libraire : Librairie Le Bail

3709 résultats

BASSET (Paul André).

Carte de la France tracée d'après les nouvelles limites fixée par le Traité de Paix du 20 novembre 1815.

Paris, Basset, 1816. 477 x 680 mm.

Belle carte de la France dressée à la suite du Traité de Paris signé le 20 novembre 1815, après la défaite de Napoléon à la bataille de Waterloo. La France fut ramenée à ses frontières de 1790, et réduite à 83 départements. Initialement de 83 en 1790, le nombre de départements atteignit son apogée en 1810 avec 130 départements, grâce aux annexions de Napoléon. A la chute de Napoléon, la France perdra les départements annexés en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Espagne. En carton figure la Corse. La carte est ornée d'un beau cartouche de titre décoré des armoiries royales, et de chaque côté, des portraits en médaillons des 69 rois de France depuis Pharamond en l'an 418 jusqu'à Louis XVIII en 1816. A droite de la carte figure la liste des 83 départements avec leurs régions respectives. Bel exemplaire avec contours aquarellés à l'époque.

BASSET (Paul André).

[GENTILLY] 50e. Maison de plaisance à Gentilly près Paris.

Paris, Daumont, Lachaussée puis Basset, [circa 1780]. 270 x 395 mm.

Jolie vue d'optique animée, figurant une maison de plaisance à Gentilly. Bon exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BASSET (Paul André).

[JEU de l'OIE] Nouveau Jeu historique et chronologique de la Monarchie française.

Paris, Basset, [1815]. 454 x 605 mm.

Rare jeu de l'oie dédié à l'histoire de France, composé de 63 cases illustrant la chronologie des rois de France, avec un portrait en médaillon et une scène de son règne. Le jeu commence avec le baptême de Clovis, roi des Francs en l'an 481, et se finit avec l'entrée de Louis XVIII à Paris le 3 mai 1814. Cette dernière case montrant la statue équestre de Henri IV sur le Pont Neuf et une montgolfière, est décorée d'attributs militaires et des armoiries de la France erntourées des allégories de la Renommée et de la Victoire. Napoléon est logiquement absent de la chronologie. Les règles du jeu indiquent qu'on ne peut s'arrêter sur les huit cases qui sont ornées d'une fleur de lys. Le joueur arrivant sur la case 57, montrant l'assassinat de Henri III, perd tous ses points et recommence la partie. Les coins sont décorés des portraits de Pharamond, de Clodion Le Chevelu, de Childéric Ier et de Mérovée. Bon exemplaire. Grand-Carteret, Vieux papiers Vieilles images, p. 265 ; Bibliographie de la France, ou Journal général de l'imprimerie et de la librairie, 1815, p. 449 ; Poirier, Iconographie des jeux de l'oie (1638-1950), p. 214 ; Catalogue général d'imagerie, estampes, en noir et en couleur, principes d'écriture et de dessin pour la figure, l'ornement et le paysage, et cartes géographiques composant le Fonds de Basset, 1822, p. 8.

BASSET (Paul André).

[LE HAVRE] Vue perspective du bassin et parc de la Marine du Havre.

Paris, Basset, [circa 1760]. 286 x 398 mm.

Jolie vue d'optique figurant le bassin du Havre, animée au premier plan d'ouvriers, promeneurs et négociants. Dans le bassin on peut voir des vaisseaux amarrés, sur la gauche, des ouvriers occupés sur deux vaisseaux en construction. En arrière plan, à gauche, on aperçoit les bâtiments de l'Arsenal, puis la ville du Havre. Bon exemplaire finement aquarellé à l'époque. Petite restauration dans la marge gauche, petite déchirure dans la marge supérieure.

BASSET (Paul André).

[SAMARITAINE] 131e. La Samaritaine sur le Pont-Neuf à Paris.

Paris, Daumont, Lachaussée puis Basset, [circa 1780]. 284 x 420 mm.

Jolie vue d'optique animée, montrant la Seine et le Pont Neuf, avec la pompe de la Samaritaine. Construite sur pilotis entre 1605 et 1608, la pompe de la Samaritaine permettait de prélever l'eau de la Seine afin d'alimenter les résidences royales du Louvre et du Palais des Tuileries. Comme on peut le voir, elle était décorée d'une représentation de l’épisode évoquant la rencontre de Jésus et de la Samaritaine au Puits de Jacob, sculptée par Bernard et René Frémin. Elle fut reconstruite entre 1712 et 1719, avant d'être définitivement détruite en 1813. Le Pont Neuf est animé de promeneurs, cavaliers, calèches et marchands. Au loin, on aperçoit le Pont Royal, et au-delà, la colline de Chaillot. Exemplaire finement aquarellé à l'époque, légèrement bruni. Déchirure dans la marge gauche.

BASSET (Paul André).

[SIÈGE de GDANSK] Siège de Dantzick conduit par le maréchal Lefèvre.

Paris, Basset, [1807]. 170 x 197 mm.

Rare estampe figurant le siège de la ville de Dantzick, actuelle Gdansk. Le siège fut mené du 19 mars au 24 mai 1807 par les troupes de Napoléon, commandées par le maréchal Lefebvre, aidé des généraux Chasseloup-Laubat et Baston Lariboisière. Le siège se termina par la reddition de la garnison russe et prussienne. La légende numérotée permet d'identifier les édifices publics de la ville. Cette estampe, publiée par Basset, semble issue d'un recueil, car elle est numérotée. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

BAUDRAND (Michel Antoine).

La Grèce tirée des Mémoires de Monsieur l'abbé Baudrand.

Paris, Sr. Jaillot, 1716. 454 x 544 mm.

Très belle carte de la Grèce dressée d'après les mémoires de Michel Antoine Baudrand, historien et géographe français mort en 1700. Elle est ornée d'un cartouche de titre animé de personnages, dont un personnage féminin tenant les armoiries de la Grèce. La carte est dédiée à Nicolas Le Camus, seigneur de La Grange, nommé premier président de la Cour des Aides en 1714. Le cartouche de dédicace est décoré des armoiries du dédicataire. Très bel et rare exemplaire avec la mer finement aquarellée à l'époque. Zacharakis, 239/127.

BAYARD (Dominique). MANUSCRIT.

Carte agricole du département de la Haute Garonne. Où sont indiquées, par des teintes conventionnelles, les diverses natures de la couche végétale des terrains dont il se compose.

1853. 950 x 1135 mm, sur papier marouflé sur toile de lin, avec un galon noir cousu en bordures haute et basse.

Grande carte manuscrite, encre brune et aquarelle, du département de la Haute-Garonne, réduction au 1/160 000e de la carte d'état-major. Le dessin de la carte déborde du cadre du département mais seul ce dernier est en couleurs. La carte est accompagnée, en bas et sur la gauche, d'un texte intitulé Statistique du département de la Haute-Garonne, principalement au point de vue agricole et à tout ce qui s'y rattache plus ou moins. Cartouche de titre avec dessous la légende des couleurs et des signes utilisés sur la carte. L'auteur, géomètre à Muret, sous-préfecture de Haute-Garonne, fut, en raison de ses idées politiques, arrêté après le coup d'état du 2 décembre 1851, emprisonné à Muret puis transféré à la prison de Toulouse en janvier 1852, et condamné à l'expulsion du territoire en février. Cette peine fut commuée à l'internement en avril, et il fut finalement gracié en décembre 1852. On peut supposer que c'est à l'occasion de ses «loisirs forcés» qu'il réalisa cette carte, terminée le 17 juillet 1853. (Brémond (Alphonse), Histoire du coup d'état dans le département de la Haute-Garonne, 1870, pages 119/120). Traces de frottement, notamment sur quelques pliures, quelques déchirures.

BAYLE (J.).

Dans le rayonnement de Ste Anne d'Auray.

[vers 1950]. 1 m x 1,5 m, sur panneau d'Isorel.

Magnifique carte manuscrite, gouache et encre noire, du département du Morbihan et de ses environs immédiats, allant au sud jusqu'à Saint-Nazaire. Centrée sur Sainte-Anne-d'Auray, la carte figure chaque ville ou curiosité de la région par un dessin. On y voit, entre autres, la basilique de Sainte-Anne-d'Auray et la procession de son pèlerinage, les marais salants de Guérande, les alignements de Carnac avec une ronde de korrigans, un diablotin perché sur le Roc'h Toullaëron, ou encore le château de Josselin avec un chevalier en armure. De nombreux personnages sont mis en scène, souvent avec humour. Le titre est surmonté d'un blason fantaisiste figurant les hermines de Bretagne, un navire dans une bouteille et un globe. Sous le titre, l'auteur précise que sa carte a été réalisée d'après la documentation de l'abbé Danigo. Il s'agit de Joseph-Marie Danigo (1909-1999), dit le chanoine Danigo, auteur de nombreuses monographies sur le patrimoine architectural de la Bretagne. Très belle condition, coloris très frais.

BEAUDOUIN (Louis-Jules).

[MAROC] Carte de l'Empire de Maroc indiquant les communications principales, la division en gouvernemens et la répartition de la population des diverses races sur le sol, ainsi que l'état d'obéissance des tribus qui sont comptées comme faisant partie de l'Empire de Maroc.

Paris, Dépôt Général de la Guerre, 1848. En 32 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 0,86 x 1,07 m.

