78 résultats

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[GUYANE] Carte de la Guyane.

1757. 236 x 318 mm.

Belle carte figurant le Surinam et la Guyane Française, par Jacques-Nicolas Bellin, publiée dans l'Histoire générale des voyages. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[GUYANE] Carte réduite des costes de la Guyane depuis la rivière d'Orénoque jusqu'au Cap de Nord, à l'entrée de la rivière des Amazones.

1760. 555 x 865 mm.

Belle et grande carte figurant les côtes de la Guyane Française, du Surinam ou Guyane Hollandaise, de la Guyane Britannique et de la partie orientale du Venezuela, qui était alors appelée Guyane Espagnole. Issue de L'Hydrographie françoise publiée entre 1737 et 1772, la carte est ornée d'un grand cartouche de titre aux armes du roi, d'une rose des vents et de cinq profils côtiers. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[MARTINIQUE] Carte de l'isle de la Martinique.

1758. 199 x 303 mm.

Belle carte de la Martinique par Nicolas Bellin, ingénieur hydrographe français à la tête du Dépôt des cartes et plans de la Marine, chargé de dresser les cartes de toutes les côtes des mers connues. Bel exemplaire aquarellé.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[MARTINIQUE] Carte de l'isle de la Martinique.

Nuremberg, Héritiers de Homann, 1762. 466 x 555 mm.

Belle carte de la Martinique en coloris de l'époque, dressée par Jacques-Nicolas Bellin, ornée de deux cartouches et d'une rose des vents. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Éditeurs de cartes à Nuremberg, Johann Baptist Homann et ses héritiers ont dominé le marché de la cartographie allemande pendant près de cent ans. Exemplaire bruni avec taches dans les marges.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[MARTINIQUE] Carte de l'isle de la Martinique.

1758. 200 x 305 mm.

Belle carte de la Martinique, publiée dans l'Histoire générale des voyages. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[NEW ORLEANS] Plan de la Nouvelle Orléans. Sur les manuscrits du Dépôt des cartes de la Marine.

[circa 1760]. 191 x 275 mm.

Beau plan de La Nouvelle-Orléans, dressé d'après les manuscrits du Dépôt de la Marine. Il est accompagné de 18 légendes renvoyant aux lieux principaux de la ville. L'échelle est de 150 toises. Le plan a été dressé par Jacques-Nicolas Bellin, et est issu de l'Histoire générale des voyages. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763, ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire, replié.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[SAINT-PIERRE-et-MIQUELON] Carte de l'isle Saint Pierre.

1763. 564 x 865 mm.

Rare et grande carte de l'île de Saint-Pierre, située au sud de Terre-Neuve, avec l'île du Grand Colombier, l'île aux Bours, actuelle île aux Vainqueurs, et l'île aux Chiens, aujourd'hui renommée île aux Marins. La carte a été levée par l'ingénieur géographe Jean Fortin. Y figurent Le Bourg (aujourd'hui devenu ville de Saint-Pierre), où résidait le gouverneur de l'île, à cette époque François-Gabriel d'Angeac, qui fut l'un des premiers gouverneurs de Saint-Pierre-et-Miquelon entre 1763 et 1773, ainsi que les lieux de stockage du bois de chauffage, les barachois et les zones de broussailles. En carton, carte d'une partie de Terre-Neuve et des îles de Saint-Pierre et Miquelon. Le nord est placé à droite de la carte. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire aquarellé. Petites déchirures marginales restaurées.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[SAINTE-LUCIE] Carte de l'isle de Sainte Lucie.

1758. 199 x 304 mm.

Belle carte de l'île de Sainte-Lucie, située au sud de la Martinique, publiée dans l'Histoire générale des voyages. Le nord est placé à gauche de la carte. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire. Tooley, MCC n°81, Printed maps of St. Kitts, St. Lucia and St. Vincent, p. 11.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

Plan de la ville et du port de Boston capitale de la Nouvelle Angleterre érigée prémierement en 1630.

Paris, Lattré, 1762-1764. 485 x 663 mm.

Très rare et superbe plan de la ville de Boston et ses environs, et très rare premier état avant l'ajout des détails pour la ville de Charlestown. C'est également le tout premier plan détaillé de la ville de Boston publié en France. Il est attribué à Jacques-Nicolas Bellin, et a été publié à Paris par Lattré. Il n'est pas daté, mais il a vraisemblablement été publié entre 1762 et 1764, d'après les renseignements fournis par la carte, où il est fait mention de l'incendie qui ravagea la ville en 1760, et du fait que son port "est regardé comme le meilleur de la colonie angloise". Le catalogue du British Museum le date de 1762, tandis que Sellers et van Ee avancent la date de 1764 avec un point d'interrogation. Il peut certainement être daté avant 1764, car Bellin publie à cette date un plan de Boston de petit format où figure un nombre plus important de bâtiments dans la ville de Charlestown. Le plan, très détaillé, montre Boston divisée en 12 quartiers, établis en 1735, avec le nom des rues, les batteries de défense, les quais, le magasin à poudre, les collines (Fox Hill, Beacon Hill), ainsi que l'Arbre de Liberté ou Liberty Tree, célèbre orme de la ville qui se tenait près du Boston Common, jardin public nommé "Commune" sur le plan. Les 12 bâtiments principaux de la ville sont numérotés, et nommés dans la légende : l'Hôtel de Ville, la Chapelle du roi, la maison du gouverneur, la douane, ou encore la prison, située dans Queen Street (R. Queen), renommée Court Street en 1788. En haut à gauche figure la liste des 12 quartiers, et celle des dix incendies qui frappèrent la ville entre 1653 et 1760 ; en haut à droite, 16 lignes de description de la ville. Les environs proches de Boston sont également nommés : Roxbury, Dorchester, château Castle dans l'isle (Castle Island), et les îles de Noddles et de Bird. Nous n'avons localisé que quatre exemplaires de ce premier état, tous se trouvant à la Boston Public Library, qui les date de 1764. La Library of Congress possède un exemplaire dans un état postérieur, avec l'ajout de détails pour la ville de Charlestown, qu'elle date également de 1764. La British Library possède un exemplaire que nous n'avons pas pu visualiser, il nous est donc impossible de dire s'il s'agit du premier état. Exemplaire finement colorié à l'époque. Déchirure restaurée au niveau de l'échelle, le coin inférieur droit de la marge et du cadre a été refait. Coloris très frais. Sellers & van Ee, 885. An exceptional and extremely rare map of Boston and its environs Extremely rare first state [BELLIN (Jacques-Nicolas)]. Plan de la ville et du port de Boston capitale de la Nouvelle Angleterre érigée prémierement en 1630. Paris, Lattré, [1762-1764]. 485 x 663 mm. A rare and attractive map of Boston and its immediate environs, and very rare first state before the addition of details for the city of Charlestown. This is also the earliest detailed map of Boston published in France, attributed to Jacques-Nicolas Bellin, and published in Paris by Lattré. It is not dated, but it was very likely published between 1762 and 1764, from the details given on the map, mentioning the fire which destroyed the city in 1760, and that its harbour is considered as the best harbour of the English colony. The catalogue of the British Museum dates their copy from 1762, and Sellers & van Ee from 1764. It can certainly be dated before 1764, since at that date, Bellin publishes a small map of Boston with a larger number of buildings in the city of Charlestown. The map shows in great detail the city of Boston divided in 12 districts that were established in 1735, with the names of the streets, the defence batteries, the docks, the powder house, the hills (Fox Hill, Beacon Hill), and Liberty Tree, a famous elm tree that stood near Boston Common, a public garden named "Commune" on the map. The 12 main buildings of the city are numbered and named in the legend: the Town Hall, the King's chapel, the governor's mansion, the Custom House or the jailhouse, located in Queen Street (R. Queen), renamed Court Street in 1788. At top left, list of the 12 districts, and the 10 fires that struck the city between 1653 and 1760; top right, 16 lines of description of the city. The immediate environs of Boston are also named: Roxbury, Dorchester, Castle Island (château Castle dans l'isle), as well as Noddles Bird islands. We have located only 4 copies of this first state, all at the Boston Public Library, which dates them from 1764. The Library of Congress possesses a copy in a later state, with the addition of details for the city of Charlestown, which they also date from 1764. The British Library has a copy, but since it is not pictured, we can't say which state it is. Small tear restored, lower right corner of the margin and the border redone. Sellers & van Ee, 885.

