Référence :LBW-6380

Relation du périssement de deux tartannes françoises dittes Ste Claire et Ste Ursule faisant le transport de six compagnies de Cambresis arrivé le 8 janvier 1739 sur la coste de l’isle de Corse ditte Austricon. Manuscrit signé.

BEUVRIGNY (Jean François de La Gonnivière de).

St Fiorenzo [Saint-Florent], 20 février 1739. In-folio (33,8 x 22,2 cm) de (7) pp. sur deux feuilles doubles.

Le naufrage de deux bâtiments français envoyés en Corse. En 1737, une convention fut signée entre la France et la République de Gênes pour l’envoi de troupes destinées à combattre les insurgés corses; l’année suivante, un premier contingent arriva sur place. Le 6 janvier 1739, un second contingent fut envoyé mais une forte tempête dispersa les navires et deux tartanes transportant six compagnies du Régiment de Cambrésis s’échouèrent sur la côte corse, entre Saint-Florent et l’Ile-Rousse. Le présent manuscrit, rédigé par un capitaine du régiment de Cambrésis, raconte la tempête, le naufrage le 8 janvier au soir, l’évacuation des soldats, puis comment les survivants se sont fait attaquer par les habitants de l’île et ont été faits prisonniers; il relate aussi leur libération à la suite de l’intervention du colonel de Villemur, commandant pour la Balagne. «Nous [échouâmes] sur un rocher environ à 50 pas de terre avec une secousse si violente et un fracas si épouvantable que nous ne doutâmes pas un instant que le bâtiment ne tombât en éclats; l’eau gagna le pont et il ne nous restoit de ressource que dans la chaloupe […]. J’ay eu le bonheur de voir dans l’espace d’une heure et demie, tous nos soldats débarquer dix à la fois par le secours de la ditte chaloupe, sans autre perte que de leurs armes et nos équipages […]. Je m’informay alors du capitaine de la tartanne et de l’équipage qu’elle étoit la coste où nous avions pris terre si malheureusement. Il me dit qu’elle étoit au pouvoir des rebelles et des plus féroces, qu’il n’y avoit pas d’autre party à prendre pour éviter notre perte entière, que de gagner St Fiorenzo…». Une autre version du récit de Beuvrigny se trouve dansPommereul (François de), Histoire de l’isle de Corse, t. I. Berne, 1779, pp. 229-234. Intéressant document sur la Corse. Quelques traces de plis, mais le document est bien conservé.

1,200.00 €