libraire : Librairie Le Bail

3266 résultats

VANDERMAELEN (Philippe Marie Guillaume).

[TCHAD] Lac Tchad n°22 - Partie du Lac Tchad n°23 - Darfour et Kordofan n°24 - Pays au sud de Howssa et de Bornou n°29 - Pays au sud du Lac Tchad n°30 - Donga n°31.

[Bruxelles, 1827]. En six feuilles jointes de 0,87 x 1,58 m.

Très grande carte figurant les environs du Lac Tchad, jusqu'à l'ancienne province du Kordofan au Soudan. Elle est issue de l'Atlas universel de géographie physique, politique, statistique et minéralogique, publié à Bruxelles en 1827. Elle est accompagnée de six grands encadrés contenant des descriptions sur le Bornou, au Tchad, sur la Sénégambie et la Guinée, sur les Arabes Bédouins ou Monslemines, sur le Darfour, au Soudan, et sur l'Abyssinie. Bon exemplaire aquarellé à l'époque, replié. Petites déchirures sans manques.

VAR. MANUSCRIT.

Costes de Provence. Fréjus, Antibes, Nice, Monaco.

[circa 1750]. 366 x 444 mm.

Jolie carte manuscrite, encre et aquarelle, comprenant le comté de Nice, délimité par les villes de Draguignan, Castellane et Ubaye à l'ouest, Barcelonnette au nord, Coni et Triora à l'est, et la côte méditerranéenne entre Fréjus et San Remo au sud. Les villages y sont figurés par de petits cercles à l'encre rouge, les bourgs plus importants par de petits châteaux ou le plan des fortifications, les rivières et les lacs sont tracés à l'encre bleue, et les montagnes sont représentées par de petits monts tracés à l'encre noire; les principaux lacs et cols sont nommés (dont la vallée des Merveilles). L'échelle est en lieues, le titre est inscrit au dos. Traces de pliures, et 2 minuscules manques.

VARNHAGEN (Francisco Adolfo vicomte de Porto Seguro).

Le premier voyage de Amerigo Vespucci définitivement expliqué dans ses détails. [Suivi de:] Nouvelles recherches sur les derniers voyages du navigateur florentin, et le reste des documents et éclaicissements sur lui.

Vienne, le fils de Carl Gerold, 1869-1870. In-folio de v-(1)-50 pp.; demi-basane rouge, dos lisse orné de filets, non rogné (reliure de l'époque).

L'illustration se compose d'une carte lithographiée dépliante (fac similé de la carte de l'Amérique du Ptolémée de 1513), et d'un tableau généalogique dans le texte. Exemplaire enrichi d'un fac similé d'une lettre de Vespucci à son père, publiée par Feuillet de Conches dans ses Causeries d'un curieux, en 1864. Fils d'un ingénieur allemand installé au Brésil, Francisco Adolfo de Varnhagen était un historien et diplomate qui écrivit plusieurs ouvrages sur l'histoire du Brésil, et, également sur la découverte du continent. Il profita de ses nombreux postes en Europe pour effectuer des recherches dans les bibliothèques et les archives sur Amérigo Vespucci qu'il publia dans ses deux petits traités, imprimés à Vienne alors que leur auteur y était en poste. Alors que la réalité des voyages de Vespucci n'a jamais été contestée par ses contemporains, ils seront ensuite remis en question au XVIe siècle au motif de contradictions dans ses écrits. Au XIXe siècle, la polémique était toujours vive, comme en témoignent les nombreuses notes manuscrites dans les marges, et sur un feuillet monté dans l'ouvrage, écrit par un anonyme, contemporain de Varnhagen, qui y cite des auteurs y ayant prit part. Bel exemplaire, sur papier vergé et à toutes marges. Borba de Moraes, 882, 883. — Chadenat, 715. — Garraux, 303.

VAUBLANC (Vincent-Marie VIENOT de).

Discours sur l'état de Saint-Domingue et sur la conduite des agens du Directoire.

Paris, Imprimerie Nationale, prairial an V [1797]. In-8 de 48 pp. ; cartonnage de papier marbré à la bradel, pièce de titre de maroquin orange (reliure moderne).

Discours prononcé devant le Conseil des Cinq-Cents le 29 mai 1797 dans lequel l'auteur, natif de Saint-Domingue où son père était cantonné, demande le rappel des envoyés du Directoire à Saint-Domingue (Sonthonax, Leblanc, Raymond et Giraud) coupables d'abus de pouvoir. Bon exemplaire. Petite galerie de ver dans la marge en fin de volume. Max Bissainthe, 8293. — Inconnu de Monglond. - Sabin, 98682.

VEBER (Jean).

[CARICATURE/EXPOSITION UNIVERSELLE 1900] Le Bain de pieds international.

Paris, 1900. 390 x 650 mm.

Rare affiche lithographiée en couleurs, dessinée par Jean Veber pour le Pavillon des Nations Étrangères lors de l'exposition universelle organisée à Paris en 1900. Sont représentés les souverains Victor-Emmanuel II d'Italie, Abdul-Hamid II, sultan de l'Empire ottoman, l'imposant William McKinley, 25ème président des États-Unis, François-Joseph Ier d'Autriche, la reine Victoria, Léopold II, roi des Belges, Wilhelm II, empereur d'Allemagne, Alphonse XIII, roi d'Espagne, Oscar II, roi de Suède, Georges Ier de Grèce et Alexandre Ier, roi de Serbie. Les souverains sont représentés prenant un bain de pieds dans la Seine, tandis que passent un bateau-mouche et une barque avec une Marianne à son bord. Les deux personnages les plus imposants sont le président des États-Unis et l'empereur d'Allemagne. Tous sont coiffés du monument choisi pour représenter leur pays dans le Pavillon des Nations, accompagné du drapeau. Quatre d'entre eux tiennent dans leurs mains une statuette. Le sultan de l'Empire ottoman est représenté les mains ensanglantées, en référence aux premiers massacres des Arméniens qui lui valurent, en Europe, les sobriquets de Sultan Rouge et de Grand Saigneur. Les rois de Grèce et de Serbie jouent aux cartes. En arrière plan, on peut voir les bâtiments de l'Exposition universelle et les nombreux visiteurs. Très rare. Déchirures restaurées, quelques traces de pliures, la partie droite de l'estampe ainsi que la marge inférieure, ont jauni.

VENISE;

Pianta topografica della R.a città di Venezia con XIX de suoi principali prospetti.

Milano Santo Vallardi circa 1830 En 28 sections montées sur toile et pliées, formant un plan de 610 x 775 mm.

Très joli plan de Venise dont les bordures sont ornées de 19 vignettes figurant les lieux et bâtiments célèbres de la ville. Sous le plan se trouvent 61 légendes ainsi que la liste des paroisses. Bon exemplaire, vignettes à droite du plan légèrement empoussiérées.

VERGUET (Léopold).

Histoire de la première mission catholique au vicariat de Mélanésie.

Carcassonne, imprimerie de P. Labau, 1854. In-8 de (1) f., 319-(1) pp.; broché, couverture bleue imprimée.

