libraire : Librairie Le Bail

3589 résultats

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Carte générale de l'Afrique d'après les dernières découvertes.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1863. 630 x 897 mm.

Très grande et belle carte de l'Afrique, figurant les possessions et établissements anglais, français, espagnols, portugais, hollandais, ainsi que les possessions de l'Empire Ottoman et celles de l'Iman de Mascate. En carton figurent 8 petites cartes des Canaries, de Madère, de Sainte-Hélène, ou encore de Mayotte. Très bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Carte générale des États-Unis et du Mexique comprenant l'Amérique Centrale et les Antilles.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1876. En deux feuilles pouvant être jointes pour former une carte de 623 x 900 mm.

Grande et belle carte des États-Unis, du Mexique et des Antilles, issue de l'Atlas universel, publié par Eugène Andriveau-Goujon. En carton, l'entrée de New York, la carte des rapports entre l'Europe & l'Amérique, les petites Antilles, et les états de l'Amérique centrale. Un système de couleurs permet d'identifier les possessions françaises, anglaises, hollandaises, danoises, espagnoles et suédoises. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Carte physique & politique de l'Asie.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1861. En 21 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 673 x 943 mm, sous chemise et étui de papier marbré bleu, étiquette illustrée de l'éditeur E. Andriveau-Goujon au dos.

Belle et grande carte de l'Asie en couleurs, distinguant par un système de couleurs les empires, états et possessions européennes. Les ports ouverts en Chine et au Japon sont soulignés. Bel exemplaire entièrement aquarellé à l'époque, sous chemise et étui de papier marbré de l'époque. Manques à l'étui.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Cosmographie générale.

[circa 1880]. 513 x 669 mm.

Belle planche en couleurs dédiée à la description de l'Univers, illustrée de diagrammes sur les théories des marées, des saisons, des éclipses, les phases de la lune..., accompagnée d'un texte descriptif. Bel exemplaire.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Empire d'Allemagne et pays limitrophes.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1880. En deux feuilles pouvant être jointes pour former une carte de 645 x 880 mm.

Grande carte figurant l'Empire allemand en 1880, avec les pays limitrophes, issue de l'Atlas universel publié par Eugène Andriveau-Goujon. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Empire Ottoman.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1889. En deux feuilles pouvant être jointes pour former une carte de 655 x 900 mm.

Grande et belle carte en couleurs, issue de l'Atlas universel. Bel exemplaire.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Environs de Paris dans un rayon de 30 kilomètres.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1881. En 36 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 0,83 x 1,05 m, monté dans une reliure en percaline de couleur verte avec titre en lettres dorées sur le premier plat ; étiquette de l'éditeur au dos du plan.

Grande carte de Paris et ses environs, montrant, en rouge, les anciens forts, les nouveaux forts et batteries, les forts projetés, les chemins de fer exécutés, en construction ou projetés, ainsi que les lignes de tramways. Les anciens forts, au nombre de 16, furent érigés lors de la construction de l'enceinte de Thiers (du nom de l'homme politique qui conçut le projet), entre 1841 et 1844, à la demande de Louis-Philippe, qui souhaitait faire construire autour de la capitale une enceinte bastionnée qui rendrait la ville imprenable. Constituée de 94 bastions, elle englobait non seulement Paris mais aussi les communes environnantes : Montmartre, La Villette, Belleville, Charonne, Bercy, Auteuil, Passy, etc. Les nouveaux forts furent quant à eux construits entre 1874 et 1885, à environ 20 kilomètres de Paris, selon le système Séré de Rivières, du nom de l'officier du génie Raymond Adolphe Séré de Rivières, surnommé le Vauban du XIXe siècle. Bel exemplaire en coloris de l'époque. Défauts d'usage à la reliure.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Europe.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1879. 462 x 626 mm.

Belle carte de l'Europe, issue de l'Atlas universel publié par Eugène Andriveau-Goujon. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

France.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1880. En quatre feuilles pouvant être jointes pour former une carte de 0,97 x 1,26 m.

Belle carte murale de la France, issue de l'Atlas universel publié par Eugène Andriveau-Goujon. En carton, la Corse. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Italie.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1881. 622 x 460 mm.

Belle carte de l'Italie, issue de l'Atlas universel publié par Eugène Andriveau-Goujon. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Mouvements apparents du Soleil, théorie des saisons.

Paris, E. Andriveau-Goujon, [circa 1880]. 470 x 587 mm.

Belle planche en couleurs, composée et dessinée par H. Nicollet et E. Soulier, issue de l'Atlas universel. Bel exemplaire.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Océanie.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1880. 462 x 623 mm.

Belle carte de l'Asie du Sud-est et de l'Océanie, issue de l'Atlas universel publié par Eugène Andriveau-Goujon. Un système de couleurs permet d'identifier les colonies anglaises, françaises, hollandaises, espagnoles, portugaises et américaines. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Pavillons et cocardes des principales puissances du globe d'après des documens officiels.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1860. 460 x 582 mm.

Bel exemplaire aquarellé à l'époque. Petite déchirure au bas des marges gauche et droite restaurée.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Plan de Paris à l'échelle de 2 millim. pour 25 mètres (1/12,500) indiquant les nouveaux percements et les changements de noms de voies publiques.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1884. En 36 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 0,82 x 1,06 m, étiquette de l'éditeur au dos de la carte.

Grand plan de Paris en 20 arrondissements, orné de deux petits plans des bois de Vincennes et de Boulogne. Autour de la ville figure l'enceinte de Thiers construite entre 1841 et 1844. Le plan montre par un trait continu, les lignes de tramways, et par un trait hachuré, les parcours des bateaux-omnibus. Bel exemplaire en coloris de l'époque. Vallée, 99.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Plan géométral de Paris et de ses agrandissements à l'échelle d'un millimètre pour 10 m (10,1000).

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1862. En 36 sections jointes et montées sur toile, formant un plan de 1,04 x 1,54 m ; étiquette de l'éditeur au dos ; plan placé dans une chemise en percaline verte de l’éditeur avec une pochette contenant la liste des rues sur 27 pages, titre en lettres dorées sur le premier plat et sur le dos, marque de l’éditeur sur le second plat figurant un globe terrestre centré sur Paris, petites pinces métalliques retenant un ruban (détaché) sur le premier plat.

Beau plan monumental de Paris, illustrant les travaux d'agrandissement du baron Haussmann. Ce plan, publié en 1862, figure parmi les tout premiers plans du Paris moderne. La première édition date de 1858. La présente édition de 1862 a été revue et mise à jour par l'architecte Alfred Potiquet. Paris est divisée en vingt arrondissements. Ces derniers furent créés en 1859, lorsque les faubourgs situés entre les fortifications de l'enceinte de Thiers et le mur des Fermiers Généraux furent annexés à Paris. Chaque arrondissement, aquarellé d'une couleur, est divisé en 4 quartiers. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque, accompagné de la nomenclature des rues, et dans une rare et jolie reliure ornée d'un globe terrestre. Vallée, 127 (édition de 1858).

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Plan géométral de Paris et de ses agrandissements à l'échelle d'un millimètre pour 10 m (10,1000).

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1860. En 36 sections jointes et montées sur toile, de 1 x 1,49 m.

Plan monumental de Paris, illustrant les travaux d'agrandissement du baron Haussmann. C'est l'un des tout premiers plans figurant le Paris moderne. La première édition date de 1858. La présente édition de 1860 a été revue et mise à jour par l'architecte Alfred Potiquet. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque. Pinon & Le Boudec, p. 107.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Plan géométral de Paris à l'échelle de 0.001 pour 10 mêtres (1/10,000).

