Référence :LBW-5568

Ensemble de 4 aquarelles signées.

ASIE.

Golfe de Petchili (Chine), Saigon et s.l., vers 1860. 4 ff. in-8 oblong appliqués sur papier fort, traces de montage au verso, deux dessins comportent une légende manuscrite au crayon.

Réunion d’aquarelles exécutées en Extrême-Orient. Signées «Goem» ou «Goem.», elles représentent les côtes chinoises du golfe de Petchili avec de nombreux bâtiments européens au mouillage, des navires chinois en mouvement à proximité d’un port, un débarcadère à Saigon et un village de pêcheurs. Elles semblent contemporaines de la campagne de Chine (1860) et de la conquête de la Cochinchine par la France (1862). Ces aquarelles sont les suivantes: - Chefoo - Golfo Petchili - o di Pekino. Aquarelle signée «Goem» dans l’angle inférieur droit (signature en partie effacée). 17,8 x 25,3 cm. On aperçoit une trentaine de bâtiments occidentaux au mouillage dans la rade de Chefoo [ou Zhifu]. Cette scène pourrait correspondre à l’arrivée des troupes françaises commandées par le général Cousin-Montauban à Zhifu le 6 juin 1860, au moment de l’expédition franco-anglaise en Chine, qui se terminera, en octobre, par le sac du Palais d’Eté et la prise de Pékin. - [Sans titre]. Aquarelle signée «Goem» dans l’angle inférieur droit. 17,3 x 25,1 cm. Scène animée montrant plusieurs embarcations, probablement chinoises, se déplaçant près du rivage; à l’arrière-plan se trouvent deux entrepôts ou installations portuaires. - Sbarcatojo a Saigon. - Landing Place at Saigon (French Cochinchina). Aquarelle signée «Goem.» dans l’angle inférieur gauche. 17,3 x 25,1 cm. Représente un débarcadère entouré de plusieurs petites barques et bâtiments divers. Le drapeau français est visible sur l’un d’entre-eux, ainsi qu’à l’arrière-plan. - [Sans titre]. Aquarelle signée «Goem.» dans l’angle inférieur gauche. 17,3 x 25,1 cm. Montre un village de pêcheurs, avec plusieurs personnages et quelques embarcations, dont un navire occidental. A l’arrière-plan, on aperçoit un temple ou une église. Si cet artiste n’est pas référencé dans les répertoires, Bénézit (VI, p. 241) mentionne cependant un peintre de l’Ecole flamande nommé J. Goemans, actif vers 1845. Toutefois, aucun élément ne permet de lui attribuer avec certitude ces aquarelles. Leur auteur était probablement un marin ou un voyageur qui se trouvait en Extrême-Orient au début des années 1860. On peut remarquer que l’artiste a représenté fidèlement certains détails, comme la présence de cheminées sur les quatre premiers navires de l’aquarelle de Chefoo, entre le mât de misaine et le grand mât, montrant qu’il s’agit de bâtiments à vapeur. Concernant l’arrivée des troupes françaises à Zhifu, cf. Brizay (Bernard), Le Sac du Palais d’Eté: seconde guerre de l’opium, l’expédition anglo-française en Chine en 1860. Monaco, éditions du Rocher, 2003. Aquarelles très bien exécutées.

2,000.00 €