Première édition, illustrée de 24 planches hors texte (dont un portrait, 3 cartes, 12 visages de Polynésiens, 5 vues, 1 fac-similé de lettre, et 2 planches diverses). Prêtre de l'ordre des Maristes, l'auteur fit partie de la première mission catholique en Mélanésie. Partie de France en 1845, la mission fit escale à Sydney puis en Nouvelle-Calédonie avant de s'établir dans les îles Salomon. En 1847, il tomba malade, et regagna la France. Il continua néanmoins à rédiger l'histoire de la mission jusqu'en 1848 et jusqu'à la mort de Monseigneur Jean-Georges Collombs, successeur de Monseigneur Épalle. Bon exemplaire conservé dans sa brochure imprimée d'origine. Défauts d'usage à la couverture. O'Reilly, Nouvelle-Calédonie, 2934.

VERHOOST (Edgar).

Voyage aux Antilles. Lettres intimes.

Bruxelles, vers 1900. Manuscrit. 3 volumes in-8 (21 x 13,8 cm); percaline brune, pièces de titre et de tomaison de basane brune, titre doré sur le plat supérieur, tranches rouges (reliure de l'époque).

1) 601 pp., 2 cartes h.t. imprimées et coloriées, 1 plan manuscrit h.t., 5 photographies volantes. - 2) 547 pp., 3 cartes h.t. imprimées, coloriées et entoilées, 8 photographies montées sur des feuillets paginés 577 à 591. - 3) 524 pp., 1 plan manuscrit h.t., colorié et entoilé, 7 photographies montées sur des feuillets paginés 547 à 552. Relation d'un voyage aux Antilles effectué par un ingénieur belge en 1888-1889. Le premier volume couvre la période du 4 octobre au 24 novembre 1888; il se rapporte à la traversée et au premier séjour à la Martinique. Le second, qui s'étend du 25 novembre 1888 au 5 janvier 1889, relate les voyages à Sainte-Lucie, la Barbade, Tobago, Trinidad, le retour à la Martinique, la Guadeloupe, à nouveau la Martinique, puis Antigua et les îles Vierges (Saint-Thomas). Le troisième, du 6 janvier au 1er mars 1889, se rapporte à Porto-Rico, Cuba (La Havane), à nouveau Saint-Thomas et la Martinique, puis la traversée jusqu'au Havre. Rédigé sous forme de lettres adressées à sa femme, le manuscrit, très dense, est d'une présentation soignée et le texte d'une écriture régulière. Les années ne sont pas indiquées mais certains faits relatés permettent de situer le voyage en 1888-1889; la rédaction a été faite ultérieurement, une note faisant allusion à l'éruption de la Montagne Pelée à la Martinique en mai 1902 (t. 1, p. 247). L'illustration comprend 5 cartes imprimées et coloriées (routes maritimes, mer des Caraïbes, Martinique, Guadeloupe, Trinidad), 2 plans manuscrits (Saint-Pierre de la Martinique, La Havane) et 20 photographies non signées, mais réalisées par l'auteur. Les photographies du premier volume, non montées, ne comportent pas de légende; certaines semblent toutefois se rapporter à Saint-Pierre de la Martinique : grande rue du Mouillage (à rapprocher d'une vue similaire figurant dans l'Album martiniquais de Hartmann), port, théâtre; deux autres clichés montrent une large avenue bordée d'arbres et une jeune femme posant devant un décor exotique. Celles du second volume contiennent 4 vues de Port of Spain (Trinidad) : Brunswick square (palais du gouverneur, cathédrale), procession de coolies (fête religieuse du Moharrum), ravine cacaoyère, forêt de bambous, plus 4 vues de Saint-Thomas (îles Vierges) : maisons, temple luthérien, savane à l'extrémité de la ville, entrée triomphale du prince héritier de Danemark. Les 7 photographies du dernier volume ont été prises à La Havane (Cuba) : fort d'El Morro, Alameda de Paulo, Paradero de Villanueva, Castillo de la Chorrera, statue d'Isabelle II au Parc central, Alameda de Isabel la Catolica, monument de l'Indienne. Le voyageur ne donne pas de précisions sur l'objectif de son voyage; il indique seulement que "des affaires importantes" ont motivé son départ (t. 1, p. 10). Parti de Bruxelles, il arrive à Paris le 4 octobre 1888, prend le train pour Nantes, puis Saint-Nazaire où il embarque le 6 sur la Ville de Saint-Nazaire. Son journal maritime contient un grand nombre de détails sur la traversée : contacts avec les passagers, distractions à bord, caractéristiques du navire, conditions météorologiques, etc. L'arrivée à Saint-Pierre (Martinique) a lieu le 21 octobre : Verhoost visite la ville, le jardin des plantes ainsi que les environs, en particulier l'habitation Périnelle située sur les contreforts de la Montagne Pelée (pp. 279-282). Il est aussi reçu dans un club très fermé, réservé aux principaux habitants et négociants de la colonie. Son récit donne des détails sur certains événements comme le raz-de-marée du 4 septembre. Il contient aussi la liste des photographies faites à Saint-Pierre (pp. 427-432). En novembre, il se rend Fort-de-France puis à La Rivière-Salée où il visite l'exploitation du célèbre agriculteur, industriel et propriétaire terrien Octave Hayot (1843-1892), à l'origine de l'industrialisation de la production de sucre dans l'île. A cette occasion, Hayot lui remet un exemplaire de son livre intitulé "Matériaux pour l'histoire de la Martinique agricole"; une note indique qu'il mourut quatre ans plus tard (p. 556). Verhoost établit ensuite une liste de photographies prises à Fort-de-France (pp. 585-588) et prépare la suite de son voyage vers les Antilles anglaises. Le 25 novembre 1888, il est à Sainte-Lucie et visite Castries, divisée en une partie européenne et une partie indigène dont il remarque l'extrême pauvreté. Le lendemain, il arrive en rade de Bridgetown, à La Barbade; il visite la ville et décrit les costumes des habitants. Après un bref passage à Tobago, il arrive à Trinidad le 29 où il visite Port d'Espagne (Port of Spain), San Fernando puis Arima. Muni d'une lettre de recommandation établie par un colon de la Martinique le présentant comme "ingénieur belge en mission aux Antilles" (t. 2, p. 122), il se rend chez un Français établi à Trinidad, M. de Verneuil, qui lui fait visiter la région. Le voyageur décrit la faune, les oiseaux, les serpents, la flore, les fruits, l'arbre à pain, etc., puis il donne une liste de photographies prises à Sainte-Lucie, La Barbade et Trinidad (pp. 154-159). De retour à la Martinique le 9 décembre, il part le lendemain pour la Guadeloupe et arrive à Pointe-à-Pitre le 11. Il décrit la ville, dont il remarque la malpropreté et l'insalubrité, puis il visite le musée Schoelcher et le musée d'histoire naturelle. Il évoque aussi les habitants, leurs costumes ainsi que les ressources agricoles de l'île. Le 18, il se rend à la Basse-Terre et relate, le lendemain, une ascension au sommet de la Soufrière (pp. 321-336). Il revient ensuite à la Martinique, qu'il quitte le 31 décembre. Le 1er janvier 1889, il arrive en rade de St John of Antigua. Le 3, il débarque à Saint-Thomas, dans les îles Vierges, situées à l'est de Porto-Rico et qui appartenaient à l'époque au Danemark. Reçu par les Pères Rédemptoristes, il signale la présence d'une colonie flamande, puis établit une nouvelle liste de photographies qu'il envoie à sa femme (pp. 532-534). Il quitte Saint-Thomas le 5 janvier. A Porto-Rico, où il arrive le 7 janvier, il effectue une course rapide à travers la ville puis reprend la mer pour débarquer le 10 à La Havane où il reste jusqu'au 22 janvier. Il visite la ville : maisons, monuments, établissements publics, cafés, théâtres…, décrit l'animation dans les rues et assiste à un combat de taureaux. Il se rend à Matanzas, visite les grottes de Bellamare et autres curiosités de l'île. De retour à La Havane, il visite les régions de l'ouest en traversant d'immenses champs de canne à sucre, de maïs, d'igname et de tabac. Il constate que l'esclavage est toujours en vigueur à Cuba, alors qu'il a été aboli à Porto-Rico, et s'étend longuement sur ce problème (t. 3, pp. 157-163). Le 20 janvier, il établit une cinquième et dernière liste de photographies (pp. 238-240). Le 26, il est de retour à Saint-Thomas, puis à Saint-Pierre (Martinique) le 6 février; le 10, il monte à bord du Lafayette qui arrive au Havre le 1er mars 1889. La fin du manuscrit contient le journal de bord du voyage de retour. Par la suite, l'auteur effectua un voyage en Norvège en mai-juin 1905 (publié sous le titre Quatre semaines en Norvège, Bruxelles, Société belge de Librairie, 1910, in-8), puis un voyage en Orient de décembre 1905 à février 1906 (resté inédit). Il était peut-être apparenté à la maison Verhoost Frères de Courtrai, spécialisée dans la fabrication de toiles et qui participa à l'Exposition universelle de Liège en 1905. Manuscrit inédit, très riche en observations sur les pays visités.

