565 résultats

[FORÊT de SAINT-GERMAIN-en-LAYE]. Plan général du domaine de St. Germain-en-Laye, situé sur les communes de St. Germain-en-Laye, Chambourcy, Poissy, Achères, Conflans-Ste. Honorine, Herblay, Lafrette, Mesnil-le-Roi, Le Pecq, Chatou, et Croissy.

Paris, Ch. Picquet, 1832. En 9 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 0,87 x 1,15 m.

Belle et grande carte figurant les forêts domaniales de Saint-Germain-en-Laye et du Vésinet, dans le département appelé Seine-et-Oise jusqu'en 1968, aujourd'hui département des Yvelines. La carte a été dressée et publiée en 1832, et visée par le vérificateur du cadastre, avec sa signature en bas à gauche. Très détaillée, elle donne les emplacements et noms de toutes les étoiles ou carrefours, des routes, bois et allées cavalières. Elle est ornée d'une bordure décorative et des armoiries de la Monarchie de Juillet représentant la Charte constitutionnelle de 1830, avec le sceptre et la main de justice. Au cœur de la forêt figurent le Pavillon de la Muette, pavillon et relais de chasse construit par l'architecte Ange-Jacques Gabriel pour les rois Louis XV et Louis XVI entre 1766 et 1776, la faisanderie de Vignoles, ainsi que la Maison des Loges ou Maison d'éducation de la Légion d'honneur, créée par Napoléon Ier. Une légende donne le nombre d'hectares des bois et mares, des terres, des vignes, des prés et pâturages, des maisons, bâtiments et cours, des jardins et terrains d'agrément, des friches et carrières, ainsi que des terrains en litige et des chemins non imposables. En 1832, la forêt de Saint-Germain-en-Laye comptait 5 138 hectares, elle en compte aujourd'hui 3 532. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Rare.

[ANONYME].

[BESANCON] Plan de Besançon.

Besançon, Ch. Marion, [vers 1880]. En 8 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 322 x 367 mm.

Plan de la ville de Besançon figurant les monuments antiques et modernes, dressé et lithographié d'après les plans de L. Rouzet, ingénieur-voyer de la ville. Trois éléments permettent de le dater vers 1880 : la synagogue, présente sur le plan, construite entre 1869 et 1871 ; en revanche la gare de la Mouillère, inaugurée en 1884, n'y figure pas, et la place de l'Abondance n'a pas encore été baptisée place de la Révolution, elle le sera en 1904. Avec liste des monuments antiques (signalés en rouge) et modernes. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

[ANONYME].

[Carte des environs de Paris].

[circa 1820]. En 40 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 0,77 x 1,25 m ; étiquette au dos de l'éditeur Simonneau.

Belle et grande carte très détaillée figurant Paris et ses environs, s'étendant du nord au sud entre Pontoise et Montlhéry, et d'ouest en est entre Rambouillet et Meaux. Les villes principales sont aquarellées en rose, avec au centre de la carte un plan de Paris aquarellé de même. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

ACHIN.

Nouvelle Carte routière du voyageur aux environs de Paris contenant : les départements de la Seine, de Seine et Oise et partie de ceux adjacens ; la seule ornée des vues des principaux monumens qui s'y trouvent situés. Revue et augmentée par Achin.

Paris, Le Roi, 1827. 797 x 783 mm, monté sur toile.

Très rare carte de forme circulaire, figurant Paris et ses environs, dressée à l'usage des voyageurs. Très détaillée, elle donne, dans un rayon de huit lieues, toutes les communes, châteaux et fermes des environs de Paris, les chef-lieux de justices de paix, les bureaux de poste aux lettres, les lieux d'étape, etc. Elle est ornée de 25 vignettes représentant les principaux monuments de Paris et ses environs : La Malmaison, Manufacture de Jouy, aqueduc d'Arcueil, Manufacture Royale de Porcelaine, Château de Versailles, ancien Château de Meudon, maison de Boileau, Palais des Tuileries, etc. Le plan est accompagné d'un tableau chronologique des principales foires se tenant aux environs de Paris, avec indication des voitures qui les desservent, et de deux petites cartes des routes et des lieux de poste aux environs de Paris, et des routes et des lieux d'étapes aux environs de Paris. Traces de pliures anciennes avec très petit manque à l'une d'elles. Bon exemplaire.

AIR FRANCE.

AIR FRANCE. Réseau Aérien Mondial.

Paris, Perceval, 1956. Lithographie en couleurs de 477 x 704 mm.

Belle affiche publicitaire figurant le réseau aérien de la compagnie Air France dans le monde, réalisée et publiée en 1956. Les lignes en exploitation sont indiquées par un trait en continu, les lignes en projet par un trait en pointillé. Ces dernières concernent notamment les Etats-Unis et l'Australie. La carte est ornée d'une rose des vents avec le logo Air France en son centre, et de deux avions de ligne de la flotte Air France, le Super Constellation Lockheed, construit en 1952 pour les longs courriers, et le Vickers Viscount, construit en 1953 pour les moyens courriers. Au bas de la carte figure le slogan "Sur le plus long réseau du monde, les appareils les plus modernes", et en anglais "On the world's largest air network, the world's best new aircraft". Bel exemplaire, non entoilé.

AIR FRANCE.

Réseau Aérien Postal. Air France.

Paris, Perceval, 1948. Lithographie en couleurs de 585 x 955 mm.

Belle affiche publicitaire figurant le réseau aérien de la compagnie Air France dans le monde, réalisée et publiée en 1948. Elle est ornée d'une rose des vents avec le logo Air France en son centre. Les lignes en exploitation sont indiquées par un trait en continu, les lignes en projet par un trait en pointillé, parmi lesquelles Singapour-Sydney ou Canton-Manille. En haut à droite figure une carte plus détaillée du réseau aérien en Europe. Dessinateur, graveur, affichiste et illustrateur français, Lucien Boucher (1889-1971) est surtout connu pour sa longue collaboration avec la compagnie Air France, pour laquelle il a réalisé une série d'affiches publicitaires et de planisphères en couleurs destinés à décorer les bureaux de vente de la société. Quelques rousseurs dans la partie gauche de la carte. Exemplaire en pleins coloris de l'époque, non entoilé.

ALIBERT (Jean).

Nouveau Plan routier de la ville et faubourgs de Paris en 1780.

Paris, Alibert, Esnauts et Rapilly, 1780. En 24 sections jointes de 543 x 805 mm, monté sur toile.