BLAEU (Johannes).

[GUYANE] Guiana sive Amazonum regio.

[Amsterdam, 1635-1638]. 373 x 494 mm.

Belle carte figurant le Surinam et la Guyane Française, ornée d'une rose des vents et de trois navires. Au centre de la Guyane figure le lac mythique de Parime. Jusqu'au XIXe siècle, en effet, les cartographes reporteront dans l'espace inexploré entre l'Orénoque et l'Amazone cet immense lac sur les rives duquel s'élève Manoa aussi appelée El Dorado, fabuleuse cité aux parois d'or. Texte français au verso. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

BRION de la TOUR (Louis).

Carte des États-Unis de l'Amérique septentrionale, dressée d'après les cartes anglaises.

Paris, S. Desnos, 1783. 227 x 258 mm.

L'une des premières cartes nommant les États-Unis nouvellement constitués, publiée en 1783. Les États-Unis furent proclamés par le Traité de Paris signé le 3 septembre 1783, qui mettait un terme à la Guerre d'Indépendance et reconnaissait les treize États-Unis d'Amérique. Le Traité est ratifié le 14 janvier 1784 par le Congrès de la Confédération et le 9 avril par le roi Georges III d'Angleterre ; l'échange des ratifications a lieu le 12 mai 1784 à Paris. La carte couvre la région à l'est du fleuve Mississippi, et figure les frontières des 13 états, les villes telles que Detroit, les rivières et lacs, les villages et territoires indiens, dont la Contrée des Six Nations, en référence aux six nations iroquoises, et les forts. La source principale de cette carte fut la carte de John Mitchell Map of the British and French dominions in North America, utilisée par la Grande-Bretagne et les États-Unis lors des négociations du Traité pour fixer les frontières de la nouvelle nation. Petites restaurations à la pliure centrale. Contours aquarellés à l'époque. Sellers and van Ee, 740 ; McCorkle, 780.1 ; Pritchard and Taliaferro, Mapping colonial America. Degrees of latitude, 70.

BRION de la TOUR (Louis).

Carte du théatre de la guerre entre les Anglais et les Américains dressée d'après les cartes anglaises les plus modernes.

Paris, Esnauts et Rapilly, 1779. 742 x 509 mm.

Carte importante figurant le théâtre de la guerre entre les Anglais et les Américains lors de la Guerre d'Indépendance. Basée sur la carte de Jefferys, elle s'étend du nord au sud de Québec au Cap May dans la baie du Delaware. Les noms des villes, des comtés, des forts et des nations indiennes sont indiqués. La carte montre le camp du général Burgoyne, où il capitula le 16 octobre 1777, ainsi que le Fort George bâti en 1759. En bas à droite, le grand cartouche de titre est animé d'un chef amérindien. Contours aquarellés à l'époque. Exemplaire uniformément bruni, traces de mouillure à la pliure centrale. McCorckle, 777.6.

BRION de la TOUR (Louis).

L'Amérique méridionale.

Paris, Esnauts et Rapilly, 1780. 752 x 526 mm.

Belle et grande carte de l'Amérique du Sud, ornée d'un cartouche de titre. Bon exemplaire, contours coloriés à l'époque. Deux petites déchirures restaurées, rousseurs dans le coin inférieur gauche.

BRION de la TOUR (Louis).

Nouveau Mexique, Louisiane, Canada et Nlle Angleterre.

Paris, Desnos, 1766. 277 x 305 mm.

Belle carte de l'Amérique du Nord, ornée d'un cartouche de titre et encadrée d'une bordure florale décorée des armoiries royales, dressée par l'ingénieur-géographe du roi Louis Brion de La Tour. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

BRITISH ADMIRALTY.

[AMÉRIQUE CENTRALE] Central America - West coast. Burica Point to Mangrove Bluff.

London, 1882-1892. 654 x 978 mm.

Belle et grande carte marine détaillée figurant les côtes de l'Amérique Centrale depuis Mangrove Bluff et Vera Cruz au Mexique jusqu'à Punta Burica au nord du Panama, avec le Belize, le Guatemala, le Salvador, le Honduras, le Nicaragua, et le Costa Rica. Elle a été dressée en 1882 d'après les relevés britanniques et américains les plus récents, puis corrigée jusqu'en 1892. En carton figurent 5 plans des baies de Chacahua, Salina Cruz, Ventosa et Morro Ayuca au Mexique, de Puerto San José et Champerico au Guatemala, et de Salinas au Costa Rica, à la frontière du Nicaragua. Les phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge : Acapulco, Puerto San José, Belize City, sur l'île d'Utila au Honduras, ou encore Puerto Limón au Costa Rica. Petit manque dans la marge supérieure, petites déchirures restaurées. Très bonne condition générale.

BRUE (Adrien Hubert).

Nouvelle carte de l'Amérique méridionale et des îles qui en dépendent.

Paris, Ch. Picquet, 1843. En 32 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,85 x 1,28 m, étiquette ornée de l'éditeur Charles Picquet au dos.

Très rare carte monumentale de l'Amérique du Sud de près de 2 mètres de hauteur, dressée par Adrien Hubert Brué, géographe du roi Charles X, dédiée à l'Académie royale des sciences de l'Institut de France, revue, corrigée et augmentée par Charles Picquet, géographe du roi Charles X et du duc d'Orléans (futur Louis-Philippe Ier) et propriétaire des cartes et atlas de Brué. En carton : carte de l'archipel des Galapagos, carte de l'archipel des îles Shetland et des Orcades méridionales, et carte des découvertes récemment faites au sud-est de l'Amérique. Les frontières sont signalées par un système de couleurs détaillé à droite de la carte. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

BRUE (Adrien Hubert).

Nouvelle carte de l'Amérique septentrionale, du Groënland et des îles qui en dépendent.

Paris, Ch. Picquet, 1843. En 32 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,86 x 1,28 m, étiquette ornée de l'éditeur Charles Picquet au dos.

Très rare carte monumentale de l'Amérique du Nord de près de 2 mètres de hauteur, dressée par Adrien Hubert Brué, géographe du roi Charles X, dédiée à l'Académie royale des sciences de l'Institut de France, revue, corrigée et augmentée par Charles Picquet, géographe du roi Charles X et du duc d'Orléans (futur Louis-Philippe Ier) et propriétaire des cartes et atlas de Brué. En carton : carte des possessions russes en Amérique du Nord, carte de l'archipel du Spitzberg, carte de la partie nord-est des États-Unis, carte des Bermudes, et carte des environs de Mexico et de Vera Cruz. Les frontières et possessions sont signalées par un système de couleurs détaillé à gauche de la carte. Cette carte est historiquement importante pour la cartographie de l'Amérique du Nord. La première édition de 1833 fut en effet la première carte contenant des informations dérivées de Jedediah Smith qui fut le premier à traverser la Sierra Nevada et à explorer les Montagnes Rocheuses. Toile déchirée par endroits. Néanmoins bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

BUCHON (Jean Alexandre).

