libraire : Librairie Le Bail

3787 résultats

BLAEU (Willem).

[FLANDRE] Galloflandria, in qua Castellaniæ Lilana, Duacena, & Orchiesia, cum dependentibus ; nec non Tornacum, & Tornacesium.

[Amsterdam, 1662]. 374 x 486 mm.

Belle carte figurant la région historique de la Flandre romane ou gallicane, couvrant les environs de Lille, Douai, Orchies et Tournai. Les limites de la carte sont, au nord, Courtrai en Belgique, au sud Douai, à l'ouest La Bassée et à l'est Tournai en Belgique. Le nord est placé à droite de la carte. Elle a été dessinée par Martin Doué, peintre, graveur héraldiste et généalogiste lillois (1572-1638), et publiée dans l'édition latine de 1662 de l'Atlas Maior de Willem Blaeu, le plus célèbre cartographe hollandais de son temps. Elle est ornée d'un cartouche de titre, des armoiries des Pays-Bas espagnols, et de 19 blasons de villes appartenant à la Flandre romane. Les villes importantes sont signalées par une citadelle aquarellée en rouge rehaussé à l'or. Texte latin au verso. Rare exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or. Pliure centrale brunie. Koeman's Atlantes Neerlandici, 3220:2.

BLAEU (Willem).

[IRLANDE] Hibernia regnum vulgo Ireland.

[Amsterdam, vers 1640]. 384 x 497 mm.

Belle carte de l'Irlande, ornée des armoiries royales et d'un cartouche de titre décoré des armoiries de l'Irlande figurant une harpe. Verso blanc. Petite déchirure dans la marge inférieure. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Bonar Law, p. 36.

BLAEU (Willem).

[MAINE] Cenomanorum Galliæ regionis typus vulgo Le Mans.

[Amsterdam, 1642-1650]. 382 x 500 mm.

Belle carte de la région du Mans, issue de l'édition hollandaise du Theatrum Orbis Terrarum ou Théâtre du Monde, atlas publié par Willem Blaeu, le plus célèbre des cartographes hollandais de son époque. Elle a été dressée par Mathieu Ogier ou Macé Ogier, prêtre et maître de l’hôpital des Ardents au Mans, actif vers 1530. Elle est ornée d'un cartouche de titre décoré en tête d’une sphère armillaire et de deux femmes ailées. En haut à droite figure un second cartouche contenant une liste des églises, abbayes, monastères, chapelles, etc, pouvant être retrouvés sur la carte. Texte hollandais au verso. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Koeman's Atlantes Neerlandici, 4430:2.A.

BLAEU (Willem).

[VENEZUELA] Venezuela, cum parte australi Novæ Andalusiæ.

Amsterdam, [1643-1650]. 374 x 486 mm.

Belle carte figurant le Venezuela et la partie australe de la Nouvelle-Andalousie et Paria, ancienne province espagnole fondée au XVIe siècle, et qui comprenait ce qui est aujourd'hui l'est du Venezuela. Elle est issue de l'édition française du Theatrum Orbis Terrarum ou Théâtre du Monde, atlas publié par Willem Blaeu, le plus célèbre des cartographes hollandais de son époque. La carte montre également les îles au large du Venezuela, notamment Aruba, Curaçao, Margarita, Trinidad et Tobago. Elle s'étend au nord jusqu'aux îles de la Dominique et de la Martinique, appelée Matalino, et au sud jusqu'au fleuve Orénoque. Elle est ornée d'un cartouche de titre porté par deux anges, d'un cartouche contenant l'échelle et de deux roses des vents. Les terres sont décorées de trois petites vignettes figurant des animaux. Texte français au verso. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Koeman's Atlantes Neerlandici, 9830:2.2.

BLAEU (Willem & Johannes).

China veteribus Sinarum regio nunc incolis tame dicta.

[Amsterdam, 1640-1655]. 413 x 502 mm.

Belle carte de la Chine, avec la Corée et le Japon. Elle est issue de l'édition latine du Theatrum Orbis Terrarum ou Théâtre du Monde, publié par Willem Blaeu et son fils Johannes. Elle est ornée d'un cartouche de titre, décoré en tête d'une couronne, et illustré de deux personnages, dont l'empereur de Chine, et d'un cartouche de dédicace à Théodore Bas, directeur de la V.O.C. ou Compagnie néerlandaise des Indes orientales, orné des armoiries du dédicataire. Au nord du pays, on peut voir une partie de la muraille. La carte montre également le nord du Siam et de l'île de Luçon dans l'archipel des Philippines, et les Îles Mariannes, nommées Insulæ Ladrones ou îles des Voleurs. La Corée est représentée comme une île. La mer de Chine est ornée de vaisseaux et de jonques. Texte latin au dos. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Koeman's Atlantes Neerlandici, 8410:2.A.

BLAEU (Willem & Johannes);

Ducatus Turonensis - Touraine.

Amsterdam 1661 380 x 497 mm.

Carte de la Touraine dressée d'après la carte du géographe tourangeau Isaac François. Issue du Theatrum Orbis Terrarum, elle est ornée d'un cartouche de titre et des armoiries de la ville de Tours. Texte français au verso. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Mouillure claire dans la marge inférieure.

BLAEU (Willem & Johannes);

Picardia regio Belgica.

Amsterdam 1661 379 x 532 mm.

Carte gravée figurant la Picardie, issue du Theatrum Orbis Terrarum. Elle est ornée d'un cartouche de titre animé de deux personnages et des armoiries de la région portées par deux anges. Texte français au verso. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Mouillure claire dans la marge inférieure.

BLAEU (Willem & Johannes).

[PORTUGAL] Portugallia et Algarbia quae olim Lusitania.

Amsterdam, [circa 1640]. 382 x 498 mm.

Belle carte du Portugal ornée d'un cartouche de titre animé de deux astronomes et d'une sphère armillaire, de deux blasons, de gallions, d'un Neptune et de deux roses des vents. Le nord est à droite de la carte. Les villes principales sont signalées à l'aquarelle rouge. Verso blanc non signalé par Koeman. Très bel exemplaire entièrement aquarellé à l'époque.

BLAEU (Willem & Johannes);

Utriusque Castiliae nova descriptio.

Amsterdam 1638-1640 411 x 501 mm.

Carte figurant l'a ncienne et la nouvelle Castille, ornée des armoiries d'Espagne, de la province de Castille et de la ville de Alcala de Henares. Texte français au verso. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BLANCHETIÈRE-BELLEVUE (Jacques-Honoré).

Courte réponse à gros mémoire.

Paris, Imprimerie Nationale, 1790. In-8 de 15 pp. ; cartonnage marbré, titre au dos (reliure moderne).

Brochure publiée en réponse au Mémoire des officiers municipaux de la ville de Saint-Pierre, isle Martinique, sur les évènements arrivés en juin 1790. Député extraordinaire de la Martinique, l'auteur prend la défense du gouverneur de la Martinique, Claude-Charles de Damas, qui avait supprimé la municipalité de Saint-Pierre après les troubles de juin 1790; ce dont les officiers municipaux se plaignent dans le mémoire auquel celui-ci répond. Bon exemplaire. Inconnu de Monglond et de Sabin.

BLANMONT (Alphonse). MANUSCRIT.

Carte des deux lacs apellés Grande et Petite Moëre, situés entre les chatellenies de Berg S.t Vinox, et de Furnes avec leurs terres adjacentes.

1759. 480 x 635 mm.

Carte gravée des parties marécageuses situées sur la côte, près de Dunkerque et Bergues-Saint-Vinocq, sur laquelle a été ajoutée une partie manuscrite et aquarellée figurant un plan des parcelles d’un projet d’assèchement du marécage. Entre 1617 et 1627, la région avait été drainée, pourvue de digues, dotée d’un important réseau de canaux et de moulins, et asséchée. Mais en 1646, puis en 1706, les nécessités de la guerre amenèrent l’inondation les environs de Dunkerque. Les Moëres redevinrent un marais. Vers 1759, le colonel Antoine de Ricouart, comte d’Hérouville (1713-1782), commandant le régiment de Bourgogne en garnison à Bergues, entreprit un nouvel assèchement de la région. Mais de nouvelles difficultés survinrent, et ce n’est qu’au XIXe siècle que le dessèchement fut achevé. La carte a été maniée et présente plusieurs petites déchirures anciennement doublées.

BLONDEAU.

Etats Unis de l'Amérique.

[circa 1795]. 180 x 203 mm.

Carte figurant les quinze premiers états des Etats-Unis. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

BLONDEL LA ROUGERY (Max).

Carte des lignes. Compagnie Générale Transatlantique. French line.

Paris, Blondel La Rougery, 1959. 750 x 980 mm.

Très grande et belle carte figurant les lignes de la Compagnie Générale Transatlantique, publiée à Paris en 1959 par la maison d'édition Blondel La Rougery. Compagnie maritime française, la Compagnie Générale Transatlantique, qui était surnommée French Line par la clientèle anglophone, fut fondée en 1855 par les frères Émile et Isaac Péreire. D'abord chargée par l'État d'assurer le transport du courrier vers l'Amérique du Nord, elle gagna en importance dans les années 1910 à 1930, avec de prestigieux paquebots tels que le Paris, l'Île-de-France et surtout le Normandie, puis en 1962, avec le célèbre paquebot France, retiré du service en 1974, en raison de la concurrence du transport aérien. Elle disparut en 1975, lors de sa fusion avec la Compagnie des Messageries Maritimes, pour devenir la Compagnie Générale Maritime. La carte est décorée d'une rose des vents, de cinq paquebots, et d'un drapeau français sur lequel est posé un tableau des pays desservis avec leurs drapeaux. La carte indique, en rouge, les lignes maritimes, les principales lignes aériennes, et les hôtels transatlantiques. La compagnie ne desservait pas uniquement le continent américain et les Antilles, elle assurait également des liaisons vers l'Espagne, l'Algérie, le Maroc, ainsi que le nord de l'Europe jusqu'à Leningrad, qui retrouva son nom de Saint-Pétersbourg en 1991. Les bordures sont décorées de scènes et personnages illustrant les pays desservis. Les Éditions Blondel La Rougery ont été fondées en 1902 par Édouard Blondel La Rougery. E. Blondel La Rougery publia de nombreuses cartes parmi lesquelles, vers 1940, une vue monumentale à vol d'oiseau de Paris inspirée du plan de Turgot de Paris de 1739. Vers 1955, son fils, Max Blondel la Rougery, lui succéda et dirigea la société jusqu'en 1976. Bon exemplaire, entoilé. Quatre petites déchirures sans manque dans la partie haute de la carte.

BODENEHR (Gabriel);

[BELGIQUE] Charle-Roy.

Augsbourg circa 1730 151 x 193 mm.

Panorama gravé de la ville de Charleroi, accompagné de deux lignes en allemand. Bel exemplaire.

BODENEHR (Gabriel);

[BELGIQUE] Namur.

Augsbourg circa 1730 151 x 192 mm.

Panorama gravé de la ville de Namur, accompagné d'un texte descriptif en allemand. Très bel exemplaire.

BODENEHR (Gabriel).

[BIELORUSSIE] Grodno eine der fürnehmbsten Staedte in Litthauen.

[Augsbourg, circa 1730]. 162 x 270 mm.

