611 résultats

FER (Nicolas de).

[BELLE-ÎLE-en-MER] Bourg ou ville, et palais de Bell'Isle, située dans une isle de même nom, sur la coste méridionale de Bretagne.

Paris, Sr. de Fer, [1690-1695]. 214 x 299 mm.

Beau plan gravé figurant la ville fortifiée du Palais et la citadelle Vauban à Belle-Île-en-Mer. Sur la droite est mentionné le logement des Fouquet, propriétaires du marquisat de l'île. Le nord est situé à droite de la carte. Le plan est issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[BRETAGNE] Gouvernement général de Bretagne où se trouve la généralité de Nantes.

Paris, chez l'auteur, 1705. 242 x 353 mm + feuillet de texte.

Belle carte de la Bretagne, publiée dans l'Atlas Curieux de Nicolas de Fer, géographe, graveur et éditeur français ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque, accompagné de son feuillet de texte descriptif. Gaudillat, pl. 33, premier état.

FER (Nicolas de).

[COLLIOURE] Collioure ville forte, port sur la mer Méditerranée.

[1690-1695]. 170 x 288 mm.

Plan de la citadelle de Collioure fortifiée par Vauban, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[GUYENNE & GASCOGNE] Le gouvernement général de Guienne et Gascogne et ceux du Pays d'Aunis, de Saintonge et Angoumois, du Limosin, de la Marche, du Pays de Foix, de Navarre et Béarn.

Paris, J.F. Bénard, 1711. 472 x 713 mm.

Superbe carte publiée par Jacques François Bénard, gendre et successeur de Nicolas de Fer, ornée d'un cartouche de titre décoré des armoiries des huit régions représentées et d'une rose des vents. Petits trous de ver dans la marge inférieure, sinon bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

FER (Nicolas de).

[PICARDIE] Le Cours des rivières d'Oyse, d'Aisne et de Marne, aux environs desquelles se trouve la généralité de Soissons, subdivisée en ses sept élections ... Corrigée et augmentée sur les nouvelles observations de Mrs de l'Académie Royale des Sciences.

Paris, Desnos, 1760. 454 x 567 mm.

Belle carte par Nicolas de Fer, figurant les 7 élections (circonscriptions administratives sous l'Ancien Régime) composant la province de Soissons. Elle s'étend du nord au sud entre Péronne et Château-Thierry, et d'ouest en est entre Beauvais et Rethel. Elle est ornée d'une rose des vents et d'un cartouche de titre décoré de deux blasons. Edition revue par Desnos en 1760. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Pastoureau, FER II C, 19 (pour la première édition publiée entre 1708 et 1729).

FER (Nicolas de).

[ÎLE de RÉ] L'Isle de Ré de basse marée, située dans la mer Océane sur la coste occident. de France, devant la ville de la Rochelle et du gouvern. du pais d'Aunis.

[1690-1695]. 151 x 270 mm.

Très belle carte de l'île de Ré, issue de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. La carte montre la citadelle de Saint-Martin ainsi que les forts Martray et de la Prée. Le nord est placé au bas de la carte. Bel exemplaire. Gaudillat, Cartes de l’île de Ré, p. 10.

FER (Nicolas de).

La Rochelle ville considérable, port sur la mer Océane.

[Amsterdam, Pierre Mortier, 1702]. 213 x 271 mm.

Très beau plan gravé figurant l'enceinte fortifiée de La Rochelle et ses environs, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de).

Le Canal Royal de Languedoc pour la jonction des deux mers Océan et Méditerranée - Le Gouvernement général de Languedoc divisé en Haut et Bas Languedoc et Sévennes.

Paris, Benard, 1712. 452 x 680 mm.

Belle carte figurant dans sa partie supérieure le canal du Languedoc entre Toulouse et Sète, et dans sa partie inférieure le gouvernement général du Languedoc et les Cévennes, publiée par Jacques François Bénard, gendre et successeur de Nicolas de Fer. Elle est décorée de quatre cartouches ornés, dont un cartouche contenant la description du canal, et un beau cartouche de titre orné de figures allégoriques et de personnages représentés lors des travaux. Considéré comme l'une des merveilles du règne de Louis XIV, le Canal du Languedoc, reliant Toulouse et la Garonne à la Méditerranée, révolutionna le transport fluvial et la circulation dans le Midi. Conçu par l'architecte et ingénieur Pierre-Paul Riquet, il fut construit de 1667 à 1681, et achevé par Vauban en 1693. Jusqu'à dix mille ouvriers participèrent au percement du canal, et à la construction de ses nombreux aqueducs et ouvrages. Il fut renommé Canal du Midi à la Révolution. En 1856, il sera prolongé jusqu’à l’Atlantique par le canal latéral à la Garonne. Géographe, graveur et éditeur français, Nicolas de Fer a produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Pastoureau, FER II C, 29.

FER (Nicolas de).

Le Roussillon, subdivisé en Cerdagne, Cap Sir, Conflans, Vals de Carol et de Spir, où se trouve encore le Lampourdan, faisant partie de la Catalogne.

Paris, G. Danet, [circa 1725]. 398 x 544 mm.

Jolie carte du Roussillon avec partie de la Catalogne jusqu'à Montiro, ornée de sept plans de villes fortifiées, d'une rose des vents et de navires, publiée par Guillaume Danet, gendre de Nicolas de Fer. Pliure centrale restaurée avec petit décalage au bas de la pliure. Contours aquarellés à l'époque. Pastoureau, FER II C, 31 ; Institut Càrtografic de Catalunya, p. 126.

FER (Nicolas de).

Les frontières de France et d'Espagne, tant deça que de là les Monts Pirénées.

Paris, G. Danet, [circa 1725]. 501 x 608 mm.

Belle carte figurant les Pyrénées et la Catalogne avec partie du royaume de Valence jusqu'à Torre del Sol-de-Riu, sur laquelle sont indiqués les cols, ports, pertuis et passages intérieurs. Contours coloriés à l'époque. Petites déchirures marginales restaurées. Pastoureau, FER II C, 62 ; Institut Càrtografic de Catalunya, p. 126.

FER (Nicolas de).

Lutèce ou premier plan de la ville de Paris.

[Paris, circa 1720]. 445 x 547 mm.

Beau plan de Paris dressé par Nicolas de Fer, de la série des neuf plans de Paris réalisés pour le Traité de la Police, ouvrage publié par Nicolas Delamare, entre 1705 et 1738, selon les éditions. Ces neuf plans montrent l'évolution de la ville depuis ses origines en tant que Lutèce sous l'Empire Romain en 56 av. J.-C., jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle. Ce premier plan figure Paris en 56 av. J.-C., alors qu'elle vient d'être conquise par le général romain Titus Labienus au cours de la guerre des Gaules. Paris est nommée Lutetia par les Romains, et se limite à l'île de la Cité avec ses maisons de forme ronde, bâties de bois et de terre, et couvertes de roseaux ou de paille, avec les deux ponts reliant l'île aux rives de la Seine : le Petit-Pont, probablement le premier pont construit à Lutèce, et le Grand Pont, futur Pont notre-Dame. Le plan est accompagné d'une description historique. Bon exemplaire. Petites restaurations marginales. Boutier, 154.

