825 résultats

REY (J.F.).

[CHER] Carte routière du département du Cher demandée par le Conseil Général, dans sa session de 1828.

Bourges, Manceron, 1828. 624 x 490 mm.

Carte routière dressée d'après Cassini et lithographiée par Marceron à Bourges. Un système de symboles permet de repérer les routes royales et départementales exécutées, en exécution ou à projeter, les chemins vicinaux reconnus conformément à l'arrêté du 25 juillet 1828, les cantons ou justices de paix, les hauts fourneaux, les forges, les fonderies, les bureaux et relais de poste, les manufactures de porcelaine, les fabriques de draps ou droguets, les papeteries, les filatures ou encore les brigades de gendarmerie. Trace de pliure au titre, sinon bel exemplaire.

ROBERT de VAUGONDY (Didier).

[FRANCHE-COMTE] Partie septentrionale du comté de Bourgogne ou Franche-Comté, où sont les bailliages de Vesoul, Gray, Besançon, Baume, le comté de Montbelliard, et partie des bailliages de Dôle, Quingey, et Ornans. [et] Partie méridionale du comté de Bourgogne ou Franche-Comté, où sont les bailliages de Orgelet, Lons-le-Saunier, Poligny, Arbois, Salins, Pontarlier, les Terres de St. Claude, et partie des bailliages de Dôle et Dornans.

vers 1768. En deux feuilles de 470 x 570 mm environ chacune.

Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Pedley, 145-146.

ROBERT de VAUGONDY (Didier).

[POITOU] Gouvernemens généraux du Poitou, du pays d'Aunis, et de Saintonge-Angoumois.

vers 1768. 480 x 589 mm.

Ornée d'un beau cartouche de titre. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Pedley, 133.

ROBERT de VAUGONDY (Didier).

La Gaule.

Paris, chez l'auteur, 1762. 239 x 276 mm.

Belle carte de la France sous l'Empire Romain, issue du Nouvel atlas portatif, ornée d'un cartouche de titre. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

ROBERT de VAUGONDY (Didier).

Languedoc, Dauphiné, Provence.

Paris, chez l'auteur, 1762. 239 x 281 mm.

Belle carte issue du Nouvel atlas portatif, ornée d'un cartouche de titre. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

ROBERT de VAUGONDY (Didier).

Normandie, Bretagne, Maine, Anjou, Touraine et Saumurois.

Paris, chez l'auteur, 1762. 238 x 299 mm.

Belle carte issue du Nouvel atlas portatif, ornée d'un cartouche de titre. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

ROBERT DE VAUGONDY (Didier).

Plan géométral de Paris et de ses fauxbourgs.

Paris, Delamarche, 1797. 646 x 949 mm.

Grand plan de Paris, dressé par Didier Robert de Vaugondy, et publié par Charles-François Delamarche, qui racheta, en 1786, le fonds cartographique de Jean-Baptiste Fortin, successeur de Robert de Vaugondy. Ce plan, qui reprend la disposition des plans de Delagrive, est une version corrigée et étendue jusqu'aux nouvelles limites, d'un autre plan de Didier Robert de Vaugondy de 1760. Sur ce nouveau plan, les limites de Paris sont fixées par le Mur des Fermiers généraux, enceinte construite entre 1784 et 1790, et dont l'objectif était de permettre la perception, aux points de passage, d'un impôt sur les marchandises entrant dans la ville. Les passages ménagés dans l'enceinte s'appelaient des barrières. À l'est, Paris s'étend au-delà du faubourg Saint-Antoine, jusqu'à la barrière du Trône, où figure la place du Trône, actuelle place de la Nation. Certains lieux ont été renommés à la Révolution, comme la place de la Concorde, nommée place Royale avant la Révolution, et ici appelée place de la Révolution. Le pont de la Concorde est appelé pont de la Révolution. La place des Vosges est ici encore nommée place Royale, elle ne portera son nom actuel qu'à partir de 1800. Avec table alphabétique des rues et liste des 12 municipalités. En bas à gauche figure une carte du département de la Seine, créé le 27 janvier 1790, et qui comprenait Paris et les départements actuels des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Bon exemplaire. Quelques rousseurs marginales, bas de la pliure centrale restauré. Boutier, 326B (seconde édition de 1797) ; Vallée, 855.

ROBERT de VAUGONDY (Didier).

Royaume de France.

Paris, chez l'auteur, 1762. 238 x 280 mm.

Belle carte de la France issue du Nouvel atlas portatif, ornée d'un cartouche de titre décoré des armoiries du royaume de France. Petite tache dans la marge droite. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

ROISSY;

ST. LO (Manche).

Paris Benard circa 1850 217 x 290 mm.

Estampe figurant la ville de Saint-Lô, lithographiée par Leborne d'après un dessin de Roissy. Bel exemplaire.

ROSSI (Domenico de).

[POSTES] Le Poste della Francia con le sue strade principali.

Roma, Domenico de Rossi, 1697. 663 x 542 mm.

Belle carte figurant les routes des postes de la France, dédiée à Lodovico Sergardi, fonctionnaire au service du Pape. Elle est ornée d'un cartouche de titre et d'une représentation de Mercure, dieu des commerçants et des voyageurs. Petits défauts au niveau de la pliure centrale, quelques rousseurs.

ROUSSEAU (Joachim).

[PAYS BASQUE] Carte des Pyrénées occidentales pour l'intelligence des guerres de la Révolution, pendant les années 1793, 1794 et 1795.

[1795]. 468 x 627 mm.

Carte dessinée par Rousseau, gravée par Orgiazzi, figurant le Pays Basque entre Bayonne et Villabona dans le Guipuscoa espagnol, et à l'est jusqu'à Saint-Jean-Pied-de-Port et le Val de Roncevaux en Espagne. Le département est appelé Basses Pyrénées, aujourd'hui Pyrénées-Atlantiques. Bel exemplaire.

ROUSSEL (Capitaine).

Plan de Paris par Roussel Cap.ne Ingénieur. Revu et augmenté l'an IV de la République Française.

Paris, Goujon, 1795-1796. En 15 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 513 x 667 mm.

Très beau plan de Paris, brillamment colorié à l'époque, correspondant à la feuille centrale (n°V), avec son titre propre, du grand plan de Paris et ses environs en neuf feuilles intitulé Paris, ses fauxbourgs et ses environs. Cinquième édition publiée entre 1795 et 1796, pour laquelle la topographie a été revue et augmentée : ajouts du Champ de Mars et de l'Ecole Militaire, du Panthéon, achevé en 1790, du pont Louis XVI - futur pont de la Concorde - achevé en 1792, du mur des Fermiers généraux, et des nouvelles rues au nord des Champs-Elysées. Le maintien des noms liés à l'Ancien Régime, tels que la rue Royale ou la place Louis XV, laisse supposer que le plan fut mis à jour juste avant la Révolution. Très bel exemplaire brillamment aquarellé à l'époque (Boutier, 206 Ec).

ROUSSEL (Claude).

[ART MILITAIRE] Les Elémens de l'art militaire où se voient la fortification, la marine, l'artillerie, les marches, et, campemens d'une armée. Avec l'explication des charges de tous ceux qui composent les armées de terre et de mer.

Paris, Roussel, [circa 1720]. 485 x 720 mm.

Très rare et magnifique planche consacrée à l'art militaire, dédiée à Louis-Alexandre de Bourbon, fils de Louis XIV, comte de Toulouse et Grand Amiral de France. La planche est divisée en 4 parties : la fortification, avec la représentation détaillée d'une place-forte et de tous les éléments de fortification ; la Marine, illustrée de 70 pavillons et instruments d'astronomie, et d'un plan de la citadelle du Havre, avec un combat naval et différents types de vaisseaux ; l'artillerie, avec tous les types de canons, les instruments nécessaires à la guerre, les armes anciennes en usage avant la poudre ; et enfin la marche et les campements des armées, illustrés d'une représentation de différents types de marches et campements, et de 16 médaillons montrant une armée dans différentes situations. De chaque côté de l'estampe figurent les explications des 4 thèmes. Le titre est décoré des armoiries du dédicataire. Claude Roussel fut graveur, éditeur et marchand d'estampes et de cartes géographiques. Petites déchirures dans les marges, dont une affectant une partie du texte dans la colonne de droite (sans manque), rousseurs légères au niveau du texte. Exemplaire brillamment colorié à l'époque. Très rare.

ROUSSEL (Claude).

Nouveau plan de la ville, cité, et université de Paris.

Paris, Roussel, 1716. En deux feuilles jointes de 0,77 x 1,28 m, avec table alphabétique rapportée.

