libraire : Librairie Le Bail

3767 résultats

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[CALAIS] Port de Calais.

1872. 565 x 358 mm.

Beau plan détaillé du port de Calais, lithographié en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Le plan montre également la citadelle et la ville, avec la Place d'armes. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[CAMARGUE] Aigues-Mortes et Le Grau-du-Roi.

1891. 570 x 356 mm.

Plans détaillés des ports du Grau-du-Roi et d'Aigues-Mortes, publiés dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[CAMARGUE] I. Saint-Louis-du-Rhône. - II. Golfe de Fos.

1893. 840 x 560 mm.

Très grand et beau plan du port de Saint-Louis-du-Rhône en Camargue, lithographié en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. En carton figure une carte détaillée du golfe de Fos. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[CANNES & ANTIBES] I. Cannes. - II. Antibes.

1894. 593 x 382 mm.

Beaux plans des ports de Cannes et d'Antibes, lithographiés en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[CAPBRETON] Port de Capbreton.

1881. 573 x 360 mm.

Beau plan du port de Capbreton, issu de l'Atlas des ports de France. En carton figure une carte des environs de Capbreton. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[CHERBOURG] Port de Cherbourg.

1878. 846 x 537 mm.

Très grand et beau plan détaillé du port de Cherbourg, publié dans l'Atlas des ports de France. En carton figure une carte des environs de Cherbourg. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[CORSE/AJACCIO] Port d'Ajaccio.

1889. 568 x 362 mm.

Beau plan du port d'Ajaccio, lithographié en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Le plan, très détaillé, montre notamment la citadelle, la ville avec ses rues, le château Conti, l'hospice Eugénie, la gendarmerie, la préfecture, le Palais de Justice, et la gare. Bel exemplaire en coloris de l'époque. Mouillure claire dans le coin inférieur droit.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[CORSE/BASTIA] Port de Bastia.

1889. 555 x 358 mm.

Très beau plan du port de Bastia, lithographié en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Le plan, très détaillé, montre notamment la citadelle, la ville avec ses rues, le Palais de Justice, l'hôpital militaire, la gare, l'usine à gaz, les forts de la Croix et de Straforello, et les hauts-fourneaux de Toga. Bel exemplaire en coloris de l'époque. Mouillure claire dans le coin inférieur droit.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[CORSE/PORTO-VECCHIO] I. Porto-Vecchio. - II. Bonifacio. - III. Propriano.

1888. 568 x 380 mm.

Beaux plans détaillés des ports de Porto-Vecchio, Bonifacio et Propriano, lithographiés en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Le plan de Bonifacio montre notamment la citadelle, la caserne, l'hôpital, l'hospice, les écoles, et la douane. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[CORSE/SAINT-FLORENT] I. Saint-Florent. - II. Centuri. - III. Tollari. - IV. Barcaggio. - V. Macinaggio. - VI. Luri. - VII. Porticciolo. - VIII. Erbalunga.

1888. 566 x 355 mm.

Beau plan détaillé du port de Saint-Florent, entouré des plans des ports de Centuri, Tollare, Barcaggio, Macinaggio, Luri, Erbalunga et Porticciolo, lithographiés en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Le plan de Saint-Florent montre notamment la citadelle, les marais, et au large, la tourelle du Tignoso. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[DUNKERQUE] Port de Dunkerque.

1873. 843 x 530 mm.

Très grand et beau plan détaillé du port de Dunkerque, lithographié en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[FOURAS] Port de Fouras.

1882. 575 x 370 mm.

Beau plan du port de Fouras, lithographié en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Exemplaire en coloris de l'époque. Rousseurs.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[HONFLEUR] Port de Honfleur.

1875. 395 x 531 mm.

Beau plan du port de Honfleur, lithographié en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[LANDERNEAU] Port de Landerneau.

1879. 395 x 531 mm.

Beau plan du port de Landerneau dans le Finistère, lithographié en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[LA ROCHELLE] Port de La Rochelle.

1885. 857 x 547 mm.

Grand et beau plan détaillé du port et de la ville de La Rochelle, issu de l'Atlas des ports de France. En carton figure une carte des environs de La Rochelle, montrant une partie de l'île de Ré. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[LE CROISIC] Port du Croisic.

1879. 572 x 365 mm.

Beau plan du port du Croisic, issu de l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[LE HAVRE] Port du Havre.

1874. 563 x 807 mm.

Très grand et beau plan du port du Havre, lithographié en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[LE POULIGUEN & PORNIC] I. La Turballe. - II. Le Pouliguen. - III. Pornic.

1879. 580 x 375 mm.

Beaux plans des ports de La Turballe, Le Pouliguen et Pornic, lithographiés en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[MARTIGUES] I. Étang de Caronte. - II. Martigues.

1893. 386 x 540 mm.

Belle planche figurant le port de Martigues et l'étang de Caronte, lithographiée en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. L’étang de Caronte est un ancien étang qui reliait la mer Méditerranée à l'étang de Berre, et Martigues à Port-de-Bouc. L'actuel canal de Caronte a été creusé sur cet ancien étang. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[MORBIHAN] I. Hennebont. - II. Port-Louis et Locmalo. - III. Auray.

1879. 570 x 380 mm.

Beaux plans des ports d'Hennebont, Port-Louis, Locmalo et Auray, dans le Morbihan, lithographiés en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[NANTES] Port de Nantes.

1883. 0,60 x 1,07 m.

Très grand et beau plan détaillé du port de Nantes de plus d'un mètre de largeur, issu de l'Atlas des ports de France. En carton figure un plan plus étendu de la ville, côté rive droite de la Loire. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[NOIRMOUTIER] Port de Noirmoutier.

1882. 395 x 531 mm.

Beau plan du port de Noirmoutier, issu de l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[OLÉRON] I. Le Chapus. - II. Le Château. - III. Le Douhet. - IV. Saint-Denis. - V. La Cotinière.

1884. 410 x 576 mm.

Beaux plans de cinq ports, dont quatre situées sur l'île d'Oléron, lithographiés en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Exemplaire en coloris de l'époque. Rousseurs.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[OUISTREHAM] I. Embouchure de l'Orne. - II. Oyestreham.

1871. 578 x 357 mm.

Beaux plans de l'embouchure de l'Orne et du port de Ouistreham, lithographiés en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[ROCHEFORT] Port de Rochefort.

1885. 590 x 386 mm.

Beau plan détaillé du port de Rochefort, issu de l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[ROUEN] Port de Rouen.

1875. 568 x 806 mm.

Très grand et beau plan du port de Rouen, lithographié en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Le plan montre également les faubourgs de la ville, la vieille ville entourée de six boulevards, et les ruines du Fort Sainte-Catherine. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[SAINT-JEAN-de-LUZ] Port de Saint-Jean-de-Luz.

1886. 412 x 552 mm.

Grand plan du port de Saint-Jean-de-Luz, publié dans l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[VIEUX-BOUCAU] Port du Vieux-Boucau.

