1150 résultats

DUFOUR (Auguste-Henri).

[CORRÈZE] Département de la Corrèze.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 538 x 751 mm.

Belle et grande carte du département de la Corrèze, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[CÔTES-d'ARMOR] Département des Côtes-du-Nord.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 547 x 743 mm.

Belle et grande carte du département des Côtes-du-Nord, renommé Côtes-d'Armor en 1990, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[FINISTÈRE] Département du Finistère.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 544 x 758 mm.

Belle et grande carte du département du Finistère, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[ISÈRE] Départements de l'Isère.

Paris, Maison Bouasse-Lebel, [circa 1860]. 540 x 748 mm.

Belle et grande carte du département de l'Isère, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[LANDES] Département des Landes.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 545 x 747 mm.

Belle et grande carte du département des Landes, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Taches dans la marge inférieure.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[LOIRE-ATLANTIQUE] Département de la Loire Inférieure.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 543 x 750 mm.

Belle et grande carte du département de la Loire Inférieure, renommé Loire-Atlantique en 1957, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[LOT] Département du Lot.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 542 x 748 mm.

Belle et grande carte du département du Lot, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[LOT-et-GARONNE] Département de Lot et Garonne.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 547 x 746 mm.

Belle et grande carte du département du Lot-et-Garonne, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[MOSELLE] Lorraine. Moselle.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 582 x 806 mm.

Belle et grande carte du département de la Moselle, issue de l'Atlas départemental de la France. Elle est ornée d'un beau cartouche de titre décoré des armoiries de la Moselle, d'attributs militaires et du portrait d'Antoine Charles Louis de Lasalle, général de cavalerie du Premier Empire, et de 4 vignettes. Elle est accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[NIÈVRE] Département de la Nièvre.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 540 x 746 mm.

Belle et grande carte du département de la Nièvre, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Petites taches dans la marge inférieure.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[PYRÉNÉES-ATLANTIQUES] Département des Basses-Pyrénées.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 540 x 754 mm.

Belle et grande carte du département des Basses-Pyrénées, renommée Pyrénées-Atlantiques en 1968, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[VAR] Département du Var.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 533 x 753 mm.

Belle et grande carte du département du Var, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DUFOUR (Auguste-Henri).

[VENDÉE] Département de la Vendée.

Paris, Maison Bouasse-Lebel et ancienne Maison Basset réunies, [circa 1860]. 539 x 752 mm.

Belle et grande carte du département de la Vendée, issue de l'Atlas départemental de la France, et accompagnée d'une notice statistique comprenant notamment les productions naturelles et industrielles, et d'une notice historique. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Deux déchirures dans la partie haute de la carte restaurées.

DUFRÉNOY (Armand) & BEAUMONT (Léonce Élie de) & ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

[GÉOLOGIE] Tableau d'assemblage des six feuilles de la Carte géologique de la France exécutée sous la direction de M.r Brochant de Villiers, Inspecteur Général des Mines, par MM. Dufrénoy et Élie de Beaumont, ingénieurs des Mines, commencée sous l'administration de M.r Becquey, Directeur général des Ponts et Chaussées des Mines, publiée en 1841.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1864. 537 x 564 mm.

Belle carte d'assemblage de la première carte géologique de la France, publiée par Eugène Andriveau-Goujon en 1864. La première carte géologique de la France a été publiée en 1841. Cette très rare carte monumentale en six feuilles est l'œuvre des géologues et minéralogistes français, Armand Dufrénoy et Élie de Beaumont. En 1822, alors que la carte géologique d'Angleterre en six feuilles de Greenough venait de paraître, André Brochant de Villiers, inspecteur général des Mines, prit la décision de réaliser une carte géologique de la France. Il engagea deux jeunes ingénieurs des Mines, Armand Dufrénoy et Léonce Élie de Beaumont. En 1823, tous trois partirent six mois en Angleterre pour se former. A leur retour, en 1825, l'exploration géologique débuta, de Beaumont examinant la partie orientale de la France, et Dufrénoy la partie occidentale. 80 000 km furent ainsi parcourus durant presque quinze ans. La gravure du relief sera achevée en 1840, et la carte sera présentée à l'Académie des Sciences le 20 décembre 1841. Avec cette première carte géologique de la France, Dufrénoy et de Beaumont donnèrent une impulsion décisive au développement de cette science en France. Le succès fut tel que la Société géologique de Londres leur décerna en 1843 sa plus haute distinction. Et en 1868, un décret impérial décidera de la création du "Service de la carte géologique de la France". Une ère nouvelle commençait pour la cartographie géologique française. Le système de couleurs de cette carte est le même que celui utilisé pour la carte géologique des bords du Rhin : chaque formation est coloriée d'une couleur particulière, et les différentes divisions à l'intérieur de cette formation sont coloriées de la même couleur, pointillée, hachurée ou quadrillée. Ainsi le jurassique est aquarellé en bleu, les terrains carbonifères en gris, les terrains cristallisés en rose, ou les terrains volcaniques en orange. La Corse est présentée séparément en carton, en bas à droite. Cette carte d'assemblage a été publiée par Eugène Andriveau-Goujon dans son Atlas Universel en 1864. Elle a été lithographiée par l'Imprimerie Impériale, actuelle Imprimerie Nationale. L'Imprimerie Nationale porta le nom d'Imprimerie Impériale entre 1804 et 1814, puis de 1852 à 1870. Bel exemplaire, replié. De Beaumont, Élie. Rapport sur les progrès de la stratigraphie, 1869, p. 75.

DUMONT (Jean).

[SAINT-OMER] St. Omer en Artois avec les forts des environs.

La Haye, Pierre Husson, 1720. 359 x 471 mm.

Plan gravé figurant la ville fortifiée de Saint-Omer, issu des Batailles gagnées par le sérénissime prince Fr. Eugène de Savoye. Très bel exemplaire.

DUMONT (Jean);

[SAINT-VENANT] St. Venant assiégé & pris en 1710 par le Pr. d'Orange.

La Haye Pierre Husson 1720 401 x 461 mm.

Plan gravé figurant la ville fortifiée de Saint-Venant et le plan d'attaque de la ville par le prince d'Orange en 1710, issu des Batailles gagnées par le sérénissime prince Fr. Eugène de Savoye. Très bel exemplaire.

DUNKERQUE. MANUSCRIT.

Carte de la côte de Dunkerque depuis Mardick jusques aux limites des Territoires Autrichiens.

1779. 330 x 532 mm, entoilée au XIXe et pliée.

Belle carte manuscrite, encre noire et aquarelle, du littoral compris entre Mardick à l’ouest, et la frontière avec les Pays-Bas Autrichiens à l’est, qui correspond à la frontière actuelle entre la France et la Belgique. Y sont figurés la ville de Dunkerque avec ses fortifications et le chenal d’accès au port, le Fort Louis, une partie de la Grande Moëre, les villages, les routes, les cours d’eau et les canaux avec les écluses. Sur le littoral sont indiqués le fort et l’écluse de Mardick, et quatre batteries (Risban, de l’est, de Leffrinckhoucke et de Zuydcoote). En mer, le cartographe a dessiné les bancs de sable au-delà de la rade, et le positionnement de bouées et de points sur les bancs, dont il indique la distance en toises avec les batteries du littoral. La carte est orientée, l'échelle est en toises. Marques de pliures avec de petites déchirures sans perte sauf au niveau d’un croisement de pliures. La carte a été entoilée au XIXe siècle, masquant le titre et la date de 1779 inscrits au dos.

DUNKERQUE. MANUSCRIT.

Carte du pays depuis Dunkerque jusqua Nieuport.

[circa 1750]. 482 x 596 mm.

Très jolie carte manuscrite, encre noire et aquarelle, de la Flandre maritime, comprenant la région comprise entre la côte de Dunkerque à Nieuport et Ypres au sud. Y sont figurés les cours d’eau, rivières et canaux, les marais autour de Dunkerque, les routes, les parties boisées, les terres cultivées, les villages et les villes fortifiées de Dunkerque, Furnes, Nieuport, Dixmude et Bergues. La ville fortifiée d’Ypres, située en dehors du cadre de la carte, est dessinée sur un rabat rapporté au bas de la carte. Un beau plan de «Nieuport en grand», encre et lavis (210 x 160 mm), d’une main différente (l’échelle y est en toises, celle de la carte est en lieues de Flandre) est rapporté en rabat au bord droit de la carte. L'échelle est en toises ou lieues de Flandre. Traces de pliures.

DUPAIN-TRIEL fils.

Carte physique et hydrographique de la France.

Paris, chez l'auteur, 1782. 500 x 556 mm.

Belle carte figurant le relief de la France sur laquelle sont indiqués les principales chaînes de montagnes, le cours des fleuves et rivières avec les lieux navigables, les canaux, les villes riveraines, les ports et les principaux ponts. Elle s'apparente à la "Carte physique ou géographie naturelle de la France" dressée par Philippe Buache en 1744. Très bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

DUPLAT;

Nantes (Loire Inférieure).

Paris Benard 1850 circa 229 x 300 mm.

Estampe figurant la ville de Nantes, dessinée d'après nature et lithographiée par Duplat. Cachet froid de l'éditeur. Bel exemplaire.

DURET (Pierre-Jacques) & JOULLAIN & AULAGNIER.

