100 résultats

[ANONYME].

[BESANCON] Plan de Besançon.

Besançon, Ch. Marion, [vers 1880]. En 8 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 322 x 367 mm.

Plan de la ville de Besançon figurant les monuments antiques et modernes, dressé et lithographié d'après les plans de L. Rouzet, ingénieur-voyer de la ville. Trois éléments permettent de le dater vers 1880 : la synagogue, présente sur le plan, construite entre 1869 et 1871 ; en revanche la gare de la Mouillère, inaugurée en 1884, n'y figure pas, et la place de l'Abondance n'a pas encore été baptisée place de la Révolution, elle le sera en 1904. Avec liste des monuments antiques (signalés en rouge) et modernes. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ANONYME;

Nouveau plan géométral de la ville de Lyon.

1789 443 x 422 mm.

Rare plan gravé de la ville de Lyon dédié aux citoyens de la ville. Il figure les projets d'aménagement et d'agrandissement des deux architectes lyonnais Jean-Antoine Morand et Antoine-Michel Perrache, concernant notamment le faubourg de la Guillotière et le quartier de Perrache. Le cartouche de titre est orné de deux blasons. À gauche du plan, dans un encadré, figure une notice historique de la ville et une description de quelques édifices publics. Très bel exemplaire.

AVELINE (Pierre);

Grenoble, ville capitale de Dauphiné et siège de parlement.

circa 1690 212 x 312 mm.

Ravissant panorama de la ville de Grenoble, gravé par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 12 légendes. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

BAILLEUL (Nicolas);

Évêché de Dijon.

Dijon F. Desventes 1746 438 x 613 mm.

Rare carte de l'évêché de Dijon Carte figurant l'évêché de Dijon, dressée par Nicolas Bailleul et dédiée à Claude Bouhier, évêque de la ville. Les villes principales comme Dijon, Gray ou Auxonne sont figurées par des enceintes fortifiées aquarellées en rouge. La carte est ornée d'un magnifique cartouche décoré en tête des armoiries du dédicataire et d'objets évoquant sa fonction. Avec table alphabétique des lieux. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

BEAURAIN (Jean de).

[DIJON] Nouveau plan de la ville et des environs de Dijon.

Paris, Sieur Desnos, 1790. En 15 sections montées sur toile bordée de soie bleue et pliées, formant un plan de 534 x 712 mm.

Superbe plan gravé de la ville de Dijon, levé sur les lieux par Martin de Noinville, architecte et ingénieur du roi, et inspecteur des ouvrages publics de la ville de Dijon. Il a été revu et corrigé par André Gambu, arpenteur juré du roi pour les Eaux et Forêts de Dijon, sur celui levé par Antoine Mikel, puis corrigé et augmenté en 1770 par Jean de Beaurain, géographe du roi. Il est orné d’un cartouche de titre aux armes du dédicataire Louis-Henri de Bourbon, d’une vue générale de la ville dessinée sur les lieux par André Gambu, d’une carte des environs, d’un plan du château et du parc de la Colombière, et de deux grands cartouches contenant un historique de la ville. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Bel exemplaire. Tooley Revised Edition, tome 1, p. 104.

BEAURAIN (Jean de).

[DIJON] Nouveau plan de la ville et des environs de Dijon.

Paris, Sieur Desnos, 1790. 525 x 702 mm.

Très beau plan gravé de la ville de Dijon, levé sur les lieux par Martin de Noinville, architecte et ingénieur du roi, et inspecteur des ouvrages publics de la ville de Dijon. Il a été revu par André Gambu, arpenteur juré du roi pour les Eaux et Forêts de Dijon, et gravé par Inselin. Il est orné d'un cartouche de titre aux armes du dédicataire Louis-Henri de Bourbon, d'une vue générale de la ville dessinée sur les lieux par André Gambu, d'une carte des environs de Dijon, d'un plan du château et du parc de la Colombière, et de deux grands cartouches contenant un historique de la ville. Il existe une édition plus tardive, également plus commune, publiée par Desnos en 1790. La présente édition ne porte pas de date, mais on peut supposer qu'elle a été publiée vers 1755, en raison de la présence de la "Nouvelle pépinière de mûriers de la province", établie en 1754. Par ailleurs, les faubourgs Saint-Nicolas et Saint-Pierre n'ont pas encore été aménagés, contrairement à l'édition de 1790. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Bel exemplaire, replié.

BEAURAIN (Jean, chevalier de);

Carte du diocèse de Grenoble.

Paris chés l'auteur 1741 513 x 636 mm.

"La Carte du diocèse de Grenoble, si elle n'a pas été élaborée sur le terrain, aurait utilisé des cartes "levées sur les lieux", ce qui lui donne une certaine authenticité" (Pelletier et Ozanne, p. 167, fig. 96). Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Tooley Revised Edition, tome 1, p. 104.

BEAURAIN (Jean, chevalier de);

Plan de Strasbourg, ville capitale de la province d'Alsace.

Paris Mr. de Beaurin 1741 263 x 338 mm.

Plan figurant la ville de Strasbourg, gravé par Charles Inselin, orné d'un cartouche de titre décoré d'attributs militaires. Le plan montre les fortifications de la ville, ainsi que la citadelle et les forts de Kehl, du Rhin et les fort des Isles. Avec liste de 10 légendes. Le chevalier de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Très bel exemplaire.

BEREY (Nicolas).

[BOURGOGNE] Gouvernement général du duché de Bourgogne, comté de Bresse, pays de Buge, Valromey, et Gex &c.

Paris, N. Berey, 1654. 410 x 513 mm.

Très rare carte figurant l'ancien duché de Bourgogne, couvrant l'actuelle région de la Bourgogne, soit les départements de l'Yonne, de la Côte-d'Or, de la Nièvre et de la Saône-et-Loire. La carte s'étend jusqu'aux régions du comté de Bresse, du Valromey, du Bugey et du Gex. Elle est ornée de deux cartouches animés de personnages. La capitale Dijon est aquarellée en rouge. Berey fut éditeur et enlumineur. A sa mort en 1666, son gendre Alexis-Hubert Jaillot hérita d'une partie de ses cuivres. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Très rare, manque à Pastoureau.

BLAEU (Johannes);

[SAVOIE] Annessium vulgo Annessy.

1700 464 x 574 mm.

Belle vue gravée d'Annecy, issue du spectaculaire "Theatrum Sabaudiae" de Johannes Blaeu. Elle est ornée des armoiries du Duché de Savoie portées par des anges et d'une table des lieux principaux. Rousseurs dans la marge supérieure affectant légèrement la partie gravée. Koeman, I, Bl 80.

BLAEU (Johannes);

[SAVOIE] Annessium vulgo Annessy.

1700 464 x 574 mm.

Belle vue gravée d'Annecy, issue du spectaculaire Theatrum Sabaudiæ de Johannes Blaeu. Elle est ornée des armoiries du duché de Savoie portées par des anges et d'une table des lieux principaux. Bel exemplaire. Koeman, I, Bl 80.

BLAEU (Johannes);

Gouvernement général du Lyonnois.

Amsterdam 1660 circa 410 x 572 mm.

Carte du Lyonnais et des régions voisines, ornée d'un cartouche de titre décoré des armes de l'Auvergne, du Bourbonnais, du Lyonnais et de la France. Verso blanc. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Koeman, 4800:2B.

BRAUN (Georg) & HOGENBERG (Frans).

[BESANÇON] Vesontio Sequanorum Gallis Besanson Germanis Byzantz.

[Cologne, 1575]. 355 x 495 mm.

Superbe vue figurant la ville de Besançon avec ses remparts en 1575, issue de la seconde partie du Civitates Orbis Terrarum. Elle est ornée des armoiries de la Franche-Comté et de la ville de Besançon, de deux médaillons, l'un contenant un heaume et un éléphant avec la devise "recto clavo", l'autre une cigogne avec l'anagramme ST UELLEM pour Metellus, et de trois personnages placés dans le coin inférieur droit. Au premier plan de la ville, on peut voir le plus ancien pont de Besançon franchissant le Doubs, surmonté de constructions et nommé simplement Pons, aujourd'hui Pont Battant. Dans une rue partant du Pont Battant figure la mention "Locus supplicii reorum" ou lieu où étaient punis les coupables. Les portes et les églises sont nommées. Le nord est placé à gauche du plan. Le Civitates Orbis Terrarum est le tout premier atlas de vues de villes publié en six parties à partir de 1572. Cette oeuvre monumentale qui renferme plus de 500 plans et vues de villes du monde entier, est considérée à ce jour comme la plus ambitieuse et la plus réussie de toute l'histoire de la cartographie. Le texte imprimé au dos de chaque planche fut compilé par Braun, alors chanoine de la cathédrale de Cologne, et les vues furent gravées par Hogenberg. Texte latin au verso. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Koeman, 473.

