14 résultats

AA (Pieter van der).

Globe céleste. Cœli enarrant Gloriam Dei.

Leide, Pierre Vander Aa, [1729]. 178 x 311 mm.

Belle carte figurant les hémisphères célestes, issue de La Géographie moderne, naturelle, historique & politique, par Abraham du Bois, publiée par Pierre van der Aa en 1729. Elle est ornée d'un cartouche de titre tenu par deux anges. Bel exemplaire, replié.

BRION de la TOUR (Louis).

[GLOBES] Globe terrestre - Globe céleste.

[Paris, Desnos, 1772]. 280 x 310 mm.

Belle planche figurant uin globe terrestre et un globe céleste, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Galerie de ver au bas de l'estampe.

BRION de la TOUR (Louis).

[GLOBES] Globe terrestre - Globe céleste.

[Paris, Desnos, 1772]. 280 x 305 mm.

Belle planche figurant uin globe terrestre et un globe céleste, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire.

BRION de la TOUR (Louis).

[SPHÈRES ARMILLAIRES] Sphère droite - Sphère parallèle.

Paris, Desnos, 1772. 280 x 312 mm.

Belle planche figurant deux sphères armillaires, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Galerie de ver au bas de l'estampe.

BRION de la TOUR (Louis).

[SPHÈRES ARMILLAIRES] Sphère droite - Sphère parallèle.

[Paris, Desnos, 1772]. 274 x 302 mm.

Belle planche figurant deux sphères armillaires, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire.

CELLARIUS (Christoph).

Cœli stellati Christiani hæmisphærium posterius.

Amsterdam, G. Valk et P. Schenk, [1708]. 435 x 507 mm.

Magnifique carte céleste de l'hémisphère austral exécutée par Andreas Cellarius, parue dans son grand atlas céleste intitulé Atlas Cœlestis, seu Harmonia Macrocosmica, dont la première édition fut publiée par Joannes Janssonius en 1660. Cette carte est une interprétation chrétienne du monde céleste. Les constellations sont ici représentées par des personnages et des éléments de la Bible, et les signes du zodiaque remplacés par six des apôtres : Mathieu, Simon, Judas, Mathias, Pierre ou encore André ; mais aussi l'archange Gabriel, Job, Raphaël, Joseph, et Marie-Madeleine. Les bordures sont ornées de nombreux angelots. Entièrement dédié au monde céleste, l'Atlas Cœlestis est le seul atlas du genre élaboré à l'époque de l'âge d'or de la cartographie hollandaise. Les cartes célestes de Cellarius sont à ce jour les plus remarquables. D'origine allemande ou polonaise, Cellarius fut mathématicien et recteur de l'école de latin à Hoorn, au nord d'Amsterdam. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Au verso, les bordures des marges ont été doublées. Koeman's Atlantes Neerlandici, HM23:1.

DELAMARCHE (Charles François).

Tableau analytique des différentes positions de la sphère, des différens systèmes, des révolutions et des distances des planètes, &c.

Paris, chez l'auteur, 1824. 499 x 627 mm.

Belle estampe de cosmographie, présentant un globe terrestre, un globe céleste, deux sphères armillaires, deux sphères illustrant les théories de l'Univers de Copernic et de Tycho Brahé, et diverses représentations des planètes. Elle a été dressée par le géographe Charles François Delamarche, successeur de Robert de Vaugondy, et publiée par son fils Félix Delamarche, ingénieur-mécanicien pour les globes et sphères. Rousseurs dans les marges.

DUNN (Samuel) & MARTIN (Benjamin).

A Map exhibiting the dark shadow of the Moon over England and other parts of Europe, in the five great solar eclipses, of the years 1715, 1724, 1737, 1748 and 1764.

London, Robert Sayer, 1787 [1788]. 300 x 295 mm.

Rare carte centrée sur la ville de Londres, et montrant l'ombre de la Lune au-dessus de l'Angleterre et d'autres parties de l'Europe, lors des cinq grandes éclipses solaires de 1715, 1724, 1737, 1748 et 1764. Elle est issue de l'atlas de Samuel Dunn A New Atlas of the Mundane System, publié en 1788. Parmi les éclipses représentées, la plus célèbre d'entre elles fut celle du 3 mai 1715. Cette éclipse totale de soleil, qui plongea Londres dans le noir, fut nommée éclipse de Halley en hommage à l’astronome britannique Edmond Halley qui en calcula avec précision le déroulement. Seconde édition. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Kanas, pp. 212-214.

