Référence :LBW-6048

État de Guatémala (Amérique Centrale).

GUATEMALA. — LOCKHORST (Bernard van).

Paris, 1843. Lithographies originales (environ 29 x 35 cm).

Rarissime ensemble de 10 planches lithographiées par François Joseph Dupressoir d'après des croquis de Bernard van Lockhorst : - Vue de la grande place et du Palais du Gouvernement à Guatémala-Nueva. - Vue de la maison habitée par la Commission d'Exploration envoyée par la Compagnie Belge de Colonisation dans l'état de Guatémala. - Vue prise au fond de la Baie de Santo-Thomas. - Vue d'Isabal, prise du lac de ce nom (District de Santo Thomas). - Intérieur du Couvent de San-Geronimo. - Vue prise des hauteurs de Guénas, près Guatémala Antigua. - Vue du lac Atitlan, à 27 lieues de Guatémala. - Vue de l'entrée du Rio-Dulce, (prise de Linvingston). - Vue de Boca Nueva, Vera-Paz. - Consécration de la Chapelle de la Communauté de l'Union. Santo Thomas de Guatemala. Ces vues du Guatemala furent dessinées par Bernard van Lockhorst, attaché à la Commission d'Exploration mise en place par le gouvernement belge lors du projet de colonisation au Guatemala. En 1831, la Belgique prit son indépendance des Pays-Bas, et ne possèdait plus aucune colonie ni marine militaire. Le nouveau roi Léopold Ier, se sentant à l'étroit dans son petit territoire, estima nécessaire de doter le pays d'une colonie, et décida de fonder une colonie belge à Santo Tomas de Guatemala, dans le golfe du Honduras. À cet effet la Compagnie Belge de Colonisation fut créée en 1841. Celle-ci mit en place la Commission d'Exploration, à laquelle fut attaché Bernard van Lockhorst, en qualité de dessinateur. En janvier 1842, la Compagnie et la Commission arrivèrent au port de Santo Tomas. Les premiers colons, pour la plupart sans formation, s'y installèrent en mars 1843. Mal organisée, insuffisamment ravitaillée, victime de dissensions internes, la colonie périclita très vite. Le projet se soldera par un échec et le rapatriement des colons, à peine dix ans après leur implantation. Rarissimes estampes non référencées dans les bibliographies usuelles, et sur lesquelles nous n'avons pas trouvé d'informations. La Bibliothèque Nationale de France possède un album de 16 lithographies ; la New York Public Library possède également un album de 16 planches dont deux sont de Francisco Cisnéros ; la Bibliothèque Nationale de Colombie possède 9 planches dont 2 sont différentes de notre suite ; la Bibliographie de la France, ou Journal général de l'Imprimerie et de la Librairie, 1843, mentionne 7 planches. Quelques salissures marginales, déchirure marginale à une planche restaurée.

5,000.00 €