Première édition de ce beau plan de Paris, orné d'un cartouche de titre aux armes de la ville de Paris, figurant un vaisseau, symbole de la corporation des marchands de l'eau qui donna ensuite naissance à la municipalité de Paris. Sur les côtés figure une table alphabétique des rues, paroisses, collèges, hôpitaux, édifices remarquables, places etc. Ce plan reproduit de très près le plan routier de Lattré publié entre 1768 et 1788 (Boutier, 286). Bon exemplaire. Boutier, 323A.

ALLARD (Carel).

[ÎLE DE RÉ] L'Isle de Ré avec ses environs ; où est représenté le bombardement de St. Martin, et d'Olone, par l'armée navalle de Sa Majesté Britannique, le 15 & 16 juillet 1696.

Amsterdam, Covens & Mortier, [1700 circa]. 495 x 577 mm.

Très rare et superbe carte illustrant le bombardement de Saint-Martin-de-Ré et des Sables d'Olonne par la flotte anglo-hollandaise les 15 et 16 juillet 1696. La carte s'étend de La Tranche-sur-Mer à Angoulins, avec la ville de La Rochelle, détaillée, et l'île de Ré. Les villes de Saint-Martin-de-Ré et de La Rochelle, ainsi que le fort du Martray, le fort de La Prée et le "fort démoli" (Fort Louis) près de La Rochelle, sont signalés par une enceinte fortifiée aquarellée en rouge. Au bas de la carte figure une vue du bombardement des Sables d'Olonne. La carte est ornée d'un cartouche de titre porté par des anges. Au large de Saint-Martin-de-Ré, place-forte conçu par Vauban entre 1681 et 1685, on peut voir les navires de la flotte anglaise. Petites déchirures dans la marge supérieure restaurées. Bel exemplaire colorié à l'époque.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Plan géométral de Paris et de ses agrandissements à l'échelle d'un millimètre pour 10 m (10,1000).

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1860. En 36 sections jointes et montées sur toile, de 1 x 1,49 m.

Plan monumental de Paris, illustrant les travaux d'agrandissement du baron Haussmann. C'est l'un des tout premiers plans figurant le Paris moderne. La première édition date de 1858. La présente édition de 1860 a été revue et mise à jour par l'architecte Alfred Potiquet. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Pinon & Le Boudec, p. 107.

ANDRIVEAU-GOUJON (J.).

Plan de Paris fortifié et des communes environnantes.

Paris, J. Andriveau-Goujon, 1845. En 32 sections jointes et montées sur toile, de 0,82 x 1,12 m.

Très intéressant plan de Paris en 1845, figurant le mur d'enceinte des Fermiers Généraux et l'enceinte fortifiée de Thiers. Le mur des Fermiers Généraux, érigé entre 1784 et 1790, n'était pas, contrairement aux enceintes précédentes, destiné à assurer la défense de la capitale mais à forcer le paiement de l'octroi dû sur les marchandises qui y entraient. Il fut détruit en 1860 lors de l'extension de Paris jusqu'à l'enceinte de Thiers. L'enceinte de Thiers, du nom de l'homme politique qui conçut le projet, fut quant à elle construite entre 1841 et 1844, à la demande de Louis-Philippe, qui souhaitait faire construire autour de la capitale une enceinte bastionnée qui rendrait la ville imprenable. Constituée de 94 bastions, numérotés sur le plan, elle englobait non seulement Paris mais aussi les communes environnantes : Montmartre, La Villette, Belleville, Charonne, Bercy, Auteuil, Passy, etc. Tout autour de cette enceinte, on fit construire 16 forts détachés, dont 7 figurent sur notre plan (forts de Charenton, d'Ivry, de Bicêtre, de Montrouge, etc). Ces forts sont représentés par des enceintes fortifiées. Les différentes fabriques de la ville sont nommées : fabrique de chaux hydraulique, fabrique de colle forte, fabrique de produits chimiques de javel, fabrique de sel ammoniac, fabrique de sucre, ou encore manufacture de couleurs et vernis. En bas à gauche figure une version réduite du plan, portant le titre "Système complet des fortifications de Paris". Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

ANFRAY (Jean-François).

[GUINGAMP] Plan de la ville de Guingamp ancien comté, connu par ses toiles qui portent son nom, un des principaux lieux du duché de Penthièvre, à 7 lieues de Tréguier son évêché, 12 de Morlaix, 7 de S-Brieuc, 26 de Rennes.

Rennes, Ollivault, [circa 1770]. 360 x 460 mm.

Très rare et beau plan de la ville de Guingamp, dressé par Anfray, ingénieur des Ponts et Chaussées à Guingamp, dessiné par Ansquer et publié à Rennes par Ollivault. Il figure les aménagements et les projets ornementaux entrepris au XVIIIe siècle, lorsque les anciennes halles notamment furent détruites pour y aménager une nouvelle place de forme triangulaire appelée place Neuve sur le plan, actuelle place du Centre. Sur cette place figure la Pompe, devenue aujourd’hui Fontaine de la Plomée. Le cartouche de titre est orné des armoiries de la ville de Guingamp. Sous le plan figure la dédicace de l’éditeur Ollivault au Seigneur du Bourblanc, premier avocat général au Parlement de Bretagne, avec les armoiries du dédicataire. De chaque côté de la dédicace figure la liste des personnes inhumées au Couvent des Cordeliers de Guingamp entre 1283 et 1613. Bel exemplaire à grandes marges. Très rare.

ANONYME;

[Plan de Calais].

1760 circa En deux feuilles jointes de 307 x 518 mm.

Manuscrit anonyme à l'encre et au lavis, figurant la ville fortifiée de Calais avec son port, et le fort de Nieulay. En pointillé figurent les projets d'aménagement du port, notamment les écluses projetées pour l'approfondissement du chenal, construites avant 1784. Avec échelle et rose des vents. Très belle condition.

ANONYME;

[Plan manuscrit de la rade de Toulon].

1700 circa 245 x 324 mm

Belle carte manuscrite, à l'encre et au lavis, sans nom ni légende, montrant la rade de Toulon avec la presqu’île de Saint-Mandrier. Elle figure les contours de la côte avec indication des hauts fonds, et situe les nombreux forts qui entourent et protègent la rade. L’on voit également très bien la silhouette de la ville de Toulon avec ses fortifications et les deux grands bassins de l’arsenal. Cette carte provient d’un recueil et porte au verso la légende manuscrite de la carte qui la suivait. L'encadrement de cette légende est visible au recto. Petite déchirure dans la partie supérieure restaurée.