Rare et grande carte du Maroc, dressée par le capitaine d'État-Major Louis-Jules Beaudouin, réduite et gravée au Dépôt Général de la Guerre, et publiée en 1848. Elle a été lithographiée par Gratia et Schwaerzlé. Elle a été dressée à l'échelle de 1,500,000e, d'après les renseignements communiqués par Léon Roches, secrétaire de la Mission de France au Maroc, d'après les documents sur l'Oasis de Touât réunis par le capitaine Ligny, chargé des affaires arabes à Mascara (Algérie), et d'après les renseignements recueillis auprès des indigènes par Beaudouin, capitaine d'État-Major attaché au Bureau topographique de la province d'Oran. Comme l'affirme le géographe Eugène Cortambert dans le Bulletin de la Société de Géographie de 1848, c'est l'une des cartes les plus complètes qui aient paru sur le Maroc à cette date. Il la compare à la carte dressée par Émilien Renou en 1845, qui était jusque là la plus exacte. Les régions au sud de l'Atlas sont particulièrement différentes de la description qu'on en donnait jusqu'ici. L'oasis de Touât est beaucoup plus allongée et beaucoup plus riche en tribus et en ksours (villages fortifiés). Beaudouin l'enferme dans les limites de l'empire de Maroc, alors qu'elle était précédemment placée dans le Grand Désert. L'oasis de Tafilet offre aussi un caractère et des noms assez nouveaux. Une partie du cours supérieur de l'Oued-Drâa est chargée d'une nomenclature nombreuse de tribus et de bourgades qu'on ne connaissait pas encore ; ce fleuve arrive bien, dans la nouvelle carte, à l'océan Atlantique, comme l'avait indiqué M. Renou, mais il n'y forme pas le lac Ed-Deba'ia, tracé par ce géographe. On remarque également pour la première fois l'importance attribuée à une chaîne de montagnes, celle du Djebel Aoulouse et du Djebel-Saghrerou, parallèle au Djebel-Idraren-Drânn (mont Atlas occidental), au sud duquel elle est placée. Au nord de l'oasis de Figuig s'offre un territoire arrosé par l'Oued-Hallouf, baigné par la Sebgha de Tigri, et qui, resté à peu près vide jusque là, présente dans la carte de Beaudouin une physionomie plus arrêtée. La carte indique également les routes que l'Empereur (sultan Moulay Abder-Rahman) suit pour aller de Fez à Maroc (Marrakech) et de Maroc à Fez, les routes que les troupes de l'Empereur peuvent suivre sans avoir constamment à craindre les attaques des populations, les routes sur lesquelles, pour être en sûreté, il faut se faire accompagner par un homme de la tribu que l'on traverse, et pour lesquelles il faut payer un droit appelé zettata à certains passages. Sont également indiqués les lignes suivies par les tribus qui s'approvisionnent en céréales dans le pays d'Oudjda et dans celui de Fez, les routes ordinaires, les limites des gouvernements et des tribus, les oasis, les ensembles de pays où l'action de l'Empereur est nulle, et où ses troupes ne peuvent pénétrer sans risquer un combat, les résidences de l'Empereur et des chefs de gouvernements, les présides (postes fortifiés appartenant aux Espagnols) et établissements des Espagnols, et enfin les ports fréquentés par les Européens. Le nord du pays a été aquarellé de quatre couleurs, mais cela ne semble pas correspondre aux six couleurs données dans la légende, et se rapportant à des indications ethnographiques et politiques. Ces six couleurs n'ont pas été portées sur la carte, comme dans les deux exemplaires se trouvant à la BnF. En revanche, à droite du titre, il a été dessiné un profil géologique en trois couleurs, très probablement d'une main contemporaine, accompagné d'une légende identifiant le terrain silurien, dévonien, secondaire, nummulitique, ainsi que la position possible du terrain houiller. Rien ne nous permet d'affirmer que les trois couleurs de ce profil géologique correspondent aux couleurs attribuées au nord du pays. La carte s'étend à l'ouest jusqu'à Tadjemout en Algérie, et au sud jusqu'à l'Oued Drâa au Maroc, et Ergane (Reggane) et Tiddekelt (Tidikelt) en Algérie. Au-delà des limites du Maroc figure le Pays des Tajakants, des Ida ou Bellal et des Aribs, avec une note indiquant que ces tribus louent leurs chameaux pour le commerce entre le Maroc, le Soudan et le Sénégal, fournissent les guides et escortent les caravanes. Très rare. Nous n'avons trouvé que six exemplaires dans les collections publiques, dont deux à la BnF qui ont été laissés en noir. Exemplaire unique portant un profil manuscrit en couleurs. Exemplaire en excellente condition, portant en haut à gauche une étiquette du papetier parisien E. Picart. Bulletin de la Société de Géographie, 1849, pp. 351-352.

BEAULIEU (Sébastien de Pontault, Sieur de).

[PAYS BASQUE / TRAITÉ DE PAIX DES PYRÉNÉES / ÎLE des FAISANS] Plan de l'isle de la Conférence où le Traité de la Paix Générale, entre la France et l'Espagne a esté conclu ensemble le mariage du Roy avec l'Infante, et l'entreveüe des deux Roys, par leurs premiers Ministres Monseig.r le Card.l Mazarin, et Dom Loüis d'Haro, au mois de novembre 1659.

Paris, chez l'autheur, [circa 1694]. 447 x 541 mm.

Belle estampe figurant l'Île des Faisans aussi appelée Île de la Conférence, issue des Glorieuses Conquestes de Louis le Grand, aussi connu sous le nom de Grand Beaulieu, superbe recueil consacré aux sièges et batailles de Louis XIII et Louis XIV, entre 1630 et 1697. C'est sur l'Île des Faisans que fut signé le Traité de Paix dit des Pyrénées, ainsi que le mariage entre le roi Louis XIV avec l'infante d'Espagne, dont c'était l'une des clauses. Le traité et le mariage furent âprement négociés entre les deux couronnes au cours de l'année 1659. La conférence dura trois mois, et donna son nom à l'île, aussi appelée Île des Faisans, située sur le fleuve Bidassoa, à la frontière franco-espagnole. L'estampe est ornée de trois cartouches, dont un pour le titre et deux pour les légendes. En carton, plan de l'Île de la Conférence. Tout autour de l'estampe figurent 76 plans de citadelles françaises, espagnoles et italiennes. L'estampe montre la ville d'Irun, orthographiée Iron, Hendaye, orthographiée Andaie, ainsi que le Fort de Behobie ruiné. On voit également au loin une chapelle, l'église de Notre Dame de Guadalupe et le château de Figuieres. Au premier plan figure le long cortège royal à l'approche du pont menant à l'île. Le nord est placé à droite de l'estampe. Bel exemplaire, monté sur carton. Quelques rousseurs marginales. Pastoureau, BEAULIEU XV, II, 57.

BEAURAIN (Jean, chevalier de).

[GRENOBLE] Carte du diocèse de Grenoble.

Paris, chés l'auteur, 1741. 513 x 636 mm.

"La Carte du diocèse de Grenoble, si elle n'a pas été élaborée sur le terrain, aurait utilisé des cartes "levées sur les lieux", ce qui lui donne une certaine authenticité" (Pelletier et Ozanne, p. 167, fig. 96). Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Tooley Revised Edition, tome 1, p. 104.

BEAURAIN (Jean, chevalier de).

Plan de Strasbourg, ville capitale de la province d'Alsace.

Paris, Mr. de Beaurin, 1741. 263 x 338 mm.

Plan figurant la ville de Strasbourg, gravé par Charles Inselin, orné d'un cartouche de titre décoré d'attributs militaires. Le plan montre les fortifications de la ville, ainsi que la citadelle et les forts de Kehl, du Rhin et les fort des Isles. Avec liste de 10 légendes. Le chevalier de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Très bel exemplaire.

BEAURAIN (Jean de).

[AIRE-SUR-LA-LYS] Plan d'Aire, place forte du comté d'Artois.

Paris, Mr. de Beaurain, vers 1750. 258 x 342 mm.

Beau plan gravé de la citadelle d'Aire-sur-la-Lys et du fort Saint-François, nommé Fort Gassion en 1872. Il est orné d'une carte des environs de la ville et d'une rose des vents. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Bel exemplaire à grandes marges. Rare.

BEAURAIN (Jean de).

[AMIENS] Plan de la ville et citadel.e d'Amiens capitale de la Picardie.

Paris, Mr. de Beaurin, [1725]. En 6 sections montées sur toile bordée de soie bleue et pliées, formant un plan de 284 x 420 mm.

Ravissant plan de la ville d'Amiens et de sa citadelle, gravé par Inselin. Il est orné d'un beau cartouche de titre décoré des armoiries de la ville, et d'un cartouche contenant l'échelle de 200 toises décoré de deux angelots. Avec index des églises, des rues et des deux bastions. Le nord est au bas du plan. Bel exemplaire.

BEAURAIN (Jean de).

[BOULOGNE-sur-MER] Plan de la haute et basse ville de Boulogne sur Mer capitale du comté boulonnois.

Paris, Sr. de Beaurain, [1725]. En 6 sections montées sur toile bordée de soie bleue et pliées, formant un plan de 256 x 333 mm.

Beau plan détaillé de la ville de Boulogne-sur-Mer et de sa citadelle ou Ville Haute. Avec index des principaux bâtiments de la ville. Bel exemplaire.

BEAURAIN (Jean de).

[CADIX] Plan de la ville de Cadis.

Paris, Mr. de Beaurain, [circa 1740]. En 8 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 306 x 475 mm.

Beau plan détaillé de la ville de Cadix, orné de deux cartouches, dont l'un contenant le titre et les légendes, et le second une petite description historique de la ville. Le nord est au bas de la carte. Echelle en Vara Castillanas et en Tayzas. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Bon exemplaire.