Rare vue panoramique gravée de la ville de Grodno bordée par le fleuve Niemen. La ville appartenait alors au grand duché de Lituanie, elle fait aujourd'hui partie de la Biélorussie. La vue est accompagnée de deux colonnes de texte descriptif en allemand. Bel exemplaire. Rare.

BODENEHR (Gabriel);

Der Weixel Stroom von Danzig bis zum Auslauf in die Oost See.

Augsbourg 1730 circa En deux feuilles jointes de 159 x 343 mm.

Plan gravé de la ville de Gdansk et du fort de Weichselmunde, avec liste de 28 légendes. Bel exemplaire. Inconnu de Niewodniczanski.

BODENEHR (Gabriel);

[GDANSK] Dantzig, die Haupstatt in dem Koniglich Polnischen Preussen.

Augsbourg circa 1730 En deux feuilles jointes de 156 x 405 mm.

Beau panorama gravé de la ville de Gdansk, accompagné de 8 légendes et d'un texte descriptif en allemand. Bon exemplaire. Rare.

BODENEHR (Gabriel);

[GIBRALTAR] Eigendlich nach dem Londischen original vorgestelter Prospect von Gibraltar.

Augsbourg circa 1730 En deux feuilles jointes de 153 x 365 mm.

Rare vue panoramique gravée de Gibraltar, accompagnée de deux colonnes de texte en allemand. Bon exemplaire.

BODENEHR (Gabriel);

[MAYORQUE] Maiorca.

Augsbourg circa 1730 158 x 198 mm.

Ravissante carte gravée de l'île de Mayorque et du nord de l'île d'Ibiza, ornée de plusieurs vaisseaux et accompagnée d'un texte en allemand. Très bel exemplaire. Rare.

BODENEHR (Gabriel);

[MONTMELIAN] Das veste Schloss Montmelian.

Augsbourg circa 1730 143 x 207 mm.

Estampe gravée figurant la citadelle de Montmélian en Savoie, assiégée par Louis XIV en 1691 et 1705. Elle sera détruite l'anné suivante sur ordre du roi. Accompagnée d'un texte en allemand. Très bel exemplaire.

BODENEHR (Gabriel);

[SLOVAQUIE] Presburg.

Augsbourg circa 1730 163 x 256 mm.

Estampe gravée figurant la ville de Presbourg, aujourd'hui Bratislava, capitale de la Slovaquie. Avec deux colonnes de texte descriptif en allemand. Marges coupées.

BOISSEAU (Jean).

[DUNKERQUE] Profil ou nouvelle description de la ville maritime port et havre de Dunquerque, au comté de Flandre.

Paris, Jean Boisseau, 1642-1648. En deux feuilles jointes de 270 x 691 mm.

Très rare profil gravé de la ville de Dunkerque, issu du Théâtre des Citez de Jean Boisseau, orné d'un plan du fort de Mardick. Sous la vue figurent 8 légendes et 10 lignes de description de la ville, dont on dit qu'elle cest faitte renommer et redouter ces dernières guerres comme estant l'asyle et la retraite des Espagnols, et autres escumeurs de mer. Jean Boisseau fut géographe et généalogiste français. Son Théâtre des Citez est l'un des plus rares recueils de vues français, dont les planches, publiées entre 1642 et 1648, sont le plus souvent conservées à l'état isolé. Anciennes pliures restaurées mais légèrement brunies. Pastoureau, BOISSEAU I, 26.

BOISSEAU (Jean).

[FORET de FONTAINEBLEAU] Nouvelle description de la forest royalle de Fontaine Belleau.

circa 1650. 353 x 483 mm.

La forêt de Fontainebleau au XVIIe siècle. Superbe carte de la forêt de Fontainebleau, ornée au centre d'une petite vue du château, ainsi que deux petites vues de Melun et Moret. En bas à droite figure le texte suivant : "Ceste carte vous représente la forest de Fontaine Belleau avec les noms des villages, hameaux, chappelles, hermitages, routtes, crois, puitz, montagnes et plaines, qui se trouvent tant dans laditte forest ques environs. Ceste forest contient environ 25 975 arpents tant bois, roches, landes, et bruyerres, revenant en bois tout de futaye à dix huit ou dix neuf mille arpents dont la garde est donnée à huit officiers qui ont chacun leur quartier." Très légères rousseurs dans les marges. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. De toute rareté. Manque à Pastoureau.

BOISSEAU (Jean).

[JÉRUSALEM] Description de la ville de Jerusalem, avec les noms des Saints lieux ou antiquitez qui sont visitez par les pellerins et voiageurs.

Paris, Jean Boisseau, 1643, [1648]. En 2 feuilles jointes formant une vue de 240 x 721 mm.

Très rare vue générale de Jérusalem et des lieux saints aux environs de la ville, issue du très rare atlas de Jean Boisseau intitulé Théâtre des Citez, dont les 58 planches, publiées entre 1642 et 1648, sont le plus souvent conservées à l'état isolé. Elle est ornée d'une rose des vents et accompagnée de 28 légendes numérotées renvoyant aux monuments de la ville, dont le palais de Ponce Pilate. Les monuments et lieux hors les murs sont directement nommés sur l'estampe : Bethleem, Ramatha, maison des concubines de Salomon, lieu où naquit la Sainte Vierge, Fontaine où la Vierge lava les petits linges du Seigneur, sépultures des rois de Jérusalem, mosquée, lieu où naquit Saint-Jean Baptiste, lieu où fut pris le bois de la Croix, etc. La vue est prise depuis la Porte dorée, à l'est de la ville, qui est la plus ancienne porte des murailles de Jérusalem. Au premier plan, on peut voir le Temple de Salomon, sur la gauche le Temple juif où vécut la Vierge Marie durant son enfance, et à l'arrière du Temple de Salomon, la Belle Porte. Cette vue a été exécutée d'après un dessin du père Bernardino Amici. Né à Gallipoli, dans le Royaume de Naples, le père Amici était un religieux franciscain, et prieur de son ordre à Jérusalem, en 1596. Durant son séjour en Terre Sainte, de 1593 à 1597, il dessina et décrivit avec exactitude les édifices sacrés. De retour en Italie, il rédigea l'ouvrage intitulé Trattato delle piante e immagini de sacri edifizi di Terra Santa, disegnate in Jerusalemme, publié à Florence en 1620. Les gravures de ce livre sont du célèbre Jacques Callot. Très bon exemplaire. Quelques marques de pliures, essentiellement dans la marge gauche. Pastoureau, BOISSEAU I, 55 ; Laor, 961.

BOISSEAU (Jean).

[NAVARRE] Nouvelle description du royaume de Navarre.

Paris, 1642. 375 x 480 mm.

Belle carte figurant le royaume de Navarre, situé sur les deux versants de la chaîne pyrénéenne et constitué des régions de Pampelune, Tudela et Saint-Jean-Pied-de-Port. Elle s'étend au nord jusqu'à Anglet, Biarritz et Bayonne, et au sud jusqu'à Tarazona et Magallon. Les villes principales de Tudela, Olite, Estella, Pampelune, Sanguesa et Saint-Jean-Pied-de-Port sont signalées à l'aquarelle rouge. Le cartouche de titre est orné des armoiries de la Navarre. Le nord est situé à droite. La carte est issue de la seule et unique édition du Théâtre des Gaules de Jean Boisseau, publiée en 1642. Géographe et généalogiste français, Jean Boisseau était enlumineur du roi. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Pastoureau, BOISSEAU II, 63bis.

BOISSEAU (Jean).

Nouvelle description de la souveraineté de Béarn.

Paris, J. Boisseau, 1642. 346 x 463 mm.

Très belle carte figurant le Béarn, ornée des armoiries de la région. Elle s'étend au nord jusqu'à Dax, à l'ouest jusqu'à Bayonne, au sud jusqu'au village de Lecumberry et à l'est jusqu'à Pontac. Publiée par Jean Boisseau en 1642 dans le Théâtre des Gaules. Très bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Pastoureau, BOISSEAU II, 64.

BOISSEAU (Jean).

[PAYS BASQUE] Description exacte et particulière des costes et havres de Bayonne, St. Jean de Lux, Labour, Funtarabie, et lieux circonvoisins.

[Paris, 1642]. 335 x 450 mm.

Magnifique carte de la plus grande rareté, figurant le Pays Basque français. Elle est issue de la seule et unique édition du Théâtre des Gaules de Jean Boisseau, publiée en 1642. Elle s'étend du nord au sud entre Contis dans les Landes et Zarautz dans le Pays Basque espagnol, et à l'est jusqu'à Tartas (Landes) et Saint-Palais (Pyrénées-Atlantiques). Les villes les plus importantes sont signalées à l'aquarelle. En carton en haut à gauche figure un plan détaillé de l'entrée de Saint-Jean-de-Luz, avec une légende numérotée pour les lieux principaux : église de Ciboure (orthographié Sibouré), N. Dame de Bordagain (Bourdaguain), "carrière où on tire la pierre pour Socoa", église de Saint-Jean-de-Luz, ou encore "lieu ou on bastit les navires". Dans la baie figure la mention "ycy on sembarque puor la pesche des balaine". La carte est ornée d'une rose des vents et de deux gallions. Jean Boisseau était un géographe, généalogiste et enlumineur du roi. Très rare exemplaire aquarellé à l'époque. Quelques rousseurs, petites déchirures dans la marge inférieure restaurées. Pastoureau, BOISSEAU II, 65 (Fig. 31).

BOISSEAU (Jean) & CHASTILLON (Claude de).

[PICARDIE] La carte du territoire et pais de Laonnois et contingents.

Paris, 1642. 269 x 366 mm.

Belle carte figurant la région de Laon en Picardie, dressée par Claude de Chastillon pour la seule et unique édition du Théâtre des Gaules de Jean Boisseau, publiée en 1642. Le nord est situé à droite de la carte. Elle est ornée d'un blason et d'une rose des vents. Géographe et généalogiste français, Jean Boisseau était enlumineur du roi. Dessinateur, architecte, ingénieur et topographe du roi Henri IV puis de Louis XIII, Claude de Chastillon dressa de nombreux plans, dessins et relevés : près de 600 vues de châteaux, villes et monuments antiques, dont beaucoup ont disparu aujourd'hui, seront publiées après sa mort par Jean Boisseau en 1641 sous le titre de Topographie Françoise. Fausse pliure sans gravité dans la pa rtie haute de la pliure centrale, sinon bel exemplaire. Pastoureau, BOISSEAU II, 13.

BOISSEVIN (Louis).

[PÔLE NORD] Pôle Arctique ou terres du septentrion.

[Paris, Louis Boissevin, 1653]. 142 x 198 mm.

Ravissante et rare carte miniature de l'Arctique, issue du Trésor des cartes géographiques des principaux estatz de l'univers. Le Trésor des cartes géographiques des principaux estatz de l'univers est un rare atlas dont la première édition fut publiée par Jean Boisseau en 1643. D'autres éditions furent publiées par Nicolas Picart en 1659, et Gérard Jollain en 1659 et 1667. Les cartes du Trésor des cartes géographiques sont dérivées des cartes de l'Atlas minor de Mercator et Hondius, publié en 1628. Pliure centrale légèrement brunie, mouillure dans la partie haute. Pastoureau, Trésor des cartes géographiques, Ab.

