x 169 mm.

Très bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Carte de la province d'Ajaccio et fief d'Istria en quatre feuilles.

1769 En quatre feuilles d'environ 230-240 x 275-300 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Carte de la province de Bonifacio en trois feuilles.

1769 En trois feuilles de 235 x 340-380 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Carte des environs de Corte.

1769 223 x 324 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Golphe de Talane ou de Valinco et Campo-Moro.

1769 210 x 288 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Partie de la province d'Alleria.

1769 En deux feuilles d'environ 225 x 325 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Partie de la province de Bastia. En trois feuilles.

1769 En trois feuilles d'environ 220 x 320 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Plan de la baye de St. Fiorenzo.

1769 216 x 322 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Plan de la province de Balagna.

1769 222 x 310 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Plan de la ville de Corté dans l'isle de Corse.

1769 218 x 177 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Plan de la ville et port de Bastia dans l'isle de Corse.

1769 200 x 295 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Plan de Porto Vechio dans l'isle de Corse.

1769 229 x 167 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Plan des bouches de Bonifacio et partie de la coste, depuis Porto Vecchio jusqu'à Bonifacio.

1769 210 x 288 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Plan du golfe de Ventilegne et partie de la coste jusqu'à Bonifacio.

1769 222 x 310 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Plan du port de Calvy.

1769 212 x 286 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Plan du port et ville de Bonifacio dans l'isle de Corse.

1769 212 x 163 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Plan du port Figuari dans l'isle de Corse.

1769 218 x 177 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Port de Campomoro.

1769 207 x 158 mm.

Bel exemplaire issu de l'"Atlas de l'isle de Corse", publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

Plan de la ville de Corte dans l'isle de Corse.

1764 216 x 178 mm.

Plan gravé et finement aquarellé à l'époque, publié en 1764 dans le Petit Atlas Maritime, l'un des atlas les plus intéressants et les plus complets du dix-huitième siècle, composé d'après les documents du Dépôt des Cartes de la Marine. Très bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

Plan de Porto Vecchio.

1764 217 x 177 mm.

Très bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BODENEHR (Gabriel);

[MONTMELIAN] Das veste Schloss Montmelian.

Augsbourg circa 1730 143 x 207 mm.

Estampe gravée figurant la citadelle de Montmélian en Savoie, assiégée par Louis XIV en 1691 et 1705. Elle sera détruite l'anné suivante sur ordre du roi. Accompagnée d'un texte en allemand. Très bel exemplaire.

BORDONE (Benedetto);

[Corsica].

Venise 1534 83 x 143 mm.

Première carte imprimée de la Corse Très rare et première carte imprimée de la Corse, publiée dans la seconde édition de l'Isolario de Benedetto Bordone. L'île est représentée à l'horizontale, le nord orienté à gauche. La carte est dérivée du portulan d'Andrea Bianco de 1436, et ne porte que le seul nom de "Corsica", situé à l'emplacement du Cap Corse. Onze villes sont représentées par des dessins de châteaux. Au nord-est de l'île, on peut voir les îles d'Elbe, Capraia, Giglio et Montecristo. Au verso figure une carte de Pianosa, ici nommée Palmosa, le nord de la Corse avec le Cap Corse nommé, le sud de l'île d'Elbe et les îles de Capraia et Gorgona. Texte en italien sur les deux pages. Miniaturiste, géographe et graveur originaire de Padoue, Benedetto Bordone travailla à Venise. Son Isolario le rendit célèbre. Très bel exemplaire. Cervoni, 1 ; Berthelot & Ceccaldi, p. 78.

CASSINI de THURY (César-François) & CAPITAINE (Louis).

[LE PUY-en-VELAY] Carte du diocèse du Puy.

[1781]. En 16 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 983 x 964 mm.

Rare carte du diocèse du Puy-en-Velay provenant des Cartes des diocèses de la province de Languedoc, levées par ordre de Arthur Richard Dillon, archevêque et primat de Narbonne, sous la direction de Cassini, de Montigny et Perronet, et réduites par Louis Capitaine en 1781. Quelques rousseurs claires.

CHAPUIS;

RODEZ (Aveyron).

Paris Benard circa 1850 217 x 298 mm.

Estampe figurant la ville de Rodez, lithographiée par Leborne d'après un croquis de Chapuy. Bel exemplaire.

CHÉREAU (Jacques);

Marseille, ville et port fameux en Provence.

Paris Chéreau 1760 circa 342 x 512 mm.

Superbe vue cavalière du port et de la ville de Marseille, accompagnée d'une table numérotée renvoyant aux principaux bâtiments de la ville. Dynastie célèbre de graveurs et marchands d'estampes, les Chéreau furent actifs au XVIII° siècle. Jacques Chéreau, dit Chéreau le jeune, naquit à Blois en 1688. C'est auprès de son frère François Chéreau qu'il apprit le métier de graveur. Avec un fonds de plus de 3 000 planches gravées, il fut l'un des graveurs, éditeurs et marchands d'estampes les plus prolifiques de son époque. Quelques légendes partiellement effacées. Très bel exemplaire à grandes marges.

CLUVER (Philippe);

[PROVENCE] Alpium Cottiarum maritimarum.

207 x 270 mm.

Carte de la Provence gravée par Henry Le Roy. Contours aquarellés à l'époque. Bel exemplaire. Rare.

CORONELLI (Vincenzo).