[GUYANE] Carte géographique, statistique et historique de la Guyane.

Paris, 1825. 473 x 616 mm.

Belle carte figurant la Guyane Française, le Surinam ou Guyane Hollandaise et la Guyane Britannique, avec parties du Brésil et du Venezuela, issue de l'Atlas géographique, statistique, historique et chronologique des deux Amériques et des îles adjacentes, qui n'est autre que l'édition française de l'atlas américain de Carey & Lea, A complete historical, chronological, and geographical American atlas, dont la première édition fut publiée à Philadelphie en 1822. Les bordures contiennent une longue description géographique et historique. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

CHATELAIN (Henry Abraham) & GUEUDEVILLE (Nicolas).

Carte tres curieuse de la Mer du Sud, contenant des remarques nouvelles et tres utiles non seulement sur les ports et iles de cette mer, mais aussy sur les principaux pays de l'Amerique tant Septentrionale que Meridionale, avec les noms & la route des voyageurs par qui la decouverte en a été faite.

Amsterdam, 1719-1732. En deux feuilles pouvant être jointes pour former une carte de 80 cm x 1,40 m environ.

A celebrated map of the Americas. L'une des cartes les plus décoratives du continent américain et du Pacifique, aujourd'hui considérée comme l'un des chefs-d'œuvre de la cartographie française, publiée dans l'Atlas Historique, une première fois en 1719, puis en 1732. Elle est illustrée de nombreuses vignettes figurant des scènes vécues par les premiers explorateurs comme Christophe Colomb, Ferdinand de Magellan, Amerigo Vespucci ou encore Hernan Cortez, dont les portraits figurent en haut de la carte ; les illustrations comprennent aussi des plans de Mexico, La Havane, Vera Cruz, des scènes sur les coutumes des Canadiens et des Mexicains, une plantation de canne à sucre, des scènes de pêche à la tortue et à la morue, et divers animaux tels que des castors, des ours, des brebis du Pérou, etc. Au nord de la Californie, ici toujours représentée comme une île, on peut lire la mention suivante : "LES CALIFORNIES OU CAROLINES Que Quelques Modernes Croyent être attache au continent de l'Amérique par la Partie Septent.". De nombreuses missions établies en Californie du Sud sont mentionnées. Bel exemplaire. A spectacular wall map of the American continent, showing the Pacific and the American continent. Published in the Atlas Historique, it is regarded as a cartographic masterpiece. It is illustrated with numerous vignettes showing scenes of early explorers, such as Cortez, Columbus, Magellan, and Vespucci, with their portraits at the top of the map, city views of Mexico City, Havana, and Vera Cruz, scene of an Aztec human sacrifice, cod and turtle fishing, beaver hunting in Canada, first French attempt of settlement in Texas under La Salle, caravan of llamas carrying gold and silver from Peru to Panama, sugarmill, etc. In northern California, here still depicted as an island, a note says that some moderns believe that the Californias or Carolinas are attached to the continent of America by its northern part. Numerous missions established in Southern California are mentioned. Two other vignettes in Africa depict the Cape of Good Hope and the strait of Gibraltar. A very nice copy. McLaughlin, 190; Tooley, 80, p. 130; Portinaro & Knirsch, 108 ; Wagner, 511; Schwartz & Ehrenberg, plate 85.

CHATELAIN (Henry Abraham).

Carte contenant le royaume du Mexique et la Floride.

[Amsterdam, circa 1720]. 405 x 521 mm.

Carte figurant l'Amérique du Nord, le Mexique, l'Amérique Centrale et les Antilles. Cette carte est dérivée de la carte de Guillaume de l'Isle, la première à restituer le cours exact du Mississippi. Elle est basée sur les récits des survivants de l'expédition de La Salle et sur ceux des explorateurs et colons français dans la région du Golfe, comme Bienville et d'Iberville. Les tribus indiennes et leurs villages sont indiqués, de même que les forts français et anglais le long de la côte Est. La carte est issue de l'Atlas Historique, véritable encyclopédie géographique, qui est l'œuvre de Nicolas Gueudeville pour le texte et d'Henry Abraham Châtelain pour les cartes. La première édition fut publiée à Amsterdam en 1708, puis l'ouvrage fut réédité en 1718, 1721 et 1732-39. Bel exemplaire.

CHATELAIN (Henry Abraham).

Carte du Canada ou de la Nouvelle France, & des découvertes qui y ont été faites.

[Amsterdam, circa 1720]. 405 x 515 mm.

Belle carte du Canada basée sur la carte de Guillaume de l'Isle de 1703, qui fut la première à représenter de façon correcte les cinq Grands Lacs, à montrer la ville de Detroit, deux ans seulement après la création de ce village par Antoine de Lamothe-Cadillac, et à mentionner une colonie à Chicago. Y figurent des commentaires liés aux explorateurs (Lahontan, Baffin, Davis...), ainsi que les villages et les noms des tribus indiennes (Sioux, Ilinois, Outaouacs, Iroquois, etc). Quelques très légères rousseurs, pliure centrale légèrement brunie. Bon exemplaire.

COMPAGNIE UNIVERSELLE du CANAL INTEROCÉANIQUE de PANAMA.

[CANAL de PANAMA] Plan général du canal. Janvier 1888.

[1888]. 281 x 775 mm.

Carte gravée en couleurs, figurant le tracé du canal de Panama reliant l'Atlantique au Pacifique entre les villes de Colón et de Panama, avec le tracé des dérivations et du chemin de fer de Colón à Panama. Elle a été dressée en 1888 par la Compagnie Universelle du Canal Interocéanique de Panama, et publiée dans le Bulletin de la Société de Géographie, dont l'un des rédacteurs fut Alexandre-François Barbié du Bocage. En bas à droite figure une vue panoramique du canal et d'une écluse. La première tentative de construction du canal de Panama commença en 1880, sous l'impulsion du français Ferdinand de Lesseps. Il ne sera achevé qu'en 1914, après plus de 30 ans de travaux. Rousseurs partielles, déchirures restaurées.

COULIER (Philippe-Jacques).

[CURACAO/BONAIRE] Carte du fanal de la Pte. Lacre d'après une carte espag.le de 1816.

Paris, [1844-1848]. 276 x 200 mm.

Rare plan figurant la partie sud de l'île de Curaçao avec l'ilôt de Petit Curaçao, et l'île Bonaire, situées au large du Venezuela, issu de l'Atlas général des phares et fanaux à l'usage des navigateurs. Orné d'un profil côtier. Petites rousseurs dans les marges.

COULIER (Philippe-Jacques).

[CURACAO] Plan du phare projetté de Sta Anna, de Curaçao, d'après celui de l'amirauté anglaise, de 1837.

Paris, [1844-1848]. 280 x 200 mm.

Très rare plan figurant la baie de Santa Anna au sud de l'île de Curaçao, issu de l'Atlas général des phares et fanaux à l'usage des navigateurs. Orné d'un profil côtier où l'on voit Tafelberg ou Mt. de la Table. Petites rousseurs dans les marges.

d'ORLEANS (François).

[GUERRE DE SÉCESSION/VIRGINIE] Bataille de Gaine's Mill. Virginie (27 juin 1862).

[1862]. 366 x 740 mm.

