Référence :LBW-2781

[TAHITI] I. Taïti. Le C.A. Dupetit Thouars faisant amener le pavillon taïtien et prenant possession au nom de la France.

LE BRETON (Louis).

Paris, Vor Delarue et Cie, Londres, Anaglyphic Company, et Leipzig, Gebrüder Rocca, 1844. 370 x 502 mm ; encadrée.

Superbe estampe dessinée et lithographiée par Louis Le Breton, figurant les vaisseaux français du contre-amiral du Petit-Thouars, au mouillage dans la baie de Papeete. Sous l'estampe figurent les noms des vaisseaux (la Reine Blanche, vaisseau de du Petit-Thouars, le Dublin, le Danaé, l'Uranie du capitaine Bruat, l'Embuscade), ainsi que l'emplacement de Motou Ata, résidence de Pomaré Vahiné, sur la droite. Le 9 septembre 1842, le contre-amiral du Petit-Thouars, couvert par le gouvernement du Roi Louis Philippe, imposa le protectorat français sur Tahiti et proclama l'annexion de l'île le 6 novembre 1843. Le traité de protectorat est signé avec Pomaré Vahiné IV, reine de Tahiti. La même année, le Gouverneur Bruat décida que Papeete deviendrait le centre administratif du nouveau protectorat français. A cette époque, la ville était en pleine expansion et la baie de Papeete était devenue un grand port. Peintre, graveur et surtout lithographe de marine, Louis Le Breton fut l'un des artistes les plus prolifiques de son temps et le témoin de toutes les marines du XIXe siècle. Embarqué à 19 ans comme aide-chirurgien sur l'Astrolabe dans l'expédition de Dumont d'Urville, il sera nommé dessinateur de l'expédition à la mort de Ernest Goupil, décédé en Tasmanie. C'est à Louis Le Breton que reviendra la tâche de rassembler l'iconographie du voyage qui sera publiée dans l'Atlas pittoresque. Exemplaire à très grandes marges, encadré. Drapeaux aquarellés à l'époque, mouillures claires dans la marge inférieure.

1,500.00 €