BEAURAIN (Jean de).

[FRIBOURG-en-BRISGAU] Plan des villes et châteaux de Fribourg.

Paris, Mr. de Beaurin, [circa 1720]. En 6 sections montées sur toile bordée de soie bleue et pliées, formant un plan de 280 x 358 mm.

Joli plan de Fribourg, dressé en septembre 1713 alors que la ville était assiégée par les troupes de Louis XIV commandées par le maréchal de Villars lors de la Guerre de Succession d'Espagne. Il est orné d'une vue montrant le camp de l'armée française. Bon exemplaire.

BEAURAIN (Jean de).

[FURNES] Plan de la ville de Furnes.

Paris, chez l'auteur, [circa 1750]. En 6 sections montées sur toile bordée de soie bleue et pliées, formant un plan de 397 x 403 mm.

Beau plan de la ville de Furnes en Belgique, fortifiée par Vauban vers 1690, accompagné d'une liste de 21 renvois. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Bel exemplaire.

BEAURAIN (Jean de);

[GDANSK] Plan de la ville, faubourg, et environs de Dantzick dédié et présenté à la Reine.

Paris Sr. de Beaurain 1734 296 x 365 mm.

Beau plan gravé de la ville de Gdansk et du château de Weichselmunde, publié par Jean de Beaurain en 1734. C'est à cette date que Stanislas Leszczynski, beau-père de Louis XV, s'y réfugia et y soutint un siège durant la Guerre de Succession de Pologne. Sous le plan figurent 21 lignes relatant l'histoire de la ville, et une liste de 33 légendes renvoyant aux lieux principaux. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Bel exemplaire. Rare. Manque à Niewodniczanski.

BEAURAIN (Jean de).

[MAASTRICHT] Maestricht ville forte des Païs-Bas.

Paris, Mr. de Beaurin, [circa 1720]. 236 x 367 mm.

Beau plan gravé de la ville de Maastricht et de sa citadelle, avec les petits villages de Heugen et de Saint-Pierre, aujourd'hui quartiers de Maastricht. Le nord est situé à droite du plan. En haut à droite figure un encadré contenant un historique de la ville. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Très bel exemplaire à grandes marges. Rare.

BEAURAIN (Jean de).

[MANCHE/CHANNEL] Carte de la Manche ou du canal qui sépare les côtes de France d'avec celles d'Angleterre.

Paris, le Ch.r de Beaurain, 1778. En deux feuilles non jointes pouvant former une carte de 0,51 x 1,08 m.

Très belle carte détaillée de la Manche et des côtes de l'Angleterre et de la France (entre Dunkerque et Camaret-sur-Mer en Bretagne), à laquelle l'auteur a ajouté des commentaires de marine et des descriptions d'instruments de navigation, illustrées de vignettes : description du loch, description de l'arbalestre, description du sillage démontré par le corps d'un vaisseau, description de la sonde, planisphère urano-géographique, l'astrolabe simple, description de la boussole. Cette carte, extrêmement détaillée, a été dressée d'après les observations du capitaine Haley, et considérablement revue et augmentée par le chevalier de Beaurain, qui a reporté tous les ports, rades, baies, écueils, sondes, bancs de sable, batteries, forts et corps de garde. Avec trois roses des vents et cartouche de titre orné des armoiries royales. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Bon exemplaire. Rare.

BEAURAIN (Jean de).

[MANTOUE] Carte topographique de la plus grande partie du Duché de Mantouë levée sur les lieux.

Paris, chez l'auteur, 1734. 579 x 713 mm.

Grande et très belle carte détaillée figurant le Duché de Mantoue en 1702, lors de la Guerre de Succession d'Espagne qui opposa la France alliée à l'Espagne, au Saint-Empire. Les campements militaires des armées françaises et espagnoles, dirigées par le Maréchal de Vendôme, sont aquarellés en bleu, ceux des armées du Saint-Empire, commandées par le prince Eugène de Savoie, sont aquarellés en rouge. La carte s'étend du nord au sud entre Mantoue et Castelnovo, et d'ouest en est entre Casalmaggiore et Reggiolo. Elle est ornée d'un cartouche de titre décoré de quatre figures allégoriques et des armoiries du royaume de France. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Très bel exemplaire.

BEAURAIN (Jean de).

[MAYENCE/MAINZ] Plan de la ville et citadelle de Mayence, avec ses nouvelles fortifications.

Paris, chez l'auteur, vers 1735. 396 x 556 mm.

Beau plan gravé de la ville de Mayence, dédié au cardinal de Fleury et orné de ses armoiries. Au bas du plan figurent un historique de la ville et 26 légendes renvoyant aux bastions de la citadelle et aux lieux principaux. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Bel exemplaire à grandes marges. Rare.

BEAURAIN (Jean de).

[MINORQUE] Plan de la ville et du Port Mahon et du fort St. Philippe tel qu'il étoit fortifié en 1706 par les Espagnols. - Plano de la villa y puerto de Mahon y fuerte de San Phelipe en la isla de Minorca.

Paris, le Chevalier de Beaurain, 1756. En deux feuilles jointes de 451 x 912 mm.

Grande carte figurant l'entrée de Port Mahon sur l'île de Minorque, ornée d'une coupe et d'un plan du Fort Saint-Philippe intitulé "Plan du fort St. Philippe tel qu'il est fortifié actuellemt par les Anglois en 1756". Le titre ainsi que les légendes sont donnés en français et en espagnol. Minorque représentait au XVIIIe siècle un enjeu stratégique majeur pour les puissances européennes. Possession espagnole jusqu'en 1708, puis britannique, elle fut assiégée une première fois par les Français en 1756, puis en 1782, et fut définitivement cédée à l'Espagne en 1802. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Premier état. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque. Rare.

BEAURAIN (Jean de);

[MINORQUE] Plan du fort Saint Philippe dans lisle Minorque.

1781 442 x 625 mm.

Très rare plan du Fort Saint-Philippe, bastion de défense de la ville de Port Mahon sur l'île de Minorque, et du fort Marlborough. A gauche du plan figure une liste de 57 légendes situant les bastions, redoutes, batteries et les principaux bâtiments du fort. Le Fort Saint-Philippe fut pris aux Anglais le 4 février 1782 par Louis de Crillon au nom de la France et de l'Espagne. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Petite tache dans la marge inférieure. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

BEAURAIN (Jean de).

Plan de la ville, cité, et université, de Paris ses faubourgs et ses environs.

Paris, Monsieur de Beaurain, [circa 1720]. 299 x 296 mm.

Beau plan de Paris publié par Jean de Beaurain vers 1720, avant l'aménagement du quartier des Invalides et les premiers travaux de la future place Louis XV, actuelle place de la Concorde. La Place Vendôme, aménagée à l'emplacement de l'Hôtel de Vendôme à la fin du XVIIe siècle, est ici appelée "place des Conquêtes". Sous le plan, dans un cartouche orné en forme de cul-de-lampe, se trouve la liste de toutes les rues et principaux lieux de la ville. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Bel exemplaire. Boutier, 168B.

BEAURAIN (Jean de).

[SAINT-MALO] Plan de la ville et château de S. Malo.

Paris, Sr. de Beaurain, [circa 1730]. En 6 sections montées sur toile bordée de soie bleue et pliées, formant un plan de 284 x 420 mm.

Très rare et beau plan de Saint-Malo, dressé par Jean de Beaurain, nommé géographe du roi en 1721. Y figurent l'enceinte fortifiée, le château, ainsi que les forts du Petit Baye et Grand Baye, aujourd'hui Petit et Grand Bé, et le fort Royal ou de l'Isllet, actuel fort National. Au bas de la ville figure le commentaire "Terrain que l'on a pris sur la grève, commencé en 1715, deuxième agrandissement de cette ville". Cette mention fait référence aux travaux d'agrandissement et de défense de la ville de Saint-Malo entrepris en 1714, sous la direction de Claude-François Bidal, marquis d'Asfeld, Maréchal de France et successeur de Vauban au poste de Directeur général des fortifications de 1715 à sa mort en 1743. Avec table de 39 légendes indiquant les chapelles, tours, casernes, portes et bastions. Bel exemplaire.

BEAURAIN (Jean de).

[TURIN] Turin, capital de Piémont.

Paris, Mr. de Beaurain, vers 1750. 250 x 343 mm.

Beau plan gravé de la ville de Turin et de sa citadelle, publié par Jean de Beaurain vers 1750. Il est orné d'une carte des environs de la ville et d'une rose des vents. En haut à gauche figure un encadré contenant un historique de la ville, et en bas à droite 51 légendes renvoyant aux lieux principaux. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Bel exemplaire à grandes marges. Rare.

BEAURAIN (Jean de).

[TURIN] Veüe de la ville de Turin et ses environs dessinée sur les lieux du costé de la montagne au dessus de la vigne de Madame la Princesse.

Paris, Mr. de Beaurin, [circa 1730]. 243 x 330 mm.

Très rare panorama de la ville de Turin, dessiné d'après nature depuis la rive droite du Pô, et gravé par Inselin. Y figurent la ville avec son enceinte fortifiée, le couvent des Capucins, le château du Valentino, ainsi que les villes de Pinerolo, Rivoli, Susa, Lucento, et au loin, les massifs du Mont-Cenis et de Notre-Dame de La Roche Melon. La vue est accompagnée de 18 légendes et d'une description de Turin. Sur la droite, l'auteur s'est représenté en train de dessiner le panorama. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Il exécuta de nombreux relevés militaires sur demande royale. Bel exemplaire à grandes marges.

BEAURAIN (Jean de).