Très rare lithographie en deux tons figurant la bataille de Gaine's Mill qui se déroula en Virginie le 27 juin 1862, lors de la Guerre de Sécession. Cette vue a été dessinée sur les lieux par François d'Orléans, prince de Joinville et fils de Louis-Philippe, et lithographiée par Lemercier. L'estampe est signée et datée en bas à droite. Contraint à l'exil depuis la Révolution de 1848, le prince de Joinville participa aux côtés de ses neveux le comte de Paris et le duc de Chartres à la Guerre de Sécession sous le drapeau nordiste, et exécuta de nombreuses aquarelles au cours de la guerre. Sur cette estampe figurent au premier plan le général Porter, le comte de Paris, le colonel Radowitz, le lieutenant Monteith, le duc de Chartres, le général Morell et le général Meade. La bataille de Gaine's Mill se déroula sur une journée, et vit la victoire du général Lee et ses troupes sudistes. Bon exemplaire.

DU PETIT-THOUARS (Louis-Marie Aubert).

[CHILI] Costume chilien.

[Paris, 1841]. 253 x 342 mm.

Belle planche lithographiée en couleurs d'après un dessin de Blanchard, issue de l'atlas pittoresque du Voyage autour du monde sur la frégate la Vénus, pendant les années 1836-1839. Capitaine de vaisseau en 1836, du Petit-Thouars réalisa un tour du monde sur la frégate la Vénus, faisant successivement escale aux îles Canaries, au Brésil, au Chili, au Kamtchatka, au Mexique, en Polynésie, en Australie, et à la Réunion, avant de regagner Brest en juin 1839. De retour en France, il conseilla au gouvernement l'annexion des îles Marquises et fut promu contre-amiral et commandant des forces navales d'Océanie. Son voyage implanta la France en Polynésie. Beaux coloris de l'époque. Déchirure dans la partie haute de l'estampe restaurée, taches dans la marge droite.

DU PETIT-THOUARS (Louis-Marie Aubert).

[PÉROU] Costumes de Lima (Pérou).

[Paris, 1841]. 227 x 250 mm.

Belle planche lithographiée en couleurs d'après un dessin de Blanchard, issue de l'atlas pittoresque du Voyage autour du monde sur la frégate la Vénus, pendant les années 1836-1839. Capitaine de vaisseau en 1836, du Petit-Thouars réalisa un tour du monde sur la frégate la Vénus, faisant successivement escale aux îles Canaries, au Brésil, au Chili, au Kamtchatka, au Mexique, en Polynésie, en Australie, et à la Réunion, avant de regagner Brest en juin 1839. De retour en France, il conseilla au gouvernement l'annexion des îles Marquises et fut promu contre-amiral et commandant des forces navales d'Océanie. Son voyage implanta la France en Polynésie. Beaux coloris de l'époque. Petite déchirure dans la marge inférieure restaurée.

DU PETIT-THOUARS (Louis-Marie Aubert).

[PÉROU] Marchande de fromages de Lima - Indienne des environs de Lima.

[Paris, 1841]. 225 x 332 mm.

Belle planche lithographiée en couleurs d'après un dessin de Blanchard, issue de l'atlas pittoresque du Voyage autour du monde sur la frégate la Vénus, pendant les années 1836-1839. Capitaine de vaisseau en 1836, du Petit-Thouars réalisa un tour du monde sur la frégate la Vénus, faisant successivement escale aux îles Canaries, au Brésil, au Chili, au Kamtchatka, au Mexique, en Polynésie, en Australie, et à la Réunion, avant de regagner Brest en juin 1839. De retour en France, il conseilla au gouvernement l'annexion des îles Marquises et fut promu contre-amiral et commandant des forces navales d'Océanie. Son voyage implanta la France en Polynésie. Beaux coloris de l'époque. Petite déchirure dans la marge inférieure restaurée.

DULIN (Jean Désiré).

Buenos-Ayres a vista de pajaro.

Buenos-Ayres, Ernst Nolte Libreria Alemana, [1880]. 548 x 927 mm.

Spectaculaire et très rare panorama à vol d'oiseau de Buenos Aires, lithographié en deux tons par F.W. Kahler à Hambourg, d'après un dessin de Jean Désiré Dulin. La vue, prise depuis le Río de la Plata, montre le port, avec ses docks qui forment désormais le très chic quartier de Puerto Madero. On y reconnaît aussi le très beau bâtiment du Correo Central, devenu il y a quatre ans le CCK ou Centro Cultural Kirchner. On repère parfaitement la Casa Rosada, dont on voit l'arrière, et le Cabildo dont on voit la façade. On repère aussi de nombreuses usines et des centrales électriques qui n'existent plus. Bel exemplaire. Petite décoloration dans les marges gauche et droite, restes de bande adhésive au dos. Marcelo Weissel, Iconografía porteña y estudio de embarcaciones: Buenos Aires entre 1858 y 1914. siete obras de J. D. Dulin.

DUPERREY (Louis-Isidore).

[BRÉSIL/TRINDADE et MARTIN VAZ] Carte et plan des ilôts de Martin-Vaz et de la Trinité.

[1827]. 361 x 498 mm.

Belles cartes de l'archipel brésilien de Trindade et Martin Vaz, situé à un millier de kilomètres au large des côtes, levées en octobre 1822 par Bérard, officier de marine à bord de la corvette la Coquille, lors du voyage autour du monde du commandant Duperrey. Avec deux profils côtiers. Très légères rousseurs.

DUPERREY (Louis-Isidore).

[BRÉSIL/ÎLE de SANTA CATARINA] Carte d'une partie de la côte du Brésil comprise entre le Rio Guaratuba et la Laguna de Gurupaba - Plan de l'île Santa Catharina.

[1827]. 520 x 369 mm.

Belles cartes détaillées des côtes de l'état de Santa Catarina, avec l'île du même nom située au large de la ville de Florianopolis, levées par des ingénieurs portugais en 1783, et enrichies des observations effectuées en 1819 lors de l'expédition hydrographique commandée par le baron Albin Roussin. Quelques rousseurs.

DUPERREY (Louis-Isidore).

[CHILI] Plan du port de Valparaiso (côte du Chili).

[1827]. 360 x 497 mm.

Beau plan du port de Valparaiso, au centre du Chili, levé en 1790 lors de l'expédition des corvettes espagnoles la Descubierta et l'Atrevida, sous le commandement de l'explorateur et navigateur italien Alessandro Malaspina, qui fit carrière dans la Marine espagnole. Le plan, gravé par Ambroise Tardieu, fut transmis au commandant Duperrey lors de son escale au Chili en 1823, au cours de son voyage autour du monde à bord de la corvette la Coquille. Quelques rousseurs.

DUVAL (Pierre).

L'Amérique autrement le Nouveau Monde et Indes Occidentales.

Paris, chez l'autheur, 1664 [1667]. 369 x 380 mm.

Belle carte de l'Amérique par Pierre Duval, représentant la Californie comme une île. La cartographie de cette carte est largement basée sur celle de Nicolas Sanson. En Amérique du Nord, quelques colonies apparaissent sur la côte Est : Jamestoun, London al: Boston, N. Amsterdam al: Manhate. Au nord-ouest du continent figure une bande de terre nommée Terre de Jesso. Elle correspond aujourd'hui à l'île d'Hokkaido et à l'île de Sakhaline.En Amérique du Sud, dans l'espace inexploré entre l'Orénoque et l'Amazone, figure le lac mythique de Parime où s'élève Manoa El Dorado, fabuleuse cité aux parois d'or. En haut à droite, on peut voir les côtes occidentales de l'Europe et de l'Afrique. La carte fut gravée une première fois en 1655, puis fut modifiée plusieurs fois jusqu'en 1684. Géographe français, neveu de Nicolas Sanson, Pierre Duval, né à Abbeville en 1618, fut un auteur de géographie prolifique qui publia de nombreux petits atlas, les uns à vocation pédagogique, les autres inspirés par l’actualité militaire et politique du royaume. Il consacra ses dernières années à compléter sa série de cartes en une ou plusieurs feuilles. Troisième état. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Très légères traces de pliures. Pastoureau, DUVAL II C, 14 ; Burden, 311 (état 3) ; McLaughlin, 15 (état 5).