BRAUN (Georg) & HOGENBERG (Frans).

[LYON] Lugdunum.

[Cologne, 1572]. 355 x 495 mm.

Très belle vue de Lyon issue de la première partie du Civitates Orbis Terrarum. Elle est dérivée du grand plan scénographique en 25 feuilles réalisé vers 1550, mettant en scène la cité lyonnaise sous la Renaissance avec tous les édifices en perspective. Elle est ornée de deux cartouches contenant des textes à la gloire de Lyon, et d'un couple en costume d'époque dont la femme joue de la mandoline. La plupart des bâtiments et lieux sont nommés : La Rigaudière, Les Célestins, l'Hôtel Dieu, la rue de la Grenette, la place du Vin, le marché au porceux, le pont de Saône, aujourd'hui disparu, ou encore le pont de Rosne (Rhône) renommé pont de la Guillotière en 1958. Le nord est situé à droite du plan. Le Civitates Orbis Terrarum est le tout premier atlas de vues de villes publié en six parties à partir de 1572. Cette oeuvre monumentale qui renferme plus de 500 plans et vues de villes du monde entier, est considérée à ce jour comme la plus ambitieuse et la plus réussie de toute l'histoire de la cartographie. Le texte imprimé au dos de chaque planche fut compilé par Braun, alors chanoine de la cathédrale de Cologne, et les vues furent gravées par Hogenberg. Texte latin au verso. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Koeman, 2525.

BUGNON (Didier).

Plan de la ville de Toul.

1745. 302 x 436 cm.

Joli plan de la ville de Toul en Lorraine, par Didier Bugnon, géographe du duc de Lorraine, issu de l'Histoire de Lorraine de Dom Calmet. Il est orné des armoiries de la ville et accompagné de 59 légendes pour les églises, chapelles, places et lieux importants. Le nord est placé à droite du plan. Petits trous de ver dans la marge inférieure, sinon bel exemplaire.

BUGNON (Didier).

Plan des villes et citadelle, de Nancy.

1745. 326 x 496 cm.

Beau plan détaillé de la ville de Nancy, par Didier Bugnon, géographe du duc de Lorraine, issu de l'Histoire de Lorraine de Dom Calmet. Il est accompagné de 133 légendes pour les ouvrages de fortification, les églises, places, hôtels et bâtiments principaux de la ville. Le nord est placé au bas de la carte. Deux petits trous de ver dans la marge inférieure, marge droite coupée au cadre.

CASSINI de THURY (César-François).

[CHÂLONS-en-CHAMPAGNE] Carte de Cassini. Feuille n°25.

[Paris, 1756-1789]. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 595 x 930 mm ; étiquette au dos et onglet portant le numéro de la feuille.

Feuille n°25 de la carte de Cassini, couvrant les environs de Châlons-en-Champagne, anciennement Châlons-sur-Marne. Les villes principales sont signalées par une citadelle aquarellée en rouge. La carte de Cassini est la première carte générale et particulière du royaume de France. En 1747, Louis XV décide de confier à César-François Cassini l'élaboration d'une carte de France, "particulière" - c'est-à-dire détaillée - et "générale", parce-qu'elle doit couvrir tout le royaume. Les levés furent effectués entre 1756 et 1789 et les 182 feuilles composant la carte furent publiées entre 1756 et 1815. Trois générations de Cassini se succédèrent pour achever ce travail, principalement César-François Cassini de Thury dit Cassini III (mort en 1787) et son fils Jean-Dominique Cassini de Thury dit Cassini IV. Cette carte constituait pour l'époque une véritable innovation et une avancée technique décisive. Elle est la première carte à s'appuyer sur une triangulation géodésique dont l'établissement prit plus de cinquante ans. La carte de Cassini ne sera pas remplacée avant 1866, avec la carte d'Etat-Major à l'usage des militaires. Echelle en toises. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

CASSINI de THURY (César-François).

[GANNAT] Carte de Cassini. Feuille n°79/51.

[Paris, 1756-1789]. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 590 x 930 mm ; étiquette au dos et onglet de vélin portant le numéro de la feuille.

Feuille n°79/51 de la carte de Cassini, couvrant les environs de Gannat, Vichy et Saint-Pourçain-sur-Sioule dans l'Allier. Les villes principales sont signalées par une citadelle aquarellée en rouge. La carte de Cassini est la première carte générale et particulière du royaume de France. En 1747, Louis XV décide de confier à César-François Cassini l'élaboration d'une carte de France, "particulière" - c'est-à-dire détaillée - et "générale", parce-qu'elle doit couvrir tout le royaume. Les levés furent effectués entre 1756 et 1789 et les 182 feuilles composant la carte furent publiées entre 1756 et 1815. Trois générations de Cassini se succédèrent pour achever ce travail, principalement César-François Cassini de Thury dit Cassini III (mort en 1787) et son fils Jean-Dominique Cassini de Thury dit Cassini IV. Cette carte constituait pour l'époque une véritable innovation et une avancée technique décisive. Elle est la première carte à s'appuyer sur une triangulation géodésique dont l'établissement prit plus de cinquante ans. La carte de Cassini ne sera pas remplacée avant 1866, avec la carte d'Etat-Major à l'usage des militaires. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

CASSINI de THURY (César-François).

[MIRECOURT/VOSGES] Carte de Cassini. Feuille n°64.

[Paris, 1756-1789]. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 590 x 925 mm ; étiquette au dos et onglet portant le numéro de la feuille.

Feuille n°64 de la carte de Cassini, couvrant les environs de Mirecourt, Epinal et Saint-Dié-des-Vosges. Les villes principales sont signalées par une citadelle aquarellée en rouge. La carte de Cassini est la première carte générale et particulière du royaume de France. En 1747, Louis XV décide de confier à César-François Cassini l'élaboration d'une carte de France, "particulière" - c'est-à-dire détaillée - et "générale", parce-qu'elle doit couvrir tout le royaume. Les levés furent effectués entre 1756 et 1789 et les 182 feuilles composant la carte furent publiées entre 1756 et 1815. Trois générations de Cassini se succédèrent pour achever ce travail, principalement César-François Cassini de Thury dit Cassini III (mort en 1787) et son fils Jean-Dominique Cassini de Thury dit Cassini IV. Cette carte constituait pour l'époque une véritable innovation et une avancée technique décisive. Elle est la première carte à s'appuyer sur une triangulation géodésique dont l'établissement prit plus de cinquante ans. La carte de Cassini ne sera pas remplacée avant 1866, avec la carte d'Etat-Major à l'usage des militaires. Echelle en toises. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

CASSINI de THURY (César-François).

[NEUF-BRISACH] Carte de Cassini. Feuille n°77/164.

[Paris, 1756-1789]. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 595 x 930 mm ; étiquette au dos et onglet de vélin portant le numéro de la feuille.

Feuille n°77/164 de la carte de Cassini, couvrant Neuf-Brisach en Alsace et ses environs. Elle s'étend du nord au sud entre Biesheim et Brinckheim, et d'ouest en est entre Saint-Amarin et Fribourg. Les villes principales sont aquarellées en rouge. La carte de Cassini est la première carte générale et particulière du royaume de France. En 1747, Louis XV décide de confier à César-François Cassini l'élaboration d'une carte de France, "particulière" - c'est-à-dire détaillée - et "générale", parce-qu'elle doit couvrir tout le royaume. Les levés furent effectués entre 1756 et 1789 et les 182 feuilles composant la carte furent publiées entre 1756 et 1815. Trois générations de Cassini se succédèrent pour achever ce travail, principalement César-François Cassini de Thury dit Cassini III (mort en 1787) et son fils Jean-Dominique Cassini de Thury dit Cassini IV. Cette carte constituait pour l'époque une véritable innovation et une avancée technique décisive. Elle est la première carte à s'appuyer sur une triangulation géodésique dont l'établissement prit plus de cinquante ans. La carte de Cassini ne sera pas remplacée avant 1866, avec la carte d'Etat-Major à l'usage des militaires. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

CASSINI de THURY (César-François).

[ROCROI] Carte de Cassini. Feuille n°40.

[Paris, 1756-1789]. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 590 x 920 mm ; étiquette au dos et onglet portant le numéro de la feuille.