FER (Nicolas de).

Paris.

[Amsterdam, Pierre Mortier, 1702]. 235 x 295 mm.

Magnifique plan de Paris orné des armoiries de France et de la ville de Paris, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de).

Quatriême Plan de la ville de Paris, son accroissement, et l'état où elle êtoit sous le règne de Philippe Auguste, qui mourut l'an 1223 après avoir régné 43 ans.

[Paris, circa 1720]. 434 x 533 mm.

Beau plan de Paris dressé par Nicolas de Fer, de la série des neuf plans de Paris réalisés pour le Traité de la Police, ouvrage publié par Nicolas Delamare, entre 1705 et 1738, selon les éditions. Ces neuf plans montrent l'évolution de la ville depuis ses origines en tant que Lutèce sous l'Empire Romain en 56 av. J.-C., jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle. Ce quatrième plan figure Paris sous Philippe II Auguste, qui régna entre 1180 et 1223. C'est sous le règne de Philippe Auguste que débutèrent véritablement les projets d'agrandissement de Paris, notamment en intégrant les petits bourgs qui environnaient la ville : bourg de Saint-Germain l'Auxerrois, Beau bourg, bourg Tiboust, une partie du bourg l'Abbé, et le bourg Sainte-Geneviève. Afin de protéger la ville d'éventuelles attaques, Philippe Auguste entreprit alors de faire construire une enceinte autour de la ville avec ces nouveaux bourgs. L'enceinte de Philippe Auguste est aujourd'hui la plus ancienne dont on connaisse le tracé avec précision. Hors les murs, il restait encore les bourgs de Saint-Germain-des-Prés, Saint-Marcel, Saint-Victor, Saint-Eloi et une partie du bourg l'Abbé. C'est encore sous Philippe Auguste que fut aménagé l'emplacement des premières Halles. Le plan est accompagné d'une table de renvois et d'un historique des travaux. Bon exemplaire. Petites restaurations marginales. Boutier, 157.

FER (Nicolas de).

Rochefort ville dont le port et l'arcenal sont considérables de la province de Saintonge, située à l'entrée de la rivière de Charente.

[Amsterdam, Pierre Mortier, 1702]. 210 x 267 mm.

Beau plan gravé figurant la ville fortifiée de Rochefort, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de).

Septième Plan de la ville de Paris, son acroissement et ses embelissemens sous Henry IIII et Louis XIII, depuis 1589 jusqu'en 1643.

[Paris, circa 1720]. 451 x 554 mm.

Beau plan de Paris dressé par Nicolas de Fer, de la série des neuf plans de Paris réalisés pour le Traité de la Police, ouvrage publié par Nicolas Delamare, entre 1705 et 1738, selon les éditions. Ces neuf plans montrent l'évolution de la ville depuis ses origines en tant que Lutèce sous l'Empire Romain en 56 av. J.-C., jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle. Ce septième plan figure Paris entre 1589 et 1643, sous les règnes d'Henri IV et de Louis XIII, avec les nouvelles constructions et embellissements : le Pont-Neuf en 1604, la Place Royale, actuelle place des Vosges, en 1605, la rue de Harlay et la place Dauphine en 1607 sur l'île du Palais, actuelle île de la Cité, la statue équestre d'Henry IV, toujours sur l'île de la Cité, en 1619, etc. Le plan est accompagné d'une table de renvois et d'une description, et orné d'une stèle décorée d'un globe et des armoiries du roi. Bon exemplaire. Brunissures par endroits, petites restaurations marginales. Boutier, 160.

FER (Nicolas de).

Troisième Plan de la ville de Paris, son êtendüe et les bourgs dont elle êtoit environnée sous le règne de Loüis le Jeune VIIe du nom.

[Paris, circa 1720]. 424 x 526 mm.

Beau plan de Paris dressé par Nicolas de Fer, de la série des neuf plans de Paris réalisés pour le Traité de la Police, ouvrage publié par Nicolas Delamare, entre 1705 et 1738, selon les éditions. Ces neuf plans montrent l'évolution de la ville depuis ses origines en tant que Lutèce sous l'Empire Romain en 56 av. J.-C., jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle. Ce troisième plan figure Paris sous Louis VII, dit Louis le Jeune, entre 1137 et 1180. La ville était alors divisée en quatre quartiers, qui étaient l'île de la Cité, berceau historique de Paris, et sur la rive droite, les quartiers de la Grève, de la Verrerie et de Saint-Jacques-de-la-Boucherie. La première enceinte médiévale, érigée vers le Xe siècle, était encerclée de dix bourgs, parmi lesquels Saint-Germain l'Auxerrois, Beau bourg, le bourg Tiboust, une partie du bourg l'Abbé, Sainte-Geneviève, Saint-Germain-des-Prés ou Saint-Victor. Le plan est accompagné d'une table de renvois ornée d'attributs militaires et d'un historique des travaux. Bon exemplaire. Petites restaurations marginales. Boutier, 156.

FER (Nicolas de);

[FONTAINEBLEAU] Forest de Bière ou de Fontaine-bleau contenant 13212 arpens en bois tant bien que mal planté non compris les rochers et bruyères.

Paris G. Danet 1705 [circa 1720] 429 x 420 mm.

Carte gravée figurant la forêt de Fontainebleau, issue des Beautés de la France et publiée par Danet, gendre et successeur de Nicolas de Fer. Elle est ornée des armes royales et d'une rose des vents. Pliure centrale très légèrement brunie.

FER (Nicolas de);

Abbeville, est une ville considérable, capitale du comté de Ponthieu, du gouvernement général de Picardie, située sur la rivière de Somme.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 216 x 273 mm.

Beau plan gravé figurant les fortifications d'Abbeville, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Antibes, ville et port de mer de Provence sur la mer Méditerranée.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 219 x 280 mm.

Beau plan de l'enceinte fortifiée d'Antibes, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Bayonne ville forte et port de mer sur l'Océan, située aux conflans des rivières de l'Adour et de la Nive.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 215 x 276 mm.

Très beau plan gravé figurant l'enceinte fortifiée de Bayonne, modernisée par Vauban à partir de 1680, ainsi que sur la rive droite de l'Adour, la citadelle ou Château Neuf, édifiée par Vauban. Le plan est issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Calais ville forte de Picardie.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 200 x 276 mm.

Beau plan gravé figurant la place forte de Calais, avec les Forts Nieulay et Risban, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Carte particulière des environs de St. Malo et des entrées de la rivière de Dinan comme elles paroissent aux plus basses marées.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 190 x 275 mm.