1881. 570 x 360 mm.

Planche figurant une carte des environs de Soustons et de Vieux-Boucau, et un plan du port du Vieux-Boucau, issue de l'Atlas des ports de France. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ATLAS des PORTS de FRANCE.

[VILLEFRANCHE-sur-MER] Port de Villefranche.

1891. 585 x 375 mm.

Beau plan du port et de la rade de Villefranche-sur-Mer, lithographié en couleurs pour l'Atlas des ports de France, publié sous la direction du Ministère des Travaux Publics. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ATTERSTRÖM (August).

Jönköpings. Nya Läroversbyggnad.

1910-1913. Deux feuilles de 37,5 x 51,5 et 38 x 51 cm, chacune montée sur une feuille de 54 x 68,5, avec la légende sur le montage.

Deux grands et beaux dessins, encre noire et lavis sépia, montrant l'élévation d'un nouveau bâtiment éducatif dans la ville de Jönköping, en Suède, sur la rive sud du lac Vättern. Le premier dessin montre l'aile nord du collège, et le second l'entrée de ce même bâtiment avec les armes de la ville à son fronton, et le nom du collège "Högre Allmänt Läroverk" (École générale supérieure), actuellement école secondaire Per Brahe. L'histoire du collège de Jönköping remonte au XIIIe siècle, lorsqu'un monastère avec une école furent fondés en 1283. En 1612, après un incendie, les bâtiments furent reconstruits, puis, en 1913, on inaugura les bâtiments qui existent toujours (ces trois dates figurent sur le fronton de l'aile nord visible sur le dessin). Les dessins sont signés, datés et monogrammés en bas à gauche, et sont l'œuvre d'August Atterström (1865-1930), architecte de la ville de Jönköping. Petites taches dans les marges.

AUBRY (Charles).

[COSTUMES MILITAIRES] Uniforme des grenadiers du (...) régiment d'infanterie de la garde royale.

1823. 364 x 251 mm.

Belle planche de personnages en costumes militaires, lithographiée en couleurs par Motte d'après un dessin de Charles Aubry. Bel exemplaire.

AUBRY (Charles).

[COSTUMES MILITAIRES] Uniforme des voltigeurs et soldats du centre du (...) régiment d'infanterie de la garde royale.

1823. 370 x 250 mm.

Belle planche de personnages en costumes militaires, lithographiée en couleurs par Motte d'après un dessin de Charles Aubry. Bel exemplaire.

AUBRY (Charles).

[COSTUMES MILITAIRES] Uniforme du (...) régiment des grenadiers à cheval de la garde royale.

1823. 374 x 256 mm.

Belle planche de personnages en costumes militaires, lithographiée en couleurs par Motte d'après un dessin de Charles Aubry. Bel exemplaire.

AUGY (d').

Lettre bien importante de la chambre d'agriculture de Saint-Domingue, adressée aux membres du Comité Colonial, séant à Paris.

1789. In-8 de 16 pp.; cartonnage de papier marbré vert, pièce de titre rouge (reliure moderne).

Lettre rédigée au nom du Comité d'Agriculture de Saint-Domingue et demandant à ce que la colonie soit autorisée à envoyer des députés aux États-généraux. Bon exemplaire. Max Bissainthe, 4546.

AUGY (d').

Réflexions sur une lettre écrite le 16 mai, par le sieur Peynier, à l'Assemblée Générale de la partie française de Saint-Domingue, séante à Saint-Marc.

Paris, imprimerie de L. Potier de Lille, 1791. In-8 de 8 pp.; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin rouge avec le titre en long (reliure moderne).

Lettre datée du 7 février et signée d'Augy, habitant de la paroisse de Plaisance, dans laquelle il prend la défense des députés de Saint Marc contre le gouverneur de Saint-Domingue, Antoine Thomassin de Peynier. Ce dernier estimait que les décisions de l'Assemblée de Saint-Marc, même si elles pouvaient être justifiées, ne pouvaient être approuvées car contraire à la loi. Bon exemplaire. Max Bissainthe, 4547. — Inconnu de Monglond et de Sabin.

AUSTRALIE.

La perruche ondulée de la Nouvelle Hollande et Van Diemen.

Paris, L. Crémière, vers 1870. Gravure originale (36 x 24 cm).

Jolie gravure finement coloriée et gommée à l'époque imprimée par Lemercier et représentant un couple de perruches ondulées. La perruche ondulée (Melopsittacus undulatus) est de l’ordre des perroquets et de la famille des Psittacidés. Vivant dans toutes les régions arides et semi-arides de l'Australie, elle ne fut rapportée en Europe qu’en 1840. Bel exemplaire.

[AUSTRALIE] — [GOULD (John)]

Euphema Aurantia. [Perruche à ventre orange].

Vers 1840. Aquarelles originales sur papier Whatman (30,5 x 23 cm).

Ensemble de 2 jolies aquarelles attribuables à John Gould représentant des perruches à ventre orange (la femelle et le mâle). Chacune porte la mention manuscrite à l'encre Euphemia Aurantia, Gould. Ces oiseaux migrateurs passent l'été sur les côtes sud-ouest de la Tasmanie, puis migrent ensuite vers les côtes de l'État de Victoria et de l'Australie-Méridionale où ils passent l'hiver. C'est une espèce protégée en voie de disparition. On estime qu'il en reste 150 en liberté et 150 en captivité. John Gould était un ornithologue et naturaliste britannique. En 1838, il voyagea jusqu'en Australie pour y étudier les oiseaux et réaliser le premier travail scientifique à leur sujet. De retour au Royaume-Uni en 1840, il publia le compte-rendu de ses observations dans The Birds of Australia en sept volumes (1840-1848), dans lequel il présente 600 oiseaux dont 328 nouveaux pour la science. Nos aquarelles sont reproduites planche 39 du volume V de cet ouvrage. Bon état de conservation. Papier un peu brûni.

AVELINE (Antoine).

[FONTAINEBLEAU] Veuë et perspective du château de Fontainebleau du côté de l'entrée de la Cour du Cheval Blanc.

[circa 1740]. 380 x 510 mm.

Belle estampe montrant le château de Fontainebleau, vu depuis l'entrée principale et la Cour du Cheval Blanc. L'estampe est dédiée à Marie Leszczynska et ornée de ses armoiries. Marie Leszczynska devint reine de France lors de son mariage avec Louis XV, qui se déroula au château de Fontainebleau le 5 septembre 1725. La vue, très animée, montre le château le jour du mariage, avec l'arrivée du carrosse royal à l'entrée du château, et la garde royale formant une haie d'honneur dans la cour du château. La Cour du Cheval Blanc est aussi appelée Cour d'Honneur, ou Cour des Adieux en souvenir des adieux de Napoléon à la Garde Impériale le 20 avril 1814. À l'instar de son père Pierre Aveline, Antoine Aveline fut un graveur, éditeur et marchand d'estampes, spécialisé dans les vues de villes et de maisons royales. Bel exemplaire à grandes marges.