VERNET (Carle).

Les Joueurs de boules.

Paris, Ch. Bance, [circa 1820]. 320 x 400 mm.

Estampe gravée à l'aquatinte et coloriée à la main, par Debucourt d'après un dessin de Carle Vernet. Petit manque de papier dans l'angle inférieur droit.

VERNET (Claude-Joseph).

Collection des vues des ports de mer en France, peint pour Louis XV, par J. Vernet, et gravées par J. P. Le Bas.

Paris, J. P. Le Bas, vers 1780. Grand in-folio; demi-veau marbré, dos lisse orné en long, pièce de titre en maroquin rouge sur le premier plat (reliure de l'époque).

Rare album, comprenant un titre imprimé, la liste des planches, et 16 planches gravées par Charles-Nicolas Cochin et Jacques-Philippe Le Bas: 1. Le port neuf ou l'arsenal de Toulon. 1760. 2.L'intérieur du port de Marseille. 1760. 3.La Madrague ou la pêche au thon vue du golfe de Bandol. 1760. 4. L'entrée du port de Marseille. 1760. 5. Le port vieux de Toulon. 1762. 6. La ville et la rade de Toulon. 1762. 7. Le port d'Antibes en Provence. 1762. 8. Le port de Cette en Languedoc. 1762. 9. Vue de la ville et du port de Bordeaux prise du côté des Salinières. 1764. 10. Vue de la ville et du port de Bordeaux prise du câteau Trompette. 1764. 11. Vue de la ville et du port de Bayonne prise à mi-côte sur le glacis de la citadelle. 1764 12. Vue de la ville et du port de Bayonne prise de l'allée Bouflers près la porte de Mousserole. 1764. 13. Le port de Rochefort. 1767. 14. Le port de La Rochelle. 1767. 15. Vue du port de Dieppe. 1778. 16. Le port et la ville du Havre. 1776. Les quinze premières planches furent gravées d'après les 15 tableaux de Joseph Vernet, peints sur place entre 1753 et 1765 et fruit d'une commande royale. Le premier plan est occupé par une représentation des activités spécifiques à la région, faisant de chaque tableau un témoignage de la vie des ports français au milieu du XVIIIe siècle. La dernière planche fut gravée d'après le tableau de Jean-François Hue, élève de Vernet, et qui fut chargé de continuer la série. Les gravures furent vendues à la pièce, ou réunies en recueil, avec les planches numérotées, un titre et la liste des planche. Le nombre de planches augmentant au fur et à mesure de leur réalisation, chacun des deux graveurs vendaient ces recueils pour son propre compte, avec un titre légèrement différent. La table de notre exemplaire comprenait initialement 14 titres, à laquelle fut ajouté un papillon portant le titre des deux dernières gravures du recueil. Il est devenu extrêmement rare de trouver un recueil tel que paru à l'époque. Polak, 9413. — Jombert (Charles-Antoine). Catalogue de l'œuvre de Ch. Nic. Cochin, 1770, page 96.

VERNET (Joseph);

[MARSEILLE] L'intérieur du port de Marseille vû du pavillon de l'horloge du parc.

Paris 1760 525 x 726 mm.

Grande vue très animée du port de Marseille, gravée par Cochin fils et Le Bas d'après le tableau peint par Joseph Vernet. Peintre, dessinateur et graveur français, Joseph Vernet fut formé dans le sud de la France. En 1753, après 20 années passées à Rome, le marquis de Marigny, futur directeur des Bâtiments de Louis XV, lui commande 24 tableaux des ports de France pour informer de la vie dans les ports, mais seuls quatorze tableaux seront réalisés de 1753 à 1762. Véritables témoignages de la vie dans les ports, ces peintures feront de lui l'un des plus grands peintres de la Marine. La série sera gravée par Cochin et Le Bas à partir de 1760. Marge inférieure courte avec déchirure restaurée.

VERRUA. MANUSCRIT.

[Plan de la forteresse de Verrua sur le Pô, près de Crescentino].

1705. En quatre feuilles jointes de 1,14 x 0,81 m.

Beau plan, encre et aquarelle, de l’attaque du pont sur le Pô, au pied de la forteresse de Verrua dans le Piémont. Y sont figurés la partie ouest de la place forte de Verrua avec le «basfort» et le donjon; les bras de Pô; le campement, les redoutes et les tranchées de l’armée française; le pont défendu par le «fort de l’isle» entre deux bras du Pô, et une tête de pont menant au camp de Crescentino (où se trouve l’armée du duc de Savoie); et enfin le schéma d’attaque du fort sur l’île par l’armée française, placée sous le commandement du duc de Vendôme. La prise du fort de l’île au pied de la forteresse de Verrua, au début de mars 1705 (lors de la Guerre de Succession d'Espagne), fut la première phase du siège qui mena l’armée française, le 10 mars suivant, à prendre la place forte elle-même. Traces de pliures avec de petits manques au croisement de deux pliures, bordure droite écornée avec de petites déchirures sans manque.

VEZOU (Louis Claude de).

Mappe-monde géo sphérique ou nouvelle carte idéale du globe terrestre.

Paris, chez l'auteur, 1760. 492 x 742 mm.

Belle mappemonde gravée par Lattré, ornée d'un grand cartouche surmonté d'une médaille à l'effigie de Louis XV, avec l'inscription "Artibus est instar solis". Elle est entourée de diagrammes circulaires illustrant les quatre théories sur la nature de l'univers, les éclipses de lune et de soleil et les horizons. Les vents sont également indiqués au pourtour des sphères. Déchirure restaurée. Bon exemplaire aquarellé à l'époque. A nice French world map engraved by Lattré. It is decorated with a large cartouche with a medal bearing the effigy of Louis XV, and surrounded by diagrams illustrating the four theories on the universe, solar and lunar eclipses, and the horizons. The winds are indicated around the hemispheres. Tear repaired. A nice copy in original color. Phillips, 641.

VIARD.

LYON (Rhône).

Paris, Benard, [circa 1850]. 217 x 302 mm.

Très belle vue panoramique de Lyon, dessinée et lithographiée par Viard. Etat parfait.