Première édition de ce monumental plan de Paris, d'une extrême rareté, dressé et gravé par Claude Roussel en 1716. Le plan est orné d'un cartouche de titre contenant la dédicace à Philippe d'Orléans, dit le Régent, neveu de Louis XIV et régent du royaume de France pendant la minorité de Louis XV. Ce cartouche est décoré en tête des armoiries de France. Tout autour du plan ont été disposées 37 vignettes montrant des monuments et résidences royales de Paris et ses environs, ainsi qu'une vue de Paris du côté du faubourg Saint-Marceau, ornée des armoiries de France, et une vue du côté du Pont Royal (pont de la Concorde), ornée des armoiries de Paris. En haut à gauche figure une carte des environs de Paris. En bas à droite se trouve un cartouche contenant l'explication des marques ou symboles utilisés sur le plan. Un second titre "Nouveau plan de Paris" a été placé au sommet du plan. En tête de la table alphabétique figure un descriptif indiquant que Paris était divisée en trois parties (cité, université et ville), et qu'elle est à présent divisée en 20 quartiers, selon l'arrêt du Conseil d'État proclamé le 14 janvier 1702. Le plan montre tous les embellissements apportés à la ville sous le règne de Louis XIV : rues élargies, création des places des Victoires et Vendôme, ici appelée place Louis Le Grand, construction de couvents et églises, bâtiments du Louvre agrandis, nouvelles fontaines publiques, construction d'une nouvelle pompe sous le pont Notre-Dame pour alimenter Paris en eau, etc. À l'est de la ville, on remarque les chantiers de bois flotté, tandis qu'à l'ouest, au niveau du quartier du Gros Caillou (actuel 7ème arrondissement), il est fait mention de plusieurs belles maisons à des particuliers, et à des jardiniers, et des marais. Près du Gros Caillou, on peut voir une partie de l'île du Malt ou des Querelle. Il s'agit de l'île Maquerelle ou île des Cygnes, ancienne île de Paris réunie à la rive gauche de la Seine à la fin du XVIIIe. Graveur, marchand et éditeur d'estampes, Claude Roussel exerça dans la rue Saint-Jacques, la paroisse Saint-Séverin puis la paroisse Saint-Benoît. Il a gravé et édité plusieurs plans de Paris. Rare première édition de 1716. Le plan fut réédité à cinq reprises entre 1720 et 1738. Contours aquarellés à l'époque. Le plan est en bon état de conservation, mais présente néanmoins quelques défauts. Il a été entièrement doublé, le papier est aminci par endroits, petits manques dans les marges sans atteinte au texte, très petits manques au niveau d'anciennes pliures. Boutier, 186A ; Vallée, 2833.

SAGANSAN (L.).

Plan de Paris.

1866. En 32 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 0,80 x 1,14 m ; étiquette de l'éditeur Lanée au dos de la carte ; sous étui de papier marbré.

Grand plan de Paris en 1866, dressé par Sagansan, géographe de l'Empereur et de l'administration des Postes. La ville est divisée en 20 arrondissements, lesquels furent créés en 1859. Autour de la ville figure l'enceinte de Thiers construite entre 1841 et 1844. Les voies projetées sont aquarellées en jaune, les lignes de chemins de fer en orange. Les bâtiments publics sont en noir. Au bas du plan figure un tableau des arrondissements et de leurs quartiers. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Étui usagé. Vallée, 2853.

SAGANSAN (L.).

Plan de Paris.

Paris, chez l'auteur, 1860. En 36 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 0,79 x 1,14 m ; monté dans sa reliure éditeur en percaline noire (20,5 x 13 cm), contenant une nomenclature des rues de 104 pages ; titre en lettres dorées sur le premier plat.

Grand et beau plan de Paris en 1860, dressé par Sagansan, géographe de l'Empereur Napoléon III et de l'administration des Postes. Publié en 1860, c'est l'un des tout premiers plans montrant la nouvelle division de Paris en 20 arrondissements, avec 4 quartiers par arrondissement. Ces derniers furent créés le 16 juin 1859, lorsque les faubourgs situés entre le mur des Fermiers Généraux et les fortifications de l'enceinte de Thiers, que l'on voit ici encerclant Paris, furent annexés à Paris. L'enceinte de Thiers, du nom de l'homme politique qui conçut le projet, fut construite entre 1841 et 1844, à la demande de Louis-Philippe, qui souhaitait faire construire autour de la capitale une enceinte bastionnée qui rendrait la ville imprenable. Constituée de 94 bastions, elle englobait non seulement Paris mais aussi les communes environnantes : Montmartre, La Villette, Belleville, Charonne, Bercy, Auteuil, Passy, etc. C'est aussi l'un des tout premiers plans figurant le Paris moderne, avec les travaux d'agrandissement du baron Haussmann qui débutèrent en 1853. Le plan montre les percées récentes, la plus importante d'entre elles étant le boulevard Sébastopol, inauguré en 1858, et dont la portion sur la rive gauche sera renommée boulevard Saint-Michel en 1867. Les voies en cours d'exécution sont marquées par un trait rouge, les voies projetées sont aquarellées en marron, les lignes de chemins de fer par un trait orange. Les bâtiments publics sont en noir. Le plan montre également le Bois de Boulogne, assez détaillé. En 1852, la propriété du bois de Boulogne fut cédée par Napoléon III à la ville de Paris, qui fut alors chargée d'aménager l'espace vert en quatre ans. Les travaux débutèrent l'année suivante, dirigés par Haussmann, qui créa pour son adjoint Jean-Charles Alphand, le Service des Promenades et Plantations de Paris. Rare exemplaire dans sa reliure éditeur, et accompagné d'un index des rues de 104 pages. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Légère brunissure au niveau du titre. Étui usagé. Vallée, 2850 (exemplaire sans la nomenclature des rues).

SAINT-JEAN-de-LUZ. MANUSCRIT.

Plan de St. Jean de Luz avec les projets d'aggrandissement du port.

[circa 1782]. 510 x 660 mm.

Beau plan manuscrit, encre brune et aquarelle, de la baie, du port et de la ville de Saint-Jean-de-Luz, dans le Pays Basque. Y sont figurés la baie avec les limites de haute et basse mer, le port et le fort de Socoa à l'entrée sud de la baie, la chapelle et la batterie Sainte-Barbe à l'entrée nord, la ville de Saint-Jean-de-Luz, avec son port et le plan de la ville. Des lettres sur le plan renvoient à un cartouche sous le plan détaillant le projet d'aménagement du port avec la construction d'un nouveau quai, la prolongation des jetées le long de l'Yvette, la destruction de l'ancien pont, et mentionnant des travaux réalisés sur le quai protégeant la ville entre 1773 et 1777. Seule rade abritée entre Arcachon et la frontière espagnole, la baie de Saint-Jean-de-Luz a de tout temps été un port de pêche important. Mais au cours du XVIIIe siècle, des tempêtes successives érodèrent puis détruisirent les digues qui la protégeaient, et ce malgré des travaux successifs pour défendre le port. Puis en 1782, une tempête particulièrement violente détruisit le quai protégeant la ville, submergeant deux rues et anéantissant une quarantaine de maisons, dont le couvent des Ursulines construit en 1639, et qui figure sur notre plan. La carte est orientée, l'échelle est en toises, le quadrillage au crayon ayant servi a dessiner la carte est toujours visible. Trace de pliure centrale, petite mouillure dans le milieu de la marge inférieure avec petit manque de papier. Marges écornées avec de petites déchirures n'affectant pas le dessin, manque le coin supérieur droit avec perte d'une petite partie du trait d'encadrement.

SAINT-MALO. MANUSCRIT.

[Plan de Saint-Malo et de Saint-Servan].

[circa 1830]. 870 x 720 mm, sur papier vélin.

Carte manuscrite, encre noire et aquarelle, portant le détail du plan de la ville de Saint-Malo et de celle de Saint-Servan, les jardin de Saint-Servan et, près de la pointe des Talards, le sillon, le château de Saint-Malo, les forts de Saint-Servan, du Petit et du Grand Bay, le fort Royal, et la redoute du Sillon, la limite maximum de la marée basse avec les rochers découvrant. Au centre du plan se trouve le port de Saint-Malo avec les ponts enjambant les ruisseaux à marée basse. Plusieurs traits au crayon sur cet espace semblent être une esquisse d'un projet de construction d'un port avec un bassin à flot, une écluse et un fort. En effet, à cause de l'importance des marées dans la baie de Saint-Malo, le port découvre à marée basse, et, du fait d'une rivalité entre les communes de Saint-Malo et de Saint-Servan, aucun projet de construction de port ne put aboutir, et le port resta un port d'échouage jusqu'au XXe siècle. La carte est orientée, l'échelle est en mètres. Traces de pliures empoussiérées et en grandes partie doublées, avec parfois des traces de frottement et, pour les deux principales pliures, de légers manques. Quelques piqûres.

SANDEMANN;

ORLEANS (Loiret).

Paris Benard circa 1850 216 x 295 mm.

Estampe figurant la ville d'Orléans, dessinée et lithographiée par Sandemann. Bel exemplaire.

SANDMANN.

MELUN (Seine et Marne).

Paris, Benard, [circa 1850]. 212 x 298 mm.

Estampe figurant la ville de Melun, lithographiée par Villeneuve, d'après le croquis fait sur les lieux par Sandmann. Bel exemplaire.

SANDMANN;

BAR-LE-DUC (Meuse).

Paris Benard circa 1850 222 x 295 mm.