ANONYME;

Carte et assemblage des communes rurales formant le canton de Criquetot Lesneval, arrondissement du Havre, département de la Seine-Inférieure. Dressée sous l’administration de M. Le Bon de Vanssay, préfet, & de M. Le Cher de Merval, directeur des contributions du cadastre, par B. Girard et F. Carbonnie, géomètres en chef du cadastre.

1827 1275 x 2000 mm.

Carte monumentale manuscrite du canton de Criquetot-l'Esneval Grande carte manuscrite entoilée, encre et aquarelle, du canton de Criquetot et comprenant les communes actuelles de Bénouville, Etretat, Bordeaux-Saint-Clair, Le Tilleul, La Poterie-Cap-d'Antifer, Pierrefiques, Sainte-Marie-au-Bosc, Beaurepaire, Villainville, Cuverville, Fongueusemare, Saint-Jouin-Bruneval, Heuqueville, Anglesqueville-l'Esneval, Turretot, Vergetot, Hermeville, Angerville-l'Orcher et Criquetot-l'Esneval. Y sont figurés les limites du canton et des communes, les rivières, les bois, les routes et chemins, les habitations. Plusieurs noms de lieux ont été ajoutés au crayon. Bordure un peu froissée, déchirure au papier dans une partie blanche de la carte (sans déchirure à la toile).

ANONYME;

Nouveau plan géométral de la ville de Lyon.

1789 443 x 422 mm.

Rare plan gravé de la ville de Lyon dédié aux citoyens de la ville. Il figure les projets d'aménagement et d'agrandissement des deux architectes lyonnais Jean-Antoine Morand et Antoine-Michel Perrache, concernant notamment le faubourg de la Guillotière et le quartier de Perrache. Le cartouche de titre est orné de deux blasons. À gauche du plan, dans un encadré, figure une notice historique de la ville et une description de quelques édifices publics. Très bel exemplaire.

ANONYME;

Plan de Laon et des environs.

1835 circa 368 x 500 mm.

Très belle carte à l'encre et finement aquarellée, très détaillée (échelle au 1/40000). Elle comprend le territoire délimité par, au nord, Monceaux le Wast, à l'ouest, Crépy, au sud-ouest Arancy. Y sont figurés le plan de la ville et des faubourg de Laon, les chemins, villages, hameaux et fermes, les bois, les marais, les moulins. Le relief est indiqué par ombres portées. Manuscrit très finement exécuté, coloris très frais.

ANONYME;

Plan de Lille de la citadelle et banlieue de la ville et de ses environs.

1784 550 x 765 mm.

Très beau plan figurant la ville et la citadelle de Lille, orné d'un grand cartouche de titre et d'une vue de la ville prise du côté de la Porte des Malades. Sur les côtés figure une liste numérotée renvoyant aux bâtiments principaux des 7 paroisses de la ville et à ceux de la citadelle. Très bel exemplaire, replié.

ANONYME;

Plan de l’agrandissement de la ville du Havre et de l’amélioration de son port. Ces ouvrages ont été commencés le 3 mai 1787.

1787 circa 305 x 437 mm.

Beau plan à l’encre et à l'aquarelle, sans légende, du projet de François-Laurent Lamandé. Il montre le plan des nouvelles fortifications, et celui des deux nouveaux bassins du Commerce et de la Barre; à l’intérieur de l’enceinte, les parties anciennes conservées sont en gris, et les nouveaux bâtiments, qui suivent un plan en damier, sont en rouge; à l’extérieur de la ville, sont figurés le canal Vauban, plusieurs habitations le long de la côte, quelques jardins, les marais et des terres cultivées. A la fin du XVIII° siècle, la ville du Havre, devenue trop petite et peu fonctionnelle, doit s’agrandir pour répondre à l’augmentation du trafic maritime et à celui de sa population. Choisi par Louis XVI, le projet de François-Laurent Lamandé servira de guide pour les travaux d’aménagement de la ville qui seront poursuivis par son fils Corneille Lamandé. En effet, commencés en 1787, les travaux seront interrompus plusieurs fois par la Révolution puis par le blocus anglais, et ne seront terminés qu’en 1830. Deux légères traces de pliures verticales, petit froissement dans l’angle supérieur droit.

APRES de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d') & [DEPOT GENERAL DE LA MARINE].

[MORBIHAN] Plan du Port-Louis et de l'Orient, situé à la côte méridionale de Bretagne.

[circa 1815]. 495 x 335 mm.

Beau plan détaillé figurant les entrées de Port-Louis et de Lorient, dans le Morbihan. Tirage un peu faible, sinon bel exemplaire.

ARNOUT (Jules);

[PAYS BASQUE] Biarritz - Le Palais Impérial (ou la villa Eugénie).

Paris circa 1850 150 x 221 mm.

Vue de la ville de Biarritz dessinée et lithographiée à deux tons par Arnout pour la série France en miniature. Infimes rousseurs dans la marge inférieure.

ARNOUT (Jules);

[PAYS BASQUE] Biarritz - Vue générale prise du phare.

Paris circa 1850 150 x 218 mm.

Vue de la ville de Biarritz dessinée et lithographiée à deux tons par Arnout pour la série France en miniature. Petites rousseurs dans la marge gauche.

ARNOUT (Jules);

Vue générale de Rouen prise du quai St. Sever.

vers 1850 315 x 415 mm.

Belle vue animée du port de Rouen, dessinée et lithographiée par Jules Arnout. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[DINAN] Place des Cordeliers à Dinan.

Paris F. Sinnett circa 1855 250 x 267 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[DINAN] Place Duguesclin à Dinan.

Paris F. Sinnett circa 1855 245 x 264 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[DINAN] Vue de Dinan prise de la Vallée des Noyers.

Paris F. Sinnett circa 1855 250 x 263 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[LA ROCHE BERNARD] Pont de La Roche Bernard.

Paris F. Sinnett circa 1855 242 x 280 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Rousseurs légères.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[LAVAL] Vue de Laval.

Paris F. Sinnett circa 1855 242 x 275 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[NANTES] La Poissonnerie à Nantes.

Paris F. Sinnett circa 1855 242 x 268 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Rousseurs légères.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[NANTES] Pont de la Poissonnerie à Nantes.

Paris F. Sinnett circa 1855 240 x 275 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Rousseurs légères.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[NANTES] Quai de la Fosse, à Nantes.

