libraire : Librairie Le Bail

3815 résultats

U.S. GEOLOGICAL SURVEY.

[HAWAÏÏ] Topographic map of the island of Oahu city and county of Honolulu.

U.S. Geological Survey, 1917-1930. En 77 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 0,91 x 1,17 m ; au dos de la carte figure le nom manuscrit du propriétaire "J.W. Coulter" pour John Wesley Coulter.

Belle et très grande carte topographique lithographiée en couleurs de l'île d'Oahu, dans l'archipel d'Hawaï, levée entre 1909 et 1913 par les ingénieurs de l'armée américaine, et dressée par l'Institut d'études géologiques des États-Unis en coopération avec le Territoire d'Hawaï. Un système de couleurs permet de distinguer les ponts, les barrages, les contours des districts et des réserves forestières, les lacs et étangs, ou encore les marais salants. La carte montre également les villages, routes, pistes et chemins de fer. John Wesley Coulter, dont le nom figure en manuscrit au dos de la carte, est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les îles du Pacifique, notamment celui intitulé The Pacific Dependencies of the United States, paru en 1957. Il fut professeur de géographie à l'Université d'Hawaï de 1927 à 1941. Compte tenu de ses grandes connaissances sur le Pacifique, et plus particulièrement sur Hawaï, dont il étudia l'agriculture, l'utilisation des sols, la population et l'ethnographie, on peut penser qu'il contribua à dresser cette carte. Quelques taches affectant la toile au niveau des jointures, partie inférieure gauche fortement brunie.

UZELAC (Milivoy).

[LA BALLE].

[1932]. 306 x 232 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Très légères rousseurs marginales.

UZELAC (Milivoy).

[LA BICYCLETTE].

[1932]. 315 x 255 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Petite déchirure dans la marge basse restaurée.

UZELAC (Milivoy).

[LA BOXE].

1932. 310 x 235 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LA CHASSE].

[1932]. 307 x 232 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LA CHASSE À COURRE].

[1932]. 312 x 233 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LA COURSE A PIED].

1932. 313 x 235 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LA GRANDE CHASSE].

[1932]. 310 x 226 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Très légères rousseurs et deux petites déchirures marginales.

UZELAC (Milivoy).

[LA LONGUE PAUME].

[1932]. 311 x 235 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[L'ALPINISME].

[1932]. 317 x 235 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Très légères rousseurs marginales.

UZELAC (Milivoy).

[LA MARCHE].

1932. 315 x 227 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LA MOTOCYCLETTE].

[1932]. 302 x 228 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Très légères rousseurs marginales.

UZELAC (Milivoy).

[LA NATATION].

[1932]. 310 x 234 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Très légères rousseurs marginales.

UZELAC (Milivoy).

[LA PELOTE BASQUE].

[1932]. 310 x 235 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LA TAUROMACHIE].

[1932]. 305 x 220 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[L'AUTOMOBILE].

1932. 308 x 235 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[L'AVIATION].

[1932]. 310 x 233 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Très légères rousseurs marginales.

UZELAC (Milivoy).

[L'AVIRON].

[1932]. 315 x 235 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LE BASKET-BALL].

[1932]. 315 x 231 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LE BILLARD].

[1932]. 312 x 235 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LE CANOË].

[1932]. 310 x 230 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LE CHEVAL].

[1932]. 311 x 230 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Très légères rousseurs dans la marge supérieure.

UZELAC (Milivoy).

[LE CROSS-COUNTRY].

[1932]. 315 x 235 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Très légères rousseurs et une petite déchirure marginales.

UZELAC (Milivoy).

[LE GOLF].

[1932]. 307 x 232 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LE HOCKEY].

[1932]. 305 x 225 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LE JEUX DE BOULES].

1932. 310 x 235 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LE JIU-JITSU].

[1932]. 311 x 236 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire. Très légères rousseurs dans la marge inférieure.

UZELAC (Milivoy).

[LE LANCER DU POIDS].

[1932]. 325 x 250 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire. Petite rousseur dans la marge supérieure.

UZELAC (Milivoy).

[LE PATINAGE].

1932. 312 x 230 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LE PING-PONG].

1932. 315 x 235 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LE POLO].

[1932]. 310 x 232 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LE RUGBY].

[1932]. 312 x 225 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[L'ESCRIME].

1932. 312 x 235 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LE SPECTACLE SPORTIF].

[1932]. 303 x 227 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Très légères rousseurs marginales.

UZELAC (Milivoy).

[LES POIDS ET HALTÈRES].

[1932]. 313 x 231 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Très légères rousseurs marginales.

UZELAC (Milivoy).

[LE TENNIS].

[1932]. 310 x 240 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, illustrant la finale de la Coupe Davis de 1930 remportée par le français Henri Cochet face à l'américain William Tilden. En bas à droite figurent les drapeaux des deux nations, au centre du court le saladier d'argent. La planche est issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LE TOURISME en BALLON SPHÉRIQUE].

[1932]. 310 x 236 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

UZELAC (Milivoy).

[LE WATER-POLO].

[1932]. 310 x 230 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire. Très légères rousseurs marginales.

UZELAC (Milivoy).

[LE YACHTING].

[1932]. 312 x 230 mm.

Planche lithographiée et coloriée au pochoir, issue de Les Joies du sport, publié en 1932. Bel exemplaire.

VAILLANT (Auguste-Nicolas).

[BENGALE] Pagode de Dina Marlinga sur les bords de l'Hougly près Chandernagor. (Inde).

[1840]. 223 x 291 mm.

Estampe lithographiée par Tudot d'après un dessin de Fisquet, issue du voyage autour du monde sur la corvette la Bonite en 1836 et 1837. Très légères rousseurs marginales.

VAILLANT (Auguste-Nicolas).

[BENGALE] Vue prise sur les bords de l'Hougly. (Inde).

[1840]. 212 x 279 mm.

Estampe lithographiée par Tudot d'après un dessin de Fisquet, issue du voyage autour du monde sur la corvette la Bonite en 1836 et 1837. Très légères rousseurs marginales.

VAILLANT (Auguste-Nicolas).

[BOLIVIE] Rade de Cobija. Bolivie.

[1840]. 233 x 306 mm.

Estampe lithographiée par Bichebois d'après un dessin de Touchard, issue du voyage autour du monde sur la corvette la Bonite en 1836 et 1837. Bel exemplaire.

VAILLANT (Auguste-Nicolas).

[BRESIL] Cascade de Tijouka à Rio-Janeiro. Brésil.

[1840]. 227 x 298 mm.

Belle estampe lithographiée par Joly d'après un dessin de Fisquet, issue du voyage autour du monde sur la corvette la Bonite en 1836 et 1837. Bel exemplaire.

VAILLANT (Auguste-Nicolas).

[CANTON] Maison d'un mandarin à Chinao. (Environs de Canton, Chine).

[1840]. 235 x 263 mm.

Estampe lithographiée par Lassalle d'après un dessin de Lauvergne, issue du voyage autour du monde sur la corvette la Bonite en 1836 et 1837. Bel exemplaire.