Belle carte figurant les côtes des Côtes d'Armor entre Saint-Briac-sur-Mer et Rothéneuf, avec les villes de Saint-Lunaire, Saint-Servan-sur-Mer, la Flourie ou encore Paramé, ainsi que les nombreuses îles et ilôts au large des côtes dont les îles Agot et Cézembre. Elle est issue de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Petite tache claire dans la marge droite. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Dieppe ville de Normandie au Pays de Caux.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 211 x 268 mm.

Beau plan gravé figurant la ville de Dieppe, sur lequel sont mentionnés les parcs à huîtres et à poissons, les batteries, ainsi que la citadelle démolie et les ruines du fort Paulet, suite au bombardement de la ville par la flotte anglo-néerlandaise. Il est issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Havre de Grâce.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 196 x 274 mm.

Beau plan gravé figurant la ville fortifiée et la citadelle du Havre, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Le Port Louis autrefois Blavet est une ville considérable de Bretagne, située sur la coste méridionale de cette provinces.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 216 x 289 mm.

Beau plan gravé figurant les fortifications de la ville de Port-Louis et ses environs, avec les îles Saint-Michel et Sainte-Catherine, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Petite mouillure claire au bas du plan. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Projet de la ville et forteresse de Nicce.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 162 x 224 mm.

Beau plan figurant les ville, citadelle et forteresse de Nice, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Très légères rousseurs dans les marges supérieure et inférieure. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Rade de Toulon.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 207 x 267 mm.

Carte de la rade de Toulon sur laquelle figurent le magasin à poudre, les deux tours de l'Aiguillette et de Balaguier, ainsi que l'emplacement des canons et des mortiers. Elle est issue de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Rouen.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 217 x 288 mm.

Très beau plan gravé de Rouen, orné d'un cartouche de titre animé de 3 personnages. Il est issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

St. Malo ville de la Haute Bretagne, située dans l'isle St. Aaron, jointe à la terre ferme par un pont ou chaussée.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 210 x 277 mm.

Beau plan gravé figurant la ville fortifiée de Saint-Malo, issu de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Veue de Nice.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 133 x 210 mm.

Estampe figurant la ville de Nice vue depuis la rive droite de la rivière Paillon, avec 14 lieux ou monuments légendés. Elle est issue de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Mouillure dans les marges supérieure et inférieure, sinon bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FER (Nicolas de);

Veue du port et des environs de Ville France, situé sur la mer Méditerranée.

Amsterdam Pierre Mortier 1702 154 x 205 mm.

Belle estampe figurant la baie et le port de Villefranche-sur-Mer, avec sa citadelle, les forts du Mont-Alban et de Saint-Hospice, la tour de Mont Boron, le vieux lazaret et le nouveau entre Villefranche et Nice, le couvent des Capucins, et le port de la Darse pour les galères. A droite figure la mention "Tonnara ou pesche des tons". Cette estampe est issue de l'atlas Les Forces de l'Europe, réunissant des plans de villes fortifiées européennes, paru en huit livraisons entre 1690 et 1695. L'atlas fut augmenté et réédité par Pierre Mortier à Amsterdam en 1702. Très légères rousseurs dans les marges supérieure et inférieure. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

FORESTIER (F.).

[RENNES] Plan de la ville de Rennes levé par F. Forestier après l'incendie arivée le 22 xbre 1720, sur lequel ont esté formé les projets tant du Sr. Robelin Directeur des fortifications de cette province, et signé de luy, que du Sr. Gabriel Contrôleur Général des Bâtiments du Roy.

Rennes, Guillaume Vatar, 1726. 510 x 611 mm.

Plan gravé de Rennes, figurant la ville en 1726 avec son enceinte, ses portes, les principaux hôtels et autres édifices. Il montre également les projets de reconstruction entrepris après l'incendie qui ravagea une grande partie de la vieille ville en décembre 1720. La reconstruction fut d'abord confiée à Isaac Robelin, ingénieur de la Marine à Brest et directeur des fortifications de Bretagne. En raison de nombreux désaccords avec la ville, Robelin sera remplacé par le premier architecte de Louis XV Jacques Gabriel en 1724. Le plan de Forestier permet de voir la ville médiévale avec ses remparts, et la ville nouvelle avec ses rues larges et rectilignes et ses places dégagées, et même le projet de canalisation de la Vilaine qui n'interviendra qu'au milieu du XIXe siècle. La reconstruction de Rennes changera la répartition de la population : les classes opulentes vont s'installer dans les quartiers édifiés entre 1724 et 1743. En carton en haut à droite "Plan des anciennes ruës de la partie incendiée". Le plan fut gravé à Rennes par Robinet. Malgré quelques faux plis, bonne condition générale. Omis par Tooley. Très rare.

GANDRIOT (Melle).

Carte de la commune Yzernay.

[circa 1810]. 400 x 535 mm, monté sur carton.

Jolie carte manuscrite, encre noire et aqaurelle, de la commune d'Yzernay, dans le Maine-et-Loire, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Cholet. Y sont figurés les routes, les villages et les hameaux, les cours et étendues d'eau ainsi que les bois. Le plan de la ville d'Yzernay est placé dans un cartouche orné. Le titre est inscrit dans un cartouche architectural, flanqué de deux soldats, porté par deux éléphants, avec au sommet un soldat tenant un drapeau tricolore avec un aigle sur la hampe. La carte est orientée. Traces de pliures, petit trou au centre. Piqûres.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[BAYONNE] 1ère Vue de Bayonne.

circa 1830 217 x 266 mm.

Belle vue de Bayonne et de sa citadelle, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Petites taches dans les marges, petites déchirures dans la marge inférieure restaurées.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[BOULOGNE-sur-MER] Vue du port de Boulogne prise de la route de Paris.

circa 1830 217 x 295 mm.

Belle vue du port de Boulogne-sur-Mer, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Quelques rousseurs marginales. Exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[CALAIS] Vue de Calais prise du milieu de la jetée.

circa 1830 213 x 294 mm.

Belle vue du port de Calais, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Petites rousseurs dans la marge supérieure. Exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[CAUDEBEC] Vue de Caudebec prise des hauteurs du fg. St. Claire.

circa 1830 223 x 314 mm.

Belle vue de Caudebec prise depuis le faubourg Saint-Clair, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Bel exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[DIEPPE] [Vue du port de Dieppe].

circa 1830 326 x 462 mm.

Belle vue très animée du port de Dieppe, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Cette vue est différente de la vue de Dieppe publiée dans le recueil Vues des côtes de France dans l'Océan et dans la Méditerranée. Elle présente de nombreuses similitudes avec la grande vue de Joseph Vernet de 1778. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Très belle épreuve avant la lettre. Rare.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[DUNKERQUE] Vue de Dunkerque prise de l'entrée du port.

circa 1830 215 x 296 mm.

Belle vue du port de Dunkerque, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Infimes rousseurs marginales. Exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[FREJUS SAINT-RAPHAEL] Vue de la ville de Fréjus et du port de St. Raphaël.

circa 1830 214 x 296 mm.