[CORSE] Isola di Corsica.

[Venise, 1692]. 603 x 451 mm.

Superbe carte de la Corse, dédiée au cardinal Gaspare Carpegna. Elle est ornée d'un très beau cartouche de titre orné de roses et de deux personnages. Trois autres cartouches contiennent, en haut à droite, les armoiries du cardinal, en bas à gauche celles de Gênes, et à droite celles de la Corse, dans des couronnes de lauriers. Fameux cartographe italien de la seconde moitié du XVIIe siècle, membre de l'ordre des Franciscains, Vincenzo Coronelli publia plus de 400 cartes géographiques, mises à jour grâce aux renseignements qu’il collectait auprès des navigateurs et des missionnaires. Il fabriqua également des globes terrestres et célestes qui firent sa renommée. En 1684, il fonda la première société européenne de géographie, l'Académie des Argonautes, et reçut en 1685 le titre très honorifique de Cosmographe de la République de Venise. Bel exemplaire. Cervoni, 42.

DEPOT de la GUERRE;

[PROVENCE] Marseille.

Paris 1875 525 x 820 mm.

Très grande carte gravée figurant les côtes du sud de la France entre Sète et Saint-Tropez, dressée d'après la carte topographique au 80,000ème levée par les officiers du Corps d'Etat-Major et publiée par le Dépôt de la Guerre. Echelle en mètres, lieux et toises. Bel exemplaire.

DEROY (Isidore);

Vue de Nice prise du chemin de Mont-Alban - Vista de Niza tomada del camino de Monte-Albano.

Paris L. Turgis circa 1850 380 x 501 mm.

Belle vue dessinée et lithographiée par Deroy, finement aquarellée à l'époque. Titre en français et en espagnol. Bel exemplaire.

DESNOS (Louis-Charles).

[PROVENCE] Le Comté de Provence et le Comtat Venaissin.

Paris, C.L. Desnos, 1772. 436 x 561 mm.

Belle carte figurant l'ancien fief du Comté de Provence et le Comtat Venaissin. Elle s'étend entre Saintes-Maries-de-la-Mer en Camargue, ici appelée Les Maries ou N.D. de la Mer, et Vintimille en Italie. Elle est ornée d'une rose des vents et d'un cartouche de titre décoré en tête des armoiries du Dauphiné. Le Comtat Venaissin figure ici hors des frontières du Comté de Provence. Cédé à la papauté en 1274, il sera repris par la France en 1791. Editeur parisien de la seconde moitié du dix-huitième siècle, Louis-Charles Desnos était "libraire et ingénieur géographe pour les globes et les sphères de Sa Majesté Danoise". En tant qu'éditeur, il publia entre 1764 et 1786 une série d'atlas thématiques, et travailla notamment avec Brion de la Tour. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

DHEULLAND (Guillaume);

[CASTELLANE/ANTIBES] Environs de Castellane, et Antibes.

Paris 1748 227 x 308 mm.

Belle carte gravée des environs de Castellane, Briançonnette, Antibes et Nice, issue du Théâtre de la guerre en Italie. Contours aquarellés à l'époque. Etat parfait.

DONNADEI & SORBIER. MANUSCRIT.

Plan de la ville d’Embrun.

Briançon, 1771. 444 x 730 mm.

Magnifique plan manuscrit de la ville d'Embrun Très beau plan aquarellé de la ville d’Embrun, dans les Hautes-Alpes. Y sont figurés l’enceinte fortifiée avec ses bastions, portes et poterne, les magasins à poudre, les casernes, les latrines, le plan de la ville avec les principaux bâtiments et les jardins. Des chiffres et des lettres renvoient à une légende placée sur la droite du dessin, indiquant les bâtiments religieux et militaires. À l’extérieur de l’enceinte sont dessinés les fossés, les champs, les chemins, les cours d’eau et les falaises. Sous le titre figure la mention "Fait à Briançon le 15e octobre 1771" avec la signature "Donnadei". Ce dernier était ingénieur en chef dans l'artillerie à Briançon. Sous la légende en bas à droite figure la mention "dessiné par Sorbier, ingénieur ordinaire du roi". Très bel état de conservation, coloris très frais, encadré.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[MARSEILLE] Carte de la côte et des îles des environs de Marseille.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1792. 567 x 872 mm.

Belle et grande carte marine des côtes des Bouches-du-Rhône entre La Couronne et Cassis, avec les îles du Frioul, l'île Maire, l'île du Planier, l'île de Jarre orthographiée Jaire, l'île Calseraigne et l'île Riou. La carte a été dressée d'après les plans levés par les ingénieurs des Camps et Armées en 1777 et 1778. La carte est traversée de lignes de rhumbs marquant la direction des vents, et indique les profondeurs marines. Mouillure claire dans les coins supérieur droit et inférieur gauche, marges empoussiérées.

FER (Nicolas de);

Antibes, ville et port de mer de Provence sur la mer Méditerranée.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 219 x 280 mm.

Beau plan de l'enceinte fortifiée d'Antibes, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Projet de la ville et forteresse de Nicce.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 162 x 224 mm.

Beau plan figurant les ville, citadelle et forteresse de Nice, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Très légères rousseurs dans les marges supérieure et inférieure. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Rade de Toulon.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 207 x 267 mm.