AVELINE (Antoine).

Veûe et perspectives du portail de Notre Dame.

[circa 1740]. 352 x 511 mm.

Superbe vue de la façade principale et du parvis de Notre-Dame, gravée par Antoine Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Sur le flanc nord de la cathédrale, à l'emplacement actuel de la rue du Cloître-Notre-Dame, on peut voir le baptistère Saint-Jean-le-Rond. Sur le parvis figurent au premier plan des échoppes de marchands et la Fontaine du parvis Notre-Dame, également appelée Fontaine du Jeûneur, détruite en 1748. Jusqu'au XVIIIème siècle, le parvis demeura une petite place du Moyen-Âge bordée de maisons, d'échoppes et des anciens bâtiments de l'Hôtel-Dieu, que l'on voit ici sur la droite. La vue est animée de nombreux personnages. Avec texte de 5 lignes. Bel exemplaire à grandes marges.

AVELINE (Antoine).

[VINCENNES] Veüe et perspective en général du château royal de Vincenes, du côté du parc à une lieüe de Paris.

Paris, [circa 1740]. 333 x 516 mm.

Belle vue générale du château de Vincennes, montrant au premier plan un cortège accueilli par une haie d'honneur de soldats. Avec table de 7 légendes. Piqûres marginales, défaut au niveau de la pliure centrale.

AVELINE (Antoine) & CHÉREAU (Jacques).

Veûe et perpectives du portail de Notre Dame.

Paris, Chéreau, [circa 1740]. 352 x 508 mm.

Superbe vue de la façade principale et du parvis de Notre-Dame, par Antoine Aveline, dont la première édition fut publiée vers 1690. La présente édition a été publiée par Chéreau vers 1760. Sur le flanc nord de la cathédrale, à l'emplacement actuel de la rue du Cloître-Notre-Dame, on peut voir le baptistère Saint-Jean-le-Rond. Sur le parvis figurent au premier plan des échoppes de marchands et la Fontaine du parvis Notre-Dame, également appelée Fontaine du Jeûneur, détruite en 1748. Jusqu'au XVIIIème siècle, le parvis demeura une petite place du Moyen-Âge bordée de maisons, d'échoppes et des anciens bâtiments de l'Hôtel-Dieu, que l'on voit ici sur la droite. La vue est animée de nombreux personnages. Avec texte de 4 lignes. Antoine Aveline fut un graveur à l'eau-forte et au burin, spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Bel exemplaire à grandes marges.

AVELINE (Pierre).

Constantinople ville de Romanie et capitale de l'empire des Turcs.

[1692]. 206 x 317 mm.

Belle vue de Constantinople gravée par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 19 légendes. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre).

Grenade ville capitale du royaume de meme non qui est un de ceux qui sont des estats de la Courone de Castille en Espagne.

[circa 1690]. 215 x 313 mm.

Très beau panorama gravé par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Bel exemplaire très finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre).

Grenoble, ville capitale de Dauphiné et siège de parlement.

[circa 1690]. 212 x 312 mm.

Ravissant panorama de la ville de Grenoble, gravé par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 12 légendes. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre).

Inspruck ville d’Allemagne capitale du comté de Tirol.

[circa 1695]. 209 x 307 mm.

Belle vue d'Innsbruck gravée par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

AVELINE (Pierre).

La ville de La Rochelle, capitale du pays d'Aunis.

[circa 1690]. 207 x 311 mm.

Magnifique panorama de La Rochelle, gravé par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 12 légendes. Déchirure dans la marge inférieure restaurée. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre).

Lisbone, ville capitale du royaume de Portugal située à l'embouchure du Tage.

[circa 1690]. 210 x 305 mm.

Ravissant panorama gravé par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 28 légendes. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre).

Nantes ancienement Corbilo, Condivineum et Namnetes, ville capitale du pays nantois et la plus considérable de la Bretagne ou il y a Eveché, Chambre des Comptes, Monoye et Lieutenance Générale.

[circa 1690]. 216 x 309 mm.

Très beau panorama de la ville de Nantes, gravé par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 8 légendes. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre).

Nice, ville capitale du comté de même nom, qui étoit autrefois de la Provence en France.

[circa 1690]. 207 x 308 mm.

Ravissant panorama de la ville de Nice, gravé par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 28 légendes. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre).

[NOTRE-DAME] Veue de la principale entrée de l'église de Nôtre Dame de Paris, bâtie sous le règne de Philippe Auguste environ l'an 1200.

[circa 1690]. 207 x 305 mm.

Belle vue de la façade principale et du parvis de Notre-Dame, par Antoine Aveline. Sur le flanc nord de la cathédrale, à l'emplacement actuel de la rue du Cloître-Notre-Dame, on peut voir le baptistère Saint-Jean-le-Rond. Sur le parvis figurent au premier plan des échoppes de marchands et la Fontaine du parvis Notre-Dame, également appelée Fontaine du Jeûneur, détruite en 1748. Jusqu'au XVIIIe siècle, le parvis demeura une petite place du Moyen-Âge bordée de maisons, d'échoppes et des anciens bâtiments de l'Hôtel-Dieu, que l'on voit ici sur la droite. La vue est animée de nombreux personnages. Le titre est suivi de cinq légendes : Bureau de l'Hôtel Dieu, Porte du Cloître, St Jean le Rond, Parvis de Nôtre Dame, Fontaine de Nôtre Dame, l'Hôtel Dieu, et la Porte de l'Archevêché. Pierre Aveline était un graveur à l'eau-forte et au burin, spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Bel exemplaire. Weigert, Inventaire du fonds français, Graveurs du XVIIe siècle, Tome premier, 1939, 110-161, p.247.

AVELINE (Pierre).

Pignerol, ville du Piémont, à la France.

[circa 1695]. 205 x 310 mm.

Belle vue gravée par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 7 légendes. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

AVELINE (Pierre).

[PONT-NEUF] Veüe et perspective du Pont Neuf de Paris.

[circa 1690]. 166x 212 mm.

Belle vue animée du Pont Neuf et de la Seine, en regardant vers l'ouest, dessinée et gravée par Pierre Aveline. Au centre figure la statue équestre d'Henri IV, appelée Le Cheval de Bronze, à gauche l'hôtel de Conti et le Collège des Quatre Nations, à droite le Louvre et les Tuileries. Plus ancien pont de Paris, le Pont Neuf servait de communication directe entre la Cité et les deux autres quartiers de la ville. Il fut, dès son origine, la promenade publique la plus fréquentée et la plus variée de Paris. Contrairement aux autres ponts parisiens, il n'était pas chargé de maisons. Comme le montre l'estampe, ses trottoirs, en revanche, étaient garnis d'échoppes volantes, d'où l'origine des bouquinistes sur les quais à partir de 1670. Avec 7 légendes. Pierre Aveline était un graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Bel et rare exemplaire brillamment aquarellé à l'époque avec rehauts d'or.