VIARD;

AUCH (Gers).

Paris Benard 1850 circa 210 x 299 mm.

Estampe figurant la ville d'Auch, dessinée et lithographiée par Viard. Cachet froid de l'éditeur. Bel exemplaire.

VIARD;

AUXERRE (Yonne).

Paris Benard circa 1850 220 x 291 mm.

Estampe figurant la ville d'Auxerre, dessinée d'après nature et lithographiée par Viard. Bel exemplaire.

VIARD;

MACON (Saône et Loire).

Paris Benard circa 1850 210 x 289 mm.

Estampe figurant la ville de Mâcon, dessinée et lithographiée d'après nature par Viard. Bel exemplaire.

VIARD;

NEVERS (Nièvre).

Paris Benard circa 1850 231 x 293 mm.

Estampe figurant la ville de Nevers, dessinée et lithographiée par Viard. Bel exemplaire.

VIARD;

PRIVAS (Ardèche).

Paris Benard circa 1850 225 x 298 mm.

Estampe figurant la ville de Privas, dessinée d'après nature et lithographiée par Viard. Bel exemplaire.

VIARD;

PUY (LE) (Haute-Loire).

Paris Benard circa 1850 215 x 292 mm.

Estampe figurant la ville du Puy-en-Velay, dessinée d'après nature et lithographiée par Viard. Bel exemplaire.

VIARD;

RENNES (Ille et Vilaine).

Paris Benard circa 1850 213 x 298 mm.

Belle estampe figurant la ville de Rennes, dessinée et lithographiée par Viard. Cachet froid de l'éditeur. Bel exemplaire.

VIARD;

VALENCE (Drôme).

Paris Benard circa 1850 218 x 297 mm.

Estampe figurant la ville de Valence, dessinée d'après nature et lithographiée par Viard. Bel exemplaire.

VICQ.

[MARSEILLE] Plan topographique de la ville de Marseille et de ses faubourgs.

Paris, Vicq, et Marseille, Chardon, 1829. En 12 sections montées sur toile, formant un plan de 530 x 545 mm.

Plan de Marseille, corrigé sur l'édition de 1820 : sur la place extérieure de la porte d'Aix, actuelle place Jules Guesde ou Porte d'Aix, figure à présent l'"Arc de Triomphe en l'honneur de S.A.R.M. le Dauphin" ; cet arc de triomphe, qui devait au départ être érigé en 1784 en l'honneur de Louis XVI, fut finalement construit à partir de 1825 pour commémorer la campagne de Louis de France, duc d'Angoulême. La place des 13 Coins en 1820 est devenue la place de la Plate Forme en 1829. Bon exemplaire.

VICQ.

[MARSEILLE] Plan topographique de la ville de Marseille et de ses faubourgs.

Paris, Vicq, 1820. En 12 sections montées sur toile, formant un plan de 522 x 549 mm.

Plan de Marseille, figurant les nouvelles infirmeries du Lazaret d'Arenc, où les passagers des bateaux devaient effectuer leur quarantaine. Sous le plan figure une table alphabétique des monuments principaux, édifices et endroits remarquables. Le nord est à droite du plan. Bon exemplaire.

VIDAL.

[GUYANE] Carte de la Guyane Française.

Département de la Marine et des Colonies, 1863. 455 x 320 mm.

Belle carte de la Guyane dressée par le lieutenant de vaisseau Vidal, et publiée sous la direction de Chasseloup-Laubat, ministre de la Marine et des Colonies. En carton figure une carte plus étendue de la région. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

VIETNAM.

Une rue dans Cholon.

1903. Fusain en couleurs signé du monogramme AT (47,7 x 32,5 cm), monté sous passe-partout.

Très beau dessin original représentant une rue de Cholon avec au premier plan un groupe de personnes attablé prenant leur repas. Cholon est un quartier de Hô-Chi-Minh-Ville (anciennement Saïgon), au Vietnam. Il se caractérise par son commerce du riz, et on y trouve une très forte communauté chinoise implantée à la fin du siècle. Situé jadis à l'écart de la ville, il fait aujourd'hui partie de ses 5e et 6e arrondissements. Bon état de conservation.

VIEUX-BRISACH. MANUSCRIT.

Vieux Brisack.

[circa 1710]. 480 x 640 mm.

Belle carte manuscrite, encre noire et aquarelle, de la ville de Vieux-Brisach, ou Breisach am Rhein, dans le Bade-Wurtemberg, sur la rive droite du Rhin. Y sont figurés le Rhin avec ses bras et nombreuses îles, le plan de la ville haute et de la ville basse avec leurs fortifications ainsi que celui de la ville neuve (construite en 1674 sur l'île des Cadets), le pont les reliant, et les forts du Rhin et Mortier. Situé sur une éminence rocheuse au bord du Rhin, Brisach est un site important pour la défense du Rhin et fut tantôt une tête de pont française, tantôt un avant-poste de l'empire. Prise par Turenne en 1638, lors de la Guerre de Trente Ans, elle est rendue à l'empire en 1697 par le traité de Ryswick, qui mettait fin à la Guerre de la Ligue d'Augsbourg. En compensation, Louis XIV fit construire par Vauban, sur la rive gauche du Rhin, la ville fortifiée de Neuf-Brisach. Puis Brisach, renommé Vieux-Brisach, fut reprise par Vauban en 1703 ; ce fut sont dernier siège. Rendue en 1714, la ville fut de nouveau occupée par les Français en 1745 puis en 1796. La carte est orientée, l'échelle est en toises. Très belle condition dans des coloris très frais.

VILLARET (Jean).

[MONTPELLIER] Plan de la ville de Montpellier avant les guerres de la religion.

[circa 1740]. 452 x 748 mm.

Beau et rare plan figurant la ville de Montpellier avant 1550 et les guerres de religion qui opposèrent les catholiques et les protestants, aussi appelés huguenots. Il est accompagné de 72 légendes permettant de situer les principaux bâtiments et rues de la ville à l'intérieur et hors de l'enceinte : l'Hôtel de Ville, le Palais ou Château, les collèges, le grenier à sel, les hôpitaux, etc. Non daté, ce plan a probablement été exécuté vers 1740 par Jean Villaret, ingénieur géographe né à Montpellier en 1703. Jean Villaret débuta en travaillant à la carte monumentale des Pyrénées avec La Blottière. Entre 1748 et 1754, il fut chargé de lever la carte du Haut-Dauphiné. En 1772, il est nommé chef des ingénieurs géographes militaires, en remplacement de Jean-Baptiste Berthier, père du maréchal. Il quitte ce poste en 1778. Il serait mort en 1784. Quelques rousseurs. Exemplaire replié. Tooley, vol. 4, p. 327.

VILLARET (Jean).

[MONTPELLIER] Plan de la ville et citadelle de Montpellier, avec ses environs.

[circa 1740]. 485 x 733 mm.

Beau et rare plan de la ville de Montpellier et de sa citadelle, accompagné de 81 légendes permettant de situer les principaux bâtiments et rues de la ville : la place du Peyrou, choisie pour accueillir la statue équestre de Louis XIV, la place d'armes, les logements des officiers et cazernes, l'Hôtel de Ville, le Palais, etc. Non daté, ce plan a probablement été exécuté vers 1740 par Jean Villaret, ingénieur géographe né à Montpellier en 1703. Jean Villaret débuta en travaillant à la carte monumentale des Pyrénées avec La Blottière. Entre 1748 et 1754, il fut chargé de lever la carte du Haut-Dauphiné. En 1772, il est nommé chef des ingénieurs géographes militaires, en remplacement de Jean-Baptiste Berthier, père du maréchal. Il quitte ce poste en 1778. Il serait mort en 1784. Quelques rousseurs. Exemplaire replié. Tooley, vol. 4, p. 327.