BOIVIN (Mariette).

[QUÉBEC] Le Vieux Québec.

Québec, Librairie Garneau Limitée, 1976. 682 x 937 mm.

Très beau panorama, peu commun, figurant le Vieux-Québec, centre historique et culturel de la ville de Québec, et joyau du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il a été conçu et dessiné par Mariette Boivin en 1976, et publié à Québec. La vue est ornée d'un beau titre décoré des armoiries de la ville. Au centre figurent les armoiries de Louis-Joseph de Montcalm, sur la droite, une représentation du bas-relief du Chien d'Or, qui se trouve dans la Haute-Ville et qui montre un chien couché rongeant un os, avec une inscription de quatre lignes. De part et d'autre figurent dix blasons appartenant à des personnes illustres ayant compté dans l'histoire du Québec et de la ville de Québec : Jacques Cartier, navigateur malouin, Jean de Brébeuf, Jésuite français, François de Laval, premier évêque de la Nouvelle-France, Jean de St-Vallier, fondateur de l'Hôpital Général en 1688, Samuel de Champlain, fondateur de la ville de Québec en 1608, le comte de Frontenac, gouverneur de Québec à la fin du XVIIe siècle, Jean Talon, premier intendant de la Nouvelle-France de 1665 à 1672, François Gaston de Lévis, James Murray, gouverneur de Québec après la victoire des Britanniques, et enfin James Wolfe, vainqueur de la bataille des Plaines d'Abraham sur les troupes françaises de Montcalm. Berceau de la civilisation française en Amérique, Québec est aussi la seule cité fortifiée en Amérique du Nord, dont les fortifications sont encore pratiquement toutes intactes, comme on peut le voir sur cette vue, avec la citadelle et ses quatre bastions. Le Vieux-Québec regorge également de monuments et lieux historiques. Tous sont légendés et numérotés, et repris un à un en anglais dans la bordure de droite. Ainsi on peut voir le lieu du débarquement de l'explorateur français Samuel de Champlain en 1608, la maison qui servit de résidence en 1758 et 1759 à Louis-Joseph de Montcalm, lieutenant général des armées, mort au combat à Québec en 1759, le Château Frontenac, l'emplacement du Fort Saint-Louis érigé en 1620, le bastion Saint-Jean, la redoute Dauphine, la batterie royale, ou encore le Parc des Champs-de-Bataille, qui fut le théâtre de la bataille du 13 septembre 1759. Cette bataille, appelée bataille des Plaines d'Abraham, décida du sort de la Nouvelle-France. La prise de Québec par l'armée britannique, victorieuse des Français, marqua le début de la conquête britannique du Québec. Vue peu commune, imprimée dans d'élégants coloris. Bel exemplaire. Légères marques de pliures et petite déchirure dans la marge supérieure, deux déchirures dans la marge gauche empiétant sur la partie imprimée.

BONNECAZE (Jean-Baptiste).

[VALLÉE d'OSSAU] Carte de la Vallée d'Ossau.

1876. En 24 sections montées sur toile et repliées, formant une carte de 0,88 x 1,16 m, montée dans une reliure éditeur de percaline rouge, avec titre en lettres dorées ""Souvenir des Pyrénées. Carte de la vallée d'Ossau, Eaux-Bonnes, Eaux-Chaudes, par J B Bonnecase géomètre"", et armoiries de la vallée d'Ossau sur le premier plat.

"Très rare et belle carte de la Vallée d'Ossau, vallée des Pyrénées françaises, située en Béarn dans le département des Pyrénées-Atlantiques, qui s'étend du nord au sud sur une cinquantaine de kilomètres, depuis Rébénacq (à quinze kilomètres de Pau) jusqu'au col du Pourtalet (à la frontière espagnole). Elle a été dressée par Jean-Baptiste Bonnecase ou Bonnecaze, géomètre à Bilhères en Ossau, lithographiée en couleurs par Erhard Frères, et publiée en 1876. Elle a été dressée d'après les plans du cadastre pour la planimétrie, et complétée, pour la montagne, avec la carte de l'état-major. Les cotes sont occupes par une Notice Historique ornée des armoiries de la Vallée d'Ossau, et une description des villages des deux cantons d'Arudy ou Bas-Ossau et de Laruns ou Haut-Ossau. Au bas de la carte figure un tableau de Statistique générale de la Vallée d'Ossau, comprenant la liste des communes, avec pour chacune d'elles, le nombre d'habitants français et étrangers, les chiffres de la culture des céréales, des pommes de terre et du maïs, la superficie des prairies, jardins, vignes, bois, carrières et mines, etc, les biens communaux et les chemins vicinaux. Toutes ces informations ont été établies d'après les archives départementales et les documents officiels. La carte a été imprimée en cinq couleurs : en rouge, les routes, en bleu, les cours d'eau, en vert, les forêts, en bistre, les montagnes, et en noir, les écritures. Les montagnes, éclairées à la lumière oblique, sont dessinées à l'estompe. Jean-Baptiste Bonnecaze était géomètre-expert à Bilhères. En 1883, il est élu membre de la Société Ramond, société savante ayant pour but l'étude scientifique des Pyrénées. Sa carte fut présentée à l'Exposition universelle de 1878. Bel exemplaire dans sa reliure éditeur. Dendaletche, p. 165, 249 (notée RR pour rare) ; Exposition universelle de Paris, Année 1878, Section française, Classe XVI, Géographie - Cosmographie - Statistique, 1878, p. 14 ; Soulice, Catalogue de la bibliothèque de la ville de Pau, 1886, p. 8, 31."

BONNEFONS (F.). MANUSCRIT.

[Plan du port d'Agde].

[circa 1630]. 370 x 510 mm.

Belle carte manuscrite à l’encre et lavis, du projet de port voulu par Richelieu entre le cap d’Agde et Rochelongue. Y figurent l’îlot Brescou (orthographié Brescon), le Cap d’Agde, Rochelongue, l’étang de Saint-Martin, le projet de jetée depuis le Cap d’Agde jusqu’à un récif ou «rocher occulte appellé la Lauze», plusieurs navires amarrés le long du «molle qu’il faut faire», deux beaux «vaisseaux ronds» naviguant dans le port, et une belle rose des vents. Plusieurs lettres sur le plan renvoient à une légende indiquant, notamment, les «collines où l’on tire la pierre pour le port» et des «monticulles de sable». En 1630, le cardinal de Richelieu ordonna la création d’un grand port sur la côte du Languedoc, au Cap d’Agde. En octobre 1632, il vint reconnaître les lieux et lança la construction de la jetée qui devait rejoindre l’îlot de Brescou. Mais sa mort, en 1642, entraîna l’arrêt des travaux alors qu’un tiers de la jetée avait été réalisé. Le projet fut définitivement abandonné en 1651, lorsque les États du Languedoc cessèrent de le financer. Taches brunes dans les marges externes.

BONNE (Rigobert).

Afrique.

[1780]. 213 x 314 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

[AMÉRIQUE CENTRALE] Partie méridionale de l'ancien Méxique ou de la Nouv.le Espagne.

[1780]. 211 x 318 mm.

Carte du sud du Mexique et de l'Amérique centrale, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

Amérique septentrionale.

[1780]. 215 x 319 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

[CANARIES & MADÈRE] Carte des isles Canaries, avec l'isle de Madère et celle de Porto Santo.

[1780]. 320 x 211 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

Carte de la partie nord, des États Unis, de l'Amérique septentrionale.

[1780]. 212 x 315 mm.

Carte de la côte est des États-Unis, entre le Maine et le Maryland, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

Carte de la partie sud des États Unis de l'Amérique septentrionale.

[1780]. 212 x 313 mm.

Carte de la côte est des États-Unis, entre la baie de Chesapeake en Virginie et le sud de la Géorgie, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

Carte de l'Arabie, du Golfe Persique, et de la Mer Rouge, avec l'Égypte, la Nubie et l'Abissinie.

[1780]. 218 x 321 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

Carte de l'empire de la Chine, de la Tartarie chinoise, et du royaume de Corée ; avec les isles du Japon.

[1780]. 324 x 209 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

Carte des Isles Britanniques, contenant les royaumes d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande.

[1780]. 325 x 212 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

[CUBA/JAMAÏQUE] Carte des isles de Cuba et de la Jamaïque.

1782. 223 x 320 mm.

Belle carte des îles de Cuba et de la Jamaïque, avec la pointe ouest de Saint-Domingue, dressée par Rigobert Bonne, ingénieur-géographe et cartographe, et successeur de Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bon exemplaire avec contours aquarellés à l'époque.

BONNE (Rigobert).

[CUBA] L'isle de Cuba.

[1780]. 214 x 316 mm.

Belle carte de Cuba issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

[GRANDS LACS] Partie occidentale du Canada, contenant les cinq Grands Lacs, avec les pays circonvoisins.

[1780]. 212 x 314 mm.

Belle carte figurant la région des Grands Lacs, indiquant l'emplacement des tribus indiennes, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

[GUYANE] La Guyane Françoise, avec partie de la Guyane Hollandoise.

[circa 1770]. 322 x 230 mm.

Carte de la Guyane Française et du Surinam ou Guyane Hollandaise. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

L'Amérique divisée en ses principaux états.

Paris, Lattré, 1782. En deux feuilles jointes formant une carte de 0,73 x 1,01 m.

Rare et belle carte murale de l'Amérique, dressée d'après les cartes de Rigobert Bonne, ingénieur-géographe et cartographe. Elle est ornée d'un superbe cartouche de titre décoré d'un Amérindien entouré d'un palmier, de deux pélicans et d'un castor. En carton, cartes de la Martinique, de Saint-Domingue et du nord de l'Amérique. Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Contours aquarellés à l'époque. Traces de pliures avec restaurations.

BONNE (Rigobert).

L'Ancien et le Nouveau Mexique, avec la Floride et la basse Louisiane.

[1788]. 347 x 233 mm.

Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

L'ancien monde et le nouveau en deux hémisphères.

[1780]. 212 x 412 mm.

Mappemonde issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

Les Etats Unis de l'Amérique septentrionale, partie occidentale.

[1788]. 347 x 235 mm.

Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

Les Etats Unis de l'Amérique septentrionale, partie orientale.

[1788]. 345 x 234 mm.

Carte gravée de la côte Est des Etats-Unis, publiée dans l'Atlas Encyclopédique. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

Les Isles Philippines, celle de Formose, le sud de la Chine, les royaumes de Tunkin, de Cochinchine, de Camboge, de Siam, de Laos ; avec partie de ceux de Pegu et d'Ava.

[1780]. 213 x 318 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. En carton, l'archipel des Mariannes et l'île de Guam. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

[LOUISIANE & FLORIDE] Carte de la Louisiane, et de la Floride.

[1780]. 321 x 205 mm.

Belle carte de la Louisiane et de la Floride, indiquant l'emplacement des tribus et villages indiens, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

Mappe-monde en deux hémisphères, l'oriental et l'occidental.

1781. 214 x 329 mm.

Mappemonde à deux hémisphères, dressée par Rigobert Bonne, ingénieur-géographe et cartographe, et successeur de Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Contours aquarellés à l'époque. Tache d'encre dans la marge gauche.