AVELINE (Pierre).

Rozes, ville de Catalogne prise par l’armée du roy Loüis le Grand, sur les Espagnols.

[circa 1695]. 207 x 303 mm.

Belle vue gravée par Pierre Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 9 légendes. Exemplaire finement aquarellé à l'époque avec rehauts d'or. Petite galerie de ver dans la marge inférieure.

AVELINE (Pierre).

Turin ville capitale du Piémont, et résidence du duc de Savoye.

[1692]. 205 x 312 mm.

Ravissant panorama gravé par Antoine Aveline, graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Avec liste de 12 légendes. Bon exemplaire.

AVELINE (Pierre) & CRÉPY (Louis).

[AVIGNON] Avignon, ville de Provence, archevesché depuis l'an 1475.

Paris, Crépy, [circa 1720]. 176 x 204 mm.

Beau et rare panorama de la ville d'Avignon, probablement d'après Pierre Aveline, et publié par Louis Crépy. Au bas de la vue figurent un bref historique de la ville, et une table de 15 légendes numérotées pour les monuments et lieux principaux, comme le château, le palais du vice-légat ou Palais des Papes, la cathédrale Notre-Dame, le fort Saint-Martin, la synagogue, ou encore Ville Neuve d'Avignon ou Villeneuve-lès-Avignon. La légende indique également le fameux pont d'Avignon ou pont Saint-Bénezet enjambant le Rhône, et reliant Avignon à Villeneuve-lès-Avignon. Il est nommé ici pont ruiné. Pierre Aveline était un graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Louis Crépy (1660-1739) était un dessinateur, graveur, éditeur et marchand d'estampes. En 1731, il revendit une partie de son fonds à ses deux fils Louis et Étienne-Louis Crépy. Bel exemplaire.

AVELINE (Pierre) & CRÉPY (Louis).

[CALAIS] Calais, ville et port de mer de France, capital du Pays reconquis.

Paris, Crépy, [circa 1720]. 176x 230 mm.

Beau et rare panorama de la ville de Calais, probablement d'après Pierre Aveline, et publié par Louis Crépy. Au bas de la vue figurent un bref historique de la ville, et une table de 16 légendes numérotées pour les monuments et lieux principaux, comme la paroisse Notre-Dame, l'Hôtel de Guise, la tour du beffroi, l'hôtel de ville, le vieux château, ou encore le fort Risban (orthographié Risbanck). La vue indique également Le pocquebot qui va journellement en Angleterre. Pierre Aveline était un graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Louis Crépy (1660-1739) était un dessinateur, graveur, éditeur et marchand d'estampes. En 1731, il revendit une partie de son fonds à ses deux fils Louis et Étienne-Louis Crépy. Bel exemplaire.

AVELINE (Pierre) & CRÉPY (Louis).

[NANTES] Nantes, ville de France dans la haute Bretagne.

Paris, Crépy, [circa 1720]. 176x 220 mm.

Beau et rare panorama de la ville de Nantes, gravé par Pierre Aveline, et publié par Louis Crépy. Au bas de la vue figurent un bref historique de la ville, et une table de 20 légendes numérotées pour les monuments et lieux principaux, comme le monastère des Capucins, le port, la basilique Saint-Nicolas, la tour de Bouffay (orthographié Bouffé), le palais, le château, le port de Brie à Maillard, ou encore la tour de Pillemy (ou Pirmil). Pierre Aveline était un graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Louis Crépy (1660-1739) était un dessinateur, graveur, éditeur et marchand d'estampes. En 1731, il revendit une partie de son fonds à ses deux fils Louis et Étienne-Louis Crépy. Exemplaire légèrement bruni.

AVELINE (Pierre) & CRÉPY (Louis).

[VARSOVIE] Varsovie, ville de Pologne, capitale de la Massovie.

Paris, Crépy, [circa 1720]. 177x 235 mm.

Rare panorama de la ville de Varsovie, probablement d'après Pierre Aveline, et publié par Louis Crépy. Au bas de la vue figurent un bref historique de la ville, et une table de 16 légendes numérotées pour les monuments et lieux principaux, comme le château royal, le palais Conietzpolski, le couvent des Carmélites, la colonne de la statue du roi Sigismond, le palais du prince Charlers Ferdinand, ou encore la tour aux Poudres. Pierre Aveline était un graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Louis Crépy (1660-1739) était un dessinateur, graveur, éditeur et marchand d'estampes. En 1731, il revendit une partie de son fonds à ses deux fils Louis et Étienne-Louis Crépy. Bel exemplaire. Manque à Niewodniczanski.

AVELINE (Pierre) & CRÉPY (Louis).

[VENISE] Venise, ville d'Italie et république souveraine du golfe qui porte son nom.

Paris, Crépy, [circa 1720]. 166x 212 mm.

Rare panorama de la ville de Venise, probablement d'après Pierre Aveline, et publié par Louis Crépy. Au bas de la vue figurent un bref historique de la ville, et une table de 12 légendes numérotées pour les monuments et lieux principaux, comme le monastère des Jésuites, la place Saint-Marc, le Palais des Doges, l'arsenal, ou encore le Bucentaure, grande galère du doge de Venise. Pierre Aveline était un graveur à l'eau-forte et au burin spécialisé dans les vues de villes et les maisons royales. Louis Crépy (1660-1739) était un dessinateur, graveur, éditeur et marchand d'estampes. En 1731, il revendit une partie de son fonds à ses deux fils Louis et Étienne-Louis Crépy. Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[ALICANTE] Plan de la baye d'Alicant.

[circa 1730]. 291 x 454 mm.

Beau plan gravé publié dans le rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[ANTIBES] Plan du port d'Antibe.

[circa 1730]. 297 x 452 mm.

Beau plan gravé du port d'Antibes, issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Quelques rousseurs.

AYROUARD (Jacques).

[ANZIO] Plan du port d'Ancio.

[circa 1730]. 298 x 456 mm.

Beau plan gravé du port d'Anzio, issu du rare "Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée". Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[BANDOL] Plan de la baye de Bandol en Provence.

[circa 1730]. 297 x 455 mm.

Beau plan gravé issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[CATALOGNE/SALOU] Plan de la baye de Salo en Catalogne.

[circa 1730]. 290 x 447 mm.

Beau plan gravé orné d'une rose des vents, avec indication des fonds marins pour le mouillage des navires. Dans un encadré, texte de 14 lignes décrivant la rade. Publié dans le rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[CATALOGNE/SANT FELIU] Plan de la baye de St. Philiou en Catalogne.

[circa 1730]. 285 x 442 mm.

Beau plan gravé orné d'une rose des vents, avec indication des fonds marins pour le mouillage des navires. Publié dans le rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[CIVITAVECCHIA] Plan du port de Civita-Vechia.