VAILLANT (Auguste-Nicolas).

[CANTON] Village de Chinao. Chine.

[1840]. 219 x 314 mm.

Estampe lithographiée par Bichebois d'après un dessin de Lauvergne, issue du voyage autour du monde sur la corvette la Bonite en 1836 et 1837. Bel exemplaire.

VAILLANT (Auguste-Nicolas).

[EQUATEUR] Cathédrale de Guayaquil. Colombie.

[1840]. 238 x 289 mm.

Estampe lithographiée par Challamel d'après un dessin de Lauvergne, figurant la ville de Guayaquil, aujourd'hui en Equateur. Elle est issue du voyage autour du monde sur la corvette la Bonite en 1836 et 1837. Petite déchirure dans la marge supérieure, sinon bel exemplaire.

VAILLANT (Auguste-Nicolas).

[EQUATEUR] Vue du port de Guayaquil. Colombie.

[1840]. 222 x 294 mm.

Estampe lithographiée par Bichebois d'après un dessin de Lauvergne, figurant la ville de Guayaquil, aujourd'hui en Equateur. Elle est issue du voyage autour du monde sur la corvette la Bonite en 1836 et 1837. Deux déchirures dans la marge supérieure empiétant de quelques centimètres sur la partie gravée.

VAILLANT (Auguste-Nicolas).

[HAWAII] Vue de Honolulu. Îles Sandwich.

[1840]. 220 x 291 mm.

Belle estampe lithographiée par Guivaud d'après un dessin de Lauvergne, figurant la corvette la Bonite dans le port de Honolulu. Elle est issue du voyage autour du monde sur la corvette la Bonite en 1836 et 1837. Deux petites déchirures dans la marge droite, sinon bel exemplaire.

VAILLANT (Auguste-Nicolas).

[MACAO] Couvent de la Guya a Macao. (Chine).

[1840]. 219 x 322 mm.

Estampe lithographiée par Bichebois d'après un dessin de Lauvergne, issue du voyage autour du monde sur la corvette la Bonite en 1836 et 1837. Bel exemplaire.

VAILLANT (Auguste-Nicolas).

[PONDICHERY] Une mosquée aux environs de Pondichéry. (Inde).

[1840]. 230 x 287 mm.

Estampe lithographiée par Tudot d'après un dessin de Lauvergne, issue du voyage autour du monde sur la corvette la Bonite en 1836 et 1837. Très légères rousseurs marginales et petite déchirure dans la marge supérieure.

VALENCIENNES. MANUSCRIT.

[Valenciennes].

circa 1760 498 x 1070 mm.

Plan manuscrit sans titre, finement aquarellé à l'époque, non signé et non daté, figurant la ville fortifiée de Valenciennes dans le nord de la France. En 1677, les armées de Louis XIV occupèrent la ville et Valenciennes devint française en 1678 par le traité de Nimègue. La ville devint l'une des principales places fortes françaises du Nord, fortifiée par Vauban. Le plan est orné d'un cartouche décoratif dessiné en noir. Pliures anciennes, deux petits manques aux intersections restaurés.

VALK (Gerard).

[LETTONIE/ESTONIE] Tabula ducatuum Livoniae et Curlandiae.

Amsterdam, [circa 1700]. 487 x 578 mm.

Belle carte gravée figurant les régions historiques de la Livonie et la Curlande, correspondant aujourd'hui à la Lettonie et l'Estonie. Editeur, graveur et fabricant de globes à Amsterdam, Gerard Valk s'associe en 1673 à Petrus Schenk pour la publication de cartes. En 1683, ils acquièrent une partie du fonds de Joan Blaeu, et fondent en 1700 leur propre compagnie. L'association entre les deux familles se poursuivra jusqu'au milieu du XVIIIème siècle. Contours aquarellés à l'époque, fausse pliure verticale.

VALK (Gerard).

[PROVENCE] Provincia supremarum Galliae praefecturarum una.

Amsterdam, vers 1700. 491 x 591 mm.

Belle carte de la Provence, finement aquarellée à l'époque. Editeur, graveur et fabricant de globes à Amsterdam, Gerard Valk s'associe en 1673 à Petrus Schenk pour la publication de cartes. En 1683, ils acquièrent une partie du fonds de Joan Blaeu, et fondent en 1700 leur propre compagnie. L'association entre les deux familles se poursuivra jusqu'au milieu du XVIIIe siècle. Tache d'encre au bas de la carte, petit défaut au bas de la pliure centrale.

VALLARDI (Santo Francesco).

[VENISE] Pianta topografica della R.a città di Venezia con XIX de suoi principali prospetti.

Milano, Santo Vallardi, [circa 1830]. En 28 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 610 x 775 mm ; étiquette au dos de l'éditeur parisien Heuguet.

Beau plan de Venise, gravé par G.A. Sasso, et publié à Milan par Santo Vallardi. Il est dédié à Francesco Calbo Crotta, maire de la ville de 1818 à sa mort, en 1827. Il est illustré de 19 vignettes figurant les lieux et bâtiments célèbres de la ville. Sous le plan se trouvent 61 légendes renvoyant aux lieux principaux de la ville, ainsi que la liste des paroisses. Bel exemplaire. Quelques vignettes à droite du plan légèrement empoussiérées, toile déchirée à deux intersections. Pasqualin, Stereofotografie e cartografie a Venezia tra XIX e XX secolo, 2004, p. 12.

VAN LOO (Jules César Denis).

[PAYSAGE DE MONTAGNE AU CLAIR DE LUNE].

1805. 310 x 460 mm.

Gravure à l'aquatinte en couleurs par François Aubertin. Petites déchirures marginales.

VAR. MANUSCRIT.

Costes de Provence. Fréjus, Antibes, Nice, Monaco.

[circa 1750]. 366 x 444 mm.

Jolie carte manuscrite, encre et aquarelle, comprenant le comté de Nice, délimité par les villes de Draguignan, Castellane et Ubaye à l'ouest, Barcelonnette au nord, Coni et Triora à l'est, et la côte méditerranéenne entre Fréjus et San Remo au sud. Les villages y sont figurés par de petits cercles à l'encre rouge, les bourgs plus importants par de petits châteaux ou le plan des fortifications, les rivières et les lacs sont tracés à l'encre bleue, et les montagnes sont représentées par de petits monts tracés à l'encre noire; les principaux lacs et cols sont nommés (dont la vallée des Merveilles). L'échelle est en lieues, le titre est inscrit au dos. Traces de pliures, et 2 minuscules manques.

VAUBLANC (Vincent-Marie VIENOT de).

Discours sur l'état de Saint-Domingue et sur la conduite des agens du Directoire.

Paris, Imprimerie Nationale, prairial an V [1797]. In-8 de 48 pp. ; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin orange (reliure moderne).

Discours prononcé devant le Conseil des Cinq-Cents le 29 mai 1797 dans lequel l'auteur, natif de Saint-Domingue où son père était cantonné, demande le rappel des envoyés du Directoire à Saint-Domingue (Sonthonax, Leblanc, Raymond et Giraud) coupables d'abus de pouvoir. Bon exemplaire. Petite galerie de ver dans la marge en fin de volume. Max Bissainthe, 8293. — Inconnu de Monglond. - Sabin, 98682.