FER (Nicolas de) & LA HIRE (Philippe de).

Planisphère céleste septentrional - Planisphère céleste méridional.

Paris, Danet, [circa 1715]. Deux feuilles, chacune de 470 x 464 mm.

Superbes cartes célestes des hémisphères boréal et austral, dressées par l'astronome Philippe de La Hire et publiées par Nicolas de Fer. Elles ont été gravées par Herman van Loon, et sont dédiées à l'abbé Jean-Paul Bignon, bibliothécaire du roi Louis XIV. En 1702, Philippe de La Hire fit graver deux planisphères de 16 pouces de diamètre, sur les dessins qu'il en avait faits. Les positions principales furent déterminées par ses propres observations. Les étoiles sont dérivées du catalogue d'étoiles de Johann Bayer, intitulé Uranometria, édité à Augsbourg en 1603. L'atlas de Bayer fut le premier atlas couvrant entièrement la sphère céleste. Les deux cartes sont accompagnées d'un texte et d'une légende des symboles utilisés pour la grandeur et figure des étoiles, et ornées d'une lettrine et des armoiries du dédicataire, Jean-Paul Bignon. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Bel exemplaire. Très légères traces de pliures, petites rousseurs sur le planisphère méridional. Pastoureau, FER II ; Kanas, Star Maps, pp. 216-217.

LA HIRE (Philippe de) & FER (Nicolas de).

Planisphère céleste septentrional - Planisphère céleste méridional.

Paris, N. de Fer et Danet, 1705. Deux feuilles, chacune de 465 x 458 mm.

Superbes cartes célestes des hémisphères boréal et austral, dressées par l'astronome Philippe de La Hire et publiées par Nicolas de Fer. Elles ont été gravées par Herman van Loon, et finement aquarellées à l'époque avec rehauts d'or. Elles sont dédiées à l'abbé Jean-Paul Bignon, bibliothécaire du roi Louis XIV. En 1702, Philippe de La Hire fit graver deux planisphères de 16 pouces de diamètre, sur les dessins qu'il en avait faits. Les positions principales furent déterminées par ses propres observations. Les étoiles sont dérivées du catalogue d'étoiles de Johann Bayer, intitulé Uranometria, édité à Augsbourg en 1603. L'atlas de Bayer fut le premier atlas couvrant entièrement la sphère céleste. Les deux cartes sont accompagnées d'un texte et d'une légende des symboles utilisés pour la grandeur et figure des étoiles, et ornées d'une lettrine et des armoiries du dédicataire, Jean-Paul Bignon. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Exemplaires finement aquarellés à l'époque. Rares exemplaires avec rehauts d'or pour les étoiles, la table des symboles, les deux lettrines et les armoiries, et avec le fond des cartes aquarellé. Papier légèrement bruni, fausse pliure le long des pliures centrales. Pastoureau, FER II C ; Kanas, Star Maps, pp. 216-217.

PROBST (Georg Balthasar).

[SATURNE] Le Saturne, septième planète et son influxion.

A.V. pour Augusta Vindelicorum [Augsbourg], [circa 1770]. 315 x 416 mm.

Rare vue d'optique allégorique dédiée à la planète Saturne et son influence sur l'être humain, finement coloriée à l'époque. Elle a été dessinée, gravée et publiée à Augsbourg par Georg Balthasar Probst. La planète est représentée par le dieu Saturne, dans la mythologie romaine, ou Cronos dans la mythologie grecque. Placé dans les cieux, il tient une faux de sa main droite, et un enfant dans son bras gauche. Derrière lui se tiennent une chèvre et un homme ailé versant de l'eau d'une cruche. Sur terre se trouve la déesse Cérès, tenant des épis de sa main droite, au milieu d'instruments agricoles et de produits provenant de la terre. À gauche et à droite se tiennent des groupes de personnes près de colonnes grecques. Au second plan, des agriculteurs travaillent la terre. La légende est en latin, français, italien et allemand. La version allemande est précédée du symbole astronomique de Saturne. Exemplaire dans de très beaux coloris de l'époque. Petites déchirures marginales, mouillure claire dans le coin supérieur droit.