Paris F. Sinnett circa 1855 250 x 280 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[PLOERMEL] Eglise de Plöermel.

Paris F. Sinnett circa 1855 302 x 202 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[RENNES] Hôtel de Ville de Rennes.

Paris F. Sinnett circa 1855 247 x 276 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Très légères rousseurs.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[RENNES] Palais de l'université à Rennes.

Paris F. Sinnett circa 1855 240 x 275 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Très légères rousseurs.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[RENNES] Vue de la place du Palais de justice à Rennes.

Paris F. Sinnett circa 1855 237 x 276 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Très légères rousseurs.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[RENNES] Vue du Calvaire à Rennes.

Paris F. Sinnett circa 1855 242 x 276 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[RENNES] Vue du théâtre, à Rennes.

Paris F. Sinnett circa 1855 235 x 276 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Très légères rousseurs.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[RENNES] Vue générale de Rennes, prise de Mail d'Onges.

Paris F. Sinnett circa 1855 243 x 274 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[TOURS] Vue générale de la ville de Tours.

Paris F. Sinnett circa 1855 240 x 274 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[VANNES] La Cathédrale de Vannes.

Paris F. Sinnett circa 1855 235 x 272 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Amboise. Vue du château d'Amboise.

Paris F. Sinnett circa 1855 250 x 277 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Rousseurs légères.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Blois. Château de Blois, façade de François 1er.

Paris F. Sinnett circa 1855 245 x 276 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Blois. Vue de Blois prise du pont.

Paris F. Sinnett circa 1855 233 x 274 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Rousseurs légères.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Blois. Vue prise en face de l'hôpital.

Paris F. Sinnett circa 1855 245 x 276 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Légères rousseurs.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Chambord. Château royal de Chambord.

Paris F. Sinnett circa 1855 236 x 277 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Chaumont. Le château de Chaumont.

Paris F. Sinnett circa 1855 235 x 275 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Chenonceaux. Le château de Chenonceaux.

Paris F. Sinnett circa 1855 232 x 275 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Le Palais de Justice à Paris.

Paris F. Sinnett circa 1855 246 x 261 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Nantes. Vue du château et du pont de la Rotonde.

Paris F. Sinnett circa 1855 240 x 285 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Orléans. Vue prise de la rive gauche de la Loire.

Paris F. Sinnett circa 1855 242 x 275 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Rousseurs légères.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Rouen. Façade de l'église St. Ouen et Hôtel de la mairie.

Paris F. Sinnett circa 1855 242 x 276 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Rouen. Vue de Rouen prise de St. Sever.

Paris F. Sinnett circa 1855 242 x 276 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bon exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Saumur. Ecole de cavalerie.

Paris F. Sinnett circa 1855 235 x 277 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

Saumur. Vue de Saumur, prise du pont.

Paris F. Sinnett circa 1855 242 x 277 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ATLAS des ANCIENS PLANS de PARIS & ANDROUET du CERCEAU (Jacques).

La ville, cité, université de Paris.

[Paris, Imprimerie Nationale, circa 1552-1880]. En deux feuilles pouvant former un plan de 653 x 780 mm.

Magnifique et grand plan de Paris, reproduit en héliogravure sur papier fort, publié en 1880 dans l'Atlas des anciens plans de Paris, important atlas consacré aux plans de Paris ayant marqué l'histoire de la topographie de la ville entre 1530 et 1799. Le plan de Paris de l'architecte Jacques Androuet du Cerceau, traditionnellement appelé "plan de Saint-Victor", du nom de la bibliothèque parisienne qui conservait au XVIIIe siècle l'unique exemplaire alors connu, a été gravé vers 1552. Au cours du XIXe siècle, cinq exemplaires de ce plan ont été localisés, dont deux sont encore conservés aujourd'hui. Paris est représentée vers 1550, avec le récent Pont Saint-Michel (1547), le nouvel Arsenal (1549), ou encore la porte de Nesle (1550). La rangée de maisons construites en 1552 sur le Petit Pont y figure, mais le front bastionné entre l'Arsenal et la Bastille, entrepris en 1552, est absent. Le plan est orné, en haut à gauche, des armoiries de France, entourées du collier de Saint-Michel, et en haut à droite, des armoiries de Paris, tandis que les angles sont décorés de quatre têtes d'anges aux joues gonflées, symbolisant les vents. Bel exemplaire. Boutier, 8a, Fac-similé. (autre exemplaire avec les feuilles jointes et entoilées disponible sur demande)

ATLAS des ANCIENS PLANS de PARIS & BOISSEAU (Jean).

Plan général de la ville, cité, université, isles et faubourgs de Paris.

[Paris, Imprimerie Nationale, 1648-1880]. En deux feuilles pouvant former un plan d'environ 760 x 744 mm.

Superbe plan de Paris par Jean Boisseau, reproduit en héliogravure et réduit au 1/4 sur papier fort, publié en 1880 dans l'Atlas des anciens plans de Paris, important atlas consacré aux plans de Paris ayant marqué l'histoire de la topographie de la ville entre 1530 et 1799. L'édition originale de ce plan, de toute rareté, fut publiée en 1648. Il est orné d'un cartouche de dédicace aux échevins de la ville, et des armoiries de Louis XIV et d'Anne d'Autriche, la ville de Paris, de François de l'Hôpital, gouverneur de la ville, de Jérôme Fréron, prévôt des marchands de 1646 à 1649, des procureur, greffier et receveur de la ville, et des 4 échevins élus en 1647 et 1648. Le nord est placé au bas du plan. Géographe et généalogiste français, Jean Boisseau était enlumineur du roi. Bel exemplaire. Boutier, 76, Fac-similés. (autre exemplaire avec les feuilles jointes et entoilées disponible sur demande)

ATLAS des ANCIENS PLANS de PARIS & BULLET et BLONDEL.

Plan de Paris. Levé par les ordres du Roy. Et par les soins de Messieurs les Prévost des Marchands et Eschevins.

[Paris, Imprimerie Nationale, 1676-1880]. En deux feuilles pouvant former un plan d'environ 885 x 894 mm.