Feuille n°40 de la carte de Cassini, couvrant les environs de Rocroi et Givet dans les Ardennes, et le sud de la Belgique. Les villes principales sont signalées par une citadelle aquarellée en rouge. La carte de Cassini est la première carte générale et particulière du royaume de France. En 1747, Louis XV décide de confier à César-François Cassini l'élaboration d'une carte de France, "particulière" - c'est-à-dire détaillée - et "générale", parce-qu'elle doit couvrir tout le royaume. Les levés furent effectués entre 1756 et 1789 et les 182 feuilles composant la carte furent publiées entre 1756 et 1815. Trois générations de Cassini se succédèrent pour achever ce travail, principalement César-François Cassini de Thury dit Cassini III (mort en 1787) et son fils Jean-Dominique Cassini de Thury dit Cassini IV. Cette carte constituait pour l'époque une véritable innovation et une avancée technique décisive. Elle est la première carte à s'appuyer sur une triangulation géodésique dont l'établissement prit plus de cinquante ans. La carte de Cassini ne sera pas remplacée avant 1866, avec la carte d'Etat-Major à l'usage des militaires. Echelle en toises. Superbe exemplaire brillamment aquarellé à l'époque. Rare dans de tels coloris.

CASSINI de THURY (César-François).

[SEDAN] Carte de Cassini. Feuille n°43.

[Paris, 1756-1789]. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 590 x 930 mm ; étiquette au dos et onglet portant le numéro de la feuille.

Feuille n°43 de la carte de Cassini, couvrant les environs de Sedan et de Charleville-Mézières dans les Ardennes. Les villes principales sont signalées par une citadelle aquarellée en rouge. La carte de Cassini est la première carte générale et particulière du royaume de France. En 1747, Louis XV décide de confier à César-François Cassini l'élaboration d'une carte de France, "particulière" - c'est-à-dire détaillée - et "générale", parce-qu'elle doit couvrir tout le royaume. Les levés furent effectués entre 1756 et 1789 et les 182 feuilles composant la carte furent publiées entre 1756 et 1815. Trois générations de Cassini se succédèrent pour achever ce travail, principalement César-François Cassini de Thury dit Cassini III (mort en 1787) et son fils Jean-Dominique Cassini de Thury dit Cassini IV. Cette carte constituait pour l'époque une véritable innovation et une avancée technique décisive. Elle est la première carte à s'appuyer sur une triangulation géodésique dont l'établissement prit plus de cinquante ans. La carte de Cassini ne sera pas remplacée avant 1866, avec la carte d'Etat-Major à l'usage des militaires. Echelle en toises. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

CASSINI de THURY (César-François).

[SOISSONS] Carte de Cassini. Feuille n44.

[Paris, 1756-1789]. En 18 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 582 x 920 mm ; étiquette au dos portant le titre et le numéro de la feuille.

Feuille n°44 de la carte de Cassini, couvrant les environs de Soissons, s'étendant du nord au sud entre Vauxaillon (orthographié Vaussalion) et Dormans, et d'ouest en est entre Crépy-en-Valois et Damery. Les villes principales sont signalées par une citadelle aquarellée en rouge. La carte de Cassini est la première carte générale et particulière du royaume de France. En 1747, Louis XV décide de confier à César-François Cassini l'élaboration d'une carte de France, "particulière" - c'est-à-dire détaillée - et "générale", parce-qu'elle doit couvrir tout le royaume. Les levés furent effectués entre 1756 et 1789 et les 182 feuilles composant la carte furent publiées entre 1756 et 1815. Trois générations de Cassini se succédèrent pour achever ce travail, principalement César-François Cassini de Thury dit Cassini III (mort en 1787) et son fils Jean-Dominique Cassini de Thury dit Cassini IV. Cette carte constituait pour l'époque une véritable innovation et une avancée technique décisive. Elle est la première carte à s'appuyer sur une triangulation géodésique dont l'établissement prit plus de cinquante ans. La carte de Cassini ne sera pas remplacée avant 1866, avec la carte d'État-Major à l'usage des militaires. Echelle en toises. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

CASSINI de THURY (César-François).

[TOUL] Carte de Cassini. Feuille n°41.

[Paris, 1756-1789]. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 595 x 930 mm ; étiquette au dos et onglet portant le numéro de la feuille.

Feuille n°41 de la carte de Cassini, couvrant les environs de Toul en Lorraine. Les villes principales sont signalées par une citadelle aquarellée en rouge. La carte de Cassini est la première carte générale et particulière du royaume de France. En 1747, Louis XV décide de confier à César-François Cassini l'élaboration d'une carte de France, "particulière" - c'est-à-dire détaillée - et "générale", parce-qu'elle doit couvrir tout le royaume. Les levés furent effectués entre 1756 et 1789 et les 182 feuilles composant la carte furent publiées entre 1756 et 1815. Trois générations de Cassini se succédèrent pour achever ce travail, principalement César-François Cassini de Thury dit Cassini III (mort en 1787) et son fils Jean-Dominique Cassini de Thury dit Cassini IV. Cette carte constituait pour l'époque une véritable innovation et une avancée technique décisive. Elle est la première carte à s'appuyer sur une triangulation géodésique dont l'établissement prit plus de cinquante ans. La carte de Cassini ne sera pas remplacée avant 1866, avec la carte d'Etat-Major à l'usage des militaires. Echelle en toises. Superbe exemplaire brillamment aquarellé à l'époque. Rare dans de tels coloris.

CASSINI de THURY (César-François).

[TULLE] Carte de Cassini. Feuille n°154/34.

[Paris, 1756-1789]. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 595 x 920 mm ; étiquette au dos et onglet de vélin portant le numéro de la feuille.

Feuille n°154/34 de la carte de Cassini, couvrant les environs de Tulle et de Brive-la-Gaillarde en Corrèze. Les villes principales sont signalées par une citadelle aquarellée en rouge. La carte de Cassini est la première carte générale et particulière du royaume de France. En 1747, Louis XV décide de confier à César-François Cassini l'élaboration d'une carte de France, "particulière" - c'est-à-dire détaillée - et "générale", parce-qu'elle doit couvrir tout le royaume. Les levés furent effectués entre 1756 et 1789 et les 182 feuilles composant la carte furent publiées entre 1756 et 1815. Trois générations de Cassini se succédèrent pour achever ce travail, principalement César-François Cassini de Thury dit Cassini III (mort en 1787) et son fils Jean-Dominique Cassini de Thury dit Cassini IV. Cette carte constituait pour l'époque une véritable innovation et une avancée technique décisive. Elle est la première carte à s'appuyer sur une triangulation géodésique dont l'établissement prit plus de cinquante ans. La carte de Cassini ne sera pas remplacée avant 1866, avec la carte d'Etat-Major à l'usage des militaires. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

CHAPUY;

COLMAR (Haut-Rhin).

Paris Benard circa 1850 218 x 291 mm.

Estampe figurant la ville de Colmar, lithographiée par Leborne d'après un dessin de Chapuy. Bel exemplaire.

CHARLEVILLE-MEZIERES. MANUSCRIT.

Plan de Mézière et de Charleville.

1726. 610 x 865 mm, monté sur toile.

Beau plan manuscrit, encres de couleurs et aquarelle, montrant les boucles de la Meuse dans lesquelles sont situées les villes de Charleville et de Mézières, dans le département des Ardennes. Y sont figurés le plan des deux villes alors séparées, la Meuse avec ses îles, les routes et les chemins, la petite ville de Wacq avec son mur d'enceinte, quelques hameaux et fermes, et le mont Olympe dont on voit, en pointillé, le tracé de la forteresse détruite. La ville de Mézières, sur la rive droite de la Meuse, dépendait du royaume de France. Du fait de sa position sur la frontière d'alors, elle fut pourvue d'un système de défense important. Charleville quant à elle fut créée en 1606 par Charles de Gonzague (en tant que prince d'Arches), et se développa rapidement. Elle fut pourvue d'une enceinte bastionnée et d'une citadelle sur le mont Olympe qui surplombait la ville ; mais ces fortifications furent détruites à la fin du XVIIe siècle pour le mont Olympe, et au début du XVIIIe siècle pour l'enceinte de Charleville, après que la principauté d'Arches fut passée dans la famille française des princes de Condé. Les deux villes furent réunies en une seule commune en 1966. La carte est orientée, l'échelle est en toises. Petits défauts à la pliure centrale, déchirure à l'extrême gauche du plan restaurée. Bonne condition générale.

CHÉREAU (Jacques);

Lyon, ville capitale de la province et du gouvernem.t général du Lyonois.

Paris Chéreau 1760 circa 340 x 512 mm.