Carte de la rade de Toulon sur laquelle figurent le magasin à poudre, les deux tours de l'Aiguillette et de Balaguier, ainsi que l'emplacement des canons et des mortiers. Elle est issue de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Veue de Nice.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 133 x 210 mm.

Estampe figurant la ville de Nice vue depuis la rive droite de la rivière Paillon, avec 14 lieux ou monuments légendés. Elle est issue de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Mouillure dans les marges supérieure et inférieure, sinon bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Veue du port et des environs de Ville France, situé sur la mer Méditerranée.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 154 x 205 mm.

Belle estampe figurant la baie et le port de Villefranche-sur-Mer, avec sa citadelle, les forts du Mont-Alban et de Saint-Hospice, la tour de Mont Boron, le vieux lazaret et le nouveau entre Villefranche et Nice, le couvent des Capucins, et le port de la Darse pour les galères. A droite figure la mention "Tonnara ou pesche des tons". Cette estampe est issue de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Très légères rousseurs dans les marges supérieure et inférieure. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[ANTIBES] Vue du port et de la ville d'Antibes prise à mi-côte de la montagne de Notre Dame de la Garde.

circa 1830 212 x 292 mm.

Belle vue dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Bel exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[FREJUS SAINT-RAPHAEL] Vue de la ville de Fréjus et du port de St. Raphaël.

circa 1830 214 x 296 mm.

Belle vue dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Petites rousseurs marginales. Exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[MARSEILLE] [Vue de la ville et du port de Marseille, prise de l'Hôtel de Ville].

circa 1830 326 x 459 mm.

Belle estampe figurant le port de Marseille vu depuis l'Hôtel de Ville, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. En arrière-plan, surplombant le port, le fort Saint-Nicolas. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Belle épreuve avant la lettre.

GAYET. MANUSCRIT.

Carte des retranchemens faits pour la défense du comté de Nice, par l'Armée Combinée de France et d'Espagne, dans le mois de septembre 1747. La droite appuyée à Eza et la gauche à la rivière de Vesubie.

1747. En 8 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 570 x 740 mm ; étiquette au dos avec titre manuscrit de l'époque.

Superbe carte manuscrite militaire du comté de Nice. Belle carte manuscrite, encre et aquarelle, d'une partie du comté de Nice correspondant au bassin inférieur du Paillon, et délimitée, à l'ouest, par la Vésubie et le Var, au sud par la côte méditerranéenne depuis l'embouchure du Var jusqu'au delà de Monaco. Y sont figurées les villes de Nice, Villefranche et Monaco, le Paillon et ses affluents, le cours inférieur du Var, les routes, les valons, les villages et les hameaux. La carte a été dressée pour y porter la ligne de défense de l'armée française, placée sous le commandement du maréchal de Belle-Isle, lors de la Guerre de Succession d'Autriche, et qui s'appuie sur le cours de la Vésubie, se poursuit le long de la crête du Férion, et se prolonge jusqu'à Èze en passant par Châteauneuf-Villevieille (Castelnovo), Drap et le vallon de Laghet (vallon de la Gueite). Quelques fortins et retranchements avancés se trouvent près de La Turbie. L'échelle est en toises, le relief est marqué par ombres portées. Avec liste de renvois pour les camps et retranchements, les postes avancés, les abattis d'arbres et le "pont auquel on travaille". Bel état de conservation, coloris très frais.

GIUDICI (Giuseppe).

[VILLEFRANCHE-sur-MER] Villa Franca presso Nizza.

Milano, Luigi Ronchi, [circa 1850]. 235 x 550 mm.

Très beau panorama de Villefranche-sur-Mer gravé à l'aquatinte par Giuseppe Giudici. La vue, prise depuis la mer, montre à gauche la citadelle Saint-Elme, à droite le port et la vieille ville. Au loin, on distingue le fort du Mont Alban, situé sur la colline éponyme. Bel exemplaire.

HASTREL (Adolphe d').

[MONACO] Marines et ports de mer. Principauté de Monaco. Italie.

Paris, chez l'auteur, [circa 1850]. 218 x 298 mm.

Très rare et belle vue de Monaco, dessinée par Adolphe d'Hastrel et lithographiée en deux tons par Hubert Clerget. Étienne Adolphe d'Hastrel de Rivedoux, plus connu sous le nom d'Adolphe d'Hastrel, était capitaine d'artillerie de marine, peintre, aquarelliste et lithographe français. Pendant une vingtaine d'années, il parcourut le monde et mit à profit ses missions militaires pour dessiner et peindre des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des types humains et des costumes. En 1836, il embarque comme lieutenant à bord de la corvette l'Aube pour l'île Bourbon, où il séjourne jusqu'en 1837. Il croque et peint les paysages et les habitants de la colonie, tout particulièrement à Saint-Paul. Rousseurs.

HOSTEIN;

AJACCIO (Corse).

Paris Benard circa 1850 211 x 282 mm.

Très belle vue d'Ajaccio, dessinée et lithographiée par Hostein. Condition parfaite.

HOSTEIN;

CAHORS (Lot).

Paris Benard circa 1850 213 x 298 mm.

Estampe figurant la ville de Cahors, dessinée et lithographiée par Hostein. Bel exemplaire.

HOSTEIN;

DIGNE (Basses Alpes).

Paris Benard circa 1850 226 x 288 mm.

Estampe figurant la ville de Digne-les-Bains, dessinée et lithographiée par Hostein. Bel exemplaire.