BONNE (Rigobert).

[NOUVEAU-MEXIQUE] Le Nouveau Mexique avec la partie septentrionale de l'ancien, ou de la Nouvelle Espagne.

[1780]. 208 x 315 mm.

Carte du Nouveau-Mexique et du nord du Mexique, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert).

[PORTO-RICO/SAINT-DOMINGUE] Carte des isles de St. Domingue et de Porto-Rico.

1782. 225 x 332 mm.

Belle carte des îles de Saint-Domingue et de Porto-Rico, avec la pointe est de Cuba, les îles Inagua et les Turks et Caïques, dressée par Rigobert Bonne, ingénieur-géographe et cartographe, et successeur de Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Contours aquarellés à l'époque. Légères rousseurs.

BONNE (Rigobert).

[PORTO-RICO/SAINT-DOMINGUE] L'Isle de St. Domingue et celle de Porto-Rico.

[1788]. 236 x 347 mm.

Décoloration au niveau de la pliure centrale.

BONNE (Rigobert).

[REUNION-MAURICE-MADAGASCAR] [Partie de la côte orientale d'Afrique avec l'île de Madagascar et les îles de France et de Bourbon].

[circa 1780]. 285 x 405 mm.

Très rare édition en langue russe de la carte de Rigobert Bonne figurant les îles de Madagascar, la Réunion et Maurice. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

BONNE (Rigobert).

[SAINT-DOMINGUE] Carte de l'isle de S.t Domingue une des grandes Antilles, colonie françoise et espagnole.

[1780]. 212 x 314 mm.

Belle carte de l'île de Saint-Domingue divisée en parties française et espagnole, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire.

BONNE (Rigobert).

Supplément pour les Isles Antilles, extrait des cartes angloises.

[1780]. 321 x 212 mm.

Carte des Antilles, issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bon exemplaire.

BONNE (Rigobert).

Théâtre de la guerre, entre les Russes et les Turcs.

Paris, Lattré, [circa 1770]. En neuf feuilles jointes formant une carte de 695 x 950 mm.

Très rare et grande carte figurant les territoires situés autour de la mer Noire et de la Crimée, à savoir la Bulgarie, la Roumanie, la Moldavie, la Géorgie, l'Ukraine, la Russie et la Turquie. Elle a été dressée lors de la guerre qui opposa la Russie à l'empire Ottoman entre 1768 et 1774, l'objectif étant pour la Russie d'obtenir un port et la libre navigation sur la mer Noire. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bon exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Petites déchirures marginales restaurées.

BONNE (Rigobert).

[ÎLES de la SONDE & MOLUQUES] Carte des isles de la Sonde, et des isles Moluques.

[1780]. 215 x 318 mm.

Carte issue de l'Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre, dressé pour l'Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les Deux Indes. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Pliure centrale légèrement brunie.

BONNE (Rigobert & COOK (James).

[NOUVELLE-ZÉLANDE] Carte de la Nouvelle Zéelande.

[1788]. 346 x 237 mm.

Carte figurant la Nouvelle-Zélande, dressée lors du premier voyage de Cook, et issue de l'Atlas Encyclopédique. L'île du Nord est appelée Eaheinomauve, l'île du Sud Tavai Poenammoo. En carton figurent une carte du détroit de Cook séparant les deux îles, une carte de la Baye des Isles ou Bay of Islands, une carte de la Baye de Tolaga, et une carte de la rivière de la Tamise et de la Baye de Mercure. James Cook explora la Polynésie lors de son premier voyage, entre 1768 et 1771. Il séjourna à Tahiti entre avril et juillet 1768, et visita les îles plus à l'ouest qu'il nomma Îles de la Société. En 1770, au cours de cette même expédition, il explora la Nouvelle-Zélande et les côtes orientales de l'Australie. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bon exemplaire. Rousseurs, dos taché.

BONNE (Rigobert) & SCHRÄMBL (Franz Anton).

[MÉDITERRANÉE] Karte des Mittellændischen Meers.

Vienne, F.A. Schræmbl, 1787. 325 x 667 mm.

Belle carte figurant les côtes et les ports de la Méditerranée, publiée par l'éditeur et cartographe autrichien Franz Anton Schrämbl. Il s'agit d'une réédition modifiée de la carte de la Méditerranée dressée par Rigobert Bonne en 1763, qui s'appuyait sur des observations astronomiques et des récits de voyages anciens et modernes. Elle est ornée d'un beau cartouche de titre gravé par J. Alberti, illustré de la proue d'un navire orné d'une sirène. Au centre de la Méditerranée figure une grande rose des vents à huit vents, selon la rose des vents établie par les Italiens à la Renaissance, adoptée par les marins de la Méditerranée. Ingénieur-géographe et cartographe, Rigobert Bonne succéda à Jacques-Nicolas Bellin comme hydrographe du Dépôt de la Marine en 1773. Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Partie externe des marges légèrement brunie, restes de bande adhésive au dos. The Journal of the Royal Geographical Society, Volume26, 1856, p. CXXIV.

BONNIGAL (Paul).

[CAMBODGE] Vue panoramique d'Angkor Vat.

[vers 1915]. Dessin original sur papier de 58,5 x 42,5 cm.

Magnifique vue du temple d'Angkor Vat. Elle est attribuée à Paul Bonnigal qui était médecin de 2e classe en poste au Cambodge en 1915-1918. Angkor Vat est le plus grand des temples du complexe monumental d'Angkor au Cambodge. Il fut construit par Suryavarman II au début du XIIe siècle en tant que « temple d'État » et capitale. Temple le mieux préservé d'Angkor, l'une des plus grandes villes médiévales du monde, il est le seul à être resté un important centre religieux depuis sa fondation, initialement hindou et dédié à Vishnou, puis, bouddhiste. Le temple est devenu le symbole du Cambodge et figure sur son drapeau national. Il est le principal lieu touristique du pays. Très beau dessin.

BONNIGAL (Paul) attribué à.

Vue panoramique d'Angkor Vat.

Vers 1915. Aquarelle originale sur papier (49,5 x 31 cm).

Magnifique vue du temple d'Angkor Vat. Elle est attribuée à Paul Bonnigal qui était médecin de 2e classe en poste au Cambodge en 1915-1918. Angkor Vat est le plus grand des temples du complexe monumental d'Angkor au Cambodge. Il fut construit par Suryavarman II au début du XIIe siècle en tant que « temple d'État » et capitale. Temple le mieux préservé d'Angkor, l'une des plus grandes villes médiévales du monde, il est le seul à être resté un important centre religieux depuis sa fondation, initialement hindou et dédié à Vishnou, puis, bouddhiste. Le temple est devenu le symbole du Cambodge et figure sur son drapeau national. Il est le principal lieu touristique du pays. Très belle aquarelle.

BONNOTTE (L.).

Sirène. Modèle de Francis.

[1919-1920]. 237 x 130 mmn.

Belle planche gravée et coloriée au pochoir, issue de La Guirlande. Album mensuel d'art et de littérature, publié par Brunelleschi et Georges Barbier. Bel exemplaire.

BORDEAUX.

Plan de la ville de Bordeaux avec ses environs.

Bordeaux, Le Noblet, et Toulouse, chez Mademoiselle Sebrié Delorié, [circa 1770]. En 15 sections montées sur toile bordée de soie bleue et pliées, formant un plan de 507 x 603 mm.

Beau plan de la ville de Bordeaux et de ses faubourgs, encadré d'une bordure décorative imitant un cadre. Il figure les travaux d'embellissement de la ville mis en oeuvre au XVIIIe siècle par les intendants Boucher et Tourny, avec la création des places Royale (actuelle place de la Bourse), place Dauphine (place Gambetta), place d'Aquitaine (place de la Victoire), les allées de Tourny ainsi que le jardin public créé en 1746. En revanche, le Grand Théâtre, construit entre 1773 et 1780, ne remplace pas encore la "Salle du spectacle" située près de la place Dauphine. Le nord est au bas du plan. Avec table des rues. Bel exemplaire.

BORDONE (Benedetto).

[Corsica].

[Venise, 1534]. 83 x 143 mm.

Première carte imprimée de la Corse Très rare et première carte imprimée de la Corse, publiée dans la seconde édition de l'Isolario de Benedetto Bordone. L'île est représentée à l'horizontale, le nord orienté à gauche. La carte est dérivée du portulan d'Andrea Bianco de 1436, et ne porte que le seul nom de "Corsica", situé à l'emplacement du Cap Corse. Onze villes sont représentées par des dessins de châteaux. Au nord-est de l'île, on peut voir les îles d'Elbe, Capraia, Giglio et Montecristo. Au verso figure une carte de Pianosa, ici nommée Palmosa, le nord de la Corse avec le Cap Corse nommé, le sud de l'île d'Elbe et les îles de Capraia et Gorgona. Texte en italien sur les deux pages. Miniaturiste, géographe et graveur originaire de Padoue, Benedetto Bordone travailla à Venise. Son Isolario le rendit célèbre. Très bel exemplaire. Cervoni, 1 ; Berthelot & Ceccaldi, p. 78.

BORELLI-VRANSKA (M.).

[COSTUME de BAIN].

[1914]. 184 x 149 mmn.

Belle planche gravée et coloriée au pochoir. Bel exemplaire.

BORELLI VRANSKA (Zoé de) & GAZETTE du BON TON.

La Tendre Nourrice.

Juillet 1914. 206 x 133 mm.

Belle planche gravée et finement coloriée au pochoir, présentant un costume de nourrice tiré des habillements des paysans dalmates. La robe est en bure bordée et garnie de laine, et la chemise en toile écrue. La Gazette du Bon Ton est la plus belle et la plus rare des revues de modes Arts Déco, illustrée par les artistes les plus célèbres de l'époque : Barbier, Lepape, Brunelleschi, Marty, Benito, Dufy, Jacovleff, etc. Bel exemplaire.

BORN (Christian Ludwig Ulrich von) & LØVENØRN (Poul de).

[ISLANDE/ÎLES FÉROÉ] Carte réduite de l'Islande et des îles Feroë .

[Paris], Dépôt-Général de la Marine, 1836-1844. 627 x 891 mm.

Belle et grande carte marine figurant l'Islande et l'archipel danois des îles Féroé, gravée par Ambroise Tardieu et publiée en 1836 par le Dépôt Général de la Marine, sous le ministère du baron Duperré, secrétaire d'État au département de la Marine et des Colonies. Elle a été revue et à nouveau publiée en février 1844, après que d'Estremont de Maucroix, commandant du cutter le Favori, ait relevé en 1843 les sondes (profondeurs minimales) entre les îles Westman (au sud de l'Islande) et la terre. L'Islande a été dressée d'après la carte générale de l'Islande publiée en 1822 par le contre-amiral Poul de Løvenørn, officier de marine et cartographe danois, qui créa, en 1784, le Dépôt royal des cartes marines du Danemark, qu'il dirigea jusqu'à sa mort en 1826. Les îles Féroé ont été dressées d'après la carte de l'archipel levée en 1795 par Christian Ludwig Ulrich von Born, officier d'artillerie danois et commandant aux îles Féroé. Les côtes de l'Islande sont bien détaillées. Dans les terres, on peut voir, au sud de l'île, le volcan Hekla, culminant à 1635 m. Bel exemplaire.