[circa 1730]. 290 x 456 mm.

Bel exemplaire de ce plan gravé issu du rare "Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée".

AYROUARD (Jacques).

[CORSE/CALVI] Plan de la baye de Calvi en Corse.

[circa 1730]. 287 x 450 mm.

Plan gravé, issu du rare "Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée". Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[CORSE/SAINT-FLORENT] Plan du golfe de St. Fiorenzo en lisle de Corse.

[circa 1730]. 298 x 456 mm.

Plan gravé du golfe de Saint-Florent, issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Pliure centrale brunie, rousseurs marginales.

AYROUARD (Jacques).

[ELBE] Plan de Porto Ferraro.

[circa 1730]. 297 x 455 mm.

Beau plan gravé figurant le port de Porto Ferraro sur l’île d’Elbe, publié dans le rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Orné d'une rose des vents. Jacques Ayrouard était hydrographe et Pilote Royal des Galères du Roy. Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[IBIZA] Plan de la baye de S.t Antoine en lisle d'Ivice.

[circa 1730]. 289 x 450 mm.

Très beau plan gravé par Louis Corne, figurant la baie de Saint Antoine à l'ouest de l'île d'Ibiza dans les Baléares, aujourd'hui nommée Sant Antoni de Portmany. Elle est ornée d'une rose des vents, et porte l'indication des fonds marins pour le mouillage des navires. Au large de la baie on peut voir l'île de Sa Conillera appelée la grande colinière. Le plan est issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée, par Jacques Ayrouard, hydrographe et Pilote Royal des Galères du Roy. Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[LIVOURNE] Plan du port et rade de Livourne.

[circa 1730]. 290 x 450 mm.

Plan issu du rare "Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée". Bon exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[NAPLES] Plan du golfe de Naples.

[circa 1730]. 290 x 445 mm.

Beau plan de la baie de Naples, issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[PONZA] Plan du port de Ponce.

[circa 1730]. 299 x 457 mm.

Beau plan gravé du port de Ponza, île située au large de Gaeta, issu du rare "Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée". Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques);

[PORTO ERCOLE] Plan du Port Hercule.

circa 1730 296 x 458 mm.

Bel exemplaire, issu du rare "Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée".

AYROUARD (Jacques).

[SARDAIGNE] Plan de la baye de Loristan.

[circa 1730]. 290 x 450 mm.

Beau plan gravé de la baie d'Oristano en Sardaigne, issu du rare "Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée". Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[SARDAIGNE] Plan de la baye du cap Carbonaire en Sardaigne.

[circa 1730]. 290 x 450 mm.

Beau plan gravé du Capo Carbonara au sud de la Sardaigne, issu du rare "Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée". Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[SARDAIGNE] Plan du canal et port des isles de la Madelaine en Sardaigne.

[circa 1730]. 293 x 454 mm.

Beau plan gravé des îles de la Maddalena situées au nord-est de la Sardaigne, issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[SARDAIGNE] Plan du passage entre lisle Azinara et le cap Azinara de Sardaigne.

[circa 1730]. 291 x 452 mm.

Plan gravé du cap et de l'île Asinara, située à l'extrême nord de la Sardaigne, issu du rare "Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée". Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[SARDAIGNE] Plan du port de Longo Sardo en Sardaigne.

[circa 1730]. 292 x 452 mm.

Plan gravé du port de Santa Maria, anciennement Longo Sardo, au nord de la Sardaigne, issu du rare "Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée". Petit manque de papier dans la matge gauche, sinon bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[ST-TROPEZ] Plan du golfe et des caps de St. Tropez.

[circa 1730]. 299 x 457 mm.

Beau plan gravé du golfe de Saint-Tropez, issu du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Orné d'une rose des vents et deux profils côtiers. Bel exemplaire.

AYROUARD (Jacques).

[TARANTO] Plan du port et de la baye de Tarante.

[circa 1730]. 290 x 452 mm.

Beau plan gravé issu du rare "Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée". Rousseurs prononcées dans les marges.

AYROUARD (Jacques).

[TUNISIE] Isle Galita.

[circa 1730]. 299 x 457 mm.

Belle carte gravée de l'île de la Galite située au nord de la Tunisie, issue du rare Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la mer Méditerranée. Avec texte descriptif. Bon exemplaire.

AYROUARD (Jacques). MANUSCRIT.

Plan du port d’Antibe.

[circa 1750]. 304 x 458, monté sur papier fort.

Copie manuscrite à l'encre de Chine de la carte de Jacques Ayrouard, "Plan du port d'Antibe", extrait du Recueil de plusieurs plans des ports et rades et de quelques cartes particulières de la Méditerranée. Le dessin montre quelques petites différences avec le plan gravé : la mention «bancs découvert» sur la gravure est mentionné par «font qui sèche» sur le dessin ; la digue ouest de ce qui est actuellement le port Vauban est absente du dessin mais est mentionnée comme projet sur la gravure. Le petit profil donnant les alignements de l’entrée du port qui est sur la gravure est absent du dessin, et le plan du fort carré et le tracé des bastions et fortifications de la ville présentent quelques variantes. Très bonne condition.

AZEVEDO (Joaquim José de).

Breve exposiçao do comportamento publico di Visconde do Rio Secco.

Lisboa, Imprensa Nacional, 1821. In-12 de 20 pp. ; broché, couverture papier marbré.

Edition originale. Joaquim José de Azevedo, premier baron et vicomte de Rio Seco (1761-1835) était un noble portugais. En 1808, le roi du Portugal Joao VI dut fuir Lisbonne pour Rio de Janeiro devant les troupes napoléoniennes qui envahissaient son pays. Rio devint alors capitale de l’Empire colonial portugais. Le vicomte de Rio Seco fut l'un des organisateurs de cette fuite, devenant même conseiller royal, puis impérial, et maire en chef de Santos. Il administra également le Palais impérial de Santa Cruz et durant une période difficile fut directeur de la banque brésilienne. Néanmoins il fut sévèrement attaqué par les Cortès pour sa gestion des deniers publics, et avait la réputation d'être corrompu,. Dans ce pamphlet, il proteste avec véhémence contre de telles calomnies. Bel exemplaire de cet ouvrage peu commun. Borba de Moraes, II, 739 (mentionne que cette publication est très difficile à trouver).

BAARSEL (Willem Cornelis van).

[AMSTERDAM] Nouveau plan de la ville d'Amsterdam.

Amsterdam, Joh. Guykens, 1839. 335 x 385 mm, imprimé sur soie et replié dans son étui d'éditeur.