JAILLOT (Alexis-Hubert).

[MONTAUBAN/TOULOUSE] Les généralitez de Montauban et de Toulouse.

Paris, Dezauche, 1781. 457 x 637 mm.

Très rare et belle et carte figurant les régions de Montauban et de Toulouse, s'étendant du nord au sud entre Belmont-sur-Rance et Perpignan, et d'ouest en est entre Castelnaudary et Villeneuve-lès-Maguelone sur l'étang de Vic. La carte est dédiée aux intendants des deux généralités, et ornée d'un monumental cartouche de titre décoré des armoiries, soutenues par deux Amérindiens, de Charles Le Goux de La Berchère, archevêque de Narbonne entre 1703 et 1719, de deux anges et de deux personnages symbolisant le canal royal du Languedoc et les fleuves de la région. Les villes principales sont signalées par une enceinte fortifiée aquarellée en rouge. Successeur de la maison d'édition de Sanson à Paris, Alexis-Hubert Jaillot fut nommé géographe du roi Louis XIV en 1678, et publia de nombreuses cartes et atlas, parmi lesquels l'Atlas Nouveau, le Neptune Français et l'Atlas Français. Petites mouillures claires marginales. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

JAILLOT (Alexis-Hubert);SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas);

Les Montagnes des Alpes où sont remarqués les passages de France en Italie, le duché de Milan, et les estats du duc de Savoye.

Paris H. Jaillot 1708 En deux feuilles jointes de 566 x 884 mm.

Belle carte s'étendant de la Savoie et du Piémont à la Lombardie orientale. C'est une carte importante pour la région car elle indique les voies de communication entre le Val d'Aoste et le Faucigny et entre le Piémont et le Dauphiné. Elle présente un "parcours routier" qui relie Chamonix à Courmayeur, indiqué comme Col Major, l'antique passage hypothétique à travers le Mont-Blanc. Ce dernier est identifié par le toponyme Les Glacières. Deux rousseurs dans la partie supérieure. Bon exemplaire aux contours coloriés à l'époque. Pastoureau, JAILLOT II D, 172 ; Aliprandi, I, 90.

JAILLOT (Bernard).

[CORSE] Carte particulière de l'isle de Corse divisée par ses dix provinces ou juridictions et ses quatre fiefs. Levée sur les lieux par les ordres de la République de Gênes et mise au jour par le Sr. Bernard Antoine Jaillot Géographe Ord.re du Roy.

Venise, François Santini, [circa 1780]. 476 x 653 mm.

Superbe carte de la Corse, ornée d'un cartouche de titre décoré des armoiries de la Corse à tête de Maure. Le nord est placé à gauche de la carte. La péninsule du Cap Corse, qui ne figure pas sur la carte, a été placée dans un encart séparé. Sous cet encart figurent les "Remarques" comprenant une description de l'île et la liste des juridictions et fiefs. Les villes principales sont aquarellées en rouge. Bernard Antoine Jaillot, fils de Bernard Jean Hyacinthe Jaillot, fut nommé Géographe du Roi en 1728. Sa carte de la Corse, dont une première version parut en 1738, connut un très grand succès durant tout le XVIIIe siècle. Elle servit notamment de modèle aux cartes des différentes éditions anglaises, françaises, allemandes et néerlandaises du très célèbre livre de James Boswell, An account of Corsica (1768-1769). La présente édition a été publiée vers 1780 à Venise. Pliure centrale très légèrement brunie, sinon bel exemplaire avec contours aquarellés à l'époque. Cervoni, 112.1.

JEFFERYS (Thomas).

[PROVENCE] 15th chart of the coast of France from Aigues Mortes to Brégançon.

London, 1774. 180 x 248 mm.

Belle carte gravée figurant les côtes de Provence entre Aigues-Mortes et le Fort de Brégançon, issue de l'atlas intitulé A Description of The Maritime Parts of France, ouvrage considérable donnant une description détaillée des côtes françaises, de Dunkerque à Nice. Graveur, géographe et éditeur à Londres, Thomas Jefferys (1710-1771) fut l'un des principaux cartographes anglais de la seconde moitié du dix-huitième siècle. Nommé géographe du prince de Galles en 1748, puis de George III, il se spécialisa dans les cartes d'Amérique du Nord et des Antilles, qu'il publia entre 1751 et 1768. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

JEFFERYS (Thomas);

[AGDE] Plan of the town and mole of Agde with the fort de Brescou.

London 1774 197 x 276 mm.

Beau plan gravé de la ville d'Agde, issu de l'atlas intitulé A Description of The Maritime Parts of France, ouvrage considérable donnant une description détaillée des côtes françaises, de Dunkerque à Nice. Graveur, géographe et éditeur à Londres, Thomas Jefferys (1710-1771) fut l'un des principaux cartographes anglais de la seconde moitié du dix-huitième siècle. Nommé géographe du prince de Galles en 1748, puis de George III, il se spécialisa dans les cartes d'Amérique du Nord et des Antilles, qu'il publia entre 1751 et 1768. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

KEULEN (Johannes van);

Nieuwe paskaert van de zee kusten van Provence en Italiae ... Corsica.

Amsterdam circa 1700 511 x 585 mm.