Estampe figurant la ville de Bar-le-Duc, lithographiée par Leborne d'après un croquis fait sur les lieux par Sandmann. Bel exemplaire.

SANDMANN;

LILLE (Nord).

Paris Benard circa 1850 225 x 292 mm.

Vue de Lille lithographiée par Leborne, d'après le croquis fait sur les lieux par Sandmann. Bel exemplaire.

SANDMANN;

METZ (Moselle).

Paris Benard circa 1850 224 x 292 mm.

Estampe figurant la ville de Metz, lithographiée par Berlioz d'après un dessin de Sandmann. Bel exemplaire.

SANDMANN;

NANCY (Meurthe).

Paris Benard circa 1850 218 x 293 mm.

Estampe figurant la ville de Nancy, dessinée et lithographiée par Sandmann. Bel exemplaire.

SANDMANN;

STRASBOURG (Bas-Rhin).

Paris Benard circa 1850 217 x 294 mm.

Estampe figurant la ville de Strasbourg, dessinée et lithographiée par Sandmann. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas) & TAVERNIER (Melchior).

[ROUTES des POSTES] Carte géographicque des postes qui traversent la France.

[Paris, Melchior Tavernier, 1632-1637]. 412 x 532 mm.

PREMIERE CARTE IMPRIMEE DES POSTES DE FRANCE, dressée par Nicolas Sanson d'Abbeville en 1632 et publiée par Melchior Tavernier dans le Théâtre géographique du royaume de France en 1637. L'auteur a représenté les itinéraires entre les grands centres de l'époque : Paris, Lyon, Rouen, Toulouse, Bordeaux ou Limoges. A droite de la carte, dans un encadré intitulé Au Lecteur, Tavernier explique que Nicolas Sanson a exécuté la carte à sa demande. Elle connut un si grand succès qu'elle fut très vite copiée par un autre géographe, Nicolas Berey. Puis elle fut remise à jour et rééditée par les fils de Sanson en 1676. En haut à droite figurent les armoiries royales. Bel exemplaire. Pastoureau, TAVERNIER IIC. Bibliothèque Nationale/Musée de la Poste, Guy Arbellot, Autour des routes de poste, p. 28.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[AMIENS] Ambiani. Archid.conné d'Amiens, de l'évesché d'Amiens où sont les ball.ge et eslection d'Amiens.

Paris, P. Mariette, 1667. 394 x 411 mm.

Belle carte détaillée de la circonscription religieuse de la ville d'Amiens, dont le nom est dérivé du peuple gaulois les Ambiens. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[AUTUN] Ædui, Brannovices, et Boiorum pars. Partie méridionale de l'évesché d'Autun. Balliage d'Autun, et comté de Charollois en Bourgogne, et partie du Bourbonnois.

Paris, chez l'auteur, 1659. 398 x 552 mm.

Belle carte détaillée de la partie méridionale de l'évêché d'Autun, ornée d'un beau cartouche de titre décoré de deux personnages. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[AUXERRE] Senones. Evesché d'Auxerre. Comté et ball.ge d'Auxerre. Eslect.ons de Clamecy, de Gien, de La Charité, et de Vezelay &c.

1660. 403 x 513 mm.

Belle carte détaillée de l'évêché d'Auxerre, ornée d'un cartouche de titre décoré de deux anges. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[AUXOIS] Ædui. Partie septentrionale de l'évesché d'Autun. Balliage d'Auxois dans le duché et gouvern. de Bourgogne.

Paris, chez l'auteur, 1659. 427 x 557 mm.

Belle carte détaillée de la partie septentrionale de l'évêché d'Autun, dont le nom est dérivé du peuple de la Gaule celtique les Eduins. Elle est ornée d'un beau cartouche de titre décoré de soldats romains. Pas de marge supérieure, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[BLOIS & VENDÔME] Carnutes. Partie mérid.le de l'évesché de Chartres. Balliages de Blois et de Vendosme. Eslections de Chau-dun de Vendosme et de Blois.

Paris, P. Mariette, 1660. 411 x 564 mm.

Belle carte détaillée de la partie méridionale de l'évêché de Chartres, dont le nom est dérivé du peuple de la Gaule celtique les Carnutes. Elle couvre les circonscriptions de Blois et de Vendôme, et est ornée d'un cartouche de titre décoré de deux personnages. Pas de marge supérieure, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[BOULOGNE/MER] Oromansaci, et Gesoriacus Pagus in Morinis. Evesché de Boulogne où sont les comté et sénesch.ssée de Boulenois. Balliage de Calais dans le Pays Reconquis. Souveraineté d'Ardres, &c.

Paris, chez l'auteur, 1656. 415 x 550 mm.

Belle carte détaillée de l'évêché de Boulogne-sur-Mer, ornée d'un grand et beau cartouche de titre. Pas de marge supérieure, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[BRESSE/BUGEY/VALROMEY] Insubres in Segusiani. Partie du diœcèse et archev.ché de Lyon. Partie septentrionale de Bresse, Bugey, et Valromey, divisée en leurs mandements. Le balliage de Gex.

Paris, P. Mariette, 1660. 354 x 555 mm.

Belle carte détaillée du diocèse et archevêché de Lyon, couvrant le nord de la Bresse, du Bugey, du Valromey et du Pays de Gex, ornée d'un cartouche de titre. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[BRESSE/BUGEY/VALROMEY] Insubres in Segusianis. Partie du diœcèse et archevesché de Lyon. Partie méridionale de la Bresse, du Bugey, et Valromey, divisés en leurs mandements. La souveraineté de Dombes.

Paris, chez l'auteur, 1659. 390 x 552 mm.

Belle carte détaillée du diocèse et archevêché de Lyon, couvrant le sud de la Bresse, du Bugey, du Valromey et la Dombes. Elle est ornée d'un cartouche de titre décoré d'angelots et d'un médaillon. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[CAMBRAI] Nervii. Diocèse de l'archevesché de Cambray : où sont les comté de Haynaut, le Cambrésis .

Paris, chez l'auteur, 1656. 420 x 552 mm.

Belle carte détaillée du Hainaut et du Cambrésis, ornée d'un beau cartouche de titre décoré de deux figures allégoriques. Les Nervii, en français Nerviens, étaient un peuple gaulois situé en Gaule belgique sous l'Empire romain. Leur capitale était Bavay, dans le Hainaut. Reconnu comme le fondateur de la cartographie française, Nicolas Sanson quitta sa ville natale d'Abbeville pour Paris, où il rencontra Richelieu en 1627. Ce dernier, très impressionné par son oeuvre cartographique, le présenta au roi Louis XIII qui le nomma Géographe Ordinaire du Roi. Il fut le premier, en France, à concevoir un atlas mondial et publia près de trois cents cartes. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Pastoureau, SANSON VI, 86.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[CHÂLONS-en-CHAMPAGNE] Catalauni. Evesché de Chaalons sur Marne, et en Champagne où sont les comté et pairrie, bailiage, et eslection de Chaalons, bailiage et esl.tion de Vitry, comtés et bail.ges de Ste Menehoud, des Vertus &c.

Paris, chez l'auteur, 1656. 424 x 529 mm.

Belle carte détaillée de l'évêché de Châlons-sur-Marne devenue Châlons-en-Champagne en 1995, dont le nom est dérivé du peuple belge les Catalaunes. Ornée d'un cartouche de titre. Pas de marge supérieure, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[DAUPHINÉ] Le Gouvernement général du Daufiné, et des pays circomvoisins où sont la Savoye, la Bresse &c.

1652 [1658]. 353 x 425 mm.

Belle carte du Dauphiné, intéressante pour la cartographie alpine et pour les cols. C'est l'une des premières cartes du XVIIe siècle qui indique les parcours, avec l'itinéraire du Col Major ou Cormoyeu bien visible. Les vallées valdôtaines du Grand Paradis sont indiquées, et, en correspondance avec le Val de Cogne, le mont Iseran est mis en évidence, du côté français. Ce toponyme contesté commence à entrer dans l'usage cartographique pour localiser le massif du Grand Paradis et les Levanna. En ce qui concerne la frontière, on note l'expansiçon maximale de la France en territoire piémontais, jusqu'à l'est de Pignerol. Reconnu comme le fondateur de la cartographie française, Nicolas Sanson quitta sa ville natale d'Abbeville pour Paris, où il rencontra Richelieu en 1627. Ce dernier, très impressionné par son oeuvre cartographique, le présenta au roi Louis XIII qui le nomma Géographe Ordinaire du Roi. Il fut le premier, en France, à concevoir un atlas mondial et publia près de trois cents cartes. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Pastoureau, SANSON V A, 45 ; Aliprandi, I, fig. 102.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[DIJON] Lingones. Archidiac.né de Dijon, du diœcèse de Langres. Balliage de Dijon dans le duché et gouvern. de Bourgogne.

Paris, chez l'auteur, 1658. 435 x 562 mm.