VILLARET (Jean).

[MONTPELLIER] Plan du siège de Montpellier en 1622, gravé par le Sr. Villaret.

[circa 1740]. 440 x 685 mm.

Beau et rare plan figurant le siège de la place-forte protestante de Montpellier en 1622 par les troupes royales de Louis XIII. Il est accompagné de 29 légendes donnant les noms des bastions et les emplacements du logis du roi, des différents régiments (Montmorency, Vendôme, Luynes), et des tentes du prince de Condé et des maréchaux. La ville fut assiégée entre août et octobre, elle se rendit le 10 octobre 1622. Non daté, ce plan a probablement été exécuté vers 1740 par Jean Villaret, ingénieur géographe né à Montpellier en 1703. Jean Villaret débuta en travaillant à la carte monumentale des Pyrénées avec La Blottière. Entre 1748 et 1754, il fut chargé de lever la carte du Haut-Dauphiné. En 1772, il est nommé chef des ingénieurs géographes militaires, en remplacement de Jean-Baptiste Berthier, père du maréchal. Il quitte ce poste en 1778. Il serait mort en 1784. Quelques rousseurs, fausse pliure le long de la pliure centrale. Exemplaire replié. Tooley, vol. 4, p. 327.

VILLENEUVE (Jules-Louis-Frédéric);

Vue générale du Mont-Blanc prise au-dessus de Sallenches.

1824 455 x 554 mm.

Rare vue du Mont-Blanc Belle vue figurant le Mont-Blanc et l'entreé de la ville de Sallanches, lithographiée, sur Chine monté, par Godefroy Engelmann d'après un dessin de Jules-Louis-Frédéric Villeneuve (1796-1842). Petites déchirures dans la marge supérieure restaurées. Bel exemplaire.

VINCENDON-DUMOULIN (Adrien-Clément — DESGRAZ (César Louis François).

Iles Marquises ou Nouka-Hiva. Histoire, géographie, mœurs et considérations générales.

Paris, Arthus Bertrand, 1843. In-8 de viij-362-(1)-38-(2) pp.; demi-veau bleu, dos lisses richement orné, tranches mouchetées (reliure de l'époque).

Première édition, illustrée de 4 cartes dont 2 dépliantes : carte des îles Hiva-Oa, Taouata et Motane, carte des îles Marquises, carte de l'île Nouka-Hiva. L'hydrographe Adrien Vincendon-Dumoulin, et le secrétaire, César Desgraz, prirent part à l'expédition autour du monde de Dumont d'Urville sur l'Astrolabe. Ils contribuèrent ainsi à la rédaction du monumental Voyage au Pôle Sud et dans l'Océanie, de 1841 à 1847. Leur ouvrage sur les îles Marquises, qui réunit "dans un même ouvrage les documents recueillis par les navigateurs de toutes les nations qui ont visité ces terre lointaines", fut publié un an après la prise de possession de l'archipel par Du Petit-Thouars. On trouve relié à la suite, le rarissime prospectus pour la souscription du "Voyages de la commission scientifique du Nord", sous la direction de Paul Gaimard. Bon exemplaire dans une élégante reliure de l'époque. Quelques rousseurs. O'Reilly, Tahiti, 6269.

VINZONI (Panfilio);GRAVIER (Giovanni);

[GENES] Tipo dimostrativo di Genova assediata dalle truppe austro-sarde, e dalle navi inglesi. L'Anno MDCCXLVII.

Genova a spese d'Albert, e Gravier 1747 593 x 435 mm. En 2 feuilles, la partie texte a été collée sur la feuille figurant la carte.

Très rare carte figurant le siège de Gênes par les troupes austro-sardes et les navires anglais en 1747. Elle est dédiée à la marquise Livia de Mari Pallavicini, comtesse d'Yevres, avec ses armoiries. La carte est contenue dans un encadrement orné de feuillages et de deux griffons, animaux mythologiques figurés par des lions ailés à têtes d'aigles, emblème de la ville. Avec liste de 48 légendes indiquant principalement les lieux d'emplacement des batteries et tranchées des Gênois et des Austro-Sardes. Panfilio Vinzoni et son fils Matteo, actifs entre 1663 et 1762, étaient de célèbres ingénieurs militaires et cartographes au service de la République de Gênes. Ils ont exécuté un très grand nombre de cartes, dessins et relations qui ont donné une vision très complète de la Ligurie et du territoire gênois. Petites déchirures dans la marge inférieure. Bonne condition générale.

VISSCHER (Nicolas);

[BELGIQUE/BRUXELLES] Bruxellensis tetrarchia.

Amsterdam circa 1700 574 x 464 mm.

Carte gravée figurant les environs de Bruxelles. Les fortifications des villes principales comme Bruxelles ou Louvain sont aquarellées en rouge. Bel exemplaire colorié à l'époque.

VISSCHER (Nicolas);

[BRABANT] Brabantiae Batavae pars occidentalis.

Amsterdam circa 1700 490 x 578 mm.

Carte gravée figurant les régions de Breda et Berg Op Zoom dans la partie occidentale du Brabant. Les fortifications des villes principales sont aquarellées en rouge. Bel exemplaire colorié à l'époque.

VISSCHER (Nicolas);

[LUXEMBOURG] Luxemburgensis ducatus.

Amsterdam circa 1700 489 x 585 mm.

Carte gravée figurant le duché de Luxembourg, ornée d'un cartouche de titre ave armoiries et personnages. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

VISSCHER (Nicolas);

Frontispice pour l'Atlantis minoris - Pars secunda.

Amsterdam Nicolaum Visscher vers 1690 397 x 250 mm.

Superbe frontispice dessiné et gravé par Gérard de Lairesse pour la seconde partie de l'Atlantis minoris de Nicolas Visscher. Il figure le dieu Atlas portant le monde sur ses épaules, le dieu Neptune assis sur un globe, et trois personnages féminins dont Uranie, déesse de l'astronomie. Magnifique exemplaire brillamment colorié à l'époque avec rehauts d'or.

VISSCHER (Nicolas);

Magni Turcarum domini imperium in Europa, Asia, et Africa.

Amsterdam 1700 circa En deux feuilles jointes de 498 x 836 mm.

Grande carte figurant figurant les possessions de l'empire ottoman en Europe, Asie et Afrique. Centrée sur la Méditerranée, la carte couvre l'Europe méridionale, l'Afrique du Nord, la péninsule Arabique et partie de la Perse. Cartouche de titre animé de plusieurs personnages. Mouillures légères dans le coin supérieur gauche et dans la marge inférieure. Contours coloriés à l'époque.

VIVIEN de SAINT-MARTIN (Louis);

Amérique centrale.

1885 460 x 536 mm.

Carte lithographiée en couleurs figurant le sud du Mexique, l'Amérique centrale et le nord de la Colombie, avec la Jamaïque et partie de Cuba. En carton, l'isthme de Panama. Bel exemplaire.

VOGEL (David). MANUSCRIT.

Plan vom Pfeffers-Baad.

1793. 351 x 527 mm.