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1879. En 32 sections jointes et montées sur toile de 1,05 x 1,56 m ; étiquette de l'éditeur au dos.

Plan monumental de Paris, illustrant les travaux d'agrandissement du baron Haussmann commencés en 1852, et l'un des premiers plans figurant le Paris moderne. Le plan montre la division de Paris en ses 20 arrondissements créés le 16 juin 1859, lorsque les faubourgs situés entre les fortifications de l'enceinte de Thiers et le mur des Fermiers Généraux furent annexés à Paris. Le plan montre les percées les plus importantes, telles que le boulevard Sébastopol, inauguré en 1858, dont la portion sur la rive gauche sera renommée boulevard Saint-Michel en 1867, et les plus récentes, comme l'avenue de l'Opéra, inaugurée en 1879. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

Révolution annuelle de la Terre autour du Soleil.

Paris, E. Andriveau-Goujon, [circa 1880]. 469 x 586 mm.

Belle planche en couleurs, composée et dessinée par H. Nicollet et E. Soulier, issue de l'Atlas universel. Bel exemplaire.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène).

États scandinaves.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1880. 660 x 462 mm.

Belle carte de la Scandinavie, issue de l'Atlas universel publié par Eugène Andriveau-Goujon. En carton, partie nord de la Norvège et de la Suède. Bel exemplaire en coloris de l'époque.

ANDRIVEAU-GOUJON (Eugène);

Carte de l'Europe orientale comprenant la Russie d'Europe, l'empire ottoman et la Grèce.

Paris E. Andriveau-Goujon 1863 En deux feuilles, chacune de 618 x 464 mm.

Grande carte gravée en deux feuilles pouvant être jointes, issue de l'Atlas Universel d'Andriveau-Goujon. Bel exemplaire aquarellé à l'époque.

ANDRIVEAU-GOUJON (J.).

Carte comparative et synchronique de l'étendue territoriale des trois grandes puissances France, Angleterre, Russie, pendant le dernier siècle 1740-1840.

Paris, J. Andriveau-Goujon, 1840. Deux mappemondes de 432 mm x 592 mm et 430 x 605 mm.

Paire de mappemondes dressées sur la projection de Mercator, comparant les possessions territoriales des Français, des Anglais et des Russes en 1740 et 1840. Au bas de la carte de 1740 figure une description des trois puissances, tandis que sur celle de 1840 figure un résumé comparatif des territoires perdus ou gagnés entre les deux dates pour chacune des puissances. Un système de trois couleurs permet d'identifier rapidement les possessions de chacun. Exemplaires finement aquarellés à l'époque. Traces de décharge de couleurs par endroits.

ANDRIVEAU-GOUJON (J.).

Carte physique et routière de l'Italie indiquant les distances d'un relais à l'autre et les dernières divisions politiques.

Paris, E. Andriveau-Goujon, 1863. En deux feuilles pouvant être jointes pour former une carte de 1,19 x 0,96 m.

Belle carte murale de l'Italie de près d'1,20 m de hauteur, figurant les routes principales. Très bel et rare exemplaire avec l'intérieur des terres en couleurs.

ANDRIVEAU-GOUJON (J.);

[UKRAINE] Carte de la Crimée et d'une partie de la Russie méridionale d'après les cartes de l'Etat-major russe et les documents les plus récents.

Paris J. Andriveau-Goujon 1856 579 x 955 mm.

Très grande et belle carte figurant la Crimée et le sud de l'Ukraine, ornée des plans des villes d'Odessa et de Nikolaief et d'une petite carte de la mer d'Azov montrant la ville de Rostov. La carte a été publiée à Paris en 1856, date de la fin de la Guerre de Crimée (1853-1856). Très bel exemplaire aux contours coloriés à l'époque.

ANDRIVEAU-GOUJON (J.);

Mappemonde en deux hémisphères suivant l'état actuel des connaissances géographiques et les derniers voyages autour du monde.

Paris J. Andriveau-Goujon 1854 En deux feuilles non jointes pouvant former une carte d'environ 870 mm x 1,31 m.

Très belle mappemonde murale à deux hémisphères, de plus d'1,30 mètre de large. Exemplaire parfait avec contours aquarellés à l'époque.

ANDROUET du CERCEAU (Jacques) & DHEULLAND (Guillaume).

Ville, Cité, et Université de Paris. Plan en perspective, de la ville de Paris telle qu'elle étoit sous le règne de Charles IX.

Paris, [1552-1756-milieu du XIXe]. En trois feuilles jointes formant un plan de 696 x 780 mm.

Magnifique et grand plan de Paris, gravé et publié par la Chalcographie du Louvre au milieu du XIXe siècle. Ce plan de Paris, attribué à l'architecte Jacques Androuet du Cerceau, et traditionnellement appelé "plan de Saint-Victor", du nom de la bibliothèque parisienne qui conservait au XVIIIe siècle l'unique exemplaire alors connu, a été gravé pour la première fois entre 1552 et 1560. En 1756, puis en 1766, Guillaume Dheulland, dessinateur et graveur du Roi, publie deux nouvelles éditions, en apportant quelques changements mineurs. C'est la seconde édition de Dheulland qui sera reprise par la Chalcographie du Louvre. Paris est représentée entre 1552 et 1560, sous les règnes de Henri II (1547-1559) et de Charles IX (1560-1574). Y figurent le récent Pont Saint-Michel (1547) avec sa double rangée de maisons, le nouvel arsenal royal (1549), ou encore la porte de Nesles, près de la Tour du même nom (1550). La rangée de maisons construites en 1552 sur le Petit Pont est représentée, mais le front bastionné entre l'Arsenal et la Bastille, entrepris en 1552, est absent. Curieusement, la Tour de Billy, à proximité de la Bastille, et détruite par la foudre en 1538, est représentée. Près du Pont au Change figure le Pont aux Meuniers, pont qui était uniquement destiné à la fabrication de la farine. L'enceinte de Philippe-Auguste (1180-1223) n'est plus visible que sur la rive gauche. Les portes de la ville sont nommées, ainsi que de nombreuses rues : la Grande R. Montmartre, la Grande R. St. Honoré, la R. de la Huchete, la Place Maubert, etc. L'occident est placé au bas du plan, de manière à présenter de face les portails de la majorité des églises. Le texte placé sur la gauche contient une description détaillée du plan. Le plan est orné, en haut à gauche, des armes de France surmontées d'une couronne avec fleurs de lys, entourées du collier de Saint-Michel, et en haut à droite, des armes de Paris. Bon exemplaire. Très légères rousseurs. Boutier, 8 & 256B.

ANFRAY (Jean-François).

[GUINGAMP] Plan de la ville de Guingamp ancien comté, connu par ses toiles qui portent son nom, un des principaux lieux du duché de Penthièvre, à 7 lieues de Tréguier son évêché, 12 de Morlaix, 7 de S-Brieuc, 26 de Rennes.

Rennes, Ollivault, [circa 1770]. 360 x 460 mm.

Très rare et beau plan de la ville de Guingamp, dressé par Anfray, ingénieur des Ponts et Chaussées à Guingamp, dessiné par Ansquer et publié à Rennes par Ollivault. Il figure les aménagements et les projets ornementaux entrepris au XVIIIe siècle, lorsque les anciennes halles notamment furent détruites pour y aménager une nouvelle place de forme triangulaire appelée place Neuve sur le plan, actuelle place du Centre. Sur cette place figure la Pompe, devenue aujourd’hui Fontaine de la Plomée. Le cartouche de titre est orné des armoiries de la ville de Guingamp. Sous le plan figure la dédicace de l’éditeur Ollivault au Seigneur du Bourblanc, premier avocat général au Parlement de Bretagne, avec les armoiries du dédicataire. De chaque côté de la dédicace figure la liste des personnes inhumées au Couvent des Cordeliers de Guingamp entre 1283 et 1613. Bel exemplaire à grandes marges. Très rare.