Belle carte détaillée de la circonscription religieuse de la ville de Dijon, dont le nom est dérivé de l'un des plus anciens peuples gaulois, les Lingons. Elle est ornée d'un cartouche de titre décoré d'anges. Pas de marges supérieure et inférieure.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[FRANCHE-COMTÉ/BESANÇON] Sequani. Partie du diœc. et arch.ché de Besançon où sont les gr. archidiac.né, et celuy de Gray &c. Partie de la Franche Comté où est le balliage de Dole.

Paris, chez l'auteur, 1658. 403 x 573 mm.

Belle carte détaillée de la Franche-Comté couvrant les régions de Besançon, Dole et Gray, habitées sous l'Empire romain par le peuple gaulois les Séquanes. Ornée d'un beau cartouche de titre. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[FRANCHE-COMTÉ] Sequani. Archidiac.né de Salins du diœcèse de Besançon. Partie méridionale de la Franche Comté où est le balliage d'Aval.

Paris, chez l'auteur, 1658. 427 x 565 mm.

Belle carte détaillée figurant la partie méridionale de la Franche-Comté couvrant les régions de Salins-les-Bains et de Lons-le-Saunier, habitées sous l'Empire romain par le peuple gaulois les Séquanes. Ornée d'un cartouche de titre. Pas de marge supérieure, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[FRANCHE-COMTÉ] Sequani. Partie des archid.connés de Favernay et de Luxeuil du diœcèse de Besançon. Partie occid.tale du balliage d'Amont dans la Franche Comté.

Paris, chez l'auteur, 1658. 397 x 560 mm.

Belle carte détaillée figurant la partie occidentale du bailliage d'Amont couvrant les régions de Faverney, Vesoul et Luxeuil-les-Bains, habitées sous l'Empire romain par le peuple gaulois les Séquanes. Ornée d'un beau cartouche de titre. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[FRANCHE-COMTÉ] Sequani. Partie des archid.connés de Favernay et de Luxeuil du diœcèse de Besançon. Partie orientale du balliage d'Amont dans la Franche Comté, et comté de Monbelliard.

Paris, chez l'auteur, 1658. 396 x 483 mm.

Belle carte détaillée figurant la partie orientale du bailliage d'Amont couvrant le comté de Montbéliard, ornée d'un beau cartouche de titre. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[LYON/SAINT-CHAMOND/MONTBRISON] Segusiani. Partie du diœ.se et archev.ché de Lyon. Le Lyonnois et le Haut Forez.

Paris, chez l'auteur, 1659. 412 x 531 mm.

Belle carte détaillée du diocèse et archevêché de Lyon, autrefois occupée par les habitants de la ville de Suse en Italie, Segusio en latin. La carte couvre les régions du Lyonnais et du Haut-Forez, et est ornée d'un cartouche de titre. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[MELUN/ETAMPES/PROVINS/NEMOURS] Senones. Partie septentr.le de l'archevesché de Sens. Eslect. de Melun, Etampes, Provins, Nemours, et partie de celles de Sens, et de Nogent sur Seyne.

1660. 370 x 570 mm.

Belle carte détaillée de la partie septentrionale de l'archevêché de Sens, dont le nom est dérivé du peuple gaulois les Sénons. Elle est ornée d'un cartouche de titre décoré de deux anges. Marge gauche partiellement coupée, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[NOYON] Veromandui. Le Vermandois. Evesché de Noyon où sont les comté et pairrie de noyon, balliages et prévostés de Noyon, Chauny, St Quentin, Péronne, Roye, &c.

Paris, P. Mariette, 1667. 352 x 392 mm.

Belle carte détaillée de la région historique du Vermandois avec l'évêché de Noyon, ornée d'un cartouche de titre. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[ORLÉANS] Diœcèse de l'évesché d'Orléans.

Paris, Pierre Mariette, 1653. 420 x 525 mm.

Belle carte détaillée de l'évêché d'Orléans, divisé en archidiaconés, ornée d'un cartouche de titre. Pas de marge supérieure, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[PICARDIE] Gouvernement général de la Picardie, Artois, Boulenois, et pays reconquis.

Paris, Pierre Mariette, 1651. 386 x 521 mm.

Contours en coloris de l'époque. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[PROVENCE] Comté, et gouvernement de Provence. Aveq les pays circonvoisins Co.tat Venaiscin, Prin.té d'Orange, .Co.tat de Nice, &c.

1652 [1658]. 313 x 457 mm.

Belle carte des côtes de Provence allant de la Camargue à San Lorenzo al Mare. Au nord, la carte s'étend jusqu'à Gap. Sanson d'Abbeville a dressé cette carte à partir du levé de la côte provençale effectué par l'ingénieur Jacques Maretz sur ordre du cardinal de Richelieu en 1633. En guerre contre l'Espagne, la France devait évaluer les risques de débarquement sur les côtes méditerranéennes. Reconnu comme le fondateur de la cartographie française, Nicolas Sanson quitta sa ville natale d'Abbeville pour Paris, où il rencontra Richelieu en 1627. Ce dernier, très impressionné par son oeuvre cartographique, le présenta au roi Louis XIII qui le nomma Géographe Ordinaire du Roi. Il fut le premier, en France, à concevoir un atlas mondial et publia près de trois cents cartes. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Pastoureau, SANSON V A, 46.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[ROANNE/VILLEFRANCHE-sur-SAÔNE] Segusiani. Partie du diœcèse et archevesché de Lyon. Le Bas Forez et Beaujolois.

Paris, chez l'auteur, 1659. 362 x 530 mm.

Belle carte détaillée du diocèse et archevêché de Lyon, autrefois occupée par les habitants de la ville de Suse en Italie, Segusio en latin. La carte couvre les régions du Bas-Forez et du beaujolais, et est ornée d'un cartouche de titre décoré d'un médaillon contenant le portrait de Jules César. Bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[SOISSONS] Suessones. Evesc.hé de Soissons où sont les balliages et eslections de Soissons, Chasteau Thierry et Crespy en Valois &c.

Paris, P. Mariette, 1656. 415 x 485 mm.

Belle carte détaillée de l'évêché de Soissons, dont le nom est dérivé du peuple de la Gaule belgique les Suessones. Elle couvre les circonscriptions de Soissons, Château-Thierry et Crépy-en-Valois, et est ornée d'un cartouche de titre. Pas de marge supérieure, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

[TROYES] Tricasses. Evesché de Troyes en Champagne où sont partie des balliages de Troyes, Chaumont, et Sézane.

Paris, P. Mariette, 1656. 430 x 544 mm.

Belle carte détaillée de l'évêché de la ville de Troyes, dont le nom est dérivé du peuple celte les Tricasses, ornée d'un cartouche de titre. Pas de marge supérieure, sinon bel exemplaire.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas);

Isle de Corse - Isle et Royme de Sardaigne.

circa 1650 385 x 554 mm.

Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas);.

[BRETAGNE] Duché, et gouvernement de Bretagne.

Paris, Pierre Mariette, 1650 [1658]. 369 x 501 mm.

Belle carte de la Bretagne, dédiée à Armand de Camboust, duc de Coislin, lieutenant du roi en Basse-Bretagne, puis lieutenant général de ses armées. Elle est ornée d'un cartouche de titre et d'un beau cartouche de dédicace décoré des armoiries du dédicataire. C'est la première carte utilisant la dénomination La Manche ou Mer Britannicque. Reconnu comme le fondateur de la cartographie française, Nicolas Sanson quitta sa ville natale d'Abbeville pour Paris, où il rencontra Richelieu en 1627. Ce dernier, très impressionné par son oeuvre cartographique, le présenta au roi Louis XIII qui le nomma Géographe Ordinaire du Roi. Il fut le premier, en France, à concevoir un atlas mondial et publia près de trois cents cartes. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Premier état. Gaudillat, planche n°14 ; Pastoureau, SANSON V A.

SAUVALLE. MANUSCRIT.

Contrôle de Lamballe. M. Sauvalle, contrôleur.

[fin XVIIIe]. 218 x 180 mm.

Carte manuscrite, encre et lavis, de la région de Lamballe comprise entre Saint-Brieuc et Matignon. Y sont figurés les routes, les rivières, les forêts, les villes et villages; la côte est soulignée en bleu. Un trait rouge délimite le contrôle de Lamballe, région comprise entre le littoral et les villes de Quessoy, Moncontour, Trebry, Plénée, Pledeliac et Henanbihen. Dans un cartouche à gauche de la carte se trouve la liste des villes (ou recettes) avec mention de leur population. Mouillure à gauche de la carte, petits frottements. Encadrement du XIX° siècle.

SCARPE. MANUSCRIT.

Carte particulière des rivières de la Scarpe, de l'Escaut et de ses canaux y afluant depuis Douay et Bouchain jusqu'à leur jonction à Mortagne.

[circa 1780]. En 16 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 0,77 x 1,03 m.