Plan manuscrit, encre noire et aquarelle, des bains de Pfäfers dans la gorge de Tamina, dans le canton de Saint-Gall. Y sont figurés la rivière, les gorges, la promenade qui monte en haut des gorges, et le plan des bâtiments des bains. Découvertes vers 1240 par des chasseurs, les sources chaudes des gorges de la Tamina devinrent rapidement réputées. Au XVIIe siècle, les Bénédictins, propriétaires des lieux, construisirent des canalisations pour acheminer l'eau en dehors des gorges, et construisirent des bâtiments pour accueillir les curistes. Paracelse fut le premier médecin des bains de Pfäfers, dont il démontra les vertus curatives. Le plan est orienté, l'échelle est en pas de Zürich, le relief est marqué par des hachures. Traces de pliures, petites piqûres.

VOÏART (Jean-Marcel).

Annuaire administratif, commercial et statistique de l'île Bourbon, précédé d'une notice historique sur la colonie, depuis sa découverte jusqu'à sa rétrocession à la France par le gouvernement britannique.

Île Bourbon, Lahuppe, à Saint-Denis, 1844. In-8 de (2) ff., 392 pp.; demi-chagrin bordeaux, dos à nerfs orné, tranches mouchetées (reliure légèrement postérieure).

Première édition, rare, avec un tableau dépliant compris dans la pagination. L'auteur fut commis principal de la marine à l'île Bourbon, puis archiviste colonial à La Réunion, ce qui lui permit de consulter et de réunir les documents utiles à son ouvrage. C'est également le frère de la femme de lettres Mme Amable Tastu. Aucun exemplaire ne semble figurer dans les collections publiques françaises. Bel exemplaire, ayant vraisemblablement appartenu à Raphaël Babet, homme politique français originaire de l'Île de la Réunion, qui fut député de 1946 à sa mort. Une note manuscrite datée de 1953 à Tananarive et signée par E. Albany, mentionne que le présent ouvrage fut offert par le Personnel du Cadre Supérieur de l'Imprimerie Officielle de Madagascar. Ryckebusch, 8063.

VUILLEMIN (Alexandre).

Mappemonde.

Paris, Combette, [circa 1860]. 434 x 742 mm.

Mappemonde illustrée d'un diagramme du système planétaire. Bel exemplaire en coloris de l'époque, replié.

VUILLEMIN (Alexandre).

Nouvelle carte de la France et de ses colonies.

Paris, A. Logerot, 1875. En 32 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 0,90 x 1,15 m ; sous étui de l'éditeur Edward Stanford à Londres, avec étiquettes du même éditeur au dos de la carte.

Carte murale de la France indiquant les voies de communication, les routes nationales et départementales, les chemins de fer en service et en construction, les canaux navigables, les phares, les villes industrielles, etc. En carton, cartes des environs de Paris, de la Corse et des colonies (Cochinchine, Martinique, Polynésie, Martinique, Réunion, etc). Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Petits défauts d'usage à l'étui.

VUILLEMIN (Alexandre).

Nouvelle carte illustrée de l'Amérique du Sud indiquant les grandes divisions physiques, la distribution géographique des végétaux et des minéraux, les ports de commerce, villes industrielles et fortifiées des différents états.

Paris, Fatout, 1860. 612 x 842 mm.

Carte très décorative, gravée sur acier par Langevin, et ornée de 12 vignettes figurant des scènes diverses. En carton en bas à droite, "Carte donnant les parcours des bateaux à vapeur sur l'Atlantique et l'océan Pacifique". Très bel exemplaire aux contours coloriés à l'époque. Rare.

WAGHENAER (Lucas Janszoon).

[BRETAGNE] Les costes marines & isles de Bretaigne, entre Blavet & Piquelier.

[Anvers, 1590]. 346 x 513 mm.

Très rare carte marine gravée par Joannes van Doetecum, issue de l'édition française du tout premier atlas maritime imprimé, le Spieghel der Zeevaerdt ou Miroir de la navigation, dont la première édition hollandaise fut publiée en 1584. La carte s'étend de Vannes en Bretagne à Saint-Hilaire-de-Riez en Vendée, avec les îles de Belle-Île-en-Mer, l'Île-d'Yeu, orthographiée Heys, et Groix orthographiée Groye. La presqu'île de Noirmoutier est appelée Noumonstier. La carte est ornée d'un cartouche contenant le titre en hollandais, d'un cartouche contenant l'échelle, d'une belle rose des vents, de quatre profils côtiers, trois navires et deux monstres marins. Texte français au verso. Pliure centrale partiellement renforcée. Bon exemplaire. Gaudillat, 3 ; de Villepin, pp. 262-268 ; Koeman, Wag 8 A.

WALTER.

[NEW YORK] Vue générale de New-York.

Paris, Wild, [circa 1850]. 445 x 603 mm ; encadrée.

Superbe vue à vol d'oiseau de Manhattan, lithographiée par Walter, imprimée par Lemercier à Paris. La vue est prise depuis la place de Union Square vers le sud, avec au premier plan le jardin, implanté en 1839, et la fontaine, construite en 1842. En arrière-plan, les nombreux navires sur l'Hudson River et l'East River attestent de l'importante activité commerciale du port de New-York. Bel exemplaire, dans un élégant cadre doré. Reps, 2795.

WEIBEL (Jakob-Samuel). MANUSCRIT.

[Cascade de Pissevache en Valais].

1794. 395 x 580 mm.

Aquarelle sur papier représentant la cascade de Pissevache à Vernayaz, dans le Valais, entre Martigny et Saint-Maurice. D'une hauteur de 166 mètres et alimentée par les eaux de la Salanfe, la cascade est un lieu très prisé des touristes. Cette aquarelle du peintre-graveur et paysagiste suisse Jakob Samuel Weibel (1771-1846) à été gravée à l'aquatinte et publiée en 1818 dans le recueilSuite de vues prises dans le Bas-Valais et le long de la route du Grand Saint-Bernard. Dessinateur, aquarelliste et aquafortiste, Samuel Weibel (1771-1846) s'est consacré essentiellement au paysage et a réalisé de nombreuses vue de l'Oberland bernois, du Valais, du Jura et de la Savoie. Ses vues du lac de Genève sont les plus célèbres qu'il ait publiées. Signé et daté dans le dessin. Quelques piqûres, traces d'humidité dans la marge inférieure, très petits manques dans la marge sans atteinte au dessin.

WEIGEL (Christoph);

[ITALIE DU NORD] Gallia Cisalpina et Italia propria.

Nuremberg circa 1720 315 x 397 mm.

Carte gravée figurant les Alpes Françaises, le nord et le centre de l'Italie jusqu'à Gaeta. Le titre est entouré de médailles contenant les portraits d'empereurs et des monuments. Bon exemplaire aquarellé à l'époque et monté sur toile.

WEIS (Johann Martin).

Carte de l'Isle de la Félicité.

1743. 250 x 350 mm.