ANFRAY (Jean-François).

[GUINGAMP] Plan de la ville de Guingamp ancien comté, connu par ses toiles qui portent son nom, un des principaux lieux du duché de Penthièvre, à 7 lieues de Tréguier son évêché, 12 de Morlaix, 7 de S-Brieuc, 26 de Rennes.

Rennes, Ollivault, [circa 1770]. En 8 sections montées sur toile bordée de soie bleue et pliées, formant un plan de 371 x 475 mm.

Très rare et beau plan de la ville de Guingamp, dressé par Anfray, ingénieur des Ponts et Chaussées à Guingamp, dessiné par Ansquer et publié à Rennes par Ollivault. Il figure les aménagements et les projets ornementaux entrepris au XVIIIe siècle, lorsque les anciennes halles notamment furent détruites pour y aménager une nouvelle place de plan triangulaire appelée place Neuve sur le plan, actuelle place du Centre. Sur cette place figure la Pompe, devenue aujourd'hui Fontaine de la Plomée. Le cartouche de titre est orné des armoiries de la ville de Guingamp. Sous le plan figure la dédicace de l'éditeur Ollivault au Seigneur du Bourblanc, premier avocat général au Parlement de Bretagne, avec les armoiries du dédicataire. De chaque côté de la dédicace figure la liste des personnes inhumées au Couvent des Cordeliers de Guingamp entre 1283 et 1613. Mouillure claire et petites taches. Très rare.

ANONYME.

[AUBERVILLIERS] Commune d'Aubervilliers.

[1895]. 155 x 227 mm.

Plan de la commune d'Aubervilliers publié en 1895. Elle faisait alors partie du département de la Seine, créé en 1790, et comprenant Paris et les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Ce département fut supprimé en 1968. La commune d'Aubervilliers fut intégrée à la Seine-Saint-Denis en 1968. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

ANONYME.

[BAGNOLET] Commune de Bagnolet.

[1895]. 195 x 135 mm.

Plan de la commune de Bagnolet publié en 1895. Elle faisait alors partie du département de la Seine, créé en 1790, et comprenant Paris et les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Ce département fut supprimé en 1968. La commune de Bagnolet fut intégrée à la Seine-Saint-Denis en 1968. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

ANONYME.

[LE PRÉ-SAINT-GERVAIS] Commune du Pré St. Gervais.

[1895]. 151 x 108 mm.

Plan de la commune du Pré-Saint-Gervais publié en 1895. Elle faisait alors partie du département de la Seine, créé en 1790, et comprenant Paris et les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Ce département fut supprimé en 1968. La commune du Pré-Saint-Gervais fut intégrée à la Seine-Saint-Denis en 1968. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

ANONYME.

[LES LILAS] Commune des Lilas.

[1895]. 145 x 110 mm.

Plan de la commune des Lilas publié en 1895. Elle faisait alors partie du département de la Seine, créé en 1790, et comprenant Paris et les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Ce département fut supprimé en 1968. La commune des Lilas fut créée en 1867 par scission de Bagnolet, Pantin et Romainville, et fut intégrée à la Seine-Saint-Denis en 1968. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

ANONYME.

[MEXIQUE] Isthme de Tehuantepec.

[1829]. 287 x 201 mm.

Carte figurant l'isthme de Tehuantepec, dans l'état d'Oaxaca, au sud du Mexique, issue du Bulletin de la Société de Géographie, dont l'un des rédacteurs fut Alexandre-François Barbié du Bocage. Bel exemplaire, replié.

ANONYME.

[PANTIN] Commune de Pantin.

[1895]. 225 x 179 mm.

Plan de la commune de Pantin publié en 1895. Elle faisait alors partie du département de la Seine, créé en 1790, et comprenant Paris et les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Ce département fut supprimé en 1968. La commune de Pantin fut intégrée à la Seine-Saint-Denis en 1968. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

ANONYME.

[ROMAINVILLE] Commune de Romainville.

[1895]. 209 x 140 mm.

Plan de la commune de Romainville publié en 1895. Elle faisait alors partie du département de la Seine, créé en 1790, et comprenant Paris et les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Ce département fut supprimé en 1968. La commune de Romainville fut intégrée à la Seine-Saint-Denis en 1968. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

ANONYME.

[SAINT-DENIS] Commune de St. Denis.

[1895]. 303 x 243 mm.

Plan de la commune de Saint-Denis publié en 1895. Elle faisait alors partie du département de la Seine, créé en 1790, et comprenant Paris et les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Ce département fut supprimé en 1968. La commune de Saint-Denis fut intégrée à la Seine-Saint-Denis en 1968. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

ANONYME.

[SAINT-OUEN] Commune de St. Ouen.

[1895]. 208 x 180 mm.

Plan de la commune de Saint-Ouen publié en 1895. Elle faisait alors partie du département de la Seine, créé en 1790, et comprenant Paris et les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Ce département fut supprimé en 1968. La commune de Saint-Ouen fut intégrée à la Seine-Saint-Denis en 1968. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

ANONYME.

[SAINT-PÉTERSBOURG] A view of the Exchange at Petersburg in Russia - Vue de la Bourse & du port de Pétersbourg en Russie.

1755. 231 x 376 mm.

Bon exemplaire. Petite tache dans la marge gauche.

ANONYME.

[STAINS] Commune de Stains.

[1895]. 210 x 193 mm.

Plan de la commune de Stains publié en 1895. Elle faisait alors partie du département de la Seine, créé en 1790, et comprenant Paris et les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Ce département fut supprimé en 1968. La commune de Stains fut intégrée à la Seine-Saint-Denis en 1968. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

ANONYME.

[TARRAGONE] Plan du siège de Tarragone par l'armée de Sa Majesté en Arragon en 1811.

598 x 874 mm.

Très grand plan de la ville de Tarragone, au sud de la Catalogne, dressé en 1811 par un ingénieur militaire de l'armée de Napoléon. Le siège de la ville de Tarragone par l'armée française, commandée par le maréchal Suchet, débuta le 4 mai 1811, et se termina par une victoire française le 28 juin. Le plan figure la ville fortifiée avec la Ville Basse, les forts Olivo et Lorito aux abords de la ville, les batteries, bastions et redoutes, la rivière Francoli, et les chemins. Petites déchirures dans les marges, sinon bon exemplaire.

ANONYME.

[ÉPINAY-sur-SEINE ] Commune d'Épinay.

[1895]. 153 x 235 mm.

Plan de la commune d'Épinay publié en 1895. Elle faisait alors partie du département de la Seine, créé en 1790, et comprenant Paris et les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Ce département fut supprimé en 1968. La commune d'Épinay fut renommée Épinay-sur-Seine en 1920 et fut intégrée à la Seine-Saint-Denis en 1968. Bel exemplaire finement colorié à l'époque.

ANONYME.

Pareis vom Konig Navarro belegert, und entsatz durch den Princz von Parma. Anno domini 1590 19 Augusti.

[1590?]. 212 x 281 mm.