Magnifique plan de Paris dit de Bullet et Blondel, reproduit en héliogravure et réduit au 1/2 sur papier fort, publié en 1880 dans l'Atlas des anciens plans de Paris, important atlas consacré aux plans de Paris ayant marqué l'histoire de la topographie de la ville entre 1530 et 1799. L'édition originale de ce plan, commandé par la prévôté des marchands et exécuté par Pierre Bullet sous la direction de François Blondel, fut publiée en 1676. Important pour la topographie de Paris sous Louis XIV, le plan de Bullet et Blondel fut le premier "plan projet", c'est-à-dire confectionné pour étudier des projets et les y reporter. Y figurent les édifices et les monuments tels que les couvents, les établissements publics et surtout les hôtels particuliers, présentés en vues perspectives. Un trait en pointillé marque la division de la ville en vingt quartiers de police, telle qu'elle a été fixée par édit en décembre 1701, avec les noms de chaque quartier. Le plan est encadré d'une large bordure de feuilles de chêne, et illustré de grandes vignettes figurant les 4 principales portes de Paris, de 2 médaillons contenant un portrait de Louis XIV et une allégorie de Lutèce, d'un plan des fontaines et d'une carte des environs de Paris. Bel exemplaire. Boutier, 115B, Fac-similé.

ATLAS des ANCIENS PLANS de PARIS & GOMBOUST (Jacques).

Lutetia - Paris.

[Paris, Imprimerie Nationale, 1652-1880]. En quatre feuilles pouvant être jointes pour former un plan d'environ 1,10 x 1,35 m.

Superbe plan de Paris par Jacques Gomboust, reproduit en héliogravure et réduit au 1/4 sur papier fort, publié en 1880 dans l'Atlas des anciens plans de Paris, important atlas consacré aux plans de Paris ayant marqué l'histoire de la topographie de la ville entre 1530 et 1799. L'édition originale de ce plan fut publiée en 1652. Levé en 1649, le plan de Gomboust fut le premier plan à grande échelle de Paris. Il est orné d'une vue de Montmartre, d'une vue du Louvre, et de vues des maisons royales et remarquables aux environs de Paris, décorées des armoiries royales et des armoiries du chancelier Séguier. La carte est entourée d'une frise de feuillage, avec des armoiries aux quatre angles : du maréchal de l'Hôpital, gouverneur de Paris, de Louis Séguier, sieur de Saint-Brisson, prévôt de Paris, d'antoine Le Febvre, prévôt des marchands, et de la ville de Paris. Les bordures extérieures sont occupées par une description de la ville intitulée "De l'antiquité, grandeur, richesses, gouvernement, &c. de la ville de Paris". Bel exemplaire. Mouillures marginales légères. Boutier, 84, Fac-similés, a. (autre exemplaire avec les feuilles jointes et entoilées disponible sur demande)

ATLAS des ANCIENS PLANS de PARIS & JAILLOT (Bernard).

Nouveau plan de la ville et fauxbourgs de Paris. Comme il est à présent.

Paris, Imprimerie Nationale, [1713-1880]. 576 x 787 mm.

Plan de Paris par Bernard Jaillot, reproduit en héliogravure et réduit au 1/3 sur papier fort, publié en 1880 dans l'Atlas des anciens plans de Paris, important atlas consacré aux plans de Paris ayant marqué l'histoire de la topographie de la ville entre 1530 et 1799. L'édition originale de ce plan fut publiée en 1713. C'est l'un des rares plans du XVIIIème figurant la Seine à la verticale et non à l'horizontale. Il est dédié à Armand-Jérôme Bignon, maître des cérémonies des ordres du roi et prévôt des marchands de Paris, avec cartouche de dédicace orné de ses armoiries soutenues par deux anges. Le cartouche de titre très décoratif est orné d'un portrait de Louis XIV tenu par deux anges jouant de la trompette, et des armoiries de la ville entourées de deux nymphes. Le plan est très détaillé, tous les édifices ont été finement tracés en élévation et sont facilement reconnaissables. Une longue liste indexée des lieux les plus remarquables accompagne le plan : églises, rues, et surtout les hôtels, qui se multipliaient rapidement à cette époque. Bel exemplaire. Boutier, 174A, Fac-similés.

ATLAS des ANCIENS PLANS de PARIS & JOUVIN de ROCHEFORT (Albert).

Paris et ses environs.

[Paris, Imprimerie Nationale, 1680-1880]. 532 x 682 mm.

Plan de Paris par Jouvin de Rochefort, reproduit en héliogravure sur papier fort et publié en 1880 dans l'Atlas des anciens plans de Paris, important atlas consacré aux plans de Paris ayant marqué l'histoire de la topographie de la ville entre 1530 et 1799. L'édition originale de ce plan fut publiée vers 1680. Le plan de Jouvin de Rochefort fut l'un des premiers plans à présenter Paris dans un axe Nord-Sud, la Seine étant représentée à l'horizontale. En haut à gauche, figure le cartouche de dédicace orné des armes du dédicataire Simon Arnaud Seigneur de Pomponne. En haut à droite, les armes de France et de Paris sont soutenues par la figure symbolique de Lutetia. En bas à gauche, carte des environs de Paris, à droite table des rues pour la ville, la cité et l'université de Paris. Très légères rousseurs. Boutier, 116C, Fac-similés.

ATLAS des ANCIENS PLANS de PARIS & JOUVIN de ROCHEFORT (Albert).

Paris et ses environs.

[Paris, Imprimerie Nationale, 1672-1880]. En quatre feuilles pouvant former un plan d'environ 1,10 x 1,35 m.

Superbe plan de Paris par Jouvin de Rochefort, reproduit en héliogravure et réduit au 1/4 sur papier fort, publié en 1880 dans l'Atlas des anciens plans de Paris, important atlas consacré aux plans de Paris ayant marqué l'histoire de la topographie de la ville entre 1530 et 1799. L'édition originale de ce plan fut publiée entre 1672 et 1674. Jouvin de Rochefort fut le premier à présenter Paris dans un axe Nord-Sud, la Seine étant représentée à l'horizontale, mais aussi à représenter les localités environnantes comme Montmartre ou Charonne au nord. Le plan est encadré d'une bordure florale et orné de deux vues de Notre-Dame et de l'Hôtel de Ville. Le grand cartouche de dédicace est richement orné des armes du dédicataire Simon Arnaud Seigneur de Pomponne, et de trois anges. En bas à droite figure une grande carte des environs de Paris, décorée des armoiries royales et de la ville de Paris, et entourée de cinq anges. Les monuments principaux sont représentés en élévation. Mouillures marginales, rousseurs à deux feuilles. Boutier, 112, Fac-similé. (autre exemplaire avec les feuilles jointes et entoilées disponible sur demande)

ATLAS des ANCIENS PLANS de PARIS & LEGRAND (Henri).