[MARSEILLE] Vue et perspective de la ville de Marseille et ses environs, prise du côté de la belle vue de la plaine St. Michel. Dediée à S A.S. Mgr. le duc de Penthièvre Grand Amiral de France.

Paris, [1751]. En cinq feuilles jointes et entoilées de 0,86 x 2,85 m.

Très rare et spectaculaire panorama de la ville et du port de Marseille, publié à Paris au milieu du XVIIIe siècle. Il a été gravé par Pierre Jacques Duret sous la direction de M. Le Bas, graveur pour le Cabinet du Roi (Le buriniste Duret était un élève de Le Bas et peut-être apparenté à Le Bas lui-même, puisque l'épouse de ce dernier était née Duret). Les trois éditeurs parisiens sont Joullain, Quay de la Mégisserie à la Ville de Rome, Hochereau l'Ainé, Libraire, Quay et attenant le Caffé de Conti, vis à vis la descente du Pont Neuf au Phenix, et les Srs Aulagnier et Compagnie, Négocians, rue Quincampoix. Au bas du panorama figure une description géographique et historique de la ville de Marseille depuis sa fondation jusqu'au règne de Louis XIV, et une table de renvois (1-53) des monuments et lieux les plus remarquables. Il est décoré d'un cartouche de titre orné des armes de France, et dans le ciel, de l'Allégorie de la Renommée avec plusieurs génies portant les armoiries de Marseille. Ce panorama est vendu par souscription en avril 1751 "chez MM. Aulagnier & Compagnie négocians, rue Quinquampoix à Paris", & "chez M. Le Bas, rue de la Harpe, face à la rue Percée à Paris". Il est vendu en cinq feuilles sur papier Royal dit "Grand Aigle" mais également collé sur toile. Plusieurs artistes ont collaboré à la réalisation de cette vue qui a débuté deux ans auparavant. En novembre 1751, la vue est en vente au prix de 18 livres chez Joullain et les Sieurs Aulagnier. Le Journal historique sur les matières du tems de mai 1751 fait l'annonce suivante: "On donnera au Public vers la fin du mois de Juillet prochain, ou d'Août au plûtard, la vûe & la perspective de toute la Ville de Marseille & de ses environs. Cet ouvrage se grave sous la direction du Sieur Le Bas, Graveur du Cabinet du Roy, chez lequel on a exécuté les Fêtes données à Strasbourg. Cette vûe a été levée très-exactement sur les lieux par un habile Dessinateur en ce genre, qui a observé le point de vûe le plus gratieux & le plus favorable. Cette vûe a été prise du côté de la Plaine de S. Michel ; elle comprend depuis l'extrémité du Cap Colonne, jusqu'au Cap Cecie ; ce qui présente tout le Golphe & l'étendue de la rade des Isles voisines, & du Port. On distingue aisément dans cette projection les Maisons remarquables, comme la Maison de Ville, l'Arcenal, les Paroisses & Couvens désignés par des Lettres de renvoi. On n'a rien oublié pour rendre cet ouvrage parfait. Sur les nuages au-dessus du milieu de cette vûe, est une Renommée avec plusieurs Génies portant les armes de la Ville ; au bas est un Cartouche portant la Dédicace à Monseigneur le Duc de Penthiévre, Grand Amiral de France, & accompagné de plusieurs Emblêmes. Les Souscriptions de cette vûe ont été ouvertes le premier du mois d'Avril dernier chez MM. Aulagnier & Compagnie négocians, rue Quinquampoix à Paris, & chez M. le Bas, rue de la Harpe, vis-à-vis la rue Percée à Paris. Elles seront fermées à la fin du mois d'Août prochain. Ceux qui souscriront obtiendront cet ouvrage à 12 liv. en cinq belles épreuves en blanc, sur du papier Royal dit grand Aigle ; on le vendra dans le public 18 liv. en blanc, & sur le même papier pour les personnes qui la souhaiteront colée sur toile sans gorge 21 liv. avec gorge noire 30 liv. & avec gorge dorée 42 liv. Cette vûe a huit pieds & demi de long sur deux & demi de hauteur, on se flatte que le Public la recevra favorablement. On a employé les plus habiles Artistes dans toutes les parties de l'ouvrage qui est commencé depuis deux ans, & M. le bas qui est à la tête de cet ouvrage est un sur garant de la perfection de ce morceau de gravûre." En novembre 1751, le même Journal historique sur les matières du tems fait l'annonce suivante : "On débite actuellement à Paris chez Le Bas, Graveur du Cabinet du Roi, rue de la Harpe, vis-à-vis la rue Percée ; chez Joullain, Quay de la Mégisserie ; chez Hochereau l’aîné, libraire à la descente du Pont-Neuf, & chez Messieurs Aulagnier, Négociant rue Quincanpoix, la vue & perspective de Marseille, annoncée au public par souscription. Le prix est de 18 liv. en blanc, en cinq belles feuilles, Papier Royal." Belle impression contrastée et très bonne condition pour une gravure de ce format. Coin inférieur gauche manquant refait et soigneusement redessiné (7 x 9 cm), déchirure à gauche de 20 cm et deux déchirures à droite (6 et 2 cm) dans la gravure, restauration dans le ciel en partie supérieure entre la 4ème et la 5ème feuille. Suite de la Clef, ou Journal historique sur les matieres du tems, 1751, Tome LXIX, pp. 345-346, et tome LXX, p. 350.

DUTILLEUX (Constant).

[ARRAS] Plan de la ville, cité, citadelle et faub.gs d'Arras.

Arras, C.t Dutilleux, [1842]. 475 x 512 mm.

Grand plan de la ville d'Arras, lithographié et publié à Arras par Constant Dutilleux. Le plan montre les fortifications avec la citadelle, construite par Vauban, ainsi que les faubourgs. Il figure également les trois zones de servitudes de la ville, c'est-à-dire les zones non constructibles. Il est accompagné de 40 légendes numérotées. Constant Dutilleux (1807-1865) fut un peintre, dessinateur et graveur français. En 1840, il obtint un brevet de libraire. Il imprima des cartes géographiques et historiques d'Arras, et des villes voisines. Il fut actif jusqu'en 1860. Bon exemplaire aquarellé à l'époque. Tampon "Henry Émile Dammartin (Jura)" dans la marge gauche. Traces de pliures. Bibliographie de la France, ou Journal général de l'Imprimerie et de la Librairie, 1842, p. 148.

DUTILLEUX (Constant).

[ARRAS] Plan de la ville, cité et citadelle d'Arras.

Arras, C.t Dutilleux, [1849]. 455 x 590 mm.

Grand et beau plan de la ville d'Arras, lithographié et publié à Arras par Constant Dutilleux. Il est orné de quatre vignettes montrant le Beffroi et l'Hôtel de Ville, l'Église des Dames Bénédictines du Saint-Sacrement, où l'on voit la chapelle réalisée par l'architecte Alexandre Grigny, inaugurée en 1846, le Grand Portail de la cathédrale Saint-Vaast et la Porte Ronville. Il est accompagné d'une histoire de la ville, de la liste des six arrondissements communaux du Pas-de-Calais, de la liste des établissements de bienfaisance et des établissements d'instruction, et de 42 légendes numérotées renvoyant aux lieux et monuments, dont la nouvelle église Saint-Nicolas, inaugurée en 1846. Le plan mentionne également le nombre d'habitants du Pas-de-Calais qui est de 685 031. Constant Dutilleux (1807-1865) fut un peintre, dessinateur et graveur français. En 1840, il obtint un brevet de libraire. Il imprima des cartes géographiques et historiques d'Arras, et des villes voisines. Il fut actif jusqu'en 1860. Bon exemplaire aquarellé à l'époque. Tampon "Henry Émile Dammartin (Jura)" dans la marge inférieure. Petites rousseurs dans les marges.

DUVAL (Pierre).

[BRETAGNE] La Bretagne.

Paris, Mlle du-Val, 1689. 364 x 577 mm.

Superbe carte de la Bretagne, de la plus grande rareté, dressée par Pierre Duval et publiée en 1689 par sa fille, qui hérita du commerce de son père à sa mort en 1683. Elle est ornée d'un beau cartouche montrant le titre inscrit sur la voile d'un navire, illustré de trois personnages dont un négociant et armateur breton, et un Neptune. En haut à gauche figure un cartouche de style champêtre, contenant l'explication des symboles utilisés. La carte montre les routes principales entre Saint-Malo, Rennes, Nantes, Saint-Brieuc, Landernau, Brest et Quimper, appelée Quimper Corentin. L'Atlantique est appelé Grande Mer Océane. À noter quelques curiosités toponymiques, comme Noirmoutier appelée Nermonstier, Vennes pour Vannes, l'île de Groix appelée Grouais, ou encore Guincamp pour Guingamp. L'échelle est de huit lieues de France. Géographe français, neveu de Nicolas Sanson, Pierre Duval, né à Abbeville en 1618, fut un auteur de géographie prolifique qui publia de nombreux petits atlas, les uns à vocation pédagogique, les autres inspirés par l’actualité militaire et politique du royaume. Il consacra ses dernières années à compléter sa série de cartes en une ou plusieurs feuilles. Très rare, manque à Pastoureau. Gaudillat (pl. n°22) indique que cette carte ne semble pas avoir fait partie d'un atlas. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Marges gauche et droite un peu courtes.

DUVAL (Pierre).