Belle carte manuscrite à l'encre noire et aquarelle du bassin de la Scarpe (dans le département du Nord) entre Douai et son embouchure dans l'Escaut à Mortagne-du-Nord. Y sont figurés les villes de Douai, Bouchain, Valenciennes et Condé-sur-l'Escaut avec le plan de leurs fortifications, les rivières Scarpe, Sensée, et Écaillon ainsi que l'Escaut (à droite de la carte), les villages, bourgs, fermes, châteaux et abbayes (figurés par de petits bâtiments), les moulins à vent, les routes, les bois (figurés par de petits bosquets), et les canaux d'aménagement du bassin de la Scarpe : le vieux Décours, le nouveau Décours... Y figure également le projet d'un canal de dérivation de la Scarpe entre La Planche et l'aval de Saint-Amand-les-Eaux avec la date de 1764. Beau cartouche de titre au lavis d'encre de Chine. Quadrillage au crayon sur une partie de la carte et note manuscrite de l'époque épinglée sur la carte et demandant de faire une copie de cette partie de la carte "pour mon cabinet" L'échelle est en lieues. Petites taches et traces de frottement dans les marges.

SCHREIBER (Johann Georg).

[SAVOIE] Das Hertzogthum Savoyen.

Leipzig, J. Georges Schreiber, [1749]. 163 x 206 mm.

Belle carte de la Savoie, dressée par Johann Georg Schreiber pour l'Atlas selectus von alles Königreichen und Ländern der Welt, publié à Leipzig en 1749. Elle est ornée d'un cartouche de titre et d'une rose des vents. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Aliprandi, I, p. 284.

SEBIRE (J.) & COULON.

[NANTES] Plan de la ville de Nantes.

Nantes, Sebire, et Paris, Coulon, An 3. de la Rép. Fr. [1795]. 490 x 707 mm.

Rare plan révolutionnaire de la ville de Nantes, dessiné par l'architecte Coulon, figurant les grands travaux d'agrandissement et d'embellissement réalisés au cours du XVIIIe siècle. Au début du XVIIIe siècle, Nantes a encore son aspect du Moyen-Âge, avec ses remparts et ses rues sinueuses. Mais la ville, enrichie par le commerce colonial, s'est agrandie et des faubourgs sont créés à ses abords. Dès 1755, trois architectes se succéderont pour réaliser ces travaux de rénovation et d'aménagement de Nantes : Pierre Vigné de Vigny, Jean-Baptiste de Ceineray et Mathurin Crucy. Le plan consistait à démolir les murs d'enceinte, ouvrir des rues et créer de nouvelles places, parmi lesquelles figurent la place Delorme, la place Gutemberg (renommée place Brancas et actuelle place Édouard-Normand), la place Buffon, ainsi dénommée pendant la Révolution (future place de Bretagne), et la plus importante d'entre elles, la place Graslin, aménagée entre 1780 et 1788, et complétée, à partir de 1792, par la construction du Cours de la République, qui sera renommé Cours de Henri IV. La place Saint-Pierre porte son nom révolutionnaire de Place Gracches. Parmi les chantiers importants figurent également l'aménagement de l'île Feydeau, le Cours des États, qui porte ici les noms révolutionnaires de Cours de la Liberté (actuel Cours Saint-Pierre) et Cours de la Fédération (actuel Cours Saint-André), et la place Viarme, dénommée place Agriculteur. Entre les deux cours figure la place de la Liberté, actuelle place Maréchal-Foch. La place Duchesse-Anne est dénommée place Cincinnatus. En bordure du port de Nantes, on peut voir l'entrepôt des cafés, transformé en prison sous la Terreur. La ville est divisée en 18 sections, créées en 1790. Bon exemplaire. Notes manuscrites anciennes à l'encre à l'emplacement des places Buffon, du Département et de la Liberté. Petites taches en haut du plan.

SENEX (John).

France corrected from ye observations made by the Royal Academy of Sciences at Paris.

1708. 635 x 918 mm.

Très grande et belle carte de la France, dressée par John Senex d'après les informations de l'Académie Royale des Sciences de Paris. Elle est ornée d'un cartouche de dédicace décoré des armoiries du dédicataire, Charles Boyle, comte d'Orrery, et d'un magnifique cartouche de titre décoré d'un portrait en médaillon de Louis XIV, des armoiries de la France et de quatre figures allégoriques. Le long des côtes figure la mention "côtes d'après Sanson et les cartes hollandaises". Exemplaire aquarellé à l'époque, coloris postérieurs pour les deux cartouches. Brunissures par endroits, petites déchirures marginales, petites restaurations anciennes au dos.

SERVICE HYDROGRAPHIQUE DE LA MARINE.

[MORBIHAN/QUIBERON/BELLE-ÎLE-en-MER/GROIX/GLÉNAN] Côte ouest de France. De la Pointe de Penmarch à Belle-Île. Abords de Lorient.

Service Hydrographique de la Marine, 1912-1931. 697 x 984 mm.

Grande carte marine figurant les côtes du Morbihan entre la Pointe de Penmarc'h et Carnac, avec l'archipel des Glénan, l'île de Groix, la presqu'île de Quiberon, et Belle-Île-en-Mer, publiée en 1912, puis corrigée en 1931. Elle a été levée d'après les travaux les plus récents des ingénieurs hydrographes. Tampon du revendeur à Bordeaux au bas de la marge droite. Bel exemplaire.

SERVICE HYDROGRAPHIQUE DE LA MARINE.

[VENDÉE/ÎLE de NOIRMOUTIER] Côte ouest de France. De la Pointe de St. Gildas au Goulet de Fromantine. Baie de Bourgneuf.

Service Hydrographique de la Marine, 1900-1922. 690 x 977 mm.

Grande carte marine figurant les côtes de la Vendée entre la Pointe Saint Gildas et la Pointe de Notre-Dame-de-Monts, avec l'île de Noirmoutier et la Baie de Bourgneuf. Elle a été dressée d'après la carte de Beautemps-Beaupré levée en 1821 et 1822, et d'après la reconnaissance faite en 1893 sous la direction de l'ingénieur hydrographe Hanusse. Tampon du Service Hydrographique dans la marge inférieure. Bel exemplaire.

SEUTTER (Matthaeus).

[CHAMPAGNE] Le Gouvernement de Champagne i. e. Præfectura generalis Campaniæ in electiones suas divisa.

[circa 1740]. 575 x 490 mm.

Très belle carte de la Champagne divisée en élections. Elle est ornée d'un cartouche de titre décoré des armoiries de la France et de la Champagne, et d'une petite carte des environs de Paris. Les villes principales sont signalées par une citadelle. Cartographe et éditeur allemand installé à Augsbourg, Seutter devint en 1697 l'apprenti de Homann, éditeur de cartes à Nuremberg, puis fut nommé géographe de la Cour Impériale. Bel exemplaire dans de superbes coloris de l'époque.

SEUTTER (Matthaeus).

[VERSAILLES] Versailles château de plaisance le plus délicieux et le plus magnifique dans l'Île de France, bâti par ordre de Louis XIV Roy de France, et nomé à cause de sa rare beauté la huitième merveille du monde.

Augsbourg, [circa 1740]. 497 x 578 mm.

Magnifique vue à vol d'oiseau du château de Versailles et de ses jardins, brillamment coloriée à l'époque. La vue est prise depuis l'avenue de Paris et montre l'entrée principale avec la Place d'Armes, où se déroule une procession, et la Cour d'Honneur, animées de très nombreux personnages. En arrière-plan, on aperçoit les bassins de Latone et d'Apollon. Titre en français et en allemand. Cartographe et éditeur allemand installé à Augsbourg, Seutter devint en 1697 l'apprenti de Homann, éditeur de cartes à Nuremberg. Nommé géographe de la Cour Impériale, il publia un Atlas Geographicus en 1725, un Atlas Novus en 1728, et un Grosser Atlas vers 1735. Bel exemplaire dans de superbes coloris de l'époque.

SEUTTER (Matthäus).

Le Royaume de France.

Augsbourg, [circa 1740]. 480 x 556 mm.

Belle carte de la France, ornée d'un superbe cartouche de titre décoré des armoiries du royaume de France, de cinq figures allégoriques et de divers attributs des arts et des sciences. La France est divisée en 17 régions administratives. Comme précisé dans le cartouche en haut à droite, cette carte présente l'état du royaume, qui a été fait au roi le 1er janvier 1734. On apprend qu'à cette date, le royaume comptait "20 millions d'hommes, sans compter les femmes et les enfants". La description donne également le nombre de rivières, villes, paroisses, familles nobles, commanderies de l'Ordre de Malte, chanoines, enfants de chœur, etc. Il est dit également que "la France vaut au Roy par an 180 millions de livres", que "les rentes annuelles du Clergé montent par an à 312 millions, de sorte que leurs revenües surpassent de 132 millions celles du Roy". Fils d'un orfèvre, Matthäus Seutter naquit à Augsbourg en 1678. En 1697, il commença comme apprenti à Nuremberg avec Johann Baptist Homann, puis retourna à Augsbourg, où il poursuivit sa carrière dans la maison d'édition Jeremias Wolff. En 1710, il créa sa propre maison d'édition et une imprimerie. La maison d'édition Seutter a produit plus de 500 cartes, atlas et globes. Ses œuvres les plus connues sont l'Atlas Geographicus, publié en 1725, le Grosser Atlas, publié en 1734, et l'Atlas minor en 1744. En 1732, il fut nommé Géographe de la Cour par l'empereur Charles VI. À sa mort en 1756, son fils Albrecht Karl, et son gendre, Conrad Tobias Lotter, lui succédèrent. Exemplaire dans de beaux coloris de l'époque. Pliure centrale brunie.