Rarissime curiosité cartographique, dans l'esprit de la Carte de Tendre de Madeleine de Scudéry, figurant une île imaginaire, appelée Île de la Félicité, bordée par les Mer Sauvage et Mer Favorable. Le point culminant de l'île est appelé le Bonheur Parfait. Au sud de l'île, sur la mer Favorable, figure le Port de la Félicité près duquel se tiennent les écueils de la Volupté et de l'Ambition, l'Écueil de la Suffisance en face du Port de Richesse, et l'Écueil du Caprice en face du Port de Beauté ; à l'est, l'Écueil de l'Ennui, en face du Port d'Égalité ; à l'ouest, l'Écueil de la Fadeur en face du Port de Complaisance. Au nord, sur la Mer Sauvage, se trouve le Port de Vertu, rendu impraticable par le plateau du Rocher de Pruderie. Les villages se nomment Philosophie, Harmonie, Cajollerie, ou Le Je Ne Scay Quoy. On remarque également le Château de Santé, le Marais des Plaisirs Innocents, la Tour des Badinages, la Montagne des Honneurs ou encore la rivière de l'Amour Propre. Cette carte a été dressée par Johann Martin Weis pour l'Ordre de la Félicité ou des Félicitaires, ordre paramaçonnique mixte fondé à Paris vers 1740 par Scipion-Louis-Joseph de La Garde, marquis de Chambonas. L'Ordre de la Félicité était l'une des quelques sociétés secrètes de l’époque empruntant à la maçonnerie le serment et la pratique d’un rituel, mais s’ouvrant aux femmes. Cette société, dont le but allégorique était un voyage à l'Île de la Félicité, était essentiellement composée de seigneurs et de dames distinguées, et avait adopté une terminologie maritime pour initier ses membres. L'Île de la Félicité était mentionnée dans l'oraison du saint Nicolas, patron de l'Ordre, que devait réciter toute personne souhaitant être admise : «Tous les secrets de l'Ordre résident dans une bienheureuse navigation pour aborder l'île, cette merveilleuse île de la Félicité, toujours demeurée invisible aux yeux de tous les peuples...». Dans un ouvrage paru en 1904, intitulé L'Intermédiaire des Chercheurs et Curieux, J.-C. Bord mentionnait un exemplaire de cette carte qui accompagnait la remise d'un diplôme de l'Ordre de la Félicité au marquis de Chambonas. La carte est décorée d'un cartouche de titre orné d'attributs militaires et d'une ancre, symbole de l'Ordre. Une légende de six symboles permet d'identifier les villes, bourgs, villages, hameaux, la maison de campagne et le château. Marges courtes, pliure centrale remise à plat et présentant de très petits défauts, quelques rousseurs claires, petite tache au niveau de l'échelle. J.-C. Bord, L'Intermédiaire des Chercheurs et Curieux. Correspondance Littéraire, Historique et Artistique. Questions et Réponses, Lettres et Documents Inédits. 1904 ; Arthur Dinaux, Les sociétés badines, bachiques, littéraires et chantantes. 1867.

WEZ. MANUSCRIT.

Plan géométrique des propriétés de Mr. le Comte Louis Duchatel situé à Wez.

1827. En 18 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 620 x 930 mm.

Plan manuscrit, encre brune et aquarelle, des propriétés du comte Louis Duchatel situées sur le territoire du village de Wez, qui fait actuellement partie de la commune de Val-de-Vesle dans le département de la Marne, à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Reims. Y sont figurés quelques bâtiments, les chemins, ainsi que les parcelles du propriétaire qui sont aquarellées et numérotées, avec parfois mention de la surface et du type de culture. On y trouve également le nom des propriétaires des parcelles voisines. Plusieurs corrections ont été effectuées dans la numérotation des parcelles, aussi bien sur le plan que sur la liste des renvois à droite du plan. La carte est orientée, l'échelle est en aunes. Petites taches et traces sur le plan, les parties découpées sont parfois écornées, pliures doublées.

WILLMANN (Edward);

[BRESIL] Rio de Janeiro - Palais Impérial et cathédrale.

Paris circa 1860 130 x 172 mm.

Belle vue de Rio gravée sur acier par Willmann. Bel exemplaire à grandes marges.

WILLMANN (Edward);

[CHILI] Valparaiso.

Paris circa 1860 126 x 168 mm.

Jolie vue de la baie de Valparaiso gravée sur acier par Edward Willmann. Bel exemplaire à grandes marges.

WILLMANN (Edward);

[URUGUAY] Montevideo.

Paris circa 1860 126 x 168 mm.

Vue du port et de la ville de Montevideo gravée sur acier par Edward Willmann. Bel exemplaire à grandes marges.

WILLMANN (Edward);

Galena (Illinois).

Paris circa 1860 131 x 172 mm.

Estampe dessinée et gravée sur acier par Willmann. Bel exemplaire à grandes marges.

WILLMANN (Edward);

Lutte entre deux steamboats.

Paris circa 1860 125 x 170 mm.

Estampe dessinée et gravée sur acier par Willmann. Bel exemplaire à grandes marges.

WILLMANN (Edward);

Vicksburgh (Missouri).

Paris circa 1860 130 x 170 mm.

Estampe dessinée et gravée sur acier par Willmann. Bel exemplaire à grandes marges.

WIT (Frederick de).

Tabula Russia vulgo Moscovia.

vers 1700. 450 x 558 mm.

Belle carte figurant la Russie ou Moscovie, ornée d'un cartouche de titre animé de 5 personnages russes. Avec plus de 400 cartes et vues publiées entre 1648 et 1712, Frederick de Wit fut l'un des plus importants graveurs et éditeurs de cartes hollandais. En 1694, il acquit une partie des fonds de Blaeu et Jansson vendus aux enchères 20 ans plus tôt. Bel exemplaire.

WIT (Frederick de);

[RUSSIE] Imperii Russici, sive Moscoviae.

London Christopher Browne circa 1700 450 x 558 mm.

Carte gravée de l'empire de Russie ornée d'un cartouche de titre figurant des anges soutenant des armoiries. Avec plus de 400 cartes et vues publiées entre 1648 et 1712, Frederick de Wit fut l'un des plus importants graveurs et éditeurs de cartes hollandais. En 1694, il acquit une partie des fonds de Blaeu et Jansson vendus aux enchères 20 ans plus tôt. Bel exemplaire aux contours coloriés à l'époque.

WRIGHT (Magnus von).

[HELSINKI] Panorama de Helsingfors, avec l'établissement des Eaux et des Bains, et la forteresse de Svéaborg (pris de Kalliolinna, par Mr Wright).

[Helsinki], F. Liewendal, [1847]. En 5 feuilles jointes formant un panorama de 30,4 x 239,5 cm, roulé autour d'un cylindre en bois de l'époque.

Première édition de ce superbe et très rare panorama déroulant de près de 2,40 m de long figurant la ville de Helsinki en Finlande (Helsingfors en finnois), lithographié par L.H. Strömer et publié par F. Liewendal. La vue est prise depuis la villa Kalliolinna, construite en 1842. La partie supérieure de la vue est légendée tout du long des noms des bâtiments et lieux principaux : Grande Île de Blekholm, Forteresse de Svéaborg, Phanal de Gråharu, Villa de la Princesse Joussoupoff, Maison des Bains, Parc des Eaux et des Bains, Etablissement des Eaux, Villa de Nyberg, Observatoire, Raffinerie de sucre à Thölö, Maison du Gouverneur Général, Palais Impérial, Maison du Général Baron de Klinkovström, Promontoire de Skatudden, Station des vaisseaux de guerre Finois, Casernes de l'Equipage de la Marine Finoise, . Première édition présentée sous la forme d'un panorama déroulant. Une seconde édition modifiée fut publiée en 1867, celle-ci se présentant dans une version dépliante en accordéon. Très rare. Bel exemplaire. La dernière partie du plan présente néanmoins des taches et des déchirures restaurées. Erkki Anttonen, The von Wright Brothers as Lithographic Artists, 2018.

WUHRER (L.).

[VILLETANEUSE] Villetaneuse.