[ÎLES ANGLO-NORMANDES] Carte topo-hidro-graphique des isles de Grenesey, Cers et Erm, appartenantes aux Anglois, levée sur les lieux par ordre de la Cour angloise.

Paris, le Chevalier de Beaurain, 1757. 513 x 683 mm.

Très belle carte figurant les îles anglo-normandes de Guernesey, Herm et Sark, accompagnée d'une longue description historique, géographique, et politique de l'île de Guernesey. Extrêmement détaillée, la carte montre tous les forts, châteaux et batteries servant à défendre les îles, les passages utilisés par les vaisseaux, les courants, sondes, bancs, écueils, et rochers. Près de l'île de Guernesey figure un petit îlot avec le château Cornet ou Castle Cornet, aujourd'hui rattaché à la terre. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Bel exemplaire. Rare.

BEAURAIN (Jean de).

[ÎLES ANGLO-NORMANDES] Carte topo-hidro-graphique des isles d'Aurigny, de Burhou et des Casquets, appartenantes aux Anglois, levées sur les lieux par ordre de la Cour angloise.

Paris, le Chevalier de Beaurain, 1757. 390 x 685 mm.

Belle carte des îles anglo-normandes d'Aurigny (ou Alderney), de Burhou et des Casquets, accompagnée d'une description historique, géographique et politique. La carte très détaillée montre les forts, baies, passages, bancs, écueils et rochers, avec leurs noms. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Bel exemplaire. Rare.

BEAURAIN (Jean de) & NOINVILLE (Martin de).

[DIJON] Nouveau plan de la ville et des environs de Dijon.

Paris, Sieur Desnos, 1790. En 15 sections montées sur toile bordée de soie bleue et pliées, formant un plan de 534 x 712 mm.

Superbe plan gravé de la ville de Dijon, levé sur les lieux par Martin de Noinville, architecte et ingénieur du roi, et inspecteur des ouvrages publics de la ville de Dijon. Il a été revu et corrigé par André Gambu, arpenteur juré du roi pour les Eaux et Forêts de Dijon, sur celui levé par Antoine Mikel, puis corrigé et augmenté en 1770 par Jean de Beaurain, géographe du roi. Il est orné d’un cartouche de titre aux armes du dédicataire Louis-Henri de Bourbon, d’une vue générale de la ville dessinée sur les lieux par André Gambu, d’une carte des environs, d’un plan du château et du parc de la Colombière, et de deux grands cartouches contenant un historique de la ville. Jean de Beaurain étudia avec Pierre Moullart-Sanson et fut nommé géographe du roi en 1721. Bel exemplaire. Bonnamas, Les anciens plans de Dijon, 1909, pp. 86-92.

BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François) & DEPOT-GENERAL DE LA MARINE.

[FINISTERE/BREST] Carte particulière des côtes de France (entrée de la rade de Brest et partie méridionale du chenal du Four).

Paris, Dépôt-Général de la Marine, 1822. 596 x 887 mm.

Grande et belle carte marine figurant le goulet de Brest, la presqu'île de Quélernn (orthographiée Kelernn), Camaret-sur-Mer, le cap de la Chèvre dans la presqu'île de Crozon, Le Conquet et l'archipel de Molène au large de celle-ci, ainsi que la partie méridionale du chenal du Four, chenal maritime reliant la mer d'Iroise à la Manche. La carte a été levée entre 1816 et 1818 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Avec indication des profondeurs marines. Très bel exemplaire.

BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François) & DEPOT-GENERAL DE LA MARINE.

[FINISTERE/PENMARC'H] Plan des roches de Penmarc'h.

Paris, Dépôt-Général de la Marine, 1821. 592 x 881 mm.

Grande et belle carte marine figurant les îlots et écueils situés tout au long de la côte de Penmarc'h dans le Finistère (Etocs, île Nona, etc). En haut à droite figure un dessin de l'îlot Locarec situé face à Kérity. La carte a été levée en 1818 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Avec indication des profondeurs marines et échelle en milles marins. Très bel exemplaire.

BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François) & DEPOT-GENERAL DE LA MARINE.

[GOLFE du MORBIHAN] Plan des entrées du Morbihan et de la rivière de Crac'h.

Paris, Dépôt-Général de la Marine, 1825. 595 x 882 mm.

Grande carte marine figurant le golfe du Morbihan et la baie de Quiberon avec les presqu'îles d'Arzon et de Locmariaquer, et toutes les îles aux alentours. La carte a été levée en 1820 par du Petit-Thouars et les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Avec indication des profondeurs marines et échelle en milles marins. Mouillure claire dans la marge inférieure n'affectant pas la partie gravée. Très bel exemplaire.

BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François) & DEPOT-GENERAL DE LA MARINE.

[MORBIHAN] Carte particulière des côtes de France (entrée du port de Lorient, presqu'île de Quiberon et partie septentrionale de Belle-Ile).

Paris, Dépôt-Général de la Marine, 1825. 595 x 883 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Morbihan entre les ports de Larmor et Port-Louis et la presqu'île de Quiberon, avec la pointe nord de Belle-Ile et une partie de l'île de Groix. La carte a été levée entre 1819 et 1820 par du Petit-Thouars et les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Avec indication des profondeurs marines. Très bel exemplaire.

BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François) & DEPOT-GENERAL DE LA MARINE.

[MORBIHAN] Carte particulière des côtes de France (entrée du port de Lorient, île de Groix, anse du Pouldu, entrée de l'Aven et basse jaune).

Paris, Dépôt-Général de la Marine, 1824. 591 x 876 mm.

Grande carte marine figurant les côtes du Finistère et du Morbihan entre la pointe de Trévignon et Lorient, avec l'île de Groix. La carte a été levée en 1819 par du Petit-Thouars et les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Avec indication des profondeurs marines. Mouillure claire dans la marge inférieure n'affectant pas la partie gravée. Très bel exemplaire.

BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François) & DÉPÔT des CARTES et PLANS de la MARINE.

[RAZ et ÎLE de SEIN] Carte particulière des côtes de France. Chaussée de Sein et passage du Raz de Sein.

Dépôt des Cartes et Plans de la Marine, 1877-1888. 630 x 952 mm.

Grande et belle carte marine figurant les côtes du Finistère, avec le détroit du Raz de Sein et l'île de Sein. La carte a été levée en 1817 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1877, puis mise au jour et publiée à nouveau en 1888. En bas à gauche figure une description des courants dans le Raz de Sein par l'ingénieur hydrographe Estignard. Les feux et phares sont aquarellés en jaune avec un point rouge. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire.

BEAUTEMPS-BEAUPRÉ (Charles-François) & DÉPÔT-GÉNÉRAL DE LA MARINE.

[ÎLE de RÉ] Côte ouest de France. De la P.te du Grouin du Cou à La Rochelle. Pertuis breton, île de Ré.

Dépôt-Général de la Marine, 1831-1912. 615 x 902 mm.

Grande et belle carte marine figurant l'île de Ré et le Pertuis breton, détroit séparant l'île du continent, ainsi que les côtes de la Vendée entre la Pointe du Grouin du Cou, près de La Tranche, et La Rochelle. Elle a été levée en 1822 et 1824 par les ingénieurs hydrographes de la Marine, sous les ordres de Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe et cartographe, considéré comme le père de l'hydrographie moderne. Elle a été publiée en 1831, révisée en 1865-68 par l'ingénieur hydrographe Bouquet de La Grye, puis publiée à nouveau en 1912. Les profondeurs marines sont exprimées en mètres. Bel exemplaire. Rousseurs claires dans la marge inférieure, marques légères de pliures.

BECKER-CARUS (Ewald).

[TERRE SAINTE] Carte illustrée de l'Ancien Testament.

Hambourg, Éditions Ewald Becker, [circa 1950]. En 4 feuilles jointes formant une carte de 1,70 x 1,66 m ; montée sur toile, entre deux baguettes de bois avec liens de cuir.

Magnifique carte monumentale de la Terre Sainte, publiée vers 1950 par Ewald Becker à Hambourg. Elle s'étend au nord jusqu'à la région historique de Cilicie et le lac de Van, en Turquie, à l'ouest jusqu'aux rives du Nil, où figurent les villes d'Hérakléopolis, de Memphis et la Vallée des Rois, et à l'est jusqu'au Golfe Persique et aux régions antiques de l'Élam et de Médie, aujourd'hui en Iran. Elle est décorée de 28 vignettes figurant des scènes de l'Ancien Testament et des monuments anciens, numérotées et légendées dans un encadré en bas à gauche : représentation du Déluge et de l'arche de Noé ; Abraham quitte Haran pour la Terre Promise ; stèle divine provenant d'Ougarit ; Babylone avec l'enceinte sacrée et la Tour de Babel ; la reine de Saba va trouver le roi Salomon ; Moïse, bébé, sauvé des eaux du Nil ; les pyramides et le Sphinx de Gizeh ; statue de Ramsès II ; masque en or du pharaon Toutânkhamon ; la Vallée des rois, etc. À droite de ces légendes se trouve un tableau donnant la chronologie des rois d'Égypte, d'Assyrie, d'Israël, de Babylonie, de Perse, et une liste des prophètes. La partie inférieure droite est occupée par une carte des douze tribus d'Israël. Ewald Becker-Carus était un peintre, graphiste et professeur d'art allemand. Il existe une version allemande de cette carte, ayant pour titre Bildkarte zum Alten Testament. Il existe également une variante, traduite en plusieurs langues. Très rare. Nous n'avons pas trouvé d'exemplaires de cette version française dans les collections publiques. Bel exemplaire. Petits frottements dans les légendes et dans la carte des douze tribus. Die Kladde, Ausgabe 1/2018, Ostfriesisches Schulmuseum Folmhusen, Blätter für Freundinnen und Freunde des Schulmuseums Folmhusen, p. 2 (photo de la version allemande).

