Référence :LBW-6275

[LIGURIE] Carte topographique des États de la République de Gênes suivant l'original par le fameux Chaffrion, publiée et augmentée, 1784.

GRAVIER (Yves) & CHAFFRION (José).

Genova, 1784. En 32 sections jointes et montées sur une toile bordée de soie verte, formant une carte de 1,10 x 1,90 m ; sous étui de papier bleu.

Belle et rare carte monumentale des états de la République de Gênes, figurant la Ligurie actuelle, la Corse, la Sardaigne et l'île de Capraia, au nord-ouest de l'île d'Elbe. La République de Gênes, dont le pouvoir s'exerça entre le XIe siècle et 1797, était la plus puissante des quatre républiques maritimes italiennes, les trois autres étant Pise, Venise et Amalfi. À la fin du Xe siècle, Gênes entreprend, avec Pise, de chasser les Maures de Corse et de Sardaigne. Pendant deux siècles, les deux cités vont ensuite se disputer avec acharnement les deux îles et de manière plus générale, le contrôle de la mer Tyrrhénienne. Les Génois étaient fermement implantés dans le nord de la Sardaigne, le sud de la Corse, avec Bonifacio, le cap Corse, avec Bastia, et la Balagne, avec Calvi qu'ils fondent au XIIIe siècle, tandis que les Pisans occupaient les îles restantes. La Corse et la Sardaigne sont ici représentées en carton, dans de belles dimensions (42 x 21 cm). Dressée en 1784 par Ivone Gravier, la carte est dérivée de celle du cartographe espagnol José Chaffrion de 1685, intitulée Carta de la rivera de Genova con sus verdaderos confines y caminos. Topographia de la Liguria. Gravier a augmenté la carte de Chaffrion, en ajoutant notamment les cartes de la Corse, de la Sardaigne et de Capraia. La carte est décorée d'un beau cartouche de dédicace à Michelangelo Cambiaso, patricien de la ville de Gênes et doge de la République entre 1791 et 1793. Le cartouche est orné en tête des armoiries de la République de Gênes tenues par la déesse de la Renommée, et d'une vue du port de Gênes animée de trois personnages, dont un Turc, faisant du commerce. Le titre est en anglais, français, italien et allemand. L'échelle est en milles génois, italiens, piémontais, anglais et en lieux de France. Exemplaire en très bonne condition, avec cependant trois rousseurs dans la partie gauche. Perini, L'Italia e le sue regioni nelle antiche carte geografiche, p. 50.

3,800.00 €