Belle vue dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Petites rousseurs marginales. Exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[HENDAYE] Vue d'Andaye.

circa 1830 222 x 266 mm.

Belle vue de la baie d'Hendaye et de l'île des Faisans, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Très légères rousseurs dans la marge inférieure, sinon bel exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[LE HAVRE] 3me vue du Havre prise des hauteurs d'Ingouville.

circa 1830 216 x 295 mm.

Belle vue du Havre, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Deux petites déchirures dans la marge supérieure, sinon bel exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[LE TREPORT] Vue du Tréport prise au dessous de l'église.

circa 1830 219 x 300 mm.

Belle vue du Tréport, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Infimes rousseurs marginales. Bel exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[LIBOURNE] Vue de Libourne.

circa 1830 219 x 277 mm.

Belle vue des quais et de la tour du Grand Port de Libourne, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Bel exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[MARSEILLE] [Vue de la ville et du port de Marseille, prise de l'Hôtel de Ville].

circa 1830 326 x 459 mm.

Belle estampe figurant le port de Marseille vu depuis l'Hôtel de Ville, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. En arrière-plan, surplombant le port, le fort Saint-Nicolas. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Belle épreuve avant la lettre.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[QUILLEBEUF-sur-SEINE] Vue de Quillebeuf prise du plateau de Gravenchon.

circa 1830 219 x 310 mm.

Belle vue de Quillebeuf, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Petites rousseurs dans les marges, sinon bel exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[ROUEN] 1ère Vue générale de Rouen prise de l'île la Croix.

circa 1830 222 x 297 mm.

Belle vue de Rouen prise depuis l'île Lacroix, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Bel exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[ROUEN] 2ème Vue générale de Rouen prise du fg. St. Sever.

circa 1830 223 x 293 mm.

Belle vue de Rouen prise depuis l'île Lacroix, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Bel exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[ROUEN] [Vue de Rouen].

circa 1830 319 x 455 mm.

Belle vue de Rouen prise depuis l'île de la Croix, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Au second plan, on peut voir le fameux pont de bateaux, construit en 1626. Ce pont, qui devait être au départ provisoire, resta en usage jusqu'en 1829, pour être finalement détruit en 1836. Il était constitué de 19 bateaux de bois solidement maintenus par des pilotis fondés en Seine. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Cette vue est différente des deux vues de Rouen publiées dans le recueil Vues des côtes de France dans l'Océan et dans la Méditerranée. Très belle épreuve avant la lettre. Rare.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[ROYAN] Vue du port de Royan prise de l'Aire.

circa 1830 224 x 286 mm.

Belle vue du port de Royan, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Rousseurs dans la marge inférieure. Exemplaire à grandes marges.

GARNERAY (Louis Ambroise);

[SAINT-JEAN-de-LUZ] Vue du port de St. Jean de Luz.

circa 1830 219 x 272 mm.

Belle vue du port de Saint-Jean-de-Luz, dessinée et gravée à l'aquatinte par Louis Ambroise Garneray. Peintre, graveur et homme de lettres, Garneray fut avant tout marin même si son père, élève de David, lui enseigna le dessin et la peinture. Après avoir servi sous différents commandements dont celui de Surcouf, il se retrouva pendant huit ans, prisonnier des pontons anglais. De retour au pays, il fut nommé Grand Amiral de France et devint, en 1833, directeur du Musée des Beaux-Arts de Rouen. Bel exemplaire à grandes marges.

GAULTIER (Jules).

[RENNES] Plan de Rennes dressé au moyen des documents fournis par la Mairie et par les Administrations de la Ville.

Rennes, P. Dubois, [1898]. En 18 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 606 x 782 mm.

Beau plan détaillé de Rennes, décoré des armoiries de la ville. Bel exemplaire.

GAULTIER de CLAUBRY (Charles-Emmanuel-Simon).

[EAUX MINÉRALES] Carte des principales eaux minérales de France.

[1818]. 487 x 605 mm.

Très intéressante carte des départements français donnant la position des différents types de sources d'eaux minérales, distinguées par un système de couleurs selon leur nature chimique : jaune pour les eaux sulfureuses, bleu pour les eaux acidulées, noir pour les eaux ferrugineuses et vert pour les eaux salines. Près de chaque lieu de source, l'auteur a indiqué la distance en lieues qui la sépare de Paris. La carte a été dressée par Gaultier de Claubry (1785-1855), qui fut chirurgien militaire de la Garde Impériale, avant d'être reçu docteur en médecine en 1814. Bel exemplaire. Rare. Journal de Pharmacie et des sciences accessoires, 1818.

GAUTIER (Hubert).

[NIMES] Le Diocèse de l'évêché de Nismes dressé nouvellement sur les lieux par le Sr Gautier architecte et ingénieur de la province de Languedoc.

Amsterdam, J. Covens et C. Mortier, [circa 1710]. 550 x 599 mm.

Superbe carte figurant les environs de Nîmes, dressée sur les lieux par l'architecte Hubert Gautier, nommé en 1689 ingénieur de la province de Languedoc, et dédiée à Esprit Fléchier, ordonnateur de la carte et évêque de Nîmes. Elle est ornée d'un beau cartouche de titre décoré de trois anges portant les armoiries du dédicataire, d'un plan de la ville porté par des anges et décoré des armoiries de la ville et de deux médailles, d'une élévation perspective de l'amphithéâtre, d'une façade du pont du Gard, d'une façade et d'un plan de la Maison Carrée, et de profils du temple de Diane. Le fort de Peccais et les villes principales (Nîmes, Beaucaire, Tarascon, Sommières, et Sauve) sont figurés par une enceinte fortifiée aquarellée en rouge. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

GAYET. MANUSCRIT.

Carte des retranchemens faits pour la défense du comté de Nice, par l'Armée Combinée de France et d'Espagne, dans le mois de septembre 1747. La droite appuyée à Eza et la gauche à la rivière de Vesubie.

1747. En 8 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 570 x 740 mm ; étiquette au dos avec titre manuscrit de l'époque.

Superbe carte manuscrite militaire du comté de Nice. Belle carte manuscrite, encre et aquarelle, d'une partie du comté de Nice correspondant au bassin inférieur du Paillon, et délimitée, à l'ouest, par la Vésubie et le Var, au sud par la côte méditerranéenne depuis l'embouchure du Var jusqu'au delà de Monaco. Y sont figurées les villes de Nice, Villefranche et Monaco, le Paillon et ses affluents, le cours inférieur du Var, les routes, les valons, les villages et les hameaux. La carte a été dressée pour y porter la ligne de défense de l'armée française, placée sous le commandement du maréchal de Belle-Isle, lors de la Guerre de Succession d'Autriche, et qui s'appuie sur le cours de la Vésubie, se poursuit le long de la crête du Férion, et se prolonge jusqu'à Èze en passant par Châteauneuf-Villevieille (Castelnovo), Drap et le vallon de Laghet (vallon de la Gueite). Quelques fortins et retranchements avancés se trouvent près de La Turbie. L'échelle est en toises, le relief est marqué par ombres portées. Avec liste de renvois pour les camps et retranchements, les postes avancés, les abattis d'arbres et le "pont auquel on travaille". Bel état de conservation, coloris très frais.