La France avec ses anciennes, et ses nouvelles bornes.

Paris, Melle Du Val, 1688. En 4 feuilles pouvant être jointes pour former une carte de 0,74 x 1,10 m.

Belle et rare carte murale de la France en quatre feuilles, dressée par Pierre Duval et publiée par sa fille, qui hérita du commerce de son père à sa mort en 1683. Elle est ornée d'un grand cartouche de titre décoré en tête des armoiries royales portées par deux anges, sur fond de scène maritime. La France est divisée en quatre régions : Le Royaume de la France occidentale ou Neustrie, Le Royaume de la France orientale ou Austrasie, Le Royaume d'Aquitaine, et les Royaumes de Bourgogne et d'Arles. Chaque carte porte son propre titre. Si l'on veut joindre les quatre feuilles, on doit se priver de ces titres. En bordure de chaque carte, figure la liste des villes principales par région. Géographe français, neveu de Nicolas Sanson, Pierre Duval, né à Abbeville en 1618, fut un auteur de géographie prolifique qui publia de nombreux petits atlas, les uns à vocation pédagogique, les autres inspirés par l’actualité militaire et politique du royaume. Il consacra ses dernières années à compléter sa série de cartes en une ou plusieurs feuilles. Contours aquarellés à l'époque. Petites déchirures marginales, mouillure à une feuille, petits défauts aux pliures centrales. Pastoureau, DUVAL II F.

DUVAL (Pierre).

[ÉVREUX] Carte du diocèse de l'évesché d'Évreux en Normandie.

Paris, chez l'autheur, 1654. 417 x 525 mm.

Belle carte figurant le diocèse d'Évreux divisé en 11 doyennés, dressée par Pierre Duval. Elle est ornée d'un cartouche de titre et d'un beau cartouche de dédicace décoré en tête de armoiries du dédicataire, Monseigneur Gilles Boutault, évêque d'Aire de 1625 à 1649, puis d'Évreux de 1649 à 1661. Pierre Duval était le secrétaire de l'évêque. Il a également dressé pour lui une carte de l'évêché d'Aire. Évreux, au centre de la carte, est représentée par un petit dessin de la ville aquarellé en rouge, et illustrée de son propre blason. L'auteur a également reporté les coordonnées géographiques de la ville (longitude 22, latitude 49). Géographe français, neveu de Nicolas Sanson, Pierre Duval, né à Abbeville en 1618, fut un auteur de géographie prolifique qui publia de nombreux petits atlas, les uns à vocation pédagogique, les autres inspirés par l’actualité militaire et politique du royaume. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Petite mouillure claire au bas de la carte. Pastoureau, DUVAL II C, 20 ; Dainville, Les cartes anciennes de l'Église de France sur la cartographie ecclésiastique du XVIe au XVIIIe siècle, 1954, p. 27.

DÉPÔT de la GUERRE.

CORSE.

1884. 865 x 529 mm.

Très grande carte de la Corse, dressée d'après la carte topographique au 80,000ème levée par les officiers du Corps d'État-Major et publiée par le Dépôt de la Guerre en 1884. Échelle en mètres, lieues et toises. Traces légères de pliures, petites déchirures marginales, verso partiellement empoussiéré.

DÉPÔT de la GUERRE & CARTE de l'ÉTAT-MAJOR.

[TOURAINE] Loches.

Dépôt de la Guerre, 1858. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 592 x 870 mm ; étiquette de l'éditeur Lanée au dos de la carte.

Feuille n°120 de la carte de l'Etat-Major, figurant Loches et ses environs. Elle s'étend du nord au sud entre Montbazon et Le Haye Descartes, et d'ouest en est entre Chinon et la forêt de Loches. La carte n°120 a été levée par sept officiers de l'Etat-Major sous la direction du lieutenant général Pelet, gravée et publiée en 1846, et revue en 1858. Au début du XIXe siècle, la carte de France dite de Cassini est achevée. Mais elle se révèle déjà insuffisante. En 1817, une ordonnance royale décrète l'exécution d'une nouvelle carte topographique au 1/80 000e. Une commission spéciale est créée au Dépôt de la Guerre. La carte est établie d'après de nouveaux travaux de triangulation, plus fiables et précis que ceux réalisés pour la carte de Cassini 50 ans auparavant. Les opérations débutent en 1818, et s'achèvent en 1863. En 1833, les premières feuilles sont livrées. Il y en aura en tout 274. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

DÉPÔT de la MARINE.

[CÔTE d'AZUR/BANDOL/SANARY-sur-MER] Côtes de France : Départemens des Bouches du Rhône et du Var, depuis Cassis jusqu'au Cap Sicié.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1792. 402 x 573 mm.

Belle carte détaillée des côtes entre Cassis et le Cap Sicié, avec les villes de La Ciotat, Bandol, Sanary-sur-Mer, appelée Senary ou St. Nazaire, et l'île des Embiez. La carte a été dressée d'après plusieurs plans levés par l'ingénieur géographe Jean-Joseph Verguin en 1743, et par les ingénieurs des Camps et Armées en 1777 et 1778. Petites salissures et déchirures dans les marges, sinon bel exemplaire.

DÉPÔT de la MARINE.

[CÔTE d'AZUR/ÎLES d'HYÈRES] Carte de la rade et des îles d'Hyères.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1792. 565 x 852 mm.

Belle et grande carte détaillée des côtes du Var entre la presqu'île de Giens et la plage de Cavalaire-sur-Mer, avec les îles de Porquerolles, de Port-Cros et du Levant, également appelée île du Titan. La carte a été dressée d'après les opérations géodésiques de l'ingénieur hydrographe Jean-Joseph Verguin. Petites salissures et déchirures dans les marges, sinon bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[CAMARGUE] Carte des côtes méridionales de France. Partie comprise entre Cette et Marseille.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1867-1889. 618 x 980 mm.

Grande et belle carte marine des côtes du Languedoc, de la Camargue et des Bouches-du-Rhône, entre l'Étang de Thau et Marseille. La carte s'étend au nord jusqu'au massif des Alpilles, appelé Montagnes des Alpines. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[CANNES/GOLFE JUAN] Plan du Golfe Jouan, du port de Cannes et de ses environs (Côtes de Provence, Dép.t des Alpes Maritimes).

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1843-1889. 625 x 912 mm.

Belle et grande carte marine figurant le Golfe de la Napoule avec la ville de Cannes, les Îles de Lérins avec Sainte-Marguerite et Saint-Honorat, et le Golfe Juan orthographié Jouan. Pour la ville de Cannes sont mentionnés la gare, le Grand Hôtel, l'Hôtel de Londres, la cathédrale, la Tour Carrée, la fabrique, le château Vallombrosa, orthographié Valumbrosa, ou encore l'Hôtel Beau Séjour. Près de Juan Les Pins, créée en 1882 mais ne figurant pas sur cette carte, on peut voir le château Hagard, l'oratoire Fouanda, les maisons avec les noms de leurs propriétaires (Riouf, Cauvin ou Girardin), le château d'Ennery ou encore la Villa Soleil. En haut à gauche figurent 4 profils côtiers. Les phares de Cannes, d'Antibes et de la Garoupe sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[CHARENTE/ÎLE d'AIX/ÎLE MADAME] Côte ouest de France. Embouchure de la Charente, rades de l'Île d'Aix et des Trousses.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1879-1915. 635 x 985 mm.

Grande carte marine figurant les côtes de la Charente entre Les Mannes et l'Île Madame, avec l'île d'Aix et le nord-est de l'île d'Oléron. Elle a été levée entre 1856 et 1858 par l'ingénieur hydrographe Delbalat, puis corrigée en 1910 et 1914. Tampon du Service Hydrographique dans le coin inférieur droit. Petites salissures et déchirures marginales, sinon bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[GIRONDE] Carte du cours de la Gironde de la Pointe de Grave à Pauillac.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1875-1883. 1,03 x 0,65 m.

Grande et belle carte figurant le cours de la Gironde depuis Pontaillac, près de Royan, et la Pointe de Grave, au nord de la péninsule du Médoc, jusqu'à Pauillac, au sud du Médoc, et l'île de Patiras avec l'île St. Louis ou Philippe (aujourd'hui rattachée à l'île de Patiras), sur la Gironde. Elle a été dressée d'après la reconnaissance hydrographique faite en 1874 par Léopold Manen, ingénieur hydrographe de 2ème classe, et par les sous-ingénieurs Larousse, Caspari et Hanusse. Elle a été corrigée et publiée à nouveau en 1880, 1882 et 1883. En carton figure une carte du cours de la Gironde de Saint-Estèphe à Blaye. Les feux et phares sont signalés en jaune avec un point rouge. Les sondes sont exprimées en mètres. Bel exemplaire. Bibliographie de la France. Journal général de l'Imprimerie et de la Librairie, 1876, p. 159.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[LA ROCHELLE] Baie de La Rochelle.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1879-1889. 614 x 915 mm.

Grande et belle carte marine figurant la baie de La Rochelle avec une partie de l'île de Ré. Elle a été levée en 1876 par l'ingénieur hydrographe Bouquet de La Grye, publiée en 1879, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1889. La carte montre la citadelle de La Rochelle, les bassins, les batteries, la poudrière, Château Delmas, Tadon ou encore Laleu. Elle montre également le bassin projeté de La Pallice. Il s'agit du futur port maritime de La Pallice, construit sur les conseils de Bouquet de La Grye et inauguré en 1890 par le président Sadi Carnot. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[MARSEILLE] Carte de la côte et des îles des environs de Marseille.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1792. 567 x 872 mm.