BEECK (Anna);

[GAND] Plan du siège et des attaques de la ville et citadelle de Gand.

La Haye Anna Beek circa 1710 488 x 586 mm.

Très rare plan gravé figurant le siège de la ville de Gand, publié par Anna Beeck à La Haye. Le plan montre comment la ville fut assiégée le 22 décembre 1708 par l'armée des Hauts Alliés commandée par le duc de Marlborough et le prince Eugène, lors de la Guerre de Succession d'Espagne. Anna Beeck publia de nombreux plans de batailles et de sièges durant la Guerre de Succession entre 1697 et 1717. Ses cartes se trouvent souvent dans des atlas composites, n'ayant pas elle-même publié d'atlas. Pierre Husson lui succéda en 1717. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque.

BEECK (Anna).

[KAISERSWERTH] Plan de la ville de Keyserswert.

La Haye, Anna Beek, [1702]. 383 x 470 mm.

Superbe plan figurant l'attaque de la ville de Kaiserswerth, située sur la rive droite du Rhin dans l'Electorat de Cologne. La ville, qui était alors une place-forte défendue par les Français, fut assiégée en 1702 lors de la Guerre de Succession d'Espagne. Le plan montre les attaques de l'armée du Saint-Empire, commandée par le comte de Nassau, entre les mois de mai et de juin 1702, ainsi que les batteries encerclant la ville. Après deux mois de résistance héroïque, le marquis de Blainville finit par capituler le 15 juin 1702. Le titre est inscrit sur une bannière flottante. Le cartouche des légendes est décoré d'attributs militaires. Le nord est placé à droite du plan. Kaiserswerth est aujourd'hui un quartier rattaché à la ville de Düsseldorf. Anna Beeck publia de nombreux plans de batailles et de sièges durant la Guerre de Succession d'Espagne entre 1697 et 1717. Ses cartes se trouvent souvent dans des atlas composites, n'ayant pas elle-même publié d'atlas. Pierre Husson lui succéda en 1717. Très bel exemplaire brillamment colorié à l'époque.

BEECK (Anna);

[OSTENDE] Fortificatie en attaque van Oostende.

La Haye Anna Beeck 1706 En 3 feuilles collées ensemble de 370 x 467 mm.

Rarissime gravure d'actualité figurant le siège d'Ostende survenu le 3 juillet 1706, lors de la Guerre de Succession d'Espagne. La vue est accompagnée d'un texte en français et en néerlandais relatant le siège de la ville. Anna Beeck publia de nombreux plans de batailles durant la Guerre de Succession entre 1697 et 1717. Ses cartes se trouvent souvent dans des atlas composites, n'ayant pas elle-même publié d'atlas. Pierre Husson lui succéda en 1717. Très rare avec le texte publié l'année du siège. Exemplaire dans de très beaux coloris de l'époque. Déchirure en haut de l'estampe restaurée.

BEECK (Anna);

[TREVES] Plan de la ville et des nouveaux ouvrages de Treves.

La Haye Anna Beek circa 1710 244 x 370 mm.

Très belle estampe gravée figurant un panorama et un plan de la ville fortifiée de Trier, publiée par Anna Beeck à La Haye. Anna Beeck publia de nombreux plans de batailles et de sièges durant la Guerre de Succession entre 1697 et 1717. Ses cartes se trouvent souvent dans des atlas composites, n'ayant pas elle-même publié d'atlas. Pierre Husson lui succéda en 1717. Bel exemplaire brillamment colorié à l'époque. Rare.

BELANGER (Charles).

Lettre signée à Joseph de Villèle, avec une apostille autographe signée de ce dernier.

Paris, 13 décembre 1824. 4 pp. in-folio (30,8 x 20,3 cm) sur une feuille double, tranches dorées.

Belle lettre relative à son voyage aux Indes orientales. Nommé directeur du Jardin du Roi à Pondichéry, Bélanger annonce qu’il fera le trajet par voie terrestre avec Eugène Desbassayns, commissaire ordonnateur des Etablissements français en Inde. Celui-ci étant chargé d’une mission auprès du shah de Perse, les voyageurs seront amenés à traverser ce pays: «La Perse est peut-être de tous les pays de l’Asie avec lesquels l’Europe a d’anciennes relations, celui qui offre le champ le plus vaste et le plus nouveau à l’étude des sciences naturelles. Les recherches légères faites par Olivier et Michaud, seuls naturalistes qui aient jusqu’à ces dernières années parcouru cette contrée, ont suffi seulement pour donner une idée des richesses qu’elle renferme… Si [la minéralogie et la zoologie] ont été jugées dignes d’intérêt, le règne végétal doit en offrir bien plus encore; sans parler des découvertes scientifiques que l’on pourrait faire en botanique, un grand nombre de végétaux utiles parmi lesquels on distingue la canne de Mazouderan, plusieurs espèces d’excellents fruits, diverses plantes riches en gomme, en résine, en matières colorantes, ont été signalées par les voyageurs comme des conquêtes précieuses que l’on pourrait faire sur la Perse au profit de l’Europe ou de ses colonies…». «Enfin le pays des Marattes, le Décan, le Mysore que je parcourrais successivement n’ont jamais été explorés: il est donc inutile d’insister sur l’intérêt dont un voyage dans ces contrées pourrait être pour les différentes branches d’histoire naturelle». Pour réaliser ce programme, Bélanger demande à Villèle une allocation de 6000 francs, en précisant que Desbassayns a accepté de supporter une partie des frais de voyage. Cette aide lui permettra d’envoyer des collections au Muséum d’histoire naturelle de Paris. Villèle a ajouté, dans la marge, qu’il recommande cette démarche «utile au progrès des sciences et devant donner à mon neveu un compagnon de voyage aussi méritant que M. Bélanger». Botaniste et explorateur, Charles Bélanger (1805-1881) effectua un important voyage aux Indes entre 1825 et 1829. Il traversa la Russie méridionale, la Géorgie, l’Arménie et la Perse, s’embarqua à Bouchir, passa par Mascate, débarqua à Bombay, explora la côte de Malabar, franchit les Gâtes occidentales jusqu’à Mysore et arriva à Pondichéry en mars 1826. Après avoir enrichi le jardin botanique, il fit trois grandes excursions: à la côte de Coromandel jusqu’au Carnatic; au Bengale et en Birmanie; puis à Java. A son retour, ses travaux firent l’objet d’un rapport élogieux de l’Académie des sciences. Cf. Numa Broc, Asie, pp. 20-21. Document bien conservé.

BELLEFOREST (François de).

[MONTPELLIER] Pourtraict de la ville de Montpellier.

[Paris, Nicolas Chesneau, 1575]. 176 x 310 mm (vue et légendes).

Vue de la ville de Montpellier, issue de la Cosmographie Universelle de François de Belleforest, publiée en 1575. Avec 28 légendes numérotées. Texte sur la même page et au dos. Traduction française de la Cosmographie de Münster, la Cosmographie de Belleforest ne connut qu'une seule édition en 1575. Bel exemplaire. Pastoureau, BELLEFOREST I-2, 56.

BELLEFOREST (François de) & ATLAS des ANCIENS PLANS de PARIS.

La ville, cité, université, & faux-bourgs de Paris.

[Paris, Imprimerie Nationale, 1575-1880]. 421 x 539 mm.

Beau plan de Paris, reproduit en héliogravure sur papier fort, publié en 1880 dans l'Atlas des anciens plans de Paris, important atlas consacré aux plans de Paris ayant marqué l'histoire de la topographie de la ville entre 1530 et 1799. L'édition originale de ce plan, issu de la seule et unique édition de la Cosmographie Universelle de François de Belleforest, fut publiée en 1575. Il est orné, en haut à gauche, des armes de France, surmontées d'une couronne royale fermée, et en haut à droite, des armes de Paris. Le plan reproduit assez fidèlement le plan de Saint-Victor. Il figure avec précision la totalité de l'enceinte de Philippe-Auguste sur la rive droite ; il comporte quelques mises à jour, notamment le nouvel Hôtel de Ville, le front bastionné de la Bastille, ainsi que "la Maison de la Royne, dicte les Thuilleries", dont Catherine de Médicis avait confié la conception à Philibert de l'Orme en 1564, et qui est alors en construction, au-delà de l'enceinte de Charles V. Le nom du graveur, Cruche, figure en bas à gauche : il s'agit de Pierre Eskrich, graveur d'origine parisienne, fixé à Lyon dans les années 1564-1565. Bel exemplaire. Boutier, 17, Fac-similé.

BELLEYME (Pierre de).

Carte de la France divisée en 108 départements, et subdivisée en arrondissemens communaux présentée à l'Assemblée Nationale. Corrigée en l'an VIII.

Paris, M. de Belleyme, 1791-1800 [1802]. En 40 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,31 x 1,63 m ; onglet de vélin portant le titre manuscrit ; étiquette au dos de l'éditeur parisien Goujon ; sous étui de papier marbré vert avec titre à froid sur le premier plat.