GERARDI. Plan manuscrit de Paris.

Nouveau plan routier de la ville et fauxbourgs de Paris. 1795 Gerardi fecit.

1795. En deux feuilles jointes de 545 x 646 mm.

Plan manuscrit, encre noire et de couleur, de la ville de Paris. Le plan est daté de 1795 mais les noms et monuments qui y figurent indiquent qu’il a été fait d’après un plan imprimé montrant la ville de Paris vers 1775. On n’y voit aucun nom révolutionnaire, la place de la Concorde s'appelle encore place Louis XV, la Bastille est encore debout, et il s’y trouve, dans le quartier des Champs-Élysées, le plan du Colisée (sorte de parc d’attractions) qui a fonctionné entre 1771 et 1780. Le plan montre aussi, dans ses marges droite et gauche, des parties blanches qui, dans la version imprimée des plans, donnent la liste des rues et monuments. Mouillure, marges écornées avec de petites manques dans les marges blanches et un au niveau de la pliure.

GILBERT;

Havre. Bassin du Commerce.

1820 circa 240 x 293 mm.

Vue gravée par Thales Fielding d'après une peinture de Gilbert. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

GIUDICI (Giuseppe).

[VILLEFRANCHE-sur-MER] Villa Franca presso Nizza.

Milano, Luigi Ronchi, [circa 1850]. 235 x 550 mm.

Très beau panorama de Villefranche-sur-Mer gravé à l'aquatinte par Giuseppe Giudici. La vue, prise depuis la mer, montre à gauche la citadelle Saint-Elme, à droite le port et la vieille ville. Au loin, on distingue le fort du Mont Alban, situé sur la colline éponyme. Bel exemplaire.

GUESDON (Alfred).

Dijon. Vue prise au dessus du cours du Parc.

Paris, A. Hauser, [circa 1840]. 318 x 434 mm.

Belle vue à vol d'oiseau de la ville de Dijon, lithographiée à deux tons par Springer d'après un dessin de Alfred Guesdon, de la série Voyage aérien en France. Cachet froid de l'éditeur. Petite déchirure dans la marge inférieure restaurée. Bon exemplaire.

HAFFNER (Johann Christoph).

Paris.

Augsbourg, [circa 1740]. En deux feuilles jointes de 267 x 648 mm.

Vue panoramique gravée de Paris vue depuis la colline de Charonne, au nord-est, ornée en haut à droite des armoiries de la ville. Le titre figure en français et en allemand, ainsi que les 47 légendes. Au premier plan, on peut voir la ligne des bastions surmontés d'un boulevard planté d'arbres, construits vers 1670 ; à l'extrême-gauche, l'arc de triomphe de la place du Trône - commencé en 1670, cet édifice, oeuvre de Charles Perrault, ne fut jamais achevé. Cette vue ressemble de très près à celle de Probst publiée vers 1730, dans un format plus grand (Boutier, 208). Déchirure restaurée, deux minuscules trous au milieu de la vue. Inconnu à Boutier.

HERISSON (Eustache).

[STRASBOURG] Plan de la ville de Strasbourg divisé en quatre cantons.

Paris, Jean, 1836. 535 x 755 mm.

Beau plan détaillé de la ville de Strasbourg, divisée en quatre cantons (nord, sud, ouest, est). Avec table de renvois pour tous les ponts sur les fossés et canaux de la ville. Déchirures au niveau de la pliure centrale restaurées.

HOLSTEIN;

GUERET (Creuse).

Paris Benard circa 1850 226 x 287 mm.

Estampe figurant la ville de Guéret, lithographiée par Drulin d'après un croquis de Holstein. Bel exemplaire.

HOMANN (Johann Baptist);

[METZ] Accurata rapraesentatio ichnographica urbis episcopalis in Ducatu Lotharingiae, dictae Metae.

Nuremberg 1739 470 x 556 mm.

Grand plan gravé de la ville de Metz avec titre en allemand et en latin et liste de 61 légendes. Editeurs de cartes à Nuremberg, Homann et ses héritiers dominèrent le marché de la cartographie allemande pendant près de cent ans. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

HONDIUS (Henricus);

[DAUPHINE] Carte et description générale de Dauphiné avec les confins des pais et provinces voisines.

Amsterdam 1630-1633 374 x 494 mm.

Belle carte du Dauphiné, dressée par Jean de Beins, qui fut nommé en 1607 géographe et ingénieur pour le roi en Dauphiné et en Bresse, et qui participa activement aux travaux de défense des frontières du royaume. En bas à droite figure un cartouche contenant quelques lignes de dédicace au roi. Les villes principales de Vienne, Grenoble, Valence et Embrun sont signalées à l'aquarelle rouge. Verso blanc. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

HONDIUS (Jodocus);

[PICARDIE] Picardia.

Amsterdam 1631-1633 375 x 498 mm.

Belle carte de la Picardie ornée d'un cartouche de titre décoré des armoiries royales de France et de Navarre. Verso blanc. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

HONDIUS (Jodocus);

[POITOU] Poictou Pictaviensis comitatus.

Amsterdam 1631-1633 377 x 500 mm.

Carte gravée figurant la région du Poitou, issue du Theatrum Universae Galliae, ornée d'un cartouche de titre eet d'une rose des vents. Verso blanc. Exemplaire uniformément bruni. Koeman, 4500:1B.

HOSTEIN;

CAHORS (Lot).

Paris Benard circa 1850 213 x 298 mm.

Estampe figurant la ville de Cahors, dessinée et lithographiée par Hostein. Bel exemplaire.

HOSTEIN;

CHARTRES (Eure et Loire).

Paris Benard circa 1850 220 x 293 mm.

Belle vue de Chartres dessinée et lithographiée par Hostein. Etat parfait.

HOSTEIN;

DIGNE (Basses Alpes).

Paris Benard circa 1850 226 x 288 mm.

Estampe figurant la ville de Digne-les-Bains, dessinée et lithographiée par Hostein. Bel exemplaire.

HUGUET (Jean-François).

[RENNES] Élévation perspective de l'Hôtel de Ville de Rennes dans lesquels se tiendront les États de la province, de la Tour de l'Orloge public et du Présidial, construits dans la Place Neuve.

Paris, V.ve de F. Chéreau, 1738. 332 x 563 mm.