VAUBLANC (Vincent-Marie VIENOT de).

Discours sur l'état de Saint-Domingue et sur la conduite des agens du Directoire.

Paris, Imprimerie Nationale, An V [1797]. In-8 de 48 pp.; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin brun en long (reliure moderne).

Discours prononcé devant le Conseil des Cinq-Cents le 29 mai 1797, dans lequel l'auteur, qui naquit et grandit à Saint-Domingue où son père était cantonné, demande le rappel des envoyés du Directoire à Saint-Domingue (Sonthonax, Leblanc, Raymond et Giraud) coupables d'abus de pouvoir. Bon exemplaire. Max Bissainthe, 8293. — Inconnu de Monglond. — Sabin, 98682.

VAYRON (François Benjamin).

Les étrangers à Paris. Visite avec itinéraire à ses principaux monuments.

Paris, G. Gautier, 1855. En 4 feuilles montées sur carton fort doublé de percaline moirée et repliées, de 495 x 630 mm.

Beau plan de Paris lithographié en couleurs, monté à la manière d'un plateau de jeu, orné de nombreuses vignettes figurant les monuments de Paris et des environs. Les itinéraires d'un monument à l'autre sont indiqués à l'aquarelle rouge. Avec 56 légendes. Coloris de l'époque. Rousseurs. Vallée, 1339.

VERNET (Carle).

Les Joueurs de boules.

Paris, Ch. Bance, [circa 1820]. 320 x 400 mm.

Estampe gravée à l'aquatinte et coloriée à la main, par Debucourt d'après un dessin de Carle Vernet. Petit manque de papier dans l'angle inférieur droit.

VERNET (Joseph);

[MARSEILLE] L'intérieur du port de Marseille vû du pavillon de l'horloge du parc.

Paris 1760 525 x 726 mm.

Grande vue très animée du port de Marseille, gravée par Cochin fils et Le Bas d'après le tableau peint par Joseph Vernet. Peintre, dessinateur et graveur français, Joseph Vernet fut formé dans le sud de la France. En 1753, après 20 années passées à Rome, le marquis de Marigny, futur directeur des Bâtiments de Louis XV, lui commande 24 tableaux des ports de France pour informer de la vie dans les ports, mais seuls quatorze tableaux seront réalisés de 1753 à 1762. Véritables témoignages de la vie dans les ports, ces peintures feront de lui l'un des plus grands peintres de la Marine. La série sera gravée par Cochin et Le Bas à partir de 1760. Marge inférieure courte avec déchirure restaurée.

VERNEUIL.

Réponse des colons de Saint-Domingue, à l'adresse de Polverel et Sontonax.

Paris, Lefortier, 1794. In-8 de 20 pp.; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin brun en long (reliure moderne).

Opuscule, daté du 25 août 1794, et signé de "Verneuil, déporté par Sonthonax". Il sagit de l'un des colons de Saint-Domingue qui fut exilé par Léger-Félicité Sonthonax et Étienne Polverel, commissaires civils pour Saint-Domingue, envoyés par l'Assemblée Législative pour y faire appliquer la loi qui accordait la pleine citoyenneté à tous les libres de couleur. Cette justification fut publiée alors que les commissaires civils avaient été rappellés en France et mis en accusation. Pour leur défense, ils assurèrent que les exilés avaient pour projet "de faire égorger les citoyens les uns par les autres, et livrer nos propriétés aux émigrés de Coblentz". Bon exemplaire. Max Bissainthe, 8319. — Sabin, 99242.

VERNEUIL — CLAUSSON (L. J.) — MILLET (Thomas) — BRULLEY (Augustin-Jean).

Faction anglaise, ses projets. Adresse à la Convention nationale.

Paris, Laurens, 1795/1796. In-8 de 15 pp.; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin rouge en long (reliure moderne).

Brochure non datée, et signée par Verneuil, L'Archevesque-Thibaut, Thomas Millet, Brulley, Duny, Clausson, Page, et Legrand secrétaire. Les signataires, qui étaient sortis de prison après la loi du 30 septembre 1794, demandent que leurs papiers, qui ne sont plus sous scellés, mais ont été saisis par la commission des colonies, soient enfin examinés. Bon exemplaire. Max Bissainthe, 8316. — Inconnu de Sabin.

VERRUA. MANUSCRIT.

[Plan de la forteresse de Verrua sur le Pô, près de Crescentino].

1705. En quatre feuilles jointes de 1,14 x 0,81 m.

Beau plan, encre et aquarelle, de l’attaque du pont sur le Pô, au pied de la forteresse de Verrua dans le Piémont. Y sont figurés la partie ouest de la place forte de Verrua avec le «basfort» et le donjon; les bras de Pô; le campement, les redoutes et les tranchées de l’armée française; le pont défendu par le «fort de l’isle» entre deux bras du Pô, et une tête de pont menant au camp de Crescentino (où se trouve l’armée du duc de Savoie); et enfin le schéma d’attaque du fort sur l’île par l’armée française, placée sous le commandement du duc de Vendôme. La prise du fort de l’île au pied de la forteresse de Verrua, au début de mars 1705 (lors de la Guerre de Succession d'Espagne), fut la première phase du siège qui mena l’armée française, le 10 mars suivant, à prendre la place forte elle-même. Traces de pliures avec de petits manques au croisement de deux pliures, bordure droite écornée avec de petites déchirures sans manque.

VIARD.

AUCH (Gers).

Paris, Benard, [circa 1850]. 210 x 299 mm.

Estampe figurant la ville d'Auch, dessinée et lithographiée par Viard. Cachet froid de l'éditeur. Bel exemplaire.

VIARD;

AUXERRE (Yonne).

Paris Benard circa 1850 220 x 291 mm.

Estampe figurant la ville d'Auxerre, dessinée d'après nature et lithographiée par Viard. Bel exemplaire.

VIARD.

LYON (Rhône).

Paris, Benard, [circa 1850]. 217 x 302 mm.

Très belle vue panoramique de Lyon, dessinée et lithographiée par Viard. Etat parfait.

VIARD;

MACON (Saône et Loire).

Paris Benard circa 1850 210 x 289 mm.

Estampe figurant la ville de Mâcon, dessinée et lithographiée d'après nature par Viard. Bel exemplaire.

VIARD;

PRIVAS (Ardèche).

Paris Benard circa 1850 225 x 298 mm.

Estampe figurant la ville de Privas, dessinée d'après nature et lithographiée par Viard. Bel exemplaire.

VIARD;

PUY (LE) (Haute-Loire).

Paris Benard circa 1850 215 x 292 mm.

Estampe figurant la ville du Puy-en-Velay, dessinée d'après nature et lithographiée par Viard. Bel exemplaire.

VIARD;

RENNES (Ille et Vilaine).

Paris Benard circa 1850 213 x 298 mm.

Belle estampe figurant la ville de Rennes, dessinée et lithographiée par Viard. Cachet froid de l'éditeur. Bel exemplaire.

