Référence :LBW-5080

Hoang-Viêt-Luât-Le. Code annamite. Lois et réglements du royaume d'Annam.

AUBARET (Louis-Gabriel).

Paris, Imprimerie Impériale, 1865. 2 volumes in-8 de (2) ff., xiv-(1)-(1 bl.)-394 pp. — (2) ff., 309 pp. ; toile verte, pièces de titre et de tomaison brunes, couvertures imprimées conservées (reliure moderne).

Ouvrage traduit par Louis-Gabriel Aubaret. Bon exemplaire. Cordier, BI, 1847. [Joint :] AUBARET (Louis Gabriel). Code pénal annamite. Hoàng viêt luât lê. Lois et règlements du Royaume d'Annam traduits pour la première fois d'après le texte original par Monsieur Aubaret, lieutenant de vaisseau, sous le gouvernement de Monsieur le c. amiral Bonard, et publié sous le ministère de S.E. Monsieur le comte de Chasseloup Laubat, ministre de la marine et des colonies. Sans lieu, , [vers 1862]. Manuscrit. 7 cahiers in-folio (les 5 premiers autographes) de (1) f., 76 pp., plus (6) ff. volants. – (1) f., 35 pp. – (1) f., 37 pp. – (1) f., 37 pp. – (1) f., 36 pp. – (1) f., 60 pp. – (1) f., pp. 61 à 101, soit (13) ff. et 322 pp. au total; brochés. On joint deux épreuves imprimées : - Notice du traducteur [du Code pénal annamite]. 1re épreuve. [Paris, Imprimerie Impériale], Atelier oriental, 6 novembre 1863, 2 ff. in-folio imprimés et annotés, avec le bon à tirer d'Aubaret. - Idem. 2e épreuve, contenant la préface de l'empereur Gia-Long. [Paris, Imprimerie Impériale], Atelier oriental, 30 décembre 1863, XIV pp. en une feuille repliée gr. in-8, plus un tirage provisoire paginé [V] à XIV, en feuilles, avec annotations. Manuscrit, en partie autographe, de la traduction du Code pénal annamite par le lieutenant de vaisseau Louis Gabriel Aubaret (1825-1894), orientaliste et diplomate, nommé inspecteur des Affaires asiatiques peu après la conquête des trois provinces orientales de la Cochinchine par le contre-amiral Bonard en 1861-1862. Destinée aux personnes "qui s'occupent de l'avenir de la Cochinchine", cette traduction avait pour but de rendre accessibles des textes jusqu'alors réservés aux mandarins. "Le Code pénal annamite [?c] est entièrement basé sur le modèle du code qui régit actuellement la Chine [?c]. Ce code, écrit en langue chinoise, comme le sont du reste toutes les pièces officielles et la plus grande partie de tout ce qui s'écrit en Cochinchine, est composé de deux parties bien distinctes, dont l'une, nommée Luât en annamite et Lu en chinois, est la représentation de la loi fondamentale, loi à peu près immuable depuis une haute antiquité [?c]. La deuxième partie, que les Annamites nomment Lê et les Chinois Li, est ce que l'on a traduit par l'expression de règlements supplémentaires. Ces règlements, variables et susceptibles de révision, ne sont pas à proprement parler le commentaire de la loi, mais ils en sont comme le prolongement et l'extension?c" (Préface, p. 1). Cette division en loi fondamentale/règlements supplémentaires se retrouve dans les différentes sections du Code pénal annamite : Livre premier : préliminaires, différentes sortes de vols, des peines et de leur rachat (1er cahier, pp. 1-26). – Livre quatrième (ou deuxième partie) : De l'homicide et des querelles (1er cahier, pp. 27-76 et 2e cahier, pp. 1-35, table à la fin). – Livre cinquième (biffé et remplacé par troisième partie; s'étend jusqu'à la huitième partie) : Des insultes, des plaintes en justice, de la prévarication, du faux et de la supercherie (3e cahier en totalité & 4e cahier, pp. 1-17; table à la fin). – Livre sixième (biffé et remplacé par neuvième partie) : De l'adultère (4e cahier, pp. 18-28). – Dixième partie : Délits divers (4e cahier, pp. 28-37 & 5e cahier, pp. 1-21). – [Onzième] partie : Des coupables et des prisonniers (5e cahier, pp. 22-36). Les deux derniers cahiers, d'une autre main, sont intitulés "1er cahier" et "1er cahier, suite". Ils contiennent : Livre II : Lois générales (pp. 1-52). – Livre III (biffé et remplacé par première partie) : Des rebelles et des voleurs (pp. 53-101; la table se trouve, avec une pagination différente, en tête du livre premier, dans le 1er cahier). Cet important manuscrit a été publié sous le titre Code pénal annamite. Lois et règlements du royaume d'Annam, traduits du texte chinois original, Saïgon, 1862, in-8. Cette édition est très rare. L'ouvrage a été réédité à Paris, Imprimerie Impériale, 1865, en 2 vol. in-8. Cordier, Bibliotheca Indosinica, 1847, ne mentionne que cette dernière édition.

3,500.00 €