L'une des toutes premières cartes des départements français, dressée par Pierre de Belleyme et gravée par Barrière. La première édition a été publiée en 1791, soit un un an après la création des départements. La France comptait alors 83 départements. La présente édition a été corrigée en l'an 8 de la République, soit en 1800, mais reflète la situation de la France en 1802. Elle compte alors 108 départements et 402 arrondissements (entre 2 et 6 arrondissements par département). Peu après le début de la Révolution française, la France fut découpée en départements à la suite du décret du 22 décembre 1789, pris par l'Assemblée constituante afin de remplacer les provinces de France jugées contraires à l'homogénéité de la nation. Leur nombre exact et leurs limites furent fixés le 26 février 1790, et leur existence prit effet le 4 mars 1790. Initialement au nombre de 83, trois autres départements vinrent s'ajouter entre 1791 et 1793 : le Vaucluse regroupant Avignon et le Comtat Venaissin annexés en 1791, puis le département du Mont-Blanc, lorsque la Savoie fut incorporée à la France en 1792 ; le troisième département fut créé en 1793, lorsque le département du Rhône-et-Loire fut scindé en deux. Entre 1795 et 1802, se sont ajoutés plus de vingt nouveaux départements annexés en Belgique, aux Pays-Bas, au Luxembourg, en Suisse, en Allemagne et en Italie. La rive gauche du Rhin fut notamment incorporée en 1797, à la suite du traité de Campo-Formio. Le nombre maximum de 133 départements fut atteint en 1812, lors des conquêtes napoléoniennes. Cette superbe carte murale est décorée d'un cartouche de titre monumental, orné des attributs des arts et des sciences. Le titre est placé sur un socle de pierre, sur lequel sont posés deux médaillons portant les inscriptions "Assemblée Nationale. La Nation et la Loi" et "République Françoise. Liberté Égalité" ; au-dessus figurent deux autres médaillons "Département de l'Ain" et "Département de l'Yonne" (premier et dernier départements par ordre alphabétique). À gauche du titre, le livre de la Constitution est posé sur un "autel de la patrie", avec le bonnet phrygien posé sur la pointe d'une baïonnette. Avec table alphabétique des départements et de leurs districts, et tableau des symboles utilisés sur la carte. Au-dessus du Tableau de la division de la France se trouvent des symboles de la République : un Coq Gaulois posé sur un canon, une couronne de laurier, un faisceau de licteur et des étendards. En carton figure la Corse (152 x 903 mm), divisée en deux départements, le Golo au nord et le Liamone au sud, créés en 1793. Cette scission en deux départements fut effective jusqu'en 1811. À gauche de la carte se trouve un Tableau de la division de la France d'après les décrets de l'Assemblée Nationale, donnant la liste des départements, avec les chefs-lieux des départements et des préfectures, et la liste des arrondissements communaux pour chaque département, avec leur nombre. La légende des symboles utilisés permet de repérer les villes capitales ou remarquables, les routes, ou encore les pinadas et les landes. L'échelle est en lieues communes de France et en toises. Les contours des départements ont été aquarellés à l'époque, ainsi que les contours des 27 divisions militaires, dont la numérotation a été reportée en gros caractères manuscrits à l'encre noire. À la création des départements, le commandement territorial militaire fut réorganisé. Le 25 février 1791, tous les anciens gouvernements militaires furent supprimés et remplacés par des divisions militaires, chacune réunissant entre 3 et 6 départements. En 1802, elles étaient au nombre de 27. Chaque division militaire était sous les ordres d'un lieutenant-général assisté de deux ou quatre maréchaux de camp. Ancien officier du Génie, Pierre de Belleyme (1747-1819) fut chargé en 1766 de diriger le levé de la carte de Guyenne, dite Carte de Belleyme. Ingénieur géographe du roi Louis XV, puis de la République, il siégea au comité de division de la Convention nationale. En octobre 1795, il fut nommé chef du dépôt de topographie aux Archives de la République. Il présenta la première édition de sa carte de France à l'Assemblée Nationale et au roi, en 1791. Il fut anobli par Louis XVIII. Très bon exemplaire, contours aquarellés à l'époque. Quelques rousseurs, étui très usagé.

BELLEYME (Pierre de).

Carte de la France divisée en 83 départements et subdivisée en districts avec les chefs-lieux de cantons présentée à l'Assemblée Nationale et au Roi.

Paris, Vignon, 1791. En 4 feuilles non jointes, coupées en sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,15 x 1,58 m ; étiquette en forme de médaillon de l'éditeur parisien Vignon, collée sous le titre, onglets de vélin numérotés.

L'une des toutes premières cartes des départements français, publiée un an après leur création. Superbe carte murale de la France ornée d'un cartouche de titre monumental, décoré des attributs des arts et des sciences. Le titre est placé sur un socle de pierre, sur lequel sont posés deux médaillons contenant trois fleurs de lys, et sur lesquels on peut lire "Assemblée Nationale. La Loi et le Roi" et "Louis XVI Roi des François" ; au-dessus figurent deux autres médaillons "Département de l'Ain. Fédération à Paris 14 juillet 1790" et "Département de l'Yonne. Fédération à Paris 14 juillet 1790". A gauche du titre, le livre de la Constitution est posé sur un "autel de la patrie", avec le bonnet phrygien posé sur la pointe d'une baïonnette. Sous le titre est collée l'étiquette en forme de médaillon de l'éditeur parisien Vignon. Avec table alphabétique des départements et de leurs districts, et tableau des symboles utilisés sur la carte. En carton figure la Corse (280 x 157 mm), avant que celle-ci ne soit, en 1793, divisée en deux départements, le Golo au nord et le Liamone au sud. Peu après le début de la Révolution française, la France fut découpée en départements à la suite du décret du 22 décembre 1789, pris par l'Assemblée constituante afin de remplacer les provinces de France jugées contraires à l'homogénéité de la nation. Leur nombre exact et leurs limites furent fixés le 26 février 1790, et leur existence prit effet le 4 mars 1790. Initialement au nombre de 83, trois autres départements vinrent s'ajouter entre 1791 et 1793 : le Vaucluse regroupant Avignon et le Comtat Venaissin annexés en 1791, puis le département du Mont-Blanc, lorsque la Savoie fut incorporée à la France en 1792 ; le troisième département fut créé en 1793, lorsque le département du Rhône-et-Loire fut scindé en deux. Leur nombre atteignit 133 départements en 1812, lors des conquêtes napoléoniennes. Très bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

BELLEYME (Pierre de).

[MÉDOC] Carte de la Guyenne [dite Carte de Belleyme]. Feuille n°12 (Blaye, Fort Médoc, Pauillac).

[1785]. 575 x 893 mm.

Feuille n°12 de la carte de la Guyenne de Pierre de Belleyme, dite carte de Belleyme, couvrant la région du Médoc, délimitée à l'est par la Gironde, et à l'ouest par le Lac d'Hourtin, nommé Étang d'Hourtin, de S.te Hélène et de Carcans. Y figurent les villes de célèbres cépages telles que Saint-Estèphe, Pauillac, ou encore Saint-Julien, ainsi que la ville de Blaye et le Fort de Médoc. La carte s'étend jusqu'à Saint-Seurin au nord, Listrac et Arcins au sud, et Saint-Androny et Saint-Gènes à l'est (orthographiées Saint-Andronic et Saint-Genez). La carte de la Guyenne fut décidée, au XVIIIe siècle, par l'intendant Charles Boutin qui désirait doter sa province d'une carte plus détaillée et précise que celle que réalisait Cassini pour l'ensemble de la France. En 1761, un arrêt du Conseil du Roi ordonne le levé de la carte, aux frais de la province. La responsabilité administrative de la Carte de la Guyenne est assumée par l’intendant, et l’entreprise cartographique est confiée à Pierre de Belleyme (1747-1819), ancien officier du Génie, qui laissera son nom à la carte. Sur les 54 planches qu’elle devait initialement compter, seules 48 furent achevées. Les levés, effectués de 1761 à 1774, à une échelle double de celle de la Carte de Cassini, permirent de soigner la partie topographique du travail, en différenciant les routes et les chemins, et en distinguant les forêts et les bois, les châtaigniers, les « piñadas », les landes, les marais et les dunes de sable. Bon exemplaire. Le Lac d'Hourtin et l'estuaire de la Gironde ont été finement aquarellés à l'époque. Petit défaut au niveau de la pliure centrale, petites déchirures marginales.

BELLEYME (Pierre de).

[MÉDOC] Carte de la Guyenne dite Carte de Belleyme. Feuille n°12 (Blaye, Fort Médoc, Pauillac).

[1785]. En 21 sections montées sur toile de 605 x 950 mm.

Feuille n°12 de la carte de la Guyenne de Pierre de Belleyme, dite carte de Belleyme, couvrant la région du Médoc, délimitée à l'ouest par le Lac d'Hourtin et à l'est par la Gironde. Y figurent les villes de célèbres cépages telles que Saint-Estèphe, Pauillac, ou encore Saint-Julien, ainsi que la ville de Blaye ou le Fort de Médoc. La carte s'étend jusqu'à Saint-Seurin au nord, Listrac et Arcins au sud, et Saint-Androny et Saint-Gènes à l'est (orthographiées Saint-Andronic et Saint-Genez). La carte de la Guyenne fut décidée, au XVIIIe siècle, par l'intendant Charles Boutin qui désirait doter sa province d'une carte plus détaillée et précise que celle que réalisait Cassini pour l'ensemble de la France. En 1761, un arrêt du Conseil du Roi ordonne le levé de la carte, aux frais de la province. La responsabilité administrative de la Carte de la Guyenne est assumée par l’intendant, et l’entreprise cartographique est confiée à Pierre de Belleyme (1747-1819), ancien officier du Génie, qui laissera son nom à la carte. Sur les 54 planches qu’elle devait initialement compter, seules 48 furent achevées. Les levés, effectués de 1761 à 1774, à une échelle double de celle de la Carte de Cassini, permirent de soigner la partie topographique du travail, en différenciant les routes et les chemins, et en distinguant les forêts et les bois, les châtaigniers, les « piñadas », les landes, les marais et les dunes de sable. Bel exemplaire. Deux petites taches d'encre bleue.