VIARD;

VALENCE (Drôme).

Paris Benard circa 1850 218 x 297 mm.

Estampe figurant la ville de Valence, dessinée d'après nature et lithographiée par Viard. Bel exemplaire.

VICQ.

[MARSEILLE] Plan topographique de la ville de Marseille et de ses faubourgs.

Paris, Vicq, 1820. En 12 sections montées sur toile, formant un plan de 522 x 549 mm.

Plan de Marseille, figurant les nouvelles infirmeries du Lazaret d'Arenc, où les passagers des bateaux devaient effectuer leur quarantaine. Sous le plan figure une table alphabétique des monuments principaux, édifices et endroits remarquables. Le nord est à droite du plan. Bon exemplaire.

VILLARET (Jean).

[MONTPELLIER] Plan de la ville et citadelle de Montpellier, avec ses environs.

[circa 1740]. 485 x 733 mm.

Beau et rare plan de la ville de Montpellier et de sa citadelle, accompagné de 81 légendes permettant de situer les principaux bâtiments et rues de la ville : la place du Peyrou, choisie pour accueillir la statue équestre de Louis XIV, la place d'armes, les logements des officiers et cazernes, l'Hôtel de Ville, le Palais, etc. Non daté, ce plan a probablement été exécuté vers 1740 par Jean Villaret, ingénieur géographe né à Montpellier en 1703. Jean Villaret débuta en travaillant à la carte monumentale des Pyrénées avec La Blottière. Entre 1748 et 1754, il fut chargé de lever la carte du Haut-Dauphiné. En 1772, il est nommé chef des ingénieurs géographes militaires, en remplacement de Jean-Baptiste Berthier, père du maréchal. Il quitte ce poste en 1778. Il serait mort en 1784. Quelques rousseurs. Exemplaire replié. Tooley, vol. 4, p. 327.

VILLARET (Jean).

[MONTPELLIER] Plan du siège de Montpellier en 1622, gravé par le Sr. Villaret.

[circa 1740]. 440 x 685 mm.

Beau et rare plan figurant le siège de la place-forte protestante de Montpellier en 1622 par les troupes royales de Louis XIII. Il est accompagné de 29 légendes donnant les noms des bastions et les emplacements du logis du roi, des différents régiments (Montmorency, Vendôme, Luynes), et des tentes du prince de Condé et des maréchaux. La ville fut assiégée entre août et octobre, elle se rendit le 10 octobre 1622. Non daté, ce plan a probablement été exécuté vers 1740 par Jean Villaret, ingénieur géographe né à Montpellier en 1703. Jean Villaret débuta en travaillant à la carte monumentale des Pyrénées avec La Blottière. Entre 1748 et 1754, il fut chargé de lever la carte du Haut-Dauphiné. En 1772, il est nommé chef des ingénieurs géographes militaires, en remplacement de Jean-Baptiste Berthier, père du maréchal. Il quitte ce poste en 1778. Il serait mort en 1784. Quelques rousseurs, fausse pliure le long de la pliure centrale. Exemplaire replié. Tooley, vol. 4, p. 327.

VILLARET-JOYEUSE (Thomas).

Discours sur l'importance des colonies & les moyens de les pacifier.

Paris, Imprimerie Nationale, An 5 (1797). In-8 de 11 pp.; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin brun en long (reliure moderne).

Discours prononcé devant le Conseil des Cinq-Cents le 31 mai 1797, par Thomas Villaret-Joyeuse, député du Morbihan et membre de la commission des colonies. Il avait un frère qui possèdait une plantation à l'île Maurice, et était le principal porte-parole des colons esclavagistes au Conseil des Cinq-Cents. Dans son discours, l'auteur demande que Saint-Domingue soit déclarée en état de siège et que le pouvoir y soit remis aux autorités militaires. Bon exemplaire. Max Bissainthe, 8359. — Inconnu de Monglond. — Sabin, 99561.

VILLENEUVE (Jules-Louis-Frédéric).

Vue générale du Mont-Blanc prise au-dessus de Sallenches.

1824. 455 x 554 mm.

Rare vue du Mont-Blanc. Belle vue figurant le Mont-Blanc et l'entrée de la ville de Sallanches, lithographiée, sur Chine monté, par Godefroy Engelmann d'après un dessin de Jules-Louis-Frédéric Villeneuve (1796-1842). Petites déchirures dans la marge supérieure restaurées, avec petit manque de papier. Bel exemplaire.

VILLER. — DIEN (Charles).

Carte politique de S.t Domingue, par M.M. Leyritz, Levassor & Bourjolly, colons-propriétaires.

An XI-1803. Gravure originale (65,2 x 105,3 cm).

Très rare carte murale de l'île de Saint-Domingue, dessinée par Viller d'après le nouveau système colonial des citoyens Leyritz, Levassor et Bourjolly, colons-propriétaires à Saint-Domingue. Elle a été gravée par Charles Dien, et imprimée par Croisey. Cette carte politique, expliquée dans un texte en bas à gauche, divise l'île en deux régions : la région des Plaines, qui ne peuvent être cultivées que par des Africains, et celle des Montagnes, dont le climat est favorable à la santé et aux travaux des Européens. Selon ce système colonial, chaque individu est placé là où il est le plus utile. La carte montre les routes, les montagnes et rivières, les mines d'or anciennement exploitées, et les mines d'argent. Une légende en bas à droite donne l'explication des couleurs utilisées, mais la carte a été laissée en noir. Ces trois couleurs devaient indiquer les territoires peuplés uniquement de familles européennes (Préfectures intérieures), les positions occupées par les garnisons européennes (Préfectures militaires), et les établissements cultivés par les Africains (Préfectures maritimes). Au bas de ces explications figure une note disant que des considérations particulières ont empêché de publier l'ouvrage qui avait été annoncé pour paraître avec la carte politique. Bien que cette carte ait été publiée en 1803, ce nouveau système colonial, mis au point par les colons-propriétaires Leyritz, Levassor et Bourjolly, ne vit jamais le jour, en raison des événements politiques qui se déroulèrent cette année-là, provoquant l'indépendance de Saint-Domingue. Elle a été gravée d'après une carte manuscrite du même auteur, qui se trouve à la Bibliothèque nationale de France. Intitulée Carte politique de St Domingue. Rédigée d'après le nouveau sistème colonial des citoyens Levassor, Leyritz et Bourjolly, colons, elle est cependant d'un format beaucoup plus petit et mesure 40 x 40 cm. La BnF la date de 1800. Contrairement à la version imprimée, cette version manuscrite est bien aquarellée selon les indications. Il existe une autre version imprimée en langue allemande, au format 30 x 41 cm, publiée à Weimar en 1804. Il semblerait que tous les exemplaires de la version imprimée soient restés en noir. Sur les trois exemplaires que nous avons localisés dans les collections publiques ( BnF, bibliothèque de l'Université d'Amsterdam et Université du Wisconsin), aucun n'est aquarellé. Bel exemplaire. Petites déchirures dans les marges n'affectant pas la partie gravée. Duvivier, Bibliographie Générale et Méthodique d'Haïti, 1941, p. 105. — Catalogue des Cartes et Ouvrages géographiques qui composent le cabinet de Simon Schropp et Comp. à Berlin, Septembre, 1805, p. 160. — Bulletin of the American Geographical Society, Volume 47, 1915, p. 639. — Journal of The Royal Geographical Society, Vol. 26, 1856, p. CXXXVII.