Carte figurant la Corse et les côtes de Provence et d’Italie entre Sanary et Piombino, avec l'île d'Elbe et le nord de la Sardaigne. Ornée de deux très grands cartouches animés de personnages et d'animaux. Marge supérieure un peu courte, très légères rousseurs. Koeman, IV, Keu 83 A et Keu 103 A.

KLEIN (Johann Adam).

[NAPOLEON] Napoleons Landung in der Rhede von St Juan bey Antibes in Frankreich - Débarquement de Napoléon à la baye de Juan près d'Antibes le 28 février 1815.

Vienne, Artaria et Comp., [circa 1815]. 335 x 458 mm.

Belle estampe en coloris de l'époque, publiée par la maison Artaria de Vienne, gravée par Reinhold d'après une peinture de Johann Adam Klein. Le 26 février 1815, après un exil de 10 mois, Napoléon quitte l'île d'Elbe pour la France, et débarque à Golfe-Juan, près d'Antibes, le 28 février. Commence alors la période dite des Cent Jours, jusqu'à la seconde abdication de Napoléon le 22 juin. La partie gravée est légèrement brunie par rapport aux marges.

LE ROUGE (Georges-Louis);

La Provence suivant les nouvelles observations.

Paris Sr. Le Rouge 1747 486 x 572 mm.

Belle carte de la Provence allant de la Camargue à Nice, et au nord jusqu'à Gap. Très bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

LECAMUS;

AVIGNON (Vaucluse).

Paris Benard circa 1850 220 x 294 mm.

Estampe figurant la ville d'Avignon, dessinée et lithographiée par Lecamus. Bel exemplaire.

LERINS (ÎLES de). MANUSCRIT.

[Carte des Îles de Lérins].

[circa 1700]. 283 x 394 mm.

Carte manuscrite, encre noire et aquarelle, de l'archipel des Îles de Lérins, dans la baie de Cannes, dans les Alpes-Maritimes. Y sont figurés le cap de la Croisette avec son fort, l'île Sainte-Marguerite et son système de fortification, l'île Saint-Honorat et son fort, et plusieurs petits îlots dont celui de Saint-Ferréol et de la Tradelière. Les Îles de Lérins forment un petit archipel au large de Cannes, dont seules deux îles sont habitées : l'île Sainte-Marguerite dont le fort servit de prison (son prisonnier le plus célèbre fut le Masque de Fer de 1697 à 1698), et Saint-Honorat avec son monastère fortifié. Cette carte provient d'un recueil et porte au verso la légende manuscrite de la carte suivante. L'encadrement de cette légende est visible au recto. La carte est orientée. Belle condition, coloris très frais.

LOTTER (Tobias Conrad).

[CORSE] L'Isle de Corse avec les différents districts, appartenante à la République de Gênes, mais divisée et soulevée depuis plusieurs années.

Augsbourg, [circa 1740]. 498 x 576 mm.

Belle carte de la Corse, publiée lors du soulèvement du peuple corse contre la République de Gênes. Elle est ornée d'une rose des vents et d'un beau cartouche de titre décoré d'un chasseur, d'un berger, d'un Neptune, et des armoiries de la Corse. En haut à droite, on peut voir les côtes italiennes avec la ville de Piombino, et les îles d'Elbe, de Pianosa et de Montecristo. En haut à gauche figure un tableau donnant le nombre d'hommes armés pour le nord et le sud de l'île. Conrad Lotter, gendre et successeur de Matthaeus Seutter, est l'un des plus célèbres cartographes allemands du XVIIIe siècle. Taches brunes dans la marge inférieure, sinon bel exemplaire en coloris de l'époque. Cervoni, 65.

MERCATOR (Gerard);HONDIUS (Jodocus);

[CORSE/SARDAIGNE] Corsica - Sardinia.

Dordrecht Adrianus Bottius 1610 142 x 180 mm.

Cartes de la Corse et de la Sardaigne gravées sur la même planche issue de la seconde édition de l'Atlas minor de Mercator et Hondius. Texte latin au verso. C'est à Gérard Mercator, l'un des plus célèbres géographes de son temps, que l'on doit la projection employée dans les cartes marines. C'est également lui qui le premier utilisa le mot "atlas", en référence à un roi astronome mythique de Lybie qui aurait construit le premier globe céleste. Cette référence resta cependant confuse et l'iconographie n'a retenu que l'image du titan condamné à porter les cieux sur ses épaules. Après l'énorme succès remporté par ses atlas in-folio, Mercator conçut le projet de publier un atlas d'un format plus petit et plus maniable, donc moins onéreux et accessible à un plus large public. Publié pour la première fois en 1607, l'Atlas minor connut un très grand succès et fut maintes fois traduit. Bon exemplaire.

MICHEL.

Corse.

Versailles, Barreswil et Andrieux, 1840. 250 x 185 mm.

Carte de la Corse, ornée d'une vue d'Ajaccio. Elle est issue de l'Atlas Départemental, La France et ses Colonies. Papier légèrement froissé à deux endroits. Très légères rousseurs. Pas dans Cervoni.

MICHELOT & BREMOND;

[ANTIBES] Plan de la ville et port d'Antibe en l'état où il étoit en l'année 1720.

1727 177 x 250 mm.

Beau plan gravé des fort et château d'Antibes, issu du Recüeil de plusieurs plans des ports et rades de la mer Méditerranée. Bel exemplaire.

MONDHARE (Louis Joseph).