1895. 852 x 583 mm.

Grand plan de Villetaneuse, dressé par le service des Ponts et Chaussées du département de la Seine, gravé en couleurs par Wuhrer. Créé en 1790, le département de la Seine comprenait Paris et les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Il fut supprimé en 1968. Bel exemplaire. Petites déchirures marginales.

WYSE (Lucien).

Le canal de Panama. L'isthme américain. Exploration; comparaison des tracés étudiés. Négociations; état des travaux. [Relié avec :] Canal interocéanique de Panama. Mission de 1890-91 en Colombie. Rapport général.

Paris, Hachette et Cie, Librairie Achille Heymann, 1886-1891. Grand in-8 de (2) ff. 399 pp., (2) ff., (2) ff., 154 pp. ; demi-chagrin rouge à coins, dos à nerfs orné de caissons, tête dorée, non rogné (reliure de l'époque).

Première édition, illustrée du portrait de l'auteur, de 2 cartes dépliantes en couleurs, d'un tableau dépliant, et de 90 illustrations gravées sur bois dans le texte, et d'une grande carte dépliante pour le second texte. Ingénieur et géographe, l'auteur fut chargé de diriger l'équipe d'ingénieurs qui avait prospecté et étudié plusieurs projets de percement de l'isthme de Panama. Il signa le traité de concession avec la Colombie puis fut chargé de superviser l'éxécution du canal. Le premier ouvrage retrace touts ses étapes avec une nombreuse documentation et iconographie. Mais, en 1889, la première société de Panama fit faillite, et le liquidateur le chargea d'une nouvelle mission d'étude pour savoir s'il était possible de reprendre la construction. C'est l'objet du second ouvrage. Bel exemplaire. Envoi autographe signé de l'auteur à J. Chaffanjon daté de 1891, en "souvenir de notre rencontre à Bogota". Il doit s'agir de Jean Chaffanjon, un explorateur qui mena trois missions dans le bassin de l'Orénoque entre 1884 et 1890. Ex-libris gravé armorié de l'auteur au nom de Lucien Napoléon-Bonaparte-Wyse. Il est en effet le fils de Lætitia Bonaparte, nièce de Napoléon I.

ZEHENDER (Abraham).

[MIDDELBOURG] Platte grond van de stadt Middelburgh.

Amsterdam, Covens en Mortier, 1739. En 15 sections montées sur toile bordée de soie bleue et pliées, formant un plan de 531 x 711 mm.

Très rare et beau plan de la ville de Middelbourg dans la région de Zélande aux Pays-Bas, dressé par l'ingénieur Abraham Zehender. Le plan figure la ville avec son enceinte fortifiée et ses bâtiments publics. Il est orné des armoiries de la ville et de la Zélande, et des blasons des 32 baillis, bourgmestres, échevins, conseillers, pensionnaires et secrétaires de la ville. Avec index des 53 bâtiments représentés. Le nord est situé à droite du plan. Exemplaire légèrement empoussiéré, petites taches d'encre.

ZEILLER (Mathias).

Topographiæ Galliæ.

Francfort, Gaspard Merian, 1655-1661. 13 parties en 2 volumes in-folio de 36 pp., (4) ff., pp.37-97, (3) ff. - (2) ff., 35 pp., (1) f. - (2) ff., 38 pp., (2) ff. — (2) ff., 25 pp., (1) f. - 24 pp., (1) f. - 26 pp., (2) ff. - 71 pp., (2) ff. - 30 pp., (2) ff., pp.31-47, (1) f. - 28 pp. - 58 pp., (3) ff. - 80 pp., (2) ff. - 39 pp., (1) f. - 37 pp., (1) f. ; vélin ivoire, titre et tomaison frappés or sur les dos, tranches bleues (reliure de l'époque).

Edition originale, en allemand, qui fut aussi publiée en latin et en hollandais. Elle est illustrée de 8 titres gravés, d'un frontispice allégorique, de 18 cartes à double-page et de 308 planches gravées, certaines comportant plusieurs vues. La Topographie de Zeiller constitue la plus importante somme topographique de la France au XVIIe siècle. Elle contient notamment 4 plans de Paris en 1620 et 1654, les cartes furent tirées de l'atlas de Mercator et les vues furent gravées d'après des planches de Silvestre et de Marot. Bel exemplaire bien conservé dans son vélin de l'époque. Quelques rousseurs et quelques feuillets uniformément brunis.

ZONARO (Fausto). — THALASSO (Adolphe).

Déri Sé'adet, ou Stamboul porte du bonheur. Scènes de la vie turque.

Paris, Piazza, 1908. In-8 de 217-(1 bl.)-(2) pp.; demi-maroquin rouge à coins, dos à nerfs, tête dorée, non rogné, couvertures et dos conservés, étui (reliure de l'époque de G. Levitzky).

Ouvrage illustré de 56 compositions en couleurs de Fausto Zonaro dont 26 à pleine page, 23 vignettes et 7 larges encadrements ornant les titres de chapitres. Né en 1854 à Masi, près de Padoue, Fausto Zonaro exercera le métier d'apprenti maçon tout en étudiant l'art à Lendinara, puis à l'Accademie Cignora de Vérone. Il sera ensuite diplômé de l'Académie des Beaux-Arts de Rome. Il exposera en Italie, à Paris puis à Venise avant de s'installer à Istanbul, dans les environs de Taksim, en 1891. Les tableaux que Zonaro peignit dans les quartiers du centre de la ville pendant ces années sont devenus les œuvres les plus intéressantes de sa carrière artistique. Il quittera Istanbul avec son épouse en 1911, lors de la Bataille de Tripoli et s’installera à San Remo où il mourra en 1929. L'auteur du texte, Adolphe Thalasso, naquit à Istanbul en 1858. Il publia des pièces de théâtre, traduisit des auteur turcs, et fut le fondateur et directeur de la Revue Orientale. Tirage à 300 exemplaires, celui-ci numéroté sur papier vélin. Très bel exemplaire. Atabey, 1214. — manque à Blackmer. — Carteret, 375.

ZUCCAGNI ORLANDINI (Attilio);

[FERRARA] Pianta della città di Ferrara.

circa 1850 525 x 340 mm.

Beau plan gravé par Stanghi, publié dans l'Atlante geografico dell'Italia. Avec table de renvois. Mouillure claire affectant la partie gravée des coins supérieur et inférieur gauches. Contours aquarellés à l'époque.

ZWEIBRÜCKEN. MANUSCRIT.

[Carte du bailliage de Deux-Ponts].

[circa 1790]. En 48 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,05 x 1,02 m.

Carte manuscrite, encre noire et aquarelle, du bailliage de Deux-Ponts, en allemand Zweibrücken, faisant partie de la principauté de Deux-Ponts, aujourd'hui comprise dans les Lands de la Sarre et de Rhénanie-Palatinat, au nord de la frontière française. Y sont figurés les plans des villes principales (Kübelberg, Waldmohr, Homburg, Blieskastel, Hornbach...), les routes et les ponts, les cours d'eau, les lacs et les régions marécageuses, ainsi que les parties boisées. La carte est orientée, l'échelle est en toises, le relief est marqué par des ombres portées et parfois des hachures. La petite principauté de Deux-Ponts, ou Zweibrücken, était un état du Saint-Empire romain germanique qui, en 1792, fut envahi par les troupes françaises. Elle fit partie, jusqu'en 1815, du département du Mont-Tonnerre. Petites taches et quelques frottements.