Très rare plan en élévation de Paris, probablement élaboré d'après le plan de Braun et Hogenberg, identifiable par la présence de l'enceinte de Philippe-Auguste sur la rive droite, et sur lequel a été porté le Pont Neuf achevé, représenté détaché de l'Île de la Cité. L'orientation du plan de Braun a toutefois été inversée, le nord étant désormais à droite, et la Seine coulant de bas en haut. Il ne comporte que trois indications topographiques : la Bastille, Graneille (Grenelle), et S. Anthonis (Saint-Antoine). Paris est représentée en 1590, alors qu'elle est assiégée par les troupes d'Henri IV, roi de France et de Navarre. La ville est alors entre les mains de la Ligue catholique commandée par le duc de Nemours, et sa population s'obstine à garder les portes closes au souverain protestant. Au nord de la ville se tiennent les troupes d'Henri IV. En bas à droite, arrivant par l'est, les troupes alliées de Nemours commandées par Alessandro Farnese, duc de Parme et gouverneur des Pays-Bas espagnols, protègent un long convoi de ravitaillement qui entre dans Paris par la porte Saint-Antoine. Ce plan fait partie d'un ensemble de gravures, publiées d'abord isolément, puis réunies ensuite en un recueil dénommé Hogenbergs Geschichtsblätter, publié à Cologne ou à Anvers dans les années 1600-1630. Petites rousseurs, petites déchirures marginales restaurées. Boutier, 23 ; Vallée, 2271.

ANONYME.

Plan de Roses avec ses attaques.

[début du XVIIIe siècle]. 370 x 475 mm.

Plan manuscrit à l'encre noire et aquarelle, de la forteresse de Roses, en Catalogne, près de la frontière franco-espagnole. Y sont figurées les tranchées d'attaque réalisées par l'armée française commandée par le maréchal de Noailles, lors du siège et de la prise de la ville, en 1693. L'échelle est en toises. La légende indique les travaux d'approche réalisés de la première à la sixième nuit de siège. Petite tache dans la marge.

ANONYME;

[PARME] Plan de la ville, citadelle et environs de Parme, levée en 1745.

circa 1750 460 x 312 mm.

Beau plan figurant la citadelle et ville de Parme, avec table de 28 légendes renvoyant aux principaux bâtiments de la ville. En pleine guerre de Succession d'Autriche, la ville était alors occupée par les troupes espagnoles. Bel exemplaire.

ANONYME;

[SAINT-PETERSBOURG] Vue perspective des bords de la Neva en descendant la rivière entre le Palais d'hyver de sa Majesté Impériale et les batimens de l'Académie des sciences à Petersburg.

circa 1760 225 x 377 mm.

Estampe gravée et finement aquarellée à l'époque. Bel exemplaire.

ANONYME;

Grand Océan.

circa 1820 202 x 247 mm.

Carte gravée figurant les îles du Pacifique avec les côtes occidentales du continent américain. Bel exemplaire aux contours aquarellés à l'époque.

ANONYME;

Nouveau plan géométral de la ville de Lyon.

1789 443 x 422 mm.

Rare plan gravé de la ville de Lyon dédié aux citoyens de la ville. Il figure les projets d'aménagement et d'agrandissement des deux architectes lyonnais Jean-Antoine Morand et Antoine-Michel Perrache, concernant notamment le faubourg de la Guillotière et le quartier de Perrache. Le cartouche de titre est orné de deux blasons. À gauche du plan, dans un encadré, figure une notice historique de la ville et une description de quelques édifices publics. Très bel exemplaire.

ANSON (George);

Carte de la mer du Sud ou mer Pacifique.

1749 280 x 543 mm.

Carte publiée dans le récit du voyage autour du monde de Georges Anson, figurant la route du navire le Centurion, depuis Acapulco jusqu'à Guam. Bon exemplaire, replié.

ANVERS. MANUSCRIT.

Plan de la citadelle d'Anvers.

1793-1795. En deux feuilles jointes de 635 x 955 mm.

Beau plan très détaillé de la citadelle d'Anvers, située au sud de la ville d'Anvers, sur la rive de l'Escaut, dans la région flamande. Y sont figurés le détail des fortifications et le plan des bâtiments de la citadelle. La table des renvois est placée à droite du plan. À la fin du XVIIIe siècle, Anvers faisait partie des Pays-Bas autrichiens. Elle participa à la révolte contre les Autrichiens qui déboucha sur la création, en 1790, de l'éphémère confédération des États-Belgiques-Unis. Mais la bataille de Jemmapes, en novembre 1792, aboutit, après quelques escarmouches, au rattachement de la Belgique à la France révolutionnaire. C'est après cet épisode que le plan a été réalisé, car le légende mentionne une caserne détruite lors du bombardement de 1792. Petite mouillure dans la marge gauche, rares piqûres, trace jaunie au niveau de la jonction des deux feuilles.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[1785]. 403 x 480 mm.

Très belle planche figurant des embarcations chinoises, deux scènes de pêche au poisson et une scène sur la manière de prendre les canards, dessinée par Humblot et gravée par Baquoy d'après les récits de moines jésuites, et publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[BOTANIQUE].

[1785]. 366 x 458 mm.

Très belle planche figurant des plantes et fruits cultivés en Chine : ginseng, rhubarbe, coton, thé, litchi, etc. Dessinée d'après les récits de moines jésuites, cette planche a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[CANTON] Carte particulière de l'entrée de Canton.

[1785]. 391 x 247 mm.

Belle carte détaillée de l'entrée de la ville de Canton, montrant également les villes de Macao et de Quanghai, ainsi que les îles de la baie, dont l'île de Shangchuan, où figure le tombeau de Saint François Xavier, décédé sur l'île en 1552. En carton, plan de Quang-Tcheou-Fou. Dressée d'après les récits de moines jésuites, la carte a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[CANTON] Province de Quang-Tong.

[Paris, 1735]. 421 x 529 mm.

Très belle carte figurant la province de Canton et l'île d'Hainan, avec Macao et la future Hong-Kong, dressée par Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville pour la Description de l'empire de la Chine et de la Tartarie chinoise de Jean-Baptiste du Halde, publiée en 1735, puis en 1737, pour son Nouvel Atlas de la Chine, de la Tartarie chinoise, et du Thibet. Les villes principales sont nommées, la ville de Canton est appelée Quang Tcheou Fou, la mer de Chine est appelée Nan Hai ou mer du Sud. La carte est ornée d'un très beau cartouche de titre figurant des Chinois faisant du commerce avec un Européen. L'échelle est en lys ou stades chinois. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Légère trace de pliure en haut à droite de la carte. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[GUANGXI] Province de Quang-Si.

[1785]. 263 x 405 mm.

Belle carte figurant la province du Guangxi, à l'ouest de Canton, décorée d'un cartouche de titre. Dressée d'après les récits de moines jésuites, elle a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. L'échelle est en lis ou stades chinois, et lieues françaises. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire, replié.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[GUIZHOU] Province de Koei-Tcheou.

[1785]. 258 x 302 mm.

Belle carte figurant la province du Guizhou, au sud de la Chine, décorée d'un cartouche de titre. Dressée d'après les récits de moines jésuites, elle a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. L'échelle est en lis ou stades chinois, et lieues françaises. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[HUBEI & HUNAN] Province de Hou-Quang.

[1785]. 489 x 408 mm.

Belle carte figurant les provinces du Hubei et du Hunan, au sud de la Chine, décorée d'un cartouche de titre. Dressée d'après les récits de moines jésuites, elle a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. L'échelle est en lis ou stades chinois, et lieues communes de France. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire, replié.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[HUNAN] Province de Ho-Nan.

[1785]. 324 x 322 mm.

Belle carte figurant la province du Hunan, au sud de la Chine, décorée d'un cartouche de titre. Dressée d'après les récits de moines jésuites, elle a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. L'échelle est en lis ou stades chinois, et lieues communes de France. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[IRAK] L'Euphrate et le Tigre.

1779. 432 x 521 mm.