Superbe vue cavalière de la ville de Lyon, accompagnée d'une table numérotée renvoyant aux principaux lieux et monuments. Dynastie célèbre de graveurs et marchands d'estampes, les Chéreau furent actifs au XVIII° siècle. Jacques Chéreau, dit Chéreau le jeune, naquit à Blois en 1688. C'est auprès de son frère François Chéreau qu'il apprit le métier de graveur. Avec un fonds de plus de 3 000 planches gravées, il fut l'un des graveurs, éditeurs et marchands d'estampes les plus prolifiques de son époque. Très bel exemplaire à grandes marges.

CLEROT (Victor).

[SAVOIE] Départements de la Savoie et H.te Savoie.

Paris, Maison Bouasse-Lebel, [circa 1860]. 753 x 530 mm.

Belle et grande carte des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie, issue de l'Atlas départemental de la France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DEROY;

BESANCON (Doubs).

Paris Benard circa 1850 231 x 298 mm.

Estampe figurant la ville de Besançon, dessinée et lithographiée par Deroy. Bel exemplaire.

DEROY;

DIJON (Côte-d'Or).

Paris Benard circa 1850 226 x 298 mm.

Estampe figurant la ville de Dijon, dessinée et lithographiée par Deroy. Bel exemplaire.

DEROY;

MONTBRISON (Loire).

Paris Benard circa 1850 221 x 295 mm.

Estampe figurant la ville de Montbrison, lithographiée par Roissy d'après un dessin de Deroy. Bel exemplaire.

DEROY;

TROYES (Aube).

Paris Benard circa 1850 224 x 298 mm.

Estampe figurant la ville de Troyes, dessinée et lithographiée par Deroy. Bel exemplaire.

DESNOS (Louis-Charles).

[DAUPHINÉ] Gouvernement de Dauphiné, et généralité de Grenoble.

Paris, Sr. Desnos, 1766. 223 x 342 mm.

Belle carte du Dauphiné, indiquant les routes et les distances, ornée d'un cartouche de titre. Elle est issue du Nouvel Itinéraire général, publié en 1766. Éditeur parisien de la seconde moitié du XVIIIe siècle, Louis-Charles Desnos était "libraire et ingénieur géographe pour les globes et les sphères de Sa Majesté Danoise". En tant qu'éditeur, il publia entre 1764 et 1786 une série d'atlas thématiques, et travailla notamment avec Brion de la Tour. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Petits trous de ver dans la marge supérieure, sans atteinte à la carte, légère décoloration au niveau de la pliure centrale.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[ISÈRE] Départements de l'Isère.

Paris, Maison Bouasse-Lebel, [circa 1860]. 540 x 748 mm.

Belle et grande carte du département de l'Isère, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[MOSELLE] Lorraine. Moselle.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 582 x 806 mm.

Belle et grande carte du département de la Moselle, issue de l'Atlas départemental de la France. Elle est ornée d'un beau cartouche de titre décoré des armoiries de la Moselle, d'attributs militaires et du portrait d'Antoine Charles Louis de Lasalle, général de cavalerie du Premier Empire, et de 4 vignettes. Elle est accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

FER (Nicolas de);

Lion ville très considérable du royaume de France située aux conflans du Rosne et de la Saone.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 220 x 316 mm.

Très beau plan gravé de la ville de Lyon, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

GRENOBLE. MANUSCRIT.

Plan de la ville de Grenoble. Ann. 1790.

1790. 490 x 610 mm ; sous verre, encadrement de bois doré de l'époque.

Superbe plan manuscrit à l'aquarelle de la ville de Grenoble, en Isère. Y sont représentées les fortifications avec, à l'intérieur, le plan de la ville (dont les rues sont nommées), les bâtiments administratifs et les jardins, et, à l'extérieur, la boucle de l'Isère et le fort de la Bastille qui domine la ville. Une attention toute particulière à été apportée au dessin des jardins dans la ville ainsi qu'aux arbres et champs alentours. Le titre est inscrit dans un cartouche en grisaille représentant une jeune femme au bord d'un torrent de montagne. Encadrement du dessin en grisaille. Le plan est orienté, l'échelle est en toises. Condition excellente.

GUESDON (Alfred);

Dijon. Vue prise au dessus du cours du Parc.

Paris A. Hauser 1840 circa 318 x 434 mm.

Belle vue à vol d'oiseau de la ville de Dijon, lithographiée à deux tons par Springer d'après un dessin de Alfred Guesdon, de la série Voyage aérien en France. Cachet froid de l'éditeur. Petite déchirure dans la marge inférieure restaurée. Bon exemplaire.

HERISSON (Eustache).

[STRASBOURG] Plan de la ville de Strasbourg divisé en quatre cantons.

Paris, Jean, 1836. 535 x 755 mm.

Beau plan détaillé de la ville de Strasbourg, divisée en quatre cantons (nord, sud, ouest, est). Avec table de renvois pour tous les ponts sur les fossés et canaux de la ville. Déchirures au niveau de la pliure centrale restaurées.

HOMANN (Johann Baptist);

[METZ] Accurata rapraesentatio ichnographica urbis episcopalis in Ducatu Lotharingiae, dictae Metae.

Nuremberg 1739 470 x 556 mm.

Grand plan gravé de la ville de Metz avec titre en allemand et en latin et liste de 61 légendes. Editeurs de cartes à Nuremberg, Homann et ses héritiers dominèrent le marché de la cartographie allemande pendant près de cent ans. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

HONDIUS (Henricus);

[DAUPHINE] Carte et description générale de Dauphiné avec les confins des pais et provinces voisines.

Amsterdam 1630-1633 374 x 494 mm.

Belle carte du Dauphiné, dressée par Jean de Beins, qui fut nommé en 1607 géographe et ingénieur pour le roi en Dauphiné et en Bresse, et qui participa activement aux travaux de défense des frontières du royaume. En bas à droite figure un cartouche contenant quelques lignes de dédicace au roi. Les villes principales de Vienne, Grenoble, Valence et Embrun sont signalées à l'aquarelle rouge. Verso blanc. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

JANSSON (Joannes).

[NIVERNAIS] Carte du païs et duché de Nivernois.

Amsterdam, [circa 1650]. 376 x 495 mm.

Belle carte du Nivernais avec parties de l'Auxerrois, du Berry, du Bourbonnais et du Morvan. Verso blanc. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

JOLLAIN (Gérard);

[LYONNAIS] Lyon.

Paris Jollain circa 1680 375 x 510 mm.

Vue panoramique de la ville de Lyon prise de la porte St. Sébastien. Elle est ornée des armoiries de la ville et d'une carte des environs. Les principaux bâtiments sont nommés. Avec texte de huit lignes en français et en latin à la gloire de la ville. Superbe exemplaire.

JUBRIEN (Jean);

Carte du pays et diocèse de Reims.

1623 En quatre feuilles jointes de 673 x 840 mm.

Très rare première carte imprimée du diocèse de Reims, 1623 Grande carte gravée figurant la région de Reims, avec parties de la Brie, du Tardenois, du Rethelois et de la Thiérache. Le nord est orienté à droite de la carte, les villes principales comme Reims, Rethel ou Châlons-en-Champagne sont figurées par de petites vues cavalières. La carte est dédiée à Gabriel de Sainte-Marie, archevêque de Reims de 1622 à 1629. Il s'agit de la première carte imprimée du diocèse de Reims, dressée en 1623 par Jean Jubrien, topographe natif de Châlons, et l’un des cartographes régionaux les plus importants de la première moitié du XVII° siècle. Cette première édition datée de 1623 fut publiée en 1632 par Melchior Tavernier dans le Théâtre géographique du royaume de France. Une seconde édition datée de 1654 fut publiée par Antoine de Fer. Considérée comme l'une des cartes les plus exactes de la région, la carte de Jubrien servit de modèle à de nombreux cartographes jusqu'au XVIII° siècle. Le papier est légèrement froissé le long de la pliure centrale. Bel exemplaire, replié. Pastoureau, TAVERNIER II A.

LAPIERRE. MANUSCRIT.

[Plan de la forêt et du domaine de Fourolles].

1724. 633 x 702 mm, sur peau de vélin.

