CARTES GÉOGRAPHIQUES ANCIENNES ET VUES
     Afrique
     Amérique
     Asie
     Cartes célestes
     Europe
     France
     Mappemondes
     Océanie
     Perse et Arabie
     Pôles
     Terre Sainte

 EUROPE

     Allemagne      Autriche      Bénélux      Espagne, Portugal      Europe centrale      Grèce      Hongrie      Iles Britanniques      Italie      Méditerranée      Pologne      Russie et ex-URSS      Scandinavie      Suisse      TURQUIE

20 résultats

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Empire Ottoman.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1889. En deux feuilles pouvant être jointes pour former une carte de 655 x 900 mm.

Grande et belle carte en couleurs, issue de l'Atlas universel. Bel exemplaire.

AVELINE (Pierre);

Constantinople ville de Romanie et capitale de l'empire des Turcs.

1692 206 x 317 mm.

Belle vue de Constantinople gravée par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 19 légendes. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

BOURGOIN (Pierre);

Carte de l'empire de Turquie en Europe.

1784 342 x 429 mm.

Carte gravée figurant l'Italie, la Grèce et la Turquie avec l'île de Chypre, publiée par Pierre Bourgoin, éditeur et graveur parisien. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

CHATELAIN (Henry Abraham).

[CONSTANTINOPLE] Etat abrégé de la Maison du Grand Seigneur, de ses revenus et le gouvernement civil, militaire et ecclésiastique de cet empire.

Amsterdam, circa 1720. 346 x 453 mm.

Estampe figurant 3 vues de Constantinople, avec texte. Pliure centrale légèrement brunie.

DUVAL (Pierre).

Carte de l'empire des Turcs et de ses confins.

Paris, chez l'autheur, et se vend par Jacques l'Agniet, 1664. En deux feuilles jointes de 487 x 734 mm.

Rarissime et grande carte extrêmement détaillée de l'Empire Ottoman, dressée et publiée par Pierre Duval, et vendue par l'éditeur et graveur Jacques Lagnet. Elle s'étend à l'ouest jusqu'aux côtes de l'Espagne et de l'Algérie, au nord jusqu'à la Mer Noire et la Mer Caspienne, au sud jusqu'à l'Abyssinie en Afrique, et à l'est jusqu'au Golfe Persique avec la péninsule arabique. La Mer Caspienne est nommée Mer de Kilan autrefois Mer Caspiene, le Golfe Persique est appelé Mer d'El Catif ou Golphe de Balsera autrefois Golphe de Perse. La Mer Rouge porte le nom de Mer Rouge dite de La Mecque autrefois Golphe d'Arabie. La péninsule arabique est divisée en trois Arabies : l'Arabie Pétrée (Jordanie), l'Arabie Déserte (Arabie Saoudite) et l'Arabie Heureuse (Yémen). La carte représente l'Empire Ottoman en 1648, lorsque le sultan Ibrahim Ier est assassiné étranglé. C'est le dernier nom apparaissant dans le grand tableau généalogique des empereurs turcs en bas à gauche, qui débute avec le sultan Osman Ier, ici appelé Ottoman. Les bordures de ce tableau sont décorées de croissants de lune, de sceptres, de deux épées et d'un turban. La carte est également ornée d'un cartouche de titre décoré d'un grand croissant de lune, et porté par deux personnages turcs en costume traditionnel. Géographe français, neveu de Nicolas Sanson, Pierre Duval, né à Abbeville en 1618, fut un auteur de géographie prolifique qui publia de nombreux petits atlas, les uns à vocation pédagogique, les autres inspirés par l’actualité militaire et politique du royaume. Il consacra ses dernières années à compléter sa série de cartes en une ou plusieurs feuilles. De la plus grande rareté. Nous n'avons localisé que 2 exemplaires dans les collections publiques, l'un à la BnF, l'autre dans la collection cartographique d'Eran Laor à la National Library of Israel. Bon exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Traces de pliures, mouillure claire dans la partie haute. Pastoureau, DUVAL II C, 32 ; manque à Al-Ankary.

FER (Nicolas de);

[DARDANELLES] Veue des Dardanelles de Constantinople.

1705 234 x 341 mm.