Belle et grande carte marine des côtes des Bouches-du-Rhône entre La Couronne et Cassis, avec les îles du Frioul, l'île Maire, l'île du Planier, l'île de Jarre orthographiée Jaire, l'île Calseraigne et l'île Riou. La carte a été dressée d'après les plans levés par les ingénieurs des Camps et Armées en 1777 et 1778. La carte est traversée de lignes de rhumbs marquant la direction des vents, et indique les profondeurs marines. Mouillure claire dans les coins supérieur droit et inférieur gauche, marges empoussiérées.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[PAYS BASQUE/SAINT-JEAN-de-LUZ] Plan de la baie de Saint Jean de Luz.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1878. 458 x 620 mm.

Belle carte marine de la baie de Saint-Jean-de-Luz, levée en 1876 par l'ingénieur hydrographe Bouquet de La Grye. Le plan montre le phare de Socoa, le sémaphore, le fort, la rivière Untxin, Ciboure, Bordagain, la douane, la mairie, la gare de chemin de fer, l'hôpital, la Pointe de Sainte-Barbe ou encore le rocher Dauria. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[VAR] Carte des côtes méridionales de France. Partie comprise entre S.t Tropez et la frontière.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1868-1889. 940 x 613 mm.

Belle et grande carte marine figurant les côtes du Var depuis Cavalaire l'Île du Levant jusqu'à Vintimille en Italie, près de la frontière, dressée entre 1839 et 1844, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1889. À l'intérieur des terres sont représentés les massifs montagneux ainsi que les villes de Vence, Saint-Jeannet et Gattières. Les phares le long de la côte sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT GÉNÉRAL de la GUERRE.

[CALVADOS] Département du Calvados, extrait de la carte topographique de la France.

Paris, Heuguet, 1848. En 32 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,22 x 1,98 m, sous chemise de papier marbré ; étiquette de l'éditeur au dos.

Rare carte monumentale du département du Calvados, de près de 2 mètres de largeur, levée par les officiers d'État-Major et gravée au Dépôt Général de la Guerre. Elle est accompagnée de tableaux décrivant la population, le territoire, les positions géographiques, les routes nationales et départementales, les ports de commerce, la nature et les produits du sol, les produits de l'agriculture, l'industrie, les établissements de bienfaisance, le nombre de crimes et délits, les contributions, les établissements d'instruction publique et les établissements relatifs aux sciences et aux arts. En carton en bas à gauche, plan de la ville de Caen (195 x 255 mm). Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

DÉPÔT GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[ANTIBES] Plan du port d'Antibes et des environs (Côtes de Provence, Dép.t des Alpes Maritimes).

Dépôt Général de la Marine, 1843-1873. 470 x 591 mm.

Belle carte marine figurant le port d'Antibes et ses environs, levée en 1840, dressée et publiée en 1843, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1873. Le plan montre le Fort Carré, la ville d'Antibes avec l'usine à gaz, l'église Notre-Dame d'Antibes et le phare de la Garoupe. À gauche du plan figure une vue de la côte, prise en canot, et montrant le bastion des Cinq Cents Francs, le Grand Môle, la gare, la chapelle Saint-Roch et le château. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[CORSE] Carte générale de l'île de Corse.

Paris, 1831-1881. 935 x 597 mm.

Belle et grande carte de la Corse, dressée sous les ordres du capitaine de vaisseau Anne Louis Chrétien de Hell, publiée en 1831, puis corrigée et à nouveau publiée en 1881. La topographie de cette carte a été dessinée d'après la carte monumentale de la Corse dressée par Pierre Jacotin d'après le levé de l'île réalisé entre 1770 et 1791, et publiée en 1824. Les feux et phares de l'île sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Bel exemplaire. Cervoni, 138.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[CÔTE d'AZUR/ÎLES d'HYÈRES] Carte particulière des côtes de France. Dép.t du Var. Partie comprise entre la presqu'île de Giens et le Cap Camarat.

Dépôt-Général de la Marine, 1843. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 663 x 967 mm, sous chemise et étui de papier marbré vert ; étiquette au dos de l'éditeur Longuet.

Belle et grande carte détaillée des côtes du Var entre la presqu'île de Giens et le Cap Camarat, avec les îles de Porquerolles, de Port-Cros et du Levant, également appelée île du Titan. La carte a été levée en 1839 et dressée en 1841 par les ingénieurs hydrographes de la Marine. Avec description des mouillages de la rade d'Hyères, et notes sur les phares des trois îles. Au bas de la carte figure un profil côtier. Quelques rousseurs légères, sinon bel exemplaire. Chemise et étui usagés.

DÉPÔT GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[GIRONDE] Carte de l'embouchure de la Gironde d'après la reconnaissance hydrographique faite en 1874.

Paris, Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1875-1888. 638 x 929 mm.

Grande et belle carte figurant l'embouchure de la Gironde, dressée d'après la reconnaissance hydrographique faite en 1874 par Léopold Manen, ingénieur hydrographe de 2ème classe, et par les sous-ingénieurs Larousse, Caspari et Hanusse. Elle a été corrigée et publiée à nouveau en 1886, 1887 et 1888. Elle s'étend au nord jusqu'à la Pointe de la Coubre, cap situé au sud-ouest de la presqu'île d'Arvert, dans le département de la Charente-Maritime, et au sud jusqu'à Talmont-sur-Gironde, avec la partie nord de la péninsule du Médoc, jusqu'à la Pointe de la Négade et la ville de Talais. Les sémaphores, les balises, les batteries et les lignes de chemin de fer sont indiqués, ainsi que les hauteurs des marées pour La Coubre, Négade, Grave et Royan. Les feux et phares sont signalés en jaune avec un point rouge. Les sondes sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[PORT-VENDRES] Plan du port et de la rade de Port-Vendres (Côtes du Roussillon, Dép.t des Pyrénées-Orientales).

Dépôt-Général de la Marine, 1845-1874. 610 x 436 mm.

Plan du port et de la rade de Port-Vendres, avec les phares aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. En haut du plan figure un profil côtier. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[SAINT-TROPEZ] Plan du golfe de S.t Tropez ou de Grimaud (Côtes de Provence, Dép.t du Var).

Dépôt-Général de la Marine, 1843-1886. 610 x 914 mm.

Belle et grande carte marine figurant le golfe de Saint-Tropez, également appelé golfe de Grimaud, levée et dressée en 1843, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1886. Y figurent les villes de Sainte-Maxime et de Saint-Tropez avec la citadelle, la fabrique, le château Vasserot, le couvent des Capucins et la chapelle Sainte-Anne. Le phare de Saint-Tropez est aquarellé en jaune avec un point rouge. Les profondeurs sont exprimées en mètres. En haut à droite figure un profil côtier pris depuis la basse Rabiou et montrant la citadelle, Notre-Dame de la Madeleine, le cimetière, la tour carrée de l'église, le phare et la Tour de Portalet, appelée Tour Portalès. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[GARONNE/DORDOGNE] Carte particulière des côtes de France (cours de la Garonne depuis Bordeaux jusqu'au Bec d'Ambès et cours de la Dordogne depuis Libourne jusqu'à la même pointe).

Dépôt-Général de la Marine, 1831. 585 x 890 mm.

Grande et belle carte figurant les cours de la Garonne et de la Dordogne, levée en 1825 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne, et publiée en 1831. Parmi les villes représentées figurent Margaux, Cantenac, Macau, Ludon, La Grave, Saint-André-de-Cubzac, Asques, Vayres ou encore Fronsac. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[LE CROISIC]. Carte particulière des côtes de France (Embouchure de la Loire).

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1888. 595 x 935 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes de la Loire-Atlantique, entre Le Croisic et la Pointe Saint-Gildas. La carte a été levée en 1821 et 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[LE CROISIC] Plan de la rade et du port du Croisic.

Dépôt-Général de la Marine, 1827-1867. 618 x 890 mm.

Grande et belle carte marine figurant Le Croisic et ses environs, entre La Turballe et Batz-sur-Mer appelée Bâts. La carte a été levée en 1821 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1827, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1867. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[LORIENT/QUIBERON/BELLE-ÎLE] Carte particulière des côtes de France (entrée du port de Lorient, presqu'île de Quiberon et partie septent.le de Belle-Île).

Dépôt-Général de la Marine, 1825-1888. 940 x 665 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Morbihan depuis les ports de Larmor et Port-Louis jusqu'à la presqu'île de Quiberon, avec la pointe nord de Belle-Île et une partie de l'île de Groix. La carte a été levée en 1819 et 1820 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1825, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[PAYS BASQUE] Carte particulière des côtes de France (Partie comprise entre Bayonne et la côte d'Espagne).

Dépôt-Général de la Marine, 1829-1879. 630 x 883 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Pays Basque entre Le Boucau, au nord de Bayonne, et Saint-Sébastien au Pays basque espagnol. La carte a été levée en 1826 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1829, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1879. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[PAYS BASQUE/LANDES] Carte particulière des côtes de France (Environs de Bayonne, Fosse de Cap Breton).