BORY DE SAINT-VINCENT (Jean-Baptiste-Georges-Marie).

Ensemble de 2 lettres autographes signées.

Paris, 1826-1843. In-4 de 1 p. chacune ; apostilles marginales.

Intéressantes lettres évoquant ses difficultés et ses travaux. La première lettre, datée du 14 mars 1826, est adressée à « Monseigneur et illustre ami ». Le célèbre naturaliste et voyageur est alors emprisonné pour dettes à Sainte-Pélagie : « Toujours philosophiquement résolu à ne pas donner un sou à des coquins d’usuriers que j’ai payé deux ou trois fois avant de venir ici, conséquemment toujours décidé à demeurer où je suis tant que la loi révolutionnaire de germinal an VI ou VII ne sera pas réformée… ». Il remercie son correspondant d’avoir cherché à lui venir en aide, puis il ajoute : « Je charge ma fille chérie de vous porter elle-même le tome IX de mon Dictionnaire d’histoire naturelle qui paraît aujourd’hui même… ». Bory de Saint-Vincent ne quittera la prison de Sainte-Pélagie qu’à la fin de 1827 ; l’année suivante, il prit la direction de la commission scientifique de l’Expédition de Morée et explora ainsi, en 1829, le Péloponnèse, l’Attique et les Cyclades. Datée du 14 juillet 1843, la seconde lettre est destinée à « Monseigneur ». Le naturaliste, devenu membre de l’Institut, est alors président de la commission scientifique de l’Algérie : « Accusé de divers côtés de devenir paresseux, de vieillir inutilement, de me reposer sur le fauteuil académique où je suis parvenu avec une multitude de décorations, je me suis vu réduit, pour donner un démenti à mes détracteurs […] à faire quelques lectures à l’Institut sur les choses d’Afrique. Je prends la liberté d’adresser à votre Excellence la première des notices dont j’ai occupé mes illustres confrères et que j’ai extrait de nos comptes rendus… ». A la fin, il fait allusion à son passé militaire, au service « du premier de nos hommes de guerre et d’Etat ». Né à Agen, Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent (1778-1846) participa à la plus grande partie des campagnes de Napoléon dans la Grande Armée, devenant, en 1809, l’aide de camp du maréchal Soult. Membre de la Chambre des Cent-Jours en 1815, il fut proscrit et ne rentra en France qu’en 1820. Il se consacra à ses travaux scientifiques, publiant son Dictionnaire classique d’histoire naturelle de 1822 à 1831. Réintégré dans l’armée en 1830, il redevint député en 1831. Naturaliste, il est l’auteur d’un grand nombre de publications concernant les reptiles, les poissons, les animaux et végétaux microscopiques, les cryptogames, etc. Manque de papier sans atteinte au texte à la seconde lettre.

BORY DE SAINT-VINCENT (Jean-Baptiste-Georges-Marie).

[ÎLE de la RÉUNION] Carte de l'île de la Réunion, par Bory de S.t Vincent, officier d'État-Major, pour servir à son Voyage dans quatre îles des mers d'Afrique.

[Paris, F. Buisson, an XIII-1804]. 598 x 840 mm.

Belle et grande carte de l'île de La Réunion, dessinée par Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent pour son Voyage dans les quatre principales îles des mers d'Afrique, fait par ordre du gouvernement, pendant les années neuf et dix de la République (1801 et 1802), et gravée par Alexandre Blondeau, graveur du Dépôt de la Guerre. Le 19 octobre 1800, le naturaliste et géographe Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent embarqua en tant que botaniste à bord de la goélette du capitaine Nicolas Baudin, Le Naturaliste, pour une expédition scientifique aux Terres Australes organisée par le gouvernement. Après des arrêts à Madère, aux Canaries et au Cap-Vert, puis après avoir franchi le Cap de Bonne-Espérance, l'expédition fit escale à l'île Maurice en mars 1801. Entré en conflit avec le capitaine Baudin, Bory de Saint-Vincent quitta l'expédition. De là, il rejoignit l’île de La Réunion voisine, où il effectua en octobre 1801 l'ascension et la première description scientifique générale du Piton de la Fournaise, le volcan actif de l'île. Il donna le nom de son ancien professeur Dolomieu, dont il venait d'apprendre la mort, à l'un des cratères qui s'était formé en 1791. Il donna son propre nom au cratère sommital, le cratère Bory. Sa carte de La Réunion, qu'il a dédiée au maréchal Berthier, ministre de la Guerre, est remarquable de précision, et très probablement la première carte de l'île de ce format. Bory de Saint-Vincent a non seulement détaillé les côtes, mais aussi l'intérieur des terres, ce qui n'était pas le cas des cartes publiées jusque là. L'auteur a représenté les nombreux pitons, les mornes, les monts, les plaines, les cavernes et bassins, repris dans la liste des 51 légendes. Il compara le Piton de la Fournaise à un mamelon, et le nomma Mamelon central. Bon exemplaire, replié. Quelques rousseurs.

BOUCHER (Lucien).

Air France.

Paris, Perceval, [1962]. Lithographie en couleurs de 953 x 592 mm.

Superbe affiche publicitaire réalisée pour la compagnie aérienne Air France, dessinée par Lucien Boucher et publiée à Paris par Perceval en 1962. Ce planisphère, de forme ovale, est présenté sur un fond bleu nuit, éclairé par les rayons d'une pleine lune. Les continents sont ornés de vignettes figurant des monuments ou des personnages en costumes, tandis que les mers et les airs sont décorés de deux Neptune, d'une rose des vents et de six avions Boeing 707. Le premier Boeing 707 fut mis en service le 31 janvier 1960 sur la ligne Paris-New York. Les bordures sont illustrées de représentations des planètes et des étoiles de la sphère céleste. Les lignes en exploitation, et les lignes étrangères et associées en correspondance avec Air France, sont représentées par deux types de trait. Dessinateur, graveur, affichiste et illustrateur français, Lucien Boucher (1889-1971) est surtout connu pour sa longue collaboration avec la compagnie Air France, pour laquelle il a réalisé une série d'affiches publicitaires et de planisphères en couleurs destinés à décorer les bureaux de vente de la société. Bon exemplaire, non entoilé. Légers froissements et petites piqûres dans les marges gauche et droite, traces de cassure dans le papier de la partie haute de la carte.

BOUCHER (Lucien).

AIR FRANCE.

Paris, Perceval, 1953. Lithographie en couleurs de 0,65 x 1,02 m.

Superbe et grand planisphère céleste dessiné par Lucien Boucher pour la compagnie aérienne Air France, et publié par Perceval à Paris en 1953. Il est décoré d'un titre inscrit sur une bannière flottante, d'une rose des vents ornée du logo d'Air France, et d'un globe figurant les lignes de la compagnie et deux avions de la flotte. Les angles sont décorés d'anges aux joues gonflées symbolisant les vents. Les deux hémisphères austral et boréal sont ornés de représentations des étoiles et des constellations (en bleu vert), et des douze signes du zodiaque (en vert clair). Cette édition de 1953 a été mise à jour sur celle de 1950, avec un nombre plus important de lignes tracées sur le globe. Ce planisphère existe dans des couleurs différentes. Dessinateur, graveur, affichiste et illustrateur français, Lucien Boucher (1889-1971) est surtout connu pour sa longue collaboration avec la compagnie Air France, pour laquelle il a réalisé une série d'affiches publicitaires et de planisphères en couleurs destinés à décorer les bureaux de vente de la société. Bel exemplaire, monté sur carton fort, ce qui a permis de le maintenir en excellente condition.

BOUCHER (Lucien).

AIR FRANCE. De jour et de nuit . De nuit et de jour dans tous les ciels. Nox post lucem. Lux post noctem.

Paris, Perceval, [1939]. Lithographie en couleurs de 592 x 955 mm.

Superbe planisphère céleste réalisé pour la compagnie aérienne Air France, dessiné par Lucien Boucher et publié par Perceval à Paris en 1939. Il est décoré d'un titre inscrit sur une bannière flottante ornée du logo d'Air France, d'une rose des vents et de quatre avions de la compagnie. Les coins sont décorés de dragons à têtes d'anges aux joues gonflées symbolisant les vents. Les étoiles et les constellations figurent en bleu gris, les douze signes du zodiaque en bordeaux. Les bordures sont illustrées des symboles du zodiaque. Les principales lignes exploitées en 1938 et 1939 sont tracées en rouge et jaune. Dessinateur, graveur, affichiste et illustrateur français, Lucien Boucher (1889-1971) est surtout connu pour sa longue collaboration avec la compagnie Air France, pour laquelle il a réalisé une série d'affiches publicitaires et de planisphères en couleurs destinés à décorer les bureaux de vente de la société. Bel exemplaire, non entoilé. Déchirure en bas à droite de la carte, quelques traces légères de cassures, trous d'épingle aux angles.

BOUCHER (Lucien).

AIR FRANCE. "NOVA ET VETERA". Sur la Vieille Terre des Chemins Nouveaux.

Paris, Perceval, [1939]. Lithographie en couleurs de 594 x 962 mm.

Superbe affiche publicitaire réalisée pour la compagnie aérienne Air France, dessinée par Lucien Boucher et publiée à Paris par Perceval en 1939. C'est l'une des toutes premières mappemondes Air France (la première date de 1934), sur laquelle on peut voir les premières lignes aériennes de la compagnie, fondée en 1933. La ligne Paris-New York, encore à l'étude en 1939, est ici représentée en pointillés. Elle sera officiellement ouverte en 1946. Cette mappemonde est aussi l'une des plus décoratives, avec de nombreuses vignettes illustrant les continents, des vaisseaux, des monstres marins, des roses des vents, et deux avions de ligne, un trimoteur Dewoitine D.338 volant vers Saïgon, et un hydravion traversant l'Atlantique en direction de la ville de Natal au Brésil. Dessinateur, graveur, affichiste et illustrateur français, Lucien Boucher (1889-1971) est surtout connu pour sa longue collaboration avec la compagnie Air France, pour laquelle il a réalisé une série d'affiches publicitaires et de planisphères en couleurs destinés à décorer les bureaux de vente de la société. Bel exemplaire, non entoilé. Petits trous d'épingle aux angles.

BOUCHER (Lucien).

AIR FRANCE. Réseau Aérien Mondial.

Paris, Perceval, [1947]. Lithographie en couleurs de 523 x 897 mm.

Superbe planisphère réalisé pour la compagnie aérienne Air France, dessiné par Lucien Boucher et publié par Perceval à Paris en 1947. Il est décoré d'un beau cartouche de titre et de nombreuses vignettes illustrant les continents, de vaisseaux, de monstres marins, et d'une rose des vents. Les lignes aériennes de la compagnie sont tracées en blanc, dont la ligne Paris-New York, inaugurée en 1946. Celles-ci vont jusqu'à Manille à l'est, et Panama à l'ouest. Dessinateur, graveur, affichiste et illustrateur français, Lucien Boucher (1889-1971) est surtout connu pour sa longue collaboration avec la compagnie Air France, pour laquelle il a réalisé une série d'affiches publicitaires et de planisphères en couleurs destinés à décorer les bureaux de vente de la société. Bel exemplaire en pleins coloris de l'époque, non entoilé. Légères traces de cassures.