Belle vue gravée figurant le détroit des Dardanelles avec la ville de Gallipoli, la mer de Marmara, et en arrière-plan, la ville fortifiée de Constantinople. Selon l'auteur, c'est le détroit qui sépare le continent européen du continent asiatique. Estampe décorative, issue de l'Atlas Curieux. Bel exemplaire.

FER (Nicolas de).

[ISTANBUL] Veüe de la ville et du port de Constantinople.

1703. 230 x 334 mm + feuillet de texte descriptif.

Belle vue de la ville de Constantinople, aujourd'hui Istanbul, exécutée par Nicolas de Fer pour l'Atlas Curieux. Elle montre également le Bosphore, la Corne d'Or, estuaire d'Istanbul, le sérail, les villes de Chalcédoine, Scutari, avec son sérail, et Galata, le château des Sept-Tours, la Tour de Belisarius, la mosquée de Soliman, le Grand Palais de Constantin, l'église Saint-Dimitri, ainsi que les quartiers de Tophane et de Pera. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Pastoureau, Les Atlas français XVIe – XVIIe siècles, FER I, 101.

LALLEMAND (Adrien-Toussaint).

[EMPIRE OTTOMAN] Carte du théâtre de la guerre dans l'empire Ottoman donnant une grande partie des empires de Russie d'Autriche et de Perse ; des provinces et des mers où se passent les opérations militaires.

Paris, Lallemand, 1853. 606 x 668 mm.

Grande et belle carte figurant le théâtre de la Guerre de Crimée dans l'empire Ottoman, dressée et publiée par Adrien-Toussaint Lallemand, géographe et graveur attaché au Dépôt de la Guerre. Elle est ornée en bas à gauche d'une vue de Constantinople, et en bas à droite de soldats des pays engagés dans la guerre. La Guerre de Crimée opposa, de 1853 à 1856, l'empire russe à une coalition formée de l'empire Ottoman, du Royaume-Uni, de la France et du royaume de Sardaigne, et s'acheva par la défaite de la Russie. Comme son nom l'indique, le conflit se déroula principalement en Crimée dans la Mer Noire, autour de la base navale de Sébastopol. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Infimes déchirures sans manque à quelques pliures. Bibliographie de la France, ou Journal général de l'Imprimerie et de la Librairie, 1853, p. 632.

LAPIE (Pierre, Capitaine);

Carte de l'Empire Ottoman en Europe, en Asie et en Afrique, avec les pays limitrophes.

Paris J.A. Orgiazzi 1822 En 32 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 874 x 1091 mm ; étui de papier marbré.

Grand carte figurant l'empire ottoman, gravée et publiée par J. Alexis Orgiazzi, graveur du Dépôt Général de la Guerre. Elle s'étend du nord au sud entre la Hongrie et l'Egypte et d'ouest en est entre l'Italie et la mer Caspienne. Elle est ornée d'un grand médaillon contenant un plan de Constantinople et du détroit du Bosphore accompagné d'une légende. Sous le titre figure la signature de l'éditeur avec la mention "Les épreuves non signées sont contrefaites". Au dos, étiquette de l'éditeur Auvray. Géographe français, Pierre Lapie fut admis à l'Ecole du Génie en 1789. En 1793, il devint ingénieur géographe au Dépôt de la guerre, puis en 1814, directeur du cabinet topographique du roi. Enfin en 1832, il fut promu chef d'escadron au corps d'Etat-major puis colonel. Il fait partie des membres fondateurs de la Société de Géographie de Paris. Très bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque, petits frottements à l'étui.

MERIAN (Matthäus).

[ISTANBUL] Constantinopolitanæ urbis effigies ad vivum expressa, quam Turcæ Stampoldam vocant. A° MDCXXXV.

[1649]. En deux feuilles jointes de 225 x 702 mm.

Superbe panorama de la ville de Constantinople vue depuis Pera dans la Corne d'Or, issu de l'ouvrage Archontologia cosmica publié en 1649. La vue est animée au premier plan de personnages dans leur vie quotidienne, avec notamment deux chasseurs accompagnés de leurs chiens. Un index de 29 légendes permet de repérer les lieux et monuments les plus importants : le Sérail, la Mosquée Süleymaniye, Sainte-Sophie, le Palais de Topkapi, etc. Bel exemplaire.