BELLE-ÎLE-en-MER.

Accurate Carte der Insul Belle Isle an der mittägigen Küste von Bretagne.

[circa 1761]. 365 x 435 mm.

Très belle et très rare carte de Belle-Île-en-Mer, dressée lors de l'invasion britannique au cours de la Guerre de Sept Ans. Après six semaines de siège, la citadelle du Palais est prise le 8 juin 1761. Les Britanniques occuperont Belle-Île pendant deux ans avant de la rétrocéder contre Minorque en 1763 conformément au Traité de Paris. La carte montre le réseau routier principal de l'île et la division en quatre paroisses : Le Palais, Bangor, Locmaria et Sauzon. En carton figurent un plan du siège du bourg du Palais et de sa citadelle, avec les positions des troupes anglaises, ainsi qu'une chronologie en allemand du siège et de l'occupation de l'île. Petite déchirure sans manque à l'extrême gauche de la carte, marge gauche un peu courte. Contours aquarellés à l'époque.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[AFRIQUE DU SUD] Carte de la baye de Saldana ou Saldane.

[circa 1760]. 200 x 278 mm.

Carte gravée figurant la baie de Saldanha en Afrique du Sud, dressée d'après les remarques des navigateurs. Indications en français et néerlandais. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[AFRIQUE du SUD/LE CAP] Plan du fort et de la ville du Cap de Bonne Espérance.

[circa 1760]. 209 x 265 mm.

Plan de la ville du Cap, montrant la ville, la place d'armes et le fort. Une légende donne l'emplacement de la maison des esclaves, de la maison de plaisance du gouverneur et des bâtiments de la Compagnie Néerlandaise des Indes Orientales (hôpital, magasins, boucherie, écuries). Bel exemplaire, replié.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[AFRIQUE DU SUD] Le pays des Hottentots aux environs du Cap de Bonne Espérance.

[circa 1760]. 245 x 348 mm.

Carte dressée sur les cartes de Kolbe et sur les manuscrits du Dépôt des plans de la Marine par Nicolas Bellin, ingénieur hydrographe français à la tête du Dépôt des cartes et plans de la Marine, qui fut chargé de dresser les cartes de toutes les côtes des mers connues. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[ALGERIE] Plan de la ville forts et port d'Alger.

[1764]. 211 x 169 mm.

Plan gravé issue du Petit Atlas Maritime, l'un des atlas les plus intéressants et les plus complets du dix-huitième siècle, composé d'après les documents du Dépôt des Cartes de la Marine, publié en 1764. Bel exemplaire aquarellé.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[BALÉARES] Carte des isles de Maiorque Minorque et Yvice.

[Paris], 1740-1756. 410 x 576 mm.

Très belle carte des Baléares, issue de L'Hydrographie françoise publiée entre 1737 et 1772. Elle est dédiée au comte de Maurepas, Secrétaire d'État à la Marine, et ornée d'un cartouche de titre, d'un plan de Mahon, d'une carte et d'une rose des vents. Cette édition porte la date de 1740, mais le blason devant contenir les armoiries de Maurepas a été laissé vide. De plus, le plan de Mahon est daté de 1756, année de la bataille de Minorque ou bataille de Port-Mahon, opposant la France et l'Angleterre lors de la Guerre de Sept Ans. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763, ou le Neptune François en 1773. Mouillure dans la marge droite, mouillure au bas de la carte avec petits trous dans la marge.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[BALÉARES] L'isle de Maiorque - L'isle de Minorque - Carte de l'isle d'Yvice et des Fromentieres.

[Paris, 1764]. 238 x 346 mm.

Belle carte de l'archipel des Baléares, issue du Petit Atlas maritime, l'un des atlas les plus intéressants et les plus complets du XVIIIe siècle, composé d'après les documents du Dépôt des Cartes de la Marine. Annoncé dans le Journal de Trévoux en janvier 1765, il fut publié grâce à la contribution du duc de Choiseul qui prit en charge une grande partie des dépenses. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763, ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[BALÉARES/MINORQUE] Carte des isles de Maiorque Minorque et Yvice.

Paris, 1740. 408 x 563 mm.

Très belle carte de l'archipel des Baléares, issue de L'Hydrographie françoise publiée entre 1737 et 1772. Elle est dédiée au comte de Maurepas, Secrétaire d'État à la Marine, et ornée d'un cartouche de titre décoré des armoiries du dédicataire, d'un plan du port et de la ville de Mahon, au sud de Minorque, et d'une carte montrant les côtes de l'Espagne et de l'Afrique avec les Baléares. La carte est orientée par une rose des vents. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763, ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[BARBADE] Carte de l'isle de la Barbade.

1764. 200 x 147 mm.

Belle carte détaillée de l'île de la Barbade divisée en paroisses. Elle est issue du Petit Atlas maritime, l'un des atlas les plus intéressants et les plus complets du dix-huitième siècle, composé d'après les documents du Dépôt des Cartes de la Marine. Annoncé dans le Journal de Trévoux en janvier 1765, il fut publié grâce à la contribution du duc de Choiseul qui prit en charge une grande partie des dépenses. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[BARBADE] Carte de l'isle de la Barbade.

[circa 1770]. 199 x 149 mm.

Carte gravée de l'île de la Barbade divisée en paroisses, publiée dans l'Histoire générale des voyages. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[BOSTON] Carte de la baye de Baston située dans la Nouvelle Angleterre.

1764. 211 x 161 mm.

Beau plan détaillé de la baie de Boston dans l'état du Massachusetts. Y figurent les villes de Charlestown, Roxbury et Dorchester, aujourd'hui quartiers de Boston, ainsi que les villes de Chelsea, Weymouth et Hingham. Les îles dans la baie sont nommées : Governors Island (qui n'existe plus aujourd'hui), Thompson Island, Long Island, Rainsford Island, Gallops Island, Moon Island, Spectacle Island, Castle Island, etc. Le plan est issu du Petit Atlas maritime, l'un des atlas les plus intéressants et les plus complets du dix-huitième siècle, composé d'après les documents du Dépôt des Cartes de la Marine. Annoncé dans le Journal de Trévoux en janvier 1765, il fut publié grâce à la contribution du duc de Choiseul qui prit en charge une grande partie des dépenses. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[BOSTON] Plan de la ville de Boston et ses environs.

vers 1760 164 x 271 mm.

Beau plan de la ville de Boston, avec la ville de Charlestown et l'Isle Ronde, aujourd'hui connue sous le nom de Bumpkin Island. Il est accompagné de 16 légendes désignant les lieux principaux de la ville. L'échelle est en milles anglais et en toises. Petites rousseurs dans la marge inférieure. Bel exemplaire, replié .

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[BOSTON] Plan de la ville de Boston et ses environs.

1764. 212 x 152 mm.

Beau et rare plan de la ville de Boston, avec la ville de Charlestown et l'Isle Ronde, aujourd'hui connue sous le nom de Bumpkin Island. Il est accompagné de 16 légendes désignant les lieux principaux de la ville : Temple des Quakers, place d'armes, magasin à poudre, etc. L'échelle est en toises. Petits défauts d'impression.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[BRESIL] Plan de la ville de St. Salvador capitale du Brésil.

[circa 1760]. 191 x 300 mm.

Carte gravée figurant un panorama et un plan de la ville de San Salvador de Bahia, capitale du Brésil entre 1548 et 1763. Avec tables de renvois. Bel exemplaire, replié.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[BRÉSIL] Carte du Brésil, prem. partie. Depuis la rivière des Amazones jusqu'à la Baye de Tous les Saints.

[circa 1750]. 238 x 323 mm.

Belle carte du Brésil, depuis le fleuve Amazone jusqu'à la Baie de Tous les Saints ou Bahia, tirée de la carte de Jean Baptiste Bourguignon d'Anville. Les côtes, divisées en capitaineries, sont bien détaillées, tandis que l'intérieur des terres a été laissé vide, avec la mention "L'intérieur du pais n'est pas connu. Les nations errantes qui l'habitent sont nommées Tapuyas". La carte a été dressée par Jacques-Nicolas Bellin, et publiée dans l'Histoire générale des voyages. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire, replié.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CADAQUÉS] Plan du port de Cadequie.

[1764]. 220 x 175 mm.

Beau plan de la baie de Cadaqués en Catalogne, montrant la ville et la maison de pêcheurs. Le plan est issu du Petit Atlas maritime, l'un des atlas les plus intéressants et les plus complets du XVIIIe siècle, composé d'après les documents du Dépôt des Cartes de la Marine. Annoncé dans le Journal de Trévoux en janvier 1765, il fut publié grâce à la contribution du duc de Choiseul qui prit en charge une grande partie des dépenses. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763, ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CANARIES] Carte des isles Canaries.

1746 204 x 282 mm.

Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CAROLINE du NORD et du SUD] La Caroline dans l'Amérique septentrionale suivant les cartes angloises.

1764. 224 x 355 mm.