Rare plan manuscrit sur vélin Carte manuscrite, encre et lavis, sur peau de vélin, de l’arpentage des bois autour du château de Fourolles, situés entre les bois communaux de Merry-la-Vallée et ceux de Saint-Aubin-le-Château, dans le comté d’Auxerre. Y sont figurés une petite vue du château et le plan de la forêt avec la surface des parcelles mises en exploitation, et la date prévue pour l’abattage des arbres. Elle a été dressée par Lapierre, arpenteur royal résidant à Saint-Amand-en-Pusaye. Le nom des propriétaires des parcelles voisines y est également porté. Il semble que le plan et l’ordre de coupe des parcelles n’a pas été suivi car les numéros d’ordre ont été corrigés et les dates prévues pour l’abattage des arbres (de 1728 à 1745) ont été rectifiées ; elles vont jusqu’en 1829. Pliures avec de petits trous à l’emplacement des pliures, 2 trous plus importants dont l’un au milieu du certificat manuscrit de l’arpenteur (où quelques mots sont également frottés).

LE ROUGE (Georges-Louis).

[ALSACE/NEUF-BRISACH] Les environs du Vieux Brisac la position de l'isle de Rheinach.

Paris, 1743. 464 x 550 mm.

Beau plan gravé de la ville allemande de Vieux-Brisach ou Breisach am Rhein, située sur le Rhin, et de la citadelle de Neuf-Brisach en Alsace, fortifiée par Vauban en 1702, avec le cours détaillé du Rhin. Le Rouge fut Géographe du Roi, cartographe et éditeur de cartes. Il publia de nombreux atlas dont l'Atlas Général entre 1742 et 1762, le Nouvel Atlas Portatif en 1748, le Théâtre de la Guerre en Allemagne entre 1733 et 1735, et les Curiosités de Paris en 1778. Bel exemplaire.

LE ROUGE (Georges-Louis);

[ALSACE] L'Alsace.

Paris Crépy 1767 266 x 203 mm.

Belle carte gravée de l'Alsace, dédiée au prince de Conti et ornée d'un cartouche de titre animé d'un personnage portant les armoiries royales. Issue de l'Atlas nouveau portatif réédité par Crépy. Etat parfait, exemplaire aquarellé à l'époque.

LEBORNE;

CHALONS (Marne).

Paris Benard circa 1850 225 x 295 mm.

Estampe figurant la ville de Châlons-en-Champagne, dessinée et lithographiée par Leborne. Infimes rousseurs dans les marges.

LECLERC (Jean);

[BRIE] Description du pais de Brie.

Paris Jean Le Clerc 1619 345 x 470 mm.

Belle carte gravée figurant la Brie, dressée vers 1615 par Damien de Templeux, écuyer, sieur de Frestoy. Elle est issue du Théâtre géographique de France publié par Jean Leclerc en 1619, dont les cartes ont pour la plupart été reprises du Théâtre françoys de Maurice Bouguereau. Les deux villes importantes de Brie-Comte-Robert et Provins sont signalées à l'aquarelle rouge. En haut à gauche figure une représentation de Paris. La carte s'étend au nord jusqu'à Meaux, La Ferté-sous-Jouarre et Château-Thierry, et au sud jusqu'à Bray-sur-Seine et Pont-sur-Seine. Fausse pliure sans gravité le long de la pliure centrale, sinon bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Pastoureau, LECLERC A, 19.

LECLERC (Jean);

[DOMBES/LYONNAIS] Carte du pais et souvraineté de Dombes.

Paris Jean Le Clerc 1619 361 x 466 mm.

Belle carte de la région de la Dombes, située dans le département de l'Ain, au nord du Lyonnais. Les villes importantes comme Chalamont, Trévoux, Ambérieux-en-Dombes, Saint-Trivier, ou encore Thoissey, sont signalées à l'aquarelle rouge. Le nord est situé à gauche de la carte. En bas à droite figure la ville de Lyon. La carte est ornée du blason de la région et d'un cartouche contenant la dédicace de Mathias Mareschal, avocat au Parlement de Paris, à Marie de Bourbon, duchesse de Montpensier et princesse souveraine de Dombes. Elle est issue du Théâtre géographique de France publié par Jean Leclerc en 1619, dont les cartes ont pour la plupart été reprises du Théâtre françoys de Maurice Bouguereau. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Pastoureau, LECLERC A, 35.

LECLERC (Jean);

[LORRAINE/METZ] Description du Pays Messin et ses confins.

Paris Jean Le Clerc 1619 376 x 418 mm.

Belle carte gravée figurant Metz et sa région, dressée en 1610 par Abraham Fabert, notable messin qui fut directeur de l'imprimerie ducale à Nancy, puis maître-imprimeur-juré de la cité de Metz. Elle est issue du Théâtre géographique de France publié par Jean Leclerc en 1619, dont les cartes ont pour la plupart été reprises du Théâtre françoys de Maurice Bouguereau. Elle est ornée de 3 blasons figurant les armoiries royales et celles de la ville de Metz. Dans le cartouche de titre, il est dit à propos du pays messin que "ses limites bien que petites comprennent un territoire des meilleurs du monde soit pour le vignoble soit pour la terre de labeur". Texte descriptif au verso de la carte. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Pastoureau, LECLERC A, 23.

MARIETTE (Pierre).

Carte d'Auvergne.

Paris, Pierre Mariette, 1643 [1650]. 367 x 484 mm.

Très rare carte de l'Auvergne, avec parties du Limousin, du Rouergue, du Lyonnais et du Bourbonnais, publiée par Pierre Mariette en 1650 dans le Théâtre géographique de France. Très bel exemplaire. Pastoureau, MARIETTE A, 31.

MERIAN (Matthäus).

[NANCY] Nanceium - Nancy.

[1649]. 229 x 348 mm.

Jolie vue de la ville fortifiée de Nancy, issue de l'ouvrage Archontologia cosmica publié en 1649. Elle est ornée des armoiries de la ville et accompagnée de 27 légendes numérotées renvoyant aux principaux bâtiments de la ville. Bel exemplaire.

MILLE (Antoine Etienne).

[BOURGOGNE] Carte de l'ancien royaume de Bourgogne.

Dijon, 1771. 544 x 417 mm.

Belle carte figurant le royaume de Bourgogne, issue de l'Abrégé chronologique de l'histoire ecclésiastique, civile et littéraire de Bourgogne, depuis l'établissement des Bourguignons dans les Gaules, jusqu'à l'année 1772, par Mille. La carte s'étend depuis Joigny au nord jusqu'à Narbonne et Marseille au sud, à l'ouest jusqu'à Nevers et Moulins, et à l'est jusqu'à Embrun. Elle est ornée d'une belle bordure florale et de deux cartouches, représentant pour l'un un guerrier Bourguignon accompagné d'un blason figurant un serpent, et pour l'autre des attributs militaires et le blason au chat du roi Gondicaire, premier roi burgonde, avec sa devise Arbitrii mihi jura mei (Mon droit est ma volonté). Rousseurs, une déchirure restaurée.

NOELLAT (Jean-Baptiste).

[RHÔNE] Nouvelle carte topographique et statistique du département du Rhône réduite d'après la grande carte de Cassini.

Lyon et Villefranche, 1827. 821 x 593 mm.

Belle carte très complète et détaillée du département du Rhône, dressée par l'ingénieur-géographe Jean-Baptiste Noellat d'après la carte de France de Cassini, et dédiée au comte de Brosses, préfet du département. Dressée d'après la nouvelle division en cantons et arrondissements, la carte indique tout ce qui est bâti et construit sur le sol de ce département, tels que les villes, bourgs, communes, hameaux, fermes, métaieries, moulins, forges, fourneaux, papeteries. On y trouve aussi les bois, vignes, prés, le canal de Givors avec ses écluses ; les carrières de pierre de taille et moellon, de pierre à polir, de pierre jaune, de pierre coquillière, les carrières de marbre, de granit ; les mines de cuivre, de plomb, de houille ou charbon de terre ; les routes royales de 1ère et 3ème classe, les routes départementales et les principaux chemins vicinaux ; les lieux de relais, les bureaux de poste et ceux de perception de navigation. La division territoriale du département est réunie sur deux colonnes, à gauche et à droite de la carte, avec la population et le nombre d'hectares de terre de chaque commune. On trouve également le nombre d'hectares de tout le département, en terres labourables, en prés et pâturages, vignes, jardins, et enfin son industrie, avec le nombre d'ateliers et de métiers de la fabrique d'étoffes de soie, les productions animales, végétales, gastronomiques, minérales, industrielles et commerciales. Fruit de 3 ans de travail, la carte a été gravée à Paris par Blondeau, graveur du Roi et premier graveur du Dépôt de la Guerre. Marges gauche et droite coupées au trait d'encadrement, sinon bel exemplaire aquarellé à l'époque. Bulletin de Lyon, 1826, pp. 199-200.