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE & MOUCHEZ (Ernest).

[BRÉSIL] Brésil. Croquis de la baie de Bahia de Todos Os Santos.

Paris, 1864. 298 x 458 mm.

Plan de la baie de Bahia, dressé par le capitaine de frégate Ernest Mouchez en 1864. En 1856, Mouchez prit le commandement du Bisson, un aviso à vapeur de la station du Brésil. Il explore le Rio de la Plata, les fleuves Uruguay, Paraña, et Paraguay qu'il remonte sur 320 kilomètres. En 1861, il commande le d'Entrecasteaux puis le Lamotte-Picquet, avec lesquels il procède à la description complète des côtes du Brésil et de l'archipel d'Abrolhos au large de l'état de Bahia. Bel exemplaire.

DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[CUBA] Carte de l'île de Cuba. Deuxième feuille. Partie occidentale.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1861-1888. 626 x 922 mm.

Belle et grande carte marine figurant la partie ouest de Cuba, avec l'île des Pins, renommée île de la Jeunesse en 1978. Les phares de l'île sont aquarellés en jaune. Bel exemplaire.

ELIOT (J.B.).

Carte du théâtre de la guerre actuel entre les Anglais et les Treize Colonies Unies de l'Amérique septentrionale dressée par J.B. Eliot Ingénieurs des Etats Unis.

Paris, Mondhare, 1778. 695 x 515 mm.

Premier état. Carte de la plus grande rareté, connue à très peu d'exemplaires, figurant le théâtre de la guerre opposant les Anglais aux treize colonies des Etats-Unis en 1778. Elle s'étend de la baie de Chesapeake au New Hampshire, et est ornée d'un beau cartouche de titre décoré d'attributs militaires et d'une scène de bataille. Publiée en feuille isolée, cette carte est considérée comme étant la première carte imprimée à porter le nom "Etats Unis", son auteur, J.B. Eliot étant décrit comme "Ingénieur des Etats Unis". Ingénieur militaire américain, J.B. Eliot fut l'aide de camp du général Washington. Peu après le 4 mai 1778, date à laquelle la France devint l'alliée des Américains dans la Guerre d'Indépendance, Eliot expédia sa carte à Paris pour la faire graver et la publier la même année. C'est aux Etats-Unis que l'auteur a réuni les informations nécessaires pour dresser sa carte, qui ne ressemble à aucune autre carte révolutionnaire. Très bel exemplaire à grandes marges, contours coloriés à l'époque. Pritchard & Taliaferro, Degrees of latitude, Mapping colonial America, map 58 ; Schwartz and Ehrenberg, The Mapping of America, plate 122 ; Phillips, Maps of America, 859 ("the earliest map in the collection which has the title United States"); McCorkle, New England in Early Printed Maps 1513 to 1800, 778.3.

GARNIER (F.A.).

Amérique du Nord sphéroïdale.

Paris, V.e Jules Renouard, 1860 [1862]. 380 x 315 mm.

Bel exemplaire aquarellé à l'époque, issu du rare Atlas sphéroïdal & universel de géographie.

GARNIER (F.A.).

Amérique du Sud sphéroïdale.

V.ve Jules Renouard, 1860 [1862]. 381 x 317 mm.

Bel exemplaire aquarellé à l'époque, issu du rare Atlas sphéroïdal & universel de géographie.

GRASSET de SAINT-SAUVEUR (Jacques).

Tableau des principaux peuples de l'Amérique.

Paris, chez l'auteur, An 7 [1799]. 417 x 497 mm, montée sur carton et sous passe-partout.

Rare et belle planche par Jacques Grasset de Saint-Sauveur, gravée à l'aquatinte par Malbeste et Mixelle et finement coloriée à l'époque, figurant 24 peuples de l'Amérique en costumes traditionnels (couples et enfants). Sont ainsi représentés les habitants du Mexique, de la Californie, des États-Unis, du Canada, de la Guyane, de la Floride, du Panama, du Brésil, de la Louisiane, du Nouveau Mexique ou encore des Antilles. Chaque peuple est numéroté et identifié dans la légende sous la gravure. L'estampe est joliment décorée d'une bordure ornée d'animaux du continent. Exemplaire finement colorié à l'époque. Mouillure dans la marge supérieure, rousseurs marginales, marge inférieure coupée au ras de l'adresse de l'éditeur avec perte d'une partie des lettres. L'exemplaire a été monté sur carton, et sous passe-partout.

GRIWTONN (P.L.).

[SAINT-DOMINGUE] Carte de l'isle de St. Domingue avec les routes.

Paris, Charles Dien, 1801. 440 x 643 mm.

Très rare et belle carte de l'île de Saint-Domingue, dressée par l'ingénieur hollandais Griwtonn. Dressée en 1801, elle montre les divisions après que Toussaint Louverture ait envahi la partie espagnole de Saint-Domingue et qu'il ait divisé l'île en cinq départements. Son contrôle sur la partie espagnole fut cependant de courte durée. En juin 1802, il fut capturé par l'armée française et déporté en France. Les contours des cinq départements sont aquarellés. Le liseré de couleur bleue indique les anciennes limites entre la partie française et la partie espagnole. La partie espagnole fut réunie à la France par le traité de Bâle conclu avec l'Espagne le 22 juillet 1795. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Quelques rousseurs légères.

HAUSERMANN (Rémi).

[NEW YORK] Plan de New-York (États-Unis).

[1878]. 265 x 427 mm.

Beau plan de Manhattan avec les rives de l'Hudson et de l'East River montrant Brooklyn, Jersey City et Hoboken, gravé en couleurs par le dessinateur-géographe Rémi Hausermann, pour le Bulletin de la Société de Géographie, dont l'un des rédacteurs fut Alexandre-François Barbié du Bocage. Le plan montre Governors Island avec Castle Williams et Fort Columbus, renommé Fort Jay en 1904, Ellis Island avec Fort Gibson, qui abritera les bâtiments du centre d'immigration à partir de 1892. Bel exemplaire, replié.

HAUSERMANN (Rémi).

[SAINT-PIERRE-et-MIQUELON] Carte des îles St Pierre et Miquelon.

[1879]. 210 x 135 mm.

Carte de l'archipel français situé au sud de Terre-Neuve, dressée d'après les cartes du Dépôt de la Marine, gravée par le dessinateur-géographe Rémi Hausermann, pour la revue L'Exploration. Journal des conquêtes de la civilisation sur tous les points du globe, publiée sous la direction de Charles Hertz. Bel exemplaire.

HERISSON (Eustache).

Carte de l'Amérique septentrionale et méridionale, où se trouvent les découvertes les plus nouvelles, et les trois voyages de Cook.

Paris, Basset, 1795. 525 x 767 mm.

Belle et grande carte de l'Amérique, dressée par Eustache Hérisson, élève de Rigobert Bonne. La carte figure les routes des trois voyages du capitaine Cook effectués entre 1768 et 1780. En carton figurent deux petites cartes de Saint-Domingue et de la Martinique. Très bel exemplaire avec les contours et les mers finement coloriés à l'époque. Rare édition à la date de 1795.

JANSSON (Johannes).