Dépôt-Général de la Marine, 1829-1870. 935 x 580 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Pays Basque et des Landes, entre Vieux-Boucau et Bayonne. La carte a été levée en 1826 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1829, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1870. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[QUIBERON] Carte particulière des côtes de France (baie de Quiberon et Morbihan).

Dépôt-Général de la Marine, 1827-1888. 610 x 906 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Morbihan entre Erdeven, orthographiée Ardevenne, et la Pointe de Penvins, avec la presqu'île de Quiberon et le Golfe du Morbihan. Elle s'étend au nord jusqu'à Vannes. La carte a été levée en 1819 et 1820 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1827, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[SABLES d'OLONNE] Carte particulière des côtes de France (Environs des Sables d'Olonne et entrée du Pertuis breton).

Dépôt-Général de la Marine, 1830-1870. 912 x 578 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes aux environs des Sables d'Olonne, entre Saint-Nicolas de Brem et Jard-sur-Mer. La carte a été levée en 1822 et 1824 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1830, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1870. La ville de Talmont signale un château ruiné. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[SABLES d'OLONNE] Plan du port et de la rade des Sables d'Olonne.

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1870. 610 x 884 mm.

Grande et belle carte marine figurant les Sables d'Olonne et ses environs, entre l'Anse de Chaillé et l'Anse du Vieux Moulin. La carte a été levée en 1822 et 1824 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1870. Aux Sables d'Olonne figurent le Fort de l'Aiguille, aujourd'hui disparu, l'église et Fort Saint-Nicolas, La Cabaude, les moulins des Sables et le phare. La carte montre également les villages de La Pironnière, La Grange et Saint-Jean-d'Orbestier, orthographié d'Orbetière, avec la mention ancienne abbaye. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE de GROIX] Carte particulière des côtes de France (entrée du port de Lorient, île de Groix, anse du Pouldu, entrée de l'Aven et Basse Jaune).

Dépôt-Général de la Marine, 1824-1887. 610 x 885 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'île de Groix avec les côtes du Finistère et du Morbihan, entre la pointe de Trévignon et Lorient. La carte a été levée en 1819 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1824, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1887. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE de NOIRMOUTIER].

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1888. 610 x 910 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'île de Noirmoutier et la Pointe Saint Gildas. La carte a été levée en 1821 et 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE de NOIRMOUTIER] Carte particulière des côtes de France (Baie de Bourgneuf et Goulet de Fromantine).

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1887. 905 x 579 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes de la Loire Inférieure (aujourd'hui Loire-Atlantique) et de la Vendée, entre Saint-Michel (Saint-Michel-Chef-Chef) et Notre-Dame des Monts, avec l'île de Noirmoutier, la Baie de Bourgneuf et le Goulet de Fromantine ou Fromentine, détroit séparant l'île de Noirmoutier du continent. La carte a été levée en 1821 et 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1887. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE de RÉ] Carte particulière des côtes de France (Partie occidentale de l'île de Ré, entrée du Pertuis breton, entrée du Pertuis d'Antioche).

Dépôt-Général de la Marine, 1831-1872. 955 x 580 mm.

Grande et belle carte marine figurant la partie ouest de l'île de Ré, avec le Pertuis breton, détroit séparant l'île du continent, et le Pertuis d'Antioche, détroit séparant les îles de Ré et d'Oléron. Y figurent également les côtes de la Vendée entre la Pointe du Péray, orthographié Perray, et La Tranche. La carte a été levée en 1822 et 1824 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1831, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1872. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE d'OLÉRON] Carte particulière des côtes de France (Pertuis de Maumusson).

Dépôt-Général de la Marine, 1832-1888. 918 x 580 mm.

Grande et belle carte marine détaillée, figurant une grande partie sud de l'île d'Oléron depuis Saint-Pierre et la Pointe de Chardonnière, jusqu'au Pertuis de Maumusson, détroit séparant Oléron de la presqu'île d'Arvert. La carte a été levée en 1824 et 1825 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1832, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLE d'YEU] Carte particulière des côtes de France (Île d'Yeu, Pont d'Yeu et Goulet de Fromantine).

Dépôt-Général de la Marine, 1828-1887. 925 x 583 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'île d'Yeu, et les côtes de la Vendée entre l'anse de la Guérinière sur l'île de Noirmoutier et Notre-Dame-des-Monts. La carte a été levée en 1822 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1828, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1887. Sur l'île d'Yeu figurent Port-Breton, aujourd'hui renommé Port-Joinville, Saint Sauveur, le Port de la Mule, aujourd'hui Port de la Meule, et un château en ruine correspondant au château-fort du XIVe siècle renommé Vieux-Château. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE & BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François).

[ÎLES des GLÉNAN] Carte particulière des côtes de France (îles de Glénan, Baie de la Forest, Anse de Bénodet et partie des roches de Penmarc'h).

Dépôt-Général de la Marine, 1824-1888. 620 x 935 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'archipel des Glénan et les côtes du Finistère entre la Pointe de Penmarch et la Pointe de Trévignon, avec la baie de La Forêt-Fouesnant et l'anse de Bénodet. La carte a été levée en 1818 et 1819 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1824, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

ESNAUTS (Jacques).

Carte de la République Française, divisée en 103 départemens avec leur chef-lieux de préfectures comprenant une partie de l'Angleterre et de l'Irlande, les Provinces Unies, partie des cercles d'Allemagne en decà du Rhin, la Suisse, le Piémont et les frontières d'Espagne.

Paris, Esnault, An 10 [1802]. En 48 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,39 x 1,31 m.

Très belle carte murale de la France figurant les 103 départements créés jusqu'en 1802. Aux 83 départements initiaux de 1790 se sont ajoutés notamment les départements annexés en Belgique en 1795, et la rive gauche du Rhin incorporée en 1797 à la suite du traité de Campo-Formio. La scission du département de la Corse, qui figure ici dans un encadré séparé, amène deux nouveaux départements, le Golo au nord et le Liamone au sud, créés en 1793. L'île de Malte est également représentée dans un encadré au bas de la carte, avec le titre "Plan de l'isle de Malte et du Goze, pris par le Génal Buonaparte le 22 prairial l'An VIe", et accompagnée d'une notice relatant la prise de l'île par Bonaparte entre le 21 et le 24 prairial de l'An VI, soit du 9 au 12 juin 1798, alors qu'il est en route pour la Campagne d'Egypte. Avec l'annexion de Malte, "La République a gagné deux vaisseaux, 1200 pièces de canons, 15000 de poudre et 40000 fusils". La carte est ornée d'un beau et grand cartouche de titre décoré d'attributs militaires (canon, fusils, poudre), d'une ancre, d'une sphère armillaire, d'un navire et du coq gaulois. Peu après le début de la Révolution française de 1789, la France fut découpée en départements à la suite du décret du 22 décembre 1789, pris par l'Assemblée constituante afin de remplacer les provinces de France jugées contraires à l'homogénéité de la nation. Leur nombre exact et leurs limites furent fixés le 26 février 1790, et leur existence prit effet le 4 mars 1790. Initialement au nombre de 83, leur nombre grimpa jusqu'à 133 en 1812, lors des conquêtes napoléoniennes. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ESNAUTS (Jacques) & RAPILLY (Michel).

Nouveau plan routier de la ville & faubourgs de Paris divisé en 48 sections d'après le décret de l'Assemblée N.ale.

Paris, Esnauts et Rapilly, 1792. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 0,67 x 1,09 m.

Seconde édition de ce superbe et grand plan de Paris, en pleins coloris de l'époque, dont cinq éditions furent publiées entre 1790 et 1797. Il est orné d'un très beau cartouche de titre décoré d'une vue de la Seine, d'une nymphe tenant une lyre, de deux amours, d'une ancre marine, d'un globe terrestre et d'une palette de peintre. Au-dessus du titre, les armoiries de la ville sont portées par la déesse Minerve et une figure allégorique de la Renommée. Le Champ de Mars est appelé Champ de la Fédération, nom qu'il prit au cours de l'été 1790. En bas à droite figure une carte du département de Paris divisé en 3 districts, 48 sections et 16 cantons, avec ses 6 tribunaux. Sur les côtés, liste des rues, des 48 sections, des édifices, des emplacements des spectacles et des bibliothèques. Bon exemplaire finement aquarellé à l'époque. Le nom des éditeurs devant figurer entre le titre et la date a été découpé et retiré. Petites taches au niveau de la carte des environs de Paris et de la table alphabétique, deux petits manques au niveau de la table. Boutier, 352B.

ESNAUTS (Jacques) & RAPILLY (Michel).

Nouveau plan routier de la ville & faubourgs de Paris divisé en 12 arrondissemens ou municipalités.

Paris, Esnauts et Rapilly, 1797. 0,65 x 1,05 m.