Très rare estampe illustrant le projet définitif de la nouvelle place de l'Hôtel de Ville de Rennes, avec le bâtiment du nouveau Présidial, l’Hôtel de Ville et la nouvelle Tour de l’Horloge, dessinée par le dessinateur et architecte rennais Jean-François Huguet (1679-1749) et gravée par Philippe-Nicolas Milcent. La vue a été dessinée d'après les dessins de l'architecte Jacques Gabriel qui fut chargé de la reconstruction de la ville après l'incendie qui la ravagea en 1720. L'estampe est dédiée à Louis-Alexandre de Bourbon, comte de Toulouse et gouverneur de Bretagne. Elle est accompagnée d'une légende, spécifiant les attributions de chacun des bâtiments de la place : Hôtel de Ville, Tour de l'Horloge qui renfermera le réservoir pour la distribution des eaux des fontaines publiques, fontaines, bâtiment du Présidial, et hôtel du commandant de la province. La place est encadrée de chaque côté par des immeubles, occupés au rez-de-chaussée par des boutiques ouvrant sur la rue. La place est très animée de nombreux piétons, de cavaliers, de calèches, chaises à porteur, tombereau, etc. Malgré de nombreux projets de bâtiments pour la ville de Rennes, Jean-François Huguet fut souvent écarté au profit de son illustre rival Jacques Gabriel, et reste à ce jour peu connu. Bon exemplaire. Petites déchirures marginales, mouillure claire dans la partie droite de la gravure.

JACOTTET (Louis-Julien).

Jardin des Plantes.

Paris, Gihaut frères éditeurs, [circa 1830]. 210 x 255 mm.

Belle estampe finement aquarellée à l'époque, dessinée et lithographiée par Jacottet. Bon exemplaire.

JACOTTET;

TOURS (Indre-et-Loire).

Paris Benard circa 1850 221 x 303 mm.

Estampe figurant la ville de Tours, dessinée et lithographiée par Jacottet. Bel exemplaire.

JACQUOT (André-Eugène).

Carte géologique de la France à l'échelle du millionième, exécutée en utilisant les documents publiés par le Service de la Carte géologique détaillée de la France.

Paris, Baudry et Cie, 1887. En 24 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,11 x 1,16 m ; étiquette de l'éditeur Béranger au dos de la carte.

Belle et rare carte géologique de la France, de très grand format, exécutée sous la direction d'André-Eugène Jacquot, inspecteur général des Mines de 1886 à 1887, d'après les documents publiés par le Service de la Carte géologique détaillée de la France. Ce service du Ministère des Travaux publics avait été créé en 1868 à la demande d'Elie de Beaumont, auteur de la toute première carte géologique de la France en 1841. Les terrains sédimentaires, cristallophylliens et les roches éruptives ont chacun leur couleur, expliquée dans la légende. La Corse est présentée séparément en carton, en bas à droite (192 x 100 mm). Bel exemplaire.

JAILLOT (Alexis-Hubert).

[COMMINGES] Le Diocèse de Comminge divisé en ses archiprétrez.

Paris, chez l'auteur, 1700. 600 x 472 mm.

Rare carte figurant l'ancien diocèse de Comminges, qui couvrait les départements actuels de la Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées, et le nord du Val d'Aran en Catalogne. Les villes principales sont signalées par une enceinte fortifiée aquarellée en rouge. Bel exemplaire dans de superbes coloris de l'époque.

JAILLOT (Alexis-Hubert).

[MONTAUBAN/TOULOUSE] Les généralitez de Montauban et de Toulouse.

Paris, Dezauche, 1781. 457 x 637 mm.

Très rare et belle et carte figurant les régions de Montauban et de Toulouse, s'étendant du nord au sud entre Belmont-sur-Rance et Perpignan, et d'ouest en est entre Castelnaudary et Villeneuve-lès-Maguelone sur l'étang de Vic. La carte est dédiée aux intendants des deux généralités, et ornée d'un monumental cartouche de titre décoré des armoiries, soutenues par deux Amérindiens, de Charles Le Goux de La Berchère, archevêque de Narbonne entre 1703 et 1719, de deux anges et de deux personnages symbolisant le canal royal du Languedoc et les fleuves de la région. Les villes principales sont signalées par une enceinte fortifiée aquarellée en rouge. Successeur de la maison d'édition de Sanson à Paris, Alexis-Hubert Jaillot fut nommé géographe du roi Louis XIV en 1678, et publia de nombreuses cartes et atlas, parmi lesquels l'Atlas Nouveau, le Neptune Français et l'Atlas Français. Petites mouillures claires marginales. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

JAILLOT (Alexis-Hubert).

La Généralité de Tours divisée en ses seizes élections. Revue, corrigée et considérablement augmentée en 1782.

Paris, Basset, 1782. 458 x 739 mm.

Très belle carte figurant la partie nord de la province de la Touraine, comprenant les élections (circonscriptions administratives sous l'Ancien Régime) du Mans, de Mayenne, Laval, Château-Gontier, La Flèche, et Château-du-Loir. Cartouche de titre orné d'un paysage. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque, légère trace de pliure verticale.

JAILLOT (Alexis-Hubert);

La généralité de Paris divisée en ses eslections.

Paris Dezauche 1781 426 x 644 mm.

Grande carte gravée figurant les élections de Nemours, Orléans, Bourges, Nevers et Tonnerre. Elle est ornée d'un beau cartouche animé de deux personnages et décoré en-tête des armoiries royales. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

JAILLOT (Alexis-Hubert);SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas);

Les Montagnes des Alpes où sont remarqués les passages de France en Italie, le duché de Milan, et les estats du duc de Savoye.

Paris H. Jaillot 1708 En deux feuilles jointes de 566 x 884 mm.

Belle carte s'étendant de la Savoie et du Piémont à la Lombardie orientale. C'est une carte importante pour la région car elle indique les voies de communication entre le Val d'Aoste et le Faucigny et entre le Piémont et le Dauphiné. Elle présente un "parcours routier" qui relie Chamonix à Courmayeur, indiqué comme Col Major, l'antique passage hypothétique à travers le Mont-Blanc. Ce dernier est identifié par le toponyme Les Glacières. Deux rousseurs dans la partie supérieure. Bon exemplaire aux contours coloriés à l'époque. Pastoureau, JAILLOT II D, 172 ; Aliprandi, I, 90.

JAILLOT (Bernard Jean Hyacinthe).

Gouvernement général de Picardie qui comprend la généralité d'Amiens divisée en ses huit élections.

Paris, Sr. Jaillot, 1717. 792 x 1094 mm.

Grande carte figurant le nord de la France, s'étendant du nord au sud entre Dunkerque et Beauvais et d'ouest en est entre Rouen et Charleroi. Ornée de deux cartouches de titre. Exemplaire replié. Petite déchirure sans manque à une pliure. Bon exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

JAILLOT (Bernard Jean Hyacinthe).

Généralité de La Rochelle divisée en cinq élections.

Paris, chez l'auteur, 1722. 503 x 695 mm.

Carte gravée figurant les élections de La Rochelle, Saint Jean-d'Angely, Saintes, Marennes et Cognac et Saintes. Bon exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Gaudillat, p. 68.

JAILLOT (Bernard Jean Hyacinthe).

La Province d'Auvergne divisée en Haute et Basse. La généralité de Riom où sont les élections de Riom, Clermont, Issoire, Brioude, S. Flour, et Aurillac.