[MANHATTAN] Nova Anglia Novum Belgium et Virginia.

Amsterdam, [1636]. 387 x 503 mm.

Belle carte figurant la côte Est des États-Unis, issue de l'édition latine du Novus Atlas ou Nouveau Théâtre du Monde de Jansson. Après la carte de Johannes de Laet de 1630 dont elle est dérivée, la carte de Jansson est la seconde carte imprimée nommant l'île de Manhattan, ici appelée Manbattes, et la troisième sur laquelle apparaît le nom de Massachusetts. Elle s'étend au nord jusqu'à la Nouvelle-Écosse et la Baie de Fundy, nommée Baye Françoise, et au sud jusqu'au C. of Feare, ou Cape of Feare, actuel Cape Lookout. Le Lac Huron est nommé Grand Lac, et le Lac Ontario, Lac des Yroquois. La carte est ornée de deux cartouches, de deux roses des vents, de navires et de monstres marins. Texte latin au verso. État 1, avec mention de la Virginie dans le titre. Pliure centrale brunie. Contours aquarellés à l'époque. Burden, 247; Cumming, 39; Van der Krogt, 9310:1A.1.

KLINGER (Johann Georg).

[WASHINGTON] Plan de la ville de Washington en Amérique.

[Gotha], 1794. 158 x 197 mm.

Très rare plan de Washington, dessiné par Weidner et gravé par Klinger, issu de l'Almanac de Gotha publié en 1794. Avec liste de légendes numérotées identifiant le Capitole, le Palais du Président (future Maison Blanche), la statue de Washington, etc. La ville de Washington, D.C. (district de Columbia) fut fondée le 24 janvier 1791, au nord de la confluence du Potomac et de la rivière Anacostia, entre les villes de Georgetown et Alexandria, cédées respectivement par le Maryland et la Virginie pour les inclure dans le district fédéral. Celui-ci ainsi créé se présente sous la forme d'uncarré de 16,2 km de côté. Le nom de Washington est utilisé à partir du 9 septembre de la même année, tandis que le nom officiel «District of Columbia», en référence à Christophe Colomb, est consacré le 6 mai 1796. Le plan de la ville est l'œuvre de Pierre Charles L'Enfant, un ingénieur militaire, fils d'un peintre de la cour de France qui propose ses services à George Washington, dont il a fait la connaissance durant laGuerre d'Indépendance alors qu'il s'était engagé en 1777, à l'âge de 23 ans, aux côtés des insurgés américains. Rousseurs. Exemplaire coupé et remonté sur papier ancien.

L'ISLE (Guillaume de).

Carte d'Amérique dressée pour l'instruction.

Paris, chez l'auteur, 1790. 480 x 595 mm.

Belle carte ornée d'un cartouche de titre, dressée par Guillaume de L'Isle et son gendre Philippe Buache, revue et augmentée des nouvelles découvertes par Jean-Claude Dezauche, successeur de de l'Isle et de Buache. Dezauche a ainsi rajouté sur cette édition de 1790 les découvertes du capitaine James Cook au nord-ouest de l'Amérique, dans un carton en haut à gauche de la carte. Éminent cartographe et premier géographe du roi, Guillaume de l'Isle fut le premier à rétablir l'étendue exacte de la Méditerranée, et à rendre à la Californie sa forme correcte de péninsule. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

LAPLACE (Cyrille Pierre Théodore).

[CHILI] Valparaiso. Sereno - Guaço.

[Paris, 1833-1839]. 275 x 372 mm.

Belle planche figurant deux habitants de Valparaiso, à droite un soldat, à gauche, un sereno, sorte de vigile qui surveillait les rues la nuit. L'estampe a été dessinée par Barthélémy Lauvergne et gravée à l'aquatinte par Sigismond Himely, et est issue du Voyage autour du monde par les mers de l'Inde et de Chine, exécuté sur la corvette de l'État la Favorite pendant les années 1830, 1831 et 1832. Parti de Toulon à bord de la corvette la Favorite, Laplace longea les côtes d'Afrique, fit escale à Pondichéry, Madras, aux îles Philippines, en Australie, en Tasmanie, en Nouvelle-Zélande avant de traverser l'océan Pacifique. Il revint en France en 1832, en passant par le Chili, le cap Horn et les côtes du Brésil. Cachet froid de l'éditeur figurant la Favorite. Bel exemplaire. Deux petits trous de ver dans la marge supérieure. Sur Chine monté. Rare.

LE ROUGE (Georges-Louis).

[ÎLES TURKS] Les Îles Turques d'après les levées de 1753 par le sloop l'Aigle et l'Émeraude par ordre du gouverneur de St. Domingue corrigées sur les observations de Ed. Hawke faites en 1770 dans le shooner royal. Publié à Londres en 1775. Traduit à Paris.

Paris, Le Rouge, 1779. 450 x 304 mm.

Belle et rare carte figurant l'archipel britannique des Turks, faisant partie des Turks et Caïcos. La carte est une version française de la carte anglaise de Thomas Jefferys publiée en 1775. Elle a été dressée en 1753 d'après les levés réalisés à bord des sloops l'Aigle et l'Émeraude à la demande de Joseph-Hyacinthe de Rigaud de Vaudreuil, gouverneur de Saint-Domingue de 1753 à 1757, et d'après les observations du capitaine anglais Edward Hawke à bord de la goélette du roi en 1770. Y figurent les îles de Grand Turk, Cotton Island (aujourd'hui Cotton Cay), Salt Key (aujourd'hui Salt Cay) et Sand Key (aujourd'hui Big Sand Cay), ainsi que les petites îles de Pelicans Island, Birds Island et Breeches Island. Les marges droite et basse ont été coupées au trait d'encadrement et refaites avec du papier ancien. Petit manque de papier au coin inférieur droit de la carte. Petites taches d'encre à l'extrême gauche de la carte. Sellers & van Ee, 1777.

LE ROUGE (Georges-Louis).

[ÎLES VIERGES/VIRGIN ISLANDS] Les Vierges, levées par les Anglais, et par les Dannois, traduit de l'anglais.

Paris, Sr. Le Rouge, 1779. 450 x 596 mm.

Très rare carte figurant les Îles Vierges, traduite de la carte de Thomas Jefferys publiée en 1775, dont ce fut la première carte de ce format pour cette région. Y figurent les Îles Vierges britanniques, dont Jost Van Dyke, Tortola, Virgin Gorda et Anegada, les Îles Vierges américaines de Saint-Thomas, Saint-John et Sainte-Croix, les Îles Vierges espagnoles de Culebra et Vieques, ainsi que les îles d'Anguilla, Saint-Martin, une partie de Saint-Barthélémy, Saint-Kitts, Saint-Eustache, Saba, et la pointe est de Porto Rico. Y figurent également onze profils côtiers. Entre les îles de Tortola et de Virgin Gorda, il est indiqué que Francis Drake fut le premier à passer par ces îles en 1580. Contours aquarellés à l'époque. Les marges gauche et supérieure ont été partiellement coupées et refaites avec du papier ancien. Sellers & van Ee, 1983.

LEVASSEUR (Victor).

Amérique méridionale.

Paris, [circa 1850]. 315 x 427 mm.

Belle carte issue de l'Atlas national illustré de Victor Levasseur. Elle est illustrée par Raymond Bonheur de scènes et personnages. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

LEVASSEUR (Victor).

Amérique septentrionale.

Paris, [circa 1850]. 310 x 439 mm.

Belle carte issue de l'Atlas national illustré de Victor Levasseur. Elle est illustrée par Raymond Bonheur de paysages, scènes et animaux. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

LLOYD (John Augustus).