Superbe et grand plan de Paris, dont cinq éditions furent publiées entre 1790 et 1797. Il est orné d'un beau cartouche de titre décoré d'une vue de la Seine, d'une nymphe tenant une lyre, de deux amours, d'une ancre marine, d'un globe terrestre et d'une palette de peintre. Au-dessus du titre, les armoiries de la ville sont portées par la déesse Minerve et une figure allégorique de la Renommée. Paris est divisée en 12 arrondissements et 48 sections. Ces sections, ou divisions territoriales et administratives, furent créées en juin 1790 par l'Assemblée Constituante, afin de mettre un terme à la tutelle de l'État sur la commune de Paris. Les 12 arrondissements municipaux furent quant à eux créés le 11 octobre 1795. La toponymie du plan est révolutionnaire : parmi les noms des rues et places, on remarque la rue Nationale pour la rue Royale, le pont National pour le pont Royal, ou encore la place des Piques pour la place Vendôme. Le Champ de Mars est appelé Champ de la Réunion ou de la Fédération, nom qu'il prit au cours de l'été 1790. En bas à droite figure une carte du département de la Seine divisé en 12 arrondissements ou municipalités. Créé en 1795, le département de la Seine comprenait alors Paris et les départements des Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne. Il fut supprimé en 1968. Sur les côtés, liste des rues, emplacement des spectacles et liste des bibliothèques. Très bon exemplaire à grandes marges, contours aquarellés à l'époque. Exemplaire replié, minuscule manque au niveau d'une pliure, manque de papier dans le coin supérieur gauche. Boutier, 352E ; Vallée, 1155.

EVEN. MANUSCRIT.

Carte géométrique des mettayries d'Houzillé, du Boisroux, de la Couvenancière, de la Chenevettière, de la Brosse, & de la Guenesse, avec l'étang & le moulin, & le cours des ruisseaux qui s'y rendent ; le tout dans la paroisse de Vergeal, près Vitré.

Houzillé, 3 avril 1778. 670 x 1020 mm.

Belle carte manuscrite, encre brune et aquarelle, des terres que l'abbaye de Sainte-Croix de Quimperlé possédait près de Vergéal au sud de Vitré, dans le département d'Ille-et-Vilaine. Y sont figurés le village de Vergéal et ses environs au sud et à l'est, correspondant à la seigneurie d'Houzillé, et comprenant les métaieries et le moulin cités dans le titre, avec les bois et terres s'y rattachant. Chaque bâtiment et chaque parcelle sont nommés, de petites flèches indiquent le sens des cours d'eau, de petits arbres indiquent les haies et les bois. À gauche de la carte une légende manuscrite indique les surfaces des terres. En bas à droite, une note manuscrite, signée et datée Even, ingénieur des Ponts et Chaussées de Bretagne, certifie l'arpentage et en donne le décompte général. La bordure droite de la carte est ornée de huit dessins, avec chacun leur orientation propre, représentant les bâtiments des métairies d'Houzillé, Bois Roux, La Chenevetrie, La Convenancière, La Guenèze, La Brosse, et ceux de l'église de Vergéal. Beau blason orné portant les armoiries de l'abbaye Sainte-Croix de Quimperlé et celles de François Berthelot, abbé de 1758 à 1785. La carte est orientée, l'échelle est en toises, le relief est marqué par des hachures grises. Traces de pliures, marges écornées, petites déchirures le long des pliures.

EVERS (?).

[MONTMARTRE] Plan van Montmartre zoo als dezelve in den Jaare 1815 door de Franschen gefortificeerd is. Opgemeten en getekend door de Officieren der Genie by de eerste afdeling van het Koninklyk Nederlandsch Leger.

Paris, 14 septembre 1815. En 21 sections montées sur toile et repliées, formant un plan de 58,7 x 87 cm ; étiquette au dos de l'éditeur parisien Charles Picquet ; sous chemise et étui recouverts de papier rouge, étiquette de titre de papier vert et roulette dorée encadrant les plats de l'étui.

Beau plan manuscrit hollandais, encre noire et encre rouge, de la butte de Montmartre, avec le plan détaillé de ses fortifications. Il a été dessiné le 14 septembre 1815 par le Major Commandant du Génie Evers (?), de la première division de l'Armée royale néerlandaise. Y sont figurées, outre les fortifications, les boulevards de Paris avec leurs rangées d'arbres, les rues et chemins, les habitations de Clignancourt, La Chapelle et Montmartre (qui ne faisaient pas alors partie de Paris). Des lettres renvoient à une légende indiquant les emplacements de la tour du télégraphe, de l'église, de moulins à vent, de puits et de sources, des murs munis de créneaux ainsi que de fours à chaux. Montmartre est représentée au moment où Paris était menacée d'être assiégée par les troupes britanniques de Wellington et les troupes prussiennes de Blücher suite à la défaite de Napoléon à Waterloo. C'est à cette occasion que le major commandant du génie Evers (?), de la première division de l'Armée royale néerlandaise, a réalisé ce plan, signé et daté en bas à droite. L'échelle est en perches (roeden en néerlandais), le relief est marqué par des hachures. La carte n'est pas orientée, mais le sud est en haut de la carte. Belle condition. Coins de la chemise et de l'étui frottés, dos de l'étui fendu sur quelques cm.

FADEN (William).

[BRETAGNE] A geometrical survey of the province of Britanny, to which have been added Lower Poitou, and Lower Normandy, with part of the provinces of Maine, and Anjou &c... Published for the use of the French royal army acting against the Conventional republicans.

London, W. Faden, 1795. En 40 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,17 x 1,10 m ; sous étui de l'éditeur en papier marbré, avec titre en français.

Très rare carte murale figurant le quart nord-ouest de la France, allant de la pointe du Cotentin à La Rochelle et l'île de Ré, et à l'est jusqu'à Saumur. Elle a été dressée à l'usage de l'Armée catholique et royale française qui regroupait les chouans de Bretagne et de Vendée, soutenue par l'Angleterre contre la Convention. Espérant soulever tout l'ouest de la France afin de mettre un terme à la Révolution française, l'armée royale sera défaite lors de l'expédition de Quiberon le 21 juillet 1795, année de publication de cette carte. Au-dessus du titre se trouve une fleur de lys accompagnée d'un vers en latin du poète Horace. Les villes principales sont signalées par une enceinte fortifiée aquarellée en rouge. Cartographe et éditeur anglais, William Faden a réalisé un grand nombre de cartes remarquables entre 1771 et 1823. Sa contribution au développement de la cartographie fut considérable. Bon exemplaire avec contours aquarellés à l'époque, étui usagé. Rare, manque à Gaudillat.

FAUCOU (Lucien).

Plan de la ville de Paris. Période révolutionnaire (1790-1794).

Paris, 1889. 794 x 994 mm, monté sur toile, replié.

Très grand plan de Paris sous la Révolution, entre 1790 et 1794, dressé conformément à la décision prise par le Conseil Municipal de Paris dans sa séance du 30 décembre 1887. Eugène Poubelle était alors préfet du département de la Seine (qui regroupait Paris et les départements des Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), et Jean-Charles Adolphe Alphand, inspecteur général des Ponts et Chaussées et directeur des Travaux de Paris. Il a été dressé d'après le plan de l'architecte Edme Verniquet, publié en 1799, et l'un des plus célèbres plans de l'histoire de la cartographie parisienne. Paris est alors divisée en 48 sections, créées par décret de l'Assemblée Nationale le 22 juin 1790. Le plan est fort intéressant car il montre en caractères rouges les nouvelles dénominations des rues, places et bâtiments publics instaurées sous la Révolution : Palais National pour le Palais Royal, place et pont de la Révolution pour les place et pont de la Concorde, place des Piques pour la place Vendôme, Champ de la Réunion pour le Champ de Mars, ou encore l'île de la Fraternité pour l'île Saint-Louis. Certains quais ont également été renommés : quai de la République pour le quai de Bourbon (nommé quai d'Alençon avant 1792), quai de l'Union pour le quai d'Anjou, quai de l'Égalité pour le quai d'Orléans, quai de la Liberté pour le quai de Béthune, tandis que la rue Saint-Louis en l'Île est appelée rue de la Fraternité. La place des Vosges, nommée place Royale avant la Révolution, fut rebaptisée place des Fédérés, et la rue du Roi de Sicile, rue des Droits de l'Homme. Notre-Dame même fut rebaptisée Temple de la Raison. Certains bâtiments portent les initiales B.N. pour bien national. Les bordures sont décorées des blasons des 48 sections de Paris, avec leurs devises. En haut du plan figurent trois médaillons, coiffés d'un bonnet phrygien : "Commune de Paris. Liberté 14 jet 1789 Égalité 10 aoust 1792", "République Française Une et Indivisible" et "Liberté Égalité Justice". Le plan est accompagné de la liste des 48 sections. Bel exemplaire en coloris de l'époque. Vallée, 2459.

FAUVE (L.).

Plan administratif de la ville de Paris.

Paris, 1878. En 55 sections montées sur toile et repliées, formant un plan de 0,99 x 1,27 m.

Plan monumental de Paris illustrant les travaux d'agrandissement du baron Haussmann commencés en 1851. Il a été dressé par le géomètre L. Fauve, sous l'administration du préfet Ferdinand Duval et sous la direction de Jean-Charles Adolphe Alphand, inspecteur général des Ponts et Chaussées et directeur des Travaux de Paris. Alphand succéda au baron Haussmann au poste de directeur des Travaux de Paris après que ce dernier ait été démis de ses fonctions en 1870. Il avait auparavant contribué à l'embellissement de la capitale avec la création et la transformation de nombreux parcs, jardins et promenades. Le plan montre, à l'aquarelle rouge, les voies projetées à la date de 1878. Il s'agit notamment des futures rues de la Convention et Balard, des avenues Émile-Zola, Félix-Faure ou Ledru-Rollin, ou encore de la portion du boulevard Raspail comprise entre le boulevard du Montparnasse et le boulevard Saint-Germain. Les actuelles avenue du Président Wilson et avenue Henri-Martin portent le nom de avenue du Trocadéro. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Trace de pliure dans la partie basse du plan, avec minuscule manque.