NOLIN (Jean-Baptiste).

[SAVOIE] Les États de Savoye et de Piémont.

[circa 1695]. En 2 feuilles jointes formant une carte de 806 x 647 mm.

L'une des plus belles cartes de la Savoie et du Piémont de la fin du XVIIe siècle. Elle est décorée d'un cartouche de titre orné d'une vue de Chambéry et de plans des villes fortifiées de Carmagnole, Yvré, Montmélian et Nice. En bas à gauche, plans de Turin et Verceil, et grande vue cavalière de Verrue, ville fortifiée des environs de Crescentino. C'est une carte fondamentale qui distingue pour la première fois le Mont-Rose du col du Théodule et du Cervin. Bel exemplaire aquarellé. Aliprandi, I, fig. 111.

OUTHIER (Réginald, abbé);

Carte topographique du diocèse de Sens divisé en ses cinq archidiaconés et ses douze doyennés.

Sens André Jannot, et Paris, Ve Mazieres et J. Bap.te Garnier 1741 En deux feuilles jointes de 725 x 870 mm.

Grande carte gravée figurant le diocèse de Sens, ornée d'un beau cartouche de titre contenant la dédicace à Joseph Languet, archevêque de Sens, et de deux plans de la ville de Sens et du château de Fontainebleau. La carte couvre les régions de Sens, du Gâtinais, de Melun, de Provins et d'Etampes. Prêtre du diocèse de Besançon, Réginald Outhier fut, à partir de 1731, correspondant de l'Académie Royale des Sciences pour le compte de laquelle il effectua des triangulations et des relevés pour l’élaboration d’une carte de la France. Il contribua également à la fabrication d’horloges astronomiques pour Jean-Baptiste Cattin en 1728 et 1731. Devenu par ailleurs chanoine et secrétaire de l’évêque de Bayeux, il composa des cartes de cette région sur la base des données amassées par les Cassini, en 1736 puis 1740. Deux fausses pliures sans gravité dans la partie supérieure de la carte, marge inférieure légèrement roussie. Contours coloriés à l'époque. Rare.

PAIGNARD (Léopold). MANUSCRIT.

Plan de Valence (Drôme).

[circa 1810]. 240 x 335 mm.

Plan manuscrit à l'aquarelle, sur papier vélin, de la ville et des faubourgs de Valence. Y sont figurés le plan de la ville avec la citadelle, l'enceinte, les boulevards plantés d'arbres, les rues et les principaux monuments (des chiffres se rapportent à des légendes situées sous le plan), les faubourgs Saint-Jacques et Saunière, le Bourg, la fonderie de canon, le champ de Mars, les jardins, les chemins, les canaux, les parties cultivées, et le port sur le Rhône. Le relief est marqué par ombre portées. Petites rousseurs marginales.

RAYMOND (Jean-Baptiste).

Carte topographique militaire des Alpes comprenant le Piémont, la Savoye, le Comté de Nice, le Vallais, le Duché de Gênes, le Milanais, et partie des états limitrophes.

Paris, 1820. Carte en 13 feuilles coupées en sections et montées sur toile, dont une carte générale d'assemblage (480 x 392 mm) et 12 cartes de 455 x 640 mm environ chacune ; sous emboîtage de papier marbré de l'époque.

Grande carte murale très détaillée dressée au 1/200 000, dont les limites sont à l'est Brescia et la Valteline, à l'ouest Chambéry et Grenoble, au nord le Valais, et au sud le golfe de Gênes. Jean-Baptiste Raymond utilisa les meilleures cartes de l'époque, de celle de Bacler d'Albe à celle des astronomes de l'observatoire de Brera, des cartes cadastrales sardes à la grande carte du Dauphiné de Bourcet et Villaret. La carte des Alpes de Raymond constitua pour la cartographine alpine du XIXe siècle une oeuvre importante. Rousseurs et piqûres plus ou moins prononcées. Les feuilles 2 et 5 ont été partiellement et grossièrement aquarellées. Rare. Aliprandi, 133.

ROBERT de VAUGONDY (Didier).

[FRANCHE-COMTE] Partie septentrionale du comté de Bourgogne ou Franche-Comté, où sont les bailliages de Vesoul, Gray, Besançon, Baume, le comté de Montbelliard, et partie des bailliages de Dôle, Quingey, et Ornans. [et] Partie méridionale du comté de Bourgogne ou Franche-Comté, où sont les bailliages de Orgelet, Lons-le-Saunier, Poligny, Arbois, Salins, Pontarlier, les Terres de St. Claude, et partie des bailliages de Dôle et Dornans.

vers 1768. En deux feuilles de 470 x 570 mm environ chacune.

Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Pedley, 145-146.

SANDMANN;

BAR-LE-DUC (Meuse).

Paris Benard circa 1850 222 x 295 mm.

Estampe figurant la ville de Bar-le-Duc, lithographiée par Leborne d'après un croquis fait sur les lieux par Sandmann. Bel exemplaire.

SANDMANN;

METZ (Moselle).

Paris Benard circa 1850 224 x 292 mm.

Estampe figurant la ville de Metz, lithographiée par Berlioz d'après un dessin de Sandmann. Bel exemplaire.

SANDMANN;

NANCY (Meurthe).

Paris Benard circa 1850 218 x 293 mm.

Estampe figurant la ville de Nancy, dessinée et lithographiée par Sandmann. Bel exemplaire.

SANDMANN;

STRASBOURG (Bas-Rhin).

Paris Benard circa 1850 217 x 294 mm.

Estampe figurant la ville de Strasbourg, dessinée et lithographiée par Sandmann. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[AUTUN] Ædui, Brannovices, et Boiorum pars. Partie méridionale de l'évesché d'Autun. Balliage d'Autun, et comté de Charollois en Bourgogne, et partie du Bourbonnois.

Paris, chez l'auteur, 1659. 398 x 552 mm.

Belle carte détaillée de la partie méridionale de l'évêché d'Autun, ornée d'un beau cartouche de titre décoré de deux personnages. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[AUXERRE] Senones. Evesché d'Auxerre. Comté et ball.ge d'Auxerre. Eslect.ons de Clamecy, de Gien, de La Charité, et de Vezelay &c.

1660. 403 x 513 mm.

Belle carte détaillée de l'évêché d'Auxerre, ornée d'un cartouche de titre décoré de deux anges. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[AUXOIS] Ædui. Partie septentrionale de l'évesché d'Autun. Balliage d'Auxois dans le duché et gouvern. de Bourgogne.

Paris, chez l'auteur, 1659. 427 x 557 mm.

Belle carte détaillée de la partie septentrionale de l'évêché d'Autun, dont le nom est dérivé du peuple de la Gaule celtique les Eduins. Elle est ornée d'un beau cartouche de titre décoré de soldats romains. Pas de marge supérieure, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[BRESSE/BUGEY/VALROMEY] Insubres in Segusiani. Partie du diœcèse et archev.ché de Lyon. Partie septentrionale de Bresse, Bugey, et Valromey, divisée en leurs mandements. Le balliage de Gex.

Paris, P. Mariette, 1660. 354 x 555 mm.

Belle carte détaillée du diocèse et archevêché de Lyon, couvrant le nord de la Bresse, du Bugey, du Valromey et du Pays de Gex, ornée d'un cartouche de titre. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[BRESSE/BUGEY/VALROMEY] Insubres in Segusianis. Partie du diœcèse et archevesché de Lyon. Partie méridionale de la Bresse, du Bugey, et Valromey, divisés en leurs mandements. La souveraineté de Dombes.

Paris, chez l'auteur, 1659. 390 x 552 mm.

Belle carte détaillée du diocèse et archevêché de Lyon, couvrant le sud de la Bresse, du Bugey, du Valromey et la Dombes. Elle est ornée d'un cartouche de titre décoré d'angelots et d'un médaillon. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[CHÂLON-sur-SAÔNE] Ambarri in Æduis. Evesché de Challon sur Saône. Balliage de Challon sur Saône et en Bourgogne.

Paris, P. Mariette, 1659. 420 x 564 mm.

Belle carte détaillée de l'évêché de Châlon-sur-Saône, habité par le peuple celte des Ambarres sous l'Empire romain. Elle est ornée d'un beau cartouche de titre décoré de personnages et de cornes d'abondance. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[CHÂLONS-en-CHAMPAGNE] Catalauni. Evesché de Chaalons sur Marne, et en Champagne où sont les comté et pairrie, bailiage, et eslection de Chaalons, bailiage et esl.tion de Vitry, comtés et bail.ges de Ste Menehoud, des Vertus &c.