[BEAUCAIRE] Vue de la ville de Beaucaire dans le Bas Languedoc sur la rive droitte du Rosne vis-à-vis Tarascon, et de la fameuse foire qui sy tiens à la Magdelaine, c'est la plus considérée de toutte celle de France.

Paris, Mondhare, [circa 1790]. 284 x 408 mm.

Rare vue d'optique figurant la célèbre Foire de Beaucaire, fondée par Raymond VI, comte de Toulouse, en 1217. Accueillant près de 100 000 visiteurs par jour, la Foire de Beaucaire, qui se tenait une fois par an durant le mois de juillet, devint la plus importante d'Europe, notamment pour les marchandises en provenance du Levant : café d'Amérique, bois de campêche, coton fin de Jérusalem, étoffes de soie, épices, bétail. Exemplaire aquarellé à l'époque. Marges coupées.

MORTIER (Pierre).

Le Théâtre de la guerre dans les Sévennes, le Languedoc, et le pays aux environs, où sont exactement observés les chemins &c. d'où les mécontens font leurs courses. Dessinné sur les lieux.

Amsterdam, Pierre Mortier, 1708. 866 x 592 mm.

Magnifique carte brillamment aquarellée à l'époque, figurant la région des Cévennes et du Languedoc lors de la Guerre des Cévennes ou Guerre des Camisards. Les Camisards, paysans huguenots de la région des Cévennes et du Bas-Languedoc, se soulevèrent entre 1702 et 1711 contre le roi Louis XIV, suite aux persécutions qui suivirent la révocation de l'Edit de Nantes en 1685, qui entraîna l'interdiction du protestantisme. La guerre dura de 1702 à 1705, avec les affrontements les plus violents en 1704. Bel exemplaire dans de superbes coloris de l'époque.

NICE.

Nizza.

[circa 1860]. 260 x 888 mm.

Splendide vue panoramique de la ville de Nice, gravée à l'aquatinte et finement gouachée à l'époque, avec les marges gouachées en brun. La vue est prise depuis la colline du Château et offre une vue plongeante de la Promenade des Anglais et de la ville. Sur la gauche, on peut voir la Tour Bellanda, et la terrasse du château, sur laquelle se tiennent deux personnages tirant un coup de canon. Depuis les années 1860, tous les jours à midi, retentit le bruit du canon, aujourd'hui remplacé par une bombe d'artifice. Mouillures marginales, petite déchirure dans la marge supérieure.

PONTMARTIN. MANUSCRIT.

Plan du Port Vendre.

1743. En 4 feuilles jointes de 765 x 845 mm.

Grand et magnifique plan manuscrit de Port-Vendres de 1743 Très beau plan manuscrit, encre et aquarelle, de la rade de Port-Vendres, avec un projet de construction de bastions et de fortification de la presqu’île figuré par des parties mobiles. Le littoral rocheux est très détaillé, les hauteurs d’eau dans la rade ont été relevées selon un maillage de cinq pieds carrés. Sur terre sont figurés les chemins, les cours d’eau, la végétation ainsi que les trois fortifications édifiées par Vauban: la presqu’île, la redoute du Fanal et celle de Béar. Des lettres renvoient à une légende qui détaille l’usage des bâtiments. Le relief est marqué par ombres portées. Quatre parties mobiles donnent les plans des aménagements projetés: fortification de l’arrière de la presqu’île, agrandissement notable de la redoute de Béar, création d’un petite redoute au nord-est de celle-ci et création d’une place forte à l’arrière de la redoute du Fanal. En 1700, après les travaux entrepris par Vauban à Port-Vendres, il avait été décidé de creuser un port pour les galères du roi. Mais devant les nombreuses difficultés rencontrées par les ingénieurs, le projet fut abandonné en 1709, et il ne fut repris qu’en 1772. Notre plan semble donc être une tentative de reprise des travaux de fortification de la rade qui n’a pas abouti. Mention manuscrite au dos "Joint à la lettre de M. de Pontmartin du 16 octobre 1743". Traces de pliures, petites déchirures restaurées.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[LE PUY-en-VELAY] Evesché du Puy Le Velay l'un des vingt deux diocèses du Languedoc.

Paris, P. Mariette, 1670. 368 x 426 mm.

Carte figurant le diocèse de la ville du Puy-en-Velay, qui était alors rattachée à l'ancienne province du Languedoc. Bon exemplaire. Très rare, omis par Pastoureau.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas);

Isle de Corse - Isle et Royme de Sardaigne.

circa 1650 385 x 554 mm.

Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

SOSPEL. MANUSCRIT.

Plan du réduit de Sospel.

1740-1748. 558 x 427 mm.

Plan manuscrit du réduit de Sospel Plan manuscrit, encre brune et lavis, montrant le plan d’une église entourée de fossés, transformée en fortin militaire. Le plan indique l’église qui sert de réduit d’où ces murailles n’ont que deux pieds d’épaisseur, des galeries de madriers, les fossés et les plates-formes au-dessus des fossés, le corps de garde, un pont, une redoute… En dehors du titre, l’endroit n’est pas nommé, peut-être s’agit-il de la chapelle Saint-Pancrace à l’Escarène, près de Sospel, dont on sait qu’elle servit de fortin pendant la Guerre de Succession d’Autriche. Traces de pliures, petites déchirures restaurées.

SÈTE. MANUSCRIT.