Carte détaillée de la côte Est des Etats-Unis, entre la Baie d'Albemarle et Roanok Island en Caroline du nord, et Port Royal en Caroline du Sud. Près de la ville d'Augusta en Géorgie figure le Fort Moore, construit en 1715. La carte est issue du Petit Atlas maritime, l'un des atlas les plus intéressants et les plus complets du dix-huitième siècle, composé d'après les documents du Dépôt des Cartes de la Marine. Annoncé dans le Journal de Trévoux en janvier 1765, il fut publié grâce à la contribution du duc de Choiseul qui prit en charge une grande partie des dépenses. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Exemplaire légèrement bruni.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

Carte de la Baye de Chesapeack et pays voisins.

[circa 1760]. 219 x 302 mm.

Belle carte de la côte est des Etats-Unis entre Philadelphie et l'entrée de la Baie de Chesapeake, s'étendant à l'ouest jusqu'aux montagnes de la Pennsylvanie et de la Virginie-Occidentale. Le fleuve Potomac est orthographié "Patowmack", la Baie du Delaware "Baye de Lawar". La carte a été publiée dans l'Histoire générale des voyages par Nicolas Bellin, ingénieur hydrographe français à la tête du Dépôt des cartes et plans de la Marine, chargé de dresser les cartes de toutes les côtes des mers connues. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

Carte de la baye de Corcubion.

1764 207 x 166 mm.

Carte figurant la baie de Corcubion, ville située dans la province de La Corogne en Galice, issue du Petit Atlas Maritime. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

Carte de la Baye de Hudson.

1757. 220 x 302 mm.

Belle carte figurant la Baie d'Hudson au nord-est du Canada. A l'emplacement de la région de l'Ontario figure la mention "Etendue de pays entièrement inconnue". L'île de Baffin ou Terre de Baffin est appelée Isle de Bonne Fortune. Dans le Grand Nord Canadien, on peut lire "Les Anglois cherchent un passage dans cette partie mais il n'existe pas". Il s'agit du fameux Passage du Nord-Ouest reliant l'Atlantique au Pacifique qui sera recherché par de nombreux explorateurs dès la fin du XVe siècle. A l'est la carte s'étend jusqu'à la Baie des Esquimaux. La carte a été publiée dans l'Histoire générale des voyages par Nicolas Bellin, ingénieur hydrographe français à la tête du Dépôt des cartes et plans de la Marine, chargé de dresser les cartes de toutes les côtes des mers connues. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

Carte de la baye de Vigo et isles de Bayone.

1764 216 x 172 mm.

Carte figurant la baie de Vigo en Galice, avec la ville de Baiona et les îles du même nom, issue du Petit Atlas Maritime. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

Carte de l'Acadie, Isle Royale.

1757. 212 x 332 mm.

Carte gravée figurant l'Acadie, l'Ile Royale et l'île Saint-Jean, publiée dans l'Histoire générale des voyages par Nicolas Bellin, ingénieur hydrographe français à la tête du Dépôt des cartes et plans de la Marine, qui fut chargé de dresser les cartes de toutes les côtes des mers connues. Très bonne condition.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

Carte de la Caroline et Géorgie.

1757. 188 x 284 mm.

Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

Carte de l'Accadie et pais voisins.

1757. 209 x 329 mm.

Carte figurant la province de l'Acadie, correspondant aujourd'hui à la péinsule de la Nouvelle-Ecosse, avec l'île du Cape-Breton, appelée Isle Royale, l'île du Prince Edward, appelée Isle Saint Jean, et les côtes du Nouveau-Brunswick. En Acadie figurent les villes d'Halifax, fondée en 1749, de Port-Royal ou Annapolis Royal, les mines, les forts militaires et la tribu indienne des Micmacs. Sur l'Ile Royale figure la forteresse de Louisbourg. La carte a été publiée dans l'Histoire générale des voyages par Nicolas Bellin, ingénieur hydrographe français à la tête du Dépôt des cartes et plans de la Marine, qui fut chargé de dresser les cartes de toutes les côtes des mers connues. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

Carte de la Floride, de la Louisiane, et pays voisins.

circa 1760 219 x 303 mm.

Belle carte gravée figurant la partie sud des Etats-Unis, avec indication des tribus indiennes. Elle fut publiée dans l'Histoire générale des voyages par Nicolas Bellin, ingénieur hydrographe français à la tête du Dépôt des cartes et plans de la Marine, chargé de dresser les cartes de toutes les côtes des mers connues. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

Carte de la Louisiane et pays voisins.

1757. 219 x 302 mm.

Belle carte gravée figurant la partie est des Etats-Unis depuis le lac Michigan au nord jusqu'à Santa Fe au Nouveau-Mexique à l'est, avec le nord de la Floride. Au centre de la carte figure la mention "Ces contrées et les nations sauvages sont peu connues". Les tribus indiennes sont nommées (Apaches, Choumans, Natchitoches, Osages, etc), ainsi que les forts militaires (Fort de Chartres, Fort Crévecœur, Fort Prudhome, Fort de La Mobile, etc). L'endroit où fut tué Cavelier de La Salle, explorateur et fondateur de la Louisiane, est également indiqué, près de la ville actuelle de Navasota au Texas. La carte a été publiée dans l'Histoire générale des voyages par Nicolas Bellin, ingénieur hydrographe français à la tête du Dépôt des cartes et plans de la Marine, chargé de dresser les cartes de toutes les côtes des mers connues. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

Carte de la Nouvelle Angleterre, Nouvelle Yorck et Pensilvanie.

1757. 207 x 298 mm.

Belle carte gravée de la côte est des Etats-Unis, publiée dans l'Histoire générale des voyages par Nicolas Bellin, ingénieur hydrographe français à la tête du Dépôt des cartes et plans de la Marine, qui fut chargé de dresser les cartes de toutes les côtes des mers connues. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

Carte de la Virginie, de la baye Chesapeack, et pays voisins.

circa 1760 192 x 290 mm.

Belle carte gravée de la côte est des Etats-Unis, entre le New Jersey et la baie de Chesapeake, publiée dans l'Histoire générale des voyages par Nicolas Bellin. Ingénieur hydrographe français à la tête du Dépôt des cartes et plans de la Marine, ce dernier fut chargé de dresser les cartes de toutes les côtes des mers connues. Bel exemplaire.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

Carte réduite des Isles Antilles.

1758. 890 x 565 mm.

Belle et grande carte figurant les Antilles, depuis les Îles Vierges jusqu'à l'île de Tobago. Elle est ornée d'un grand cartouche de titre, d'un cartouche contenant une carte particulière des îles Vierges américaines et britanniques, et de deux profils côtiers de l'île de Saint-Eustache, faisant aujourd'hui partie des Antilles néerlandaises. Elle est issue de L'Hydrographie françoise publiée entre 1737 et 1772. La carte est traversée des lignes de rumb, marquant les directions des vents. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Très bon exemplaire. Pliure centrale légèrement brunie.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CEYLAN/SRI LANKA] Carte de l'isle de Ceylan.

1750. 258 x 246 mm.

Belle carte de l'île de Ceylan par Jacques-Nicolas Bellin, publiée dans l'Histoire générale des voyages. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Bel exemplaire, replié.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Carte de la province d'Ajaccio et fief d'Istria en quatre feuilles.

[1769]. En quatre feuilles d'environ 230-240 x 275-300 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Carte de la province de Bonifacio en trois feuilles.

[1769]. En trois feuilles de 235 x 340-380 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Carte de l'isle de Corse.

1768. 591 x 872 mm.

Grande et belle carte de la Corse, issue de L'Hydrographie françoise publiée entre 1737 et 1772, dressée par ordre du duc de Praslin, nommé ministre de la Marine en 1766. Elle est ornée d'un cartouche de titre, et traversée des lignes de rumb marquant les directions des vents. Ingénieur hydrographe français, Bellin entra en 1721 au Dépôt des cartes, plans et journaux de la Marine, créé en 1720 par le Régent. C’est grâce à lui que le Dépôt de la Marine, constitué à partir des archives de la Marine, devint l’une des plus belles collections d’Europe. Il publia de nombreux ouvrages et atlas tels que la Description géographique de la Guyane en 1763 ou le Neptune François en 1773. Petites déchirures marginales, mouillure claire au bas de la carte. Cervoni, 96.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Carte des environs de Corte.

[1769]. 223 x 324 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse" publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Golphe de Talane ou de Valinco et Campo-Moro.

[1769]. 210 x 288 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Partie de la province d'Alleria.

[1769]. En deux feuilles d'environ 225 x 325 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Partie de la province de Bastia. En trois feuilles.

[1769]. En trois feuilles d'environ 220 x 320 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Plan de la baye de St. Fiorenzo.

[1769]. 216 x 322 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Plan de la province de Balagna.

[1769]. 222 x 310 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Plan de la ville de Corté dans l'isle de Corse.

[1769]. 218 x 177 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Plan de Porto Vechio dans l'isle de Corse.

[1769]. 229 x 167 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Plan des bouches de Bonifacio et partie de la coste, depuis Porto Vecchio jusqu'à Bonifacio.

[1769]. 210 x 288 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Plan du golfe de Ventilegne et partie de la coste jusqu'à Bonifacio.

[1769]. 222 x 310 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Plan du port de Calvy.

[1769]. 212 x 286 mm.

Beau plan issu issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Bel exemplaire. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Plan du port et ville de Bonifacio dans l'isle de Corse.

[1769]. 212 x 163 mm.

Beau plan issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Bel exemplaire. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas).

[CORSE] Plan du port Figuari dans l'isle de Corse.

[1769]. 218 x 177 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Cervoni, 97.

BELLIN (Jacques-Nicolas);

[CORSE] Port de Campomoro.

[1769]. 207 x 158 mm.

Bel exemplaire issu de l'Atlas de l'isle de Corse, publié en 1769. Cervoni, 97.