Rare carte de la région historique de Mésopotamie située entre les cours de l'Euphrate et du Tigre en Irak. Elle s'étend au nord jusqu'au lac de Van en Turquie et Tabriz en Iran, au sud jusqu'au Golfe Persique, à l'ouest jusqu'aux côtes de la Syrie et à l'est jusqu'à Hamadan en Iran. Y figurent les villes antiques de Babylone ou de Ninive, appelée Ninus, près de la ville de Mossoul, orthographiée Mosul. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[JIANGSU & ZHEJIANG] Province de Kiang-Nan.

[1785]. 338 x 275 mm.

Belle carte figurant la province du Jiangsu et le nord de la province du Zhejiang, couvrant les villes de Shanghai et de Nankin, à l'embouchure du fleuve Bleu ou Yang-Tsé-Kiang, décorée d'un cartouche de titre. Dressée d'après les récits de moines jésuites, elle a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. L'échelle est en lis ou stades chinois, et lieues françaises. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire, replié.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[JIANGXI] Province de Kiang-Si.

[1785]. 338 x 275 mm.

Belle carte figurant la province du Jiangxi, au sud-est de la Chine, décorée d'un cartouche de titre. Dressée d'après les récits de moines jésuites, elle a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. L'échelle est en lis ou stades chinois, et lieues communes de France. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire, replié.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[MER NOIRE] Troisième partie de la carte d'Europe contenant le midi de la Russie, la Pologne et la Hongrie, la Turquie y compris celle d'Asie presqu'entière.

1760. En 28 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 0,85 x 1,07 m.

Belle et grande carte centrée sur la Mer Noire, avec la Russie, l'Ukraine, la Crimée, la Turquie et l'île de Chypre. Elle est décorée d'un cartouche de titre orné de deux personnages. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[PEKIN] Province de Pe-Tche-Li.

[1785]. 374 x 290 mm.

Belle carte détaillée de la province de Pékin, bordée au nord et à l'ouest par la Grande Muraille de Chine. Elle est décorée d'un cartouche de titre orné de trois dragons. Dressée d'après les récits de moines jésuites, elle a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. L'échelle est en lys ou stades chinois, et lieues communes de France. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire, replié.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[PORTRAITS].

[1785]. 366 x 465 mm.

Belle planche figurant les portraits de Matteo Ricci, Adam Schaal et Ferdinand Verbiest, premiers prêtres jésuites missionnaires en Chine au XVIIe siècle, de Paul Siu, colao ou premier ministre d'état, de Candide Hiu, sa petite-fille, et d'une représentation de la croix utilisée par les chrétiens de Chine lorsqu'ils se font ensevelir. L'estampe a été dessinée par Humblot et gravée par Fonbonne l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[SHANDONG] Province de Chan-Tong.

[1785]. 231 x 370 mm.

Belle carte figurant la province du Shandong, au nord-est de la Chine, sur la Mer Jaune, décorée d'un cartouche de titre. Dressée d'après les récits de moines jésuites, elle a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. L'échelle est en lis ou stades chinois, et lieues françaises. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire, replié.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[SHANXI] Province de Chan-Si.

[1785]. 358 x 248 mm.

Belle carte figurant la province du Shanxi, au nord de la Chine. Dressée d'après les récits de moines jésuites, elle a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. L'échelle est en lis ou stades chinois, et lieues communes de France. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[SICHUAN] Province de Se-Tchuen.

[1785]. 410 x 481 mm.

Belle carte figurant la province du Sichuan, à l'ouest de Canton, décorée d'un cartouche de titre. Dressée d'après les récits de moines jésuites, elle a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. L'échelle est en lis ou stades chinois, et lieues françaises. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[TIBET] Carte générale du Tibet ou Bout-Tan et des pays de Kashgar et Hami dressée sur les cartes et mémoires des RR PP Jésuites de la Chine et accordée avec la situation constante de quelques pays voisins. Avril 1733.

[Paris, 1735]. 457 x 585 mm.

Très belle carte figurant le Tibet, considérée comme la première carte européenne donnant une représentation précise et détaillée de ce pays. Elle a été dressée par Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville pour la Description de l'empire de la Chine et de la Tartarie chinoise de Jean-Baptiste du Halde, publiée en 1735, puis il la reprendra en 1737 dans son Nouvel Atlas de la Chine, de la Tartarie chinoise, et du Thibet. Dressée d'après les récits de moines jésuites que lui fournissait du Halde, la carte couvre également le désert de Gobi et parties du Boutan, de la Mongolie, du Népal et du Pakistan, avec à l'extrême gauche de la carte la ville de Lahor. Le cartouche de titre est orné d'un portrait non identifié pouvant être celui du Dalaï Lama ou de l'un des moines jésuites à l'origine de la carte. A Lhassa, orthographiée Lasa, figure le palais du Potala, avec l'inscription "Pagode où réside le Dalaï Lama". Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[YUNNAN] Province d'Yun-Nan.

[1785]. 370 x 439 mm.

Belle carte figurant la province du Yunnan, au sud-ouest de la Chine, décorée d'un cartouche de titre. Dressée d'après les récits de moines jésuites, elle a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. Au nord de la région, où se trouve le Tibet, figure la mention "Terres des lamas", et à l'ouest, en Birmanie, "Peuples sauvages peu connus". L'échelle est en lis ou stades chinois, et en lieues communes de France. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

[ZHEJIANG] Province de Tche Kiang.

[1785]. 257 x 237 mm.

Belle carte figurant la province du Zhejiang, à l'est de la Chine, sur la mer de Chine, décorée d'un cartouche de titre. Dressée d'après les récits de moines jésuites, elle a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. L'échelle est en lis ou stades chinois, et lieues communes de France. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

Carte générale de la Tartarie chinoise dressée sur les cartes particulières faites sur les lieux par les RR PP Jésuites et sur les mémoires particuliers du P. Gerbillon.

Paris, Dezauche, [circa 1780]. 515 x 803 mm.

Très rare édition par Jean-Claude Dezauche de cette belle détaillée figurant le nord de la Chine, la Tartarie chinoise, la Corée, les îles du Japon et l'île russe de Sakhaline au large de la Sibérie. Dressée par Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville, elle fut publiée pour la première fois en 1735 dans la Description de l'empire de la Chine et de la Tartarie chinoise de Jean-Baptiste du Halde. Elle a été dressée d'après le récit de Jean-François Gerbillon, un prêtre jésuite français envoyé en Chine par Louis XIV en 1685 pour y fonder la Mission française de Chine. Gerbillon effectuera plusieurs voyages en Tartarie, et résidera à la Cour de l'empereur chinois Kangxi à Pékin, en tant qu'astronome et mathématicien. Il mourra à Pékin en 1707. La carte est décorée d'un cartouche de titre. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Très rare édition entièrement regravée par Jean-Claude Dezauche, successeur du grand Guillaume de l'Isle et de son gendre Philippe Buache. Pliure horizontale légèrement brunie, petits défauts à la pliure centrale, petites déchirures dans la marge inférieure. Néanmoins bon exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

Carte la plus générale et qui comprend la Chine, la Tartarie chinoise et le Tibet dressée sur les cartes particulières des RR PP Jésuites.

Paris, Dezauche, [circa 1780]. 480 x 698 mm.