BOUCHER (Lucien).

AIR FRANCE. Sur les Ailes d'Air France Découvrez le Monde à votre Tour.

Paris, Perceval, 1952. Lithographie en couleurs de 357 x 573 mm.

Superbe affiche publicitaire figurant le monde en deux hémisphères, réalisée pour la compagnie aérienne Air France, dessinée par Lucien Boucher et publiée à Paris par Perceval en 1952. Édition de dimensions plus petites que celle que l'on trouve le plus souvent. Les lignes en exploitation, en projet et les lignes étrangères et associées en correspondance avec Air France sont représentées par trois types de trait. Au bas des deux hémisphères, dans un médaillon, figure une carte plus détaillée du réseau aérien en Europe. Les bordures sont décorées de personnages, vignettes et monuments illustrant les continents, tandis que les hémisphères sont décorés de navires, monstres marins, d'un Neptune et de deux avions de ligne. Dessinateur, graveur, affichiste et illustrateur français, Lucien Boucher (1889-1971) est surtout connu pour sa longue collaboration avec la compagnie Air France, pour laquelle il a réalisé une série d'affiches publicitaires et de planisphères en couleurs destinés à décorer les bureaux de vente de la société. Bel exemplaire à grandes marges, non entoilé. Marques légères de pliures dans les marges.

BOUCHER (Lucien).

Crédit Lyonnais fondé en 1863. Afrique du Nord & Union Française.

Paris, Perceval, [circa 1950]. Lithographie en couleurs de 953 x 692 mm.

Superbe affiche publicitaire figurant l'Afrique du Nord et l'Afrique de l'Ouest, dessinée par Lucien Boucher pour le Crédit Lyonnais, et publiée à Paris par Perceval en 1962. Dans le style des portulans des XVIe et XVIIe siècles, la carte est décorée d'un grand cartouche de titre montrant deux personnages et des produits locaux, tandis que les terres, présentées sur un beau fond orangé, sont illustrées de nombreuses vignettes figurant des scènes, des villes, des animaux, des produits agricoles ou encore des avions de ligne. La mer est décorée d'une grande rose des vents ornée des armoiries de la ville de Lyon, de navires et de poissons. En haut à gauche, dans un cartouche décoré en tête des armoiries de la ville de Lyon, berceau du Crédit Lyonnais, figurent les trois symboles utilisés pour situer les bureaux du Crédit Lyonnais : en rouge, les agences, en vert les agences situées hors du continent, et une étoile pour indiquer les sous-agences en Afrique du Nord. La carte n'est pas datée, mais on peut la situer vers 1950, alors que la plupart des pays sont encore colonisés. Ainsi on peut voir la Guinée Française, qui prend son indépendance en 1958 et devient la Guinée, la Côte de l'Or qui devient le Ghana en 1957, le Soudan Français Yatenga qui acquiert son indépendance en 1958 et devient le Mali, ou encore la Haute Volta devenue République de Haute-Volta en 1958. Dessinateur, graveur, affichiste et illustrateur français, Lucien Boucher (1889-1971) est notamment connu pour sa longue collaboration avec la compagnie Air France, pour laquelle il a réalisé une série d'affiches publicitaires et de planisphères en couleurs destinés à décorer les bureaux de vente de la société. Bel exemplaire, non entoilé. Quelques petites traces de cassure dans le papier.

BOUCHER (Lucien).

Indochine française.

Paris, Perceval, [entre 1946 et 1947]. Lithographie en couleurs de 900 x 585 mm.

Superbe carte de l'Indochine, dessinée par Lucien Boucher pour l'Association Nationale pour l'Indochine française, et publiée par Perceval à Paris entre 1946 et 1947. Ancien territoire de l'empire colonial français, l'Indochine regroupait le Tonkin, l'Annam et la Cochinchine, qui forment l'actuel Vietnam, le Laos et le Cambodge. La colonisation française de la péninsule indochinoise débuta en 1858 sous le Second Empire, avec l'invasion de la Cochinchine qui fut annexée en 1862, suivie de l'instauration d'un protectorat sur le Cambodge en 1863. Elle reprit à partir de 1883 sous la Troisième République, avec l'expédition du Tonkin, qui entraîna l'instauration de deux protectorats distincts sur le reste du Vietnam. Le Tonkin avait pour capitale Hanoï, la Cochinchine, Saïgon, aujourd'hui Hô-Chi-Minh-Ville. L'Indochine cessa d'être une colonie française en 1954 avec les accords de Genève, et l'indépendance du Vietnam, du Laos et du Cambodge. Cette remarquable carte, aux magnifiques coloris, est décorée d'un titre inscrit sur une pagode, et illustré de cinq personnages. Les terres sont illustrées de scènes agricoles et d'animaux. Les villes de Hanoï, Luang Prabang (Laos), Vientiane (Laos), Hué (Vietnam), PhnomPenh (Cambodge) et Saïgon, sont illustrées d'un monument. On peut voir également une représentation du Bayon, le plus célèbre des temples d'Angkor, dédié à l'hindouisme et au bouddhisme. Au nord de la péninsule figure une représentation de la Grande Muraille de Chine. La mer de Chine est décorée d'une grande rose des vents, de jonques et de navires, et d'un monstre marin ayant l'apparence d'un dragon. Dessinateur, graveur, affichiste et illustrateur français, Lucien Boucher (1889-1971) est surtout connu pour sa longue collaboration avec la compagnie Air France, pour laquelle il a réalisé une série d'affiches publicitaires et de planisphères en couleurs destinés à décorer les bureaux de vente de la société. Bon exemplaire, non entoilé. Nombreuses marques de pliures, trous de punaise et petites déchirures dans les marges. Lock, Modern maps and atlases; an outline to twentieth century production, 1969, p. 293.

BOUCHER (Lucien).

Le Maroc.

Rabat, Éditions Africaines Perceval, [circa 1948]. Lithographie en couleurs de 635 x 985 mm.

Superbe et très grande affiche figurant le Maroc, dessinée par Lucien Boucher lors de la période du Protectorat Français au Maroc (1912-1956). Elle a été publiée à Rabat par les Éditions Africaines Perceval vers 1948. Le pays, représenté sur un fond jaune éclatant, est décoré d'un grand cartouche de titre illustré de personnages, de vignettes représentant les villes principales, de scènes diverses, tandis que l'Atlantique est orné d'une grand rose des vents, de navires et voiliers, et d'un Neptune. Près de la ville d'Ifrane, souvent nommée la "petite Suisse marocaine", on peut voir un skieur. Au nord de Rabat figure la ville de Port-Lyautey, nom porté par l'actuelle Kénitra pendant le protectorat français. Dessinateur, graveur, affichiste et illustrateur français, Lucien Boucher (1889-1971) est notamment connu pour sa longue collaboration avec la compagnie Air France, pour laquelle il a réalisé une série d'affiches publicitaires et de planisphères en couleurs destinés à décorer les bureaux de vente de la société. Bel exemplaire, dans de très beaux coloris, non entoilé. Restes de bande adhésive au dos.

BOUCHET (Jean du).

Carte topographique du comté de Madrie.

1646. 315 x 412 mm.

Très belle carte figurant l'ancien comté de Madrie, dressée par Jean du Bouchet en 1646. Elle est ornée d'un cartouche de titre et de la muse Uranie, muse de l'astronomie, tenant d'une main un compas sur un globe et de l'autre, les armoiries de l'auteur. Le comté de Madrie fut formé au VIe siècle et disparut au IXe siécle. Les limites du comté étaient au nord, Les Andelys, au sud Dreux, à l'ouest Evreux et à l'est Chevreuse. Né en 1599, Jean du Bouchet fut nommé conseiller du roi en ses conseils, maître d'hôtel ordinaire du roi, historiographe et premier gendarme de France. Bel exemplaire. Très rare, manque à Pastoureau.

BOUDIN (Jean Christian Marc François Joseph).

[METEOROLOGIE] Carte physique et météorologique du globe terrestre comprenant la distribution géographique de la température (lignes isothermes), des vents, des pluies et des neiges.

Paris, J.B. Baillière, 1851. 530 x 791 mm.

Première édition de cette belle carte du globe, dédiée à Alexandre de Humboldt, figurant la répartition géographique des températures, des vents, des pluies et des neiges. Dressée à l'attention des médecins, des géographes et des voyageurs, elle est l'oeuvre de Jean Christian Marc Boudin, un médecin qui fit de nombreux voyages et qui publia un grand nombre de mémoires importants sur la géographie et la statistique médicale. La carte est enrichie d'un tableau donnant les limites atteintes par divers navigateurs, de l'altitude des principales chaînes de montagnes, de la quantité annuelle d'eau (pluie et neiges) à diverses latitudes, de l'altitude moyenne des continents, des limites des neiges perpétuelles, et enfin des jours de neige dans l'année. Petites rousseurs marginales. Bel exemplaire entièrement aquarellé à l'époque, coupé au cadre et monté sur papier ancien.

BOUGAINVILLE (Hyacinthe-Yves-Philippe-Potentien, baron de) & LA TOUANNE (Edmond Bigot, vicomte de).

[AUSTRALIE] Vue prise sur le cours de la rivière Nepean, au dessus de l'habitation de M.r Macarthur, dans le Camdenshire. (Nouvelle Galles méridionale).

[Paris, Bulla, 1828]. 245 x 294 mm ; cachet à froid de l'éditeur François Bulla dans la marge inférieure.

Belle estampe figurant la rivière de Nepean, située dans le comté de Camden, dans la Nouvelles-Galles du Sud. Elle a été dessinée par Edmond Bigot de La Touanne, et lithographiée par Alphonse Bichebois. Elle est issue du rare Album pittoresque de la frégate la Thétis et de la corvette l'Espérance, composé de planches illustrant le voyage autour du monde de Hyacinthe-Yves-Philippe-Potentien, baron de Bougainville, et Edmond Bigot de La Touanne, entre 1824 et 1826. Le recueil fut publié séparément, neuf ans avant la relation officielle du voyage. Le vicomte de La Touanne était le dessinateur officiel, et lieutenant de vaisseau sur la Thétis. Le 2 mars 1824, la frégate la Thétis, commandée par le baron de Bougainville, quitta Brest pour une campagne autour du monde, dont la mission était de montrer le pavillon du roi et de protéger le commerce français dans les différents lieux visités. Après avoir fait escale à Bourbon, où l'attendait la corvette l'Espérance, commandée par le capitaine de vaisseau Ducamper, l'expédition visita successivement Pondichéry, Singapour, Manille, Macao, la baie de Tourane (actuelle Da Nang, au Vietnam), Java, La Nouvelle-Galles du Sud en Australie, Valparaiso au Chili, et Rio au Brésil. Elle fut de retour à Brest en juin 1826. Bel exemplaire.

BOUGAINVILLE (Hyacinthe-Yves-Philippe-Potentien, baron de) & LA TOUANNE (Edmond Bigot, vicomte de).

[BRÉSIL] Cascade de la grande Tejuca, près Rio-Janeiro. (Brésil).

[Paris, Bulla, 1828]. 230 x 289 mm ; cachet à froid de l'éditeur François Bulla dans la marge inférieure.