SEVIN (Pierre-Paul).

[MONTMELIAN] La Prise de Montmeillan par l'armée du roy commandée par Mr. de Catinat.

Paris, P. Sevin, [circa 1692]. 275 x 299 mm.

Très rare et superbe estampe figurant le siège de la citadelle de Montmélian le 21 décembre 1691 par Louis de Catinat, maréchal de Louis XIV. Elle est ornée des armoiries du dédicataire, Monseigneur le Dauphin, et de quatre petites vues de Mons, Nice, Suse et Villefranche-sur-Mer, places-fortes également prises par Catinat en 1691. Elle est accompagnée de 22 légendes donnant l'emplacement des bâtiments. Peintre d'histoire et de portraits, mais aussi illustrateur et créateur de décors de fêtes et de cérémonies sous Louis XIV, Pierre-Paul Sevin a fourni les dessins de gravures sur les grands événements de la vie du roi. Marges coupées, exemplaire remonté sur papier ancien.

SILVESTRE (Israël).

[AVIGNON] Veuë du chasteau, et de la ville d'Avignon.

[circa 1650]. 135 x 246 mm.

Rare vue de la ville d'Avignon avec ses remparts, dessinée et gravée par Israël Silvestre, et publiée par Israël Henriet. Bel exemplaire. Faucheux, 9-13.

SILVESTRE (Israël).

[DIJON] Divio – Dijon. Dessignée par I. Silvestre, et gravée par N. Perelle. Avec privilège du roy. A Paris chez Pierre Mariette rue S. Jacques à l’Espérance.

[circa 1650]. En deux feuilles jointes de 200 x 795 mm.

RARE ET EXCEPTIONNEL PANORAMA GRAVÉ DU XVIIe SIÈCLE. 2e état sur 2, avec l’adresse de Mariette, de ce superbe panorama de Dijon, gravé par Nicolas Perelle d’après Israël Silvestre (1621-1691). Avec 4 lignes de description en latin et en français. Belle épreuve, réenmargée à l’époque. Pliures remises à plat. Faucheux, n°209.

SILVESTRE (Israël).

[FRÉJUS] Forum Iulii – Frejus. De Lincler. Israel Silvestre sculpsit. Cum privil. Regis. excudit Parisiis.

[circa 1650]. En deux feuilles jointes de 215 x 820 mm.

RARE ET EXCEPTIONNEL PANORAMA GRAVÉ DU XVIIe SIÈCLE. 2e état sur 2, avec l’adresse de Mariette et les noms de Lincler et de Silvestre, de ce superbe panorama de Fréjus, gravé par Israël Silvestre (1621-1691) d’après L. de Lincler. Avec 3 lignes de description en latin et en français. Belle épreuve, réenmargée à l’époque. Pliures remises à plat. Faucheux, n°217.

SILVESTRE (Israël).

[GRENOBLE] Gratianopolis – Grenoble. Dessignée par I. Silvestre, et gravée par N. Perelle. Avec privilège du roy. A Paris chez Pierre Mariette, rue S. Jacques à l’Espérance.

[circa 1650]. En deux feuilles jointes de 200 x 780 mm.

RARE ET EXCEPTIONNEL PANORAMA GRAVÉ DU XVIIe SIÈCLE. 2e état sur 2, avec l’adresse de Mariette, de ce superbe panorama de Grenoble, gravé par Nicolas Perelle d’après Israël Silvestre (1621-1691). Avec 4 lignes de description en latin et en français, et 14 légendes numérotées dont les chiffres sont reportés sur l’estampe. Belle épreuve, réenmargée à l’époque. Pliures remises à plat. Faucheux, n°222.

SILVESTRE (Israël).

[METZ] Profil de la ville de Metz en Lorraine veue du costé de la porte Mazel.

Paris, Israel Silvestre, 1667. En deux feuilles jointes de 400 x 1286 mm.

Très rare et exceptionnel panorama de près d'1,30 m de large, figurant la ville de Metz du côté de la Porte Mazelle. Très légères traces blanches au niveau de la jointure des deux feuilles, sinon bel exemplaire. Faucheux, p. 235, n°28.

SILVESTRE (Israël).

[PARIS] Perspective de la ville de Paris, veüe du Pont des Tuileries – Lutetiæ, e Ponte Laterariarum prospectus. Silvestre incidit Parisiis 1650. A Paris chez Israel, rue de l’Arbre Sec, au logis de Monsr le Mercier orfèvre de la Reyne, proche la croix du Tiroir.

1650. 303 x 640 mm.

RARE ET EXCEPTIONNEL PANORAMA GRAVÉ DU XVIIe SIÈCLE. Magnifique vue des rives de la Seine prise depuis l’ancien pont des Tuileries, aujourd’hui Pont Royal. On y voit notamment le Louvre, la Tour de Nesle, le Pont-Neuf, la Tour Saint-Jacques, Notre-Dame, ou encore le Pont-au-Change. Elle est ornée des armoiries royales et accompagnée de 6 lignes de description en français et en latin, et de 24 légendes numérotées, également en français et en latin. Belle épreuve, réenmargée à l’époque. Pliures remises à plat. Tache brune affectant la description en français. Faucheux, n°77.

SIMON.

[NORMANDIE/COULIBŒUF] Carte topographique du canton de Coulibœuf.

1839. En 18 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 0,70 x 1,03 m ; étiquette au dos de l'éditeur E. Andriveau-Goujon.

Carte figurant les environs proches de Coulibœuf dans le Calvados, aujourd'hui Morteaux-Coulibœuf, dressée par Simon, géomètre en chef du cadastre. Elle est issue de l'Atlas du Calvados, conçu sous les auspices du préfet du département. Elle s'étend au nord jusqu'à Escures, au sud jusqu'à Vignats, à l'ouest jusqu'à Poussendre et à l'est jusqu'à Les Moutiers-en-Auge. Signé par l'auteur. Bel exemplaire avec contours aquarellés à l'époque.

SOISSONS. MANUSCRIT.

Plan de la ville de Soissons et du bourg Saint Wast.

[circa 1750]. 348 x 527mm.

Plan manuscrit de Soissons Beau plan manuscrit sur papier fort, encre noire et aquarelle, montrant la ville de Soissons et le faubourg de Saint-Wast sur la rive opposée de l’Aisne, avec leurs enceintes fortifiées qui sont en grande partie plantées d’arbres. Le plan de la ville détaille les rues, les jardins et les principaux bâtiments dont le château et le jeu de paume qui ont été démolis en 1772; des chiffres et des lettres renvoient à deux légendes placées de chaque côté du plan. À l’extérieur des fortifications se trouvent figurés les faubourgs de St Christophe, St Crespin et St Crise avec les chemins et les cultures. Bel état de conservation, coloris très frais.

SOSPEL. MANUSCRIT.

Plan du réduit de Sospel.

1740-1748. 558 x 427 mm.

Plan manuscrit du réduit de Sospel Plan manuscrit, encre brune et lavis, montrant le plan d’une église entourée de fossés, transformée en fortin militaire. Le plan indique l’église qui sert de réduit d’où ces murailles n’ont que deux pieds d’épaisseur, des galeries de madriers, les fossés et les plates-formes au-dessus des fossés, le corps de garde, un pont, une redoute… En dehors du titre, l’endroit n’est pas nommé, peut-être s’agit-il de la chapelle Saint-Pancrace à l’Escarène, près de Sospel, dont on sait qu’elle servit de fortin pendant la Guerre de Succession d’Autriche. Traces de pliures, petites déchirures restaurées.

SÈTE. MANUSCRIT.

Coste de Languedoc et Roussillon, depuis le cap d'Agde jusqu'aux Trois Maries.

[circa 1750]. En deux feuilles jointes de 460 x 835 mm.

Belle carte marine manuscrite, à l’encre noire et lavis, montrant la côte littorale au sud de Montpellier où sont figurés les bourgs de Marseillan, Mèze, Bousigue, Balaruc, Frontignan, Villeneuve-lès-Maguelone, Lattes, Pérol, Mauguio, Lunel, Aigues-Mortes, le fort de Peccais, Les Trois Maries, et, sur le cordon littoral les villes de Sète, Palavas-les-Flots et Lamotte. Les étangs côtiers délimités par les cordons de sable ne sont pas nommés, mais l'on reconnaît très bien le bassin de Thau. L'aspect des étangs entre Frontignan et Mauguio présente quelques différences avec l'état actuel, et Maguelone est encore une île. Trace de pliure verticale ; quelques piqûres. Très bonne condition générale. Document important pour la ville de Sète et ses environs.

TABOUREUX (Joseph). MANUSCRIT.

Plans de partie des forêts de La Ferté sur Mance, divisées en 20 couppes compris la forêt des Brosses.

1747. 505 x 772 mm.

