Référence :LBW-7044

[GRENADE] Carte de l'isle de la Grenade.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

1760. 882 x 562 mm.

Belle et grande carte de la Grenade, dressée par Jacques-Nicolas Bellin, par ordre de Nicolas-René Berryer, secrétaire d'État de la Marine de 1758 à 1761. Elle est issue de L'Hydrographie françoise, publiée entre 1737 et 1772. Comme aujourd'hui encore, l'île est divisée en six paroisses, qui furent créées par les colons anglais à leur arrivée. Au-dessus du cartouche de titre figure un profil des côtes, montrant le Cap David (au nord de l'île), et quelques îles de l'archipel des Grenadines situées au nord de la Grenade : l'île Diamant, nommée Le Grison, l'île Ronde, et l'île Les Tantes, appelée l'islet de la Tante. La carte va au nord jusqu'aux îlots appelés Les Deux Frères et le sud de l'île Carriacou, la plus grande île des Grenadines. À l'emplacement de la ville de Saint-Georges, actuelle capitale de l'île, figure la mention Ville et Fort Royal. Le Fort Royal fut construit par les colons français en 1666. Lorsque les Britanniques prirent le contrôle de l'île en 1762, Fort Royal fut rebaptisé Fort George, en l'honneur du roi George III, et la Ville prit le nom de Saint-Georges. Colonisée par les Anglais vers 1600, la Grenade fut rachetée par les Français en 1650. En 1763, elle fut officiellement cédée à la Grande-Bretagne par le traité de Paris. Les Français reprirent l'île en 1779, puis elle fut rendue aux Anglais en 1783 lors du traité de Versailles. La Grenade obtint son indépendance en 1974. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire. Tooley, Map Collectors' Series n°62, Printed maps of Dominica and Grenada, p. 9, n°8.

500.00 €