PROBST (Georg Balthasar).

[SOLEIL] Le Soleil, premier planète et son influxion.

A.V. pour Augusta Vindelicorum [Augsbourg], [circa 1770]. 315 x 412 mm.

Rare vue d'optique allégorique dédiée au Soleil, finement coloriée à l'époque. Elle a été dessinée, gravée et publiée à Augsbourg par Georg Balthasar Probst. Le Soleil est représenté par le dieu Helios, tenant un arc de sa main gauche et une lyre de sa main droite. À sa gauche se tient un lion. Hélios surplombe une salle ornée de colonnades, de statues et de vases, dans laquelle se tiennent huit monarques. Au premier plan figurent des personnages et deux figures allégoriques. Au bout de cette salle, on peut voir une scène de joute équestre. La légende est en latin, français, italien et allemand. La version allemande est précédée du symbole astronomique du Soleil. Exemplaire dans de très beaux coloris de l'époque. Petites déchirures marginales, petites rousseurs.

ROBERT de VAUGONDY (Didier).

Hémisphère céleste Arctique ou septentrional - Hémisphère céleste Antarctique ou austral.

Paris, Sr. Delamarche, 1763. Deux feuilles, chacune de 672 x 637 mm.

Belles et rares cartes célestes de grand format, figurant les hémisphères boréal et austral, calculées et dressées par Didier Robert de Vaugondy pour l'année 1763, et augmentées d'un grand nombre d'étoiles et de nébuleuses observées par les astronomes Lacaille, Méchain et Messier. Chaque carte a été dressée sur une projection stéréographique polaire, avec pour point central le pôle Nord et le pôle Sud. Elles ont été imprimées en deux couleurs, en rouge pour les constellations, et en noir pour les étoiles. Les étoiles sont nommées par une lettre de l'alphabet grec et romain, selon le catalogue d'étoiles de Johann Bayer. Elles sont également représentées par un symbole selon la taille, jusqu'à six tailles. Les nébuleuses sont également figurées par un symbole. La légende des symboles figure en bas à droite de chaque carte. Exemplaires en très bonne condition, repliés. Petites déchirures sans manque à quelques pliures, traces de fausses pliures à l'hémisphère austral. Bel et Utile, 1 et 2 ; Kanas, Star Maps, p. 350.

SAVINKOV (Aleksandr Dmitrievich).

[SPHÈRES].

[St. Pétersbourg, 1835]. 215 x 255 mm.

Très rare estampe russe en caractères cyrilliques, figurant un globe terrestre, un globe céleste, deux diagrammes illustrant les théories de Tycho Brahé et Copernic, et 4 sphères figurant la Terre, le Soleil, la Lune. Elle a été dessinée par Aleksandr Dmitrievich Savinkov pour l'Atlas Général ou Réunion de Cartes du globe terrestre à l’usage de la Jeunesse, publié sous la direction des géographes Areeniev, Choulguine et Ziablovsky à Saint-Pétersbourg, en 1835. Cartographe et graveur de talent, Aleksandr Dmitrievich Savinkov, né en 1769, fut aussi un grand éditeur de cartes et atlas. Il débuta en 1787 comme apprenti-graveur au Département Géographique du Cabinet de Sa Majesté Impériale, puis entra au Dépôt des Cartes en 1798 et le quitta en 1811. Il joua un rôle très actif dans la conception de l'Atlas de l'Empire de Russie publié par le Département Géographique du Cabinet en 1792, dont il a gravé 6 des 44 cartes. Il a également gravé 4 des 17 cartes de l'Atlas de l'Empire de Russie, publié en 1794, ainsi que quelques cartes pour le Nouvel Atlas ou Collection de Cartes de toutes les Parties du Monde, également publié par le Département Géographique du Cabinet en 1793. Il est aussi l'auteur d'un plan de Saint-Pétersbourg qu'il a gravé et publié en 1820, dressé d'après les informations du vice-amiral Gavriil Andreevich Sarychev, officier naval et explorateur nommé hydrographe en chef de la Marine Russe en 1808. Bon exemplaire.