[CANAL de PANAMA] Plan d'une partie de l'isthme de Panama où l'on propose d'établir une communication entre les océans Atlantique et Pacifique.

[1830]. 287 x 201 mm.

Carte figurant l'isthme de Panama, dressée d'après les observations faites par l'ingénieur et cartographe anglais John Augustus Lloyd entre 1828 et 1829. En novembre 1827, Lloyd fut chargé par le général Simon Bolivar, alors président de Grande Colombie, de lever le plan de l'isthme de Panama et de Darien, afin de déterminer la ligne la plus convenable afin de relier, soit par route, soit par un canal, l'Atlantique au Pacifique. La carte montre le projet de deux lignes de chemin de fer entre la rivière Trinidad au nord et la ville de Panama au sud. Le chemin de fer du Panama ne sera finalement pas construit avant 1850. Le canal de Panama ne sera lui achevé qu'en 1914, après plus de 30 ans de travaux. En carton figure un plan détaillé de la ville de Panama, montrant la Grande Place et la prison. La carte est issue du Bulletin de la Société de Géographie, dont l'un des rédacteurs fut Alexandre-François Barbié du Bocage. Bon exemplaire, coin inférieur droit de la carte légèrement roussi.

MANESSON-MALLET (Allain).

[BAHAMAS] I. de Guanahani ou de S.t Salvador.

[1683]. 139 x 97 mm.

Belle carte figurant l'île de San Salvador, également nommée Colombus Island, dans l'archipel des Bahamas, issue de La Description de l'Univers, véritable encyclopédie géographique abondamment illustrée, publiée en français puis en allemand. Guanahani était le nom donné par les indigènes à l'île que Christophe Colomb baptisa San Salvador quand il débarqua en Amérique le 12 octobre 1492. D'abord ingénieur des camps et armées du roi de Portugal, Alain Manesson-Mallet fut nommé, dès son retour en France, maître de mathématiques des pages de la petite écurie de Louis XIV. On a également de lui Les Travaux de Mars (1671) et La Géométrie pratique (1702). Bel exemplaire. Pastoureau, MANESSON-MALLET, I.

MARSHALL (John).

[GUERRE d'INDÉPENDANCE] Carte des provinces méridionales des États-Unis.

[1807]. 347 x 499 mm.

Carte figurant les états situés au sud-est des États-Unis, dressée lors de la Guerre d'Indépendance, et issue de la Vie de George Washington par John Marshall. Officier pendant la guerre d'Indépendance, Marshall devint successivement membre de l'Assemblée législative de l'État de Virginie, du Conseil éxécutif, du Congrès, et secrétaire d'état. Il finit sa carrière comme président de la Cour Suprême. Bel exemplaire, replié.

MERIAN (Matthäus).

[BRESIL] Mauritiopolis Reciffa et circumiacentia castra.

[1649]. 288 x 372 mm.

Très belle et rare carte détaillée figurant les environs de la ville de Récife, baptisée Mauritsstad par les Hollandais lorsqu'ils la colonisèrent en 1630. Elle est issue de l'ouvrage Archontologia cosmica publié en 1649. La carte montre le môle de Mendonça, les salines, les marais, le fleuve Capibaribe, l'avenue Olinda, le château du prince Guillaume d'Orange, ou encore le palais de Boa Vista érigé par Maurice de Nassau en 1643. Bel exemplaire.

MERIAN (Matthäus).

[BRESIL] Sinus Omnium Sanctoru.

[1649]. 295 x 377 mm.

Très belle carte détaillée figurant la Baie de Tous les Saints ou Baía de Todos os Santos, avec en carton un plan de la ville de Salvador de Bahia. Elle est issue de l'ouvrage Archontologia cosmica publié en 1649. Bel exemplaire.

MERIAN (Matthäus).

America noviter delineata.

[1649]. 277 x 360 mm.

Très belle carte du continent américain, dérivée de la carte de Hondius de 1618. Elle est issue de l'ouvrage Archontologia cosmica publié en 1649. En carton figure une carte du Groenland. la carte est ornée d'un cartouche de titre, de deux vaisseaux et de monstres marins. Bel exemplaire. Burden, 251.

MINISTÈRE des TRAVAUX PUBLICS.

[BOSTON] Boston.

Paris, Auto. Marchadier et Cie, 1884. 295 x 661 mm.

Plan de la ville de Boston et de ses docks lithographié en deux tons, issu de l'Atlas des Ports étrangers, et dressé à la Direction des Cartes et Plans du Ministère des Travaux Publics. Bel exemplaire.

MINISTÈRE des TRAVAUX PUBLICS.

[CHARLESTON] Charleston.

Paris, Auto. Marchadier et Cie, 1884. 295 x 472 mm.

Beau plan de la ville de Charleston en Caroline du Sud, lithographié en deux tons, issu de l'Atlas des Ports étrangers, et dressé à la Direction des Cartes et Plans du Ministère des Travaux Publics. Bel exemplaire.

MINISTÈRE des TRAVAUX PUBLICS.

[RIO de JANEIRO] Rio de Janeiro.

Paris, Auto. Marchadier et Cie, 1884. 295 x 225 mm.

Beau plan du port de Rio lithographié en deux tons, issu de l'Atlas des Ports étrangers, et dressé à la Direction des Cartes et Plans du Ministère des Travaux Publics. Bel exemplaire.

MOUCHEZ (Ernest) & DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[PARAGUAY] Carte de la République du Paraguay (cours du Parana et du Paraguay) (Amérique méridionale).

[Paris], 1862. 984 x 640 mm.

Très rare et grande carte figurant le Paraguay, dressée en 1862 par le lieutenant de vaisseau Ernest Mouchez, commandant l'aviso à vapeur le Bisson, d'après les observations faites pendant les trois voyages du Bisson entre 1857 et 1859. En 1856, Mouchez prit le commandement du Bisson, un aviso à vapeur de la station du Brésil. Il explore le Rio de la Plata, les fleuves Uruguay, Paraná, et Paraguay qu'il remonte sur 320 kilomètres. Quelques ajouts manuscrits à l'encre rouge ou noire par endroits. Bel exemplaire.

NOLIN (Jean-Baptiste).

Amérique septentrionale avec les nouvelles découvertes fait au nord, par les Russes et les Anglois.

[Paris, Mondhare, 1791]. 206 x 229 mm.

Belle carte de l'Amérique du Nord, issue de l'Atlas général à l'usage des collèges et maisons d'éducation, très rare atlas scolaire publié par Mondhare en 1791. Au nord de la baie de Hudson, il est fait mention d'une découverte en 1742 de l'explorateur Middleton lors de la recherche d'un passage au nord-ouest du continent. Pliure centrale brunie, légères rousseurs marginales. Contours finement aquarellés à l'époque.

NOLIN (Jean-Baptiste).

Carte du Brésil le Pérou Terre Ferme et le Pays des Amazones où se trouvent la Goyane françoise et hollandoise.

[Paris, Mondhare, 1791]. 205 x 257 mm.

Belle carte figurant la moitié nord de l'Amérique Latine, issue de l'Atlas général à l'usage des collèges et maisons d'éducation, très rare atlas scolaire publié par Mondhare en 1791. Pliure centrale légèrement brunie. Contours finement aquarellés à l'époque.

NOLIN (Jean-Baptiste).

Golfe du Mexique.

[Paris, Mondhare, 1791]. 203 x 262 mm.

Belle carte du Golfe du Mexique et des Caraïbes, issue de l'Atlas général à l'usage des collèges et maisons d'éducation, très rare atlas scolaire publié par Mondhare en 1791. Pliure centrale et marges légèrement brunies. Contours finement aquarellés à l'époque.