VINZONI (Panfilio);GRAVIER (Giovanni);

[GENES] Tipo dimostrativo di Genova assediata dalle truppe austro-sarde, e dalle navi inglesi. L'Anno MDCCXLVII.

Genova a spese d'Albert, e Gravier 1747 593 x 435 mm. En 2 feuilles, la partie texte a été collée sur la feuille figurant la carte.

Très rare carte figurant le siège de Gênes par les troupes austro-sardes et les navires anglais en 1747. Elle est dédiée à la marquise Livia de Mari Pallavicini, comtesse d'Yevres, avec ses armoiries. La carte est contenue dans un encadrement orné de feuillages et de deux griffons, animaux mythologiques figurés par des lions ailés à têtes d'aigles, emblème de la ville. Avec liste de 48 légendes indiquant principalement les lieux d'emplacement des batteries et tranchées des Gênois et des Austro-Sardes. Panfilio Vinzoni et son fils Matteo, actifs entre 1663 et 1762, étaient de célèbres ingénieurs militaires et cartographes au service de la République de Gênes. Ils ont exécuté un très grand nombre de cartes, dessins et relations qui ont donné une vision très complète de la Ligurie et du territoire gênois. Petites déchirures dans la marge inférieure. Bonne condition générale.

VISSCHER (Nicolas);

[BELGIQUE/BRUXELLES] Bruxellensis tetrarchia.

Amsterdam circa 1700 574 x 464 mm.

Carte gravée figurant les environs de Bruxelles. Les fortifications des villes principales comme Bruxelles ou Louvain sont aquarellées en rouge. Bel exemplaire colorié à l'époque.

VISSCHER (Nicolas);

[BRABANT] Brabantiae Batavae pars occidentalis.

Amsterdam circa 1700 490 x 578 mm.

Carte gravée figurant les régions de Breda et Berg Op Zoom dans la partie occidentale du Brabant. Les fortifications des villes principales sont aquarellées en rouge. Bel exemplaire colorié à l'époque.

VISSCHER (Nicolas);

Frontispice pour l'Atlantis minoris - Pars secunda.

Amsterdam Nicolaum Visscher vers 1690 397 x 250 mm.

Superbe frontispice dessiné et gravé par Gérard de Lairesse pour la seconde partie de l'Atlantis minoris de Nicolas Visscher. Il figure le dieu Atlas portant le monde sur ses épaules, le dieu Neptune assis sur un globe, et trois personnages féminins dont Uranie, déesse de l'astronomie. Magnifique exemplaire brillamment colorié à l'époque avec rehauts d'or.

VISSCHER (Nicolas).

[LUXEMBOURG] Luxemburgensis ducatus.

Amsterdam, [circa 1700]. 489 x 585 mm.

Carte gravée figurant le duché de Luxembourg, ornée d'un cartouche de titre ave armoiries et personnages. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

VIVIEN de SAINT-MARTIN (Louis).

Amérique centrale.

1885. 460 x 536 mm.

Carte lithographiée en couleurs figurant le sud du Mexique, l'Amérique centrale et le nord de la Colombie, avec la Jamaïque et partie de Cuba. En carton, l'isthme de Panama. Bel exemplaire.

VLAANDEREN (André).

L'Europe en Sept. 1939.

Bruges, Léon Burghgraeve, 1939. Gravure originale (59,8 x 83,2 cm) ; encadrement sous verre de l'époque.