Belle estampe figurant la cascade de Tijuca au sud de Rio de Janeiro, dessinée par Edmond Bigot de La Touanne, et lithographiée par Léon Sabatier. Elle est issue du rare Album pittoresque de la frégate la Thétis et de la corvette l'Espérance, composé de planches illustrant le voyage autour du monde de Hyacinthe-Yves-Philippe-Potentien, baron de Bougainville, et Edmond Bigot de La Touanne, entre 1824 et 1826. Le recueil fut publié séparément, neuf ans avant la relation officielle du voyage. Le vicomte de La Touanne était le dessinateur officiel, et lieutenant de vaisseau sur la Thétis. Le 2 mars 1824, la frégate la Thétis, commandée par le baron de Bougainville, quitta Brest pour une campagne autour du monde, dont la mission était de montrer le pavillon du roi et de protéger le commerce français dans les différents lieux visités. Après avoir fait escale à Bourbon, où l'attendait la corvette l'Espérance, commandée par le capitaine de vaisseau Ducamper, l'expédition visita successivement Pondichéry, Singapour, Manille, Macao, la baie de Tourane (actuelle Da Nang, au Vietnam), Java, La Nouvelle-Galles du Sud en Australie, Valparaiso au Chili, et Rio au Brésil. Elle fut de retour à Brest en juin 1826. Bel exemplaire.

BOUGAINVILLE (Hyacinthe-Yves-Philippe-Potentien, baron de) & LA TOUANNE (Edmond Bigot, vicomte de).

[INDE] Vue prise dans l'intérieur de la ville de Pondichéry, auprès du canal qui sépare le quartier Européen du quartier Malabar. (Indes orientales. Carnate).

[Paris, Bulla, 1828]. 250 x 298 mm ; cachet à froid de l'éditeur François Bulla dans la marge inférieure.

Belle estampe figurant la ville de Pondichéry, dessinée par Edmond Bigot de La Touanne, et lithographiée par Alphonse Bichebois. Elle est issue du rare Album pittoresque de la frégate la Thétis et de la corvette l'Espérance, composé de planches illustrant le voyage autour du monde de Hyacinthe-Yves-Philippe-Potentien, baron de Bougainville, et Edmond Bigot de La Touanne, entre 1824 et 1826. Le recueil fut publié séparément, neuf ans avant la relation officielle du voyage. Le vicomte de La Touanne était le dessinateur officiel, et lieutenant de vaisseau sur la Thétis. Le 2 mars 1824, la frégate la Thétis, commandée par le baron de Bougainville, quitta Brest pour une campagne autour du monde, dont la mission était de montrer le pavillon du roi et de protéger le commerce français dans les différents lieux visités. Après avoir fait escale à Bourbon, où l'attendait la corvette l'Espérance, commandée par le capitaine de vaisseau Ducamper, l'expédition visita successivement Pondichéry, Singapour, Manille, Macao, la baie de Tourane (actuelle Da Nang, au Vietnam), Java, La Nouvelle-Galles du Sud en Australie, Valparaiso au Chili, et Rio au Brésil. Elle fut de retour à Brest en juin 1826. Bel exemplaire.

BOUGAINVILLE (Hyacinthe-Yves-Philippe-Potentien, baron de) & LA TOUANNE (Edmond Bigot, vicomte de).

[SINGAPOUR] Vue de la ville et du détroit de Sincapour, prise de la maison du résident. (Côte Malaye).

[Paris, Bulla, 1828]. 255 x 300 mm ; cachet à froid de l'éditeur François Bulla dans la marge inférieure.

Belle estampe figurant la ville de Singapour, située à l'extrême sud de la péninsule malaise. Elle a été dessinée par Edmond Bigot de La Touanne, et lithographiée par Isidore Deroy. Elle est issue du rare Album pittoresque de la frégate la Thétis et de la corvette l'Espérance, composé de planches illustrant le voyage autour du monde de Hyacinthe-Yves-Philippe-Potentien, baron de Bougainville, et Edmond Bigot de La Touanne, entre 1824 et 1826. Le recueil fut publié séparément, neuf ans avant la relation officielle du voyage. Le vicomte de La Touanne était le dessinateur officiel, et lieutenant de vaisseau sur la Thétis. La vue est prise depuis la maison du gouverneur, posée sur une colline surplombant la ville et le port, sur les rives du détroit de Singapour. Dans la baie figurent des navires au mouillage. Au loin, on distingue les îles Saint-Jean (St John), de Batam et de Bintan. En 1819, les Britanniques avaient pris le contrôle de Singapour pour y fonder une colonie et faire face à la domination commerciale des Hollandais. En 1824, la ville nouvelle comptait déjà plus de dix mille habitants, dont six mille Chinois, quatre mille Malais et environ quatre cents Européens. Bougainville séjourna à Singapour du 31 août au 4 septembre 1824, et fut le premier à en donner une description française. Le 2 mars 1824, la frégate la Thétis, commandée par le baron de Bougainville, quitta Brest pour une campagne autour du monde, dont la mission était de montrer le pavillon du roi et de protéger le commerce français dans les différents lieux visités. Après avoir fait escale à Bourbon, où l'attendait la corvette l'Espérance, commandée par le capitaine de vaisseau Ducamper, l'expédition visita successivement Pondichéry, Singapour, Manille, Macao, la baie de Tourane (actuelle Da Nang, au Vietnam), Java, La Nouvelle-Galles du Sud en Australie, Valparaiso au Chili, et Rio au Brésil. Elle fut de retour à Brest en juin 1826. Bel exemplaire.

BOUGAINVILLE (Hyacinthe-Yves-Philippe-Potentien, baron de) & LA TOUANNE (Edmond Bigot, vicomte de).

[ÎLE de LA RÉUNION] Vue intérieure de l'île, prise dans les environs du Jardin des plantes de la ville de S.t Denis. (Île Bourbon).

[Paris, Bulla, 1828]. 250 x 302 mm ; cachet à froid de l'éditeur François Bulla dans la marge inférieure.

Belle estampe figurant une vue de l'île Bourbon, renommée île de la Réunion en 1848. Elle a été dessinée par Edmond Bigot de La Touanne, et lithographiée par Alphonse Bichebois. Elle est issue du rare Album pittoresque de la frégate la Thétis et de la corvette l'Espérance, composé de planches illustrant le voyage autour du monde de Hyacinthe-Yves-Philippe-Potentien, baron de Bougainville, et Edmond Bigot de La Touanne, entre 1824 et 1826. Le recueil fut publié séparément, neuf ans avant la relation officielle du voyage. Le vicomte de La Touanne était le dessinateur officiel, et lieutenant de vaisseau sur la Thétis. La vue est prise aux environs du jardin des plantes de Saint-Denis, et montre au premier plan des Réunionnais et un Européen. Derrière eux se dressent de grands arbres appelés tamariniers. Plus loin, on aperçoit des habitations et leurs jardins avec des cocotiers, des bananiers, des manguiers et d'autres arbres à fruit. Le 2 mars 1824, la frégate la Thétis, commandée par le baron de Bougainville, quitta Brest pour une campagne autour du monde, dont la mission était de montrer le pavillon du roi et de protéger le commerce français dans les différents lieux visités. Le 20 mai, elle arriva à Bourbon, où l'attendait la corvette l'Espérance, commandée par le capitaine de vaisseau Ducamper. Après avoir quitté Bourbon le 9 juin, l'expédition visita successivement La Réunion, Pondichéry, Singapour, Manille, Macao, la baie de Tourane (actuelle Da Nang, au Vietnam), Java, La Nouvelle-Galles du sud en Australie, Valparaiso au Chili, et Rio au Brésil. Elle fut de retour à Brest en juin 1826. Bel exemplaire.

BOUGE (Jean-Baptiste de).

[POSTES] Carte générale des bureaux et ténances des postes des Pays-Bas-Autrichiens.

Bruxelles, 1789. En 18 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 503 x 673 mm.

Belle carte figurant les routes des postes des Pays-Bas autrichiens correspondant aujourd'hui à la Belgique, dressée par Jean-Baptiste de Bouge, géomètre et géographe de la province de Gueldres (Pays-Bas) et gravée par Jeanne C. Maillart. Elle est ornée d'un beau cartouche de titre gravé par Ph. J. Maillart, décoré d'angelots illustrant l'activité postale, de la déesse Minerve et des armoiries du dédicataire, le prince Karl Anselm von Thurn und Taxis, dont la famille dirigea le service postal du Saint-Empire dès le XVIe siècle. La carte s'étend au nord jusqu'à Willemstad et à l'est jusqu'à Düsseldorf et Cologne. Elle comporte également des portions des routes de postes en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Autriche. Avec table des symboles. Bel exemplaire.

BOURBONNAIS. MANUSCRIT.

Bourbonnois.

[circa 1700]. 552 x 792 mm.

Carte manuscrite sur papier à l'encre noire de la province du Bourbonnais, correspondant approximativement à l'actuel territoire du département de l'Allier. La zone figurant sur la carte est délimitée au nord par Bourbon-l'Archambault, au sud par Thiers, à l'ouest par Mozon et à l'est par Roanne. Y sont figurés la Loire entre Roanne et Diou et ses affluents de la rive gauche, l'Allier entre Maringues et Moulins et ses affluents, une partie du bassin du Cher, les villes et villages et les bois. L'orthographe de nombreux lieux est approximative, par exemple Heuriet pour Huriel, Archenac pour Archignat, Guizainnes pour Quinssaines, qui sont trois communes à l'ouest de Montluçon. Sous plusieurs localités figure un chiffre qui pourrait être le nombre de feux. Froissement du papier au niveau de la pliure centrale, traces brunes dans les marges, replié.

BOURGOIN (Pierre);

Carte de l'empire de Turquie en Europe.

1784 342 x 429 mm.

Carte gravée figurant l'Italie, la Grèce et la Turquie avec l'île de Chypre, publiée par Pierre Bourgoin, éditeur et graveur parisien. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

BOURGOIN (Pierre).

Carte itinéraire de la France divisée par gouvernements militaires et en ses provinces, contenant les routes royales et particulières.

Paris, Bourgoin, 1779. En 35 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 980x 990 mm ; étiquette au dos de l'éditeur Seguin père, artificier du roi et éditeur de la carte de Cassini ; sous étui de papier bleu avec dentelle dorée d'encadrement.

Belle carte murale des routes royales et particulières de la France au XVIIIe siècle, brillamment coloriée à l'époque. Elle a été publiée par Pierre Bourgoin, éditeur et graveur parisien Elle a été dressée d'après la carte de France de Cassini, dite des triangles puisque fondée sur la première triangulation de toute la France, obtenue par la mesure de l'arc du méridien du Nord (Dunkerque) au Sud (Perpignan), appelé Méridien de l'Observatoire Royal de Paris. La carte est décorée d'un beau cartouche de titre orné en tête des armoiries de la France. En haut à droite figure l'échelle des distances avec les différentes mesures d'usage dans les provinces de France. Bel exemplaire dans de superbes coloris de l'époque. Manque de toile à quelques intersections, étui très usagé avec fond manquant.

BOURGOIN (Pierre);

Mappe monde. Carte universelle de la terre.

Paris Bourgoin 1766 312 x 440 mm.

