8 résultats

BRION de la TOUR (Louis).

[GLOBES] Globe terrestre - Globe céleste.

[Paris, Desnos, 1772]. 280 x 310 mm.

Belle planche figurant uin globe terrestre et un globe céleste, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Galerie de ver au bas de l'estampe.

BRION de la TOUR (Louis).

[GLOBES] Globe terrestre - Globe céleste.

[Paris, Desnos, 1772]. 280 x 305 mm.

Belle planche figurant uin globe terrestre et un globe céleste, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire.

BRION de la TOUR (Louis).

[SPHÈRES ARMILLAIRES] Sphère de Copernic - Sphère de Ptolémée.

[Paris, Desnos, 1772]. 272 x 300 mm.

Belle planche figurant deux sphères armillaires illustrant les théories de Copernic et de Ptolémée : sur la première, le soleil est au centre de l'Univers et un système solaire tourne autour de lui ; sur la seconde, au contraire, c'est la Terre qui occupe le centre de l'Univers. Elle est encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, et issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire.

BRION de la TOUR (Louis).

[SPHÈRES ARMILLAIRES] Sphère droite - Sphère parallèle.

Paris, Desnos, 1772. 280 x 312 mm.

Belle planche figurant deux sphères armillaires, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Exemplaire finement aquarellé à l'époque. Galerie de ver au bas de l'estampe.

BRION de la TOUR (Louis).

[SPHÈRES ARMILLAIRES] Sphère droite - Sphère parallèle.

[Paris, Desnos, 1772]. 274 x 302 mm.

Belle planche figurant deux sphères armillaires, encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales. Elle est issue de l'Atlas général, civil, ecclésiastique et militaire, méthodique et élémentaire pour l'étude de la géographie et de l'histoire, atlas destiné à l'instruction de la jeune noblesse de l'École Royale Militaire. Bel exemplaire.

CELLARIUS (Christoph).

Cœli stellati Christiani hæmisphærium posterius.

Amsterdam, G. Valk et P. Schenk, [1708]. 435 x 507 mm.

Magnifique carte céleste de l'hémisphère austral exécutée par Andreas Cellarius, parue dans son grand atlas céleste intitulé Atlas Cœlestis, seu Harmonia Macrocosmica, dont la première édition fut publiée par Joannes Janssonius en 1660. Cette carte est une interprétation chrétienne du monde céleste. Les constellations sont ici représentées par des personnages et des éléments de la Bible, et les signes du zodiaque remplacés par six des apôtres : Mathieu, Simon, Judas, Mathias, Pierre ou encore André ; mais aussi l'archange Gabriel, Job, Raphaël, Joseph, et Marie-Madeleine. Les bordures sont ornées de nombreux angelots. Entièrement dédié au monde céleste, l'Atlas Cœlestis est le seul atlas du genre élaboré à l'époque de l'âge d'or de la cartographie hollandaise. Les cartes célestes de Cellarius sont à ce jour les plus remarquables. D'origine allemande ou polonaise, Cellarius fut mathématicien et recteur de l'école de latin à Hoorn, au nord d'Amsterdam. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Au verso, les bordures des marges ont été doublées. Koeman's Atlantes Neerlandici, HM23:1.

FLAMMARION (Camille).

Planisphère céleste contenant les principales étoiles visibles à l'œil nu dans les deux hémisphères, les étoiles doubles et variables.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1880. 490 x 645 mm.

Très beau planisphère céleste figurant les hémisphères austral et boréal, issu de l'Atlas universel, publié par Eugène Andriveau-Goujon. Il a été dressé par l'astronome Camille Flammarion, fondateur en 1883 de l'observatoire de Juvisy-sur-Orge, d'après le catalogue d'étoiles établi par Francis Baily en 1835. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

LA HIRE (Philippe de) & FER (Nicolas de).

Planisphère céleste septentrional - Planisphère céleste méridional.

Paris; N. de Fer et Danet, 1705. Deux feuilles, chacune de 465 x 458 mm.

Superbes cartes célestes des hémisphères boréal et austral, dressées par l'astronome Philippe de La Hire et publiées par Nicolas de Fer. Elles ont été gravées par Herman van Loon, et finement aquarellées à l'époque avec rehauts d'or. Elles sont dédiées à l'abbé Jean-Paul Bignon, bibliothécaire du roi Louis XIV. En 1702, Philippe de La Hire fit graver deux planisphères de 16 pouces de diamètre, sur les dessins qu'il en avait faits. Les positions principales furent déterminées par ses propres observations. Les étoiles sont dérivées du catalogue d'étoiles de Johann Bayer, intitulé Uranometria, édité à Augsbourg en 1603. L'atlas de Bayer fut le premier atlas couvrant entièrement la sphère céleste. Les deux cartes sont accompagnées d'un texte et d'une légende des symboles utilisés pour la grandeur et figure des étoiles, et ornées d'une lettrine et des armoiries du dédicataire, Jean-Paul Bignon. Nicolas de Fer fut un géographe, graveur et éditeur français, ayant produit près de 600 cartes, très recherchées pour leur qualité décorative. Exemplaires finement aquarellés à l'époque. Rares exemplaires avec rehauts d'or pour les étoiles, la table des symboles, les deux lettrines et les armoiries, et avec le fond des cartes aquarellé. Papier légèrement bruni, fausse pliure le long des pliures centrales. Pastoureau, FER II C ; Kanas, Star Maps, pp. 216-217.