Coste de Languedoc et Roussillon, depuis le cap d'Agde jusqu'aux Trois Maries.

[circa 1750]. En deux feuilles jointes de 460 x 835 mm.

Belle carte marine manuscrite, à l’encre noire et lavis, montrant la côte littorale au sud de Montpellier où sont figurés les bourgs de Marseillan, Mèze, Bousigue, Balaruc, Frontignan, Villeneuve-lès-Maguelone, Lattes, Pérol, Mauguio, Lunel, Aigues-Mortes, le fort de Peccais, Les Trois Maries, et, sur le cordon littoral les villes de Sète, Palavas-les-Flots et Lamotte. Les étangs côtiers délimités par les cordons de sable ne sont pas nommés, mais l'on reconnaît très bien le bassin de Thau. L'aspect des étangs entre Frontignan et Mauguio présente quelques différences avec l'état actuel, et Maguelone est encore une île. Trace de pliure verticale ; quelques piqûres. Très bonne condition générale. Document important pour la ville de Sète et ses environs.

TARDIEU (Jean-Baptiste).

[BORDEAUX] Plan de la ville de Bordeaux.

Bordeaux, Fillastre Frères, 1853. En 24 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 600 x 915 mm ; sous étui de l'éditeur.

Très grand plan détaillé de la ville de Bordeaux, gravé par Jean-Baptiste Tardieu. Y figurent les nombreuses constructions réalisées dans la première moitié du XIXe siècle : la place des Quinconces, aménagée entre 1810 et 1828 à l'emplacement du Château Trompette ; l'Hôpital Saint-André, construit entre 1825 et 1829, en remplacement du vieil hospice ; le Palais de Justice édifié entre 1836 et 1846 ; ou encore le Pont de Pierre, construit sur ordre de Napoléon Ier entre 1810 et 1822, entre la place de Bourgogne, actuelle place de Bir Hakeim, et la place du Pont, actuelle place Stalingrad. Au bas du plan figurent une vue du Pont de Pierre et une vue de l'église Saint-André. Avec table de renvois. Le nord est placé à droite du plan. Bel exemplaire.

TAVERNIER (Melchior) & SAINT-CLAIR.

[ÎLES de LÉRINS]. Description des isles de Ste Margrite & St Honorat. Et des forts et redouttes que les Espagnols y ont faitz et la reprisse de partie desditz forts et redouttes par l'armée navalle de Sa Majesté commandée par Monsieur le comte de Harcour. Désignée par St Clair Ingénieur de Sa Majesté.

Paris, Melchior Tavernier, 1637. 405 x 533 mm.

Très rare carte gravée figurant les îles de Sainte-Marguerite et Saint-Honorat, formant l'archipel de Lérins dans la baie de Cannes. Dressée par l'ingénieur Saint-Clair, elle fut publiée en 1637 par Melchior Tavernier dans son Théâtre géographique du royaume de France, puis par Pierre Mariette en 1650 dans le Théâtre géographique de France. La carte représente les escadres de navires commandées par Menty, Treillebois et de Poincy. Les deux îles furent reprises en 1637 par le comte d'Harcourt aux Espagnols qui l'occupaient depuis 1635. Graveur, imprimeur et hydrographe du roi, Melchior Tavernier, frère du célèbre voyageur Jean-Baptiste, fut à l'origine du développement de la cartographie française gravée du XVIIe siècle. Bel exemplaire aux contours coloriés à l'époque. Pastoureau, TAVERNIER II C.

TOULON. MANUSCRIT.

[Plan manuscrit de la rade de Toulon].

[circa 1700]. 245 x 324 mm

Belle carte manuscrite, à l'encre et au lavis, sans nom ni légende, montrant la rade de Toulon avec la presqu’île de Saint-Mandrier. Elle figure les contours de la côte avec indication des hauts fonds, et situe les nombreux forts qui entourent et protègent la rade. L’on voit également très bien la silhouette de la ville de Toulon avec ses fortifications et les deux grands bassins de l’arsenal. Cette carte provient d’un recueil et porte au verso la légende manuscrite de la carte qui la suivait. L'encadrement de cette légende est visible au recto. Petite déchirure dans la partie supérieure restaurée.

VALK (Gerard).

[LANGUEDOC] Praefectura generalis Languedociae, olim Occitania dicta.

Amsterdam, vers 1700. 487 x 590 mm.

Très belle carte gravée du Languedoc, brillamment coloriée à l'époque. Editeur, graveur et fabricant de globes à Amsterdam, Gerard Valk s'associe en 1673 à Petrus Schenk pour la publication de cartes. En 1683, ils acquièrent une partie du fonds de Joan Blaeu, et fondent en 1700 leur propre compagnie. L'association entre les deux familles se poursuivra jusqu'au milieu du XVIIIe siècle. Bel exemplaire.

VAR. MANUSCRIT.

Costes de Provence. Fréjus, Antibes, Nice, Monaco.

[circa 1750]. 366 x 444 mm.

Jolie carte manuscrite, encre et aquarelle, comprenant le comté de Nice, délimité par les villes de Draguignan, Castellane et Ubaye à l'ouest, Barcelonnette au nord, Coni et Triora à l'est, et la côte méditerranéenne entre Fréjus et San Remo au sud. Les villages y sont figurés par de petits cercles à l'encre rouge, les bourgs plus importants par de petits châteaux ou le plan des fortifications, les rivières et les lacs sont tracés à l'encre bleue, et les montagnes sont représentées par de petits monts tracés à l'encre noire; les principaux lacs et cols sont nommés (dont la vallée des Merveilles). L'échelle est en lieues, le titre est inscrit au dos. Traces de pliures, et 2 minuscules manques.