Ravissante carte du monde à deux hémisphères dressée d'après les dernières observations de l'Académie Royale des Sciences. Elle a été gravée et publiée par Pierre Bourgoin à Paris en 1766 et est ornée d'une sphère armillaire. Les côtes de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande sont partiellement tracées. Bas de la pliure centrale anciennement restauré, mouillures claires dans les marges. Bon exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

BOURGUIGNON (Alain).

[GASTRONOMIE] Carte gastronomique de la France.

1928. 1,19 x 0,98 m ; repliée.

Très rare carte gastronomique et vinicole de la France imprimée en couleurs, dressée par Albert Bourguignon. Elle a été dessinée par l'ingénieur géographe Maurice Thiébaut, et éditée par Émile Girard à Paris en 1928. La carte gastronomique de Bourguignon est la carte la plus complète jamais réalisée jusqu'à cette date. La France est divisée non pas en départements mais en provinces historiques, et sa capitale, Paris, est nommée le Centre gastronomique du monde. À la différence des premières cartes gastronomiques de la France, telles la première carte dressée par Jean-François de Tourcaty en 1809, ou la carte de Charles V. Monin de 1830, qui représentaient les productions régionales en utilisant de simples symboles, Bourguignon donne le nom de chaque production, par région et par ville, et signale de nombreuses spécialités locales connues ou méconnues. Il recense ainsi des centaines de spécialités, productions et recettes traditionnelles (viandes, gibiers, charcuteries, fromages, poissons sauvages ou d’élevage, légumes, fruits, etc). Dans la région Provence notamment, l'une des régions gastronomiques les plus denses, Bourguignon a mis en lumière plus de 200 spécialités culinaires, comme les fruits confits à Carpentras ou la brandade de morue entre Aubagne et Cassis. La carte met également en avant les vignobles français, avec trois légendes pour les crus des eaux-de-vie de Cognac (légende de sept couleurs), les crus du Bordelais (légende de six couleurs), les vins rouges (soulignés de rouge), les vins blancs (soulignés de jaune), et la bière (soulignée de vert), sept ans avant le décret-loi de 1935 instituant les AOC. Les produits de la mer ne sont pas oubliés, avec les noms de toutes les espèces de poissons et crustacés positionnés le long des côtes. La Corse n'est pas représentée, mais un encart lui est consacré, contenant le nom de ses spécialités. L'auteur fait aussi quelques remarques historiques. C'est ainsi que l'on apprend que la sauce béarnaise n'a jamais vu le jour dans le Béarn, mais au restaurant le Pavillon Henri IV près de Saint-Germain-en-Laye (elle fut inventée au XIXe siècle par le chef Jean-François Collinet) ; et que le homard à l'armoricaine, et non à l'américaine comme on le nomme souvent, a été confectionné pour la première fois en Bretagne. Les parties haute et basse sont occupées par des encarts publicitaires pour des hôtels, restaurants, boucheries, alcools, ou matériel de cuisine. En décembre 1928, au moment où il publie sa carte, Albert Bourguignon est ex-chef de cuisine et directeur du restaurant l'Écu de France, situé au 6, rue de Strasbourg à Paris. Quelques mois plus tôt, le journal Comœdia du 1er juillet 1928 le cite comme nouveau directeur de la Rôtisserie du Tournebroche au 60 rue Lafayette à Paris. Le journal La Toque blanche du 31 août 1929, page 2, consacre un large article à la carte gastronomique et vinicole de leur "ami et collègue Bourguignon, naguère encore chef de cuisine, et actuellement directeur de l'Écu de France" : "Dressée avec un soin jaloux de n'oublier aucun des centres du bien manger, cette carte est aussi des plus utiles aux fervents de la bonne table, lesquels sont, grand merci ! très nombreux dans notre pays. [...] Nos spécialités locales et régionales, on ne aurait les citer ici : elles sont trop. Qu'on sache, pourtant, que Bourguignon sur sa "Carte gastronomique", les y a fait figurer toutes. [...] Ne pas posséder la carte de Bourguignon, c'est pour les connaisseurs, professionnels, touristes et restaurateurs, se priver d'un document non seulement utile, mais indispensable". La carte est reproduite dans cet article. Elle est annoncée en vente par le même journal dès le 28 décembre 1928. Elle fut également recommandée par la Revue culinaire comme un modèle du genre, et valut à son auteur le titre de "Grand Cartographe de la Principauté" par le célèbre gastronome et critique culinaire Maurice Edmond Sailland, dit Curnonsky, élu Prince des Gastronomes en 1927. L'original de la carte – 4 mètres sur 4 – fut exposé en 1928, lors des journées gastronomiques, dans l'un des salons de Ledoyen (La Toque blanche. Organe professionnel hebdomadaire des chefs de cuisine de France et de l'Étranger, 15 avril 1929, p. 1). Il existe deux autres éditions de cette carte, sans les publicités, et avec quelques variantes sur les spécialités, dans un format plus petit que la nôtre, de 740 x 760 mm, datées de 1951 et de 1962, et publiées par Girard, Barrère et Thomas à Paris. Bourguignon a également réalisé une Carte gastronomique et vinicole de la France, sur le modèle de la Carte gastronomique de la France, également sans les publicités, ainsi qu'un Atlas gastronomique des provinces françaises et Les Recettes régionales de la Rôtisserie de l'Écu de France. Très rare. Nous n'avons localisé qu'un seul exemplaire dans les collections publiques, se trouvant à la Bibliothèque nationale de France. Cette dernière donne le prénom d'Alain, et non Albert, mais les deux seuls documents de l'époque que nous ayons trouvés donnant le nom complet, sont deux articles du journal La Toque blanche du 21 mars 1935 et du 29 février 1936. Le premier est une longue nécrologie de l'auteur, mort un mois plus tôt. L'article, signé par le chef de cuisine J.M.A. Martin, est intitulé Albert Bourguignon, et l'auteur, qui connaissait vraisemblablement très bien Bourguignon, parle de lui comme "notre cher Bourguignon". Martin cite à nouveau le nom complet d'Albert Bourguignon dans le second article du 29 février 1936. Bel exemplaire, replié. Petites déchirures aux pliures restaurées, quelques infimes manques aux pliures. La Toque blanche. Organe professionnel hebdomadaire des chefs de cuisine de France et de l'Étranger, 28 décembre 1928, p. 2 (annonce de la vente de la carte gastronomique) ; La Toque blanche. Organe professionnel hebdomadaire des chefs de cuisine de France et de l'Étranger, 21 mars 1935 (nécrologie de l'auteur) ; Pawlowski, journal Comœdia, 1erjuillet 1928, p. 6 (article intitulé Gastronomie parlementaire citant Albert Bourguignon comme nouveau directeur de la Rôtisserie du Tournebroche, 60 rue Lafayette) ; Lonely Planet, Food lover's guide to the world. Experience the great global cuisines, 2014, p. 39 ; The Library of Congress Catalogs. The National Union Catalogue, 1963-1967, Volume 7, BOEH-BRIF, 1969, p. 354 (édition de 1962, de dimensions plus petites, 740 x 760mm).

BOUSQUEL (Auguste).

[ALBI] Plan d'Albi.

Paris, Gratia, 1843. 390 x 478 mm.

Beau plan de la ville d'Albi au milieu du XIXe siècle, dressé par Auguste Bousquel, géomètre du département du Tarn, et publié en 1843. Il est dédié aux membres formant l'organisation judiciaire du tribunal civil d'Albi, et orné d'un beau cartouche de titre décoré des armoiries de la ville. Le plan illustre les travaux d'urbanisme de la ville d'Albi réalisés dans la première moitié du XIXe siècle, comprenant ceux de l'architecte et urbaniste albigeois Jean-François Mariès, surnommé le Haussmann albigeois. Ces travaux d'embellissement concernent notamment la construction, vers 1815, du Palais de Justice à l'emplacement du couvent des Carmes, la construction, vers 1835, de la première caserne de gendarmerie devant l'Hôtel Dieu, l'aménagement et l'agrandissement en 1840 de l'esplanade devant le Palais de Justice qui devient la place Lapérouse, ou encore le percement de quelques rues comme la rue Sainte-Cécile. Le plan indique les routes royales au départ d'Albi vers Milhau, Lacaune, Lavaur, Castres, Toulouse et Cahors. La légende à gauche du plan donne l'emplacement des églises et de la cathédrale Sainte-Cécile, de l'archevêché, du Palais de Justice, de la Préfecture, et de 75 rues. Certains lieux ou bâtiments sont nommés directement sur le plan : le collège, l'Hôtel Dieu, la place du Vigan, l'École Normale, le Monastère de Notre-Dame, les casernes, l'abattoir, la Gendarmerie, la place Lapérouse, ou encore les prisons. Bel exemplaire. Petite déchirure dans la marge inférieure restaurée, décoloration légère dans la marge droite. Allaire, Albi à travers les siècles, 1933.

BOUTET de MONVEL (Bernard) & GAZETTE du BON TON.

La Commode en laque. Robe du soir de Worth.

Mai 1914. 208 x 130 mm.

Belle planche gravée et finement coloriée au pochoir, présentant une robe du soir de Worth se composant d'une longue tunique en mousseline de soie sur une jupe en crêpe de Chine. La Gazette du Bon Ton est la plus belle et la plus rare des revues de modes Arts Déco, illustrée par les artistes les plus célèbres de l'époque : Barbier, Lepape, Brunelleschi, Marty, Benito, Dufy, Jacovleff, etc. Bel exemplaire.

BOUTROUE (Alexandre).

En Crimée.

Paris, Ernest Leroux, 1897. In-8 de 11 pp., toile bordeaux, pièce de titre noire, couvertures conservées (reliure moderne).

Tiré à part d'un article publié dans la Revue de géographie d'août 1897. Il est illustré d'une carte dans le texte. L'auteur relate ici sa visite de la Crimée, en octobre 1895, auquel il mêle un historique de la région. Alexandre Boutroue (1846-1899) fut chargé de mission par le Ministère des Beaux-Arts, et collabora également avec les journeaux Le Temps et le Journal des débats. Il fit de nombreuses conférences pour la Société de Géographie. Bon exemplaire. Cachet envoi contenant la signature de l'auteur.

BOUTROUE (Alexandre).

En Transcaspie, notes de voyage.

Paris, Ernest Leroux, 1897. In-8 de 36 pp. ; toile bordeaux, pièce de titre marron, couvertures conservées (reliure moderne).

Tiré à part d'un article publié dand l'Annuaire du Club Alpin Français de 1896. L'illustration se compose d'une carte et de 4 illustrations d'après des photographies dont 3 à pleine page (grande mosquée de Boukhara, vue de Samarcande, tombeau du Hadji Dantara à Afrousiab). Récit d'un voyage à bord du Transcaspien, ligne de chemin de fer entre Ouzoun-Ada et Samarcande, construite par les militaires Russes entre 1880 et 1888. A cause de son caractère stratégique, cette ligne n'était accessible que sur autorisation du grand état-major à Moscou et donc très peu fréquentée par les étrangers. Alexandre Boutroue (1846-1899) fut chargé de mission par le Ministère des Beaux-Arts et collabora aussi avec les journaux Le Temps et le Journal des débats. Il fit de nombreux cycles de conférences pour la Société de Géographie. Bon exemplaire. Cachet envoi contenant la signature de l'auteur.