Rare plan de poche imprimé sur soie. Plan de poche de la ville d'Amsterdam, à l'usage des touristes. Il a été dessiné et gravé par van Baarsel, et imprimé sur soie. Seconde édition publiée en 1839 à Amsterdam par Johannes Guykens. Le plan figure les rues, les canaux, les bâtiments principaux, les moulins à vent et les ponts-levis, ainsi que la nouvelle gare et le siège de la nouvelle compagnie d'omnibus à chevaux, tous deux ouverts en 1839. Avec table des édifices publics en français et en néerlandais, et des messageries. Le nord est placé en bas à droite du plan. Rare et bel exemplaire finement colorié à l'époque et imprimé sur soie, replié dans un joli étui de l'éditeur. Paul van den Brink and Marc Hameleers, Nouveau Plan de la Ville d'Amsterdam: a touristic map of Amsterdam engraved by W.C. van Baarsel and published by J. Guykens (1837- 1850), Caert-Thresoor, 2006.

BACHELIER (Charles-Claude).

[LOURDES] Souvenir du pélérinage à Notre-Dame de Lourdes.

Paris, [circa 1883]. 470 x 635 mm.

Étonnante et rare représentation du pèlerinage au sanctuaire de Notre-Dame de Lourdes, plus important centre de pèlerinage en France, édifié après les apparitions de l'Immaculée Conception à Bernadette Soubirous en 1858. Elle a été lithographiée par Charles-Claude Bachelier. La vue est prise depuis la rive droite du Gave de Pau, où se tiennent des spectateurs, certains agenouillés en prière, admirant la longue procession de pèlerins défilant autour de la basilique de l'Immaculée-Conception. Construite entre 1862 et 1871, cette basilique est la première en date des basiliques de Lourdes. L'église fut bénie le 15 août 1871, la flèche terminée en mars 1872, et la consécration solennelle eut lieu le 2 juillet 1876. En contrebas de la basilique, on peut voir, sur la droite, la grotte de Massabielle ou Massabieille, plus connue sous le nom de grotte de Lourdes, où trône une statue de la Vierge Marie, installée en 1864. C'est dans cette grotte qu'en 1858, Bernadette Soubirous dit avoir aperçu 18 apparitions de la Vierge Marie et avoir découvert, sur les indications qu'elle lui aurait données, une source dont l'eau est depuis considérée comme miraculeuse par les croyants. À l'entrée de la ville, on aperçoit un bâtiment de forme circulaire portant le nom de PANORAMA. Très en vogue au XIXe siècle, les panoramas consistaient en une immense toile tendue sur les murs intérieurs d'un bâtiment en forme de rotonde. En se plaçant au centre de la rotonde, le visiteur avait l’illusion d'être en plein air, devant la réalité. Le bâtiment fut inauguré en 1883, pour y accueillir le Panorama de Notre-Dame de Lourdes, grande peinture de Pierre Carrier-Belleuse, de 125 m de long sur 16 m de haut. Sur la gauche, surplombant la ville, le château fort de Lourdes. En arrière-plan, les montagnes des Pyrénées. Bel exemplaire. Petite déchirure restaurée dans la marge supérieure, mouillures très claires dans la marge inférieure, restes de bande adhésive au dos. Laran, Inventaire du fonds français après 1800, Tome premier, 1930, p. 258 (édition publiée par Viron).

BACHMANN (John).

[VERSAILLES] Palais et jardins de Versailles.

Paris, Lemiere, [1840]. 460 x 560 mm.

Magnifique vue à vol d'oiseau du château de Versailles et de ses jardins, dessinée d'après nature et lithographiée en couleurs par John Bachmann. La vue, prise depuis l'ouest, montre au premier plan le Bassin d'Apollon, puis l'allée royale, le Bassin de Latone, et enfin le château lui-même. Sur la droite, au milieu de la végétation, on aperçoit la Pièce d'Eau des Suisses. Au sommet du château flotte un drapeau tricolore. Les allées sont animées de nombreux personnages. Bel exemplaire finement colorié à l'époque. Bibliographie de la France, ou Journal général de l'Imprimerie et de la Librairie, 1840, p. 621, 1535.

BACON de LA CHEVALERIE (Jean-Jacques).

Observations présentées à l'assemblée de MM. les électeurs de la partie du nord de Saint-Domingue.

Paris, Quillau, 1789. In-4 de 7 pp.; cartonnage de papier marbré à la Bradel, pièce de titre rouge (reliure moderne).

Lettre daté du 27 janvier, au Cap-François, et accompagnée d'un tableau dépliant. Représentant de la paroisse de Limonade à l'Assemblée chargée d'élire les députés de Saint-Domingue aux États-généraux, l'auteur présente un projet de contribution à la rédaction des cahiers de doléance. Bon exemplaire. Max Bissainthe, 4566. — Sabin, 2691.

BAILLE (Hervé).

Planisphère terrestre. Quelques voyages récents de bâtiments de guerre.

Paris, G. Barbarin et Cie, [circa 1955]. 695 x 990 mm, monté sur toile.

Superbe planisphère en couleurs de très grand format, dessiné par Hervé Baille pour le Service Presse-Information de la Marine Nationale. Il illustre les voyages de douze bâtiments de guerre de la Marine Nationale entre 1945 et 1955, au départ de Brest et de Toulon : La Pérouse, Jeanne d'Arc, La Grandière (démoli en 1959), Surcouf, Francis Garnier, Commandant-Charcot, Beautemps-Beaupré, Aventure, Ailette (condamné en 1956), Bois-Belleau (en service de 1953 à 1960), Gazelle (désarmé en 1960) et Jules-Verne (désarmé en 1960). Tous les bâtiments, ainsi que leurs routes, sont représentés. Les continents et les océans sont illustrés d'éléments de la faune. Les terres antarctiques sont illustrées d'une multitude de manchots et de phoques. Dans l'angle supérieur droit figure le dieu Neptune armé de son trident, chevauchant un char tiré par des chevaux. Le Pacifique sud est décoré d'une grande rose des vents. Hervé Baille (1896-1974) était un dessinateur et graveur français. En 1947, il est nommé peintre officiel de la Marine. Dans les années 40, la compagnie Air France fait appel à lui pour illustrer ses affiches et prospectus. En 1960, il crée, en association avec Luc-Marie Bayle, également peintre officiel de la Marine, la société d'édition publicitaire 2B (Bayle et Baille, Baille et Bayle). Pendant douze ans, de 1960 à 1972, ils font des aquarelles, des illustrations avec des personnages dessinés un peu à la manière de Penet. Il initie son ami à l'art de la mise en page et à la typographie, et lui transmet aussi le goût de la précision et de la pureté du trait (Cols Bleus, Hebdomadaire de la Marine et des Arsenaux, N°2515 du 29 janvier 2000, Luc-Marie Bayle, génial touche-à-tout, par Anne Pavard, p. 11). Bel exemplaire, non entoilé. Trous d'épingle aux angles.

BAILLEUL (Gaspard de).

Nouveau plan de la ville et fauxbourgs de Paris divisé en vingt quartiers.

Paris, chez le Sieur Gaspard de Baillieul, 1738. En 4 feuilles jointes de 0,99 x 1,44 m, sous cadre et verre.