Paris en 1380.

[Paris, 1880]. 600 x 698 mm.

Grand plan dressé par Henri Legrand, publié en 1880 dans l'Atlas des anciens plans de Paris, important atlas consacré aux plans de Paris ayant marqué l'histoire de la topographie de la ville entre 1530 et 1799. Le plan figure Paris en 1380, date à laquelle fut construite l'enceinte de Charles Quint, l'une des 7 grandes enceintes ayant entouré Paris. Le nord est placé à gauche du plan. Bel exemplaire.

ATLAS des ANCIENS PLANS de PARIS & QUESNEL (François).

Carte ou description nouvelle de la ville, cité, universitée, et fauxbours de Paris. 1609.

[Paris, Imprimerie Nationale, 1609-1880]. En deux feuilles pouvant former un plan d'environ 872 x 890 mm.

Superbe et très grand plan de Paris par François Quesnel, reproduit en héliogravure et réduit au 2/5 sur papier fort, publié en 1880 dans l'Atlas des anciens plans de Paris, important atlas consacré aux plans de Paris ayant marqué l'histoire de la topographie de la ville entre 1530 et 1799. L'édition originale de ce plan, d'une extrême rareté, fut publiée en 1609. Le plan est orné d'un cartouche de titre, d'un portrait équestre d'Henri IV avec les armoiries de France, des représentations allégoriques de la Foi, de la Loi et de la Renommée, avec les armes de Paris, et d'un portrait en médaillon de François Quesnel. Les coins sont décorés de quatre têtes d'anges aux joues gonflées, symbolisant les vents. Le plan de Paris est la seule oeuvre cartographique majeure de Quesnel connue à ce jour. Bel exemplaire. Boutier, 41, Fac-similé. (autre exemplaire avec les feuilles jointes et entoilées disponible sur demande)

ATLAS des ANCIENS PLANS de PARIS & ROBERT de VAUGONDY (Didier).

Plan de la ville et des faubourgs de Paris divisé en ses vingt quartiers.

[Paris, Imprimerie Nationale, 1760-1880]. 540 x 822 mm.

Plan de Paris par Robert de Vaugondy, reproduit en héliogravure sur papier fort et publié en 1880 dans l'Atlas des anciens plans de Paris, important atlas consacré aux plans de Paris ayant marqué l'histoire de la topographie de la ville entre 1530 et 1799. L'édition originale de ce plan fut publiée en 1760. Il est accompagné d'une table alphabétique des rues, places, lieux remarquables, etc, et d'une liste des vingt quartiers et adresses des commissaires. Un certain nombre de monuments comme la place Louis XV, l'église Sainte-Geneviève ou l'Hôpital général y sont représentés alors qu'ils ne sont pas encore achevés. Le plan représente les anciennes enceintes qui figurent par un trait simple lorsqu'il ne reste plus aucun vestige. Il fut dessiné par Martin Robert Vaugondy de Savigny, ingénieur et architecte. Très légères rousseurs. Boutier, 260A, Fac-similés.

ATLAS des ANCIENS PLANS de PARIS & TRUSCHET (Olivier) & HOYAU (Germain).

La ville, cité, université de Paris.

[Paris, Imprimerie Nationale, circa 1553-1880]. 635 x 893 mm.

Magnifique plan de Paris, reproduit en héliogravure et réduit au 1/3 sur papier fort, publié en 1880 dans l'Atlas des anciens plans de Paris, important atlas consacré aux plans de Paris ayant marqué l'histoire de la topographie de la ville entre 1530 et 1799. Le plan de Paris d'Olivier Truschet et Germain Hoyau, plus connu sous le nom de "plan de Bâle", du nom de la ville qui conserve l'unique exemplaire connu de nos jours, a été gravé vers 1553. Il est orné, en haut à gauche, des armoiries de France, entourées du collier de Saint-Michel et surmontées de la couronne fermée ; à gauche de ces armoiries figurent trois croissants entrelacés, emblème d'Henri II ; en haut à droite, les armoiries de Paris, tandis que les angles sont décorés de quatre têtes d'anges aux joues gonflées, symbolisant les vents. Le plan figure le pont Saint-Michel avec sa récente double rangée de maisons (1547), le nouvel arsenal royal (1549), un certain nombre de bâtiments achevés en 1550, dont les portes de Nesle et de Bussy. C'est également le seul plan du XVIe siècle qui présente le nouvel Hôtel de Ville encore inachevé. En revanche le Louvre conserve son architecture médiévale, avec créneaux et donjon central. Il a pu être daté vers 1553, grâce à l'absence du grand fossé bastionné de l'Arsenal à la Bastille, commencé en 1552. L'occident est placé au bas du plan, de manière à présenter de face les portails de la majorité des églises. Le seul exemplaire actuellement connu de ce plan est à la bibliothèque universitaire de Bâle. Bel exemplaire. Boutier, 7c, Fac-similé.

ATLAS des ANCIENS PLANS de PARIS & VERNIQUET (Edme).

Plan de la ville de Paris avec sa nouvelle enceinte. Levé géométriquement sur la méridienne de l'Observatoire. Par le C.en Verniquet. Parachevé en 1791. Dessiné et gravé par les C.ens P.T. Bartholomé, et A.J. Mathieu.

[Paris, Imprimerie Nationale, 1799-1880]. En six feuilles pouvant former un plan d'environ 1,41 x 1,65 m.

Plan monumental de Paris par Verniquet, reproduit en héliogravure et réduit au 1/3 sur papier fort, publié en 1880 dans l'Atlas des anciens plans de Paris, important atlas consacré aux plans de Paris ayant marqué l'histoire de la topographie de la ville entre 1530 et 1799. L'édition originale de ce plan fut publiée en 1799. De tous les plans du XVIIIème siècle, celui de l'architecte Edme Verniquet est le seul qui offre une vue mathématiquement exacte de la capitale, et en fait l'un des plus célèbres plans de l'histoire de la cartographie parisienne. C'est le premier plan géométral de Paris fondé sur des calculs trigonométriques, et le premier à représenter fidèlement le tracé des «rues, places publiques, marchés, quais et culs-de-sac» et les plans des édifices publics ou privés. Le plan de Verniquet, le dernier dressé au XVIIIème siècle, servit de fond topographique à la plupart des plans du XIXème siècle. L'architecte Edme Verniquet (1727-1804) débute sa carrière en Bourgogne, à la suite de son père, avant d'être appelé à Paris par Buffon (1772) qui le charge de travaux d'agrandissement sur les bâtiments du Jardin des Plantes. En 1774, il achète l'une des quatre charges de commissaire général de la voirie près le bureau des finances de Paris et commence, dès 1775 et à ses frais, les relevés nécessaires pour établir un plan des rues de Paris. De privé, le projet devient public ; il emploiera jusqu'à 60 ingénieurs et plus de 80 aides pour les opérations de relevé trigonométrique. Rousseurs, mouillure à 4 feuilles. Boutier, 369a, Fac-similés.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

Port de Fouras.