Carte manuscrite, encre et aquarelle, de la forêt des Loges, et des bois de Chaudeney & de Lancque, situés à l’ouest de l’actuelle commune de Laferté-sur-Amance, en Haute-Saône. Y sont figurés les cours d’eau et un moulin, les chemins, les villages d’Anrozey (dessiné en dehors du cadre) et de Bize, la grange de la Thuillière, et les forêts qui sont divisées en 13 parcelles dont les coupes sont prévues de 1753 à 1765. Les parcelles sont délimitées par des bornes (marquées par un B) et les coupes sont séparées par des fossés (marqués en jaune). Les bois sont figurés par de petits arbres dessinés sur le plan. La carte a été dressée par Joseph Taboureux, arpenteur royal du bailliage de Chaumont en Bassigny. Anciennes pliures renforcées avec très légers manques, quelques petites galeries de ver. Bonne condition générale.

TARDIEU (Ambroise).

[SAINT-LAURENT-du-VAR] Plan de la défense du pont du Var par le Corps d'Armée aux ordres du lieutenant général Suchet.

[circa 1820]. 148 x 196 mm.

Beau plan figurant la défense du pont de Saint-Laurent-du-Var par le général Suchet contre l'armée austro-sarde, dressé par Suchet lors de la Campagne de Napoléon de 1800, dessinée et gravée par Ambroise Tardieu, cartographe et graveur pour le Dépôt de la Marine et le Dépôt des Fortifications, dont il dirigea les travaux de 1811 à 1814. Légende indiquant l'emplacement des troupes françaises et autrichiennes. Bel exemplaire.

TARDIEU (Jean-Baptiste).

[BORDEAUX] Plan de la ville de Bordeaux.

Bordeaux, Fillastre Frères, 1853. En 24 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 600 x 915 mm ; sous étui de l'éditeur.

Très grand plan détaillé de la ville de Bordeaux, gravé par Jean-Baptiste Tardieu. Y figurent les nombreuses constructions réalisées dans la première moitié du XIXe siècle : la place des Quinconces, aménagée entre 1810 et 1828 à l'emplacement du Château Trompette ; l'Hôpital Saint-André, construit entre 1825 et 1829, en remplacement du vieil hospice ; le Palais de Justice édifié entre 1836 et 1846 ; ou encore le Pont de Pierre, construit sur ordre de Napoléon Ier entre 1810 et 1822, entre la place de Bourgogne, actuelle place de Bir Hakeim, et la place du Pont, actuelle place Stalingrad. Au bas du plan figurent une vue du Pont de Pierre et une vue de l'église Saint-André. Avec table de renvois. Le nord est placé à droite du plan. Bel exemplaire.

TARDIEU (Nicolas Henri) & MENESTRIER (Claude-François).

[LYONNAIS] Carte de l'ancienne ville de Lyon.

[1696]. En 2 feuilles pouvant être jointes et former un plan d'environ 660 x 860 mm.

Spectaculaire plan cavalier de Lyon orienté à l'est. Il est décoré des armoiries de France et de la ville de Lyon, de trois angelots figurant les vents Eurus, Auster et Chorus, et de deux cartouches dont l'un est orné des représentations allégoriques de la Saône et du Rhône. Le texte contenu dans ces cartouches nous apprend que la ville est représentée telle qu'elle était sous les règnes de François Ier et Henri II, ainsi que les changements qui y ont été apportés depuis. Ce plan gravé par Nicolas Henri Tardieu fut commandé par le père Claude François Menestrier, célèbre historien jésuite originaire de Lyon, pour illustrer son Histoire Civile ou Consulaire de la Ville de Lyon. Graveur au burin, Tardieu fut l'élève de Lepautre puis de Gérard et Bernard Audran. Exemplaire parfaitement conservé, réenmargé sur papier de l'époque. De la plus grande rareté. Deux faux plis sans gravité. Tooley Revised Edition, tome 4, p. 247.

TARDIEU (Pierre François).

[NANTES] Carte des environs de Nantes.

Nantes, Forest, [circa 1820]. En 9 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 354 x 479 mm.

Carte bien détaillée des environs de Nantes, d'après la carte de Cassini. Bel exemplaire.

TASSIN (Christophe).

[YVELINES] Meulan.

[Paris, 1634]. 105 x 153 mm.

Vue gravée de la ville de Meulan dans les Yvelines, issue des Plans et profilz des principales villes de la province de Normandie. Ingénieur-géographe du roi, Christophe Tassin, connu fréquemment à tort sous le prénom de Nicolas, s'installa comme graveur à Paris où il produisit des collections variées de petites cartes et plans. Ses petits atlas oblongs sur la France, la Suisse, l'Espagne et l'Allemagne ont fait sa renommée. Bel exemplaire.

TASSIN (Christophe).

[ÎLE d'OLÉRON] Carte de l'isle d'Oléron.

[Paris, 1634]. 105 x 151 mm.

Belle et rare carte de l'île d'oléron, issue de Les Plans et profils de toutes les principales villes et lieux considérables de France. Le nord est placé en bas à droite de la carte. Ingénieur-géographe du roi, Christophe Tassin, connu fréquemment à tort sous le prénom de Nicolas, s'installa comme graveur à Paris où il produisit des collections variées de petites cartes et plans. Ses petits atlas oblongs sur la France, la Suisse, l'Espagne et l'Allemagne ont fait sa renommée. Minuscules trous de ver dans la marge supérieure.

TASSIN (Christophe).

[ÎLE de NOIRMOUTIER] L'isle de Noirmoustier.

[Paris, 1634]. 103 x 151 mm.

Belle et rare carte de l'île de Noirmoutier, issue de Les Plans et profils de toutes les principales villes et lieux considérables de France. Ingénieur-géographe du roi, Christophe Tassin, connu fréquemment à tort sous le prénom de Nicolas, s'installa comme graveur à Paris où il produisit des collections variées de petites cartes et plans. Ses petits atlas oblongs sur la France, la Suisse, l'Espagne et l'Allemagne ont fait sa renommée. Minuscules trous de ver dans la marge supérieure.

TASSIN (Christophe).

[ÎLE de RÉ] Carte de l'isle de Ré.

[Paris, 1634]. 104 x 152 mm.

Belle et rare carte de l'île de Ré, issue de Les Plans et profils de toutes les principales villes et lieux considérables de France. Le nord est placé à droite de la carte. Ingénieur-géographe du roi, Christophe Tassin, connu fréquemment à tort sous le prénom de Nicolas, s'installa comme graveur à Paris où il produisit des collections variées de petites cartes et plans. Ses petits atlas oblongs sur la France, la Suisse, l'Espagne et l'Allemagne ont fait sa renommée. Minuscules trous de ver dans la marge supérieure.

TASSIN (Christophe);

[ARDENNES] Maubert Fontaine.

Paris 1634 104 x 153 mm.

Vue gravée de la ville de Maubert-Fontaine en Champagne-Ardenne, issue des Plans et profilz des principales villes de la province de Champagne. Ingénieur-géographe du roi, Christophe Tassin, connu fréquemment à tort sous le prénom de Nicolas, s'installa comme graveur à Paris où il produisit des collections variées de petites cartes et plans. Ses petits atlas oblongs sur la France, la Suisse, l'Espagne et l'Allemagne ont fait sa renommée. Bel exemplaire.

TASSIN (Christophe);

[CHAMPAGNE] Dormans.

Paris 1634 105 x 151 mm.

Vue gravée de la ville de Dormans en Champagne, issue des Plans et profilz des principales villes de la province de Champagne. Ingénieur-géographe du roi, Christophe Tassin, connu fréquemment à tort sous le prénom de Nicolas, s'installa comme graveur à Paris où il produisit des collections variées de petites cartes et plans. Ses petits atlas oblongs sur la France, la Suisse, l'Espagne et l'Allemagne ont fait sa renommée. Bel exemplaire.

TASSIN (Christophe);

[Coste de Guyenne et coste de Biscaye].

Paris 1634 222 x 330 mm.

Carte figurant les régions voisines de la frontière franco-espagnole allant de Soustons dans les Landes jusqu'à San Sebastian dans le pays basque espagnol. Les villes de Dax, Bayonne, Saint-Jean-de-Luz, Fontarrabie (Hondarribia) ou San Sebastian sont nommées. La mer est ornée d'une rose des vents, de 4 navires et d'un monstre marin. Ingénieur-géographe du roi, Christophe Tassin, connu fréquemment à tort sous le prénom de Nicolas, s'installa comme graveur à Paris où il produisit des collections variées de petites cartes et plans. Bon exemplaire. Pastoureau, TASSIN V Aa, 24.

TAVERNIER (Melchior) & SAINT-CLAIR.

[ÎLES de LÉRINS]. Description des isles de Ste Margrite & St Honorat. Et des forts et redouttes que les Espagnols y ont faitz et la reprisse de partie desditz forts et redouttes par l'armée navalle de Sa Majesté commandée par Monsieur le comte de Harcour. Désignée par St Clair Ingénieur de Sa Majesté.

Paris, Melchior Tavernier, 1637. 405 x 533 mm.