Superbe plan monumental de Paris, dressé par Gaspard de Bailleul et gravé par Nicolas de Bailleul le jeune. Le cartouche de titre est décoré des armoiries de Paris et du dédicataire, Louis Armand de Bourbon, prince de Conti. Le plan est orné de 36 vignettes figurant les principaux monuments de Paris et ses environs, chacun accompagné d'un commentaire historique, ainsi que d'un plan de l'île de la Cité et d'une carte des environs de Paris. Boutier a recensé 7 éditions de ce plan entre 1724 et 1764, mais le nôtre, daté 1738 et sans nom d'éditeur, ne correspond à aucune de ces éditions. Exemplaire aquarellé. Décalage au niveau de la jointure centrale, ayant masqué une partie du plan. Boutier, 199.

BAILLEUL (Nicolas);

Évêché de Dijon.

Dijon F. Desventes 1746 438 x 613 mm.

Rare carte de l'évêché de Dijon Carte figurant l'évêché de Dijon, dressée par Nicolas Bailleul et dédiée à Claude Bouhier, évêque de la ville. Les villes principales comme Dijon, Gray ou Auxonne sont figurées par des enceintes fortifiées aquarellées en rouge. La carte est ornée d'un magnifique cartouche décoré en tête des armoiries du dédicataire et d'objets évoquant sa fonction. Avec table alphabétique des lieux. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

BAILLIEUL (Gaspard).

[FORÊT de COMPIÈGNE] Carte de la forest de Compiègne et ses environs.

Paris, Sr. Baillieul, 1728. 675 x 631 mm.

Très grande et rare carte de la forêt de Compiègne et ses environs. Elle s'étend du nord au sud entre Beauveau et Monchy, et d'ouest en est entre Berneuil et Verberie. Elle est ornée d'un cartouche de titre décoré des armoiries royales, et d'une vignette montrant une scène de chasse du roi. La carte montre toutes les routes de la forêt de Compiègne, faites successivement par François Ier, Louis XIV et Louis XV. Le nord est placé en bas à gauche de la carte. La cartographie des forêts a réellement démarré sous Louis XIV. Il n'existait à l'époque pas de tableau d'ensemble des forêts royales, ce qui rendait difficile leur contrôle par le roi et ses fonctionnaires, sans oublier que ces forêts étaient des territoires de chasse appréciés. Compiègne était l'un des séjours favoris des rois. Louis XV, en particulier, aimait cette résidence, et se plut à aménager la forêt pour la chasse. Sa première chasse en forêt de Compiègne eut lieu en juin 1728, en compagnie du Prince de Condé.La carte de Baillieul, publiée en 1728, a très probablement été dressée pour marquer cet événement. Bel exemplaire. Bulletin de la Société Historique de Compiègne, 1907, Tome 12, p. 360 ; Tooley Revised Edition, tome 1, p. 70.

BAILLIEUL (Gaspard-François).

[VIEUX-BRISACH] Plan de Brisac scitué sur le Rhin, capitale du Brisgaw.

Paris, Sr Baillieul, [circa 1730]. En 8 sections montées sur toile bordée de soie bleue et pliées, formant un plan de 389 x 506 mm.

Plan des fortifications de la ville de Vieux-Brisach, située sur le Rhin dans le Bade-Wurtemberg. Y figurent le fort Saint-Louis, le fort Mortier, les redoutes, les cazernes, et les villes d'Achkarren et de Hochstetten. Le fort Saint-Jacques et la Ville Neuve sont indiqués comme démolis. Construits sur la grande île du Rhin, appelée Ile des Cadets, face à Vieux-Brisach, ils furent détruits en 1698 en application du traité de Ryswick. Seul fut conservé le fort Mortier, sur la rive gauche du Rhin, à proximité duquel Vauban fixa l'emplacement de la future place forte de Neuf-Brisach. Le nord est placé à gauche du plan. Bon exemplaire.

BALBI (Adriano).

Atlas ethnographique du globe, ou classification des peuples anciens et modernes d'après leurs langues […]

Paris, Rey et Gravier, 1826. In-folio de (5) ff., ; cartonnage de papier marbré à la Bradel, pièce de titre cuivre (reliure moderne).

Ouvrage dédié à l'Empereur Alexandre de Russie et composé de 41 tableaux dont 22 sur double page. Curieux ouvrage de ce géographe italien, qui publia ces œuvres en France et en français. Dans celui-ci, il classa les peuples d'après leurs langues, et dressa des tableaux polyglottes où il compare les langues à partir de quelques mots usuels. Bon exemplaire.

BARAÑANO (Leonardo).

Isla de Cuba Pintoresca. Colección de vistas generales. Vista de la ciudad de Matanzas, tomada desde el monte del cafetal de D.n Vicente Guerrero, detras de la quinta de D.n Luis Lopez Villa-Vicencio.

Habana, 1856. Lithographie originale (50 x 69 cm, hors marges).

Spectaculaire panorama de la ville de Matanzas, au nord-ouest de Cuba, dessiné par Leonardo Barañano, lithographié en couleurs par Eugenio Bourrelier. La vue, dédiée aux belles de Matanzas, est prise depuis la colline de la plantation de café de Don Vicente Guerrero, derrière la villa de Don Luis Lopez Villa-Vicencio. Au premier plan figurent trois personnages, dont le dessinateur Leonardo Barañano. Quatre vignettes entourent la vue principale. Elles montrent l'église paroissiale, le palais du gouverneur, le pont de Bailen et l'hôpital militaire. Le titre est en espagnol, anglais et français. Cette vue fait partie de la série Isla de Cuba pintoresca ou l'Île de Cuba pittoresque, publiée à La Havane, et dont la plupart des planches furent lithographiées par Edouard Laplante. Il existe dans la même série une vue très similaire de Matanzas, celle-ci lithographiée par Edouard Laplante, et sans les quatre vignettes. Pliure centrale restaurée, quelques défauts persistent.

BARBAULT (Jean);

[ROME] Veduta della Fontana dell'Acqua Felice a Termini.

Rome Bouchard et Gravier 1763 390 x 530 mm.

Vue de la fontaine dell'Acqua Felice, également connue sous le nom de fontaine de Moïse, dessinée par Barbault et gravée à l'eau-forte par Freicenet. Elle est issue de Les plus beaux Edifices de la Rome moderne. Peintre et graveur français, Jean Barbault partit pour Rome en 1747 et y mourut en 1762. Il fut un temps le collaborateur de Piranesi. Bon exemplaire.

BARBAULT (Jean).

[ROME] Veduta del Palazzo Colonna di Sciarra.

Rome, Bouchard et Gravier, 1763. 395 x 535 mm.

Vue du Palais Colonne di Sciarra dessinée par Barbault et gravée à l'eau-forte par Freicenet. Elle est issue de Les plus beaux Edifices de la Rome moderne. Peintre et graveur français, Jean Barbault partit pour Rome en 1747 et y mourut en 1762. Il fut un temps le collaborateur de Piranesi. Bon exemplaire.