1882. 577 x 370 mm.

Grand plan détaillé de la presqu'île et du port de Fouras, situé à l'embouchure de la Charente, face à l'île d'Aix. Publié dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

Port du Havre.

1874. 565 x 807 mm.

Très grand plan détaillé du port du Havre, publié dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

Saint-Malo, Saint-Servan et Dinard.

1878. 585 x 546 mm.

Très grand plan détaillé des ports de Saint-Malo, Saint-Servan et Dinard, publié dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE;

I. Cannes. II. Antibes.

1894 595 x 384 mm.

Plans détaillés des ports de Cannes et Antibes, publiés dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE;

I. Port-Lay. II. Port-Tudy. III. Lomener. IV. Etel. V. Port-Maria. VI. Port-Haliguen. VII. Le Pô. VIII. La Trinité. IX. Le Logeau. X. Pénerf.

1879 400 x 546 mm.

Plans détaillés des 2 ports de l'île de Groix, des ports de Lomener, d'Etel et de la Trinité-sur-Mer, du port du Logeau sur la presqu'île de Rhuys et du port de Penerf sur la presqu'île de Damgan, publiés dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE;

I. Sauzon. II. Le Palais. III. Port-Maria de Locmaria. IV. Port de La Croix.

1879 573 x 356 mm.

Plans détaillés des 3 ports de Belle-Ile et du port de La Croix sur l'île de Hooëdic, publiés dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE;

Port d'Arles.

1892 580 x 352 mm.

Grand plan détaillé du port d'Arles, publié dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE;

Port de Biarritz.

1885 555 x 376 mm.

Grand plan détaillé du port de Biarritz, publié dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE;

Port de Cherbourg.

1878 845 x 535 mm.

Très grand plan détaillé du port de Cherbourg, publié dans l'Atlas des ports de France. En carton, carte des environs de Cherbourg. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE;

Port de Honfleur.

1875 395 x 530 mm.

Grand plan détaillé du port de Honfleur, publié dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE;

Port de La Rochelle.

1885 855 x 546 mm.

Grand plan détaillé du port de La Rochelle, publié dans l'Atlas des ports de France. En carton, carte des environs de La Rochelle. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE;

Port de Nantes.

1883 600 x 1065 mm.

Très grand plan détaillé du port de Nantes de plus d'un mètre de largeur, publié dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE;

Port de Rochefort.

1885 590 x 386 mm.

Grand plan détaillé du port de Rochefort, publié dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE;

Port de Rouen.

1875 570 x 805 mm.

Très grand plan détaillé du port de Rouen, publié dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE;

Port du Havre.

1874 565 x 807 mm.

Très grand plan détaillé du port du Havre, publié dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

AVELINE (Antoine).

Veûe et perspectives du portail de Notre Dame.

[circa 1690]. 352 x 511 mm.

Superbe vue de la façade principale et du parvis de Notre-Dame, gravée par Antoine Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Sur le flanc nord de la cathédrale, à l'emplacement actuel de la rue du Cloître-Notre-Dame, on peut voir le baptistère Saint-Jean-le-Rond. Sur le parvis figurent au premier plan des échoppes de marchands et la Fontaine du parvis Notre-Dame, également appelée Fontaine du Jeûneur, détruite en 1748. Jusqu'au XVIIIème siècle, le parvis demeura une petite place du Moyen-Âge bordée de maisons, d'échoppes et des anciens bâtiments de l'Hôtel-Dieu, que l'on voit ici sur la droite. La vue est animée de nombreux personnages. Avec texte de 5 lignes. Bel exemplaire à grandes marges.

AVELINE (Pierre);

Grenoble, ville capitale de Dauphiné et siège de parlement.

circa 1690 212 x 312 mm.

Ravissant panorama de la ville de Grenoble, gravé par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 12 légendes. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre);

La ville de La Rochelle, capitale du pays d'Aunis.

circa 1690 207 x 311 mm.

Magnifique panorama de La Rochelle, gravé par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 12 légendes. Déchirure dans la marge inférieure restaurée. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre);

Le Mont Saint Michel, bourg et abbaye d'hommes Ordre de Saint Benoist, près de la coste de la Basse Normandie.

circa 1690 205 x 313 mm.

Magnifique panorama du Mont Saint-Michel, gravé par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre);

Nantes ancienement Corbilo, Condivineum et Namnetes, ville capitale du pays nantois et la plus considérable de la Bretagne ou il y a Eveché, Chambre des Comptes, Monoye et Lieutenance Générale.

circa 1690 216 x 309 mm.

Très beau panorama de la ville de Nantes, gravé par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 8 légendes. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre);

Nice, ville capitale du comté de même nom, qui étoit autrefois de la Provence en France.

circa 1690 207 x 308 mm.

Ravissant panorama de la ville de Nice, gravé par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 28 légendes. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre);

Veuë et perspective du Pont de l'Hôtel Dieu de Paris.

Paris 1690 circa 205 x 310 mm.

Vue animée de la Seine et du Pont au Double, prise du Pont de la Tournelle. On y voit les anciens bâtiments de l'Hôtel-Dieu, Notre-Dame et ses jardins et la pointe de l'île de la Cité. Bel exemplaire.

AVELINE (Pierre);

Veüe de l'église de Notre Dame, palais de Mr. l'archevêque de Paris et du terrain.

circa 1690 212 x 308 mm.

Belle estampe figurant Notre-Dame et ses jardins sur l'île de la Cité, et la pointe du quai d'Orléans sur l'île Saint-Louis, appelée île Notre-Dame jusqu'en 1725, vues depuis le Pont de la Tournelle. A gauche de l'île de la Cité, on peut voir le Pont au Double et les locaux supplémentaires de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu installés sur le pont-même, comme c'était l'usage à l'époque. A la différence du pont actuel situé entre le quai de Montebello et le parvis de Notre-Dame, l'ancien pont reliait le jardin de l'archevêché à la rue de la Bûcherie. L'estampe a été gravée par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 9 légendes. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre);

Veüe généralle du Pont de la Tournelle, de la porte St. Bernard et d'une partie de lisle Notre Dame.