VERNET (Joseph);

[MARSEILLE] L'intérieur du port de Marseille vû du pavillon de l'horloge du parc.

Paris 1760 525 x 726 mm.

Grande vue très animée du port de Marseille, gravée par Cochin fils et Le Bas d'après le tableau peint par Joseph Vernet. Peintre, dessinateur et graveur français, Joseph Vernet fut formé dans le sud de la France. En 1753, après 20 années passées à Rome, le marquis de Marigny, futur directeur des Bâtiments de Louis XV, lui commande 24 tableaux des ports de France pour informer de la vie dans les ports, mais seuls quatorze tableaux seront réalisés de 1753 à 1762. Véritables témoignages de la vie dans les ports, ces peintures feront de lui l'un des plus grands peintres de la Marine. La série sera gravée par Cochin et Le Bas à partir de 1760. Marge inférieure courte avec déchirure restaurée.

VIARD;

PRIVAS (Ardèche).

Paris Benard circa 1850 225 x 298 mm.

Estampe figurant la ville de Privas, dessinée d'après nature et lithographiée par Viard. Bel exemplaire.

VIARD;

PUY (LE) (Haute-Loire).

Paris Benard circa 1850 215 x 292 mm.

Estampe figurant la ville du Puy-en-Velay, dessinée d'après nature et lithographiée par Viard. Bel exemplaire.

VIARD;

VALENCE (Drôme).

Paris Benard circa 1850 218 x 297 mm.

Estampe figurant la ville de Valence, dessinée d'après nature et lithographiée par Viard. Bel exemplaire.

VILLARET (Jean).

[MONTPELLIER] Plan de la ville de Montpellier avant les guerres de la religion.

[circa 1740]. 452 x 748 mm.

Beau et rare plan figurant la ville de Montpellier avant 1550 et les guerres de religion qui opposèrent les catholiques et les protestants, aussi appelés huguenots. Il est accompagné de 72 légendes permettant de situer les principaux bâtiments et rues de la ville à l'intérieur et hors de l'enceinte : l'Hôtel de Ville, le Palais ou Château, les collèges, le grenier à sel, les hôpitaux, etc. Non daté, ce plan a probablement été exécuté vers 1740 par Jean Villaret, ingénieur géographe né à Montpellier en 1703. Jean Villaret débuta en travaillant à la carte monumentale des Pyrénées avec La Blottière. Entre 1748 et 1754, il fut chargé de lever la carte du Haut-Dauphiné. En 1772, il est nommé chef des ingénieurs géographes militaires, en remplacement de Jean-Baptiste Berthier, père du maréchal. Il quitte ce poste en 1778. Il serait mort en 1784. Quelques rousseurs. Exemplaire replié. Tooley, vol. 4, p. 327.

VILLARET (Jean).

[MONTPELLIER] Plan de la ville et citadelle de Montpellier, avec ses environs.

[circa 1740]. 485 x 733 mm.

Beau et rare plan de la ville de Montpellier et de sa citadelle, accompagné de 81 légendes permettant de situer les principaux bâtiments et rues de la ville : la place du Peyrou, choisie pour accueillir la statue équestre de Louis XIV, la place d'armes, les logements des officiers et cazernes, l'Hôtel de Ville, le Palais, etc. Non daté, ce plan a probablement été exécuté vers 1740 par Jean Villaret, ingénieur géographe né à Montpellier en 1703. Jean Villaret débuta en travaillant à la carte monumentale des Pyrénées avec La Blottière. Entre 1748 et 1754, il fut chargé de lever la carte du Haut-Dauphiné. En 1772, il est nommé chef des ingénieurs géographes militaires, en remplacement de Jean-Baptiste Berthier, père du maréchal. Il quitte ce poste en 1778. Il serait mort en 1784. Quelques rousseurs. Exemplaire replié. Tooley, vol. 4, p. 327.

VILLARET (Jean).

[MONTPELLIER] Plan du siège de Montpellier en 1622, gravé par le Sr. Villaret.

[circa 1740]. 440 x 685 mm.

Beau et rare plan figurant le siège de la place-forte protestante de Montpellier en 1622 par les troupes royales de Louis XIII. Il est accompagné de 29 légendes donnant les noms des bastions et les emplacements du logis du roi, des différents régiments (Montmorency, Vendôme, Luynes), et des tentes du prince de Condé et des maréchaux. La ville fut assiégée entre août et octobre, elle se rendit le 10 octobre 1622. Non daté, ce plan a probablement été exécuté vers 1740 par Jean Villaret, ingénieur géographe né à Montpellier en 1703. Jean Villaret débuta en travaillant à la carte monumentale des Pyrénées avec La Blottière. Entre 1748 et 1754, il fut chargé de lever la carte du Haut-Dauphiné. En 1772, il est nommé chef des ingénieurs géographes militaires, en remplacement de Jean-Baptiste Berthier, père du maréchal. Il quitte ce poste en 1778. Il serait mort en 1784. Quelques rousseurs, fausse pliure le long de la pliure centrale. Exemplaire replié. Tooley, vol. 4, p. 327.