Carte satirique d'une extrême rareté, dont le tirage a été limité à 150 exemplaires. Elle présente l'Europe en septembre 1939, au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Elle a été dessinée par André Vlaanderen, et imprimée par Léon Burghgraeve à Bruges. Les 150 exemplaires ont tous été numérotés, signés et coloriés à la main au pastel et à l'aquarelle par André Vlaanderen. Exemplaire n°16. Le ton de cette carte à l'atmosphère très sombre est donné avec le titre, qui est illustré de la grande faucheuse, allégorie de la Mort. Le squelette, habillé d'un voile noir en lambeaux et coiffé d'un casque de l'armée allemande, armé d'une faux ensanglantée et d'une torche de guerre, présage une Europe à feu et à sang. Un ruban flottant porte comme devise une citation d'Horace "Ille terrarum mihi [praeter omnes] angulus ridet" (ce coin de terre me sourit [plus que tous les autres]), conception d'une double signification symbolique, qui se rapporte aussi bien à cette partie de l'Europe, choisie par Mars pour son champ d'activité, qu'à la Pologne qui, désirée à la fois par l'Allemagne et la Russie, fut à l'origine de la catastrophe mondiale. La carte est accompagnée d'une feuille dactylographiée par l'auteur (encadrement sous verre de l'époque), dans laquelle il explique en détail sa Carte allégorique de l'Europe en Septembre 1939. Il précise que les frontières, géographiquement exactes, sont indiquées par un trait doré. Les 31 pays de l'Europe sont numérotés et repris dans la légende à droite. Au centre de la carte, l'ogre allemand (3) est représenté par Barbe-Bleue, casqué et portant en bandoulière la croix gammée. Le tyran, ayant déjà assassiné deux femmes, l'Autriche (5) et la Tchécoslovaquie (4), poignarde de la main gauche la Pologne (6). Un pan flottant de son corsage simule le "corridor" ; le corridor ou couloir de Dantzig était le terme employé pendant l’entre-deux-guerres pour désigner la bande de territoire située à l’ouest du territoire de la ville libre de Dantzig, et qui permettait à la république de Pologne, nouvellement créée à l’issue de la Première Guerre mondiale, de disposer d’un accès à la mer Baltique. Tout près, la ville libre de Dantzig, marquée de rouge et de la lettre D. De la main droite, Barbe-Bleue brandit une lame acérée vers l'Ouest, où Marianne (2), la pucelle française, coiffée du bonnet phrygien, commande ses troupes. À la droite de l'ennemi, la tête d'un juif massacré est coincée, et on aperçoit un avion anglais, qui sème ses tracts de propagande sur le pays. La Grande Bretagne (1) est symbolisée par dame Albion, dirigeant ses bateaux en mer, tandis que son sac déborde encore de réserves. Les îles Hébrides et les îles Shetland sont indiquées par des avions. Au Nord-Est le gardien de rennes finlandais (12) regarde irrité le Russe brutal (7), qui, s'appuyant sur son ours, piétinera la Pologne embarrassée et ensanglantée ; à l'arrière-plan on voit apparaître les tours de la Place Rouge de Moscou. Les trois petits états baltes de la Lituanie (9), la Lettonie (10) et l'Estonie (11), observent, terrifiés, le colosse, armé du marteau et de la faucille sanglante, et se demandent quel sort leur sera réservé. La Hongrie (22) se sent étouffer sous le poids des dépouilles mortelles de ses deux voisins. La Roumanie (23) regarde avec angoisse l'ours russe, et la Bulgarie (26) se trouve aussi dans une situation peu enviable. Le Chat botté représente l'Italie (8), portant en bandoulière le fascio romain sur fond noir (le fascio était un instrument du licteur à l'époque romaine, et devint au XXe siècle le symbole du fascisme) et coiffé du chapeau à panache ; il n'inspire aucune confiance. La Corse et la Sardaigne sont ceintes de la bannière des puissances dont elles dépendent. Sur la Sicile, on voit un canon braqué sur la Tunisie. L'Albanie (25) forme pour le Chat botté "un nid de souris gênantes". La Yougoslavie (24), en chien de garde, est prête à défendre son drapeau tricolore et le morceau de viande qu'elle tient entre les pattes. L'Espagne (20) est représentée par un toréador, qui n'a pas le temps de s'occuper des affaires européennes, vu qu'il doit consacrer toute son attention à la réparation de sa cape rouge trouée ; derrière lui on voit son pays encore dévasté et en ruines. À la pointe méridionale, à Gibraltar, surgit le canon britannique, qui protège les approches de la Méditerranée. Le Portugal (21), blotti dans les plis de son drapeau national, fait de l'œil à dame Albion et à Marianne. Pour ce qui concerne les pays neutres : Un soldat néerlandais (16) devant son drapeau, vise un avion, qui passe au-dessus de son territoire. La Belgique (17), aussi posée en sentinelle, est prête à défendre son drapeau tricolore et sa neutralité. Le No. 18 désigne le Luxembourg et le No. 19 représente la croix suisse (19). Au Nord, la Norvège (13) et la Suède (14) sont symbolisées par des chiens de garde, tenus en laisse et avec leurs colliers aux couleurs nationales. Le Danois (15) fume encore sa pipe sans perdre de vue tout ce qui se passe en dessous de lui. Au sud, la Grèce (27) est représentée par Athéna (Minerve) postée devant des colonnes ioniques, armée de sa lance et coiffée du casque orné de plumes. Le No. 31 nous montre le Turc, assis sur son tapis de Smyrne et savourant son narghilé, tandis qu'il lève les yeux vers ce qui se passe plus haut. Derrière lui le croissant et l'étoile brillent sur un fond rouge. Enfin on aperçoit également la côte de l'Afrique du Nord avec le Maroc (28), dont le Maroc espagnol est délimité, l'Algérie (29) et la Tunisie (30). Né à Amsterdam, André Vlaanderen (1881-1955) était un graphiste néerlandais. En 1905, il créa sa propre agence de publicité, et pendant plusieurs décennies, il fut le dessinateur de l'usine de vélos Gazelle. En 1925, il développa le logo Gazelle, que l'entreprise utilise toujours aujourd'hui. Dans les années 1920 et 1930, il créa six petites bandes dessinées publicitaires pour Gazelle. En 1929, il s'installa en Belgique, d'abord dans la ville de Gand, puis à Bruges à partir de 1930, où il mourut en 1955. Sa carte de l'Europe en 1939, imprimée à seulement 150 exemplaires, est d'une extrême rareté. Nous n'avons trouvé aucune information la concernant, et aucun exemplaire dans les collections publiques. La William C. Wonders Map Collection à l'Université d'Alberta possède une photocopie couleurs réalisée à partir de l'exemplaire numéroté 30, en mains privées. La carte de Vlaanderen est d'autant plus rare qu'il n'existe que très peu de cartes satiriques consacrées à la Seconde Guerre mondiale, et aucune dont le tirage ait été limité à 150 exemplaires. Nous n'avons trouvé que deux cartes satiriques sur la Seconde Guerre mondiale, toutes deux zoomorphes (présentant les pays sous forme d'animaux) et imprimées au Portugal, mais aucune d'entre elles ne dégage l'intensité dramatique de la carte de Vlaanderen. Exemplaire en excellente condition, colorié à la main, signé et numéroté par l'auteur.

VOGEL (David). MANUSCRIT.

Plan vom Pfeffers-Baad.

1793. 351 x 527 mm.

Plan manuscrit, encre noire et aquarelle, des bains de Pfäfers dans la gorge de Tamina, dans le canton de Saint-Gall. Y sont figurés la rivière, les gorges, la promenade qui monte en haut des gorges, et le plan des bâtiments des bains. Découvertes vers 1240 par des chasseurs, les sources chaudes des gorges de la Tamina devinrent rapidement réputées. Au XVIIe siècle, les Bénédictins, propriétaires des lieux, construisirent des canalisations pour acheminer l'eau en dehors des gorges, et construisirent des bâtiments pour accueillir les curistes. Paracelse fut le premier médecin des bains de Pfäfers, dont il démontra les vertus curatives. Le plan est orienté, l'échelle est en pas de Zürich, le relief est marqué par des hachures. Traces de pliures, petites piqûres.

VOLTAIRE (François-Marie Arouet de).

Fragments sur l'Inde, et sur le général Lalli.

Lausanne, 1773. In-8 de (2) ff., 162 pp.; veau granité, dos lisse orné, pièce de titre verte, coupes ornées, tranches marbrées (reliure de l'époque).

Édition publiée la même année que l'originale. Le général Thomas-Arthur de Lally-Tollendal, gouverneur général de l'Inde française, fut condamné à mort puis exécuté, en 1766, car rendu responsable de la perte des établissements français en Inde durant la guerre de Sept Ans. Cette exécution produisit une grande indignation en France et en Europe, et Voltaire, alors âgé de 79 ans, publia ce mémoire. Il y dénonce le jugement de haute trahison, et, en parti grâce à son soutien, le fils du général obtiendra une révision du procès, et la cassation du jugement de haute trahison, mais pas la réhabilitation complète de son père. Bel exemplaire. Habiles restaurations. Bengesco, Bibliographie des œuvres de Voltaire, 1828.

VOUILLEMONT (Estienne) & FER (Antoine de).

[JEU de l'OIE] Le Jeu de France.

Paris, A. de Fer, 1671. 380 x 525 mm.

Seconde édition publiée par Antoine de Fer de ce très rare jeu de l'oie dédié aux provinces françaises, et gravé par Estienne Vouillemont. Il est composé de 63 cases en forme de cercles, chacune contenant la carte d'une province française, et d'une carte générale de la France au centre du jeu. Les explications et les loix du jeu, disposées aux 4 coins, donnent un aperçu des clichés et stéréotypes que les Parisiens appliquaient aux provinces françaises : "Qui ira en Bretagne cotté 13 après avoir fait la débauche dans Nantes avec les Bretons, il sy embarquera pour Bourdeaux en Guienne cotté 44 et paiera" ou "Qui ira en Provence cotté 58 il s'embarquera à Marseille dans le dessein de faire le voiage d'Italie, mais il sera pris par les corsaires d'Alger et il paiera rançon pour pouvoir continuer son jeu". Le jeu est orné d'un médaillon de dédicace décoré des armoiries du dédicataire, le magistrat Guillaume de Lamoignon, premier président du Parlement de Paris. La première édition fut publiée par Pierre Duval en 1659. Très rare. Exemplaire aquarellé à l'époque. Manques au niveau de la dédicace, de la carte de France et de la province du Rouergue, amincissement du papier par endroits. Pelletier et Ozanne, pp. 132-133, fig. 70 (édition de Duval de 1659).

