Référence :LBW-5599

Album concernant l’incident de Shanghai en 1932.

CHINE.

Shanghai, 1932. In-4 oblong (26,7 x 40 cm) de (40) ff. de photographies; percaline noire, encadrement à froid sur les plats, mention «Photographs» en lettres dorées sur le plat supérieur (reliure de l’époque).

Relation photographique de l’attaque de Shanghai par les troupes japonaises, entre janvier et mars 1932. Elle est illustrée de 281 photographies non signées, de dimensions 9 x 14 cm, montées au recto et au verso de chaque feuillet, pour la plupart à raison de 3 ou 4 par page. Des légendes imprimées en français ont été contrecollées sur les pages de l’album. Parmi cet ensemble, environ 240 photographies couvrent le conflit du côté japonais: On y voit d’abord le lieutenant-général Uyeda accompagné de son état-major à Woosung [Wusong], au nord de Shanghai. Les clichés suivants montrent l’arrivée des troupes japonaises et leur déploiement: débarquement de la brigade mixte de la 12e division à Wan-Tsao-Pang; 9e division en route pour le front à Kiangwan; à la recherche des francs-tireurs; marins japonais en position à l’angle de Range et North Honan Roads; sur la ligne de Woosung, près de la gare de Tien Tung An; marins japonais en position dans North Szechuen Road; positions japonaises près de la gare de Tien Tung An; marins japonais en position à la limite de la Concession internationale, etc. Les photographies se rapportent ensuite à l’attaque du quartier de Chapei [Zhabei], à Shanghai: positions japonaises; automitrailleuses en patrouille; mortier de tranchée en action; marins japonais en opération; bombardement de Chapei; prise d’un secteur; gare de Nord incendiée par les bombes des avions japonais; progression des marins japonais; locomotive abandonnée par les Chinois; état-major dans Chapei; incendie du cinéma «Odéon»; destruction des maisons européennes dans North Szechuen Road-Dixwell Road; officiers de la marine japonaise en conférence avec des officiers d’infanterie; ruines à Chapei(paquets de vêtements abandonnés par les réfugiés, maisons chinoises pillées); officiers supérieurs en tournée d’inspection… Puis les opérations continuent dans les environs de Shanghai: cavalerie japonaise en route vers Tazan; cavalerie et section d’artillerie se dirigeant vers Tazan et Miaohangchen; occupation de Kiangwan par les troupes japonaises; bataillons en route pour Nanziang; bataille aux environs du champ de course de Kiangwan; artillerie en action; tanks japonais dans le secteur de Kiangwan-Woosung; marins visitant le front de Kiangwan après l’évacuation des Chinois; explosion d’une bombe d’avion à Woosung; pigeons-voyageurs japonais à Kiangwan; incendie du Golf Club; ligne de chemin de fer Woosung-Shanghai après le sabotage; ruines de Kiangwan (maisons, université, temple chinois). L’album montre ensuite: tranchées japonaises dans le secteur de Kiangwan; cadavres de soldats chinois; transport de blessés japonais; champ d’aviation japonais à Yangtzepoo; avion japonais descendu par les Chinois à Chenju; réfugiés chinois pénétrant dans les Concessions; arrestation de francs-tireurs par les marins japonais; civils russes employés par les autorités militaires; Croix-Rouge japonaise à l’œuvre; construction d’un pont par le Génie japonais; bombardement du village de Woosung par un croiseur japonais; pylône de la station de T.S.F. chinoise à Woosung démoli par le bombardement des forts; canons détruits, etc. A la fin de l’album, une vingtaine de photographies couvrent le même conflit, mais du côté chinois: le général Tai Chi; officiers surveillant une pièce de montagne en action; mortier de tranchée et canon anti-aérien chinois; mitrailleuse de l’avion japonais abattu; barricade chinoise démolie par les Japonais; infanterie chinoise en position à Chapei. L’album s’achève par une quinzaine de photographies, sans légendes, montrant des militaires occidentaux et des installations de défense. Nommé également «Guerre de Shanghai», l’incident de Shanghai se déroula du 28 janvier au 3 mars 1932. A la suite de heurts entre civils chinois et moines bouddhistes japonais, la situation s’envenima et le Japon envoya jusqu’à 80000 hommes, soutenus par 80 navires de guerre et 300 avions, afin de combattre l’armée chinoise commandée par Tchang Kaï-Chek. Le 3 mars, les Chinois durent se replier; le lendemain, la Société des Nations émit une résolution demandant un cessez-le-feu. Un accord fut signé le 5 mai, qui faisait de Shanghai une zone démilitarisée et interdisait aux Chinois de maintenir une force armée dans ses environs, en ne conservant qu’une force de police. Ce conflit est considéré comme l’un des préludes à la guerre sino-japonaise de 1937-1945. Resté anonyme, l’album semble avoir été confectionné sur place après la fin des combats. Il est différent de celui de la photographe Kitty David, intitulé Photographs of the devastated areas of Chapei, Kiangwan and the Northern part of the International Settlement of Shanghai during the Sino-Japanese operations, January 28th to March 2nd, 1932, qui contient 81 photographies sur 80 ff., avec légendes imprimées en anglais contrecollées sur les feuillets (source: The University of British Columbia, The Chung Collection, sur open.library.ubc.ca). Plats légèrement frottés, mais bon état intérieur.

5,000.00 €