Paris, B. Jaillot, 1715. 469 x 709 mm.

Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

JAILLOT (Bernard Jean Hyacinthe).

Plan de la ville, cité, université, et faubourgs de Paris.

Paris, Sr. Jaillot, [circa 1735]. En trois feuilles jointes de 470 x 1030 mm.

Beau plan de Paris dérivant directement du petit plan de Jouvin de Rochefort de 1676. La première édition date de 1714. Pour cette édition vers 1735, la topographie a été mise à jour. Y figurent les hôtels de Bourbon et de Lassay (construits à partir de 1722) ou le pont des Tuileries ; la porte de la Conférence, démolie en 1730, ne figure pas. De chaque côté du plan, table alphabétique des rues, et table alphabétique, historique et chronologique, donnant les dates de construction ou de fondation de bâtiments ou ordres religieux. Pliure centrale légèrement brunie, petites déchirures dans la marge supérieure maladroitement restaurées. Boutier, 177B.

JAILLOT (Bernard Jean Hyacinthe);

La Province de Berry. La généralité de Bourges, où sont les eslections de Bourges, d'Yssoudun, de Châteauroux, du Blanc, de La Chastre, de St. Amand et de La Charité.

Paris chez l'auteur 1707 461 x 671 mm.

Dédiée à Nicolas-Etienne Roujault, intendant du Berry. Bel exemplaire aux contours coloriés à l'époque.

JAILLOT (Bernard Jean Hyacinthe);

Les eslections de Tours, d'Amboise, de Loches, de Richelieu, de Loudun, de Chinon, de Baugé, de Saumur, de Montreuil Bellay et d'Angers, dans la généralité de Tours.

Paris Sr. Jaillot 1709 455 x 736 mm.

Bel exemplaire.

JAILLOT (Bernard).

[CORSE] Carte particulière de l'isle de Corse divisée par ses dix provinces ou juridictions et ses quatre fiefs. Levée sur les lieux par les ordres de la République de Gênes et mise au jour par le Sr. Bernard Antoine Jaillot Géographe Ord.re du Roy.

Venise, François Santini, [circa 1780]. 476 x 653 mm.

Superbe carte de la Corse, ornée d'un cartouche de titre décoré des armoiries de la Corse à tête de Maure. Le nord est placé à gauche de la carte. La péninsule du Cap Corse, qui ne figure pas sur la carte, a été placée dans un encart séparé. Sous cet encart figurent les "Remarques" comprenant une description de l'île et la liste des juridictions et fiefs. Les villes principales sont aquarellées en rouge. Bernard Antoine Jaillot, fils de Bernard Jean Hyacinthe Jaillot, fut nommé Géographe du Roi en 1728. Sa carte de la Corse, dont une première version parut en 1738, connut un très grand succès durant tout le XVIIIe siècle. Elle servit notamment de modèle aux cartes des différentes éditions anglaises, françaises, allemandes et néerlandaises du très célèbre livre de James Boswell, An account of Corsica (1768-1769). La présente édition a été publiée vers 1780 à Venise. Pliure centrale très légèrement brunie, sinon bel exemplaire avec contours aquarellés à l'époque. Cervoni, 112.1.

JANSSON (Joannes).

[NIVERNAIS] Carte du païs et duché de Nivernois.

Amsterdam, [circa 1650]. 376 x 495 mm.

Belle carte du Nivernais avec parties de l'Auxerrois, du Berry, du Bourbonnais et du Morvan. Verso blanc. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

JANSSON (Joannes);

[TOURAINE] Touraine - Turonensis ducatus.

Amsterdam vers 1640 373 x 491 mm.

Belle carte figurant le duché de Touraine, ornée d'un cartouche de titre et d'une représentation de Cérès, déesse des moissons. Les villes principales comme Amboise (orthographiée Amboys), Tours, Chinon ou Montbazon (Monbason) sont signalées à l'aquarelle rouge. Verso blanc. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

JANSSON (Johannes).

[AUVERGNE] Le duché de Auvergne.

Amsterdam, [1652-1658]. 380 x 494 mm.

Belle carte de l'Auvergne issue de l'édition française du Novus Atlas ou Nouveau Théâtre du Monde de Jansson. Elle est ornée d'un cartouche de titre animé de trois personnages et d'une échelle décorée d'une sphère armillaire et de deux angelots maniant des compas. Texte français au verso. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Très légères rousseurs marginales. Koeman, 4840:1.

JEFFERYS (Thomas).

[CAEN] Plan of the city and castle of Caen.

[London, 1774]. 187 x 251 mm.

Superbe plan gravé figurant la ville et le château de Caen. En carton, cours de l'Orne entre Caen et son embouchure. Issu de l'atlas intitulé A Description of The Maritime Parts of France, ouvrage considérable donnant une description détaillée des côtes françaises, de Dunkerque à Nice. Graveur, géographe et éditeur à Londres, Thomas Jefferys (1710-1771) fut l'un des principaux cartographes anglais de la seconde moitié du dix-huitième siècle. Nommé géographe du prince de Galles en 1748, puis de George III, il se spécialisa dans les cartes d'Amérique du Nord et des Antilles, qu'il publia entre 1751 et 1768. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

JEFFERYS (Thomas).

[PROVENCE] 15th chart of the coast of France from Aigues Mortes to Brégançon.

London, 1774. 180 x 248 mm.

Belle carte gravée figurant les côtes de Provence entre Aigues-Mortes et le Fort de Brégançon, issue de l'atlas intitulé A Description of The Maritime Parts of France, ouvrage considérable donnant une description détaillée des côtes françaises, de Dunkerque à Nice. Graveur, géographe et éditeur à Londres, Thomas Jefferys (1710-1771) fut l'un des principaux cartographes anglais de la seconde moitié du dix-huitième siècle. Nommé géographe du prince de Galles en 1748, puis de George III, il se spécialisa dans les cartes d'Amérique du Nord et des Antilles, qu'il publia entre 1751 et 1768. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

JEFFERYS (Thomas);

[ABBEVILLE] Plan of the city and fortifications of Abbeville.

London 1774 187 x 251 mm.

Superbe plan gravé figurant les fortifications d'Abbeville, issu de l'atlas intitulé A Description of The Maritime Parts of France, ouvrage considérable donnant une description détaillée des côtes françaises, de Dunkerque à Nice. Graveur, géographe et éditeur à Londres, Thomas Jefferys (1710-1771) fut l'un des principaux cartographes anglais de la seconde moitié du dix-huitième siècle. Nommé géographe du prince de Galles en 1748, puis de George III, il se spécialisa dans les cartes d'Amérique du Nord et des Antilles, qu'il publia entre 1751 et 1768. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

JEFFERYS (Thomas);

[AGDE] Plan of the town and mole of Agde with the fort de Brescou.

London 1774 197 x 276 mm.