FELIBIEN (Dom Michel) & LOBINEAU (Dom Guy-Alexis).

Plan de Paris pour servir à l'histoire de la ditte ville composée par D. Michel Félibien et mise au jour par D. G. Alexis Lobineau.

Paris, G. Desprez et J. Desessartz, 1726. En 40 sections jointes de 630 x 860 mm, monté sur toile.

Première édition de ce grand plan de Paris, orné d'un cartouche de titre aux armes de la ville de Paris, figurant un vaisseau, symbole de la corporation des marchands de l'eau qui donna ensuite naissance à la municipalité de Paris. Sur les côtés figure une table alphabétique des rues, églises et collèges. Ce plan a illustré l'Histoire de la Ville de Paris, ouvrage publié en 1725 et considéré comme le meilleur des ouvrages sur l'histoire ancienne de Paris. Dom Félibien, qui avait déjà publié une Histoire de l'abbaye de Saint-Denis, entreprit, en 1711, et à la demande de Jérôme Bignon, prévôt des marchands de Paris, d'écrire sa monumentale histoire de Paris. Mais il mourut en 1719 avant d'avoir terminé son ouvrage. La publication fut achevée par Dom Lobineau, autre membre de la congrégation de Saint-Maur. Bon exemplaire. Quelques rousseurs au niveau de la table alphabétique. Boutier, 201.

FER (Nicolas de);

Abbeville, est une ville considérable, capitale du comté de Ponthieu, du gouvernement général de Picardie, située sur la rivière de Somme.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 216 x 273 mm.

Beau plan gravé figurant les fortifications d'Abbeville, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Antibes, ville et port de mer de Provence sur la mer Méditerranée.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 219 x 280 mm.

Beau plan de l'enceinte fortifiée d'Antibes, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de).

[BAYONNE] Partie de la capitainerie garde costes de Bayonne.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 224 x 328 mm.

Carte figurant les côtes du sud-ouest de la France et du Pays basque espagnol, entre Soustons dans les Landes et Saint-Sébastien en Espagne. Bayonne et Fontarrabie sont représentées par une petite vignette de la ville. Elle est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents, d'un monstre marin et de trois voiliers. L'Atlantique est appelé Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bon exemplaire.

FER (Nicolas de);

Bayonne ville forte et port de mer sur l'Océan, située aux conflans des rivières de l'Adour et de la Nive.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 215 x 276 mm.

Très beau plan gravé figurant l'enceinte fortifiée de Bayonne, modernisée par Vauban à partir de 1680, ainsi que sur la rive droite de l'Adour, la citadelle ou Château Neuf, édifiée par Vauban. Le plan est issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de).

[BELLE-ÎLE-en-MER] Bourg ou ville, et palais de Bell'Isle, située dans une isle de même nom, sur la coste méridionale de Bretagne.

[Amsterdam, Pierre Mortier, 1702]. 212 x 275 mm.

Très beau et rare plan gravé figurant la ville fortifiée du Palais et la citadelle Vauban à Belle-Ile-en-Mer. Sur la droite est mentionné le logement des Fouquet, propriétaires du marquisat de l'île. Le nord est situé à droite de la carte. Le plan est issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de).

[BELLE-ÎLE-en-MER] Bourg ou ville, et palais de Bell'Isle, située dans une isle de même nom, sur la coste méridionale de Bretagne.

Paris, Sr. de Fer, [1690-1695]. 214 x 299 mm.

Beau plan gravé figurant la ville fortifiée du Palais et la citadelle Vauban à Belle-Île-en-Mer. Sur la droite est mentionné le logement des Fouquet, propriétaires du marquisat de l'île. Le nord est situé à droite de la carte. Le plan est issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[BORDEAUX] Parties des capitaineries garde costes de Brouage et Bourdeaux.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 223 x 328 mm.

Carte figurant les l'estuaire de la Gironde, entre Chastillon (?) et Bordeaux, issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[BORDEAUX] Parties des capitaineries garde costes de Brouage et Bourdeaux.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 220 x 328 mm.

Carte figurant les côtes de la Saintonge et du Médoc, entre Mornac-sur-Seudre en Charente-Maritime et Lacanau en Gironde, avec le plateau de Cordouan. L'Étang de Lacanau est appelé Estang doux de Médoc. La carte est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents, d'un navire et de quatre voiliers. L'Atlantique est appelé Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Petites taches sombres dans la partie gauche de la carte.

FER (Nicolas de).

[BRETAGNE] Gouvernement général de Bretagne où se trouve la généralité de Nantes.

Paris, chez l'auteur, 1705. 242 x 353 mm + feuillet de texte.

Belle carte de la Bretagne, publiée dans l'Atlas Curieux de Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque, accompagné de son feuillet de texte descriptif. Gaudillat, pl. 33, premier état.

FER (Nicolas de);

Calais ville forte de Picardie.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 200 x 276 mm.

Beau plan gravé figurant la place forte de Calais, avec les Forts Nieulay et Risban, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de).

Cinquiême Plan de la ville de Paris, son accroissement, et sa quatriême clôture commancée sous Charles V l'an 1367 et finie sous Charles VI l'an 1383.

[Paris, 1722]. 440 x 535 mm.

Beau plan de Paris dressé par Nicolas de Fer, de la série des neuf plans de Paris réalisés pour le Traité de la Police, grand traité méthodique de la police parisienne, publié entre 1705 et 1738, selon les éditions, par Nicolas Delamare, premier lieutenant général de police de Paris. Ces neuf plans montrent l'évolution de la ville depuis ses origines en tant que Lutèce sous l'Empire Romain en 56 av. J.-C., jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle. Ce cinquième plan figure Paris entre 1367 et 1383, sous les règnes de Charles V et Charles VI. Le plan montre l'agrandissement de la ville qui débuta sous Philippe II Auguste entre 1180 et 1223, et la nouvelle enceinte construite sous le règne de Charles V par le prévôt Hugues Aubriot entre 1367 et 1383. C'est au cours de ces travaux de fortification que fut bâtie la Bastille en 1371. L'agrandissement de la ville imposa la construction de deux nouveaux ponts : le pont Saint-Michel en 1384 et le pont Notre-Dame en 1414. Le plan est accompagné d'une table de renvois et d'un historique des travaux. Bon exemplaire, replié. Marge droite courte, petit manque restauré au niveau du cartouche en bas à droite. Boutier, 158.

FER (Nicolas de).

[COLLIOURE] Collioure ville forte, port sur la mer Méditerranée.

[1690-1695]. 170 x 288 mm.

Plan de la citadelle de Collioure fortifiée par Vauban, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de);

Dieppe ville de Normandie au Pays de Caux.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 211 x 268 mm.

Beau plan gravé figurant la ville de Dieppe, sur lequel sont mentionnés les parcs à huîtres et à poissons, les batteries, ainsi que la citadelle démolie et les ruines du fort Paulet, suite au bombardement de la ville par la flotte anglo-néerlandaise. Il est issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de).

[FONTAINEBLEAU] Forest de Bière ou de Fontaine-bleau contenant 13212 arpens en bois tant bien que mal planté non compris les rochers et bruyères.

Paris, G. Danet, 1705 [circa 1720]. 429 x 420 mm.

Carte gravée figurant la forêt de Fontainebleau, issue des Beautés de la France et publiée par Danet, gendre et successeur de Nicolas de Fer. Elle est ornée des armes royales et d'une rose des vents. Pliure centrale très légèrement brunie.

FER (Nicolas de).

[GUYENNE & GASCOGNE] Le gouvernement général de Guienne et Gascogne et ceux du Pays d'Aunis, de Saintonge et Angoumois, du Limosin, de la Marche, du Pays de Foix, de Navarre et Béarn.

Paris, J.F. Bénard, 1711. 472 x 713 mm.

Superbe carte publiée par Jacques François Bénard, gendre et successeur de Nicolas de Fer, ornée d'un cartouche de titre décoré des armoiries des huit régions représentées et d'une rose des vents. Petits trous de ver dans la marge inférieure, sinon bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

FER (Nicolas de);

Havre de Grâce.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 196 x 274 mm.

Beau plan gravé figurant la ville fortifiée et la citadelle du Havre, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de).

Huitième Plan de Paris divisé en ses vingts quartiers.

[Paris, 1722]. 445 x 555 mm.

Beau plan de Paris dressé par Nicolas de Fer, de la série des neuf plans de Paris réalisés pour le Traité de la Police, grand traité méthodique de la police parisienne, publié entre 1705 et 1738, selon les éditions, par Nicolas Delamare, premier lieutenant général de police de Paris. Ces neuf plans montrent l'évolution de la ville depuis ses origines en tant que Lutèce sous l'Empire Romain en 56 av. J.-C., jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle. Ce huitième plan figure Paris en 1702, avec le découpage en vingt quartiers, selon l'arrêt du Conseil d'État tout juste proclamé le 14 janvier 1702. On y voit tous les embellissements apportés à la ville sous le règne de Louis XIV : rues élargies, création des places des Victoires et Vendôme, construction de couvents et églises dont celle de Saint-Sulpice, bâtiments du Louvre agrandis, nouvelles fontaines publiques, construction d'une nouvelle pompe sous le pont Notre-Dame pour alimenter Paris en eau, etc. Bel exemplaire aquarellé. Encadré sous verre. Boutier, 161.