Très rare édition par Jean-Claude Dezauche de la plus belle des cartes de la Chine publiées au XVIIIe siècle, figurant également la Tartarie chinoise, le Tibet, la Corée et l'île russe de Sakhaline au large de la Sibérie, et s'étendant à l'ouest jusqu'à la Mer Caspienne. Dressée par Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville, elle fut publiée pour la première fois en 1735 dans la Description de l'empire de la Chine et de la Tartarie chinoise de Jean-Baptiste du Halde. La carte, très détaillée, a été dressée d'après les cartes établies par les missionnaires jésuites, chargés par l'empereur chinois Kangxi de réaliser une étude détaillée de la région qui se déroula entre 1708 et 1716. La carte de d'Anville est à cette époque la toute première carte occidentale aussi détaillée de la région. C'est aussi l'une des premières cartes aussi précises de la Corée, pourtant interdite aux occidentaux. La carte est décorée d'un magnifique cartouche de titre montrant l'empereur Kangxi sur son trône, entouré d'attributs militaires, ainsi que deux missionnaires jésuites accompagnés d'une escorte armée. Un second cartouche contenant l'échelle est décoré de deux chasseurs et d'un loup. Pour cette nouvelle édition entièrement regravée, Dezauche a rajouté en haut de la carte un avertissement concernant les couleurs utilisées pour les contours : la Chine divisée en 15 provinces a été colorée de carmain ou de rouge ; la Tartarie chinoise divisée en 6 portions de bleu ou couleur d'eau ; le Royaume de Corée de saffran ou de jaune ; le Tibet qui confine à la Chine du côté du couchant et la partie occidentale de la Tartarie n'ont point de division de couleurs parce qu'il est difficile d'établir des limites bien précises dans ces contrées. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Très rare édition entièrement regravée par Jean-Claude Dezauche, successeur du grand Guillaume de l'Isle et de son gendre Philippe Buache. Pliure horizontale légèrement brunie, sinon bel exemplaire, contours aquarellés à l'époque.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

Confucius le plus célèbre philosophe de la Chine.

[1785]. 314 x 186 mm.

Planche figurant le philosophe chinois Confucius, dessinée par Honbleau d'après les récits de moines jésuites, et publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

Habillement des Chinois.

[1785]. 382 x 505 mm.

Superbe planche figurant 16 hommes et femmes chinois en habits traditionnels : dames chinoises, dame tartare, fille de ménage, bonzesse, villageoise, empereur de la Chine en habit ordinaire et habit de cérémonie, mandarins de lettres en habit d'hiver et d'été, mandarins de guerre, bonze et villageois. L'estampe a été dessinée par Humblot et gravée par Fonbonne d'après les récits de moines jésuites, et publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

Nôce chinoise.

[1785]. 398 x 490 mm.

Très belle planche figurant une procession de noce chinoise, dessinée par Humblot et gravée par Haussard d'après les récits de moines jésuites, et publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

Observatoire de Peking.

[1785]. 274 x 376 mm.

Belle planche figurant l'observatoire de Pékin, construit en 1442 et considéré comme l'un des plus anciens observatoires astronomiques. Dessinée d'après les récits de moines jésuites, elle a été publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d').

Obsèques des Chinois.

[1785]. 402 x 487 mm.

Belle planche figurant une procession funéraire, dessinée par Humblot et gravée par Maisonneuve d'après les récits de moines jésuites, et publiée en 1785 dans l'Atlas général de la Chine, qui accompagnait l'Histoire générale de la Chine du père Mailla. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

ANVILLE (Jean Baptiste Bourguignon d');

[PÉKIN] Province de Pe-Tche-Li.

Paris 1737 376 x 290 mm.

Très belle carte détaillée de la province de Pékin, bordée au nord et à l'ouest par la Grande Muraille de Chine, publiée en 1737 dans le Nouvel Atlas de la Chine, de la Tartarie chinoise, et du Thibet, dont les cartes furent dressées d'après les récits de moines jésuites. Le cartouche de titre est orné de trois dragons. Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville fut nommé géographe du roi en 1718. Il a produit plus de 200 cartes considérées comme les meilleures de son époque. Leur précision, basée sur les découvertes les plus récentes, révolutionna la cartographie. Bel exemplaire.

APRES de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d').

[CEYLAN/SRI LANKA] Carte de la baye et du port de Trinquemalay dans l'isle de Ceylan.

[1775-1781]. 490 x 665 mm.

Belle carte marine figurant la baie de Trincomalee, ville située sur la côte nord-est du Sri Lanka. La carte a été levée en 1762 par Neichelson. Avec nombreuses indications des profondeurs marines et deux profils côtiers. Bel exemplaire.

APRES de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d').

[ILE RODRIGUES] Plan de l'isle Rodrigues.

[1775-1781]. 331 x 482 mm.

Carte de l'île Rodrigues, île de l'archipel des Mascareignes située à l'est de l'île Maurice. En carton figure la pointe nord de Madagascar entre le cap d'Ambre et Infandria. Bel exemplaire.

APRES de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d').

[KENYA/TANZANIE/MOZAMBIQUE] Carte de la côte orientale d'Afrique, depuis l'isle de Patte jusques à Mocambique, avec les isles adjacentes.

[1775-1781]. 670 x 485 mm.

Carte marine figurant les côtes orientales de l'Afrique entre l'île de Patte, actuelle Kizingitini au Kenya, et la ville de Mozambique, en passant par la Tanzanie avec les îles de Pemba et de Zanzibar. Au bas de la carte on peut voir la pointe nord-ouest de Madagascar. Bel exemplaire.

APRES de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d') & [DEPOT GENERAL DE LA MARINE].

[MORBIHAN] Plan du Port-Louis et de l'Orient, situé à la côte méridionale de Bretagne.

[circa 1815]. 495 x 335 mm.

Beau plan détaillé figurant les entrées de Port-Louis et de Lorient, dans le Morbihan. Tirage un peu faible, sinon bel exemplaire.

APRES de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d').

[OCEAN INDIEN] Carte des isles et dangers situés au nord-est de l'isle Madagascar.

[1775-1781]. 334 x 495 mm.

Belle carte marine détaillée figurant les archipels au nord-est de Madagascar, sur laquelle sont tracées les routes empruntées par les vaisseaux français et anglais entre 1728 et 1776. Bel exemplaire.

APRES de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d').

[OCEAN INDIEN] Carte réduite de l'archipel du nord-est de l'isle Madagascar.

[1775-1781]. 488 x 667 mm.

Belle carte marine figurant la pointe nord de Madagascar et les îles et archipels environnants : Seychelles, Réunion, Maurice, Rodrigues, archipel des Chagos, etc. Bel exemplaire.

APRES de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d').

[SEYCHELLES] Plan des isles Mahé.

[1775-1781]. 334 x 484 mm.

Belle carte marine figurant l'archipel des Seychelles, découvertes en 1742 lors de l'expédition envoyée par Mahé de La Bourdonnais, gouverneur des îles Maurice et de la Réunion. Elle est accompagnée d'une petite description historique. Bel exemplaire.

APRES de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d').

[SINGAPOUR] Nouvelle carte des mers comprises entre le détroit de Banca et P.o Timon, avec la partie orientale du détroit de Malac.

[1775-1781]. 494 x 668 mm.