NOLIN (Jean-Baptiste).

Hémisphère occidental ou Nouveau Monde.

[Paris, Mondhare, 1791]. 224 x 185 mm.

Belle carte du continent américain, issue de l'Atlas général à l'usage des collèges et maisons d'éducation, très rare atlas scolaire publié par Mondhare en 1791. L'hémisphère est entouré de 8 représentations illustrant le soleil, les éclipses, les solstices, et les trois théories de Copernic, Ptolémée et Descartes. Pliure centrale brunie, rousseurs marginales. Exemplaire finement aquarellé à l'époque.

NOLIN (Jean-Baptiste).

Partie méridionale des possessions angloises en Amérique.

[Paris, Mondhare, 1791]. 203 x 260 mm.

Belle carte détaillée des États-Unis, issue de l'Atlas général à l'usage des collèges et maisons d'éducation, très rare atlas scolaire publié par Mondhare en 1791. Y figurent les tribus et villages indiens, ainsi que les forts. Pliure centrale brunie, rousseurs marginales. Contours finement aquarellés à l'époque.

NOLIN (Jean-Baptiste).

Partie septentrional des possessions angloise en Amérique où se trouvent l'isle de Terre Neuve le Canada et la Nouvelle Écosse.

[Paris, Mondhare, 1791]. 200 x 258 mm.

Carte issue de l'Atlas général à l'usage des collèges et maisons d'éducation, très rare atlas scolaire publié par Mondhare en 1791. Pliure centrale brunie. Contours finement aquarellés à l'époque.

PATON (Richard).

[BATAILLE des SAINTES. 12 avril 1782].

London, John Boydell, May 1st 1783. Deux estampes mesurant chacune 492 x 654 mm.

Estampes gravées et finement coloriées à l'époque par James Fittler et Daniel Lerpinière, d'après les tableaux de Charles Paton. Magnifiques estampes figurant le combat naval qui se déroula peu après la fin de la Guerre d'Indépendance des États-Unis, du 9 au 12 avril 1782, entre une flotte britannique commandée par l'amiral Georges Rodney, et une flotte française commandée par le comte de Grasse, au large de l'archipel des Saintes, situé au sud de la Guadeloupe. La flotte anglaise en sortit victorieuse. Pliures centrales restaurées, petites restaurations dans les marges.

PERROT (Aristide Michel).

[GUYANE] Carte de la Guyane Française.

I. Duprat-Duverger, 1826. 292 x 291 mm.

Carte de la Guyane dressée par Perrot. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

PERROT (Aristide Michel).

Carte pour servir de tableau d'assemblage aux colonies françaises occidentales.

I. Duprat-Duverger, 1826. 296 x 293 mm.

Carte des Antilles et du nord de l'Amérique Latine avec le Venezuela, la Guyane Britannique, le Surinam et la Guyane Française, dressée par Perrot. Un système de couleurs permet d'identifier les colonies françaises, anglaises, espagnoles, hollandaises, danoises et suédoises. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

PHILIPPE de PRETOT (Etienne-André).

Carte nouvelle d'Amérique.

1769. 275 x 392 mm.

Belle carte du continent américain, dessinée par l'ingénieur Maurille-Antoine Moithey, issue de la Cosmographie universelle, physique, astronomique. Ornée d'un beau cartouche de titre, d'une rose des vents et de deux navires. Bel et rare exemplaire entièrement aquarellé à l'époque.

POIRSON (Jean-Baptiste).

[GUYANE] Carte de la Guiane Française et Hollandaise.

An 10 - 1802. 357 x 416 mm.

Carte de la Guyane Française et du Surinam ou Guyane Hollandaise, gravée par Tardieu. Contours aquarellés à l'époque. Rousseurs dans les marges.

ROBERT de VAUGONDY (Didier).

[AMERIQUE CENTRALE] Partie du Mexique ou de la Nouvelle Espagne où se trouve l'audience de Guatimala.

1749. 162 x 237 mm.

Carte figurant le sud du Mexique et les pays situés en Amérique centrale : Guatemala, Honduras, Nicaragua, Costa Rica et le nord du Panama. Bel exemplaire publié dans l'Atlas Portatif.

ROBERT de VAUGONDY (Didier).

[GUYANE] Partie orientale de la Terre Ferme où l'on trouve la Guiane. Partie orientale du Fl. Maragnon ou Amazone.

1749. 160 x 224 mm.

Belle carte figurant la Guyane Française, le Surinam ou Guyane Hollandaise et la Guyane Britannique, avec parties du Brésil et du Venezuela. Ces pays se trouvaient dans la partie orientale de la Terre Ferme, nom donné du temps de la colonisation de l'Amérique par la couronne espagnole au Venezuela et à une partie de la Colombie. La carte a été dressée d'après la carte de l'explorateur français Charles-Marie de La Condamine, et est issue de l'Atlas portatif. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

ROBERT de VAUGONDY (Didier).

[MEXIQUE] Nouvelle Espagne, Nouveau Mexique, Isles Antilles.

[1762]. 237 x 306 mm.

Belle carte figurant le sud des États-Unis, le Mexique, l'Amérique Centrale et les Antilles, issue du Nouvel atlas portatif. Ornée d'un cartouche de titre. En carton, les Açores. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

RUSCELLI (Girolamo) & PTOLÉMÉE (Claude).

Tierra nova.

[Venise, 1561]. 184 x 245 mm.

Carte du continent sud-américain, issue de la Géographie de Ptolémée traduite par Girolamo Ruscelli. Texte italien au verso. Rousseurs marginales.

SANSON d'ABBEVILLE (Nicolas).

Le Canada, ou Nouvelle France.

Paris, Pierre Mariette, 1656. 400 x 546 mm.

Carte très importante pour la cartographie des Grands Lacs. C'est la première carte à représenter les cinq Grands Lacs canadiens. C'est également la première fois que sont utilisés les noms de Lac Supérieur, Lac Ontario et Lac Erié, également appelé du Chat en référence aux Indiens habitant la région. Les régions des Grands Lacs et du Saint-Laurent sont très détaillées, les villes de Montreal et de Quebec sont nommées. Nicolas Sanson semble s'être inspiré d'une carte aujourd'hui perdue, établie par le père jésuite Chaumonat, qui avait voyagé au nord du Lac Erie en 1640 et 1641. Reconnu comme le fondateur de la cartographie française, Nicolas Sanson, le premier de cette célèbre famille de cartographes, quitta sa ville natale d'Abbeville pour Paris, où il rencontra Richelieu en 1627. Ce dernier, très impressionné par son oeuvre cartographique, le présenta au roi Louis XIII qui le nomma Géographe Ordinaire du Roi. Il fut le premier, en France, à concevoir un atlas mondial et publia près de trois cents cartes. Petites galeries de ver dans les marges. Tache d'encre noire dans le coin supérieur de la carte. Contours aquarellés à l'époque. Burden, 318.

VUILLEMIN (Alexandre).

Nouvelle carte illustrée de l'Amérique du Sud indiquant les grandes divisions physiques, la distribution géographique des végétaux et des minéraux, les ports de commerce, villes industrielles et fortifiées des différents états.

Paris, Fatout, 1860. 612 x 842 mm.

Carte très décorative, gravée sur acier par Langevin, et ornée de 12 vignettes figurant des scènes diverses. En carton en bas à droite, "Carte donnant les parcours des bateaux à vapeur sur l'Atlantique et l'océan Pacifique". Très bel exemplaire aux contours coloriés à l'époque. Rare.