FER (Nicolas de).

Le Canal Royal de Languedoc pour la jonction des deux mers Océan et Méditerranée - Le Gouvernement général de Languedoc divisé en Haut et Bas Languedoc et Sévennes.

Paris, Benard, 1712. 452 x 680 mm.

Belle carte figurant dans sa partie supérieure le canal du Languedoc entre Toulouse et Sète, et dans sa partie inférieure le gouvernement général du Languedoc et les Cévennes, publiée par Jacques François Bénard, gendre et successeur de Nicolas de Fer. Elle est décorée de quatre cartouches ornés, dont un cartouche contenant la description du canal, et un beau cartouche de titre orné de figures allégoriques et de personnages représentés lors des travaux. Considéré comme l'une des merveilles du règne de Louis XIV, le Canal du Languedoc, reliant Toulouse et la Garonne à la Méditerranée, révolutionna le transport fluvial et la circulation dans le Midi. Conçu par l'architecte et ingénieur Pierre-Paul Riquet, il fut construit de 1667 à 1681, et achevé par Vauban en 1693. Jusqu'à dix mille ouvriers participèrent au percement du canal, et à la construction de ses nombreux aqueducs et ouvrages. Il fut renommé Canal du Midi à la Révolution. En 1856, il sera prolongé jusqu’à l’Atlantique par le canal latéral à la Garonne. Géographe, graveur et éditeur français, Nicolas de Fer a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Pastoureau, FER II C, 29.

FER (Nicolas de);

Le Port Louis autrefois Blavet est une ville considérable de Bretagne, située sur la coste méridionale de cette provinces.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 216 x 289 mm.

Beau plan gravé figurant les fortifications de la ville de Port-Louis et ses environs, avec les îles Saint-Michel et Sainte-Catherine, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Petite mouillure claire au bas du plan. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de).

Le Roussillon, subdivisé en Cerdagne, Cap Sir, Conflans, Vals de Carol et de Spir, où se trouve encore le Lampourdan, faisant partie de la Catalogne.

Paris, G. Danet, [circa 1725]. 398 x 544 mm.

Jolie carte du Roussillon avec partie de la Catalogne jusqu'à Montiro, ornée de sept plans de villes fortifiées, d'une rose des vents et de navires, publiée par Guillaume Danet, gendre de Nicolas de Fer. Pliure centrale restaurée avec petit décalage au bas de la pliure. Contours aquarellés à l'époque. Pastoureau, FER II C, 31 ; Institut Càrtografic de Catalunya, p. 126.

FER (Nicolas de).

Les frontières de France et d'Espagne, tant deça que de là les Monts Pirénées.

Paris, G. Danet, [circa 1725]. 501 x 608 mm.

Belle carte figurant les Pyrénées et la Catalogne avec partie du royaume de Valence jusqu'à Torre del Sol-de-Riu, sur laquelle sont indiqués les cols, ports, pertuis et passages intérieurs. Contours coloriés à l'époque. Petites déchirures marginales restaurées. Pastoureau, FER II C, 62 ; Institut Càrtografic de Catalunya, p. 126.

FER (Nicolas de).

Lutèce conquise par les François sur les Romains ou second plan de la ville de Paris.

[Paris, circa 1720]. 446 x 554 mm.

Beau plan de Paris dressé par Nicolas de Fer, de la série des neuf plans de Paris réalisés pour le Traité de la Police, grand traité méthodique de la police parisienne, publié entre 1705 et 1738, selon les éditions, par Nicolas Delamare, premier lieutenant général de police de Paris. Ces neuf plans montrent l'évolution de la ville depuis ses origines en tant que Lutèce sous l'Empire Romain en 56 av. J.-C., jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle. Ce second plan figure Paris en l'an 508, alors que Clovis, roi des Francs, a repris la ville aux Romains, et décide d'en faire la capitale du royaume des Francs. Lutèce prendra alors le nom de Paris, du nom de la tribu gauloise des Parisii qui occupait la région. L'Île de la Cité est encerclée d'une enceinte gallo-romaine, tout comme les quartiers de la Grève, de la Verrerie et de Saint-Jacques-de-la-Boucherie. On y voit les deux ponts reliant l'Île de la Cité aux rives de la Seine : le Petit-Pont, probablement le premier pont construit à Lutèce, et le Grand Pont, futur Pont Notre-Dame. La future place de Grève est ici appelée place du Marché. Le plan est accompagné d'une table de renvois et d'un historique de la ville. Bel exemplaire. Boutier, 155.

FER (Nicolas de).

Lutèce ou premier plan de la ville de Paris.

[Paris, circa 1720]. 445 x 547 mm.

Beau plan de Paris dressé par Nicolas de Fer, de la série des neuf plans de Paris réalisés pour le Traité de la Police, ouvrage publié par Nicolas Delamare, entre 1705 et 1738, selon les éditions. Ces neuf plans montrent l'évolution de la ville depuis ses origines en tant que Lutèce sous l'Empire Romain en 56 av. J.-C., jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle. Ce premier plan figure Paris en 56 av. J.-C., alors qu'elle vient d'être conquise par le général romain Titus Labienus au cours de la guerre des Gaules. Paris est nommée Lutetia par les Romains, et se limite à l'île de la Cité avec ses maisons de forme ronde, bâties de bois et de terre, et couvertes de roseaux ou de paille, avec les deux ponts reliant l'île aux rives de la Seine : le Petit-Pont, probablement le premier pont construit à Lutèce, et le Grand Pont, futur Pont notre-Dame. Le plan est accompagné d'une description historique. Bon exemplaire. Petites restaurations marginales. Boutier, 154.

FER (Nicolas de).

[NORMANDIE] Capitaineries garde costes de Port Bail Coutenville et partie de celle de Cherbourg.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 222 x 329 mm.

Carte figurant les côtes de la Normandie entre Vauville et Coutances, issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents, de deux voiliers et d'un monstre marin. La Manche est appelée Mer Océane. Le nord est placé à droite de la carte. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bon exemplaire. Traces de pliures le long de la pliure centrale.

FER (Nicolas de).

[NORMANDIE] Les Capitaineries gardes costes de Veulles ou de S.t Valléry de Lune, Sète des Grandes Dalles de Fescamp du Val de Brainval du Val d'Estiques et partie de celle du Havre de Grâce.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 221 x 329 mm.

Carte figurant les côtes de la Normandie entre Veules-les-Roses, ici appelée Veulles, et Sainte-Adresse, au nord-ouest du Havre. Elle est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents et d'un voilier. La Manche est appelée Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[NORMANDIE] Les Capitaneries gardes-costes de La Roque de Risle, de Honfleur, Touques, Grasville, Dive, Caen, d'Estreham, et La Grune.

Paris, Sr. de Fer, [1690]. 224 x 328 mm.

Carte figurant les côtes de la Normandie entre l'embouchure de la Risle et Langrune-sur-Mer, avec les côtes des environs du Havre. Elle est issue de l'atlas Les costes de France et d'Espagne, sur l'Océan et sur la Mer Méditerranée, publié à Paris en 1690. Elle est ornée d'une rose des vents et de quatre voiliers. Ouistreham est appelée Estreham, la Manche est appelée Mer Océane. Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

Paris.

[Amsterdam, Pierre Mortier, 1702]. 235 x 295 mm.

Magnifique plan de Paris orné des armoiries de France et de la ville de Paris, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de).

[PICARDIE] Le Cours des rivières d'Oyse, d'Aisne et de Marne, aux environs desquelles se trouve la généralité de Soissons, subdivisée en ses sept élections ... Corrigée et augmentée sur les nouvelles observations de Mrs de l'Académie Royale des Sciences.

Paris, Desnos, 1760. 454 x 567 mm.

Belle carte par Nicolas de Fer, figurant les 7 élections (circonscriptions administratives sous l'Ancien Régime) composant la province de Soissons. Elle s'étend du nord au sud entre Péronne et Château-Thierry, et d'ouest en est entre Beauvais et Rethel. Elle est ornée d'une rose des vents et d'un cartouche de titre décoré de deux blasons. Edition revue par Desnos en 1760. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Pastoureau, FER II C, 19 (pour la première édition publiée entre 1708 et 1729).

FER (Nicolas de).

[POSTES] Les routes des postes du royaume de France.

Paris, chez l'auteur, 1700. 446 x 495 mm.

Belle et rare carte des routes des postes de France, dressée et publiée par Nicolas de Fer. Première édition datée de 1700. Les routes sont aquarellées en jaune, les villes les plus importantes en rouge. L'auteur donne également la liste des principales villes du royaume, ainsi que des villes des pays frontaliers, avec les distances en lieues entre celles-ci et Paris. La carte est décorée des armoiries royales et de deux roses des vents. Exemplaire aquarellé à l'époque. Taches dans la partie haute, mouillure claire dans la partie basse. Arbellot, pp. 31 et 123 (Carte 3) ; manque à Pastoureau.

FER (Nicolas de);

Projet de la ville et forteresse de Nicce.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 162 x 224 mm.

Beau plan figurant les ville, citadelle et forteresse de Nice, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Très légères rousseurs dans les marges supérieure et inférieure. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.