Belle carte marine figurant les côtes orientales de l'île de Sumatra, le nord de l'île de Bangka, orthographiée Banca, et le sud de la Malaisie avec l'île de Singapour identifiée sous le nom d'Î[le] de Jatana ou de Saincapour, avec le détroit de Singapour et toutes les îles qui s'y trouvent. En carton figure un plan de l'anse au sud-est de l'île de Timon, actuelle Tioman. La carte est traversée de lignes de rhumb permettant aux vaisseaux de maintenir leur cap. Le nord est placé à droite de la carte. Elle est ornée de onze profils côtiers. La carte est issue du Neptune Oriental, publié entre 1775 et 1781. Cet atlas, composé de grandes cartes nautiques, de cartes détaillées de parties de côtes ou d’entrées de port, était accompagné d’instructions nautiques nécessaires à la navigation entre l’Europe et l’Asie. On y trouve plus particulièrement des cartes nouvelles de Madagascar, Sumatra, Java, des Philippines et de la Chine. L’ouvrage valut une grande renommée à son auteur car il comblait les nombreuses lacunes des cartes hollandaises. Jean-baptiste d’Après de Mannevillette fut un hydrographe et capitaine de vaisseau au service de la Compagnie des Indes. En 1745, la première édition du Neptune Oriental, fruit de 12 années de travail, le rendit célèbre. Trente ans plus tard, en 1775, il publia une seconde édition, très augmentée et entièrement remaniée grâce aux informations collectées dans les journaux de bord des navires de la Compagnie des Indes et de la correspondance qu’il entretenait notamment avec l’abbé de Lacaille et l’hydrographe anglais Alexander Dalrymple. Bel exemplaire. Très légers défauts au niveau de la pliure centrale.

APRES de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d').

[ÎLE MAURICE] Plan de l'Isle de France.

[1775-1781]. 497 x 714 mm.

Rare carte de l'île Maurice Magnifique carte de l'île Maurice, dont les côtes sont très détaillées, tandis qu'à l'intérieur des terres ne figurent que quelques pitons ou montagnes : piton du milieu de l'île, piton de la Savanne, piton de la Rivière Noire ou piton du Fougué. Le nord est orienté à droite de la carte. Superbe exemplaire.

APRES de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d').

A chart of the China sea.

[1775-1781]. 662 x 481 mm.

Très belle carte marine figurant la mer de Chine et les côtes du Cambodge, du Vietnam, de la Chine et de la Malaisie, avec les îles de Taiwan et Hainan, publiée dans le Neptune Oriental. Elle a été dressée d'après les relevés effectués par Alexander Dalrymple, hydrographe écossais au service de la Compagnie anglaise des Indes Orientales, qui effectua plusieurs explorations dans l'archipel indonésien. Très bel exemplaire.

APRES de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d').

Carte de l'isle Mahé ou Seychelle avec les isles circonvoisines.

[Paris, 1775-1781]. 476 x 660 mm.

Belle carte marine figurant l'archipel des Seychelles, découvertes en 1742 par l'expédition envoyée par Mahé de La Bourdonnais, gouverneur des îles Maurice et de la Réunion. Avec indication des profondeurs marines. Très bel exemplaire.

APRES de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d').

Plan du Port Louis de l’Isle de France.

[1775-1781]. 484 x 335 mm.

Baie de Port-Louis, Île Maurice Très beau plan gravé figurant la baie de Port-Louis, capitale de l’Île Maurice située au nord-ouest de l’île. Levé en 1771, il a été revu en 1775, de basse mer, par le capitaine de brulôt de Boisquenay. On y voit l’île des Tonneliers avec ses redoute et citerne, les quartiers du Trou Fanfaron et du Caudan, l’hôpital ou encore le Fort Blanc. Les profondeurs marines, les corps-morts ainsi que les noms des épaves des vaisseaux échoués dans le port sont indiqués. Petites rousseurs.

APRÈS de MANNEVILLETTE (Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d') & DALRYMPLE (Alexander).

[HONG KONG] Carte d'une partie des côtes de la Chine et des isles adjacentes, depuis l'isle nommée la Pierre Blanche, jusqu'à celle de l'Artimon.

[1775-1781]. 333 x 484 mm.

Belle carte marine figurant les côtes de la Chine, et carte très importante pour la cartographie de Hong Kong. Elle a été dressée par Alexander Dalrymple d'après les observations faites à bord du senau le Goudelours et du vaisseau le Londres en 1754, 1759 et 1760. Elle s'étend à l'ouest jusqu'à Macao. Au centre, Hong Kong est identifiée sous le nom de Fanchinchow, avec les îles de Lamma, de Po Toi orthographiée Poo-Toy, et de Dangan appelée Gde Lema. La carte est traversée de lignes de rhumb permettant aux vaisseaux de maintenir leur cap. La carte est issue du Neptune Oriental, publié entre 1775 et 1781. Cet atlas, composé de grandes cartes nautiques, de cartes détaillées de parties de côtes ou d’entrées de port, était accompagné d’instructions nautiques nécessaires à la navigation entre l’Europe et l’Asie. On y trouve plus particulièrement des cartes nouvelles de Madagascar, Sumatra, Java, des Philippines et de la Chine. L’ouvrage valut une grande renommée à son auteur car il comblait les nombreuses lacunes des cartes hollandaises. Jean-baptiste d’Après de Mannevillette fut un hydrographe et capitaine de vaisseau au service de la Compagnie des Indes. En 1745, la première édition du Neptune Oriental, fruit de 12 années de travail, le rendit célèbre. Trente ans plus tard, en 1775, il publia une seconde édition, très augmentée et entièrement remaniée grâce aux informations collectées dans les journaux de bord des navires de la Compagnie des Indes et de la correspondance qu’il entretenait notamment avec l’abbé de Lacaille et l’hydrographe anglais Alexander Dalrymple. Il manque une fleur de lys ornant une ligne de rhumb, qui a été grattée à la Révolution. Très légères taches jaunes dans les parties haute et basse de la carte, avec trace de pliure dans la partie haute.

ARGENTINE — DULIN (Jean Désiré).

Buenos-Ayres a vista de pajaro.

Buenos-Ayres, Ernst Nolte Libreria Alemana, 1880. 548 x 927 mm.

Spectaculaire et très rare panorama à vol d'oiseau de Buenos Aires, lithographié en deux tons par F.W. Kahler à Hambourg, d'après un dessin de Jean Désiré Dulin. La vue, prise depuis le Río de la Plata, montre le port, avec ses docks qui forment désormais le très chic quartier de Puerto Madero. On y reconnaît aussi le très beau bâtiment du Correo Central, devenu il y a quatre ans le CCK ou Centro Cultural Kirchner. On repère parfaitement la Casa Rosada, dont on voit l'arrière, et le Cabildo dont on voit la façade. On repère aussi de nombreuses usines et des centrales électriques qui n'existent plus. Bel exemplaire. Petite décoloration dans les marges gauche et droite, restes de bande adhésive au dos. Marcelo Weissel, Iconografía porteña y estudio de embarcaciones: Buenos Aires entre 1858 y 1914. siete obras de J. D. Dulin.

ARNOUT (Jules);

[PAYS BASQUE] Biarritz - Le Palais Impérial (ou la villa Eugénie).

Paris circa 1850 150 x 221 mm.

Vue de la ville de Biarritz dessinée et lithographiée à deux tons par Arnout pour la série France en miniature. Infimes rousseurs dans la marge inférieure.

ARNOUT (Jules);

[PAYS BASQUE] Biarritz - Vue générale prise du phare.

Paris circa 1850 150 x 218 mm.

Vue de la ville de Biarritz dessinée et lithographiée à deux tons par Arnout pour la série France en miniature. Petites rousseurs dans la marge gauche.

ARNOUT (Jules);

Vue générale de Rouen prise du quai St. Sever.

vers 1850 315 x 415 mm.

Belle vue animée du port de Rouen, dessinée et lithographiée par Jules Arnout. Bel exemplaire finement aquarellé à l'époque.

ARROWSMITH (Aaron) & ARTARIA ET COMPAGNIE.

Nouvelle carte géographique, et des postes de l'Europe d'après la dernière division des états et pays, et ensuite des traités les plus récens - Neueste Post und general Karte von Europa.