Paris, chez l'auteur, 1656. 424 x 529 mm.

Belle carte détaillée de l'évêché de Châlons-sur-Marne devenue Châlons-en-Champagne en 1995, dont le nom est dérivé du peuple belge les Catalaunes. Ornée d'un cartouche de titre. Pas de marge supérieure, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[DAUPHINÉ] Le Gouvernement général du Daufiné, et des pays circomvoisins où sont la Savoye, la Bresse &c.

1652 [1658]. 353 x 425 mm.

Belle carte du Dauphiné, intéressante pour la cartographie alpine et pour les cols. C'est l'une des premières cartes du XVIIe siècle qui indique les parcours, avec l'itinéraire du Col Major ou Cormoyeu bien visible. Les vallées valdôtaines du Grand Paradis sont indiquées, et, en correspondance avec le Val de Cogne, le mont Iseran est mis en évidence, du côté français. Ce toponyme contesté commence à entrer dans l'usage cartographique pour localiser le massif du Grand Paradis et les Levanna. En ce qui concerne la frontière, on note l'expansiçon maximale de la France en territoire piémontais, jusqu'à l'est de Pignerol. Reconnu comme le fondateur de la cartographie française, Nicolas Sanson quitta sa ville natale d'Abbeville pour Paris, où il rencontra Richelieu en 1627. Ce dernier, très impressionné par son oeuvre cartographique, le présenta au roi Louis XIII qui le nomma Géographe Ordinaire du Roi. Il fut le premier, en France, à concevoir un atlas mondial et publia près de trois cents cartes. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Pastoureau, SANSON V A, 45 ; Aliprandi, I, fig. 102.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[DIJON] Lingones. Archidiac.né de Dijon, du diœcèse de Langres. Balliage de Dijon dans le duché et gouvern. de Bourgogne.

Paris, chez l'auteur, 1658. 435 x 562 mm.

Belle carte détaillée de la circonscription religieuse de la ville de Dijon, dont le nom est dérivé de l'un des plus anciens peuples gaulois, les Lingons. Elle est ornée d'un cartouche de titre décoré d'anges. Pas de marges supérieure et inférieure.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[FRANCHE-COMTÉ/BESANÇON] Sequani. Partie du diœc. et arch.ché de Besançon où sont les gr. archidiac.né, et celuy de Gray &c. Partie de la Franche Comté où est le balliage de Dole.

Paris, chez l'auteur, 1658. 403 x 573 mm.

Belle carte détaillée de la Franche-Comté couvrant les régions de Besançon, Dole et Gray, habitées sous l'Empire romain par le peuple gaulois les Séquanes. Ornée d'un beau cartouche de titre. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[FRANCHE-COMTÉ] Sequani. Archidiac.né de Salins du diœcèse de Besançon. Partie méridionale de la Franche Comté où est le balliage d'Aval.

Paris, chez l'auteur, 1658. 427 x 565 mm.

Belle carte détaillée figurant la partie méridionale de la Franche-Comté couvrant les régions de Salins-les-Bains et de Lons-le-Saunier, habitées sous l'Empire romain par le peuple gaulois les Séquanes. Ornée d'un cartouche de titre. Pas de marge supérieure, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[FRANCHE-COMTÉ] Sequani. Partie des archid.connés de Favernay et de Luxeuil du diœcèse de Besançon. Partie occid.tale du balliage d'Amont dans la Franche Comté.

Paris, chez l'auteur, 1658. 397 x 560 mm.

Belle carte détaillée figurant la partie occidentale du bailliage d'Amont couvrant les régions de Faverney, Vesoul et Luxeuil-les-Bains, habitées sous l'Empire romain par le peuple gaulois les Séquanes. Ornée d'un beau cartouche de titre. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[FRANCHE-COMTÉ] Sequani. Partie des archid.connés de Favernay et de Luxeuil du diœcèse de Besançon. Partie orientale du balliage d'Amont dans la Franche Comté, et comté de Monbelliard.

Paris, chez l'auteur, 1658. 396 x 483 mm.

Belle carte détaillée figurant la partie orientale du bailliage d'Amont couvrant le comté de Montbéliard, ornée d'un beau cartouche de titre. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[LYON/SAINT-CHAMOND/MONTBRISON] Segusiani. Partie du diœ.se et archev.ché de Lyon. Le Lyonnois et le Haut Forez.

Paris, chez l'auteur, 1659. 412 x 531 mm.

Belle carte détaillée du diocèse et archevêché de Lyon, autrefois occupée par les habitants de la ville de Suse en Italie, Segusio en latin. La carte couvre les régions du Lyonnais et du Haut-Forez, et est ornée d'un cartouche de titre. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[MELUN/ETAMPES/PROVINS/NEMOURS] Senones. Partie septentr.le de l'archevesché de Sens. Eslect. de Melun, Etampes, Provins, Nemours, et partie de celles de Sens, et de Nogent sur Seyne.

1660. 370 x 570 mm.

Belle carte détaillée de la partie septentrionale de l'archevêché de Sens, dont le nom est dérivé du peuple gaulois les Sénons. Elle est ornée d'un cartouche de titre décoré de deux anges. Marge gauche partiellement coupée, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[ROANNE/VILLEFRANCHE-sur-SAÔNE] Segusiani. Partie du diœcèse et archevesché de Lyon. Le Bas Forez et Beaujolois.

Paris, chez l'auteur, 1659. 362 x 530 mm.

Belle carte détaillée du diocèse et archevêché de Lyon, autrefois occupée par les habitants de la ville de Suse en Italie, Segusio en latin. La carte couvre les régions du Bas-Forez et du beaujolais, et est ornée d'un cartouche de titre décoré d'un médaillon contenant le portrait de Jules César. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[SOISSONS] Suessones. Evesc.hé de Soissons où sont les balliages et eslections de Soissons, Chasteau Thierry et Crespy en Valois &c.

Paris, P. Mariette, 1656. 415 x 485 mm.

Belle carte détaillée de l'évêché de Soissons, dont le nom est dérivé du peuple de la Gaule belgique les Suessones. Elle couvre les circonscriptions de Soissons, Château-Thierry et Crépy-en-Valois, et est ornée d'un cartouche de titre. Pas de marge supérieure, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[TROYES] Tricasses. Evesché de Troyes en Champagne où sont partie des balliages de Troyes, Chaumont, et Sézane.

Paris, P. Mariette, 1656. 430 x 544 mm.

Belle carte détaillée de l'évêché de la ville de Troyes, dont le nom est dérivé du peuple celte les Tricasses, ornée d'un cartouche de titre. Pas de marge supérieure, sinon bel exemplaire.

SEVIN (Pierre-Paul).

[MONTMELIAN] La Prise de Montmeillan par l'armée du roy commandée par Mr. de Catinat.

Paris, P. Sevin, [circa 1692]. 275 x 299 mm.

Très rare et superbe estampe figurant le siège de la citadelle de Montmélian le 21 décembre 1691 par Louis de Catinat, maréchal de Louis XIV. Elle est ornée des armoiries du dédicataire, Monseigneur le Dauphin, et de quatre petites vues de Mons, Nice, Suse et Villefranche-sur-Mer, places-fortes également prises par Catinat en 1691. Elle est accompagnée de 22 légendes donnant l'emplacement des bâtiments. Peintre d'histoire et de portraits, mais aussi illustrateur et créateur de décors de fêtes et de cérémonies sous Louis XIV, Pierre-Paul Sevin a fourni les dessins de gravures sur les grands événements de la vie du roi. Marges coupées, exemplaire remonté sur papier ancien.

SILVESTRE (Israël).

[DIJON] Divio – Dijon. Dessignée par I. Silvestre, et gravée par N. Perelle. Avec privilège du roy. A Paris chez Pierre Mariette rue S. Jacques à l’Espérance.

[circa 1650]. En deux feuilles jointes de 200 x 795 mm.

RARE ET EXCEPTIONNEL PANORAMA GRAVÉ DU XVIIe SIÈCLE. 2e état sur 2, avec l’adresse de Mariette, de ce superbe panorama de Dijon, gravé par Nicolas Perelle d’après Israël Silvestre (1621-1691). Avec 4 lignes de description en latin et en français. Belle épreuve, réenmargée à l’époque. Pliures remises à plat. Faucheux, n°209.

SILVESTRE (Israël).

[GRENOBLE] Gratianopolis – Grenoble. Dessignée par I. Silvestre, et gravée par N. Perelle. Avec privilège du roy. A Paris chez Pierre Mariette, rue S. Jacques à l’Espérance.