VUE d'OPTIQUE.

[NEW YORK/GUERRE d'INDÉPENDANCE] Débarquement des troupes angloises à Nouvelle Yorck.

[circa 1780]. 266 x 383 mm.

Belle vue d'optique finement coloriée à l'époque, illustrant le débarquement des troupes britanniques à Kips Bay sur l'île de Manhattan le 15 septembre 1776, durant la campagne de New York et du New Jersey, dans le but de reprendre New York aux révolutionnaires américains. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

VUILLEMIN (Alexandre).

Nouveau plan de Paris fortifié et des communes de la banlieue.

Paris, Garnier frères, [circa 1860-1865]. 0,81 x 1,14 m.

Très grand plan de Paris illustrant les travaux d'agrandissement du baron Haussmann, et l'un des tout premiers plans figurant le Paris moderne. C'est aussi l'un des tout premiers plans montrant la nouvelle division de Paris en ses 20 arrondissements créés le 16 juin 1859, lorsque les faubourgs situés entre les fortifications de l'enceinte de Thiers et le mur des Fermiers Généraux furent annexés à Paris. Chaque arrondissement est divisé en quatre quartiers. Le plan montre les percées les plus récentes, et notamment la plus importante d'entre elles, le boulevard Sébastopol, inauguré en 1858, dont on voit ici une portion se poursuivre sur la rive gauche jusqu'à la rue des Écoles, portion qui sera renommée boulevard Saint-Michel en 1867. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Le plan était à l'origine replié, les pliures ont été remises à plat. Très petit manque à deux intersections. Vallée, 3180.

VUILLEMIN (Alexandre).

Nouveau plan illustré de la ville de Paris avec le système complet de ses fortifications et forts détachés, et des communes de la banlieue.

Paris, Fatout, 1847-1848. 0,84 x 1,06 m.

Très grand plan de Paris, gravé sur acier par Bénard, orné d'une cinquantaine de vignettes figurant des monuments, ponts ou places de Paris et de sa banlieue, et des 13 forts autour de Paris (Charenton, Nogent, Ivry, Bicêtre, Montrouge, etc). Avec liste alphabétique des rues, tableau des communes de la banlieue, distances entre les forts et le "mur d'octroi" ou barrière des Fermiers Généraux. Le plan figure les deux murs d'enceinte de la ville, le mur des Fermiers Généraux, construit en 1790, et l'enceinte bastionnée de Thiers. L'enceinte de Thiers, du nom de l'homme politique qui conçut le projet, fut construite entre 1841 et 1844, à la demande de Louis-Philippe, qui souhaitait faire construire autour de la capitale une enceinte bastionnée qui rendrait la ville imprenable. Constituée de 94 bastions, elle englobait non seulement Paris mais aussi les communes environnantes : Montmartre, La Villette, Belleville, Charonne, Bercy, Auteuil, Passy, etc. Tout autour de cette enceinte, on fit construire 16 forts détachés, dont 13 figurent sur le plan. Sur le plan figurent également les lignes de chemin de fer au départ de Paris, illustrées de locomotives. La ville est divisée en 12 quartiers. Bon exemplaire. La date de 1847 a été modifiée à l'encre par 1848. Vallée, 3184.

VUILLEMIN (Alexandre).

Nouveau plan illustré de la ville de Paris avec le système complet de ses fortifications et forts détachés, et des communes de la banlieue.

Paris, Fatout, 1858. En 32 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 0,86 x 1,10 m.

Très grand plan de Paris, gravé sur acier par Bénard, orné d'une cinquantaine de vignettes figurant des monuments, ponts ou places de Paris et de sa banlieue, et des 13 forts autour de Paris (Nogent, Bicêtre, Montrouge, Vanves, etc). Paris est représentée en 1858, ce qui en fait l'un des tout premiers plans du Paris moderne, avec les travaux d'agrandissement du baron Haussmann commencés en 1853. Le plan montre en orangé les voies en cours d'exécution, et en vert les voies projetées. La plus importante des voies en cours d'exécution est le boulevard Sébastopol, qui sera inauguré la même année que l'édition de ce plan, en 1858. Le boulevard, quasiment terminé sur la rive droite, se poursuit sur la rive gauche jusqu'à la rue des Écoles. Cette portion sera renommée boulevard Saint-Michel en 1867. Les voies projetées concernent notamment le boulevard du Prince Eugène, renommé boulevard Voltaire en 1870. Le boulevard fut inauguré en 1857, ce qui laisse penser que le plan a été publié avant 1858. Une autre des voies projetées concerne le boulevard du Nord, inauguré en 1859, et renommé boulevard de Magenta pour célébrer la victoire de l'armée française en 1859, près de la ville de Magenta en Lombardie. Le plan montre également les limites du Mur des Fermiers Généraux, aquarellées en rose. Le Mur des Fermiers généraux, construit entre 1784 et 1790, était une enceinte dont l'objectif était de permettre la perception, aux points de passage, d'un impôt sur les marchandises entrant dans la ville. Les limites de Paris sont marquées par l'enceinte de Thiers construite en 1844. L'enceinte de Thiers, du nom de l'homme politique qui conçut le projet, fut construite entre 1841 et 1844, à la demande de Louis-Philippe, qui souhaitait faire construire autour de la capitale une enceinte bastionnée qui rendrait la ville imprenable. Constituée de 94 bastions, elle englobait non seulement Paris mais aussi les communes environnantes : Montmartre, La Villette, Belleville, Charonne, Bercy, Auteuil, Passy, Grenelle, Vaugirard, etc. Tout autour de cette enceinte, on fit construire 16 forts détachés, dont 13 figurent sur le plan (forts de Rosny, de Nogent, de Montrouge, de Vanves, d'Aubervilliers, de Romainville, de Bicêtre, etc). Sur le plan figurent également les lignes de chemin de fer au départ de Paris, illustrées de locomotives. Paris est divisée en 12 arrondissements. Il faudra attendre le 16 juin 1859 pour que soient créés les 20 arrondissements, lorsque les faubourgs situés entre les fortifications de l'enceinte de Thiers et le mur des Fermiers Généraux seront annexés à Paris. Le plan est accompagné d'un tableau des communes de la banlieue en dedans et en dehors de l'enceinte fortifiée, d'une table des rues, et d'une table de la distance exacte des forts, du mur d'octroi (mur des Fermiers Généraux) et du Louvre considéré comme point central. Cette dernière table a été réalisée pour estimer la portée des canons et des mortiers. Bel exemplaire. Trois petites taches d'encre dans la partie droite du plan. Édition non citée par Vallée.

VUILLEMIN (Alexandre).

Nouvelle carte de la France et de ses colonies.