Vienne, Artaria et Compagnie, 1808. En 60 sections montées sur toile et pliées, formant une carte de 1,23 x 1,44 m ; sous étui de papier marbré.

Très rare carte murale de l'Europe et ses routes de postes, dressée d'après la carte d'Arrowsmith, avec titre en français et en allemand. Elle a été gravée par Johann Spiegl le jeune. Le cartouche de titre en français est décoré d'un angelot, celui du titre en allemand est orné d'attributs militaires et scientifiques. La carte, dressée sous Napoléon, couvre l'empire de Russie avec la mer Noire et la Crimée, l'empire de Turquie et la Méditerranée avec l'Afrique du Nord. Elle a été publiée à Vienne par les cousins Carlo Artaria (1747-1808) et Francesco Artaria (1744-1808), fondateurs de la maison d'édition cartographique "Artaria & Co". Bel exemplaire avec contours aquarellés à l'époque. Défauts d'usage à l'étui.

ARTARIA.

[MILAN] Pianta della città di Milano.

Milano, Epimaco e Pasquale Artaria, 1838. 499 x 566 mm, replié et monté dans une reliure cartonnée de papier marbré.

Plan de Milan, orné d'une vue du Dôme. Les 102 édifices publics sont numérotés sur le plan et repris dans la légende. Le plan est accompagné de trois rares billets de réservation pour un voyage en vélocifère entre Côme et Milan, pour un voyage en malle-poste, et pour la diligence du Canton suisse du Tessin (au nord du Lac Majeur), tous au nom du comte de Palys et datés de 1839. Le billet pour le voyage en vélocifère est également au nom de Pandely Rodocanachi. Mention manuscrite au dos du plan "Plan de Milan à Mr le Cte de Palys, acheté le 8 lundi d'avril 1839". Bon exemplaire.

ARTEZAY de LA SAUVAGÈRE (d'). MANUSCRIT.

Plan de Béthune.

1727/1728. En deux feuilles jointes de 485 x 703 mm.

Très beau plan, encre et aquarelle, montrant la ville de Béthune avec les remparts de la ville qui furent renforcés sous la direction de Vauban. Le plan de la ville indique les principaux bâtiments publics, des chiffres et des lettres renvoient à une légende qui en donne les noms. À l’extérieur des fortifications sont figurés le château et le parc d’Annezin (aujourd’hui disparus), les faubourgs de la Porte d’Arras, du Rivage et de la Porte Neuve, quelques moulins, plusieurs fermes et les redoutes des Grenouilles et du Pont-Barrois. L'auteur appartient à la famille Le Royer de La Sauvagère d'Artezay (ou Artezet) qui a donné plusieurs ingénieurs militaires. Il s’agit vraisemblablement de Félix Le Royer de La Sauvagère (1707-1782), ingénieur du roi et capitaine dans le corps royal du génie, en poste à Béthune en 1727-1728. Il fit toute sa carrière dans le corps du génie et fut également connu pour sa passion pour les antiquités et les nombreux ouvrages qu’il publia sur ce sujet. L'échelle est en toises. Trace de pliure, et trace de décharge du dessin le long de cette pliure au niveau du plan de la ville. Petite déchirure anciennement doublée en bas de la feuille mais ayant légèrement «brouillé» une petite zone du dessin. Petits trous d'épingle aux angles du dessin.

ASIE.

Ensemble de 4 aquarelles signées.

Golfe de Petchili (Chine), Saigon et s.l., vers 1860. 4 ff. in-8 oblong appliqués sur papier fort, traces de montage au verso, deux dessins comportent une légende manuscrite au crayon.

Réunion d’aquarelles exécutées en Extrême-Orient. Signées «Goem» ou «Goem.», elles représentent les côtes chinoises du golfe de Petchili avec de nombreux bâtiments européens au mouillage, des navires chinois en mouvement à proximité d’un port, un débarcadère à Saigon et un village de pêcheurs. Elles semblent contemporaines de la campagne de Chine (1860) et de la conquête de la Cochinchine par la France (1862). Ces aquarelles sont les suivantes: - Chefoo - Golfo Petchili - o di Pekino. Aquarelle signée «Goem» dans l’angle inférieur droit (signature en partie effacée). 17,8 x 25,3 cm. On aperçoit une trentaine de bâtiments occidentaux au mouillage dans la rade de Chefoo [ou Zhifu]. Cette scène pourrait correspondre à l’arrivée des troupes françaises commandées par le général Cousin-Montauban à Zhifu le 6 juin 1860, au moment de l’expédition franco-anglaise en Chine, qui se terminera, en octobre, par le sac du Palais d’Eté et la prise de Pékin. - [Sans titre]. Aquarelle signée «Goem» dans l’angle inférieur droit. 17,3 x 25,1 cm. Scène animée montrant plusieurs embarcations, probablement chinoises, se déplaçant près du rivage; à l’arrière-plan se trouvent deux entrepôts ou installations portuaires. - Sbarcatojo a Saigon. - Landing Place at Saigon (French Cochinchina). Aquarelle signée «Goem.» dans l’angle inférieur gauche. 17,3 x 25,1 cm. Représente un débarcadère entouré de plusieurs petites barques et bâtiments divers. Le drapeau français est visible sur l’un d’entre-eux, ainsi qu’à l’arrière-plan. - [Sans titre]. Aquarelle signée «Goem.» dans l’angle inférieur gauche. 17,3 x 25,1 cm. Montre un village de pêcheurs, avec plusieurs personnages et quelques embarcations, dont un navire occidental. A l’arrière-plan, on aperçoit un temple ou une église. Si cet artiste n’est pas référencé dans les répertoires, Bénézit (VI, p. 241) mentionne cependant un peintre de l’Ecole flamande nommé J. Goemans, actif vers 1845. Toutefois, aucun élément ne permet de lui attribuer avec certitude ces aquarelles. Leur auteur était probablement un marin ou un voyageur qui se trouvait en Extrême-Orient au début des années 1860. On peut remarquer que l’artiste a représenté fidèlement certains détails, comme la présence de cheminées sur les quatre premiers navires de l’aquarelle de Chefoo, entre le mât de misaine et le grand mât, montrant qu’il s’agit de bâtiments à vapeur. Concernant l’arrivée des troupes françaises à Zhifu, cf. Brizay (Bernard), Le Sac du Palais d’Eté: seconde guerre de l’opium, l’expédition anglo-française en Chine en 1860. Monaco, éditions du Rocher, 2003. Aquarelles très bien exécutées.

ASSELINEAU (Léon-Auguste).

Le Palais de Justice à Paris.

Paris, F. Sinnett, [circa 1855]. 246 x 261 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.

ASSELINEAU (Léon-Auguste).

Philadelphie.

Paris, Dusacq et Cie, [vers 1855]. Lithographie (43,7 x 61 cm).

Très belle et rare vue à vol d'oiseau de Philadelphie, lithographiée par Asselineau. Philadelphie, la plus grande ville de Pennsylvanie, est réputée pour la richesse de son histoire. Elle peut être considéré comme le lieu de naissance des États-Unis, car la Déclaration d'Indépendance fut signée dans cette ville et la Constitution y fut aussi écrite. élève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire. Traces marginales encadrant l'estampe.

ASSELINEAU (Léon-Auguste);

[DINAN] Place des Cordeliers à Dinan.

Paris F. Sinnett circa 1855 250 x 267 mm.

Estampe dessinée et lithographiée en couleurs par Asselineau. Elève de Roehn à Paris, Léon-Auguste Asselineau exposa au Salon de 1836 à 1847. Il fut connu surtout comme illustrateur et travailla pour le Moyen-Age pittoresque, dirigé par Viollet Le Duc. Bel exemplaire.