Très rare carte gravée figurant les îles de Sainte-Marguerite et Saint-Honorat, formant l'archipel de Lérins dans la baie de Cannes. Dressée par l'ingénieur Saint-Clair, elle fut publiée en 1637 par Melchior Tavernier dans son Théâtre géographique du royaume de France, puis par Pierre Mariette en 1650 dans le Théâtre géographique de France. La carte représente les escadres de navires commandées par Menty, Treillebois et de Poincy. Les deux îles furent reprises en 1637 par le comte d'Harcourt aux Espagnols qui l'occupaient depuis 1635. Graveur, imprimeur et hydrographe du roi, Melchior Tavernier, frère du célèbre voyageur Jean-Baptiste, fut à l'origine du développement de la cartographie française gravée du XVIIe siècle. Bel exemplaire aux contours coloriés à l'époque. Pastoureau, TAVERNIER II C.

TAVERNIER (Melchior).

[LA ROCHELLE] Inographie de la ville de La Rochelle. 1621.

Paris, Melchior Tavernier, [1621]. 384 x 575 mm.

Très rare plan de la cité fortifiée de La Rochelle en 1621, dessiné et publié par Melchior Tavernier. Il existe une autre version de ce plan, du même auteur, enrichie d'un texte sur 3 colonnes, intitulé "Plan au vray de la ville de La Rochelle avec une ample description du paysage d'alentour observé par le Sieur Bachot, ingénieur, & géographe ordinaire du roy". La Rochelle, qui était alors une place-forte protestante, est représentée à la veille du blocus de la ville par les troupes du roi Louis XIII. Le siège, durant lequel fut construit Fort-Louis (non visible sur le plan) se déroula de 1621 à 1622. Les murailles de la ville sont ici intactes, elles seront détruites lors du second siège organisé par Richelieu en 1628. Le plan est orné d'un cartouche de titre et accompagné de 65 légendes numérotées renvoyant aux lieux les plus remarquables dans la ville de La Rochelle et ses environs, comme les tours, les portes, les corps de garde, les églises, marchés, etc. Bon exemplaire. Petits manques comblés en bas à gauche de l'estampe, angle inférieur gauche refait.

TAVERNIER (Melchior).

[ÎLE de RÉ] Carte particulière des costes de Poittou Aunis, et de La Rochelle et du fort St. Louys comme aussy de l'isle de Ré avec ses forts 1627.

Paris, Melchior Tavernier, 1627 [1632]. 389 x 517 mm.

Belle carte gravée, issue du Théâtre géographique du royaume de France, figurant l'île de Ré et les côtes de Vendée entre La Tranche-sur-Mer et Angoulins. L'île de Ré est représentée en 1627, durant le siège que firent subir Louis XIII et Richelieu aux huguenots rochelais appuyés par les flottes anglaise et hollandaise. La carte indique les lieux où ont débarqué les Anglais, les emplacements des armées du roi Louis XIII, ainsi que la zone de "repos" des Anglais devant Saint-Martin. Le blocus de Saint-Martin est également représenté. Au bas de la carte figurent un plan du fort de La Prée, construit en 1625, et un plan du fort de Saint-Martin-de-Ré. Centre de la carte légèrement jauni, deux taches sombres au niveau de l’île. Pastoureau, TAVERNIER II A ; Gaudillat, p. 116.

TAVERNIER (Melchior);

Carte du pais d'Aunis ville & gouvernement de La Rochelle.

Paris Melchior Tavernier 1627 [1632] 375 x 427 mm.

Carte gravée figurant les environs de La Rochelle avec les îles de Ré et Oléron, issue du Théâtre géographique du royaume de France. Elle est ornée de deux cartouches et d'une rose des vents. Bel exemplaire. Pastoureau, TAVERNIER II A ; Gaudillat, p. 120.

TESTARD (Jacques Alphonse).

Aspect général de Paris, prise à vol d'oiseau de l'entrée des Champs-Elysées.

Paris, Fatout, [circa 1850]. 580 x 823 mm.

Grande et spectaculaire vue à vol d'oiseau de Paris, dessinée et gravée à l'aquatinte par Jacques Alphonse Testard. La vue est prise depuis la place de la Concorde en regardant vers l'est, et offre une vue générale de plusieurs quartiers de Paris. Les bâtiments, ponts et monuments divers sont représentés avec de nombreux détails. Au premier plan, la place de la Concorde avec l'Obélisque, puis le jardin et le palais des Tuileries, la place du Carrousel et son arc de triomphe, le palais du Louvre, l'Hôtel de Ville et, tout au fond, la barrière du Trône. A gauche de l'estampe, on peut voir l'église de la Madeleine et le boulevard des Capucines, la rue de Rivoli, la place Vendôme, la Bourse et le Palais Royal ; sur la droite, la Seine et ses nombreux bateaux, l'île de la Cité et l'île Saint-Louis, le Palais Bourbon, l'église Saint-Sulpice, le Panthéon et le Val-de-Grâce. Les rues sont animées de nombreux piétons, cavaliers, militaires et calèches. Bon exemplaire à grandes marges, les coins des marges ont été coupés.

THIONVILLE. MANUSCRIT.

Plan de Thionville.

[circa 1740]. 380 x 500 mm.

Beau plan manuscrit, encre noire et aquarelle, de la ville de Thionville en Moselle, et portant le détail du plan de la ville et de ses fortifications (avec son système complexe de fossés, bastions, demi-lunes et glacis), et la double couronne qui protège le pont sur la rive droite de la Moselle. À l'extérieur de la ville sont figuré les chemins, les jardins et les champs ainsi que des habitations. Ce très beau plan de Thionville permet de voir le détail du double couronné, construit par Tardif et Dupontal à partir de 1727 pour équilibrer les défenses sur la rive droite de la Moselle. Une partie de ce double-couronné fut détruite lors du creusement du canal de dérivation, commencé en 1746, par l'ingénieur Louis de Cormontaigne, qui édifia ensuite sur la rive droite au-delà de ce canal le couronné d'Yutz avec sa monumentale porte de Sarrelouis et les deux ponts écluses. L'échelle est en toises. Légères traces de pliures. Très belle condition, coloris très frais.

TIRION (Isaak).

Nieuwe kaart van Frankryk.

Amsterdam, [circa 1730]. 329 x 375 mm.

Belle carte de la France aquarellée à l'époque.

TIRPENNE & MONTHELIER.

LYON (Rhône).

Paris, Benard, [circa 1850]. 221 x 292 mm.

Estampe figurant la ville de Lyon, dessinée et lithographiée par Tirpenne et Monthelier. Bel exemplaire.

TIRPENNE & MONTHELIER.

VERSAILLES (Seine et Oise).

Paris, Benard, [circa 1850]. 222 x 293 mm.

Estampe figurant la ville de Versailles, lithographiée par Tirpenne et Monthelier, d'après le croquis fait sur les lieux par les mêmes. Infimes rousseurs dans la marge droite.

TIRPENNE;MONTHELIER;

GRENOBLE (Isère).

Paris Benard circa 1850 225 x 293 mm.

Estampe figurant la ville de Grenoble, dessinée et lithographiée d'après nature par Tirpenne et Monthelier. Bel exemplaire.

TIRPENNE;MONTHELIER;

MONT-DE-MARSAN (Landes).

Paris Benard circa 1850 221 x 295 mm.

Estampe figurant la ville de Mont-de-Marsan, dessinée d'après nature et lithographiée par Tirpenne et Monthelier. Bel exemplaire.

TIRPENNE;MONTHELIER;

TARBES (Hautes Pyrénnées).

Paris Benard circa 1850 219 x 281 mm.

Estampe figurant la ville de Tarbes, dessinée d'après nature et lithographiée par Tirpenne et Monthelier. Bel exemplaire.

TOULON. MANUSCRIT.

[Plan manuscrit de la rade de Toulon].

[circa 1700]. 245 x 324 mm

Belle carte manuscrite, à l'encre et au lavis, sans nom ni légende, montrant la rade de Toulon avec la presqu’île de Saint-Mandrier. Elle figure les contours de la côte avec indication des hauts fonds, et situe les nombreux forts qui entourent et protègent la rade. L’on voit également très bien la silhouette de la ville de Toulon avec ses fortifications et les deux grands bassins de l’arsenal. Cette carte provient d’un recueil et porte au verso la légende manuscrite de la carte qui la suivait. L'encadrement de cette légende est visible au recto. Petite déchirure dans la partie supérieure restaurée.

TOUTEY (E.).

Tableaux-cartes Toutey. France physique.

Paris, J. Bricon et A. Lesot, [circa 1910]. En 28 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 0,98 x 1,27 m.

Belle et grande carte scolaire en couleurs de la France, montrant le relief et l'hydrographie du pays. Elle est ornée d'une bordure d'épis de maïs, et de quatre grandes vignettes illustrant la géographie physique de la France : la mer, la plaine, les landes et la montagne. La Corse est représentée séparément en carton. Les neuf couleurs utilisées permettent de distinguer les hauteurs des montagnes et les profondeurs des mers. Quatre œillets aux angles permettent d'accrocher la carte. Rare. Très bel exemplaire.