[circa 1650]. En deux feuilles jointes de 200 x 780 mm.

RARE ET EXCEPTIONNEL PANORAMA GRAVÉ DU XVIIe SIÈCLE. 2e état sur 2, avec l’adresse de Mariette, de ce superbe panorama de Grenoble, gravé par Nicolas Perelle d’après Israël Silvestre (1621-1691). Avec 4 lignes de description en latin et en français, et 14 légendes numérotées dont les chiffres sont reportés sur l’estampe. Belle épreuve, réenmargée à l’époque. Pliures remises à plat. Faucheux, n°222.

SILVESTRE (Israël).

[METZ] Profil de la ville de Metz en Lorraine veue du costé de la porte Mazel.

Paris, Israel Silvestre, 1667. En deux feuilles jointes de 400 x 1286 mm.

Très rare et exceptionnel panorama de près d'1,30 m de large, figurant la ville de Metz du côté de la Porte Mazelle. Très légères traces blanches au niveau de la jointure des deux feuilles, sinon bel exemplaire. Faucheux, p. 235, n°28.

TABOUREUX (Joseph). MANUSCRIT.

Plans de partie des forêts de La Ferté sur Mance, divisées en 20 couppes compris la forêt des Brosses.

1747. 505 x 772 mm.

Carte manuscrite, encre et aquarelle, de la forêt des Loges, et des bois de Chaudeney & de Lancque, situés à l’ouest de l’actuelle commune de Laferté-sur-Amance, en Haute-Saône. Y sont figurés les cours d’eau et un moulin, les chemins, les villages d’Anrozey (dessiné en dehors du cadre) et de Bize, la grange de la Thuillière, et les forêts qui sont divisées en 13 parcelles dont les coupes sont prévues de 1753 à 1765. Les parcelles sont délimitées par des bornes (marquées par un B) et les coupes sont séparées par des fossés (marqués en jaune). Les bois sont figurés par de petits arbres dessinés sur le plan. La carte a été dressée par Joseph Taboureux, arpenteur royal du bailliage de Chaumont en Bassigny. Anciennes pliures renforcées avec très légers manques, quelques petites galeries de ver. Bonne condition générale.

TARDIEU (Ambroise).

[MONT-BLANC] [Carte des environs du Mont-Blanc].

[circa 1820]. 180 x 251 mm.

Belle carte figurant les environs du Mont-Blanc, dressé lors de la Campagne de Napoléon de 1800, dessinée et gravée par Ambroise Tardieu, cartographe et graveur pour le Dépôt de la Marine et le Dépôt des Fortifications, dont il dirigea les travaux de 1811 à 1814. Bel exemplaire.

TARDIEU (Nicolas Henri) & MENESTRIER (Claude-François).

[LYONNAIS] Carte de l'ancienne ville de Lyon.

[1696]. En 2 feuilles pouvant être jointes et former un plan d'environ 660 x 860 mm.

Spectaculaire plan cavalier de Lyon orienté à l'est. Il est décoré des armoiries de France et de la ville de Lyon, de trois angelots figurant les vents Eurus, Auster et Chorus, et de deux cartouches dont l'un est orné des représentations allégoriques de la Saône et du Rhône. Le texte contenu dans ces cartouches nous apprend que la ville est représentée telle qu'elle était sous les règnes de François Ier et Henri II, ainsi que les changements qui y ont été apportés depuis. Ce plan gravé par Nicolas Henri Tardieu fut commandé par le père Claude François Menestrier, célèbre historien jésuite originaire de Lyon, pour illustrer son Histoire Civile ou ÉConsulaire de la Ville de Lyon. Graveur au burin, Tardieu fut l'élève de Lepautre puis de Gérard et Bernard Audran. Deux faux plis sans gravité. Exemplaire parfaitement conservé, réenmargé sur papier de l'époque. De la plus grande rareté. Tooley Revised Edition, tome 4, p. 247.

TASSIN (Christophe);

[ARDENNES] Maubert Fontaine.

Paris 1634 104 x 153 mm.

Vue gravée de la ville de Maubert-Fontaine en Champagne-Ardenne, issue des Plans et profilz des principales villes de la province de Champagne. Ingénieur-géographe du roi, Christophe Tassin, connu fréquemment à tort sous le prénom de Nicolas, s'installa comme graveur à Paris où il produisit des collections variées de petites cartes et plans. Ses petits atlas oblongs sur la France, la Suisse, l'Espagne et l'Allemagne ont fait sa renommée. Bel exemplaire.

TASSIN (Christophe);

[CHAMPAGNE] Dormans.

Paris 1634 105 x 151 mm.

Vue gravée de la ville de Dormans en Champagne, issue des Plans et profilz des principales villes de la province de Champagne. Ingénieur-géographe du roi, Christophe Tassin, connu fréquemment à tort sous le prénom de Nicolas, s'installa comme graveur à Paris où il produisit des collections variées de petites cartes et plans. Ses petits atlas oblongs sur la France, la Suisse, l'Espagne et l'Allemagne ont fait sa renommée. Bel exemplaire.

THIONVILLE. MANUSCRIT.

Plan de Thionville.

[circa 1740]. 380 x 500 mm.

Beau plan manuscrit, encre noire et aquarelle, de la ville de Thionville en Moselle, et portant le détail du plan de la ville et de ses fortifications (avec son système complexe de fossés, bastions, demi-lunes et glacis), et la double couronne qui protège le pont sur la rive droite de la Moselle. À l'extérieur de la ville sont figuré les chemins, les jardins et les champs ainsi que des habitations. Ce très beau plan de Thionville permet de voir le détail du double couronné, construit par Tardif et Dupontal à partir de 1727 pour équilibrer les défenses sur la rive droite de la Moselle. Une partie de ce double-couronné fut détruite lors du creusement du canal de dérivation, commencé en 1746, par l'ingénieur Louis de Cormontaigne, qui édifia ensuite sur la rive droite au-delà de ce canal le couronné d'Yutz avec sa monumentale porte de Sarrelouis et les deux ponts écluses. L'échelle est en toises. Légères traces de pliures. Très belle condition, coloris très frais.

TIRPENNE & MONTHELIER.

LYON (Rhône).

Paris, Benard, [circa 1850]. 221 x 292 mm.

Estampe figurant la ville de Lyon, dessinée et lithographiée par Tirpenne et Monthelier. Bel exemplaire.

TIRPENNE;MONTHELIER;

GRENOBLE (Isère).

Paris Benard circa 1850 225 x 293 mm.

Estampe figurant la ville de Grenoble, dessinée et lithographiée d'après nature par Tirpenne et Monthelier. Bel exemplaire.

VALK (Gerard).

[DAUPHINE] Delphinatus praefectura quae Gallis audit Gouvernement de Daufhiné ; bipartitus in superiorem et inferiorem.

Amsterdam, vers 1700. 490 x 595 mm.

Très belle carte gravée du Dauphiné, divisé en Haut et Bas-Dauphiné, s'étendant à l'est jusqu'à la ville de Pinerolo, dans la province de Turin. Editeur, graveur et fabricant de globes à Amsterdam, Gerard Valk s'associe en 1673 à Petrus Schenk pour la publication de cartes. En 1683, ils acquièrent une partie du fonds de Joan Blaeu, et fondent en 1700 leur propre compagnie. L'association entre les deux familles se poursuivra jusqu'au milieu du XVIIIe siècle. Bel exemplaire brillamment aquarellé à l'époque.

VIARD.

LYON (Rhône).

Paris, Benard, [circa 1850]. 217 x 302 mm.

Très belle vue panoramique de Lyon, dessinée et lithographiée par Viard. Etat parfait.

VIARD;

AUXERRE (Yonne).

Paris Benard circa 1850 220 x 291 mm.

Estampe figurant la ville d'Auxerre, dessinée d'après nature et lithographiée par Viard. Bel exemplaire.

VIARD;

MACON (Saône et Loire).

Paris Benard circa 1850 210 x 289 mm.

Estampe figurant la ville de Mâcon, dessinée et lithographiée d'après nature par Viard. Bel exemplaire.

VILLENEUVE (Jules-Louis-Frédéric);

Vue générale du Mont-Blanc prise au-dessus de Sallenches.

1824 455 x 554 mm.

Rare vue du Mont-Blanc Belle vue figurant le Mont-Blanc et l'entreé de la ville de Sallanches, lithographiée, sur Chine monté, par Godefroy Engelmann d'après un dessin de Jules-Louis-Frédéric Villeneuve (1796-1842). Petites déchirures dans la marge supérieure restaurées. Bel exemplaire.