PEETERS (Jan);

[ABYDOS] Abide.

circa 1690 143 x 205 mm.

Estampe gravée figurant la ville d'Abydos, cité antique située dans le détroit des Dardanelles. Bel exemplaire monté sur papier ancien.

PEETERS (Jan);

[ABYDOS] Abidos in Anatolien oft Cleyn Asia.

circa 1690 130 x 236 mm.

Vue gravée du port et de la ville d'Abydos, cité antique située dans le détroit des Dardanelles. Bel exemplaire.

PEETERS (Jan);

[DARDANELLES] Gli Dardanelli.

circa 1690 104 x 263 mm.

Vue gravée du détroit des Dardanelles. Bel exemplaire.

PEETERS (Jan);

[EPHESE] Ephesen in Anatolie oft Kleyn Asie.

circa 1690 123 x 232 mm.

Estampe gravée figurant la ville d'Ephèse. Bel exemplaire monté sur papier ancien.

PEETERS (Jan);

[SESTOS] Sesto.

circa 1690 146 x 208 mm.

Vue gravée de la ville et du château de Sestos, avec trois légendes en français. Exemplaire monté sur papier ancien, rousseurs marginales.

PRUDENT.

Bosphore de Thrace.

[vers 1810]. 20 x 28,5 cm, sur une feuille de 28,3 x 34 cm.

Carte manuscrite, encre noire et aquarelle, du Bosphore, détroit reliant la mer de Marmara à la mer Noire. Y sont figurés le Bosphore et les deux mers, ainsi que la position de villes. Un cartouche montre l'emplacement de la ville de Byzance. Carte muette montrant l'état présumé du détroit avant la fondation de la ville de Byzance. Ce qui n'empêche pas la présence d'un navire portant le drapeau français tricolore... Rares piqûres.

PRUDENT.

Plan de Bender, ville de la Turquie européenne [et] Plan d'Oczakow située sur la mer Noire, à l'embouchure du Boristene ou Dnieper.

1813. 26,5 x 29,5 cm, sur une feuille de 30,5 x 34 cm.

Deux plans manuscrits, encre noire et aquarelle, sur une même feuille. Ces deux dessins sont une copie d'une rare gravure ayant pour titre : Plan de Bender ville de la Turquie européane en Bessarabie sur le Dniester […] ; Plan d'Oczakow sur la mer Noire, à l'embouchure du Boristene ou Dnieper, publiée par Mondhare à Paris en 1788. Les deux villes se trouvent sur le cours du Dniepr. Au nord, Bender (ou Tighina de son nom turc), se trouve actuellement en Moldavie, mais faisait partie de l'empire Ottoman lorsque le roi Charles XII de Suède y trouva refuge après sa défaite contre les Russes en 1709. Otchakiv, au nord de la Mer Noire, sur l'estuaire du Dniepr, se trouve actuellement en Ukraine mais fit partie de l'empire Ottoman du XVIe siècle jusqu'en 1792, lorsqu'elle fut cédée à l'empire russe. En 1737, lors de la cinquième guerre russo-turque, la ville avait déjà été prise par les Russes, mais ils durent la rendre en 1739. Partie gauche du plan insolée, piqûres.

ROBERT de VAUGONDY (Didier);

Turquie asiatique.

1748 162 x 195 mm.

Bel exemplaire publié dans l'Atlas Portatif.

S.D.U.K.

Constantinople. Stambool.

Londres, 1840. 320 x 391 mm.

Plan de Constantinople, édité sous la direction de la Society for the Diffusion of Useful Knowledge, communément appelée SDUK. Bel exemplaire.

TURQUIE.

Vue de la Mosquée bleue.

Vers 1920. Aquarelle originale sur carton non attribuée (50 x 30,3 cm.)

Très belle aquarelle originale représentant une vue de la Mosquée bleue. Construite entre 1609 et 1616, sous le règne du sultan Ahmet Ier, elle l'une des mosquées historiques d'Istanbul. Elle est notamment connue pour les céramiques à dominante bleue qui ornent les murs intérieurs et lui ont valu son nom en Europe. Bon état de conservation.