Paris, A. Logerot, 1875. En 32 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 0,90 x 1,15 m ; sous étui de l'éditeur Edward Stanford à Londres, avec étiquettes du même éditeur au dos de la carte.

Carte murale de la France indiquant les voies de communication, les routes nationales et départementales, les chemins de fer en service et en construction, les canaux navigables, les phares, les villes industrielles, etc. En carton, cartes des environs de Paris, de la Corse et des colonies (Cochinchine, Martinique, Polynésie, Martinique, Réunion, etc). Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Petits défauts d'usage à l'étui.

VUILLEMIN (Alexandre).

Nouvelle carte illustrée de l'Amérique du Sud indiquant les grandes divisions physiques, la distribution géographique des végétaux et des minéraux, les ports de commerce, villes industrielles et fortifiées des différents états.

Paris, Fatout, 1860. 612 x 842 mm.

Carte très décorative, gravée sur acier par Langevin, et ornée de 12 vignettes figurant des scènes diverses. En carton en bas à droite, "Carte donnant les parcours des bateaux à vapeur sur l'Atlantique et l'océan Pacifique". Très bel exemplaire aux contours coloriés à l'époque. Rare.

WAHLEN (Auguste, pseud. de Jean-François-Nicolas Loumyer).

Mœurs, usages et costumes de tous les peuples du monde: d'après des documents authentiques et les voyages des plus récents, publié par Auguste Wahlen.

Bruxelles, Librairie historique-artistique, 1843-1844. 4 volumes in-4 de (2) ff., 591 pp. — (2) ff., 368 pp. — (2) ff., 365 pp., (1) f. — (2) ff., 361 pp., (1) f. ; demi-basane rouge à coins, dos lisses ornés (reliure de l'époque).

Première édition, publiée par Auguste Wahlen, pseudonyme de Jean-François Loumyer, et illustrée de 4 titres avec une vignette coloriée, et de 211 planches gravées sur bois, coloriées et gommées. Cet ouvrage est un recueil descriptif des costumes du monde entier accompagnés d'aperçus géographiques et historiques pour chacun des pays. Très bel exemplaire, dans une élégante reliure de l'époque et quasiment sans rousseurs, à l'exeption d'une planche au papier jauni. Chadenat, 1507. — Colas, 3041. — Lipperheide, 61. — Vinet, 2124 (en désaccord sur le nombre de planches).

WALFFLÉ (Félix).

Planisphère.

[fin du XVIIIe siècle]. 43,5 x 55 cm, sur une feuille de 48 x 63,5 cm.

Carte manuscrite, encre noire et aquarelle bleu ciel, du ciel de l'hémisphère nord avec les constellations. Les angles sont ornés de 4 dessins des constellations d'Orion, de la Balance, du Lion et du Taureau. Quelques corrections et ajouts au crayon de l'époque. Pliure centrale, trous d'épingle aux angles, quelques piqûres et traces de poussière.

WEEMS (Mason Locke).

Entrevue de Guillaume Penn et de Charles II (1681).

Paris, imprimerie Claye, Taillefer et Cie, 1840. In-8 de 4 pp.; toile verte, pièce de titre ouge (reliure moderne).

Chapitre extrait et traduit de l'ouvrage de Weems, Life of William Penn, publié en1819. Il s'agit d'un dialogue entre le roi Charles II d'Angleterre et William Penn, concernant des terres en Amérique que ce dernier venait d'acquérir auprès de la couronne, ainsi que du futur accueil des Indiens. William Penn naquît dans une famille anglaise des plus aisées. En 1667, il se convertit aux principes de la Société religieuse des Amis, secte puritaine radicale connue depuis sous le nom de Quakers. Il se rallia progressivement au projet de s'exiler dans les territoires d’Amérique du Nord pour y fonder une colonie où les Amis pourront y vivre selon leurs principes. A la mort de son père, il hérita d’une fortune importante, en particulier d’une créance de 16 000 livres due par la couronne. Il négocia auprès de la Cour son remboursement contre des terres en Amérique du Nord. Le 4 mars 1681, Charles II lui octroya par charte un vaste territoire situé à l'ouest du New Jersey. En 1682, William Penn y fonda la ville de Philadelphie, en y appliquant les préceptes de gouvernement d'une société libérale idéale. La jeune colonie quaker devint rapidement prospère. Même si Charles II lui en avait donné la propriété, William Penn acheta la terre aux Amérindiens afin d’établir avec eux des relations pacifiques. Il signa donc un traité d'amitié avec Tamanend, le chef de la nation Lenape qui vivait dans la vallée du Delaware. Ce traité fut ratifié à Shackamaxon dans les environs de Philadelphie. De 1682 à 1684, il veilla au développement de cette colonie appelée Pennsylvanie qui devint par la suite l'État américain de Pennsylvanie. Bon exemplaire.

WEIGEL (Christoph);

[ITALIE DU NORD] Gallia Cisalpina et Italia propria.

Nuremberg circa 1720 315 x 397 mm.

Carte gravée figurant les Alpes Françaises, le nord et le centre de l'Italie jusqu'à Gaeta. Le titre est entouré de médailles contenant les portraits d'empereurs et des monuments. Bon exemplaire aquarellé à l'époque et monté sur toile.

WENTZEL (Frédéric Charles).

Exposition Universelle de 1878. Trocadéro. Welt-Ausstellung von 1878.

Paris, Fr. Wentzel, 1878. 275 x 386 mm.

Belle estampe figurant le site de l'Exposition Universelle qui se déroula à Paris en 1878. L'Exposition Universelle de 1878 fut la troisième exposition de Paris. Pour l'occasion, le palais du Trocadéro, bâtiment majeur du site, fut construit par l'architecte Gabriel Davioud et l'ingénieur Jules Bourdais. L'exposition se déroula sur le Champ-de-Mars et la place du Trocadéro. L'aménagement des espaces extérieurs fut confié à Adolphe Alphand, responsable des parcs et jardins de Paris. Titre en français et en allemand. L'estampe a été publiée par Frédéric Charles Wentzel, actif de 1865 à sa mort, en 1877. Sa veuve lui succèdera, avant de céder le commerce à Charles Burckardt en 1880. Bon exemplaire. Quelques rousseurs marginales.

WEZ. MANUSCRIT.

Plan géométrique des propriétés de Mr. le Comte Louis Duchatel situé à Wez.

1827. En 18 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 620 x 930 mm.

Plan manuscrit, encre brune et aquarelle, des propriétés du comte Louis Duchatel situées sur le territoire du village de Wez, qui fait actuellement partie de la commune de Val-de-Vesle dans le département de la Marne, à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Reims. Y sont figurés quelques bâtiments, les chemins, ainsi que les parcelles du propriétaire qui sont aquarellées et numérotées, avec parfois mention de la surface et du type de culture. On y trouve également le nom des propriétaires des parcelles voisines. Plusieurs corrections ont été effectuées dans la numérotation des parcelles, aussi bien sur le plan que sur la liste des renvois à droite du plan. La carte est orientée, l'échelle est en aunes. Petites taches et traces sur le plan, les parties découpées sont parfois écornées, pliures doublées.