Beau plan gravé de la ville d'Agde, issu de l'atlas intitulé A Description of The Maritime Parts of France, ouvrage considérable donnant une description détaillée des côtes françaises, de Dunkerque à Nice. Graveur, géographe et éditeur à Londres, Thomas Jefferys (1710-1771) fut l'un des principaux cartographes anglais de la seconde moitié du dix-huitième siècle. Nommé géographe du prince de Galles en 1748, puis de George III, il se spécialisa dans les cartes d'Amérique du Nord et des Antilles, qu'il publia entre 1751 et 1768. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

JEFFERYS (Thomas);

[DIEPPE] Plan of Dieppe with the new fortifications and projected works.

London 1774 209 x 312 mm.

Superbe plan gravé figurant les nouvelles fortifications de la ville de Dieppe, avec les projets de travaux. Issu de l'atlas intitulé A Description of The Maritime Parts of France, ouvrage considérable donnant une description détaillée des côtes françaises, de Dunkerque à Nice. Graveur, géographe et éditeur à Londres, Thomas Jefferys (1710-1771) fut l'un des principaux cartographes anglais de la seconde moitié du dix-huitième siècle. Nommé géographe du prince de Galles en 1748, puis de George III, il se spécialisa dans les cartes d'Amérique du Nord et des Antilles, qu'il publia entre 1751 et 1768. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

JEFFERYS (Thomas);

[GRAVELINES] A plan of Gravelines, with the new canal and the course of the river Aa to the sea.

London 1774 189 x 250 mm.

Très beau plan gravé figurant la ville fortifiée de Gravelines et le nouveau canal, issu de l'atlas intitulé A Description of The Maritime Parts of France, ouvrage considérable donnant une description détaillée des côtes françaises, de Dunkerque à Nice. Graveur, géographe et éditeur à Londres, Thomas Jefferys (1710-1771) fut l'un des principaux cartographes anglais de la seconde moitié du dix-huitième siècle. Nommé géographe du prince de Galles en 1748, puis de George III, il se spécialisa dans les cartes d'Amérique du Nord et des Antilles, qu'il publia entre 1751 et 1768. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

JEFFERYS (Thomas);

[NORMANDIE] 5th chart of the coast of France, from Fécamp to Cape Barfleur.

London 1774 180 x 248 mm.

Belle carte gravée figurant les côtes normandes entre Barfleur et Fécamp, issue de l'atlas intitulé A Description of The Maritime Parts of France, ouvrage considérable donnant une description détaillée des côtes françaises, de Dunkerque à Nice. Graveur, géographe et éditeur à Londres, Thomas Jefferys (1710-1771) fut l'un des principaux cartographes anglais de la seconde moitié du dix-huitième siècle. Nommé géographe du prince de Galles en 1748, puis de George III, il se spécialisa dans les cartes d'Amérique du Nord et des Antilles, qu'il publia entre 1751 et 1768. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare dans de tels coloris.

JOLLAIN (Gérard).

Calais.

Paris, Jollain, [circa 1680]. 380 x 504 mm.

Magnifique vue du port de Calais ornée des armoiries de la ville et du roi Louis XIV. En carton, petite carte du gouvernement de Calais. Description géographique et historique de neuf lignes en français et en latin, où l'on apprend que le roi d'Angleterre Edouard V préférait rendre toutes les villes prises en cinquante années de guerre plutôt que de perdre cette seule place forte de Calais, qui fut reprise par le duc de Guise et remise sous l'obéissance de Louis XIV en 1558. Pliure centrale restaurée. Rare exemplaire finement colorié à l'époque.

JOLLAIN (Gérard);

[BRETAGNE] Rennes.

Paris Jollain circa 1680 383 x 512 mm.

Exceptionnelle vue de Rennes Ravissante vue panoramique de Rennes, ornée des armoiries de la ville et du roi Louis XIV, et d'une petite carte du gouvernement de Rennes. Elle est animée de six personnages et accompagnée d'une description géographique et historique de neuf lignes en français et en latin. Marges un peu courtes. Bel exemplaire.

JOLLAIN (Gérard);

[LYONNAIS] Lyon.

Paris Jollain circa 1680 375 x 510 mm.

Vue panoramique de la ville de Lyon prise de la porte St. Sébastien. Elle est ornée des armoiries de la ville et d'une carte des environs. Les principaux bâtiments sont nommés. Avec texte de huit lignes en français et en latin à la gloire de la ville. Superbe exemplaire.

JOURNEAUX.

Nouveau plan routier de la ville et faubourgs de Paris divisé en douze mairies.

Paris, Journeaux l'aîné, 1809. 543 x 764 mm.

Beau plan de la ville de Paris sous Napoléon, divisée en 12 arrondissements municipaux, tels que décrétés le 11 octobre 1795. Le plan montre les premiers travaux d'embellissement et d'aménagement de voirie de la ville ordonnés par Napoléon, parmi lesquels figurent le pont des Arts, construit entre 1802 et 1804, le pont d'Austerlitz, entre 1799 et 1807, la nouvelle Morgue place du Marché-Neuf (ordonnance de police de 1804) ou le quai d'Orsay. Certains quais ont été renommés lors de l'accession au pouvoir de Napoléon. Ainsi, l'actuel quai de la Corse est divisé en deux parties nommées quai Desaix et quai Napoléon, l'actuel quai Anatole France porte le nom de quai Bonaparte, ou encore la rue Saint-Louis-en-l’Île, nommée rue Blanche de Castille en 1806. Le plan est accompagné d'une table alphabétique des rues, places, marchés, quais, prisons, paroisses, d'une table alphabétique des rues qui ont changé de nom, de la liste des mairies et des bureaux de la police judiciaire. Bel exemplaire aquarellé.

JOUVIN de ROCHEFORT (Albert).

[TOULOUSE] Plan de Tolose divisé en huict capitoulats.

Paris, de Fer, [1679]. 500 x 608 mm.

Très rare plan de Toulouse, considéré comme le premier des plans modernes de la ville. Il a été dressé par Jouvin de Rochefort et publié par Nicolas de Fer en 1679. Il est dédié aux capitouls (élus du conseil municipal), juges et directeurs de la ville, ainsi qu'au gardiage de Toulouse (territoire adjacent à la ville). Le cartouche de dédicace est orné des armoiries royales et des armoiries de Toulouse. En plus d'être très détaillé, le plan de Jouvin de Rochefort se distingue par sa richesse et sa précision archéologiques. C'est sur ce plan que figure pour la première fois le tracé de l'ancien aqueduc romain de la reine Pédauque, le tracé à travers le fleuve du vieux pont de la Daurade, ainsi que le vieux mur d'enceinte romain qui contournait la cité primitive. Cartographe français, Jouvin de Rochefort fut aussi trésorier de France de 1675 à 1702. Grand voyageur, il est l'auteur d'un récit dans lequel il décrit ses propres voyages qui le menèrent à travers l'Europe, puis en Egypte. Pliure centrale restaurée avec petit défaut au bas de celle-ci, sinon bon exemplaire. Rivals, Toulouse d'après les plans anciens, pp. 46-48.