Paris 1690 circa 210 x 305 mm.

Vue animée de la Seine et du Pont de la Tournelle prise du Pont de l'Archevêché. Sur la gauche se trouve l'île Saint-Louis et ses nombreux hôtels particuliers, à droite sont représentés le château de la Tournelle, transformé en dépôt pour les galériens, et la porte Saint-Bernard, arc de triomphe élévé par la ville de Paris à la gloire de Louis XIV. Les deux monuments seront détruits en 1792. Bon exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[ANTIBES] Plan du port d'Antibe.

[circa 1730]. 297 x 452 mm.

Beau plan gravé du port d'Antibes, issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Quelques rousseurs.

AYROUARD (Jacques).

[BANDOL] Plan de la baye de Bandol en Provence.

[circa 1730]. 297 x 455 mm.

Beau plan gravé issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[CORSE] Plan de la baye de Calvi en Corse.

[circa 1730]. 287 x 450 mm.

Plan gravé, issu du rare "Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée". Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[SAINT-FLORENT] Plan du golfe de St. Fiorenzo en lisle de Corse.

[circa 1730]. 298 x 456 mm.

Plan gravé du golfe de Saint-Florent, issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Pliure centrale brunie, rousseurs marginales.

AYROUARD (Jacques).

[ST-TROPEZ] Plan du golfe et des caps de St. Tropez.

[circa 1730]. 299 x 457 mm.

Beau plan gravé du golfe de Saint-Tropez, issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Orné d'une rose des vents et deux profils côtiers. Bel exemplaire.

BAILLEUL (Nicolas);

Évêché de Dijon.

Dijon F. Desventes 1746 438 x 613 mm.

Rare carte de l'évêché de Dijon Carte figurant l'évêché de Dijon, dressée par Nicolas Bailleul et dédiée à Claude Bouhier, évêque de la ville. Les villes principales comme Dijon, Gray ou Auxonne sont figurées par des enceintes fortifiées aquarellées en rouge. La carte est ornée d'un magnifique cartouche décoré en tête des armoiries du dédicataire et d'objets évoquant sa fonction. Avec table alphabétique des lieux. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

BAILLIEUL (Gaspard);

Carte de la forest de Compiègne et ses environs de la ville de Compiègne.

Paris Sr. Baillieul 1728 661 x 632 mm.

Carte gravée représentant la forêt de Compiègne et ses environs. Elle s'étend du nord au sud de Beauveau à Monchy, et d'ouest en est de Berneuil à Verberie. En bas à gauche, une vignette contient une scène de chasse du roi. La cartographie des forêts a réellement démarré sous Louis XIV. Il n'existait à l'époque pas de tableau d'ensemble des forêts royales, ce qui rendait difficile leur contrôle par le roi et ses fonctionnaires, sans oublier que ces forêts étaient des territoires de chasse appréciés. Rare. Bel exemplaire. Tooley Revised Edition, tome 1, p. 70.

BAILLIEUL (Gaspard-François);

Plan de Paris ses faubourgs et ses environs. Par F. Baillieux le fils.

Paris Sr Bailleul 1722 440 x 603 mm.

Première édition. Beau plan gravé de Paris dressé et publié par Gaspard-François Baillieul, géographe et graveur, fils aîné de Gaspard Baillieul. Des traits d'aquarelle de cinq couleurs différentes indiquent le tracé de cinq enceintes successives de la ville : la première au IV° siècle, la seconde sous Philippe II Auguste en 1180, la troisième de Jean II le Bon en 1358, la quatrième de 1553 sous Henri II, et enfin celle de 1711 sous Louis XIV. Avec liste des noms qui ne figurent pas sur le plan. Une seconde édition fut publiée en 1736. Bas de la pliure centrale restaurée. Boutier, 195.

BASSET (Paul André).

Carte de la France tracée d'après les nouvelles limites fixée par le Traité de Paix du 20 novembre 1815.

Paris, Basset, 1816. 477 x 680 mm.

Belle carte de la France dressée à la suite du Traité de Paris signé le 20 novembre 1815, après la défaite de Napoléon à la bataille de Waterloo. La France fut ramenée à ses frontières de 1790, et réduite à 83 départements. Initialement de 83 en 1790, le nombre de départements atteignit son apogée en 1810 avec 130 départements, grâce aux annexions de Napoléon. A la chute de Napoléon, la France perdra les départements annexés en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Espagne. En carton figure la Corse. La carte est ornée d'un beau cartouche de titre décoré des armoiries royales, et de chaque côté, des portraits en médaillons des 69 rois de France depuis Pharamond en l'an 418 jusqu'à Louis XVIII en 1816. A droite de la carte figure la liste des 83 départements avec leurs régions respectives. Bel exemplaire avec contours aquarellés à l'époque.

BEAURAIN (Jean de).

[AIRE-SUR-LA-LYS] Plan d'Aire, place forte du comté d'Artois.

Paris, Mr. de Beaurain, vers 1750. 258 x 342 mm.

Beau plan gravé de la citadelle d'Aire-sur-la-Lys et du fort Saint-François, nommé Fort Gassion en 1872. Il est orné d'une carte des environs de la ville et d'une rose des vents. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Bel exemplaire à grandes marges. Rare.

BEAURAIN (Jean de).

[DIJON] Nouveau plan de la ville et des environs de Dijon.

Paris, Sieur Desnos, 1790. En 15 sections montées sur toile bordée de soie bleue et pliées, formant un plan de 534 x 712 mm.

Superbe plan gravé de la ville de Dijon, levé sur les lieux par Martin de Noinville, architecte et ingénieur du roi, et inspecteur des ouvrages publics de la ville de Dijon. Il a été revu et corrigé par André Gambu, arpenteur juré du roi pour les Eaux et Forêts de Dijon, sur celui levé par Antoine Mikel, puis corrigé et augmenté en 1770 par Jean de Beaurain, géographe du roi. Il est orné d’un cartouche de titre aux armes du dédicataire Louis-Henri de Bourbon, d’une vue générale de la ville dessinée sur les lieux par André Gambu, d’une carte des environs, d’un plan du château et du parc de la Colombière, et de deux grands cartouches contenant un historique de la ville. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Bel exemplaire. Tooley Revised Edition, tome 1, p. 104.