BARBAULT (Jean);

[ROME] Veduta del Palazzo Madama.

Rome Bouchard et Gravier 1763 385 x 531 mm.

Vue du Palais Madame dessinée par Barbault et gravée à l'eau-forte par Freicenet. Elle est issue de Les plus beaux Edifices de la Rome moderne. Peintre et graveur français, Jean Barbault partit pour Rome en 1747 et y mourut en 1762. Il fut un temps le collaborateur de Piranesi. Bel exemplaire.

BARBIER (Emile).

Un Pays jeune du Pacifique: la Bolivie.

Paris, Librairie Hachette et Cie, 1907. In-4 de 84 pp. numérotées [37]-84 et [421]-456; demi-percaline verte, pièce de titre de chagrin grenat, fleuron central, filets or en pied, premier plat de couverture conservé (reliure de l’époque).

Réunion des livraisons 4 à 7 et 36 à 38 du t. XIII (nouvelle série) de la revue Le Tour du Monde, contenant l’ensemble des articles d’Emile Barbier sur la Bolivie. L’illustration comprend 2 cartes et 91 photographies imprimées in texte. Ces illustrations ont été établies à partir de photographies originales, probablement prises par l’auteur pendant son voyage, puis retouchées par l’éditeur. A l’exception de la première, elles ne sont pas signées. Exemplaire de l’auteur, enrichi de 51 photographies en double état, avant la lettre, imprimées sur papier et présentant un tirage plus contrasté que celui des illustrations in texte. Le volume contient aussi 29 ff. de notes dactylographiées de différents formats contenant des passages inédits, ainsi que quelques annotations manuscrites à l’encre rouge. Emile Barbier était, en 1907, chargé de mission du ministère du Commerce et ancien conseiller du Commerce extérieur de la France. En 1895, il effectua un voyage dans l’ouest et le centre de la Bolivie, ce qui lui permit de rencontrer les populations rurales et indiennes, tout en visitant les usines et les installations minières du pays. Cette étude s’ouvre par des considérations générales sur la Bolivie: géographie, composition ethnique, langues, gouvernement, commerce, ressources minières, exportations, monnaie. Barbier y dénonce notamment les conditions de quasi-esclavage dans lesquelles vivent les Indiens domestiqués, décrit les Cholos ou métis, donne des indications sur les deux principales langues locales, le quichua et l’aymara, puis évoque les mines d’or, de cuivre, d’étain et d’argent. Le chapitre suivant contient des renseignements pratiques pour toute personne qui voudrait visiter la Bolivie; les autres chapitres donnent une relation détaillée du voyage: A partir du port chilien d’Antofagasta, l’auteur traverse, en chemin de fer, plusieurs localités (Cuevitas, Calama, Ollagué), avant d’atteindre la Bolivie. Arrivé dans le pays, il passe par Uyuni, Challapata et Oruro, le terminus de la ligne. Vêtu d’un costume local, il se déplace alors en caravane, avec guides, chevaux et mulets, pour se diriger vers Tapacari et Cochabamba. Les étapes suivantes sont Misqui et Sucre (Chuquisaca). De là, il se rend à Potosi, puis à Huanchaca où il reprend le train pour retourner à Oruro. Il se dirige ensuite vers La Paz et Chililaya, puis il s’embarque sur un petit paquebot qui parcourt le lac Titicaca et le dépose à Puno, au Pérou. De là, il prend le chemin de fer, passe par Arequipa et arrive au port de Mollendo (Pérou). Le dernier chapitre concerne les départements nommés Beni, Santa Cruz et Tarija, situés au nord, à l’est et au sud de la Bolivie, où l’auteur n’a effectué qu’une brève incursion. Ces régions sont occupées essentiellement par les tribus indiennes des rampes orientales des Andes, dont certains territoires restent encore inexplorés. Les photographies se rapportent en grande majorité à la Bolivie: Indiens domestiqués, Chola de condition moyenne, Indiens chunchos de la région du Beni, types boliviens, deux cholas élégantes, conducteurs de caravanes de lamas, l’auteur en tenue de voyage (p. 50), Indiens boliviens employés dans une raffinerie de nitrate de soude, relais de voyageurs sur les hauts plateaux de la Bolivie, voie ferrée vers Pulacayo, Indienne d’Uyuni, muletiers boliviens, Indiens dansant devant la gare d’Uyuni, ouvriers des mines, concassement du minerai à Oruro, abri dans le massif de Huanchaca, Indiens et Cholos un jour de fête dans les environs de Cochabamba, Indiens de Potosi employés aux mines d’argent, vues de La Paz, Indiens embrigadés pour la récolte du caoutchouc, etc. Quelques-unes concernent le Chili, principalement le port d’Antofagasta: femme du peuple, débardeurs, débarquement du bétail, raffinerie de nitrate de soude. Deux autres montrent les habitants de Calama et la voie ferrée autour du volcan San Pedro. On joint: - Barbier (Emile). Note de l’auteur. Manuscrit dactylographié. S.l., février 1907, 3 pp. in-4 (au sujet d’une controverse avec le géographe Schrader). - Schrader (Frantz). La Bolivie contemporaine. S.l., février 1907, 2 pp. in-4 imprimées (extrait du Tour du Monde, contenant une critique des articles de Barbier). - Menu. Table gauloise. S.l., 7 septembre 1895, 1 p. in-4 imprimée sur bristol illustrée des portraits des participants au repas. Une note au crayon précise: «Le portrait de E. Barbier qui faisait partie du cénacle ci-dessous fut oublié parce que Barbier était en Bolivie au moment où ces portraits furent exécutés». - Clerc (Ch.). Lettre autographe signée à E. Barbier. Paris, 2 février 1904, 2 pp. in-8, en-tête imprimé «Lectures pour tous - Librairie Hachette & Cie». La célèbre maison d’éditions lui demande un article sur le Chili. - Carte de la Bolivie. S.l.n.d., 1 p. in-12 imprimée. - Liste des lecteurs chez Hachette. S.l.n.d., 1⁄2 p. in-12 manuscrite, au verso d’une invitation. Provenance: Emile Barbier. – Envoi autographe signé de l’auteur: «J’ai vécu ce livre. Je le dédie à mes enfants bien aimés Marcel et Simone». – Marcel Barbier, externe des hôpitaux de Paris (carte de visite contrecollée au verso du plat supérieur).

BARBIER (Georges).

Laissez-moi-seule.

1919. 265 x 183 mm.

Superbe planche gravée et finement coloriée au pochoir, avec rehauts d'or, issue des Feuillets d'art, luxueuse revue des débuts de la période Art Déco, publiée entre 1919 et 1922, et consacrée à la littérature, au théâtre, aux arts plastiques et aux arts décoratifs, à la musique et à la mode. Bel exemplaire.