Référence :LBW-6296

[NOUVELLE FRANCE] Carte de la Nouvelle France pour servir à l'étude de l'histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'en 1760.

GENEST (P.M.A.).

Montréal, Burland-Desbarats, 1875. En deux feuilles pouvant être jointes pour former une carte de 0,95 x 1,50 m.

Très grande et belle carte historique de la Nouvelle-France ou Canada, lithographiée en couleurs, et première cartepubliée au Québec qui soit formellement destinée à l’enseignement. Cette carte illustre, par de nombreux commentaires, les explorations et découvertes des Français dans la Nouvelle-France, depuis l'arrivée de Jacques Cartier au Cap Bonavista sur l'île de Terre-Neuve en 1534, jusqu'à la conquête de la Nouvelle-France par les Britanniques en 1760. Elle est ornée d'une vue de Québec en 1688, d'après un dessin de Jean-Baptiste-Louis Franquelin, hydrographe et géographe du roi de France, établi à Montréal ; d'un plan de la haute et de la basse ville de Québec en 1664 ; d'un plan de Montréal en 1672 ; d'une carte du Lac Champlain, de la rivière des Iroquois et de l'île Montréal, portant l'emplacement des forts et dont le tracé est extrait d'une carte faite à Québec en 1752 par Louis Franquet, nommé, en1753, brigadier et directeur des fortifications de la Nouvelle-France ; d'une carte de la Baie de Hudson d'après Jacques-Nicolas Bellin ; et d'une carte de la Louisiane d'après Guillaume de l'Isle, montrant l'itinéraire des expéditions de Hernando de Soto et du voyage de Cavelier de La Salle, avec indication de l'endroit précis où il fut assassiné. La carte montre les grandes explorations du XVIIe siècle, les plus importantes étant celles de Samuel de Champlain, fondateur de la ville de Québec et de la colonie française au Canada en 1603. La carte donne également les noms de toutes les tribus indiennes qui occupaient les territoires de la Nouvelle-France et de la Nouvelle-Angleterre, l'emplacement des forts avec le nom du fondateur et la date de la fondation, l'indication des endroits historiques, la position des anciens établissements et les lieux des principaux naufrages. Les paroisses et les missions sont indiquées, avec leur date de fondation, et sont reprises dans la légende numérotée. Bon exemplaire. Les feuilles ont été repliées et présentent des petits défauts à quelques pliures avec parfois de petits manques, mouillure à la première feuille, petites déchirures dans les marges. Journal de l'instruction publique, Vol. 19, n° 8/9, août/sept. 1875, p. 113 ; Université Laval, 300 ans de manuels scolaires au Québec, p. 166.

600.00 €